Archives de catégorie : Conférences et colloques

Colloque :  » L’arbre anthropomorphique, l’homme arborescent. », 4e journée d’étude de « Trames arborescentes », Paris Sorbonne et Paris Est Créteil, 8-9 nov. 2017

« L’arbre anthropomorphique, l’homme arborescent. Les trames arborescentes et le corps humain de l’Antiquité à nos jours », Université Paris-Sorbonne et Université Paris-Est Créteil, les 08 et 09 novembre prochains.

Programme

09h30
Accueil des participants
10h00
Présentation de la journée
Antoine Paris et Naïs Virenque

Première session : genèses
Présidence : Sergi Sancho Fibla
Chercheur postdoctoral au Labexmed, TELEMME, Aix-Marseille Université/CNRS
13h15
Images du palmier et de la croissance dans les trames de la
Lettre apocryphe de Jacques
Antoine Paris, Doctorant en Langue et Littérature grecques et Études bibliques, Orient et Méditerranée, Université Paris-Sorbonne et Université de Montréal
14h00
La souche du corps adamique et ses ramifications : autour
d’une fresque de Marco d’Oggiono
Gwladys Le Cuff, Doctorante en Histoire de l’Art, Université Paris-Sorbonne et Université de Picardie Jules Verne,
Amiens / ATER en Histoire de l’Art, Université Lyon 3
14h45 Pause

15h00
Les ramures de corail dans l’orfèvrerie germanique à la fin du
XVIe siècle : une matérialisation d’une métamorphose du corps
Fabiola Gilardoni, Doctorante en histoire de l’art, Université de Picardie Jules Verne, Amiens et Ludwig Maximilian Universität, Munich

15h45
Comme des paupières devenues pétales au bout de tiges
transformées en vertèbres : des arborescences
endométamorphiques
Giuseppe Crivella, Docteur en Phénoménologie et Philosophie des images, Université de Pérouse

16h30
Présence des végétaux anthropomorphiques dans les comics
mainstream et émergence d’une conscience écologique aux
États-Unis
Pierre-Alexis Delhaye, Professeur de Lettres, Lycée Camille Claudel, Fourmies
17h15 Clôture de la première journée
20h30 Rendez-vous pour le repas du soir (à la charge des participants)

Deuxième session : le corps au prisme de l’arbre
Présidence : Christiane Klapisch-Zuber
Directrice d’études en Histoire médiévale, École des Hautes Études en Sciences Sociales

09h30
« Il a grandi pareil à une jeune pousse » : analogies entre la
croissance végétale et le développement humain dans la
poésie grecque archaïque et dans la médecine hippocratique
Alessandro Buccheri, Doctorant en Anthropologie des Mondes anciens, Université de Sienne et École des Hautes Études en Sciences Sociales / Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

10h15
Homo arbor inversa : anatomie d’un modèle arborescent
physiologique, moral et social au XVIe siècle
Vincent Robert-Nicoud
Docteur en Langues médiévales et modernes (français), Université d’Oxford
11h00 Pause

11h15
Sexe, genre et vertus des palmes. Botanique, symbolique
chrétienne et discours national-catholique sur les palmiers
d’Elche
Sophie Albert,  Maître de conférence en Littérature française, EA « Études et édition de textes médiévaux », Université Paris-Sorbonne

12h00
Approche philosophique et médicale du lexique végétal dans la
description de l’anatomie humaine
Laetitia Marcucci, Docteur en Philosophie, ATER en Philosophie et Sciences de l’Éducation, Université Côte d’Azur
Florian Violon, Médecin spécialisé en Anatomie et Cytologie pathologiques, Interne des Hôpitaux de Nancy, Université de Lorraine

Troisième session : que trame le corps ?
Présidence : Jean-René Valette
Professeur de Littérature médiévale, Université Paris-Sorbonne

14h00
Tristan et la végétalisation de l’homme : du corpus français aux
remaniements germaniques
Brindusa Grigoriu, Maître de conférences en Littérature française, l’Université Alexandru Ioan Cuza, Iași

14h45
Corps, musique et méditation : appropriations visuelle et
sonore du Lignum vitae de Bonaventure
Anne-Zoé Rillon-Marne, Maître de conférences en Musicologie, Université catholique de l’Ouest, Angers, Membre associé au Centre d’Études Supérieures de Civilisation Médiévale, Poitiers

15h30
Racines, sang, feuilles et cris. La configuration du « mirabile
monstrum » dans les images et les textes du Moyen Âge tardif
Sergi Sancho Fibla, Chercheur postdoctoral au Labexmed, TELEMME, Aix-Marseille Université / CNRS

16h15 Pause

16h30
« Tout arbre a racine en lieu de bouche ». Les arbres
anthropomorphiques et la structuration du discours botanique
dans l’encyclopédisme médiéval (XIIIe-XVe siècle)
Alice Laforêt, Conservatrice des bibliothèques, Bibliothèque nationale de France

17h15
Une mnémotechnique de l’homme arborescent ? L’art de la
mémoire et le corps dans les images d’arbres et les
diagrammes arborescents au Moyen Âge et à la Renaissance
Naïs Virenque, Doctorante en Histoire de l’Art, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance,
Université de Tours
18h00
Conclusion et ouverture
Antoine Paris, Doctorant en Langue et Littérature grecques et Études bibliques, Orient et Méditerranée, Université Paris-Sorbonne et Université de Montréal
Naïs Virenque, Doctorante en Histoire de l’Art, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, Université de Tours

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

JE: « Regards de l’historien sur les pratiques urbaines dans les textes », vendredi 6 octobre, ENSL

10h : Accueil et ouverture
10h30 : Marianne BRISVILLE (Université de Lyon 2, CIHAM UMR5648) – « La Street-food dans les textes de l’Occident islamique médiéval »

11h30 : Julia CONESA SORIANO (Centre Roland Mousnier UMR8596, CIHAM UMR5648) – « Pratiques et représentations de l’espace urbain dans les sources ecclésiastiques. L’exemple de Barcelone à la fin du Moyen Âge. »

14h : Giulia RAINIS (CNRS Paris) – « Bêtes humaines : L’humanisation de l’animal à travers les procès dans la France à la fin du Moyen Âge »

15h : Nicolas VIDONI (Université Paul Valéry Montpellier 3, CRISES EA4224) « Les sources policières à Montpellier au XVIIIe siècle »

16h : Discussion

ENS de Lyon, D4.024 (olim R20)

Arrêt Debourg Tram et Métro

Affiche Hist2

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Séminaire : Programme 2017-18 du Seminari d’Estudis medievals de l’Institut Milà i Fontanals-CSIC, Barcelone

Le Seminari d’Estudis medievals de l’Institut Milà i Fontanals-CSIC a publié sont programme pour l’année universitaire 2017-18. Vous le trouverez en pdf en lien : Calendari TD 2017-18.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Congrès: Congrès du Cths « La transmission des savoirs » – Paris, 23-26/04/2018, Paris[délai:1/02/2018]

Le congrès du Cths – Paris 2018

143ème congrès, Paris –> La transmission des savoirs

Le congrès se déroulera du lundi 23 au jeudi 26 avril 2018, dans les locaux de l’INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales), 65 rue des Grands moulins, Paris 13e.
Texte de présentation :
À l’exemple de celles qui les ont précédées, nos sociétés modernes, démocratiques, considèrent la transmission des savoirs comme un enjeu majeur pour leur survie. En fait, il n’existe pas de vie sociale durable sans cette transmission. Tantôt empiriques et traditionnels, tantôt construits (savoirs scientifiques, techniques, culturels et artistiques), ces savoirs incluent aussi les diverses formes de savoir-faire et de savoir-vivre (en famille, en société ou au travail). Des origines du peuplement humain de l’Europe et du monde à aujourd’hui, il reste beaucoup à découvrir (ou à redécouvrir) sur les acteurs, les facteurs, les vecteurs et les moyens de la transmission de ces savoirs. Les acteurs, ce sont d’abord la famille nucléaire ou élargie, et, de façon plus large, tous ceux qui vous initient aux règles de l’institution et de la société. Les institutions concernées peuvent être de formation (écoles et universités) ou de recherche (universités encore et organismes de recherche).
Il convient de prendre en compte aussi les multiples formes d’apprentissage, ce dernier n’excluant pas l’autodidaxie. La transmission des savoirs s’effectue d’abord par l’écrit. De ce point de vue, la révolution du livre et de l’imprimerie, constitue un tournant majeur. Si, à côté du livre, les périodiques ont apporté une contribution décisive, la transmission peut s’effectuer par le son (théâtre, musique). L’image offre aussi un vecteur majeur. Il y a toute une histoire du film et de la télévision à conduire sous l’angle de la transmission des savoirs. De même que le cinéma ou la télévision, l’internet, puis, aujourd’hui, les réseaux sociaux sont à la fois, « la meilleure et la pire des choses ». Il s’agit, à toute époque et en tout lieu, de s’interroger sur l’enseignement et ses méthodes, sur les rapports du maître et de l’élève, sur la formation professionnelle et ses méthodes. Cette transmission requiert aussi la vulgarisation, à laquelle contribuent la presse grand public ou spécialisée, la radio et la télévision.
À côté de ces nouveaux moyens de transmission des savoirs, la tradition orale a joué un rôle essentiel depuis les origines des sociétés humaines. La transmission des savoirs et des savoir-faire s’exprime tout autant par les gestes, impliquant une formation sur le tas, comme le montrent les effets des migrations interrégionales ou internationales. Savoirs et savoir-faire se transmettant à des publics. Cette transmission dépend cependant de paramètres tels que l’âge, le genre, la nationalité, la religion, les groupes sociaux et tous les réseaux d’appartenance. Vue sous l’angle des usages, la transmission des savoirs requiert une formation initiale, acquise par la famille, l’école ou l’apprentissage, mais aussi continue. Se révèle ainsi l’importance du capital humain, fait à la fois de connaissances et de compétences. En matière de transmission des savoirs s’ouvre ainsi un champ immense, celui des relations entre réalités et représentations du temps, en tout temps et en tous lieux.
Le Forum des sociétés savantes accueille du mardi 24 au jeudi 26 avril 2018 toutes les sociétés historiques et scientifiques de paris et d’Île-de-France qui souhaitent présenter leurs activités et leurs publications.
L’inscription au Forum est gratuite mais nécessaire, avant le 1er février 2018.

Pour plus d’informations : http://cths.fr/co/

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Séminaire d’études médievales : programme du 1er semestre du Seminari d’estudis doctorals de l’Institut Milà i Fontanals CSIC de Barcelone

Pour information, le Seminari d’estudis doctorals medievals de l’IMF-CSIC de Barcelone a publié ses prochaines dates.

28/09 – MIGUEL ROYANO (Universidad de Sevilla)

La comunidad mercantil de la Corona de Aragón en la Baja Andalucía (1516-1556): una nueva hipótesis y enfoque metodológico

***

19/19 – ALBERT CASSANYES (Universitat de Lleida)

[titre à confirmer]

***

21/12 – XAVIER COSTA (Universitat de Barcelona)

El monacat altmedieval als comtats catalans: entre la tradició i les noves tecnologies

Lieu :Aula de Seminaris (1er étage) Institució Milà i Fontanals,  C/de les Egipcíaques, 15,  08001 Barcelona, Espagne

 

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Journée d’étude:Administrer la ville dans et hors les murs (Occident, XIVe-XVIe siècle):22/06/1018, Amiens[délai:15/11/2017]

Depuis le début des années 2010, les rencontres scientifiques traitant la question des abords des villes médiévales en Occident, leur extra muros, à savoir les faubourgs, la banlieue et le plat-pays, se multiplient. Cette historiographie récente, aux acquis indéniables, demande cependant à être encore approfondie. Par exemple, la comparaison des modes de fonctionnement intra et extra muros permettrait de mieux les définir. On pourrait ainsi comprendre plus précisément les espaces périphériques et mieux appréhender la ville médiévale dans son ensemble. La recherche récente a montré que les espaces situés au dedans et au dehors de l’enceinte urbaine sont des zones policées sous le pouvoir d’une autorité politique commune, laïque ou religieuse. S’appuyant sur cet acquis, la journée d’études aura pour objectif d’approfondir la connaissance de l’administration de toute la société urbaine

ANNONCE

Journée d’études, Amiens, 22 juin 2018

Argumentaire

Depuis le début des années 2010, les rencontres scientifiques traitant la question des abords des villes médiévales en Occident, leur extra muros, à savoir les faubourgs, la banlieue et le plat-pays, se multiplient. Leur dynamisme a remis en cause la vision traditionnelle d’une société urbaine opposée au monde rural. La notion de dualité ou de dichotomie laisse progressivement place à celle d’une complémentarité forte entre les deux entités dont les interactions demeurent toutefois souvent encore floues.

Cette historiographie récente, aux acquis indéniables, demande cependant à être encore approfondie. Par exemple, la comparaison des modes de fonctionnement intra et extra muros permettrait de mieux les définir. On pourrait ainsi comprendre plus précisément les espaces périphériques et mieux appréhender la ville médiévale dans son ensemble.

La recherche récente a montré que les espaces situés au dedans et au dehors de l’enceinte urbaine sont des zones policées sous le pouvoir d’une autorité politique commune, laïque ou religieuse. S’appuyant sur cet acquis, la journée d’études aura pour objectif d’approfondir la connaissance de l’administration de toute la société urbaine. En cela, les enclaves juridictionnelles ne pourront pas être au cœur de la communication mais pourront être prises en compte en tant qu’élément de comparaison. Il s’agira donc non pas d’analyser le fonctionnement de la ville par rapport à celui de son plat-pays dans son intégralité, mais d’articuler l’intra muros aux faubourgs et à la banlieue.

Les contributions porteront sur l’Occident, principalement aux XIVe-XVIe siècles durant lesquels la ville redéfinit les relations qu’elle entretient avec ses abords face aux troubles géopolitiques, sanitaires et économiques.

Quatre thèmes majeurs sont à envisager ici :

  • Le commerce et l’économie : le citadin et le faubourien sont-ils soumis aux mêmes obligations règlementaires et bénéficient-ils des mêmes prérogatives dans leurs activités ? Existe-t-il un modèle de répartition des infrastructures artisanales et commerciales spécifique au dedans et au dehors ?
  • La défense et la justice : quel est le rôle des habitants des faubourgs dans les services de guet, de corvée ou de lutte contre le feu ? Les auxiliaires de police, relevant d’une même autorité, sont-ils les mêmes de part et d’autre des murailles ?
  • Prévention situationnelle : les mesures et les aménagements liés à l’hygiène publique et à la prévention contre les incendies sont-ils uniformes dans l’ensemble de la ville ? Les faubourgs concentrent-ils vraiment davantage d’activités et de pratiques polluantes que la ville intra muros ?
  • Les jeux et les festivités : la réglementation des divertissements privés (prostitution, danses, jeux de hasard, rencontres sportives, etc.) est-elle la même de chaque côté de l’enceinte ? Où se situent les jardins d’entraînement des compagnies bourgeoises et les espaces dédiés aux grandes festivités publiques ? Dans quelle mesure les trajets des processions et des joyeuses entrées mettent-ils en relation les espaces intra et extra muros ?

Modalités pratiques d’envoi des propositions

Les propositions de communication (résumé de 300 à 500 mots et un titre) sont à envoyer pour

le 15 novembre 2017

au plus tard à : catherine.xandry[at]u-picardie.fr

Journée d’études organisée par l’Université de Picardie Jules Verne et le laboratoire TrAme (EA 4284)

Pour plus d’informations : « Administrer la ville dans et hors les murs (Occident, XIVe-XVIe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 12 septembre 2017, http://calenda.org/415553

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Colloque:Ovid Across Europe: Vernacular Translations of the Metamorphoses in the Middle Ages & Renaissance: 28/09/2017, Bristol, Angleterre.

28-29 SEPTEMBER 2017 AT THE UNIVERSITY OF BRISTOL

From the 12th-century onwards, Ovid’s Metamorphoses exerted an enduring influence on Western culture. The capacity of this poem to be constantly present in our world is due to its innate transformative ability. In the Middle Ages, the Metamorphoses was often read as a philosophical text in which to find advice on Christian morality and ethics. In the Renaissance and Baroque periods, it constituted the most important repertoire of myths, an encyclopaedic work plundered by writers, musicians, and painters. The Metamorphoses found a permanent place in Western culture not only because it could be easily reinterpreted, but also for its capacity to be successfully rewritten and translated into various languages. In the medieval and the early modern ages, the reception of Ovid’s major poem did not happen exclusively through the Latin text; translations in the vernaculars played a pivotal role, transmitting the Latin Metamorphoses to all the emerging European vernacular cultures.

This conference aims to bring together scholars working on medieval and early modern translations of the Metamorphoses in Europe in order to shed light on the various ways in which Ovid’s poem was re-purposed and received, as well as to trace connections between different literary traditions. When was the Metamorphoses first translated into European vernaculars? How many Ovids can we talk about? Were there interferences between translations in the different vernaculars? The vernacularization of transnational texts contributed to the shaping of national identities, and this colloquium, fostering an exchange between scholars working in any European linguistic area, aims to shed light on the process of national acquisition of Ovid’s Metamorphosesthrough translation. The objective of this conference is to chart the changing face and function of Ovid’s Metamorphoses in the vernacular Europe of the Middle and Early Modern Ages.

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Journée d’étude:Du cheval au bestiaire fantastique dans la légende arthurienne:30/09/2017, Angers.

Dans la légende arthurienne, la magie et le merveilleux sont toujours très liés à la nature. Les animaux appartiennent à cet univers sauvage qui échappe à la raison des hommes et qui est encore dirigé par des forces mystérieuses et anciennes. À ce titre, eux aussi possèdent une forme de magie, eux aussi peuvent être un lien entre le monde des hommes et le monde féerique.

Programme

Matinée :

  • 9 h 15 : Hommage à Robert BAUDRY, décédé le 17 juin 2017. Docteur ès lettres et philosophie. Président fondateur du Centre d’Etudes et de Recherches sur le Merveilleux, l’Etrange et l’Insolite en Littérature (C.E.R.M.E.I.L.)
  • 10 h : Eric MEILLAN : « Figures du sanglier, aspects symboliques », Docteur en sociologie juridique. Président régional des docteurs en droit.
  • 10 h 45 : Daniel BORDEAUX : « Image du dragon au temps de Chrétien de Troyes » Membre du groupe d’étude interne au C.E.N.A. Président du C.E.N.A
  • 11 h 30 : Georges BERTIN : « Le Pendragon et les deux dragons » Docteur HDR en sciences sociales,  socio-anthropologue. Membre du Centre International de Recherches sur l’Imaginaire (GRECO C.R.I.)

Après-midi :

  • 14 h 15 : Mathilde DALBION : « Les animaux guérisseurs dans le lai de Marie de France, Eliduc ». Docteur en Histoire Médiévale. ATER – Université Bordeaux-Montaigne. AUSONIUS – 5607
  • 15 h : Sophie COUSSEMACKER : « Les femmes et leurs montures dans les romans arthuriens en vers des XIIe – XIIIe siècles. » MCF HDR, Université Bordeaux-Montaigne,
  • 15 h 45 : Sylvain FERRIEU : « Aux extrêmes du bestiaire médiéval, les contradictions de la culture médiévale : le lion et le loup » Docteur en Histoire du Droit, enseignant en sociologie de la communication scientifique à l’université Denis Diderot (Paris VII).
  • 16 h 30 : Lauric GUILLAUD : « Quelques exemples d’hybridité dans les récits arthuriens » Professeur émérite de littérature et civilisation américaine – Université d’Angers. Ancien président du Centre d’Études et de Recherches sur les Littératures de l’Imaginaire (C.E.R.L.I.) Directeur scientifique du C.E.N.A.
  • 17 h 15 : Gérard Byron CLOUZARD « Quelques figures du bestiaire dans l’héraldique arthurienne » Maître héraldiste à Angers, membre de l’O.I.T.R. et du C.E.N.A.
  • 17 h 45 : Bilan du colloque par Lauric GUILLAUD

Pour plus d’informations :  « Du cheval au bestiaire fantastique dans la légende arthurienne », Journée d’étude, Calenda, Publié le mardi 05 septembre 2017, http://calenda.org/414825

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Colloque:Le manuscrit franciscain retrouvé:Paris, IRHT, 20-22/09/2017

La découverte en 2015 d’une nouvelle Vie de François d’Assise due à Thomas de Celano, sans doute la deuxième écrite en l’honneur du saint à quelque dix ans de sa mort, a eu un large écho. Ce texte ne représente que la huitième partie du manuscrit qui le contient, aujourd’hui conservé à la Bibliothèque nationale de France sous la cote nal 3245. C’est l’ensemble de ce manuscrit que la rencontre des 20-22 septembre 2017 s’appliquera à explorer et à comprendre.

Colloque organisé par la Bibliothèque nationale de France et l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS) avec le soutien du LabEx Hastec, du Centre de recherches historiques (EHESS-CNRS), d’APICES, de la Fondation André Vauchez  (Balzan) et de la galerie Les Enluminures.

Programme

Mercredi 20 septembre 2017 après-midi, salle Léopold Delisle

  • 14h – Isabelle le Masne de Chermont (Bibliothèque nationale de France) et François Bougard (Institut de recherche et d’histoire des textes) : Bienvenue.
  • 14h15 – Jacques Dalarun (IRHT, Académie des inscriptions et belles-lettres) : Colloque mode d’emploi.

L’objet manuscrit – présidence François Bougard

  • 14h30 – Nathalie Buisson (BnF), Amandine Postec (BnF), Pascale Richardin (C2RMF) et Jacques Scire (BnF) : Les matériaux du codex.
  • 15h30 – Denis Muzerelle (IRHT) : Analyse codicologique et paléographique.

16h15 – Pause.

  • 16h30 – Nicoletta Giovè (Università di Padova) : La fisionomia del manoscritto.
  • 17h15 – Fabio Zinelli (École pratique des hautes études, IRHT) : La langue du manuscrit.
  • 17h45 – Débat général.
  • 18h30 – Présentation du manuscrit nal 3245 à la BnF.

Jeudi 21 septembre 2017 matin, salle Jeanne Vielliard

Le primat de la sainte Écriture – présidence Isabelle le Masne de Chermont

  • 9h – Laura Light (Les Enluminures) : Job, Zacharias, Matthew : Why are they here ?
  • 9h45 – Robert Lerner (Northwestern University) : The unexpected Pseudo-Methodius.
  • 10h30 – Amandine Postec : Appropriations anciennes et nouvelles de la Bible : l’Unum ex quattuor.

11h15 – Pause.

La communication du message religieux

  • 11h30 – Dominique Poirel (IRHT) : Le commentaire du Notre Père : aperçus sur une prédication franciscaine primitive.
  • 12h15 – Nicole Bériou (CIHAM, AIBL) et Isabelle le Masne de Chermont : Le sermon sur la Purification de la Vierge : une reportatio faite à Paris.

Les fragments d’une culture – présidence Nicole Bériou

  • 14h30 – Nicole Bériou : Introduction.
  • 14h45 – Nicole Bériou, Marjorie Burghart (CIHAM), Isabelle le Masne de Chermont, Dominique Poirel et Amandine Postec : Le manuscrit nal 3245, florilège de florilèges.Brève présentation raisonnée des ensembles successifs de textes, dans l’ordre du codex.
  • 16h – Thomas Falmagne (Bibliothèque nationale du Luxembourg) : Les « florilèges » du manuscrit nal 3245.

16h45 – Pause.

  • 17h – Marco Giuseppe Rainini (Università cattolica del Sacro Cuore di Milano) : Il manoscritto nal 3245 e le pratiche esegetiche.
  • 17h45 – Carlo Delcorno (Università di Bologna) : Chemin des sermons latins et vernaculaires dans les florilèges.
  • 18h30 – Débat général.

Vendredi 22 septembre 2017 matin, salle Jeanne Vielliard

Un manuscrit franciscain ? – présidence André Vauchez (AIBL)

  • 9h30 – Jacques Dalarun : Introduction.
  • 9h45 – Sean Field (University of Vermont) : The Vita beati patris nostri Francisci in a Franciscan manuscript.
  • 10h30 – Luigi Pellegrini (Università di Chieti) : La produzione di un manoscritto francescano.
  • 11h15 – Sylvain Piron (École des hautes études en sciences sociales) : La longue vie d’un manuscrit franciscain.

12h – Pause.

  • 12h15 – Nicole Bériou, Jacques Dalarun, Isabelle le Masne de Chermont, Dominique Poirel : Conclusions.

Pour plus d’informations : https://www.irht.cnrs.fr/fr/agenda/le-manuscrit-franciscain-retrouve

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Séminaire: « séminaire de céramologie du laboratoire ArAr », le 28/09/2017 à 14h, MOM

Pour les personnes intéressées, le premier séminaire de céramologie de l’ArAr de cette  année universitaire recevra Sandra CHABERT (ArAr – Lyon) et Marie-Pierre CHAMBON (INRAP, ArScAn – Nanterre) sur le thème « Céramiques de l’Antiquité tardive dans le centre de la Gaule : approche croisée entre Auvergne (Aquitaine Ire) et Orléanais (Lyonnaise IVe). ».

Salle Reinach, MOM 4e étage, entrée par le 86 rue Pasteur.

 

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Colloque:Châteaux et spectacles – XXVe rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord:29/09-01/10, Périgueux

RÉSUMÉ

L’association des Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord consacre son colloque annuel aux liens entre Châteaux et spectacles, du Moyen Âge à nos jours, en s’intéressant autant aux demeures royales qu’aux autres châteaux européens aussi modestes soient-ils.

ANNONCE

Argumentaire

L’association des Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord consacre son colloque annuel aux liens entre Châteaux et spectacles, du Moyen Âge à nos jours, en s’intéressant autant aux demeures royales qu’aux autres châteaux européens aussi modestes soient-ils.

Dans les années 70, aux beaux jours de l’anthropologie historique et de la Nouvelle histoire, avec le développement de l’histoire des mentalités et de l’imaginaire, l’histoire des fêtes et des spectacles a connu une heure de gloire. Elle s’inscrivait alors dans la partition entre culture savante et culture populaire initiée par Robert Mandrou. Critiqué et révisé, ce clivage a glissé vers une approche en termes d’échanges, de circulations, de réception et d’acculturation, s’insérant dans une histoire culturelle englobant histoire sociale et histoire politique. Depuis le début des années 2000, de nouvelles approches, notamment en histoire médiévale et contemporaine, sont le fait de littéraires et d’historiens. L’émergence de la citoyenneté au XIXe siècle suppose en effet de conforter l’adhésion de la population, en multipliant les formes d’expression de l’approbation. Le spectacle participe alors de la cérémonie du pouvoir, les châteaux, au cœur de la sociabilité aristocratique, servant à la fois à appuyer la souveraineté ou à susciter une contre-image.

Le colloque Châteaux et spectacles propose de s’inscrire dans ces perspectives en abordant ces thèmes au prisme de l’histoire, de l’archéologie, des études littéraires et de toutes les formes d’arts et de spectacles vivants repérés dans le périmètre des demeures châtelaines et de leurs abords et ce jusqu’à nos jours. En effet, d’année en année, les mises en scènes spectaculaires se multiplient dans les châteaux afin d’attirer les touristes vers ces lieux patrimoniaux.

Parmi les châteaux du Périgord celui de Garrigue, à Bergerac, est aujourd’hui plus connu sous le nom de son plus célèbre propriétaire, l’acteur Mounet-Sully. Ce célèbre tragédien, sociétaire de la Comédie-Française, est l’un des monstres sacrés du théâtre classique et romantique de la fin du XIXe siècle. Né à Bergerac en 1841, il fit agrandir la demeure familiale construite au XVIe siècle et déjà modifiée au XVIIIe. Il lui adjoignit un théâtre, où il aimait travailler quand il résidait à Bergerac, et un cloître néo-roman surprenant. Dans son ancienne chambre, une fresque murale le représente, dans les costumes des nombreux personnages qu’il a interprétés sur scène. La grande Sarah Bernhardt, dont il fut l’un des proches, a même peut-être séjourné en ce château, ainsi que le gratin du Tout-Paris.

Programme

Vendredi 29 Septembre

Périgueux, bibliothèque municipale

8h45 Accueil des participants

9h00 Ouverture du colloque par Anne-Marie Cocula, présidente des Rencontres

Actualités de l’archéologie en Nouvelle Aquitaine

  • 9h15 Patrick Bouvart, archéologue, HADES, Résultats d’une première opération archéologique sur le castrum de Domme.
  • 9h45 Richard Jonvel, CAHMER et Société des Antiquaires de Picardie, Le site fortifié carolingien de Murat « Les Tours » (Creuse).
  • 10h15 Nicolas Prouteau,Université de Poitiers, Cescm UMR 7302, Le château du Haut-Clairvaux à Scorbé-Clairvaux (Vienne) : résultats des fouilles

10h45 Discussion et pause

Fantastiques fantaisies : mystères au château à l’aube de la Renaissance

  • 11h15 Guillaume Bureaux, Université de Rouen, GRHis,/Institut Historique Allemand, La place du château dans les Pas d’armes : cadre festif, élément symbolique et point d’ancrage de l’univers fictionnel (XVe-XVIe siècles).
  • 11h45 Lucie Gaugain, Université de Tours, CESR UMR 7323, Les fêtes du château d’Amboise de Louis XI à François Ier.

12h15 Discussion suivie d’un déjeuner pour les intervenants.

Le masque et la plume : dans les coulisses du château

  • 14h00 Éric Anspach, École nationale supérieure de création industrielle, ENSCI-Les Ateliers, Les coulisses du château en scène.
  • 14h30 Aline Hodroge, Université de Lausanne, FNS/Université de Rouen, CEREDi, « Un pauvre petit amusement » : le théâtre staëlien de l’exil.
  • 15h00 Laurence Chevallier, École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, PASSAGES UMR 5319, Châteaux et spectacles, les réalisations de l’architecte Jean-Baptiste Dufart (1750-1820).

15h30 Discussion et pause

Show au château : quand le spectacle réinvente l’espace

  • 16h00 Laurent Bolard,Université Paris IV, Espaces confisqués. La villa Rufolo, ses jardins, ses paysages, son festival.
  • 16h30 Elisabeth Caude, Musée national des châteaux de Versailles et Trianon, Les invités à Versailles lors d’une grande fête dynastique.
  • 17h00 Natalie Petiteau, Université d’Avignon, Centre Norbert Élias, Un écrin pour une noblesse circassienne : le château d’Alexis Grüss à Piolenc (Vaucluse).

17h30 Discussion.

18h15 Réunion du conseil scientifique et du conseil d’administration de l’association.

Samedi 30 Septembre

Bergerac, salle de l’Orangerie (Jardins Perdoux)

De la joute chevaleresque à ses transfigurations cinématrographiques

  • 9h30 Alain Kersuzan, Université Lyon 2-CIHAM, Les joutes du comte vert aux châteaux de Chambéry et de Bourg-en-Bresse.
  • 10h00 Yohann Chanoir, EHESS, CRH-GAM UMR 8558, Jour de fête au château. Tournois, concours et spectacles dans les films sur le Moyen Âge.

10h30 Discussion et pause.

Spectacles souverains dans les palais princiers

  • 11h00 Thomas Fouilleron, Directeur des archives et de la bibliothèque du Palais princier de Monaco, CMMC-EA 1193, Spectacles princiers et affirmation dynastique. Les fêtes de cour chez les Grimaldi de Monaco (XVIIe-XVIIIe siècles).
  • 11h30 Juliette Glikman, Université Paris-Sorbonne, Le palais des Tuileries, cité du chant et de la danse dans le Paris des Lumières.
  • 12h00 Grégoire Franconie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d’histoire du XIXe siècle, Versailles, 1837 : le spectacle de l’histoire.

Discussion suivie d’un déjeuner pour les intervenants et sur inscription.

15h00 Salle de l’Orangerie (Jardins Perdoux), conférence de Caroline Mazel, architecte, suivie de la visite du château de Mounet-Sully ou château de Garrigue (Bergerac).

Dimanche 1er Octobre

Périgueux, bibliothèque municipale

Sous les feux de la rampe… les plaisirs de la scène du XVIIe au XXe siècle

  • 9h30 Roger Baury, Université Lille 3, Le théâtre au château, XVIIe-XXe siècles.
  • 10h00 Claude-Isabelle Brelot, Université Lyon 2, Le répertoire des théâtres du château au XIXe siècle : saynètes, proverbes, charades et comédies.
  • 10h30 Bertrand Goujon, Université de Reims Champagne-Ardennes, Le théâtre au château : lieux, acteurs, pratiques et enjeux dans la France du Second Empire et de la Troisième République.

11h00 Discussion.

11h15 Robert Herin, Université de Caen, Conclusions.

Pour plus d’informations : « Châteaux et spectacles », Colloque, Calenda, Publié le mardi 22 août 2017, http://calenda.org/414154

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Journée d’étude:Ordres militaires et territorialité:20/10/2017, Montpellier, Université Paul-Valéry

RÉSUMÉ

Nous proposons ici, non pas d’envisager une étude exhaustive et globale de la relation des ordres militaires à la territorialité, mais plutôt de réfléchir sur les dimensions qu’elle recouvre, d’essayer de discerner les particularités qui lui sont propres, les caractéristiques des implantations des ordres, variables selon le niveau d’échelle, la zone géographique et la société considérés. Afin de tenir compte de ces spécificités inhérentes au rapport, conscient ou non, que les ordres militaires entretiennent avec les territoires qu’ils occupent (envisagés dans leurs dimensions sociales, humaines, économiques, juridiques, matérielles, culturelles, etc.), même partiellement et pour une durée variable, ainsi que la manière dont leur présence s’inscrit dans ces lieux, plusieurs axes et directions, évidemment liés les uns aux autres et en interaction constante, sont soumis à la réflexion des participants.

ANNONCE

Programme

20 octobre 2017

8h45 Accueil des participants

9h00 Marie-Anna Chevalier (Université Paul-Valéry Montpellier 3), Introduction

9h30 1ère séance  La France Méridionale

Présidée par Daniel Le Blévec (Université Paul-Valéry Montpellier 3)

  • Damien Carraz (Université Clermont Auvergne) Perception, délimitation et administration des territoires dans l’ordre de l’Hôpital : le cas du prieuré de Saint-Gilles (XIIe-XIVe siècle)
  • Maxime Bonnal (Université Lumière Lyon 2) La commanderie templière de Jalès : organisation et gestion du territoire (XIIe-XIIIe siècles)
  • Yoan Mattalia (Université Jean Jaurès Toulouse 2) Ordres religieux militaires et territorialité dans le sud-ouest de la France aux XIIe et XIIIe siècles

10h45 Discussion et pause

11h30 2ème séance L’orient chrétien

Présidée par Damien Carraz (Université Clermont Auvergne)

  • Marie-Anna Chevalier (Université Paul-Valéry Montpellier 3) L’établissement des templiers et des hospitaliers en Morée et en Romanie : une emprise territoriale contestée
  • Simon Dorso (Université Lumière Lyon 2, Centre de Recherche Français à Jérusalem) Stratégies d’implantation et d’administration dans un territoire en sursis : templiers et hospitaliers dans la Galilée du XIIIe siècle

12h15 Discussion

12h30 Pause déjeuner

14h30 3ème séance L’ordre teutonique et l’ordre de Saint-Lazare

Présidée par Philippe Josserand (Université de Nantes)

  • Sylvain Gouguenheim (École Normale Supérieure de Lyon) Conquête et maîtrise de l’espace : les Teutoniques en Prusse
  • Rafaël Hyacinthe (Laboratoire de Médiévistique Occidentale – Université Paris I) Un ordre sous influences : l’Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem et la territorialité du XIIe au XVe siècle

15h30 Discussion

16h00 Philippe Josserand (Université de Nantes), Conclusions

Pour plus d’informations : « Ordres militaires et territorialité », Journée d’étude, Calenda, Publié le mardi 29 août 2017, http://calenda.org/414305

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Colloque:L’invention du chirographe échevinal (XIIIe-XIVe siècles):28-29/09/2017, Namur, Belgique

RÉSUMÉ

Dans le nord de la France ainsi que dans une large part des anciens Pays-Bas, la juridiction gracieuse des échevins a pris la forme originale de chirographes non scellés. Apparus au début du XIIIe siècle, ces actes se caractérisent par leur forme de chartes-parties dont un exemplaire était conservé par un échevin et, partant, par le recours à une devise chirographique servant de signe de validation. Ils sont rédigés en langue vernaculaire et plus particulièrement en « français picard », dans un formulaire dont la structure semble se retrouver d’échevinage en échevinage. L’adoption rapprochée dans le temps du chirographe par différentes juridictions échevinales pose la question de son invention et de sa diffusion, dans un monde où le pouvoir scabinal s’impose à la fois du point de vue documentaire et politique.

ANNONCE

Argumentaire

Dans le nord de la France ainsi que dans une large part des anciens Pays-Bas, la juridiction gracieuse des échevins a pris la forme originale de chirographes non scellés. Apparus au début du XIIIe siècle, ces actes se caractérisent par leur forme de chartes-parties dont un exemplaire était conservé par un échevin et, partant, par le recours à une devise chirographique servant de signe de validation. Ils sont rédigés en langue vernaculaire et plus particulièrement en « français picard », dans un formulaire dont la structure semble se retrouver d’échevinage en échevinage. L’adoption rapprochée dans le temps du chirographe par différentes juridictions échevinales pose la question de son invention et de sa diffusion, dans un monde où le pouvoir scabinal s’impose à la fois du point de vue documentaire et politique.

Si quelques travaux pionniers furent consacrés aux chirographes échevinaux avant la première Guerre mondiale, force est de constater que ces actes n’ont guère attiré l’attention des diplomatistes jusqu’à l’aube du XXIe siècle. Le caractère souvent très local de la documentation, la relative modestie formelle des actes, ainsi que les ravages provoqués par les deux derniers conflits mondiaux – qui ont vu brûler les gigantesques collections de chirographes d’Ypres et de Tournai – expliquent très certainement cette longue parenthèse. Un regain d’intérêt est toutefois constaté depuis environ deux décennies, dans le sillage du nouveau courant de recherches, complexe, autour de l’étude des scripturalités médiévales et d’un engouement renouvelé pour le patrimoine écrit. Les chirographes échevinaux sont donc (re)devenus un objet d’étude. Au-delà de l’accumulation de travaux sur les cas locaux dans le cadre de monographies, il convient désormais d’essayer d’envisager ce type de documents globalement, comme un phénomène scripturaire traversé par des lignes de force à l’échelle d’une vaste région comprise entre Seine et Rhin, dont les contours précis restent à définir.

Tel est l’objectif de ces deux journées d’études, coorganisées par le centre de recherches « Pratiques médiévales de l’écrit » de l’Université de Namur, l’équipe « Cultures graphiques » de l’Université catholique de Louvain et l’EA 3400 « ARCHE » de l’Université de Strasbourg, en collaboration avec le Pôle d’attraction interuniversitaire (PAI) 7/26 « City and Society in the Low Countries (1200-1850) ».

Programme

Jeudi 28 septembre

09h30 Accueil

  • 10h00 Paul Bertrand (Université catholique de Louvain), Thomas Brunner (Université de Strasbourg), Jean-François Nieus (FNRS-Université de Namur) Introduction
  • 10h15 Jean-Charles Bédague (Archives de France, Paris) Chirographes des échevins, chirographes des chanoines. Thème et variations de la pratique chirographaire à Saint-Omer, du début du XIIIe au début du XIVe siècle

11h00 Pause-café

  • 11h15 Jean-François Nieus (FNRS-Université de Namur) Autour d’un naufrage : la diplomatique des opérations bancaires à Arras, fin XIIe-milieu XIIIe siècle

12h00 Lunch

  • 14h00 Daniel Power (Swansea University) Les origines et l’essor des « concordes finales » en Angleterre (XIIe-XIIIe siècles)
  • 14h45 Judith Olszowy-Schlanger (École pratique des hautes études, Paris) Les chirographes hébreux en Angleterre médiévale : deux traditions diplomatiques en contact

15h30 Pause-café

  • 15h45 Table ronde Nouveaux projets de recherche autour des chirographes urbains

17h30 Fin de la première journée

Vendredi 29 septembre

  • 9h00 Martin-Dietrich Glessgen, Dumitru Kihaï (Université de Zurich) La question de la variance linguistique dans les chirographes en langue vernaculaire
  • 09h45 Sébastien Hamel (CNRS-Institut de recherche et d’histoire des textes, Paris) Saint-Quentin et ses chirographes : naissance et diffusion d’un modèle

10h30 Pause-café

  • 10h45 Thomas Brunner (Université de Strasbourg) Les chirographes des petites juridictions du Douaisis au XIIIe siècle
  • 11h30 Bernard Delmaire (Université de Lille 3) Le chirographe de village en Flandre wallonne

12h15 Lunch

  • 14h00 Marc Boone, Tineke Van Gassen (Université de Gand) L’utilisation du chirographe à Gand au bas Moyen Âge : langue, milieu social, fonctions et formes
  • 14h45 Paul Bertrand (Université catholique de Louvain) Les chirographes liégeois : autour d’un type documentaire hybride

15h30 Pause-café

  • 15h45 Laurent Morelle (École pratique des hautes études, Paris) Conclusions

16h15 Fin de la seconde journée

Pour plus d’informations : « L’invention du chirographe échevinal (XIIIe-XIVe siècles) », Colloque, Calenda, Publié le mardi 29 août 2017, http://calenda.org/414295

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à congrès international: « Ausiàs March e il canone europeo », Università per strangieri di Siena, Sienne, 20-22 novembre [délai : 17 septembre 2017]

Information sur la page de l’événement: lien, programme, modalité d’inscription

Date limite : le 20 septembre 2017

[FR] Dans le but de réunir des chercheurs sur March et des italianistes spécialistes de la littérature médiévale, le Congrès « Ausiàs March et le canon européen » cherche à valoriser l’importance du grand littérateur catalan dans le contexte littéraire européen et à étudier les modes de sa réceptions et les rapports avec la culture italienne et avec la traduction. Les trois thèmes fondamentaux sur lesquels se centrent cet événement sont :
-la place d’Ausiàs March dans le canon européen

-Ausiàs March traduit

-Ausiàs March et l’Italie

Con lo scopo di far incontrare studiosi di March e italianisti specializzati in letteratura medievale, il convegno Ausiàs March e il canone europeo mira a valorizzare l’importanza del grande lirico catalano nel contesto letterario europeo e a indagare i modi della sua ricezione e i rapporti con la cultura italiana e con le traduzioni. È dunque centrato su tre temi fondamentali:

  • La collocazione di Ausiàs March nel canone europeo;
  • Ausiàs March tradotto;
  • Ausiàs March e l’Italia.

Partecipanti
Benedetta Aldinucci (UNISTRASI), Rosanna Cantavella (UV), Pietro Cataldi (UNISTRASI), Jaume Coll (UB), Annamaria Compagna (UNINA), Vicent Escartí (UV), Antoni Ferrando (UV), Giovanna Frosini (UNISTRASI), Beatrice Garzelli (UNISTRASI), Lino Leonardi (UNISI), Giuseppe Marrani (UNISTRASI), José María Micó (UPF), Cèlia Nadal (UNISTRASI), Raffaele Pinto (UB), Josep Pujol (UAB), Rafael Roca (UV), Natascia Tonelli (UNISI), Jaume Turró (UdG).

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Ateliers et conférences:Journée des Humanités Numériques:13/10/2017, Lyon

Journée des Humanités Numériques des doctorants du CIHAM et HiSoMA

Présentation

Le 13 octobre aura lieu la « Journée des Humanités Numériques des doctorants du CIHAM et HiSoMA ». Cette journée proposera à tous : doctorants, masterants et chercheurs, un panorama des humanités numériques dans le monde de la Recherche d’aujourd’hui. Cette découverte se fera à travers la manipulation de différents outils et la présentation des méthodologies et des enjeux du numérique appliqués aux sciences humaines.

Une session de workshops ouvrira la matinée pour inviter les participants à se former et à manipuler quelques d’outils des humanités numériques. Deux ateliers, au choix, seront proposés, un atelier sur la visualisation des données à l’aide du logiciel Gephi et un atelier d’initiation au XML‑TEI.

La première partie de l’après-midi proposera deux conférences sur les humanités numériques et leurs enjeux. Enfin, la deuxième partie de l’après-midi présentera différents projets en lien avec les humanités numériques afin de proposer une illustration de ses utilisations.

Cette journée sera l’occasion de découvrir les humanités numériques. Nous espérons aussi qu’elle sera l’occasion d’échanges conviviaux afin d’initier un réseau d’échanges et d’entraide entre tous ceux qui sont intéressés par ce champ.

L’ensemble de la journée se déroulera à Lyon, au palais de la Recherche, 18 rue Chevreul 69007 Lyon (sous réserve de modification). Les salles seront communiquées ultérieurement.

Programme

Matinée – 9h-12h00

Workshop n°1 – 9h00-12h00 : Introduction à l’analyse et à la visualisation de réseau avec Gephi (M. Grandjean)

L’objectif de cet atelier d’initiation à l’analyse et à la visualisation de réseau est d’acquérir les bases conceptuelles et techniques qui permettront aux participant(e)s de continuer leurs expérimentations au-delà de la séance, sur leurs propres objets de recherche. Dans le champ des sciences humaines et sociales, la visualisation de données et l’analyse de réseau en particulier suscitent une certaine fascination, tout en peinant parfois à convaincre un auditoire peu habitué à ce type d’analyses. Après une introduction aux enjeux de ces méthodes et une typologie des usages de sources historiques/littéraires/etc. pour produire de tels réseaux, l’atelier consistera en un tutoriel pas à pas du logiciel Gephi. Développé en licence libre, il s’agit d’un outil rapide à prendre en main et très efficace, particulièrement adapté à un public n’ayant pas d’expérience particulière dans le domaine. Les participant(e)s travailleront sur un jeu de données d’exercice prévu pour mettre en pratique plusieurs fonctionnalités avancées (spatialisations, projection, mesures, cartographie, etc.). Une discussion autour de la modélisation et de la création de jeux de données utilisables dans le cadre de telles analyses et provenant des recherches des participant(e)s conclura l’atelier.

Workshop n°2 – 9h00-12h00 : Initation à l’XML-TEI (S. Orsini et A.Pinche)

Le wokshop XML-TEI est conçu pour les débutants qui souhaitent découvrir ce langage et apprendre les rudiments du balisage d’un texte pour entreprendre une édition numérique. Lors de cette session, nous verrons d’abord ce qu’est le XML et son fonctionnement en arborescence. Dans un second temps, nous verrons quelle est la spécificité de la grammaire TEI (Text Encoding Initiative) et son système de balises. Enfin, un entraînement sera proposé afin de mettre en œuvre les notions abordées. Cet entraînement sera surtout axé sur la constitution d’une édition critique.

Quelques éditions à voir :

http://hyperdonat.tge-adonis.fr et http://elenapierazzo.org

Pour aborder ce Workshop, il est nécessaire que vous apportiez votre propre ordinateur et que vous installiez Oxygen au lien suivant :

https://www.oxygenxml.com/xml_editor/download_oxygenxml_editor.html.

Il est possible d’obtenir une version d’essai de 30 jours gratuite en demandant via un formulaire une clé d’essai en cliquant sur le lien (requires a trial license key) de la page.

Attention : Les ateliers sont limités à des groupes de 10 personnes. Afin d’en faciliter l’organisation, veuillez vous inscrire en nous contactant par mail (ariane.pinche[at]gmail.com et sarah.orsini[at]univ-lyon2.fr). Merci de joindre avec votre demande d’inscription quelques lignes sur votre cursus et pourquoi vous vous intéressez aux humanités numériques.

Après Midi – Partie I : 13h30-15h30

13h30 – 14h30 : Les « humanités numériques » entre buzzword et communauté (M. Grandjean)

14h30 – 15h 30 : Présentation des standards de l’édition numérique, dont XML TEI (E. Pierazzo )

Pause : 15h30-16h00

Après Midi – Partie II  : 16h00-18h00 – Présentation de projets numériques

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts