Archives de catégorie : Actualités

[Parution] Jean-Frédéric Schaub et Silvia Sebastiani, Race et histoire dans les sociétés occidentales (XVe-XVIIIe siècle), Paris, Albin Michel, 2021, 512 p.

Couverture du livre Race et histoire dans les sociétés occidentales (XV-XVIIIe siècle)

Ce livre présente les processus de racialisation qui ont ponctué la transformation de l’Europe et de ses colonies de la fin du Moyen Âge à l’âge des révolutions. Cette histoire éclaire l’évolution des sociétés, des institutions, des cultures et des théories. Elle décrit la volonté de catégoriser les individus et les groupes, de les enclore dans des identités présentées comme intangibles, de discriminer les collectifs dominés, voire d’organiser l’oppression à grand échelle contre des populations définies par leur race.
La racialisation procède par naturalisation des rapports sociaux et des caractères physiques et moraux qui se transmettent de génération en génération, à travers la procréation. Elle repose sur une contradiction : le racisme affirme que les gens sont prisonniers de leur race et s’emploie néanmoins à gérer la transformation des races.
Quatre coups de projecteur permettent de rendre compte de cette histoire : la noblesse de naissance face à l’anoblissement, la nature juive ou musulmane qui persiste dans le sang des convertis, l’origine ineffaçable des métis dans l’Amérique coloniale, la déshumanisation des Africains par la traite esclavagiste.
Ces phénomènes sont les expériences séculaires sur lesquelles les auteurs des Lumières se sont fondés pour classer l’humanité en races. Ils hiérarchisent les groupes humains mais proclament aussi l’universalité des droits de l’homme. Le siècle des philosophes peut alors se lire comme le fruit d’une histoire passée, autant que comme le fondement d’une histoire inachevée, la nôtre.

Source : CRH

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Offre d’emploi] post-doctorat en littérature latine du Moyen Âge, Université Lumière Lyon 2, 12 mois [date limite candidatures : 2 novembre 2021]

Dans le cadre du projet de recherche ANR « LiBer » sur la traduction de trois Décades de Tite-Live par Pierre Bersuire († 1362), l’Université Lumière Lyon 2 et le laboratoire CIHAM (Histoire, Archéologie, Littératures des Mondes Chrétiens et Musulmans Médiévaux), UMR 5648, recrutent un.e chercheur/euse post-doctoral.e à partir du 1er janvier 2022 pour une durée de douze mois.

Le but du contrat est de réaliser l’édition critique d’une source de Pierre Bersuire : le commentaire de Nicholas Trevet († 1328) sur Tite-Live, qui est connu par deux manuscrits complets. Le projet aboutira donc à des publications scientifiques et pourra donner lieu à conférences.
Ce recrutement vise des candidat(e)s avec de très bonnes connaissances en latin et en paléographie, ayant une expérience pratique dans l’établissement d’une édition de texte.

Au moment de commencer le travail, les candidat(e)s doivent être titulaires d’un doctorat en philologie latine du Moyen Âge, ou en littérature française et/ou latine du Moyen Âge, ou en histoire médiévale.

Durée du contrat : 12 mois
Rémunération : environ 1800 euros nets mensuels avant prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu.
Lieu de travail : Lyon (F), laboratoire CIHAM

Les personnes intéressées peuvent adresser leur CV et une lettre de motivation par voie électronique aux deux adresses ci-dessous avant le 2 novembre 2021. Après un premier examen des dossiers reçus, les candidat(e)s retenu(e)s seront auditionné(e)s au cours du mois de novembre 2021.

Marylène Possamaï
Université Lumière-Lyon2 CIHAM- UMR 5648
MSH Lyon-St Etienne
14, av. Berthelot
69007 LYON marylene.possamai@univ-lyon2.fr

Cédric Giraud Université de Genève Département MELA
5, rue de Candolle CH-1211 Genève 4 cedric.giraud@unige.ch

 

Source : RMBLF

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Colloque] 15e colloque du PRIDAES, La loi, expression de la souveraineté, face aux autonomies dans le territoire des Etats de Savoie, Turin, 28-29 octobre 2021

Colloque organisé par il dipartimento di Giurisprudenza (Università di Torino), le laboratoire ERMES (Université Côte d’Azur) et la Deputazione Subalpina di Storia Patria
Programme

Giovedi 28 ottobre

10.45 Arrivo dei partecipanti

11.00 Saluto dalle autorità

11.20 Inizio dei lavori del convegno

Isidoro SOFFIETTI (Università di Torino), Presentazione dell’edizione critica degli Statuta Sabaudiae del duca Amedeo VIII (1430).

Florentin BRIFFAZ (Università Lyon II – CIHAM), Production normative et dérogation personnelle au temps d’Amédée VIII de Savoie : l’exemple des châtelains.

Daniela CEREIA (Archivio di Stato di Torino), Uniformare il governo degli Stati di Savoia : importazioni ed esportazioni di modelli e prassi amministrative da un versante all’altro delle Alpi (secc. XIV-XVII).

12.40 Discussione

13.00 Pranzo

14.00 Ripresa della sessione

Massimiliano GAJ (Università di Torino), Vestigia di autonomia nel Piemonte sabaudo di età moderna : alcuni aspetti tratti da statuti comunali del Torinese, del Cuneese e del Biellese.

Marc ORTOLANI (Università Côte d’Azur – ERMES), « Hanno statuito et ordinato in forza di legge comunale… ». Les statuts de la communauté de Tende.

Paola CASANA (Università di Torino), Tra normativa statutaria e legislazione principesca : il caso di Vernante.

Alessandro CROSETTI (Università di Torino), I bandi politici : genesi, natura, contenuti, funzioni ed evoluzione.

15.50 Discussione

16.10 Pausa

16.30 Ripresa della sessione

Ezio Claudio PIA (Università di Torino), «Pro iustitiae rectitudine et comuni bono reipublicae civitatis». Asti tra Orléans e Savoia (secoli XV e XVI).

Michele ROSBOCH (Università di Torino), Frontiere, legislazioni e pluralismo istituzionale : l’area cuneese fra medioevo ed epoca moderna.

Henri-Louis BOTTIN (Università Côte d’Azur – ERMES), Du privilège à l’institution : les origines médiévales du Sénat de Nice.

17.45 Discussione

18.00 Fine della giornata

 

Venerdi 29 ottobre

9.00 Ripresa del convegno

Elisa MONGIANO (Univerità di Torino), L’isola di Sardegna : un particolarismo di lunga durata.

Giuseppina DE GIUDICI (Università di Cagliari), La legge e i suoi accomodamenti. Il codice civile albertino e le « speciali condizioni » della Sardegna.

Lorenzo SINISI (Università di Genova), Il “paterno cuore” di un sovrano: peculiarità legislative ed istituzionali del Genovesato sabaudo fra “privilegi” e “concessioni” (1815-1860).

10.30 Discussione

10.50 Pausa

11.10 Ripresa della sessione

Francesco AIMERITO (Università del Piemonte orientale), Il privilegio come sistema di disciplina dell’ordinamento professionale forense negli Stati sabaudi.

Ida FERRERO (Università di Torino), Lo ius cazacà : uno strumento giuridico autonomo per le comunità ebraiche.

Andrea PENNINI (Università di Torino), Privilegi, consuetudini e pretensioni. I conflitti di giurisdizione tra i consoli delle nazioni e le istituzioni sabaude d’Antico Regime.

12.30 Discussione

12.50 Pausa e pranzo

14.00 Ripresa della sessione

Morgane ORDINE (Università del Piemonte orientale), Governare il territorio e controllarne le risorse. I conflitti tra il consortile dei Masino e le comunità in materia di acque (XVIII-XIX secolo)

Francesco CAMPOBELLO (Università di Torino), L’Opera pia Barolo : un modello complesso di organizzazione dal basso in un contesto normativo nazionale di limitazione degli enti morali.

Mario RIBERI (Università di Torino), Il Projet de code criminel de l’an IX e la resistenza all’introduzione dei pretori negli Stati già sabaudi.

15.20 Discussione

15.40 Pausa

16.00 Ripresa della sessione

Matteo TRAVERSO (Università di Torino), Modernizzazione legislativa contro «vecchie tradizioni». Il caso della Terza rivolta degli zoccoli.

Pasquale COSTANZO, Patrizia MAGARÒ (Università di Genova), Le euroregioni negli antichi stati sabaudi. Questioni vecchie e nuove.

 

16.50 Discussione

17.15 Conclusione e chiusura del convegno

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Parution] Sylvie Le Strat-LeLong, Le comté de Bourgogne d’Eudes IV à Philippe de Rouvres (1330-1361), Turnhout, Brepols, 2021, 436 p.

Présentation
Une étude de la construction du pouvoir princier en Franche-Comté au temps de la première union bourguignonne
En 1330, le duc de Bourgogne Eudes IV prend en main le gouvernement du comté de Bourgogne dont vient d’hériter son épouse. Comme après lui son petit-fils Philippe de Rouvres, il se retrouve alors à la tête d’une principauté incluant l’Artois et les duché et comté de Bourgogne. Quelles sont les retombées de cette situation inédite en Franche-Comté? C’est ce que se propose d’étudier l’ouvrage. Cet intermède de 31 ans a contribué à poser les bases du futur État bourguignon des ducs Valois par des réformes d’envergure. Cela n’a pas été sans difficultés et inachèvements de toute sorte. Ils tiennent autant à la conjoncture problématique des débuts de la guerre de Cent ans qu’à la puissance remarquable de la haute noblesse comtoise, menacée par la politique d’affirmation souveraine du duc-comte. Mais celle-ci ne peut paradoxalement être menée qu’avec le soutien de l’aristocratie: des grands, que les princes ont finalement choisi d’associer au pouvoir après de tumultueux épisodes de conflit armé; de la petite et moyenne noblesse, peu à peu ralliée à un système de gouvernement dont elle tire de multiples avantages. On trouve là des caractéristiques propres aux États princiers de la fin du Moyen Âge. Il se dégage cependant une forte singularité de la Franche-Comté en ce deuxième tiers du XIVe siècle. Elle s’illustre par les possibilités économiques liées à l’industrie du sel et les vicissitudes de la progressive intégration dans un vaste espace bourguignon.
 
Table des matières

Introduction
Sources

Première partie. Au cœur de la principauté. Le domaine comtal. Permanences et mutations

Chapitre I. Héritages
1) L’héritage des derniers comtes
2) Les règlements des successions

Chapitre II. Assises territoriales
1) Tableau du domaine dans les années 1330 et en 1359 d’après les comptes généraux
2) Les modifications

Chapitre III. Une administration héritée
1) Mairies
2) Prévôtés
3) Châtellenies

Chapitre IV. Des réformes de structures
1) Bailliages
2) Eaux et forêts
3) Salines

Deuxième partie. La féodalité au comté de Bourgogne. Vitalité et réorganisation des forces

Chapitre I. Le droit du suzerain : les fiefs du comté
1) Les sources
2) Répartition géographique

Chapitre II. Des pouvoirs concurrents : les grands et leurs réseaux
1) Au nord : Faucogney
2) Au nord-est : Montfaucon-Montbéliard et Neuchâtel
3) À l’est et au sud : Chalon

Troisième partie. Le prince et sa noblesse. Collaboration ou opposition ?

Chapitre I. De la rébellion à la participation : un équilibre à trouver
1) Les causes du mécontentement
2) Le temps des guerres (1330-1349)
3) La nouvelle donne (1349-1361)

Chapitre II. Les hommes du comte
1) Les officiers
2) Les hommes d’armes
3) Au service du prince

Quatrième partie. L’élaboration du pouvoir princier et ses limites

Chapitre I. Fondements politiques
1) La dévolution de la Franche-Comté au duc de Bourgogne
2) Les conséquences

Chapitre II. Le droit du prince
1) La théorie : un postulat nouveau en Comté
2) L’affirmation souveraine aux dépens des grands féodaux
3) Dire le droit

Chapitre III. Appareil administratif et judiciaire
1) Les cours locales
2) Les officiers de justice
3) Le Parlement
4) Les réformateurs

Chapitre IV. Organisation militaire et financière
1) Les finances du prince
2) La défense de la principauté

Conclusion générale
Annexes
Bibliographie
Index des noms de personnes

Source : Brepols
 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Parution] Laurent Ripart, Les déserts de l’Occident. Genèse des lieux monastiques dans le sud-est de la Gaule (fin IVe – milieu VIe siècle), Turnhout, Brepols, 2021, 541 p.

Présentation

Le monachisme rhodanien : une tradition majeure pour la formation des monastères occidentaux comme espaces sacrés.

Au cours du Ve siècle, dans le sud-est de la Gaule, plusieurs ascètes entreprennent d’aménager des lieux monastiques sur des îles : à Lérins, Porquerolles, l’Ile-Barbe, la Cappe. Définissant ces établissements insulaires comme des déserts, ils entendent affirmer leur séparation avec le monde profane, consacrant par une rupture spatiale la rupture sociale inhérente au monachisme.

Relisant les données transmises par les documents écrits et exploitant les ressources de fouilles archéologiques parfois très récentes, ce livre étudie la genèse de ces lieux monastiques séparés, en y voyant la caractéristique majeure des expériences monastiques mises en œuvre dans le sud- est de la Gaule aux Ve et VIe siècles. Il s’interroge tout d’abord sur le modèle de l’île-monastère, en reconnaissant l’influence de Jérôme de Stridon et de pratiques développées vers 400 dans l’archipel toscan. Il décrypte ensuite la formation des monastères dans les îles provençales et rhodaniennes, puis dans les villes où furent institués des établissements de vierges cloîtrées. Il présente enfin les grands textes monastiques rédigés dans l’espace rhodano- provençal dans la première moitié du VIe siècle, en montrant qu’ils firent des traditions nées dans le sud-est de la Gaule une source majeure de la culture monastique occidentale.

Table des matières

Introduction : Le monastère comme séparation spatiale : aux sources de la tradition monastique rhodano-provençale

Première partie. Les origines italiennes des déserts insulaires (fin IVe-début Ve siècle)

Chapitre I. De Jérôme de Stridon à Ambroise de Milan : naissance littéraire de l’érémitisme insulaire
Chapitre II. Les saints des îles ligures : Gallinara et  l’ermitage de saint Martin  
Chapitre III. Les déserts insulaires de l’archipel toscan  
Conclusion

Deuxième partie. Les déserts insulaires Provençaux et leurs prolongements Rhodaniens (Ve siècle)

Chapitre I. Le double monastère des îles d’Hyères
Chapitre II. Lérins : de la double communauté au monastère unique
Chapitre III. Les lieux monastiques de la vallée rhodanienne
Conclusion

Troisième partie. Les nouveaux modèles monastiques du début du VIe siècle 

Chapitre I. Les déserts forestiers des monastères jurassiens 
Chapitre II. La fondation d’Agaune : une rupture avec l’érémitisme
Chapitre III. Les recluses de la cité d’Arles  
Conclusion

Conclusion générale :La tradition monastique du sud-est de la Gaule : une source majeure de la culture monastique occidentale 

Bibliographie  
Indices
Tables

Source : Brepols

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Journées d’étude] 3e JED du CIHAM, Le Moyen Âge : fabrique de stéréotypes ?, 28-29 octobre 2021

Dans son acception la plus courante, le stéréotype est défini comme « une idée, une opinion toute faite, acceptée sans réflexion et répétée sans avoir été soumise à un examen critique, par une personne ou un groupe, et qui détermine, à un degré plus ou moins élevé, ses manières de penser, de sentir et d’agir » [Trésor informatisé de la langue française]. Malgré son apparente simplicité, cette définition véhicule de nombreuses ambivalences et nuances au sujet de la notion de stéréotype. En effet, si celui-ci peut être propre à chaque individu, l’énonciation d’un stéréotype permet en général de se faire une idée des représentations collectives figées qui circulent dans un groupe. Le stéréotype, en tant qu’idée reçue sur un groupe qui représente l’altérité, participe de la projection de soi autant que de la représentation de l’autre. En définitive, étudier les stéréotypes d’une société permet de se rendre compte des processus évolutifs de construction des identités collectives. Le stéréotype procède par simplification et généralisation pour définir l’Autre, et constitue une véritable source de connaissance pour comprendre le rapport des sociétés à leur passé et leurs contemporains.

Ces journées se dérouleront en présentiel, en salle Marc Bloch (ISH).

Le programme détaillé et l’affiche sont à télécharger en PDF.

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Journée d’études ] “Les animaux comme matrices mnémotechniques et exégétiques de l’Antiquité au XVIe siècle”, Lille, 8 octobre 2021

Organisation

Naïs Virenque (UCLouvain)
Raphaël Demès (IRHiS, ULille)
Angélique Ferrand (UNantes)
Antoine Paris (UBordeaux Montaigne)

Affiche et programme
Source : Naïs Virenque

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Présentation de recherches] Eve Defaÿsse, reliures médiévales de l’abbaye de Saint-Victor de Paris: un ensemble exceptionnellement bien conservé

Eve Defaÿsse, doctorante au CIHAM, présente sur le carnet de recherches de la BnF , l’avancement de ses recherches sur les manuscrits de l’ancienne abbaye de Saint-Victor de Paris (1113-1789).

Pour découvrir son travail, c’est ici !

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[APPEL À COMMUNICATIONS] « ENTRE ANGES ET DÉMONS : LES ÊTRES SURNATURELS AU MOYEN ÂGE ET AUX PREMIERS TEMPS MODERNES », JOURNÉE D’ÉTUDE DES JCM DE L’UNIVERSITÉ DE GENÈVE, 7-8 MARS 2022 À L’UNIVERSITÉ DE FRIBOURG [LANGUES FRANÇAIS ET ALLEMAND, ENVOI DES PROPOSITIONS POUR LE 1E DÉCEMBRE 2021]

Les journées d’étude organisées par les JCM de l’Université de Genève se tiendront cette année à Fribourg les 7 et 8 mars 2022. Elles accueilleront des communications en français et en allemand. L’appel à communication peut être consulté ici.

Mariam Hazim-Terrasse

Université Lumière Lyon 2 - CIHAM

More Posts

[Appel à communications] “La parole du pouvoir. Les princes de la Maison de Savoie et l’usage des langues (XIIIe-XVIIIe siècle)”, colloque international dans le cadre du projet HALA, Chambéry-Turin, 12-15 octobre 2022 [Date limite propositions : 15 octobre 2021]

[1] Sur le projet HALA : http://ciham-digital.huma-num.fr/hala/

Appel à communications complet et modalités de proposition ici
Source : Jean-Louis Gaulin

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Colloque] 11e conférence internationale sur Oman et l’ibadisme, (Sacred) Texts and (Social) Contexts: Text Analysis and Hermeneutics in Ibāḍī Society and Tradition, Tübingen, 31 août-2 septembre 2021

Herewith, we have the pleasure of inviting you to attend the 11th International Conference on Ibadi Studies, which is scheduled for – hopefully – taking place in Tuebingen (Germany), Αugust 30-September 4, 2021 that is, ten years after the first Conference on Ibāḍī Studies that the University of Tuebingen had the pleasure to host.

The idea is, in the neighbourhood of the University’s Institute of Asian and Oriental Studies (with focus on Islamic Studies), its three Faculties of Protestant, Catholic, and Islamic Theologies, and its Institute of (non-denominational) comparative Study of Religions, to expound and discourse the emergence and formation, transmission and interpretation of basic Ibadi texts in light of historical, socio-cultural, and political developments in Ibāḍī society in general and Omani society in particular.

Program available here (PDF): https://ibadistudies.org/index.php/conferences/upcoming-conferences/schedule

 

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Parution] M. El-Merheb, M. Berriah (éds.), Professional Mobility in Islamic Societies (700-1750) New Concepts and Approaches, Brill, août 2021

 

Contents

Foreword
Acknowledgments
List of Maps, Figures, Tables
Notes on Contributors

Introduction: Professional Mobility as a Defining Characteristic of Pre-Modern Islamic Societies
Mohamad El-Merheb and Mehdi Berriah

Part 1: Networks of Knowledge and Learning

1 Medinan Scholars on the Move: Professional Mobility at the Umayyad Court
Mehmetcan Akpınar

2 Professional Mobility and Social Capital: A Note on the muḥaddithāt in Kitāb Tārīkh Baghdād
Nadia Maria El Cheikh

3 The Aqīt Household: Professional Mobility of a Berber Learned Elite in Premodern West Africa
Marta G. Novo

Part 2: Social Mobility and Professionalization

4 The Professional Mobility of Qāḍī ʿAbd al-Jabbār between the Quest for Knowledge and the Confluence with Power
Amal Belkamel

5 Mobility and Versatility of the ʿulamāʾ in the Mamluk Period: The Case of Ibn Taymiyya
Mehdi Berriah

6 Mobility among the Andalusī quḍāt: Social Advancement and Spatial Displacement in a Professional Context
Adday Hernández López

Part 3: Power, Politics, and Mobility

7 Imām al-Ḥaramayn al-Juwaynī’s Mobility and the Saljūq’s Project of Sunnī Political Unity
M. Syifa Amin Widigdo

8 Iran’s State Literature under Afghan Rule (1722–1729)
M.A.H. Parsa

9 Islamic Political Thought and Professional Mobility: The Intellectual and Empirical Worlds of Ibn Ṭalḥa and Ibn Jamāʿa
Mohamad El-Merheb

Index

Biographical notes

Mohamad El-Merheb is a historian of Islamic political thought. He studies the ideal of ‘the rule of law’ as expressed in advice literature under the Mamluks, Ayyubids, and Seljuqs. His other research interests include the depiction of kings Louis IX and Frederic II in Islamic historiography and professional mobility in pre-modern Islam.

Mehdi Berriah is Assistant Professor of Classical Arabic and Islamic Studies at the Vrije Universiteit of Amsterdam (VU). His research and publications focus on Islamic military history, furūsiyya, Islamic thought, jihad ideology, Islamic law of war and ulamology. He is currently leading a research project entitled « The taymiyyan corpus on jihad: reception, decontextualization and use by contemporary jihadist movements » funded by the French Ministry of the Interior.

Contributors
Mehmetcan Akpinar, Amal Belkamel, Mehdi Berriah, Nadia Maria El Cheikh, Adday Hernández López, Konrad Hirschler, Mohamad El-Merheb, Marta G. Novo, M. A. H. Parsa, M. Syifa A. Widigdo.

https://brill.com/view/title/60543

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Parution] Simone Balossino, Le pont d’Avignon. Une société de bâtisseurs (XIIe-XVe siècle), Avignon, Editions universitaires d’Avignon, 2021, 248 p.

Préface de Guido Castelnuovo

Présentation

Pourquoi construire un pont sur le Rhône à Avignon ? Depuis des siècles, les érudits et les historiens se sont attachés à étudier le pont d’Avignon en retrouvant les traces de son fondateur légendaire, le jeune berger Bénézet, en suivant les difficultés de l’Œuvre et de l’hôpital qui y étaient associés depuis le Moyen Âge, et même en racontant l’épopée du Rhône qui, majestueux et imprévisible, passe au-dessous de ses arches et souvent les emportait par ses flots. Mais l’histoire du pont d’Avignon à travers les siècles ne peut se comprendre sans observer aussi le projet collectif de la ville qui l’a financé ou les conflits des pouvoirs, locaux ou étrangers, qui l’ont convoité. C’est à travers ce récit, tout politique, que la complexité de cet ouvrage emblématique ressort avec encore plus d’éclat et explique l’existence et la ténacité des légendes qui entourent encore aujourd’hui le pont brisé le plus célèbre du monde.

Source : Editions universitaires d’Avignon

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Parution] Xavier Hélary, L’ascension et la chute de Pierre de la Broce, chambellan du roi († 1278). Étude sur le pouvoir royal au temps de Saint Louis et de Philippe III (v. 1250 – v. 1280), Paris, Honoré Champion, 2021, 520 p.

L'ASCENSION ET LA CHUTE DE PIERRE DE LA BROCE, CHAMBELLAN DU ROI († 1278)

Préface de Philippe Contamine, de l’Institut
Présentation

En juin 1278, Pierre de La Broce, autrefois le chambellan tout-puissant du roi de France Philippe III, est pendu au gibet de Montfaucon. Il est le premier d’une longue série de favoris déchus. Si la mort de Pierre a été publique, les conditions de sa chute sont demeurées mystérieuses pour les contemporains, qui ont eu tout loisir de méditer sur les inconstances de Fortune, qui pousse au sommet de sa roue les hommes, avant de les précipiter dans l’abîme. Les documents conservés dévoilent une partie de ce qui s’est tramé à la cour de France entre 1276 et 1278 : la mort suspecte du fils aîné du roi et de sa première épouse, la mise en cause de sa seconde femme, Marie de Brabant, par Pierre de La Broce, les prétendues révélations d’une sainte femme du diocèse de Liège, le tout sur fond de rumeurs complaisamment répandues autour de la possible homosexualité de Philippe III. Le chambellan a joué, et il a perdu : les barons ont fait corps autour de Marie de Brabant. Au-delà des circonstances à la fois dramatiques et rocambolesques de l’affaire, le riche dossier qui la documente donne accès aux ressorts de la cour capétienne et ouvre des perspectives sur le fonctionnement du gouvernement royal dans la seconde moitié du XIIIe siècle, tandis que la confiscation des archives du chambellan destitué permet de reconstituer l’opulent patrimoine qu’il avait réussi à se constituer, en peu d’années et grâce à la faveur royale. À bien des égards, l’affaire Pierre de La Broce se révèle d’un intérêt exceptionnel.

Source : Honoré Champion

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Poste] Ingénieur d’étude en analyse de sources textuelles, programme CoMOR, CIHAM (lim. 23 août 2021)

Catégorie : Ingénieur d’étude en analyse de sources textuelles et analyse de données (histoire médiévale)

Cotation du Poste : rémunération 2219 euros Brut minimum et selon expérience

Direction : Recherche

Service d’affectation : CIHAM-UMR 5648 (programme ANR-DFG CoMOR)

ENVIRONNEMENT ET CONTEXTE DE TRAVAIL :

Description du service : le poste s’insère dans le groupe franco-allemand « CoMOR » soutenu par l’ANR-DFG (Configurations of European Fairs. Merchants, Objects, Routes, 1350-1600).

Relation hiérarchique : en lien direct avec le responsable scientifique de l’équipe française, M. Jean-Louis Gaulin.

Relations fonctionnelles : dans le groupe CoMOR, l’IE aura des relations constantes avec les deux postdoctorants recrutés sur le programme et avec les responsables scientifiques français et allemand.

 

MISSION :

L’ingénieur/e d’étude spécialisé/e en analyse des sources textuelles aura pour mission principale (2/3 de temps) d’enrichir la base de données du programme « CoMOR » à l’aide de données relatives aux foires et aux marchands du XIVe au XVIe siècle. A cette mission première, s’ajoute (1/3 de temps) la réalisation d’analyses des données en termes de réseaux spatiaux, sociaux et économiques.

La mission aura une durée de 12 mois.

ACTIVITES :

Activités principales

– Collecte de données pertinentes : 1) auprès des membres de l’équipes ; 2) dans les sources secondaires ; 3) dans les sources primaires (archives en France, Italie, Suisse).

– Saisie des données dans la base CoMOR.

– Analyse de données en lien avec les membres de l’équipe.

– Préparation de cartes et de tableaux, notamment pour enrichir le site web du projet.

– Participation à l’organisation de l’Atelier 5.

Activités associées

– Participation aux Ateliers 4 (Erfurt, janvier 2022) et 5 (Lyon, juin 2022).

– Participation à la préparation d’une exposition sur les Foires (été 2022).

COMPETENCES REQUISES :

Compétences techniques :

Les compétences sont d’abord en analyse des sources textuelles (1300-1600) : paléographie, latin et moyen français. 

– Compétences en analyse spatiale (avec SIG comme QGIS, ArcGIS, etc.).

– Compétences en analyse de réseaux sociaux et économiques (avec logiciel comme Gephi, R, etc.).

– Compétences en requêtes en XML (principalement TEI-XML) avec Xpath et/ou Xquery ou requêtes en JSON et CSV.

– La maîtrise d’une langue européenne autre que le français et l’anglais (allemand, espagnol, italien…) sera appréciée.

Connaissances sur l’environnement professionnel

– Le poste nécessite une bonne culture générale en sciences humaines et sociales et spécialement en histoire médiévale.

– Aptitude avérée à travailler en équipe et de manière autonome.

Savoir-être

La capacité à travailler en équipe fait partie intégrante des compétences attendues de la personne qui sera recrutée.

Le poste est établi à Lyon, ENS de Lyon.

Le programme « CoMOR » a reçu un financement d’une durée de 36 mois de l’ANR et de la DFG. Il est copiloté par M. J.-L. Gaulin (Lyon) et Mme Susanne Rau (Erfurt). Voir : https://anr.fr/Project-ANR-19-FRAL-0001.

Le programme scientifique est fourni sur demande. S’adresser à : jean-louis.gaulin@ens-lyon.fr

 

Date-limite d’envoi des candidatures (CV + lettre de motivation) : 23 août à 17 H (à jean-louis.gaulin@ens-lyon.fr)

Prise de poste souhaitée : 1er octobre 2021. 

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Colloques] Réécrire l’histoire du Maghreb médiéval, Lyon, nov. et déc. 2021, juin 2022

Ouverture d’une série de trois colloques sur le thème : Réécriture l’histoire du Maghreb médiéval, organisés par Cyrille Aillet, Yassir Benhima, Sophie Gilotte et Aurélien Montel à Lyon.

 

Premier volet : Temporalités et rythmes historiques, MSH de Lyon Saint-Étienne, 1 octobre 2021.

Deuxième volet : Nouveaux regards sur les sources, MSH de Lyon Saint-Étienne, 2-3 décembre 2021.

Troisième volet : Repenser les territorialités. Économies et cultures matérielles, dynamiques sociales, MSH de Lyon Saint-Étienne, 3-4 juin 2022.

Programmes à venir.

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Appel à communications] “La mort et ses frontières”, Revue Frontière.s [Date limite propositions : 20 décembre 2021]

Frontière·s, revue d’Archéologie, Histoire & Histoire de l’art lance un nouvel appel à contributions sur le thème « La mort et ses frontières » dont vous trouverez le détail ci-dessous et sur la page https://publications-prairial.fr/frontiere-s/index.php?id=510
L’appel est ouvert jusqu’au 20 décembre 2021. Cette date est également l’échéance à laquelle vous pouvez envoyer vos articles varia pour parution dans le numéro de juin 2022.
 
 
Par ailleurs, Frontière·s se dote d’une newsletter biannuelle qui vous permettra de découvrir les nouveaux numéros et les appels à  contributions, ainsi qu’une liste d’ouvrages disponibles pour compte-rendu : https://www.getrevue.co/profile/frontiere_s pour vous abonner (la première lettre paraîtra le 30 juin). Bien sûr, vous pouvez toujours nous suivre sur Facebook (@labofrontieres) et Twitter (@Frontiere_s_).
 
Source :
Reine-Marie BÉRARD, chargée de recherche au Centre Camille Jullian
Vincent CHOLLIER, chercheur associé au laboratoire HiSoMA
Responsables scientifiques de Frontière·s no 6 « La mort et ses frontières »
 
 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Poste] Recrutement de 3 post-doctorants par le GIS MOMM (début : 1er sept.)

Le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) Moyen-Orient et mondes musulmans recrute trois post-doctorants pour une durée de quatre mois renouvelable une fois pour six mois, pour un recrutement au 1er septembre 2021 :

Post-doctorant (H/F) en appui à la préfiguration et à l’animation d’un consortium en humanités numériques aréales
Pour postuler : https://bit.ly/2UaFfHH

Post-doctorant (H/F) en appui à la structuration des études turques et centre-asiatiques en France
Pour postuler : https://bit.ly/3h9euwf

Post-doctorat (H/F) en appui à la coordination scientifique du programme HoRÉA (Horizons de Renouvellement des Études Arabes)
Pour postuler : https://bit.ly/364oFf8

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts