Archives de catégorie : Conférences et colloques

[Congrès] La lengva de los copistas. Variación y modelos de la escritvra del texto en el español medieval

El Congreso La lengua de los copistas. Variación y modelos de la escritura del texto en el español medieval, tendrá lugar los días 15-16 de octubre de 2020 en el Aula Magna de la Facultad de Filología de la Universidad de Salamanca, en sesiones de mañana y tarde. Dicho congreso, dirigido por Leyre Martín Aizpuru y Juan Miguel Valero Moreno, es resultado del desarrollo del Proyecto de Investigación Nacional Alfonso de Cartagena. Obras Completas y se realiza en colaboración con el Departamento de Lengua Española y la Facultad de Filología de la Universidad de Salamanca.

DIRECCIÓN CIENTÍFICA: Leyre Martín Aizpuru & Juan Miguel Valero Moreno

COORDINACIÓN TÉCNICA: Laura Ranero Riestra & Pablo Rodríguez López

JUEVES, 15 DE OCTUBRE

Aula Magna de la Facultad de Filología

9:30 Inauguración y presentación del congreso.
Intervienen: Sr. Decano en funciones de la Facultad de Filología, que preside, & Sres. Directores del Congreso.


10:00-11:00. Conferencia inaugural. Preside Leyre Martín Aizpuru.
Pedro SÁNCHEZ-PRIETO BORJA (Universidad de Alcalá), El copista del «Auto de los Reyes Magos».


16:00-20:00. Ponencias.
– José Manuel FRADEJAS RUEDA (Universidad de Valladolid), Aventuras y desventuras de un ejemplar de las «Siete Partidas»: los códices Zabálburu y Dominicos y una curiosidad del taller.
– Ricardo PICHEL GOTÉRREZ (Universidad de Alcalá), Bilingüismo y prácticas escriturarias en la recepción occidental del modelo historiográfico (post)alfonsí: de la «Crónica xeral galega» a la «Crónica de 1404».
– Belén ALMEIDA CABREJAS (Universidad de Alcalá), La«General estoria» en el siglo XV: lecturas y refundiciones.
– Inés FERNÁNDEZ ORDÓÑEZ (Real Academia Española), Editando la «Estoria de España» a partir de varios copistas.


VIERNES, 16 DE OCTUBRE

Aula Magna de la Facultad de Filología

09:00-14:00 Ponencias.
– María Nieves SÁNCHEZ GONZÁLEZ DE HERRERO (Universidad de Salamanca & IEMYRhd), Algunos testimonios orientales y occidentales médicos y enciclopédicos de la Baja Edad Media.
– Vicente José MARCET RODRÍGUEZ (Universidad de Salamanca & IEMYRhd), La escritura de los copistas: usos braquigráficos en documentación cancilleresca y notarial castellano-leonesa del siglo XV.
– Leyre MARTÍN AIZPURU & Juan Miguel VALERO MORENO (Universidad de Salamanca &IEMYRhd), La traducción castellana de la oratio «Pro Marcello»: variación textual y variación gráfica.
Blanca GARRIDO MARTÍN (Universidad de Sevilla), Variación lingüística intertestimonial en la tradición textual de la «Respuesta a la qüestión fecha por el Marqués de Santillana».
– Lola PONS RODRÍGUEZ (Universidad de Sevilla), Un copista para agrandar al héroe ya la lengua: la segunda versión del «Compendio historial» de Rodríguez de Almela.


17:00-18:00 Conferencia de clausura. Preside Juan M. Valero Moreno.
José Antonio PASCUAL (Real Academia Española), La consciencia de los copistas y sus distintas formas de participar en el texto, visto a través de algunas copias del ámbito aragonés cuatrocentista.


Source: Site de la SEMYR

Dates: 15-16 octobre 2020

Lieu: Université de Salamanque | assistance virtuelle possible. 

Inscription: formulaire à télécharger ici et à envoyer à: lenguacopistas@gmail.com, avec comme titre NOM_CongresoLenguadeloscopistas

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Journées d’étude] « Intégrer les marges », Journées d’étude des doctorants du Ciham, Lyon, MSH Lyon-Saint-Etienne, 22-23 octobre 2020

Attention : La session du jeudi matin est complète en présentiel

 

Cette année, les journées d’étude des doctorants du Ciham se tiendront à Lyon les 22-23 octobre 2020 sur le thème « Intégrer les marges ».

Ces journées sont organisées par Enki Baptiste, Florentin Briffaz, Ronan Capron, Amalia Desbrest, Mariam Hazim‑Terrasse et Anna Lafont‑Chardin

Les interventions se feront en présentiel mais également en visioconférence pour certaines.

Le programme est susceptible de modifications et d’ajustements, en raison de la situation sanitaire évolutive. Les sessions se déroulent à la MSH Lyon-Saint-Etienne (salle Marc-Bloch), à l’exclusion de la session du jeudi matin (des informations plus précises seront communiquées ultérieurement aux participants).

En raison du contexte sanitaire qui impose une limitation du nombre de personnes selon les règles de distanciation, une inscription préalable par session est nécessaire à l’adresse suivante : cihamjournees@gmail.com

Attention : La session du jeudi matin est complète en présentiel

Affiche des JED 2020 réalisée par Serge Pinche

Programme complet des JED 2020

L’affiche et le programme sont également disponibles sur le site du CIHAM

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Colloque] La récitation dans les premiers siècles de l’Islam (7e-9e s.), Le Caire, 16-18 oct. 2020, en ligne

Colloque : « La récitation dans les premiers siècles de l’Islam (7ᵉ‒9ᵉsiècles) »

 En ligne et au Caire, 16‒18 octobre 2020 

Vous pouvez assister à ce colloque de 2 manières différentes : 

1) en ligne, par Zoom (toutes les interventions seront en anglais sauf une, en arabe). 

2) sur place à l’Idéo, au Caire, dans notre salle de conférence. Nous ne traduirons pas les interventions mais à la fin de chaque session en ligne, nous présenterons un résumé et nous animerons une discussion en arabe (non retransmise sur Zoom). 

 Merci de nous écrire à secretariat[at]ideo-cairo.org pour recevoir les liens Zoom (si vous assistez depuis chez vous) ou pour vous inscrire pour assister aux discussions en arabe à l’Idéo au Caire (20 places disponibles). Ces inscriptions sont gratuites

Vendredi 16 octobre 

  • 1/5. “Notes on Form and Function in Extra-Liturgical Uses of the Qurʾān”→ 19:00‒20:00(Le Caire)/13:00‒14:00(Atlanta):

Conférence en ligne par Devin Stewart, suivie d’une discussion en arabe à l’Idéo (20:00‒21:00). 

Samedi 17 octobre 

  • 2/5. « Chrétiens et musulmans récitent »

→14:00‒15:30 (Le Caire) / 20:00‒21:30 (Atlanta) : Première session en ligne, suivie d’une discussion en arabe à l’Idéo (15:30‒16:30). 

Ágnes Mihálykó Tothne (Oslo, études coptes): “Recitation, Transmission, and Textual Stability: Liturgical Prayers in Western Thebes”. 

Paul Neuenkirchen (Paris, études syriaques): “Late Antique Syriac Homilies and the Qurʾān: A Comparative Study of Content and Context”. 

Simon Pierre (Paris, études islamiques): “Say ‘amen’ to the monk’s prayer: A Case of Intercultural Recitation”. 

  • 3/5. « Pierre, voix et papier, supports de la récitation» → 17:30‒19:00 (Le Caire) / 11:30‒13:00 (Atlanta) : Deuxième session en ligne, suivie d’une discussion en arabe à l’Idéo (19:00‒20:00).

Frédéric Imbert (Aix-en-Provence, épigraphie arabe): “Stone Orality: Recitation and Invocation in the Graffiti of the First Islamic Centuries”. 

Lauren Osborne (Whitman, études coraniques): “The Sound-History of the Qurʾān”. 

Ahmad Amine Hadjdjadj-Aoul (Paris, manuscrits coraniques »). 

Dimanche 18 octobre 2020 

  • 4/5. « Buts et enjeux de la récitation » → 14:00‒15:30 (Le Caire) / 20:00‒21:30 (Atlanta) : Troisième session en ligne, suivie d’une discussion en arabe à l’Idéo (15:30‒16:30) :

Anne-Sylvie Boisliveau (Strasbourg, études coraniques)  

Asma Hilali (Lille, études islamiques) 

Devin Stewart (Emory,études islamiques) 

  • 5/5. « Conclusions et hypothèses »

→ 17:30‒19:00 (Le Caire) / 11:30‒13:00 (Atlanta) : Quatrième session en ligne, suivie d’une discussion en arabe à l’Idéo (19:00‒20:00). 

Anne-Sylvie Boisliveau (Strasbourg, études coraniques) 

Asma Hilali (Lille, études islamiques) 

 

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Journée d’étude] Les médiévistes face à la documentation des érudits modernes : méthodes et enjeux, 5-6 oct. 2020, Université Bordeaux Montaigne

Organisateur(s)

Delmulle Jérémy, Morvan Haude (univ. Bordeaux)

Les spécialistes qui travaillent sur les mondes anciens et médiévaux, qu’ils soient historiens, philologues, historiens de l’art, archéologues ou épigraphistes, sont souvent amenés à utiliser des sources de l’époque moderne. En effet, les érudits des XVIIe-XVIIIe siècles ont été un maillon fondamental dans la transmission de connaissances sur les textes et les monuments. Ces sources doivent cependant être utilisées de manière critique, en pénétrant en profondeur les enjeux et les méthodes de leurs auteurs. Si l’histoire se constitue en véritable science au XVIIe siècle, affranchie de la répétition des auctoritates et appuyée sur un certain nombre de sciences auxiliaires (diplomatique, paléographie, codicologie, héraldique, épigraphie, numismatique), elle n’en reste pas moins liée à un contexte religieux, politique, culturel et intellectuel qu’il convient de connaître de manière plus fine.

Ces journées d’études interdisciplinaires, qui constituent le second volet d’une première rencontre organisée en 2019 à l’IRHT, visent à interroger l’apport des sources modernes, manuscrites et imprimées, pour la recherche, la collecte, l’analyse et l’édition de témoignages scripturaires et matériels de la culture médiévale, témoignages dont les originaux peuvent avoir depuis disparu ou avoir été mutilés. Cette rencontre est l’occasion de questionner les différentes méthodes qu’il convient d’adopter dans l’utilisation de cette documentation.

Dates :

05/10/2020 – 13:30

06/10/2020 – 09:30

Lieux :

Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine

Salle Jean Borde

Université Bordeaux Montaigne

10 Espl. des Antilles, 33607 Pessac

Programme de la journée d’étude

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Journées d’étude] Les médiévistes face à la documentation des érudits modernes : méthodes et enjeux (5-6 oct. 2020)

Organisation: Haude Morvan (Univ. de Bordeaux) et Jérémy Delmulle (IRHT)

Les spécialistes qui travaillent sur les mondes anciens et médiévaux, qu’ils soient historiens, philologues, historiens de l’art, archéologues ou épigraphistes, sont souvent amenés à utiliser des sources de l’époque moderne. En effet, les érudits des XVIIe-XVIIIe siècles ont été un maillon fondamental dans la transmission de connaissances sur les textes et les monuments. Ces sources doivent cependant être utilisées de manière critique, en pénétrant en profondeur les enjeux et les méthodes de leurs auteurs. Si l’histoire se constitue en véritable science au XVIIe siècle, affranchie de la répétition des auctoritates et appuyée sur un certain nombre de sciences auxiliaires (diplomatique, paléographie, codicologie, héraldique, épigraphie, numismatique), elle n’en reste pas moins liée à un contexte religieux, politique, culturel et intellectuel qu’il convient de connaître de manière plus fine.

Ces journées d’études interdisciplinaires, qui constituent le second volet d’une première rencontre organisée en 2019 à l’IRHT, visent à interroger l’apport des sources modernes, manuscrites et imprimées, pour la recherche, la collecte, l’analyse et l’édition de témoignages scripturaires et matériels de la culture médiévale, témoignages dont les originaux peuvent avoir depuis disparu ou avoir été mutilés. Cette rencontre est l’occasion de questionner les différentes méthodes qu’il convient d’adopter dans l’utilisation de cette documentation.

Programme à consulter sur le site de l’IRHT

Date: 5 et 6 octobre 2020

Lieu: Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, Salle Jean Borde, Université Bordeaux Montaigne, 10 Espl. des Antilles, 33607 Pessac

Contact: haude.morvan@u-bordeaux-montaigne.fr

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Conférence] E. Cellard, L’archéologie du palimpseste de Ṣanʿāʾ : des fragments au livre caché, Lyon, mardi 6 octobre 2020

Nous avons le plaisir de vous inviter à la conférence d’Éléonore Cellard (Collège de France), « L’archéologie du palimpseste de Ṣanʿāʾ : des fragments au livre caché ».

Elle aura lieu le mardi 6 octobre, à 16h, dans l’amphithéâtre de la Maison Internationale des Langues et des Cultures (MILC) – 35 rue Raulin, Lyon 7e.

L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles.

Cette conférence fait partie du cycle « Composer, écrire et transmettre le Coran au premier siècle de l’Islam », organisé par Mehdi Azaiez (Université de Louvain), Anne-Sylvie Boisliveau(Université de Strasbourg) et Iyas Hassan (Université Paris-Sorbonne), à propos duquel vous trouverez plus d’informations à l’adresse suivante (https://www.mehdi-azaiez.org/Cycle-de-conferences-VIDEOS-Composer-ecrire-et-transmettre-le-Coran-au-premier).

Pour toute question pratique relative à la conférence d’Éléonore Cellard, vous pouvez vous adresser à Rémy Gareil (remy.gareil@univ-lyon2.fr)

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Conférences] Cycle 2020-21 des conférences publiques de l’IISMM : La médecine, l’islam, les mondes musulmans

En 2020, les sociétés du monde entier ont été frappées, de manière plus ou moins prononcée, par un virus dont la circulation a été rapide. Un tel phénomène n’est pas inédit dans l’histoire de l’humanité, même si celui-ci possède des caractéristiques propres. Ces dernières sont liées non pas tant aux modes de contamination qu’à la gestion de la crise sanitaire à toutes les échelles géographiques par les responsables politiques, économiques, religieux, culturels, médiatiques. 

C’est dans ce contexte qu’a été déterminé le thème du cycle annuel des Conférences publiques de l’IISMM. Le sujet de la gestion de « l’épidémie » au cours de la période classique ou moderne de l’Islam, comme celui de la dernière pandémie, seront abordés de manière directe mais non exclusive. L’approche de longue durée a été privilégiée. Elle permettra, notamment, de mettre en regard les modalités de transmission de savoirs médicaux puis de leur recomposition à l’époque abbasside, et les différentes formes d’exercice de la médecine en contexte colonial dans les sociétés majoritairement musulmanes. 

La médecine n’a jamais été une discipline indépendante d’autres modalités de connaissances ou de pratiques ; son histoire n’est pas celle d’une sécularisation linéaire. Elle engage des conceptions discutées de ce qu’est l’être humain, autant de représentations anthropologiques qui informent (ou sont informées par) le discours religieux et non religieux. Tel sera l’un des fils conducteurs de ce cycle à venir. 

PROGRAMME

Les mardis de 18h30 à 20h30 – EHESS, Amphithéâtre François Furet, 105 Boulevard Raspail, 75006 Paris. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Port du masque obligatoire.

Mardi 6 octobre 2020 de 18h30 à 19h30 
Françoise Micheau, Professeur émérite, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
« De la médecine grecque à la médecine arabe »

Mardi 3 novembre 2020
Floréal Sanagustin, Professeur de langue et civilisation arabes, Université Lumière-Lyon 2, ICAR
« La médecine d’Avicenne (XIe s.), entre Orient et Occident : le cas de la pharmacologie d’après le Qânûn fîl-ṭibb »

Mardi 1er décembre 2020
Jean-Charles Coulon, Chargé de recherche, CNRS, IRHT
« Les sciences occultes contre la peste dans le monde arabo-islamique au XVe siècle »

Mardi 5 janvier 2021 
Anne-Marie Moulin, Directrice de recherche émérite, CNRS, SPHERE
« Les épidémies dans l’histoire de l’islam »

Mardi 2 février 2021

Fabrizio Speziale, Directeur d’études, EHESS, CEIAS, « Pédagogies croisées : maîtres hindous et musulmans dans la culture médicale indo-persane »

Mardi 2 Mars 2021
Chantal Verdeil, Professeur des Universités, INALCO, CERMOM
« Les facultés de médecine de Beyrouth à la fin de la période ottomane, entre modernisation et impérialismes »

Mardi 6 avril 2021
Sylvia Chiffoleau,
 Directrice de recherche, CNRS, LARHRA
« Lutter ensemble contre les épidémies : comment l’Europe et l’Empire ottoman ont fondé au XIXe siècle le premier internationalisme sanitaire »

Mardi 4 Mai 2021
Claire Fredj
, Maître de conférences, Université Paris Nanterre, IDHES
« Soigner les « indigènes » : l’assistance médicale dans l’Algérie colonisée (fin XIXe-XXe siècle) »

Mardi 1er juin 2021 
Pierre-Jean Luizard, Directeur de recherche, CNRS, GSRL
« Le Hezbollah déclare la guerre au coronavirus : un nouvel humanisme musulman ? »

 

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Séminaire] Le manuscrit juridique enluminé : espaces et contextes de réception et d’utilisation dans l’Europe médiévale

Le séminaire est enregistré et sera diffusé prochainement sur la page suivante [à venir].

L’atelier vise à exposer les résultats des travaux réalisés par les membres de l’équipe de recherche IUS ILLUMINATUM au cours de la première année d’existence, à faire le point sur ce qui a déjà été fait et à esquisser les futures perspectives d’investigation.Cet événement vise également à livrer un aperçu du développement de la recherche sur les manuscrits juridiques enluminés en Europe, dans le but de réfléchir aux implications méthodologiques et aux défis pratiques et théoriques que cette recherche implique. Lors de cet événement scientifique, diverses études de cas relatives à certaines régions du territoire européen seront analysées à travers une approche interdisciplinaire afin de dépasser les limites et d’ouvrir des pistes de recherche innovantes et fructueuses.

Événement gratuit en mode webinaire via la plateforme Zoom. Pour participer, écrivez à: info@tesorodelduomovc.it 

22 septembre 2020, 10h30-19h30 (heure de Rome) / 9h30-18h30 (heure de Lisbonne)

Programme :


10h30-11h00 Séance d’ouverture
Maria João Branco, Direttrice dell’Instituto de Estudos Medievais – IEM FCSH/NOVAMaria Alessandra Bilotta, IEM-FCSH/NOVA – PI dell’équipe IUS ILLUMINATUM Timoty Leonardi, Direttore Fondazione Museo del Tesoro del Duomo e Archivio Capitolare Giovanni Ferraris, Presidente Società Storica Vercellese

10h00-11h30 Conférence plénière– Un bilancio sul primo anno di attività di ricerca dell’équipe IUS ILLUMINATUM: ricerca, interdisciplinarietà, formazione e divulgazione – Gerardo Boto Varela, Universitat de Girona

Actualités de la recherche de l’équipe IUS ILLUMINATUM

11h45-12h00 : I codici giuridici della Badia Fiorentina – Sofia Orsino, Università di Firenze
12h15-12h30 : Per gli inizi dell’illustrazione del Decretum Gratiani: il codice XXV della Biblioteca Capitolare di Vercelli– Gianluca del Monaco, Università di Bologna
12h45-13h00 : Los manuscritos de las Siete Partidas. Poseedores y mecenazgo – Jorge Prádanos Fernández, Universidad Complutense de Madrid
Pause déjeuner 

14h30-14h45 : Interazione tra testo giuridico e immagine: le iconografie che illustrano i Tres Libri nei manoscritti della Bibliothèque nationale de France – Viviana Persi, Centre d’Histoire Judiciaire, Université Lille 2
15h00-15h15Iluminar una herencia. Documentos de mayorazgo entre el Viejo y el Nuevo Mundo – María Teresa Chicote Pompanin, Durham University – Ángel Fuentes, Universidad Complutense de Madrid
15h30-15h45Iconographies juridiques dans les illustrations du livre imprimé en Pologne au XVIe siècle – Arkadiusz Adamczuk, Biblioteca Universitaria dell’Università Cattolica di Lublino “Giovanni Paolo II”
Pause café 

16h15-16h30 : La diagnostica a supporto dello studio dei manoscritti: casi di studio della Biblioteca Capitolare di Vercelli – Maurizio Aceto, Dipartimento di Scienze e Innovazione Tecnologica dell’Università del Piemonte Orientale 
16h45-17h00Il reimpiego di manoscritti in legature: casi di studio in Piemonte – Silvia Faccin, Biblioteca Capitolare di Vercelli
17h15-17h30L’araldica nei manoscritti giuridici miniati: bilancio di un anno di attività di ricerca interdisciplinare – Miguel Metelo de Seixas, IEM-FCSH/NOVA – Maria Alessandra Bilotta, IEM-FCSH/NOVA
17h45-18h00 : Miniare il Diritto: lo studio e la valorizzazione dei manoscritti giuridici miniati della Biblioteca Capitolare di Vercelli – Maria Alessandra Bilotta, IEM-FCSH/NOVA – Timoty Leonardi, Biblioteca Capitolare di Vercelli

Conclusions

Organisation:
Instituto de Estudos Medievais (IEM-FCSH / NOVA)

Oficina de investigação IUS ILLUMINATUMFondazione Museo del Tesoro del Duomo e Archivio Capitolare di Vercelli Società Storica VercelleseInstituto Português de Heráldica (IPH)Coordination scientifique : Maria Alessandra BilottaComité d’organisation : Maria Alessandra Bilotta; Timoty Leonardi

Contacts : iem.geral@fcsh.unl.pt, maria.bilotta@fcsh.unl.pt, timoty.leonardi@tesorodelduomovc.it.
Site Web de l’équipe de recherche IUS ILLUMINATUM : http://iusilluminata.fcsh.unl.pt

 

Source: RMBLF.be

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Séminaire] Séminaire pluridisciplinaire sur le Moyen Âge, Aix-en-Provence, 2020-2021

Les séances médiévales d’Aix-Marseille, notre séminaire pluridisciplinaire sur le Moyen Âge, reprennent leur cycle interrompu en mars dernier. La première séance de cette nouvelle année universitaire aura lieu le vendredi 2 octobre prochain à la MMSH (salle Paul-Albert Février, 14h-18h).

Nous aurons le plaisir d’accueillir Denis Genequand (directeur du site et musée romains d’Avenches), Sobhi Bouderbala (maître assistant à la Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, titulaire de la chaire Averroès IMéRA/A*MIDEX-AMU) et Frédéric Imbert (professeur d’épigraphie arabe et islamique à Aix-Marseille Université). Chacun nous apportera son regard sur la formation de l’Empire islamique pour mieux interroger ensemble la notion d’empire à l’orée du Moyen Âge.

Comme à l’accoutumée, et dans les respects des consignes sanitaires, nous nous retrouverons à l’issue du séminaire pour un moment convivial.

Présentation de séance et programme de l’année : 2020.10.02_SMAM_seance 1

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Cycle de conférences] Conférences Jeunes chercheurs sur la Bourgogne médiévale et moderne, 2020-2021

Présentation

En collaboration avec l’Université de Bourgogne, la Maison des
Sciences de l’Homme de Dijon et le laboratoire ARTEHIS, ce cycle
de dix conférences a pour but de valoriser et diffuser les travaux de
jeunes chercheurs sur l’histoire, l’archéologie et l’histoire de l’art de la Bourgogne médiévale et moderne. Il s’agit de présenter et mettre en avant les sources d’archives à partir desquelles travaille le jeune chercheur, ainsi que la manière dont il élabore le raisonnement scientifique lui permettant d’aboutir aux résultats de ses investigations. L’objectif est aussi de montrer l’articulation, en fonction des sujets, entre les sources conservées aux Archives départementales de la Côte-d’Or et les différents dépôts municipaux, tant archives que bibliothèques. Enfin, ces interventions offriront l’opportunité au public de prendre connaissance des dynamiques actuelles de la recherche sur la Bourgogne médiévale et moderne, notamment en lui permettant d’accéder, durant les séances, aux originaux des documents utilisés par les différents intervenants.
Pour la 4e année consécutive, ce cycle montre la vitalité de la recherche en Bourgogne, et il la met à la disposition de tous au cœur de la ville de Dijon.

Organisation et coordination :

Rudi Beaulant (docteur en histoire médiévale, UMR 6298 ARTEHIS, Université de Bourgogne-Franche-Comté)

David Bardey (doctorant, UMR 6298 ARTEHIS, Université de Bourgogne-Franche-Comté)

 

Programme et résumés en pdf :

Cycle conférences Jeunes chercheurs sur la Bourgogne médiévale et moderne 2020-2021

Les mercredis suivants de 17 h à 18 h :

Mercredi 14 octobre 2020

Julien de Palma (doctorant, UMR 8529-IRHiS, Université de Lille) : « La comptabilité au service de l’histoire militaire : l’image du prince en chef de guerre à la lumière des Archives départementales de la Côte-d’Or »

 

Mercredi 25 novembre 2020

Lucie Roudergues (doctorante, UMR 5190-LARHRA, Université Lumière-Lyon 2) : « La coiffure dans la ville. Perruquiers et coiffeurs dans l’espace urbain dijonnais au XVIIIe et au début du XIXe siècle »

 

Mercredi 9 décembre 2020. Séance aux Archives municipales de Dijon

François Rivière (docteur en histoire médiévale, UMR 8589-LaMOP, Université d’Évry-Val d’Essonne) : « Réglementer les métiers à Dijon au Moyen Âge : une faiblesse corporative à comparer »

 

Mercredi 6 janvier 2021. Séance à la Bibliothèque municipale de Dijon

Coraline Rey (docteure en histoire médiévale) : « Les manuscrits de l’abbaye de Cîteaux à la fin du Moyen Âge : localisation et mobilier »

 

Mercredi 3 février 2021

Baptiste Rameau (doctorant, UMR 6298 ARTEHIS, Université de Bourgogne-Franche-Comté et Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne) : « « Pour don à lui fait » : Dons et communication politique sous le principat de Jean sans Peur (1404-1419) »

 

Mercredi 3 mars 2021

Aurore Drouhin (doctorante, UMR 6298 ARTEHIS, Université de Bourgogne-Franche-Comté et Université de Strasbourg) : « Moniales, prieures, donatrices, mais qui étaient les femmes du prieuré de Jully-les-Nonnains ? »

 

Mercredi 31 mars 2021

Maxime Gelly-Perbellini (doctorant, UMR 8558-Centre de Recherches Historiques, EHESS et Université Libre de Bruxelles) : « Le crime de sorcellerie en Bourgogne à la fin du Moyen Âge »

 

Mercredi 28 avril 2021

Laura Chilson-Parks (doctorante, Brown University, History of Art and Architecture) : « « Par mande de ma dame » versus « Par ma dame » : interprétation de la représentation écrite du mécénat de Marguerite de Male »

 

Mercredi 26 mai 2021

Antonin Liatard (doctorant, UMR 7366-LIR3S, Université de Bourgogne-Franche-Comté et Université Catholique de Louvain) : « Étudier le décor et l’aménagement d’une église de la Compagnie de Jésus sous l’Ancien Régime : l’exemple de l’église du collège des Godrans »

 

Mercredi 23 juin 2021. Séance à la Bibliothèque municipale de Dijon

Emily O’Brock (doctorante, New York University, Literature) : « Comment butiner un florilegium : l’abeille dans le speculum maius de Vincent de Beauvais »

 

Contacts : rudibeaulant@live.fr

bardey.david@gmail.com

 

Source : Rudi Beaulant et David Bardey

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Séminaire] La Méditerranée médiévale, Paris Sorbonne (1er semestre 2020)

Séminaire de master
IRBIMMA, salle de lecture
Un lundi par mois de 17h à 19h

Séminaire de recherche organisé par :

Dominique Valérian (université Paris 1, UMR 8167)
Damien Coulon (université de Strasbourg, EA 3400)
Ingrid Houssaye Michienzi (CNRS, UMR 8167)

Le séminaire sur la Méditerranée médiévale réunira des chercheurs spécialistes des mondes grecs, latins et musulmans au Moyen Âge, dans une perspective d’étude des relations en Méditerranée et de comparatisme. À raison d’une séance par mois, il alternera des présentations de travaux en cours liés à l’actualité de la recherche, et des séances consacrées à la question de la construction de normes partagées en Méditerranée.

Programme 2020-2021

  • 12 octobre
    Damien COULON (Université de Strasbourg, UR 3400 ARCHE) : Dynamiques sociales et réseaux marchands engagés dans le commerce méditerranéen à Perpignan
  • 2 novembre
    María Dolores LÓPEZ PÉREZ (Université de Barcelone, Grupo
    de Investigación en Arqueología Medieval y Postmedieval) : La création d’une grande entreprise médiévale : la compagnie Torralba et la formation d’un réseau de négoce international
  • 7 décembre
    Georg CHRIST (University of Manchester) : Diversités ou convergences des normes ? Commerce transrégional, relations internationales et le problème du ius mercatorum en Méditerranée orientale
  • 18 janvier
    Annick PETERS-CUSTOT (Université de Nantes, EA1163
    CRHIA) : Circulation des normes monastiques en contexte méditerranéen : la règle du cardinal Bessarion pour le monachisme italo-grec (milieu du XVe siècle)
  • 15 février
    Simon DORSO (Université Lyon 2 , UMR 5648 CIHAM – ERC
    HornEast) : Convergences et concurrences autour de la notion de Terre sainte : dévotions, représentations et usages politiques en Palestine
    (XIe-XIVe siècles)
  • 15 mars
    Claude DENJEAN (Université de Perpignan, EA 7997 CRESEM) : Des normes communes ? Garantir les marchés financiers pour le bien commun entre les rives méditerranéennes, XIIIe-XIVe siècles
  • 12 avril
    Christophe TEIXEIRA (univ. Paris 1, UMR 8167) : Les prémices d’une marine de guerre au Portugal du XIIe à la fin du XIIIe siècle
  • 10 mai
    Raul ESTANGÜI (univ. Paris 1, UMR 8167) : Les relations des derniers empereurs byzantins avec les autres puissances méditerranéennes à travers l’étude diplomatique des actes produits par la chancellerie à destination de l’étranger (XIVe-XVe siècle)
  • 7 juin
    Enrica SALVATORI(Università di Pisa) : Le nom de l’ennemi : une analyse comparative des sources pisanes (annales, chroniques et épigraphie) des XIe et XIIe siècles

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Séminaire] Séminaire de l’équipe Islam médiéval, Paris Sorbonne (2020-1)

Histoire et archéologie de l’Islam médiéval
Les mercredis, 17h-19h
Institut de recherche sur Byzance, l’Islam et la Méditerranée au Moyen Âge (IRBIMMA), 17 rue de la Sorbonne, escalier B, dernier étage, Paris 5e ou Colegio de España, Cité Universitaire, 7E Bd Jourdan, Paris 14

Le séminaire repose sur une alternance entre séances plénières et des ateliers

Programme annuel 2020-2021

  • 23 septembre (IRBIMMA) :
    Introduction générale du séminaire
  • 30 septembre (IRBIMMA) : Orient
    Clément Onimus (université Paris 8), Les campagnes égyptiennes chez Ibn Duqmāq : un territoire de ponction fiscale
  • 7 octobre (Colegio de España) : Occident
    Jean-Pierre Van Staëvel (université Paris 1), Les campagnes de l’archéologue, ou comment définir le rural par la culture matérielle dans l’Occident musulman médiéval
  • 14 octobre (IRBIMMA) : Orient
    Nicolas Michel (Aix-Marseille Université), Des campagnes sans propriété foncière : l’Égypte des XIIIe-XVIIIe siècles
  • 21 octobre (IRBIMMA) : Actualités de la recherche
    Ali Amir Moezzi (EPHE) et Guillaume Dye (université Libre de Bruxelles), Présentation du Coran des historiens

4 novembre : Ateliers (IRBIMMA)

  • 18 novembre (Colegio de España ) : Occident
    Carlos Laliena Corbera (université de Saragosse), Le peuplement rural de la Marche Supérieure à l’époque taifa : sources latines et résultats archéologiques dans l’étude des almunias

25 novembre : Ateliers (IRBIMMA)

  • 2 décembre (IRBIMMA) : Actualités de la recherche : Littérature arabe classique
    Iyas Hassan (Sorbonne Université), Imaginaire et institution. Réflexions sur la littérature arabe classique et ses catégories académiques contemporaines ;
    Abdallah Cheikh-Moussa (Sorbonne Université), Le corps du souverain dans quelques “miroirs des princes” arabo-islamiques »

9 décembre : Ateliers (IRBIMMA)

  • 16 décembre (IRBIMMA) : Orient
    Nicolas Payen (Sorbonne Université), Animaux des villes ou animaux des champs ? Situer les animaux dans un environnement aux débuts de l’Islam (Ier-IVe/VIIe-Xe siècle)
  • 6 janvier (Colegio de España ) : Occident
    Annliese Nef (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Une capitale et ses campagnes : structures foncières et productions agricoles dans le Palermitain Xe-XIIe siècle

13 janvier : Ateliers (IRBIMMA)

  • 27 janvier (IRBIMMA) : Orient
    Wissam Halawi (université de Lausane) et Elise Voguet (CNRS-IRHT), L’administration des campagnes : patriarcat maronite au Liban. Articulation du pouvoir mamelouk, patriarcat, propriétaires terriens
  • 3 février (Colegio de España) : Occident
    Elise Voguet (CNRS – IRHT section arabe) et Chloé Capel (membre associée-UMR 8167 ), Villes oasiennes ou oasis urbaines : peut-on qualifier les villes sahariennes de “villes rurales” ?
  • 10 février (IRBIMMA) : Actualités de la recherche : Les humanités numériques dans nos domaines de recherche
    Maxim Romanov (ERC-Project KITAB), Complex Tools for Complex Texts : a Digital Analysis of al-Ḏahabī’s Taʾrīḫ al-islām ;
    Zacharie Mochtari de Pierrepont (Université de Gand), Networks of legal and religious scholars in 15th century narratives : network analysis, political and social order. Réseaux des ulémas au prisme des sources du xve siècle
  • 17 février (IRBIMMA) : Orient
    Eugénie Rébillard (université Paris 1-Sorbonne Université),
    Des territoires hors de contrôle ? Pouvoir central et maintien de l’ordre dans les zones rurales de l’Irak abbasside et des provinces orientales (IIIe/IXe – IVe/Xe s.)
  • 3 mars (Colegio de España) : Occident
    Yassir Benhima (université Paris 3), Espaces ruraux et tribus dans le Maghreb médiéval
  • 10 mars (IRBIMMA) : Actualités de la recherche
    Maribel Fierro (CSIC, Madrid), Du Maghreb au Mashrek, en passant par al-Andalus et la Sicile normande. Le sacrifice des femelles des chameaux chez les Fatimides et les Safavides

17 mars : Ateliers (IRBIMMA)

  • 24 mars (IRBIMMA) : Orient
    Mathieu Eychenne (Université de Paris), Ville et campagne à l’époque mamelouke : les liens économiques entre Damas et la Ghouta

31 mars : Ateliers (IRBIMMA)

  • 7 avril (Colegio de España) : Occident
    Jennifer Vanz (membre associée-UMR 8167 ), Ville et campagne à l’époque mamelouke : les liens économiques entre Damas et la Ghouta

14 avril : Ateliers (IRBIMMA)

  • 5 mai (IRBIMMA) : Orient
    Mathieu Tillier (Sorbonne Université) et Naïm Vanthieghem (CNRS-IRHT), Un village du Fayoum : Buljusuq d’après les sources papyrologiques

12 mai : Ateliers (IRBIMMA)

  • 19 mai (Colegio de España) : Occident
    Sophie Gilotte (CNRS – CIHAM) et Pauline de Keukelaere (doctorante, Sorbonne Université), De la maison à l’atelier. Organisation du travail et dimensions économiques de l’artisanat rural en Andalus
  • 26 mai : (IRBIMMA)
    Conclusion commune

Séances plénières : thèmes

  1. La construction sociale de l’espace dans l’islam médiéval. Volet 3 : Les espaces ruraux
  • série Orient islamique :
    Responsables : Cécile Bresc (Sorbonne Université), Sylvie Denoix (CNRS-UMR 8167), Perrine Pilette (CNRS-UMR 8167), Mathieu Tillier (Sorbonne Université)
    Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, salle de lecture
    dates : 30 sept., 14 oct., 16 déc., 27 janv., 17 fev., 24 mars ; 5 mai
  • série Occident islamique
    Responsables : Sophie Gilotte (CNRS, CIHAM), Annliese Nef (unv. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Emmanuelle Tixier du Mesnil (Paris Ouest Nanterre), Dominique Valérian (univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Jean-Pierre Van Staëvel (univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Élise Voguet (CNRS, IRHT).
    Lieu : Colegio de España de Paris, Cité Universitaire
    dates : 17 oct., 18 nov., 6 janv., 3 fev., 3 mars, 7 avril, 19 mai

Dans le monde de l’Islam médiéval, les espaces ruraux sont marqués par une très profonde disparité des moyens de connaissance. En Égypte, les campagnes et leurs villages ont laissé, dès les premiers siècles de l’hégire, une abondante documentation en grec, en copte et en arabe, ce qui permet d’appréhender non seulement certains aspects de la vie économique et sociale, mais également les relations avec les villes. En revanche, dans la plupart des régions, les dimensions sociales et économiques de la question souffrent d’une évidente carence documentaire. Composante essentielle de la population, les sociétés agropastorales sont pauvres en sources écrites, et leurs archives quasi inexistantes.
Les sources littéraires (poètes, géographes, voyageurs…) permettent certes de pallier en partie la pénurie documentaire affectant la plupart des territoires de l’Islam médiéval et il conviendrait sans doute, pour commencer, de s’interroger sur la manière dont les auteurs médiévaux se représentent l’espace non urbain et ses relations avec la ville ou les citadins. Néanmoins, ces sources offrent avant tout le regard d’élites urbaines sur les campagnes. De même, quand bien même les documents fiscaux ou administratifs éclairent ponctuellement certains aspects des campagnes, ils sont souvent établis par des élites citadines au profit d’un pouvoir citadin. Lorsqu’elle est fondée sur les sources textuelles urbaines, la connaissance des campagnes apparaît donc biaisée, et d’autant plus limitée si l’on s’intéresse à la vie sociale et économique, aux modes d’exploitation du sol ou aux formes de peuplement. En outre, l’archéologie ne peut encore que pallier très partiellement cette carence documentaire : l’intérêt des archéologues, s’il s’est manifesté avec force pour l’Occident islamique durant les années 1980 et 1990 avant de s’étioler, peine encore à s’étendre, au Proche-Orient, au-delà de la période des débuts de l’Islam. Paradoxalement, les espaces intermédiaires ont fait l’objet d’enquêtes récentes remarquables, ainsi des munya-s, grandes propriétés suburbaines, dans l’hinterland des métropoles méditerranéennes.
Construite pour l’essentiel à partir de ce donné textuel focalisé sur les milieux urbains lettrés, la réflexion historique sur la nature de l’organisation sociopolitique et administrative du monde rural, et plus largement sur celle des rapports entre villes et campagnes, est passée par plusieurs stades. Après avoir successivement été marquée par le modèle latifundiaire de l’histoire positiviste, le modèle féodal de l’histoire marxiste, elle apparaît aujourd’hui, une fois dépassée cette vision stéréotypée de la domination exclusive des villes sur les campagnes, plus fragmentée et plus relativiste que jamais, en fonction de l’état de la recherche dans chaque région ou pays. On a ainsi renoncé à un modèle explicatif général, au profit le plus souvent d’études ponctuelles, encore rares au vu de l’importance du sujet, et qui ne permettent guère de saisir la question dans son ensemble. L’un des objectifs de ce séminaire consistera donc à dresser un premier bilan comparatif des différentes traditions historiographiques en présence, afin de réfléchir aux conditions d’une écriture commune de l’histoire des campagnes dans le monde islamique médiéval. Dans ce monde où la terre demeure la principale source de richesse et de revenus, on s’intéressera notamment à la nature de la propriété foncière, au rapport entre l’Etat et les communautés agropastorales, au degré de contrôle exercé par le premier, ou à la capacité d’autonomie des secondes, aux modes d’exploitation du sol et d’utilisation de l’eau, aux structures du peuplement, enfin aux rapports économiques et à la nature des échanges.
Conçue pour mettre en lumière les logiques d’interaction et les mécanismes d’interpénétration qui régissent les rapports entre villes et campagnes au long du Moyen Âge islamique, cette large réflexion menée dans le cadre du séminaire commun de l’équipe Islam médiéval invite à repenser les catégories d’urbain et de rural, autrefois opposées de manière binaire par l’historiographie.

  1. Actualités de la recherche

Responsable : Sylvie Denoix (CNRS, UMR 8167)
Lieu : IRBIMMA, salle de lecture
dates : 21 oct., 2 dec., 10 fev., 10 mars

Ce séminaire a pour ambition de présenter de nouveaux terrains ou des recherches récentes concernant le domaine de l’Islam médiéval. Des chercheurs de différentes générations (des doctorants avancés aux chercheurs seniors), spécialistes de diverses disciplines (histoire, archéologie, histoire de l’art, islamologie, études littéraires…), y présentent leurs travaux afin d’approfondir la connaissance que nous avons des sociétés que nous étudions dans leurs différentes dimensions (productions savantes comme culture matérielle, représentations et pratiques, étude des institutions comme des acteurs sociaux qui les animent).

Ateliers au choix. 1er semestreDates : 14, 25 nov., 2 déc., 13 janv.

  1. Histoire, science sociale : Genre, famille et inscription dans les espaces ruraux et urbains du monde islamique médiéval
    Responsables: Annliese Nef et Jean-Pierre Van Staëvel (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne)

L’ambition de cet atelier est de faire dialoguer le thème de cette année portant sur le rural (et donc sur l’urbain, la catégorisation sociale étant relationnelle) et l’approche du genre et de la famille dans les sciences sociales, en combinant sociologie, histoire et archéologie.
Bien souvent le rural est rabattu sur le traditionnel dans les conceptions communes, en particulier dans tout ce qui a trait à la famille, envisagée comme la cellule fondamentale de l’organisation sociale, et au genre, la domination masculine étant censée être particulièrement forte dans le monde rural. Pour interroger ces conceptions considérées comme allant de soi, on s’appuiera sur les études de Pierre Bourdieu relatives à l’Algérie (Sociologie de l’Algérie, Esquisses algériennes…) ou au genre (La domination masculine) et de Rémi Lenoir relatives à la famille. On se demandera comment à partir des textes et de l’archéologie on peut lire l’inscription dans l’espace de la famille comme de l’activité féminine en milieu rural et à partir de quels modèles sociologiques, ici dans le monde islamique médiéval.
L’autre terrain retenu est celui de la ville, cadre d’un patronage architectural féminin, amplement traité ces dernières décennies dans les recherches relatives au monde islamique médiéval.
Séance 1 : enjeux généraux ; séance 2 : architecture rurale, genre et famille ; séance 3 : le patronage édilitaire féminin ; séance 4 : discussion des recherches et/ou interrogations des doctorants et masterants

Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, salle Islam

  1. Sources écrites : Les espaces ruraux dans l’Histoire des églises et des monastères d’Egypte d’Abū l-Makārim (XIIIe siècle)
    Responsable: Perrine Pilette (CNRS)

En résonance avec le thème général du séminaire, cet atelier a pour objectif d’étudier les campagnes à travers le prisme d’une œuvre arabe peu connue, composée dans les milieux chrétiens égyptiens au XIIIe siècle : l’Histoire des églises et des monastères d’Égypte, attribuée à Abū l-Makārim. Le texte abonde en renseignements caractérisant d’innombrables localités, urbaines ou rurales, situées dans plusieurs régions d’Égypte et du Proche-Orient. Parmi ceux-ci – à côté des descriptions attendues des monuments chrétiens les plus emblématiques de ces territoires – se trouvent de multiples informations concernant les productions agricoles, leurs lieux de stockage, l’organisation des systèmes d’irrigation des terres cultivées, la levée de l’impôt foncier, etc.
La lecture collective de plusieurs extraits des manuscrits connus de l’œuvre permettra d’envisager plusieurs questions, au rang desquelles celles de la représentation de l’espace rural et de son occupation, du rôle des établissements religieux dans la production et la gestion de ressources agricoles ou encore les échanges commerciaux entre ces campagnes et des localités plus peuplées. Dans le même temps, des questions de terminologie, de sociolinguistique et de codicologie seront ponctuellement examinées.

Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, petite salle de lecture

Ateliers au choix. 2nd semestreDates : 17, 31 mars, 14 avril, 12 mai

  1. Histoire, science sociale : Les sources numismatiques
    Responsable: Cécile Bresc-Mariani (Sorbonne Université)

Après les conquêtes du VIIe siècle, quelles monnaies circulaient, et où ? Dans les espaces ruraux, trouvait-on encore des monnaies byzantines et sassanides, comme à Damas, ou seulement des pièces de monnaie arabes ? Y a-t-il une spécificité de la circulation monétaire dans l’espace rural ? Celui-ci était-il physiquement monétarisé ou les monnaies n’y jouaient-elles que le rôle de monnaies de compte ? Y frappait-on monnaie ? Enfin, y avait-il des particularités provinciales quant à la production et à la circulation des monnaies ?
En restant dans le thème général adopté cette année pour le séminaire commun, nous proposerons une initiation aux techniques et aux sources de la numismatique islamique : lire et identifier les monnaies, utiliser la bibliographie, trouver les publications de trésors et de monnaies isolées, valoriser les informations apportées par les monnaies. Pour rendre cet atelier participatif et utile, les étudiants sont invités à proposer les espaces et les temps qui servent à leurs propres recherches.

Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, salle Islam

  1. Sources écrites : Les régimes de narrativité
    Responsables: Sylvie Denoix (CNRS) et Iyas Hassan (Sorbonne Université)

Les historiennes et les historiens sont, dans l’exercice de leur métier, confrontés à des récits. Soit ceux rédigés par les témoins des époques étudiées, soit ceux produits par l’historiographie. La narrativité est un champ qui étudie les mécanismes internes d’un récit. La narration, constituante du récit, est alors l’objet de fécondes analyses et la narratologie est la discipline qui s’y emploie.
Dans cet atelier, nous tâcherons d’aider les étudiants à examiner des éléments de leur corpus dans une perspective narratologique.

Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, petite salle de lecture

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Workshop] Arabic Pasts: Histories and Historiographies, Londres, 22-24 oct 2020.

Arabic Pasts: Histories and Historiographies Programme Schedule

Venue:

The Aga Khan Centre
10 Handyside Street, N1C 4DN, King’s Cross, London

Day One Thursday, 22 October 2020

1:30 PM

Welcome remarks by Hugh Kennedy, James McDougall, & Sarah Savant

1:45 PM

Session 1

Deciphering the “Invisible East”: Texts from pre-Mongol Afghanistan and Central Asia
Chair, Leif Stenberg, AKU-ISMC

Introduction to the ‘Invisible East’ programme

Arezou Azad, Oxford University

A New Arabic Historical Fragment of Sāmānid History from Afghanistan

Hugh Kennedy, Tommy Benfey and Sarah Bowen Savant

Bilingualism, Piety and Islam: Considering the Meaning of Arabic Passages in a 13th-century Persian Khurāsānī Text
Majid Montazermahdi and Arezou Azad

3:30 PM

Tea and Coffee break

3:45 PM

Session 2
Crossing Languages

Chair, Julia Bray, University of Oxford

Are You Experienced? Ibn Funduq al-Bayhaqī Reads Arabic History

Andrew McLaren, Columbia University

Common Knowledge in Arabic and Latin Historiography from Ninth- Century Spain
Ann Christys, Independent scholar

Representations of Religious Leadership, Minus Representativity: Stories of Provincial Governance in Christian Sources from Early Abbasid Egypt Cecilia Palombo, Leiden University

5:30 PM

End of Day One

 

Day Two Friday, 23 October 2020

9:30 AM

Session 1 Across Time

Chair, Konrad Hirschler, Freie Universität Berlin

Writing the History of a Text: Tracing Reception Histories and Readership through the Manuscripts of Sirr al-Asrar
Neelam Hussain, University of Birmingham

The Mobilisation and the Use of the 1st/7th – 2nd/8th centuries in the Mamluk Sources as an Ideal Past: a Propaganda and Critical Tool of the Writing of History in the Mamluk period
Mehdi Berriah, Vrije Universiteit Amsterdam

Re-Imagining Pearling in the Gulf: The End of Happiness and the Production of a National Imaginary
Alexandre Caeiro, Hamad Bin Khalifa University

11:15 AM

Tea and coffee break

11:30 AM

Session 2 Working Methods

Chair, Fozia Bora, University of Leeds

The Life and Works of Qaṭarī Ibn al-Fujā`ah, Poet and Leader of the Azraqites: An Application of Source-Critical Methodologies in Khārijite Historiography Talha Ahsan, SOAS, University of London

Conceptualizations of Islamic Pasts: Khālid al-Qasrī Khālid

Rebecca Ruf, Leiden University

A Tunisian Historian in the Orientalist Den: Djaït and the Decolonization of Early Islam from Paris (1960s-80s)
Idriss Jebari, Trinity College Dublin

1:15 PM

Lunch Break

 

2:00 PM

Session 3 Reading Texts

Chair, Harry Munt, University of York

The Tragedy of al-Andalus and the Excesses of Adab

Gretchen Head, Yale University

Reassessing the Kalbids of Sicily: Ismaili Source Readings

Shainool Jiwa, Institute of Ismaili Studies

“Substitution of States”: Quṭb al-Dīn Askevārī’s Historiography of ḥikma (philosophy) in Maḥbūb al-qulūb
M. Fariduddin Attar, McGill University

3:45 PM

Tea and Coffee break

4:00 PM

Session 4
Caliphs and Sultans

Chair, Jaakko Hämeen-Anttila, University of Edinburgh

Abbasid Caliphs and the Desire for Historical Knowledge (4th/10th Century)

Rémy Gareil, Lumière Lyon University

Mu‘ayyad al-Din Muhammad Ibn al-‘Alqami (d. 1258): Hero/Culprit of the Mongol Invasion of the Abbasid Caliphate (1258)
Nassima Neggaz, New College of Florida

Evolving Discourses of Sultanic Assassination in Late Medieval Arabic Historiography
Daniel Mahoney, University of Ghent

5:45 PM

End of Day Two

 

Day Three Saturday, 24 October 2020

9:00 AM

Session 1 Particular Memories

Chair, Marie Legendre, University of Edinburgh

Shaping a Sectarian Memory through History Writing: An Appraisal on 8th Century Ibāḍī Siyar
Enki BAPTISTE, Université Lumière Lyon

Family discourse and the past: the case of the Zubayrid family in al-Zubayr Bakkār’s Ğamharat Ansāb Qurayš wa Aḫbāruhā
Hassan Bouali, University of Paris Nanterre

Historiography in a time of crisis A ḥ mad al Š ar ğī’ s reconstruction of sacred narratives in 9th /15 th century Yemen
Zacharie Mochtari de Pierrepont, Ghent University

11:00 AM

Tea and coffee break

11:15 AM

Session 2
Views from Social History

Chair, Andrew Marsham, University of Cambridge

What Can Revolts Tell Us about Rural Society in the Early Islamic Period?

Christian C. Sahner, University of Oxford

Reconstruction of the Networks of the Arab and Iranian Maritime Merchants in South East Asia between the 6th and 11th Centuries AD Based on Literary and Archaeological Sources
Yoones Deghani Farsani, University of Berlin

‘Aqām al-ḥajj Fulān’: The Leaders of the ‘Abbasid Pilgrimage in the Early Islamic Annalistic Tradition
Leone Pecorini Goodall, University of Edinburgh

1:15 PM

End of Conference

Thank you for attending the conference!

Organised by: The Aga Khan University (International), Institute for Islamic Studies and Muslim Civilisations, and the SOAS, University of London

Enquiries to:

Sarah Bowen Savant, sarah.savant@aku.edu
Hugh Kennedy, hk1@soas.ac.uk
James McDougall, james.mcdougall@trinity.ox.ac.uk

Venue:

The Aga Khan Centre,
20 Handyside Streent, N1C 4DN, London

Arabic Pasts Schedule_2020 – Programme Agenda

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Séminaire] CONNECTA AMB L’EDAT MITJANA


Seminaris virtuals organitzats pel Grup de Recerca Consolidat en Estudis Medievals « Espai, Poder i Cultura » de la Universitat de Lleida

Les sessions es duran a terme de forma virtual, per participar-hi és obligatòria la inscripció prèvia tot indicant la sessió a la que es vulgui participar.
Per participar-hi i rebre l’enllaç de la videoconferència cal escriure  a: medieval@historia.udl.cat
 

CALENDARI 
(totes les sessions tindran lloc a les 17:00h)
 
SESSIÓ 1:  22 de setembre 2020

JESÚS BRUFAL (Universitat Autònoma de Barcelona), Reflexions sobre el Medievalisme en temps de pandèmia

SESSIÓ 2: 13 d’octubre 2020
 
ISAAC LAMPURLANÉS (Università degli Studi di Padova), La història d’un text: la traducció llatina de les Extractiones de Talmud dins del seu context i la seua evolució
 
SESSIÓ 3: 27 d’octubre 2020
 
ALBERT CASSANYES (Universitat de Lleida), La provisió de prebendes a la Seu de Lleida al segle XV: una qüestió d’amistat

SESSIÓ 4: 10 de novembre 2020

LUIS M. PÉREZ ZAMBRANO (Universitat de Lleida), Los frailes medievales en el Nuevo Reino de la Tierra Firme

SESSIÓ 5: 15 de desembre 2020

MARIA LÓPEZ (Universitat de Lleida), La Matière de Bretagne en la Corona de Aragón: aproximación a las fuentes literarias catalanes

SESSIÓ 6: 19 de gener 2021

NÚRIA PREIXENS (Universitat de Lleida), Aproximació a l’Almoina de Lleida del segle XIV

SESSIÓ 7: 9 de febrer 2021

ELISABETH BONILLA (Universitat de Lleida), Apropar-se a la cosmovisió alt medieval: el cas dels Comtats d’Osona i Manresa
 
SESSIÓ 8: 23 de febrer 2021

ROGERIO R. TOSTES (Foundation of Social Studies of Paraná), El ‘vinculum’ de la consciència i el control de la culpa dins dels escrits de Jean Gerson

SESSIÓ 9: 16 de març de 2021

GUILLEM ROCA (Universitat de Lleida), El llinatge del notari Pere Sanç: fundadors i administradors d’hospitals a la Lleida del segle XIII

SESSIÓ 10: 20 d’abril de 2021

SERGI TELLA (Universitat de Lleida), Repensant l’època comtal: mites de la Catalunya dels segles IX-X

SESSIÓ 11: 18 de maig de 2021

ÀNGELA GONZÁLEZ CENTELLES (Universitat de Lleida), L’estudi micro-regional del poblament rural durant l’Antiguitat Tardana


Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Journée d’étude] La liberté humaine en islam classique : approches plurielles, Paris (IISMM),18 nov. 2020

Le mercredi 18 novembre 2020 (9h – 17h) à Paris (54 Boulevard Raspail, 6e arr., Salle 9)

Organisée par :

Amal Belkamel, doctorante – EPHE

Mehdi Berriah, assistant professor – Vrije Universiteit Amsterdam

Pierre Lory, directeur d’études – EPHE

Argumentaire

La liberté humaine est une notion fondamentale au cours de l’histoire de la pensée islamique. Elle fut, au fil des siècles, l’objet de controverses et se situa au cœur de décisions politiques importantes.

Sur le plan politique, l’existence et la reconnaissance, en terre d’islam, des catégories dites des Gens du Livre (ahl al-kitāb), corrobore l’idée d’une liberté de croyance et de culte en islam. Pourtant, dès la mort de Muḥammad (m. 632), Abū Bakr entrepris des actions contre ceux qui se détournèrent de l’allégeance à la religion, ce qui pose le questionnement de la place de la liberté humaine dans son rapport au divin. Plus tard se développera le questionnement autour du statut du musulman « pervers » dans ses actions (fāsiq) ou dans sa doctrine (zindīq). Une seconde question, plus théologique (relative au qadāʾ wa-l-qadar), se pose en parallèle : les hommes sont-ils libres de leurs croyances et de leurs actes ou n’ont-ils aucune marge de manœuvre face à la décision divine ? Peut-on parler d’une volonté humaine en face de la volonté de Dieu ? Nous trouvons dans le Coran des versets qui cautionnent la préséance de la toute-puissance divine et d’autres versets qui prônent le prisme de la volonté humaine. Mais à chaque fois ces versets sont pris et examinés à part, sans faire référence aux versets qui les précèdent. Ainsi, au cœur de l’arbitrage suite à la bataille de Ṣiffīn (37/657) opposant ʿAlī et Muʿāwiyya, les Khārijites isolèrent un verset coranique menant à rompre toute possibilité de consensus et déclenchant une scission dans la umma. Sous le règne du calife abbasside al-Ma’mūn (m. 833), le primat de la raison humaine et de la doctrine de la création du Coran établit les fondements d’une nouvelle dogmatique avant de voir resurgir, quelques années plus tard, le dogme de la toute-puissance divine. Alors que le pouvoir politique n’a cessé d’être à la fois le précurseur et le pourfendeur de ces doctrines, qu’en est-il des positions parmi les théologiens et penseurs de l’islam ?

Dans une approche islamologique pluridisciplinaire, cette journée d’étude proposera quelques éclairages sur les sens qu’a pu revêtir la notion de liberté pendant la période dite de l’islam médiéval (VIIe-XVe siècle) aussi bien chez les juristes, à travers le statut de celui qui délaisse la prière (tārik al-ṣalāt), chez les théologiens du kalām où elle s’articule principalement autour de la volonté divine (mashīʾa) et de la volonté humaine (irāda) dans son rapport avec la capacité (qudra) et du choix (ikhtiyār); et chez les mystiques et les philosophes. 

Programme Journée Liberté août 2020-2

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Journée d’études] « Espaces conventuels et circulation liturgique en Rhône-Alpes au Moyen Âge », Grenoble, MSH-Alpes, 18 septembre 2020

Organisation

Anne Baud (ArAr)
Noëlle Deflou-Leca (LEM-CERCOR)
Laurent Ripart (LLSETI)

Programme

 

Attention: Veuillez noter que si les conditions sanitaires empêchent la tenue de cette journée à la date prévue, elle sera reportée dans le courant du printemps 2021.

Source : Université Saint-Etienne, LEM-CERCOR

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Journées de castellologie] 27e journées de castellologie de Bourgogne, Chagny, chapelle du Château de Bellecroix, 10 octobre 2020

Journée initialement prévue le 17 mai à Saint-Christophe-en-Brionnais

Dépliant, programme, informations et bulletin d’inscription ici
Source : Centre de castellologie de Bourgogne

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Colloque] 61e rencontres annuelles du Centre européen d’Etudes bourguignonnes (XIVe-XVIe siècles), « Entre réel et imaginaire: les animaux dans l’histoire, l’art et la littérature à l’époque bourguignonne (XIVe-XVIe siècles) », Enghien, Château Empain, 24-27 septembre 2020

Programme provisoire

Jeudi 24 septembre

9h00        Accueil des participants
9h30        Mot de bienvenue par les autorités de la ville
Réponse au nom du CEÉB par S.A.S le Duc Léopold d’Arenberg, Président du Centre

Communications (10h00-12h30)

  • Henri Simonneau (Toulouse), L’utilisation de la figure animale dans la propagande bourguignonne (xive-xvie siècles)

Pause

  • Victorien Leman (Amiens), Maîtriser la Création : animaux et discours politique dans les résidences des ducs de Bourgogne à la fin du Moyen Âge
  • François Duceppe-Lamarre (Arras), Ordonner le monde animal dans l’histoire bourguignonne. Exemple de cohabitation avec le sauvage dans la résidence ducale d’Hesdin sous Philippe le Hardi (1384-1404)

Pause-déjeuner – reprise à 14h00

Communications (14h00-17h30)

  • Paul Delsalle (Besançon), Le cheval, un acteur de l’économie du comté de Bourgogne et de la cité impériale de Besançon à l’époque de Charles Quint (1500-1558)
  • Claire Sicard (Tours), Figures équines dans Le Secret d’Amours de Michel d’Amboise (1542) et Le Tuteur d’Amour de Gilles d’Aurigny (1546)

Pause

  • Amandine Jelen (Tours), Le cheval, les chevaux et les hommes des livres équestres en Europe au xvie siècle
  • Pierre-Henry Bas (Paris / Lille), Le cheval et l’animal dans les livres de combat (xive-xvie siècles) : entre réel et imaginaire

17h30-19h30  Réception offerte par S.A.S. le Duc d’Arenberg (sous réserve)

(Repas libre)

 

Vendredi 25 septembre

09h30

Communications (09h30-12h00)

  • Alain Marchandisse (Liège) et Bertrand Schnerb (Lille), Belle et ses amis. Le lévrier à la cour de Bourgogne sous Philippe le Bon
  • Julien Sohier (Bruxelles), L’histoire des chiens en milieu urbain entre le xiiie et le xvie siècle dans nos régions

Pause

  • Youssef Ngadi (Oujda), Les animaux dans le récit de voyage de Bertrandon de La Broquière
  • Alain Servantie (Bruxelles), La découverte des animaux d’Amérique

Pause-déjeuner – reprise à 14h00

 Communications (14h00-17h00)

  • Anne Dubois (Louvain-la-Neuve), Du suppôt de Satan à gardien du foyer domestique : l’iconographie du chat dans les Pays-Bas bourguignons
  • Valérie Toureille (Cergy-Pontoise), Batailles dérisoires. Les duels entre chevaliers et escargots dans les marginalia à la fin du Moyen Âge (xive-xve siècles)

Pause

  • Danielle Quéruel (Reims), De la table à la scène : les oiseaux dans les entremets bourguignons
  • Maria Colombo (Paris / Milan), Animaux réels, animaux imaginaires dans le Dialogue des créatures (fin xve siècle) : nomenclature et iconographie

17h00-18h30  Présentation du Pavillon des sept étoiles et visite du parc d’Enghien, par Jean-Louis Vanden Eynde (Faculté d’architecture – Université catholique de Louvain)

20h00              Repas officiel du CEÉB

 

Samedi 26 septembre

09h00

Communications (09h00-12h30)

  • Jean-Christophe Blanchard (Nancy), Réalité animale et fantasmes princiers. L’exemple de la cour ducale lorraine (1473-1559)
  • Gabriel Redon (Paris), La présence de l’aigle impériale dans les sources littéraires italiennes du xive siècle

Pause

  • Dominique Delgrange (Paris), Le lion et le griffon. Le décor de la barrière construite devant le Palais Rihour, siège de la Gouvernance à Lille (1525)

Assemblée générale du CEÉB

Pause-déjeuner – reprise à 14h00

Communications (14h00-17h00)

  • Audrey Ségard (Lille), Quand les prisonniers invitent les animaux à venir leur tenir compagnie. Les graffiti animaliers sur les murs des prisons de la fin du Moyen Âge (xive-xvie siècles)
  • Pierre Couhault (Paris), La poésie animalière de Nicaise Ladam (Grenade), héraut de Charles Quint

Pause

  • Christophe Bosteels (Enghien), Les thèmes animaliers dans les tapisseries d’Enghien au xvie siècle
  • Louis-Donat Casterman (Tournai), Le dragon d’Adrien de Croÿ. Ou comment un attribut iconographique renvoie subtilement, sur des tapisseries aux armes, à une victoire militaire (1532)

17h30              Visite de la Fondation d’Arenberg et présentation de documents anciens (sous réserve)

(Repas libre)

 

Dimanche 27 septembre

09h30              Visites à Enghien (Fondation d’Arenberg + Maison Jonathas ; chapelle castrale ; église Saint-Nicolas / retable…)
12h00              Départ pour Lessines
12h30-14h00  Déjeuner à l’Hôpital Notre-Dame à la Rose
14h00              Visite de l’Hôpital

 

Centre européen d’Études bourguignonnes (xive-xvie s.)
Secrétariat général, Université de Liège
Département des Sciences Historiques / Transitions. Unité de recherches sur le Moyen Âge & la première Modernité
Quai Roosevelt, 1B, B-4000 Liège

En partenariat avec
– Fondation d’Arenberg
– Cercle royal archéologique d’Enghien
– Ville d’Enghien
– Hannonia – Centre d’information et de contact des cercles d’histoire, d’archéologie et de folklore du Hainaut
 
Avec le soutien de la Fondation pour la protection du patrimoine culturel, historique et artisanal (Lausanne)

 

Source : Centre européen d’études bourguignonnes

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Présentation de recherches] Enki Baptiste, podcast, Passion Médiévistes

Enki Baptiste, doctorant en Histoire médiévale à l’Université Lyon 2 et rattaché au CIHAM, présente ses travaux de recherche dans le cadre du podcast de Passions Médiévistes : « Episode 41, Enki et les débuts de l’islam »

Retrouvez sans plus attendre cette interview ici   !!

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts