Archives de catégorie : Conférences et colloques

[Journée d’études] « Espaces conventuels et circulation liturgique en Rhône-Alpes au Moyen Âge », Grenoble, MSH-Alpes, 18 septembre 2020

Organisation

Anne Baud (ArAr)
Noëlle Deflou-Leca (LEM-CERCOR)
Laurent Ripart (LLSETI)

Programme

 

Attention: Veuillez noter que si les conditions sanitaires empêchent la tenue de cette journée à la date prévue, elle sera reportée dans le courant du printemps 2021.

Source : Université Saint-Etienne, LEM-CERCOR

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Journées de castellologie] 27e journées de castellologie de Bourgogne, Chagny, chapelle du Château de Bellecroix, 10 octobre 2020

Journée initialement prévue le 17 mai à Saint-Christophe-en-Brionnais

Dépliant, programme, informations et bulletin d’inscription ici
Source : Centre de castellologie de Bourgogne

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Colloque] 61e rencontres annuelles du Centre européen d’Etudes bourguignonnes (XIVe-XVIe siècles), « Entre réel et imaginaire: les animaux dans l’histoire, l’art et la littérature à l’époque bourguignonne (XIVe-XVIe siècles) », Enghien, Château Empain, 24-27 septembre 2020

Programme provisoire

Jeudi 24 septembre

9h00        Accueil des participants
9h30        Mot de bienvenue par les autorités de la ville
Réponse au nom du CEÉB par S.A.S le Duc Léopold d’Arenberg, Président du Centre

Communications (10h00-12h30)

  • Henri Simonneau (Toulouse), L’utilisation de la figure animale dans la propagande bourguignonne (xive-xvie siècles)

Pause

  • Victorien Leman (Amiens), Maîtriser la Création : animaux et discours politique dans les résidences des ducs de Bourgogne à la fin du Moyen Âge
  • François Duceppe-Lamarre (Arras), Ordonner le monde animal dans l’histoire bourguignonne. Exemple de cohabitation avec le sauvage dans la résidence ducale d’Hesdin sous Philippe le Hardi (1384-1404)

Pause-déjeuner – reprise à 14h00

Communications (14h00-17h30)

  • Paul Delsalle (Besançon), Le cheval, un acteur de l’économie du comté de Bourgogne et de la cité impériale de Besançon à l’époque de Charles Quint (1500-1558)
  • Claire Sicard (Tours), Figures équines dans Le Secret d’Amours de Michel d’Amboise (1542) et Le Tuteur d’Amour de Gilles d’Aurigny (1546)

Pause

  • Amandine Jelen (Tours), Le cheval, les chevaux et les hommes des livres équestres en Europe au xvie siècle
  • Pierre-Henry Bas (Paris / Lille), Le cheval et l’animal dans les livres de combat (xive-xvie siècles) : entre réel et imaginaire

17h30-19h30  Réception offerte par S.A.S. le Duc d’Arenberg (sous réserve)

(Repas libre)

 

Vendredi 25 septembre

09h30

Communications (09h30-12h00)

  • Alain Marchandisse (Liège) et Bertrand Schnerb (Lille), Belle et ses amis. Le lévrier à la cour de Bourgogne sous Philippe le Bon
  • Julien Sohier (Bruxelles), L’histoire des chiens en milieu urbain entre le xiiie et le xvie siècle dans nos régions

Pause

  • Youssef Ngadi (Oujda), Les animaux dans le récit de voyage de Bertrandon de La Broquière
  • Alain Servantie (Bruxelles), La découverte des animaux d’Amérique

Pause-déjeuner – reprise à 14h00

 Communications (14h00-17h00)

  • Anne Dubois (Louvain-la-Neuve), Du suppôt de Satan à gardien du foyer domestique : l’iconographie du chat dans les Pays-Bas bourguignons
  • Valérie Toureille (Cergy-Pontoise), Batailles dérisoires. Les duels entre chevaliers et escargots dans les marginalia à la fin du Moyen Âge (xive-xve siècles)

Pause

  • Danielle Quéruel (Reims), De la table à la scène : les oiseaux dans les entremets bourguignons
  • Maria Colombo (Paris / Milan), Animaux réels, animaux imaginaires dans le Dialogue des créatures (fin xve siècle) : nomenclature et iconographie

17h00-18h30  Présentation du Pavillon des sept étoiles et visite du parc d’Enghien, par Jean-Louis Vanden Eynde (Faculté d’architecture – Université catholique de Louvain)

20h00              Repas officiel du CEÉB

 

Samedi 26 septembre

09h00

Communications (09h00-12h30)

  • Jean-Christophe Blanchard (Nancy), Réalité animale et fantasmes princiers. L’exemple de la cour ducale lorraine (1473-1559)
  • Gabriel Redon (Paris), La présence de l’aigle impériale dans les sources littéraires italiennes du xive siècle

Pause

  • Dominique Delgrange (Paris), Le lion et le griffon. Le décor de la barrière construite devant le Palais Rihour, siège de la Gouvernance à Lille (1525)

Assemblée générale du CEÉB

Pause-déjeuner – reprise à 14h00

Communications (14h00-17h00)

  • Audrey Ségard (Lille), Quand les prisonniers invitent les animaux à venir leur tenir compagnie. Les graffiti animaliers sur les murs des prisons de la fin du Moyen Âge (xive-xvie siècles)
  • Pierre Couhault (Paris), La poésie animalière de Nicaise Ladam (Grenade), héraut de Charles Quint

Pause

  • Christophe Bosteels (Enghien), Les thèmes animaliers dans les tapisseries d’Enghien au xvie siècle
  • Louis-Donat Casterman (Tournai), Le dragon d’Adrien de Croÿ. Ou comment un attribut iconographique renvoie subtilement, sur des tapisseries aux armes, à une victoire militaire (1532)

17h30              Visite de la Fondation d’Arenberg et présentation de documents anciens (sous réserve)

(Repas libre)

 

Dimanche 27 septembre

09h30              Visites à Enghien (Fondation d’Arenberg + Maison Jonathas ; chapelle castrale ; église Saint-Nicolas / retable…)
12h00              Départ pour Lessines
12h30-14h00  Déjeuner à l’Hôpital Notre-Dame à la Rose
14h00              Visite de l’Hôpital

 

Centre européen d’Études bourguignonnes (xive-xvie s.)
Secrétariat général, Université de Liège
Département des Sciences Historiques / Transitions. Unité de recherches sur le Moyen Âge & la première Modernité
Quai Roosevelt, 1B, B-4000 Liège

En partenariat avec
– Fondation d’Arenberg
– Cercle royal archéologique d’Enghien
– Ville d’Enghien
– Hannonia – Centre d’information et de contact des cercles d’histoire, d’archéologie et de folklore du Hainaut
 
Avec le soutien de la Fondation pour la protection du patrimoine culturel, historique et artisanal (Lausanne)

 

Source : Centre européen d’études bourguignonnes

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Présentation de recherches] Enki Baptiste, podcast, Passion Médiévistes

Enki Baptiste, doctorant en Histoire médiévale à l’Université Lyon 2 et rattaché au CIHAM, présente ses travaux de recherche dans le cadre du podcast de Passions Médiévistes : « Episode 41, Enki et les débuts de l’islam »

Retrouvez sans plus attendre cette interview ici   !!

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Séminaire] Séminaire d’Études Hispaniques Médiévales « Textes et discours dans les communautés mudéjares de l’Espagne médiévale », 3 septembre 2020, ENS de Lyon

Coordination: Carlos Heusch (ENS, CIHAM) et Julie Marquer (Université Lyon 2, LCE, CIHAM), coorganisé avec Olivier Brisville-Fertin.

Date: le 3 septembre 2020, de 14h30 à 18h

Lieu: D8.003, Site Buisson (D8), ENS de Lyon, 15 Parvis Descartes, 69007 Lyon.

Accès libre dans la limite des places disponibles selon les mesures sanitaites.

Programme:

14 heures | ACCUEIL

14 h 30 | OUVERTURE par Carlos HEUSCH (ENSL)

14 h 50 | Alberto MONTANER (U. de Zaragoza) – « La clerecía de los alfaquíes: poemas aljamiados en cuaderna vía »

15 h 25 | Nuria de CASTILLA (EPHE-PSL) – « De Bagdad a Belchite, o la segunda vida de un tratado de controversia anticristiana »

16 heures | PAUSE

16 h 20 | Julie MARQUER (U. Lyon 2)– « La šahāda dans une église. Le cas exceptionnel de l’inscription arabe de Santa María de Maluenda (XVe siècle)

16 h 55 | Linda G. JONES (U. Pompeu Fabra) – « Las herramientas de un predicador mudéjar/morisco: el manuscrito n.o RESC/54 de la Biblioteca Tomás Navarro Tomás del CSIC de Madrid »

17 h 30 | Olivier BRISVILLE-FERTIN (U. Lyon 1) – « D’une langue à l’autre: comparaison des corpus aragonais en arabe et en aljamiado »

18 heures | CLÔTURE

Programme: SEHM2020_Prog-Web

[Post mis à jour le 4/8/2020, O. Brisville-Fertin]

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Séminaire] Séminaire annuel des doctorants du CIHAM (11 juin 2020)

Entré dans les usages du laboratoire, le séminaire des doctorants du CIHAM est un lieu dans lequel de jeunes chercheurs en formation, et généralement en début de parcours, présentent leurs objets, leurs démarches et leurs premiers résultats. C’est donc simultanément un lieu d’apprentissage et un lieu d’échange entre les doctorants et avec les enseignants-chercheurs du laboratoire.

En raison du contexte sanitaire, cette année, cette journée d’étude aura lieu en visioconférence (logiciel Tixeo) avec une formule limitée à deux communications.

Renseignements et inscription à la visioconférence :

Ronan CAPRON (ronan.capron@univ-lyon3.fr)

Horaire :

14 heures

Jeudi 11 Juin 2020

 

COMMUNICATIONS

Enki BAPTISTE

L’historiographie ibadite orientale en Moyen Âge : un état des lieux (VIIIe-XIIe s.)

Amalia DEBREST

La première traduction complète des Héroïdes d’Ovide, ms. 5-5-16 de la Bibliothèque Colombine de Séville : premières approches

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Appel à communications] Journée d’étude, « La déterritorialisation : résistance ou résilience ? (Antiquité – Moyen Âge) », Boulogne-sur-Mer, 17 novembre 2020 [Date limite : 3 juillet 2020]

Confrontées à l’affirmation d’une autorité jugée hostile sur leurs territoires, les populations disposent d’un répertoire d’actions de résistance relativement vaste. La manifestation, la désobéissance civile ou la lutte active, par la plume ou par les armes, sont les recours les plus répandus mais ne sont pas les seules options. Quand les populations ont le sentiment que le départ est nécessaire, la déterritorialisation peut être également, selon certaines modalités, une œuvre de résistance ou une forme de résilience. Que l’on pense à l’anachorèse des paysans égyptiens écrasés d’impôts, à la fuite au désert des pseudo-messies juifs du Ier siècle, à l’abandon parfois de territoires entiers pour se resserrer à l’échelle de villes ou de quartiers, la déterritorialisation a pu s’expliquer par des logiques pragmatiques et bassement matérielles, mais elle a pu se nourrir aussi de motivations, voire de justifications ou de critiques plus ou moins élaborées (éventuellement a posteriori), mettant en évidence, prétextant ou instrumentalisant un refus de l’obéissance ou du mélange social, politique ou culturel. Comprise ainsi, la déterritorialisation peut n’être pas qu’une simple fuite, mais la sublimation d’une perte. Elle a pu être pensée, appliquée et vécue comme un mode de résistance, voire de survie collective, physique ou identitaire. Elle a pu être volontaire tout autant que contrainte ou incitée, attendue par l’autre parti ou le prendre au dépourvu, permettre d’échapper au pire ou entraîner de lourdes difficultés en exil.

Le propos de la présente journée d’études serait d’explorer ce mode d’action sociale et politique, ainsi que ses justifications dans les sources parvenues jusqu’à nous. Il se structurerait autour de trois axes principaux, au sein desquels l’échec ou le succès devra être questionné :

  1. L’abandon territorial, qui est souvent (quoique pas seulement) une forme de résistance aux structures de contrôle et d’exploitation du territoire. On entend par là toute décision de faire obstacle au bon gouvernement et à la bonne gestion du territoire par une entité politique (au sens large) dominante. La grève agricole ou le simple usage de la menace de grève, attestée en Égypte hellénistique, la contrebande ou encore l’évasion fiscale quand elles mettent en avant un motif d’opposition politique, constituent parmi tant d’autres des modalités d’action qui méritent d’être analysées. Sans oublier que l’abandon territorial pour raisons politiques peut être l’une des causes de la naissance de groupes diasporiques et de recompositions identitaires à l’étranger.
  2. La déterritorialisation subliméequi peut répondre à l’appropriation territoriale. La résistance peut parfois passer par des logiques de déterritorialisation symbolique, à l’époque où le pays est réapproprié, éventuellement de manière culturelle, religieuse ou intellectuelle, par une autre entité. Le choix des Juifs de l’époque talmudique de construire la mémoire d’un temple de Jérusalem couvrant de son ombre toute la terre de Judée pourrait être ainsi une réponse à l’accaparement par les chrétiens des terres, des villes et de l’histoire juives. Devant ce qui apparaît comme une menace pour l’identité collective, les Sages auraient symboliquement renoncé à leur territoire afin de permettre la survie du judaïsme.
  3. Le réinvestissement symbolique de nouveaux territoires réels ou imaginaires. Celui-ci peut survenir après la perte de territoires d’importance quasi-identitaire. On pense ici aux projets des croisades tardives formulés après la perte des derniers États Latins d’Orient en 1291. On pense également à l’invention de nouvelles capitales politiques par des pouvoirs défaits, telle Bourges pour le Dauphin Charles auquel la Couronne de France est contestée. On pense également pour les juifs médiévaux au phénomène de regroupement dans des quartiers confessionnels ou de promotion de nouvelles terres promises pour recréer (ou non) la Sion perdue.

 

Afin d’explorer ce mode d’action individuelle et/ou collective, toutes les propositions de communication explorant les temps antiques et médiévaux sont les bienvenues, qu’il s’agisse d’études de détail ou de synthèses de plus petite échelle. Une approche interdisciplinaire ouvrant la perspective dans le champ de la littérature et des sciences sociales serait appréciée.

 

Calendrier

L’appel à propositions est ouvert jusqu’au vendredi 3 juillet. La réponse sera donnée dans les quinze jours. La journée d’études aura lieu à Boulogne-sur-Mer, au site universitaire du Musée (Université du Littoral – Côte d’Opale) le mardi 17 novembre 2020. Les travaux sont susceptibles de donner lieu à publication sous la forme d’un dossier thématique dans une revue spécialisée.

Organisateurs

Claire Soussen, Professeure en histoire médiévale, ULCO, UR 4030 H.L.L.I. (claire.soussen@univ-littoral.fr)

Michaël Girardin, Maître de Conférences en histoire ancienne, ULCO, UR 4030 H.L.L.I. (michael.girardin@univ-littoral.fr)

Source : CRHAEL

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Séminaire] Seminaris vir(t)uals d’Estudis Medievals, abril 2020

Seminaris vir(t)uals d’Estudis Medievals » organitzats pel Departament de Ciències Històriques – Estudis Medievals de la Institució Milà i Fontanals de Recerca en Humanitats (IMF) del CSIC a Barcelona.

Si voleu participar al seminari i obtenir l’enllaç Zoom, podeu enviar un correu a:
Alessandro Silvestri (Beatriu de Pinós fellow, IMF | CSIC), alessansilvestri@gmail.com / a.silvestri@imf.csic.es
Alessandro Rizzo (IMF | CSIC), arizzo@uliege.be

Pdf: Seminaris Virtuals – Programa abril 2020

Source : Olivier Brisville-Fertin

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Ecole thématique] PopFam 2020 (Population, Famille, Parenté : sources et méthodes), La Rochelle, 25-30 octobre 2020 [Date limite candidature : 15 mai 2020]

École thématique PopFam2020 (Population, Famille, Parenté : sources et méthodes)
Organisée par la Société de Démographie Historique
25 octobre – 30 octobre 2020, La Rochelle


Comité scientifique

Sandra BREE ; Julie DOYON ; Vincent GOURDON ; Jean-François
MIGNOT ; Michel ORIS


Comité d’organisation

Cyril GRANGE ; Isabelle ROBIN ; Isabelle SEGUY
Contact: Isabelle Robin (robin.izabelle@orange.fr)


Organisation de la SDH, avec le soutien du CNRS, de l’Ined et du Centre Roland Mousnier

Résumé
L’école thématique « Population, Famille, Parenté » se propose de rendre plus visibles les travaux récents et les dernières évolutions méthodologiques et documentaires des disciplines associées à l’étude des populations, de la famille et de la parenté. L’école est ouverte aux chercheurs, aux ingénieurs d’études ou de recherche et aux jeunes chercheurs (mastérants, doctorants, post-doctorants). L’objectif est aussi de structurer une communauté élargie de chercheurs qui rencontrent les enjeux de la démographie historique et de l’histoire de la famille en histoire, en sociologie et en anthropologie.

Présentation, argumentaire, pré-programme et modalités d’inscription :
École thématique PopFam2020 (Population, Famille, Parenté : sources et méthodes)

 

Source : Société de Démographie Historique

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Journée d’études] « Les bibliothèques d’historiennes et d’historiens : un nouvel objet d’études ? » , Guyancourt, 6 mars 2020

Date et lieux

Vendredi 6 mars 2020

Université de Versailles Saint-Quentin-en-YvelinesAuditorium de la Bibliothèque universitaire de St-Quentin

45 boulevard Vauban à Guyancourt – accès

Entrée libre et gratuite

Programme

9h15 Accueil

9h45 Introduction de la journée – Jonathan Barbier (LaSSP/BnF), Jean-Charles Geslot (CHCSC, UVSQ), Agnès Sandras (BnF)

Matinée : Les historiens dans leurs livres

Présidence : Yann Potin (Archives nationales)

10h15 Kondylenia Belitsou (Université de Paris-Diderot/Université d’Athènes) – La bibliothèque des auteurs de manuels d’histoire ancienne : les cas de Charles Cayx (1793-1858) et Philippe Lebas (1794-1860)

10h45 Emmanuelle Haim (Sorbonne Université) – La bibliothèque de l’académicien Gabriel Hanotaux : un historien bibliophile

Questions et pause

11h45 Cédric Audibert (Centre Norbert Élias) – Une bibliothèque avignonnaise à la mort de son possesseur : Alain Moreau, historien de la Provence

12h15 François-Olivier Touati (Université de Tours) – Marc Bloch et ses livres (1886-1944) : voies d’approches plurielles

Questions

Après-midi : Que faire des bibliothèques d’historiens ?

Présidence : Agnès Sandras (Bibliothèque nationale de France)

14h30 Matthieu de Oliveira (Université de Lille SHS – IRHIS) – Mais est-ce aux laboratoires de recherche de conserver les bibliothèques de leurs anciens chercheurs ? Retour d’expérience

15h Nelly Sciardis (SCD Université polytechnique des Hauts-de-France) et Élise Meyer (BU Rennes-2) – Regards croisés sur deux bibliothèques de médiévistes conservées au sein d’une bibliothèque universitaire pluridisciplinaire : Robert Fossier, Robert Delort

Questions et pause

16h Table ronde : Conserver et étudier l’histoire des spectacles : les fonds Nicole Wild et Jean-Louis Tamvaco à la Bibliothèque universitaire de Saint-Quentin-en-Yvelines, avec Dorothée Hennes-Cordel (SCD UVSQ), Stella Rollet (CHCSC). Animation : Jean-Charles Geslot (CHCSC, UVSQ)

Contact : jean-charles.geslot@uvsq.fr

Télécharger l’affiche et le programme

 

Source : BIBLHIS

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Journée d’étude] Les sceaux : des images pour l’Histoire, Paris, Archives nationales, 17 mars 2020

archivesnationales.JPG

Programme

 

Informations pratiques
Organisation

Sylvie Nicolas, responsable du département de l’accueil des publics de Paris : sylvie.nicolas@culture.gouv.fr

Entrée libre et sans inscription
Date et lieux

Mardi 17 mars 2020, 14h-17h30

Archives nationales
CARAN
11, rue des Quatre-Fils
75003 Paris
Salle d’albâtre
(rez-de-chaussée du CARAN)

Accès

Métro : Hôtel de Ville (ligne 1),
Rambuteau (ligne 11),
Arts et métiers (ligne 3)
Bus : n° 29 et 75, arrêt « Archives-
Haudriettes » ou « Archives-Rambuteau

Source : Archives départementales de l’Aube

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Appel à candidature] Aide aux doctorants et jeunes docteurs pour participer à la XVe conférence de l’European Association for Urban History Cities in Motion (limite : 24/04/2020)

La Société Française d’Histoire Urbaine propose à nouveau aux doctorants et jeunes docteurs trois bourses pour participer à la XVème Conference de la European Association for Urban History, qui aura lieu à Anvers du 2 au 5 septembre 2020 sur le thème Cities in Motion.

Le montant de ces bourses est destiné à couvrir les droits d’inscription fixés à 260 euros. Ces bourses ne sont pas cumulables avec une aide accordée par une Ecole doctorale, une université, un département ou un laboratoire de recherche (UMR, EA …).

Les jeunes docteurs devront avoir soutenu leur thèse depuis moins de 3 ans.

Les candidats devront fournir une attestation d’acceptation de leur communication par le responsable de la session ou le comité d’organisation de la Conférence

Les demandes (lettre de candidature + CV + lettre d’acceptation) devront être envoyées à l’adresse du présidentdenis.menjot@ish-lyon.cnrs.fr  d’ici au 24 avril 2020.

Une réponse sera adressée aux candidats au début du mois de mai.

Les bénéficiaires s’engagent à adhérer à la SFHU en acquittant leur cotisation 2020.

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Colloque] Inscriptions et programme du 51e Congrès de SHMESP, Perpignan, 21-24/05/2020 (limite : 25 mars)

Inscriptions au 51e congrès de la SHMESP, « Frontières spatiales, frontières sociales au Moyen Âge », qui se déroulera à Perpignan et à Gérone du 21 au 24 mai.

Date limite : Les modalités d’inscriptions sont précisées sur le bulletin, qui doit être retourné complété avant le 25 mars.

Pièces jointes :

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Journée d’étude] Jeux de guerre : Représentation et réinvention des conflits médiévaux à l’époque contemporaine, Paris (école polytechnique), 12 mars 2020

Organisation: Bruno Dumézil / LinX – Sorbonne-Université

La guerre médiévale fascine. Si le succès des films et des séries témoigne d’un intérêt très actuel pour le fait militaire, cette passion remonte au moins à l’époque romantique. Depuis la fin du XVIIIe siècle se sont en effet multipliés les portraits de guerriers barbares, les tableaux de batailles, les restaurations de forteresses ou les reconstitutions de duels. Le médiévalisme actuel possède des racines guerrières, qui ont peut-être été moins étudiées que ses liens avec le fantastique ou avec la littérature courtoise. Sans doute certains moments ont-ils suscité plus d’intérêt que d’autres : l’épopée des vikings, les croisades en Terre Sainte et la guerre de Cent Ans constituent les terrains les plus connus du rêve. Il n’en reste pas moins que l’épée, l’armure et le château constituent des invariants dans une certaine idée du Moyen Âge telle qu’elle s’est construite à la marge des études médiévales classiques, mais souvent en lien plus ou moins direct avec elles. La fantasy, les wargames, les jeux de rôle et la bande dessinée ont à leur tour contribué à populariser une certaine image de la guerre médiévale. Pourquoi cet intérêt, jamais démenti ? Moins qu’une synthèse sur le thème, cette journée d’étude se propose d’apporter une série d’éclairages sur deux siècles de réinvention du Moyen Âge, à la croisée entre les genres et les publics.

Programme de la journée

9h30 : Accueil des participants

10h : Bruno Dumézil (École Polytechnique, LinX), « Introduction »

10h15 : Anne Besson (Université d’Artois, « Textes et Cultures »), « Fantasy historique, pour une reconstitution du sensible »

11h50 : Laurent Vissière (Sorbonne Université-Centre Roland Mousnier UMR 8596), « Guerre de siège à l’écran, mythe et réalité »

11h25 : Maxime Fulconis (Sorbonne Université-Centre Roland Mousnier UMR 8596), « Les jeux vidéo, reflet de la guerre médiévale ? »

12h : Pierre Leteinturier et Félix Enault (Sorbonne Université, Sorbonne Antique), « L’image de la guerre médiévale dans l’univers de science-fiction Warhammer 40.000 »

12h40 : déjeuner

14h : Bruno Dumézil (École Polytechnique, LinX) « La peinture d’histoire de Louis Philippe aux années 1880, une vision politique de la guerre médiévale ? »

14h30 : Tristan Martine (Université d’Angers), « Représentations et utilisations de la guerre dans la bande dessinée médiévaliste »

15h15 : Simon Hasdenteufel (Sorbonne Université-Centre Roland Mousnier UMR 8596), « ‘Deus vult’ aujourd’hui : la croisade dans la culture populaire »

15h45 : Enki Baptiste (Université Lumière Lyon 2 CIHAM-UMR 5648), « La fabrique du combattant idéal : la représentation de la guerre sacrée dans la série qataro-saoudienne ‘Umar al-Fārūq »

16h30 : Table-ronde animée par Victor Battagion (Magazine Historia)

17h30 : Cocktail

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts