Archives de catégorie : Conférences et colloques

Séminaire commun des historiens d’Avignon: Catastrophes et fiscalité. L’Italie du sud dans la longue durée (XIIIe-XVIIe siècles) , Avignon, 12/12

salle 2E03, Université d’Avignon, site Hannah Arendt

Francesco (Università di Napoli, Federico II) : »Catastrophes et fiscalité. L’Italie du sud dans la longue durée (XIIIe-XVIIe siècles) ».La catastrophe est un fait social, pas seulement car elle implique les hommes, comme autant de victimes, mais aussi parce que c’est la structure sociale qui définit, qui “crée” la catastrophe. Dans cette perspective, on présentera un cas d’étude: les suppliques des communautés rurales de l’Italie méridionale après la peste de 1478-81 et la réponse de la monarchie (Royaume de Naples), qui parfois octroya un report ou une réduction des impôts directs suite à la perte de vies humaines – à savoir de “feux” fiscaux. En comparant ce cas avec les réactions des communautés et de la monarchie à l’occasion d’autres catastrophes sur la longue durée (XIIIème-XVIIème siècles), on réfléchira sur les relations dominant/dominés, sur le doublet rhétorique de la supplique/réalité de la catastrophe, ainsi que, plus en général sur la perspective des soi-disant disaster studies.

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Colloque:Autour de Florimont. Textualité médiévale et textualité numérique. Grenoble, 13-14/12

Lieu : Domaine Universitaire St-Martin d’Hères, Amphithéâtre de la MSH-Alpes

Descriptif : Le texte du Moyen Âge, on le sait désormais très bien, est un texte en mouvement : impossible de ne pas tomber sur les mots “variance” et “mouvance” quand on aborde le sujet de la transmission textuelle à travers l’écriture manuscrite. En revanche, rien de plus statique que la page moderne imprimée, à travers laquelle nous redonnons vie à ces textes du passé. La distance entre l’objet de nos études et sa représentation peut, de cette façon, se révéler importante et quelque fois trompeuse.
L’application du numérique aux études concernant la textualité médiévale nous permet, nous permettrait justement de combler cette distance et nous ouvrir de nouvelles pistes de recherche nous obligeant ainsi à réfléchir de façon critique sur nos démarches méthodologiques.
La présentation de l’édition numérique du Roman de Florimont (XIIe siècle), réalisée grâce à un financement européen Marie Curie IF, sera l’occasion de dresser un bilan depuis la première expérience de Karl Uitti en 1994 avec le Princeton Charrette Project, entre révocation historique et présentation de nouveaux projets.
Codicologie, philologie, lexicologie, histoire de l’art, histoire : les domaines d’appartenance des
participants à ce colloque sont très variés. Nous aurons l’occasion de défendre la possibilité d’interpréter désormais de façon globale la textualité médiévale grâce à sa représentation à travers la textualité numérique.

Jeudi 13 Décembre 2018

13.10   PRÉSENTATION

  • 13.20 Marta Materni (LUHCIE, Grenoble) : “DigiFlorimont:une occasion de réflexion philologique et numérique autour de la complexitétextuelle médiévale et de sa représentation”

SÉANCE 1. Florimont dans son temps romanesque. Une introduction au monde romanesque deFlorimont d’un point de vuelittéraire, sociologique et codicologique.

  • 13.55 : Keith Busby (Emeritus, University ofWisconsin) : “Le Roman de Florimontdans le contexte des ses manuscrits”
  • 14.30   : Martin Aurell (Directeur du CESM, Poitiers) : “Clergie et chevalerie de Florimont àAlexandre le Grand”
  • 15.00   : Nathalie Leclercq (Sorbonne Nouvelle, Paris III) : “Les figures du narrateur dans le Roman de Florimont« 
  • 15.30   : Chiara Concina (Università di Verona) : “Florimont des vers à la prose: le dérimagedes mss. Ars. 3476 et BnF, fr. 1490”
  • 16.00-16.20    : PAUSE CAFÉ

SÉANCE 2. En la langue des françois / In lingua francescha. Le français comme languede la “littérature romanesque”: la francophonie hors de France, le rôle de laproduction italienne dans les traditions manuscrites.

  • 16.30 Henry Ravenhall (King’s College London) : “The Values of French Language and Literaturein European Middle Ages”
Le poids de la tradition italienne
  • 17.00   Leslie Zarker Morgan (Loyola University Maryland) : “Cent ans de francoitalien: du Huon d’Auvergne de 1341 au Huon d’Auvergne de 1441”
  • 17.20Anna Constantinidis (Université deNamur) : “Em Aspremont al fondo d’unevalle ». La tradition franco-italienne de la Chanson d’Aspremont”
  • 17.40   Francesca Gambino (Università di Padova) : “La tradition franco-italienne de Foucon de Candie
  • 18.00Francesca Fabbri (Weimar) : “Un autrepoint de vue: l’apport de l’histoire de l’art à la reconstruction de lacirculation manuscrite entre France et Italie”
  • 19.00   CLÔTURE

Vendredi 14 Décembre 2018

9.00

SÉANCE 3. Florimont et ses compagnons numériques. La contribution des potentialitésinstrumentales numériques à la reconstruction et valorisation de la textualitémédiévale.

  • 9.10 Pierre Kunstmann (Emeritus, Université d’Ottawa) : “Le Laboratoire de FrançaisAncien (LFA) de l’Université de Ottawa: bilan d’activités et nouvellesperspectives”
  • 9.40 Cinzia Pignatelli (CESM, Poitiers) : “Le ProjetCharrette: aspects scientifiques, pédagogiques et institutionnels”
Deux modèles d’éditions en cours : contenus et perspectives, méthodologie de travail
  • 10.10 Stephen McCormick (Whasington and Lee University) : “Une édition numérique du Huon d’Auvergne, chanson de gestefranco-italienne des XIVe et XVe siècles”
  • 10.30   Anna Constantinidis (Université de Namur) : “La Chanson d’Aspremont”0

 Le modèle corpus textuel.

  • 10.45 Francesca Gambino (Universitàdi Padova) : “Bases de donnéesnumériques et définition de nouveaux corpora:l’exemple du Repertorio Informatizzatodella Antica Letteratura Franco-Italiana (RIALFrI)”
  • 11.00-11.20 : PAUSECAFÉ
  • 11.25 Aude Mairey (LAMOP,Paris) : “PALM, une plateforme d’analyse linguistique médiévale. Présentation”
  • 11.55 Paolo Canettieri (Universitàdi Roma “La Sapienza”) : “Un autredomaine littéraire: la lyrique. Présentation du Laboratorio della lirica romanza
  • 12.25 Jean-Baptiste Camps (Écolede chartes) : “Réflexions sur la modélisation des lieux variants etl’évaluation de leur significativité généalogique”
·         13.30   CLÔTURE

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Colloque:St-Martin de Savigny. Un monastère lyonnais et ses territoires (Lyon, 15-17/11/2018)

Ce colloque parachèvera les travaux historiques et archéologiques menés depuis 2009 dans le cadre d’un Programme Collectif de Recherche (PCR), hébergé par le laboratoire ArAr. Archéologie et Archéométrie et soutenu par le Service Régional de l’Archéologie Auvergne-Rhône-Alpes.

Archives départementales du Rhône à Lyon et sur le site de l’abbaye à Savigny

Organisée par Olivia Puel et Pierre Ganivet (université Clermont-Auvergne), cette rencontre a pour objectif de présenter les principaux résultats de ces recherches transdisciplinaires, en les mettant en valeur par une mise en perspective régionale. Les recherches menées sur d’autres communautés religieuses, géographiquement voisines, autorisent en effet des comparaisons fructueuses, permettant d’enrichir chaque monographie mais aussi de dépasser cette approche pour contribuer plus généralement à une meilleure connaissance du monachisme.

Comité scientifique
Anne Baud, MCF archéologie médiévale (Université Lumière-Lyon 2)
Luc Bourgeois, professeur d’archéologie médiévale (Université de Caen Normandie)
Jacques Bujard, conservateur cantonna de Neuchâtel
Pascal Collomb, ingénieur de recherche en histoire médiévale (EHESS)
Noëlle Deflou-Leca, MCF en histoire du Moyen Âge (Université Grenoble-Alpes)
Didier Méhu, professeur d’histoire médiévale (Université Laval, Québec)
Alain Rauwel, professeur d’histoire médiévale (CeSor, EHESS)
Michel Rubellin, MCF honoraire d’histoire médiévale (Lumière-Lyon 2)
Christian Sapin, directeur de recherches en archéologie médiévale (CNRS)
Neil Stratford, professeur d’histoire de l’art médiéval (British Museum, Londres)
Cécile Treffort, professeur d’histoire médiévale (Université de Poitiers)

Comité d’organisation
Olivia Puel, docteur en archéologie médiévale (Université Lumière-Lyon 2) et chercheure associée au laboratoire ArAr. Archéologie et Archéométrie
Pierre Ganivet, MCF histoire du droit (Université d’Auvergne, Clermont-Ferrand)
Bruno Galland, directeur des Archives départementales du Rhône et de la Métropole de Lyon

Source : https://www.arar.mom.fr/recherche-et-activites/rencontres-scientifiques/colloque-savigny-2018?fbclid=IwAR35iOwEiy8SafL9zd2-xvoybqFFh0vINJUMPnnPz0wQ7-lLe9om_Q6C26U

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journée d’étude:Les « hommes illustres » entre mondes chrétiens et musulmans, Lyon, 15/11

Amphi Huvelin, Université Lyon 3, 15 quai Claude Bernard, Lyon 7e

Entre la fin du Moyen-Âge et le début de la première modernité, la création savante et artistique de l’Italie renaissante s’est emparée de l’imaginaire des grands hommes, sous la forme de recueils de notices biographiques, de séries de portraits peints, de collections d’épitaphes ou encore de simples listes de noms. À la croisée des disciplines, des genres littéraires, des arts, mais aussi des langues, le répertoire biographique des « hommes illustres » s’y impose comme un motif majeur de la conscience historique, honorant des personnages du passé ou du présent, des hommes de guerre ou de gouvernement, des savants ou des artistes. Ce sont les modèles, les usages et les évolutions de cette conscience historique que cherche à éclairer le programme « Hommes illustres » porté par l’École Française de Rome, en partenariat avec le Centre Roland Mousnier, le CIHAM/UMR-5648 (Université Lyon II-CNRS) et le Dipartimento di Lettere e Filosofia de l’Università degli Studi di Firenze. Or, en terre d’Islam, la production lettrée a très tôt fait une large place à cette matière biographique en tant que mode d’écriture de l’Histoire : elle y est en effet caractérisée par un genre qui apparaît au début du iie/viiie siècle, celui des dictionnaires biographiques (ṭabaqāt). Ces recueils pouvaient regrouper des milliers de notices relatives à des personnages choisis selon des critères particuliers (transmetteurs du ḥadīṯ, juristes, poètes, médecins…) et parfois étranges (ainsi un répertoire des poètes qui portaient le nom de Muḥammad, composé par l’Égyptien al-Qifṭī). Cependant, cet intérêt pour le motif biographique a pu prendre d’autres formes, plus classiques : c’est notamment le cas de développements biographiques insérés au fil des chroniques, vantant tel ou tel sultan, listant ses expéditions et ses succès ; mais aussi de récits proprement hagiographiques exaltant les valeurs d’un pieux personnage, voire d’un saint dans le cas de l’Islam d’Occident. Quelques personnages éminents ont par ailleurs fait l’objet d’un traitement monographique, comme certains figures semi-légendaires de l’Antéislam, mais aussi le Prophète lui-même, auquel Ibn Isḥāq (85/704-150/767) consacra une Vie avec l’objectif de mesurer l’Histoire du monde à l’aune de ses faits et gestes. En réponse à l’invitation du projet « Hommes illustres » à développer des comparaisons avec d’autres espaces que l’Italie, qui constitue le cœur du programme, cette journée lyonnaise s’efforcera donc de proposer, en guise de contrepoint, quelques études de cas tirés des pratiques des terres d’Islam. Dans une démarche comparatiste largement exploratoire, nous faisons en effet le pari que l’analyse de diverses écritures biographiques, développées en Orient comme en Occident musulman, pourrait faire émerger des points de convergence avec les pratiques de l’Occident chrétien et de l’Italie renaissante, ou à l’inverse des divergences manifestes. On se devra enfin de poser la question des influences, bien qu’elles soient de toute évidence difficiles à cerner. Le Libellus de viris illustribus apud Arabes composé à Rome par Léon l’Africain, peut à cet égard constituer un observatoire exceptionnel. Son auteur, formé à Fès dans les premières années du xe/xvie siècle, maîtrisait pleinement les codes des dictionnaires biographiques que l’on produisait en Occident musulman ; il écrivait pourtant à destination du public lettré de l’Italie renaissante, adaptant son discours pour proposer, à l’image de sa Description de l’Afrique, une écriture « de l’entre-deux ».

Cécile Caby (CIHAM, Lyon 2)
Aurélien Montel (CIHAM)

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journée d’étude:Ovide dans la Romania médiévale, ENS Lyon, 18/10

Date et lieu

Journée d’étude organisée par Irene Salvo García et Marylène Possamai-Pérez

18 octobre 2018 ENS de Lyon, site Buisson, salle 003 9 h 30 – 17 h

Présentation

Les oeuvres d’Ovide sont traduites en langue vernaculaire à partir du XIIe et du XIIIe siècles. En parallèle, ses textes sont abondamment commentés en latin, afin d’en tirer un enseignement moral et de comprendre les nuances de sa langue, les contenus mythographiques et historiographiques qu’ils contiennent. Traducteurs et commentateurs, textes latins et vernaculaires se partagent ainsi la scène dans la réception médiévale d’Ovide, surtout parce que les traductions incorporent dès le début l’exégèse latine. La journée d’étude « Ovide dans la Romania médiévale » réunit des chercheurs qui travaillent tant sur les commentaires latins d’Ovide que sur les traductions vernaculaires. Dans cette première rencontre, le thème sera centré sur les commentaires latins et les traductions en langues romanes (langue d’oïl, castillan, italien, catalan) datées du XIIIe au XVe siècle et produites dans ce qu’il est convenu d’appeler la Romania. L’objectif est de réfléchir ensemble sur les liens qui existent entre ces textes, que ce soit du point de vue des sources latines et romanes médiévales communes ou de celui des modes de traduction et d’interprétation

Programme

  • 9h30-10h : Accueil

10h-11h30 : Première table, Du commentaire latin aux premières traductions romanes

  • 10h00-10h30 : Lisa Ciccone, Universität Zurich, Le mythe, la poésie et l’histoire dans le commentaire du ms. Vat. Lat. 1479 (Metamorphoseon Libri XV)
  • 10h30-11h : Irène Salvo Garcia, Syddansk Universitet/CIHAM, Ovide en Castille au XIIIe siècle : histoire, poésie et science dans un contexte européen
  • 11h-11h20 : Débat (puis pause de 10 min)

11h30-13h : Deuxième table, Les Métamorphoses en France : l’Ovide moralisé et l’Ovidus Moralizatus

  • 11h30-12h : Laura Endress, Universität Zurich, Du paratexte à l’interpolation : quelques ajouts dans l’Ovide moralité à la lumière des commentaires latins
  • 12h-12h30 : Marek Thue Kretschmer, Norges teknisk-naturvitenskapelige universitet, Les ajouts de la version parisienne de l’Ovidius moralizatus de Pierre Bersuire
  • 12h30-12h50 : Débat
  • 13h00-14h00 : Pause déjeuner

14h-16h : Troisième table Volgarizzamenti, traducciones et traduccions : Ovide en italien, castillan et catalan

  • 14h00-14h30 : Federico Rossi, Scuola Normale Superiore de Pisa, Ovide chez Dante : mémoire et réécriture du mythe
  • 14h30-15h : Amalia Desbrest, ENS de Lyon, La première traduction castillane des Héroïdes d’Ovide (Séville, Bibl Colombina, ms. 5-5-16). Présentation
  • 15h00-15h30 : Gemma Pellissa, Universitat de Barcelona, Fransesc Alegre : traduction, commentaire et sources dans les Transformacions
  • 15h30-15h50 : Débat (puis pause de 10 min)

16h00-16h45 : Table ronde avec la participation de Véronique Rouchon, Marianne Besseyre, Magali Romaggi et Prunelle Deleville (CIHAM/Université Lumière-Lyon 2)

  • 16h45-17h00 : Clôture

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journée d’étude:Trames arborescentes, éthique et pratique des trames arborescentes, Paris, 19/11

19 novembre 2018
Bibliothèque interuniversitaire de Santé, 12 rue de l’Ecole de Médecine, Paris 5eme

Programme

  • 9h00 : Accueil des participants et programme de la journée, Naïs Virenque, Sergi Sancho-Fibla et Florian Violon
  • 9h30 : Evaluer un arbre décisionnel en médecine : les controverses de l’algorithme de Han, Florian Violon, CHU de Nancy, Université de Lorraine
  • 10h00 : Pause
  • 10h15 : Les arbres décisionnels détournés aux urgens : de l’incitation à l’économie de pensée à l’intégration dans la pensée médicale, Océane Fiant, Université de Nantes
  • 10h45 : Transmission des savoirs et arbres décisionnels : réflexion philosophique sur la place du doute et de l’incertitude dans l’art médical et son apprentissage, Laetitia Marcucci, Université de Nice Sophia Antipolis
  • 11h15 : Questions
  • 12h00 : Déjeuner
  • 14h00 : Trames arborescentes en anthropologie biologique, Caroline Polet, Institut royal des sciences naturelles de Belgique, Rosine Orban, Université Libre de Bruxelles
  • 14h45 : Question
  • 15h00 : Pause
  • 15h15 : Les arborescences en droit : l’ambiguïté d’une (in)utilisation scientifique, Nicolas Paris, Université de Bourgogne-France-Comté
  • 15h45 : L’arbre et la visualisation de la jurisprudence des droits d’auteur, Audilio Gonzalez Aguilar, Université de Montpellier I
  • 16h15 : Questions
  • 16h45 : Conclusions et clôture de la journée

Source : http://www.medecine.parisdescartes.fr/content/uploads/2018/10/Programme-JES-TA-Me%CC%81decine-droit-anthropologie.pdf

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Colloque:Les mondes des bergers – XIIe XVe siècle:18/10/2018, université Grenoble-Alpes

Bergers et bergères sont des personnages récurrents de la littérature médiévale. Du XIIe siècle à la fin du XVe siècle, le motif pastoral s’épanouit dans le paysage littéraire et artistique et devient peu à peu incontournable. Il se rencontre de plus en plus fréquemment dans les poèmes, textes narratifs et pièces de théâtre, mais également dans les écrits scientifiques tels que les traités agronomiques, notamment le Bon berger de Jean de Brie.
Toutefois, la figure du berger n’est pas univoque : certains mènent une existence paisible dans un cadre éloigné du reste du monde, des rituels de cour comme du chaos des champs de bataille. D’autres sont au contraire exposés à une violence explicite : les viols sont très présents dans les pastourelles françaises, de même que la guerre, dans le Pastoralet de Bucarius, par exemple, ou dans les bergeries, ces pièces destinées aux entrées princières.


La journée d’étude « Les mondes des bergers, XIIe – XVe siècles » entend ainsi explorer cet univers pastoral comme lieu de tensions et d’affrontements, entre nature et civilisation, monde paysan et monde courtois, gouvernants et gouvernés. Au fil des interventions nous circulerons entre les périodes et les espaces pour mieux appréhender ce monde à la fois constant et protéiforme

Pour plus d’informations : https://maigre.hypotheses.org/549

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Colloque:Le roi Salomon au Moyen Âge : savoirs et représentations:18-19/10/2018, Orléans

Dans le cadre du nouvel axe de recherches sur les rapports entre secret et publicité du laboratoire POLEN (Pouvoirs, Lettres, Normes, EA 4710) de l’Université d’Orléans, le Centre d’Études Supérieures sur la Fin du Moyen Âge (CESFiMA) organise, les 19 et 19 octobre 2018, un colloque international sur le roi Salomon au Moyen Âge : savoirs et représentations. À l’époque médiévale, en Oriente et en Occident, se conjuguent en effet sur cette figure mythique de l’Antiquité des aspects variés et parfois contradictoires touchant aussi bien au secret (magie, mystique nuptiale, connaissance sapientiale, symbolique cosmologique du Temple, etc.) qu’à une diffusion d’idées et de représentations visant à un consensus social et politique (concernant notamment l’idéologie du pouvoir royal, l’exercice de la justice, etc.). Ce colloque s’inscrit dans une optique comparative dans la mesure où la place qu’occupe Salomon dans les trois religions du Livre (judaïsme, christianisme, islam) n’a fait que croître et embellir durant la période médiévale, dans le cadre d’une symbolique du pouvoir en partie commune et de ce que l’on pourrait qualifier une « culture de l’équivoque ».

Programme

Jeudi 18 octobre

9h – Ouverture du colloque et accueil des participants

9h30 – Jean-Patrice Boudet (Université d’Orléans), Introduction

I – Le roi Salomon, sa sagesse et son temple

10h – Kristina Mitalaité (CNRS, Laboratoire d’études sur les Monothéismes, Paris), Le traité De templo Salomonis de Bède le Vénérable et son influence

10h30 – Guylène Hidrio (Université Charles de Gaulle-Lille 3), Images et symbolique du temple dans l’Occident médiéval, du temple de la sagesse au temple de Jérusalem

11h – Danielle Buschinger (Université d’Amiens), Le roi Salomon dans la littérature médiévale allemande

11h30 – Discussion

14h – Anne-Orange Poilpré (Université Paris I-Panthéon-Sorbonne), Images et figures de Salomon à l’époque carolingienne

II – Salomon auteur spirituel, figure de la sagesse et de la connaissance mystique

14h30 – Roy Rosenstein (The American University, Paris), Le savoir proverbial de Salomon au Moyen Âge

15h – Pierre Lory (École Pratique des Hautes Études, Paris), Salomon dans la mystique musulmane

15h30 – Discussion

16h – Sumi Shimahara (Université Paris-Sorbonne), Salomon dans l’exégèse biblique à l’époque carolingienne

16h30 – Philippe Faure (Université d’Orléans), Salomon prototype du Christ dans l’iconographie médiévale

17h – Christian Heck (Université Charles de Gaulle-Lille 3), L’idolâtrie de Salomon dans l’art de la fin du Moyen Âge

17h30 – Discussion

Vendredi 19 octobre

III – Salomon et les savoirs secrets : magie, divination, démonologie, exorcisme

9h30 – Emma Abate (CNRS-IRHT), L’héritage de Salomon : techniques de convocation des démons à toute heure de la nuit dans un manuscrit hébreu de la BnF

10h – Jean-Charles Coulon (CNRS-IRHT), Salomon dans les traités de magie islamiques médiévaux

10h30 – Discussion

11h – Tamara Andrucovici (Université Paris-Sorbonne), φευγε μεμισιμενι Σολομóν σε διóκι : Salomon, roi, exorciste et thaumaturge dans le monde byzantin

11h30 – Julien Véronèse (Université d’Orléans), Salomon exorciste et magicien dans l’Occident médiéval

12h – Discussion

IV – Salomon et ses orients : savoir cosmologique et représentations

14h15 – Allegra Iafrate (Kunsthistorisches Institut in Florenz/Max-Planck-Institut), La longue vie des objets magiques de la tradition salomonienne

14h45 – Anna Caiozzo (Université Bordeaux-Montaigne), Salomon et ses images en Orient : magicien, roi et prophète (XIVe-XVIe siècle)

15h15 – Discussion

15h45 – Sonia Fellous (CNRS-IRHT), Salomon dans l’iconographie juive médiévale

16h15 – Épilogue : Le savoir du constructeur. Imaginaire symbolique et récréations légendaires. Autour du livre d’Hugues Berton et Christelle Imbert, Les enfants de Salomon. Approches historiques et rituelles sur les compagnonnages et la franc-maçonnerie

Pour plus d’information : « Le roi Salomon au Moyen Âge : savoirs et représentations », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 05 septembre 2018, https://calenda.org/474396

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

colloque:Châteaux et justice:28-29/09/2018, Périgueux

Le pouvoir de justice du seigneur donne souvent lieu à une approche simpliste voire caricaturale. Le château incarnait physiquement ce pouvoir et symbolisait, à souhait, le méchant seigneur. Qu’en est-il vraiment, du Moyen-Age au XIXe siècle ? La justice seigneuriale est un sujet qui fut parfois effleuré par les Rencontres (« château et village », « château et pouvoir ») mais jamais abordé directement d’où ce choix du thème « Châteaux et justice » pour l’édition 2018 des Rencontres.

Ce thème a fait l’objet de nombreuses recherches depuis plus d’un siècle, surtout de la part des juristes. Des historiens ont abordé cette question dans des études plus vastes sur les paysans et/ou les seigneurs dans une province particulière. À partir des années 1990, l’étude de la justice seigneuriale a fait l’objet de travaux spécifiques, qui ont permis de réexaminer une institution longtemps décriée. Au début des années 2000, Benoît Garnot et Antoine Follain ont contribué à une réhabilitation raisonnée et argumentée permettant de mieux comprendre ce que la justice seigneuriale représente, du Moyen Âge à la fin du XVIIIe siècle, pour le seigneur et le monde rural et urbain.

Les Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord proposent, lors de ce colloque, de faire le point, voire d’ouvrir de nouveaux axes de recherche en insistant sur la dimension européenne et/ou comparative.

La visite proposée au château de La Chapelle-Faucher (XIIIe-XVIIIe), qui occupe une place bien particulière dans l’histoire du Périgord, illustre dramatiquement l’exercice d’une justice militaire qui se veut expéditive et exemplaire.

Programme

28, 29 et 30 septembre 2018

Périgueux, L’Odyssée (Nouveau Théâtre de Périgueux), salle Montaigne

Entrée gratuite

Vendredi 28 septembre

Périgueux, L’Odyssée, salle Montaigne

8h45 Accueil des participants

9h00 Ouverture du colloque par Anne-Marie Cocula, présidente des Rencontres.

Actualités de l’archéologie en Nouvelle Aquitaine

9h30 Patrice Conte et Laure Leroux, archéologue, Hadès, Saint-Eloy-les-Tuileries, Habitat rural et architecture vernaculaire au XVIe siècle en Limousin.

10h00 Coralie Demangeot, Amaïa Legaz, et Xavier Perrot, archéologues (Hadès) : La nécropole antique de Saint-Seurin à Bordeaux : premiers résultats de la fouille de l’îlot Castéja à Bordeaux.

10h30 Discussion et pause.

Le juge, officier du seigneur ?

11h00 Florian Besson, Université de Lorraine, « Tous les barons du royaume ont le pouvoir de faire juger les habitants de leurs seigneuries » : aspects concrets et défis techniques des justices seigneuriales en Orient latin, 1099-1229.

11h30 Jean-Marie Constant, Université du Mans, L’officier seigneurial, prédateur ou juge de proximité.

12h00 Discussion suivie d’un déjeuner pour les intervenants.

Fourches patibulaires, ordalie, pilori, prisons… Châteaux en peine

14h00 Cyrielle Chamot, Université Panthéon-Sorbonne, Charges et devoir du châtelain en matière judiciaire à la fin du Moyen Âge.

14h30 Anne Crola, Université Bordeaux-Montaigne, Justice seigneuriale et fourches patibulaires : la haute justice acquise, manifestée et exercée dans le Périgord médiéval et moderne (XIIIe-XVIIIe siècles).

15h00 Laure Leroux, archéologue, Hadès, De l’ordalie au pilori : lieux, temps et formes de la justice dans la baronnie de Biron.

15h30 Discussion et pause

Légendes et châtiments

16h00 Milena Lenderovà, Université de Pardubice (République Tchèque), L´emmurement : la peine capitale et la légende. Trois exemples des Pays tchèques aux temps modernes.

16h30 Nadège Langbour, Université de Rouen-CEREdI, Le château de Bridoire dans les romans de Christian Grenier : entre instrument de justice, siège du pouvoir et enjeu judiciaire.

17h00 Discussion

18h00 Réunion du conseil scientifique et du conseil d’administration de l’association.

Samedi 29 septembre

Périgueux, L’Odyssée, salle Montaigne

Gens de justice

9h00 Renaud Gahide, Université libre de Bruxelles (Belgique), Juges et témoins ! Mais qui sont donc ces échevins de la Ville et Châtellenie de Warneton ? Un exemple de justice seigneuriale en comté de Flandre (XVIe-XVIIIe siècles).

9h30 Nicolas Soulas, Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse, De la justice du seigneur à celle de la Nation ? Le personnel de la justice seigneuriale dans la tourmente révolutionnaire et au-delà à travers l’exemple de la vallée du Rhône.

10h00 Discussion et pause.

La justice hantée par l’esprit de château

10h30 Claude-Isabelle Brelot, Université Lyon 2, Le procureur et le châtelain (1833-1876).

11h00 Sophie Delbrel, Université de Bordeaux, La justice contre l’esprit de château : le procès d’Eugène de Lur-Saluces devant la Haute Cour en 1901.

11h30 Discussion

12h00 Départ pour l’excursion

13h00 déjeuner à Saint Jean de Cole pour les intrevenants et sur inscription.

15h00 viste du château de la Chapelle-Faucher

Dimanche 30 septembre

Périgueux, L’Odyssée, salle Montaigne

Lieux de justice

9h30 Sylvie Bepoix, Université de Franche Comté, Laboratoire Chrono-Environnement – UMR6249, La visibilité matérielle des pouvoirs judiciaires : le cas du comté de Bourgogne à la fin du Moyen Âge.

10h00 Pierre-Benoît Roumagnou, Sorbonne Université, La ferme seigneuriale : les lieux de justice des sièges seigneuriaux locaux autour de Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles.

10h30 Discussion et pause.

Demander justice. Le château arbitre des conflits ?

11h00 Laura Viaut, Université de Limoges, La justice des seigneurs au tournant de l’an mil. Un héritage à réhabiliter ?

11h30 Philippe Crémieu-Alcan, Université de Poitiers, Entre château et justice. Quand faire sa justice, quand demander justice ? Le traitement des infractions forestières et de chasse au XVIIIe siècle en Guyenne.

12h00 Discussion

12h15 Alain Blanchard, Université de Limoges, Conclusions.

 

Pour plus d’informations : « Châteaux et justice », Colloque, Calenda, Publié le mardi 04 septembre 2018, https://calenda.org/473371

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Séminaire:Pero Lopez de Ayala, premier humaniste espagnol ? (Lyon, 20/09)

Le Séminaire “Pero López de Ayala, premier humaniste espagnol?”
se tiendra à l’ENS de Lyon, site Descartes, salle D2.018, le jeudi 20 septembre 2018 de 16h00 à 18h00.

Avec la participation de Jeremy Lawrance, University of Nottingham et María Morrás, Universitat Pompeu Fabra de Barcelone et University of Oxford.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Source : http://ciham.ish-lyon.cnrs.fr/pero-lopez-ayala-premier-humaniste-espagnol

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Colloque:CONVEGNO 2018 FONDAZIONE TARDO MEDIOEVO – Programma e bando per 15 borse di studio:11-13/10/2018[délai:31/08/2018]

CONVEGNO

11-13|10|2018 A San Miniato

il XVI Convegno di studi «Libertas e libertates nel tardo medioevo. Realtà italiane nel contesto europeo». Il convegno intende proporre alla comunità degli studiosi e alla cittadinanza consapevole una riflessione sulsignificato storico della libertà.

Programme : Programma convegno 2018

Bourses : Convegno_San Miniato_2018_bando(1)

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Journées d’études:Les Capétiens au miroir de leurs pratiques documentaire, début XIIIe-début XIVe siècle (Lyon, 25-26/06)

Ces journées sont organisées par le Groupe de travail sur les Capétiens, sont consacrées aux documents des XIIIe-XIVe siècles, et plus particulièrement ceux rédigés autour du règne de Philippe le Bel (1285-1314). Il s’agit de poursuivre les études sur le règne de Philippe le Bel et la mise en valeur du Corpus philippicum, fonds documentaire conservé à l’IRHT et placé sous la responsabilité d’Élisabeth Lalou (Université de Rouen) et de Xavier Hélary (Université Jean Moulin Lyon3).

Lieu d’accueil :

Université Jean-Moulin Lyon 3, Salle Vincent,
15 quai Claude-Bernard, Lyon 7e.

Programme :

Lundi 25 juin
  • 14h : Xavier Hélary, Université Jean-Moulin Lyon 3

Séance 1. Présidence :  Christine Boyer, Bibliothèque Diderot

  • 14h15:  Les lettres pontificales au Trésor des chartes. Le Corpus philippicum et la nouvelle base de données APOSCRIPTA. Julien Théry, Université Lumière Lyon 2.
  • 15h : L’enquête sur le Rhône (1263, Arch. Nat., JJ 267). Simone Balossino, Université d’Avignon et des pays de Vaucluse
  • 16h15: L’enquête sur le denier pour livre à Aigues-Mortes (1301, Arch. Nat., J 915, no 28). Quentin Girault, Université Jean-Moulin Lyon 3.
  • 17h15: Les testaments de Philippe VI de Valois. Flavie Gendre, Université Jean-Moulin Lyon 3.
Mardi 26 juin

Séance 2. Présidence : Élisabeth Lalou, Université de Rouen Normandie

  • 9h : « Les comtes de Toulouse dans la vallée du Rhône et Le testament de Raymond VI (septembre 1209, Arch. Nat., K 27 B, no 23). Jacques Chiffoleau, EHESS
  • 10h: Les testaments des Montfort. Alexis Charansonnet, Université Lumière Lyon 2
  • 11h : Les chartes d’affranchissement des derniers Capétiens. Nicolas Carrier, Université Jean-Moulin Lyon 3

Séance 3. Présidence : Bruno Galland, Archives départementales et métropolitaines

  • 14h : Les actes passés sous le sceau du secret de Philippe IV le Bel. Élisabeth Lalou, Université de Rouen Normandie
  • 15h : La « législation » des derniers Capétiens sur le duel judiciaire. Romain Telliez, Sorbonne Université

16h : Constituer, établir et gérer le douaire d’Agnès de France, fille de Saint Louis et duchesse de Bourgogne (1272-1325). David Bardey, Université de Bourgogne

Contact :

Xavier Hélary, xavier.helary@univ-lyon3.fr

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Colloque : « Vérité et Fiction »: 28-29/06/2018, centre Malher, Paris

Colloque – IMS Paris Symposium 2017: « Vérité et Fiction »

Publié le par

15e colloque annuel de l’International Medieval Society (IMS-Paris), organisé en collaboration avec le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP) et le Centre d’Etude et de Recherches Antiques et Médiévales (CERAM). Cette année, le thème sera « Verité et Fiction ». La conférence aura lieu le 28 à 30 juin au Centre Malher, 9 rue Malher, 74004, Paris.

Inscriptions en ligne :  http://eepurl.com/dwyUL9 (version française) ou http://eepurl.com/dtRxmP (version anglaise).

Programme :

Thursday June 28 / Jeudi 28 juin

9:00-9:45 Registration / Inscriptio
9:45-10:00 Welcome / Accueil

10:00-11:30 Keynote: Patrick Boucheron (College de France) : “Vérité, véridicité et effets de vérité : la leçon des fables”
11:30-12:00 Break / Pause café

12:00-13 :30 Session 1: Discourses on Truth (history, law, literature) / Discours de vérité (histoire, droit, littérature)
Chair/présidence: Catherine Croizy-Naquet (CERAM)

Henry Ravenhall – “Discours rapporté et la ‘vérité’ de l’histoire dans la Chronique du Pseudo-Turpin”
Claire Aracil-Donnat – “Ja fable n’i metrai en pris, ançois m’en irai per le voir. Fiction et vérité dans les contes de la première Vie des Pères”
Jolanta N. Komornicka – “Ie suis morte et perdüe se vous ne m’aydez: Suborning Perjury in the Trial of Robert d’Artois”
13:30-15:00 Lunch / Pause déjeuner

15:00-16:30 Session 2: Geographical Truth & Fictions / Vérités & fictions géographiques
Chair/présidence: Emmanuelle Vagnon (LAMOP)

Peter Leonid Checkin – “Truth at the Margins of the Known World: La navigation de saint Brendan”
Levante Selaf – “La Sicambrie – une ville flottante sur la mappemonde des historiens et des romanciers médiévaux”
Margaretha Nordquist – “Conflicting Mythscapes ? Truth and Fiction in Scandinavian Fifteenth-Century Chronicles as Regnal Narratives”
16:30-17:00 Break / Pause café

17:00-18:30 Session 3: Hagiographical Truth & Fiction / Vérités & fictions hagiographiques
Chair/présidence: Bénédicte Milland-Bove (CERAM)

Karen Casbier – “Truth, Fiction and (Un)Authorized Speech in the Marian Miracle Tales”
Christelle Fairise – “La place et le rôle des sagas hagiographiques dans la prédication de l’Église en Islande: l’exemple de la Maríu saga (XIIIe-XIVe siècles)”
Raphaël Guérin – “Fiction et croyance: l’usage de l’hagiographie apostolique dans le royaume de France (VIIIe-XIIe s.)”

19:30 Dinner / Diner: Award ceremony ; remise du prix de l’IMS-Paris 2018

Friday June 29 / Vendredi 29 juin

9:30-11:00 Keynote: Maureen Boulton (University of Notre-Dame) – “Truth and Fiction in the Vernacular Lives of Christ and the Virgin (1150-1500)”
11:00-11:30 Break / Pause café

11:30-13:00 Session 4: Pregregorian Truths / Vérités pre-gregorienne
Chair/présidence: Christiane Veyrard-Cosme (CERAM)

Simon Thomson : “A cynocephalic cannibal from Canaan? Searching for ‘truth’ in the early medieval saint Christopher”
Michael Edward Moore : “Truth and Violence in the Carolingian World”
Amelie Claire Sagasser : “La législation carolingienne vis-à-vis les Juifs – entre discours politique et réalité”
13:00-14:30 Lunch / Pause déjeuner; board meeting

14:30-15:30 Session 5: Philosophical Truth & Fictions / Vérités & fictions philosophiques
Chair/présidence: Lindsey Hansen (IMS-Paris)

Dinah Wouters : “Hildegard of Bingen’s Textual Truth: Autoreferentiality and non-integumental Allegory in the Visions”
Lawrence S. Wang : “Is Truth Higher than God?: Antinomic Ontology in Meister Eckhart and Marguerite Porete”
16:00-18:30 Symposium visit / Visite (Bibliothèque de l’Arsenal)

Saturday June 30 / Samedi 30 juin

10:00-11:30 Session 6: Revealing Truth / Elévation de la vérité
Chair/présidence: Dominique Demartini (CERAM)

Francesca Canadé Sautman : “Vérité, voile, Véronique: Véronique et la Sainte Face de Robert Campin (ca. 1378-1444)”
Alexia Guzman : “Le triomphe de la vérité dans l’exemplum 26 du Comte Lucanor de don Juan Manuel”
Luke Giraudet : “Between Rumour and Reality: Writing Truth in Fifteenth-Century Parisian Journals”
11:00-11:30 Break / Pause café

11:30-13:00 Assemblée Générale
13:00-14:30 Lunch / Pause déjeuner

14:30-16:00 Session 7: Truth and the Senses / Révélation des senses
Chair/présidence: Valerie M. Wilhite (IMS-Paris)

Dafna Nissim : “Converting the Fictive into Real: Pleasure Experience as Consolidating Component in Laval’s Book of Hours”
Anne Ibos-Augé : “L’intertexte lyrique est-il garant de vérité ? L’exemple des ‘romans à insertions’ au XIIIe siècle”

16:00-16:30: Closing Comments / Conclusion – Fanny Madeline & Marie Dejoux

19:00 Closing Event / Apéritif

***

in conjunction with the / en collaboration avec le

LABORATOIRE DE MÉDIÉVISTIQUE OCCIDENTALE DE PARIS (LAMOP)
Université Paris I—Panthéon-Sorbonne

et le CENTRE D’ETUDE ET DE RECHERCHES ANTIQUES ET MEDIEVALES (CERAM)
Université Paris 3 – Sorbonne-Nouvelle

Comité de scientifique : Catherine Croizy-Naquet, Marie Dejoux, Lindsey Hansen,
Fanny Madeline et Valerie M. Wilhite

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Journée d’étude:Gui Foucois-Clément IV à la Curie Le légat, le pape, le défunt (1261-1276):09/06/2018, Lyon

Journée d’étude le 9 juin 2018

Gui Foucois-Clément IV à la Curie 

Le légat, le pape, le défunt (1261-1276)

ISH – 14, Avenue Berthelot – 69007 Lyon  Salle André Frossard (ISH)

 9h30-16h30

Gui Foucois (pape sous le nom de Clément IV) a déjà fait l’objet de plusieurs journées d’études du CIHAM, en lien avec les approches des Capétiens en direction du Midi de la France. Nous voudrions cette fois mettre l’accent sur la partie finale, apparemment la mieux connue, de sa carrière, lorsque Gui Foucois a d’abord intégré le gouvernement central de l’Eglise romaine comme cardinal (décembre 1261), entre autres chargé d’une importante légation en Angleterre (fin 1263-début 1264), avant de devenir pape (février 1265-novembre 1268).

Sophie Ambler (Lancaster University), dont la thèse, Bishops in the Political Community of England, 1213–1272, est récemment parue à Oxford (2017), évoquera la légation ci-dessus, tentative de médiation entre le roi d’Angleterre Henri III et ses barons révoltés menés par Simon de Montfort.

Matthias Thumser (Freie Universität, Berlin) parlera de l’édition aux MGH (en ligne dans son état provisoire : http://www.mgh.de/datenbanken/clemens-iv/) et du contenu des Lettres confidentielles du pape (une sorte de prototype des futures « lettres secrètes »).

Julien Théry (Professeur à l’Université Lumière Lyon 2), Xavier Hélary (Professeur à l’Université de Lyon 3), Andrey Grunin et Laurent Vallière présenteront leur entreprise collective, APOSCRIPTA: « La nouvelle base de données en ligne APOSCRIPTA – Lettres des papes : l’exemple des lettres de Clément IV ». Cette base de données, d’ores et déjà consultable (un peu plus de 2000 lettres, on espère atteindre 3000-3500 en juin prochain), se distingue de tout ce qui a été réalisé dans ce champ en apparence déjà largement balisé.
[CIHAM-TELMA-IRHT » – http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/aposcripta/pages/presentation]

Alexis Charansonnet examinera les portraits funèbres que l’on possède du souverain pontife, en rapprochant un sermon « in obitu domini Clementis pape quarti » du cardinal Eudes de Châteauroux et le gisant de ce pape réalisé par Pietro di Oderisio entre 1268 et 1276 et placé alors dans l’église Santa Maria in Gradi des Dominicains de Viterbe (ensuite déplacé dans l’église San Francesco alla Rocca, où il demeure aujourd’hui).

9h 30 – introduction A. Charansonnet

10h 00 – Sophie Ambler : « Gui Foucois as legate to England: his arguments and actions concerning the Montfortian revolution »

11h00 : discussion

11h15 – Matthias Thumser : „The Letters and Dictamina of Pope Clement IV (1265-1268)”

12h15 : discussion

Déjeuner

14h30 – Présentation de la nouvelle base de données « APOSCRIPTA database – Lettres des papes » (CIHAM / Telma / IRHT) : http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/aposcripta/pages/presentation

15h30 –Alexis Charansonnet : Clément IV après Clément IV (1268 – 1276)

16h30 – discussion

17h00 – conclusion Julien Théry

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Séminaire de l’axe transversal Humanités Numériques, 30/05, Lyon

Lyon 3 salle Caillemer (15 quai C. Bernard)

Programme :

14h30 : Julien THERY (U. Lyon 2), Andrey Grunin (U. Avigon) et Laurent Vallière (U. Avignon) : APOSCRIPTA database – Lettres des papes : bilan et perspectives d’une constitution de corpus en accès libre

15h00 : Margot FERRAND (U. d’Avignon) : Traitement informatique des entités nommées dans un corpus de données foncières en latin

15h30 : Jean-Paul REHR (U. Lyon 2) : Indice ou fausse piste ? L’analyse des réseaux sociaux et la grande inquisition à Toulouse (1245-46)

16h00 : Discussion

16h30 : Lahcen DAAIF (U. Lyon 2) et Cyrille AILLET (U. Lyon 2) : Un projet de site Web : « L’islam : religion, histoire, débats »

17h00 : Julie MARQUER (U. Lyon 1) :
Projet de corpus numérique d’épigraphie mudéjare

17h30 : Discussion

Source : http://ciham.ish-lyon.cnrs.fr/humanites-numeriques

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts