Archives de catégorie : Parutions

Parution : “La fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes”

Aboutissement d’un projet de recherche international dirigé par Catherine Gaullier-Bougassas (Université de Lille 3, Institut Universitaire de France), l’ouvrage collectif en quatre volumes sur la figure d’Alexandre dans les littératures européennes médiévales auquel ont participé plusieurs médiévistes suisses (Jean-Yves Tilliette et Hélène Bellon-Méguelle de l‘Université de GenèveMargaret Bridges de l’Université de Berne et Hugo Bizzarri de l’Université de Fribourg) vient de paraître : La Fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes (Xe-XVIe siècle). Réinventions d’un mythe

L’annonce figure sur la page Actualités du monde médiéval du site du CEM (Centre d’Études Médiévales de l’université de Genève).

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Michel Zink : “Bienvenue au Moyen Âge”

Voici l’annonce de la nouvelle publication de Michel Zink, Bienvenue au Moyen Âge. C’est la mise par écrit d’une saison d’émission de radio. Les chapitres sont brefs et efficaces et couvrent bien le Moyen Âge, depuis les serments de Strasbourg.

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Parution : “Rire, pleurer, haïr : Les émotions médiévales” (L’histoire, n°409, mars 2015)

Parution :”Rire, pleurer, haïr : Les émotions médiévales”, L’Histoire, n°409, mars 2015.

Dossier consacré aux émotions médiévales en hommage à Jacques Le Goff, piloté par EMMA.

A partir de sept émotions (la colère, les larmes, l’amour, la peur, la fureur, la honte, le rire), découvrez un univers de sentiments exacerbés. Mais également très codifiés et rationnels.
Par Jacques Berlioz, Damien Boquet, Patrick Boucheron, Boris Bove, Régine Le Jan, Jean-Marie Moeglin, Laurence Moulinier-Brogi, Piroska Nagy, Laurent Smagghe.

http://www.histoire.presse.fr/mensuel/409

 

Le dossier a été piloté par EMMA (« Pour une anthropologie historique des émotions au Moyen Âge »), un programme de recherches ouvert en décembre 2005 au sein de l’UMR 6570 Telemme (Aix-Marseille Université).

La coordination scientifique du programme est assurée par Damien Boquet (Université d’Aix-Marseille I / IUF) et Piroska Nagy (UQAM). Son objectif est de mener une réflexion sur une anthropologie historique des émotions dans l’Occident médiéval dans une perspective interdisciplinaire.

http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/recherche/groupe.aspx?id=999001

 

 

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

More Posts

Dictionnaire des formules magiques, Claude Lecouteux

Dictionnaire des formules magiques, de Claude LECOUTEUX

Résumé

Depuis Abracadabra jusqu’aux Avada Kedavra et Rennervate d’Harry Potter, les formules magiques nous sont familières, pourtant romans, films et bandes dessinées n’en donnent qu’une image simplifiée, déformée, voire caricaturale. Criées, murmurées, chantées ou grommelées par un magicien, un enchanteur ou un sorcier, elles suscitent, certes, notre sourire, mais n’en demeurent pas moins les vestiges de croyances et de traditions issues de la nuit des temps.

Puisant ces formules dans les charmes, les oraisons, les bénédictions et les malédictions, les conjurations et les prescriptions médicales, Claude Lecouteux ne se contente pas de les énumérer et de les classer. Il précise leur but, ainsi que les rituels qui accompagnent leur profération, tout en s’intéressant aux faits de langue contenus dans ces étranges locutions.
Unique en son genre et fruit de très nombreuses années de collecte, ce dictionnaire insolite comporte plus de mille entrées et résulte de la lecture de plus de sept mille incantations, provenant d’une douzaine de pays d’Europe occidentale et septentrionale. à partir d’un corpus s’étendant de l’Antiquité au xixe siècle, il analyse pour la première fois l’un des aspects les plus singuliers de notre culture, et offre ainsi, à l’érudit mais aussi au curieux, une étude exceptionnelle sur la mentalité magique.

Claude Lecouteux est professeur émérite de littérature et civilisation du Moyen Âge de l’Université de Paris IV-Sorbonne. Il a publié, aux Éditions Imago, Les Nains et les Elfes au Moyen Âge (1988)Fées, Sorcières et Loups-garous au Moyen Âge (1992)Démons et Génies du terroir au Moyen Âge (1995), Mélusine et le Chevalier au cygne (1995)Chasses fantastiques et Cohortes de la nuit au Moyen Âge (1999), La Maison et ses Génies (2000)Le Livre des grimoires (2002), Le Livre des talismans et des amulettes (2005)Dictionnaire de mythologie germanique (2005)La Maison hantée (2007)Histoire des vampires (rééd. 2009)Fantômes et Revenants au Moyen Âge (rééd. 2009), et Dictionnaire des pierres magiques et médicinales (2011).

Prix 24 €, 400 pages, 2014, ISBN 978-2-84952-708-5:

http://www.editions-imago.fr/listeauteur.php?recordID=415&categorie=Histoire,%20Moyen%20%C2ge

 

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Merveilleux et Spiritualité, sous la direction de Myriam White-Le Goff

La Collection Traditions et Croyances aux Presses de l’Université Paris Sorbonne se réjouit d’annoncer la publication de

Merveilleux et Spiritualité, sous la direction de Myriam WHITE-LE GOFF

246 p., ISBN : 978-2-84050-923-3, 22 euros.

http://pups.paris-sorbonne.fr/catalogue/religions-et-spiritualites/traditions-et-croyances/merveilleux-et-spiritualite

Collection Traditions et Croyances, dirigée par Astrid GUILLAUME, aux Presses de l’Université Paris Sorbonne.

http://pups.paris-sorbonne.fr/catalogue/collections/traditions-et-croyances

Ouvrage publié avec le soutien financier de l’EA 4028 Textes et Cultures de l’Université d’Arras et des Presses de l’Université Paris Sorbonne, collectif sous la direction de Myriam WHITE-LE GOFF, médiéviste, Maître de conférences (HDR) à l’Université d’Arras.

Résumé 

La spiritualité dépasse largement le cadre des religions et des dogmes. En tant qu’activité de l’esprit, elle est abordée ici sous l’angle de ses relations laïques avec le merveilleux. Par contraste ou par complémentarité, la spiritualité est approchée avec des notions limitrophes comme le « sacré », la « religion », l’« inexpliqué », « l’invisible » ou l’« irréel ». En regard, le merveilleux apparaît souvent comme une catégorie psychologique, une façon d’envisager le monde et le rapport du sujet au monde, le mettant en relation avec le divin, l’âme et l’esprit. A mi-chemin entre spiritualité de l’immanence et imagination, entre spiritualité et connaissance, cette perspective s’affiche nettement diachronique, car inscrite dans le temps, et très pluridisciplinaire. 

Ce volume contient des études sur le Moyen Âge, période d’interrogations intenses du sacré et de la merveille mais aussi d’inquiétudes spirituelles profondes. Il évoque la rencontre du merveilleux et de la spiritualité au quotidien, dans l’expérience ou dans l’altérité, en explorant des domaines étrangers, voire étranges. Il traite des problématiques des XIXe-XXIesiècles depuis le Romantisme jusqu’à la fantasy, expression la plus actuelle du merveilleux. 

Merveilleux et Spiritualité se révèlent ici comme voyage ou comme mouvement et dynamique, comme dimensions anthropologique, esthétique, artistique, littéraire en dialogue permanent.

Table des matières

Introduction – Quelques présupposés, terres limitrophes

Partie I – Moyen Âge

Jeff Rider, « Le Merveilleux et la spiritualité dans l’œuvre de Chrétien de Troyes »

Mireille Demaules, « Merveilleux et spiritualité dans le Roman de Flamenca »

Karin Ueltschi, « Théologies de la merveille : le sacre du Livre »

Christine Ferlampin-Acher, « Le luiton et la fée dans les textes narratifs des XIVe et XVe siècles : la merveille et l’invention du folklore, de la spiritualité du Graal aux esprits familiers »

Partie II – Expérience et Altérité

Li Xiaohong, « Le dragon, animal fantastique dans l’histoire chinoise »

Claire Kappler, « En chemin avec Le pèlerinage des oiseaux de Farid od-din ‘Attâr, histoire d’une métamorphose »

Gérard Chandès, « Sonorités du merveilleux et du spirituel, Booz endormi »

Partie III – XIXe-XXIe siècle, vers la modernité

François Raviez, « Les Martyrs de Chateaubriand ou le merveilleux chrétien au risque du roman »

Pierre Longuenesse, « Merveilleux et surnaturel dans le théâtre de W. B. Yeats : Du profane au sacré, du cymbalum mundi à la résurrection »

Tania Collani, « Merveilleux de l’esprit réel : une lecture des interventions surréalistes »

Aude Bonord, « Aux sources de la fiction. Merveilleux hagiographique et pensée spirituelle de la littérature au XXesiècle (Joseph Delteil, Blaise Cendrars, Sylvie Germain, Pierre Michon) »

Sandrine Marchand, « Deux récits teintés de rouge, Naufrages de Yoshimura Akira et « Nuit au clair de lune » de Wang Wen-hsing »

Partie IV – Fantasy

Isabelle Olivier, « L’Histoire sans fin ou le réenfantement par le merveilleux »

Marie Burkhardt, « La Merveille chez Hobb : entre fascination et répulsion »

Emmanuelle Poulain-Gautret, « Les dieux anciens chez Guy Gavriel Kay »

Synthèse

Myriam White-Le Goff, « En quête de merveilleux et de spiritualité »

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

M.-T. Lorcin, Les recueils de proverbes français (1160-1490)

Marie-Thérèse Lorcin
Les recueils de proverbes français : 1160-1490– Sagesse des nations et langue de bois
Honoré Champion

Cette étude, où chaque proverbe cité est traduit, analyse une quinzaine de recueils en considérant chacun d’eux comme une oeuvre à part entière.
L’originalité d’une collection apparaît dans le choix des proverbes, dans leur ordre, et surtout dans les commentaires en latin ou en français qui les accompagnent. On peut distinguer trois principaux types de recueils. Certains sont de courtes listes que l’on traduit en latin dans les écoles. D’autres, les plus célèbres, tel Les proverbes au vilain, sont faits de strophes de vers terminées chacune par un proverbe, et le poète peut y exprimer sa façon de sentir et de penser.
Enfin il existe des listes de plusieurs centaines de proverbes, avec ou sans commentaires, grossies de proverbes nouveaux émanant de milieux urbains ou princiers. Dans l’ensemble, le cadre et les acteurs figurant dans les proverbes changent davantage que la vision du monde, où dominent la résignation devant le destin et la modestie des ambitions. Les recueils tardifs témoignent d’un intérêt nouveau pour le travail et les activités urbaines.
Les formules ironiques visant les femmes ou le clergé semblent passer de mode. Mais le vilain, qui pourtant joue le rôle de conservateur des proverbes, reste le stéréotype de la bassesse, comme dans d’autres genres littéraires.

 

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts