Archives de catégorie : Activités des doctorants

[soutenance de Thèse] : Aurélien Montel, “al-Andalus et le Maghreb à l’époque des Omeyyades de Cordoue. Réseaux d’échanges et ambitions impériales (IIIe/IXe-IVe/Xe siècles)”, Lyon, 06/07

Aurélien Montel soutiendra sa thèse de doctorat « al-Andalus et le Maghreb à l’époque des Omeyyades de Cordoue. Réseaux d’échanges et ambitions impériales (IIIe/IXe-IVe/Xe siècles) » (dir. Dominique Valérian, Université Paris-1-Panthéon-Sorbonne) le samedi 6 juillet 2019 à 14h30, à Lyon (salle Marc Bloch, Maison des Sciences de l’Homme, 14 avenue Berthelot, Lyon 7e).


Le jury sera composé de Cyrille Aillet (Université Lumière-Lyon 2), Yann Dejugnat (Université Bordeaux Montaigne), Sylvie Denoix (CNRS – Paris), Maribel Fierro (CSIC – Madrid), Emmanuelle Tixier du Mesnil (Université Paris Nanterre) et Dominique Valérian (Université Paris-1-Panthéon-Sorbonne, directeur de thèse).

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Conférence:Gianfelice Peron, pour le Labo Junior “Epopées médiévales : frontières, échanges, héritages”, Lyon, 22/05

Dans le cadre du labo junior ” Épopées médiévales : frontières, échanges, héritages”, M. le professeur Gianfelice Peron de l’Université de Padoue sera accueilli. Il abordera l’épopée à partir de considérations génériques et à partir de ses interférences avec les autres genres narratifs en ancien français

ENS de Lyon, 14h-16h, mercredi 22 mai 2019

Salle D-2-012

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Séminaire des doctorants du CIHAM, Lyon, 25/04

Les doctorants du CIHAM tiendront leur séminaire annuel le 25 avril de 14h à 18h30 en salle André Frossard, à la MSH de Lyon Saint-Etienne. Ce sera l’occasion pour certains d’entre eux de présenter leur méthode, l’avancée globale de leurs recherches ou des dossiers plus précis.

Les organisateurs ont pris soin, par la variété des disciplines et des thématiques, de montrer la diversité des domaines étudiés par le laboratoire.

Programme :

Thomas Girard (Lyon 2), intervention intitulée « Des inquisiteurs entravés : l’impedimentum à l’office inquisitorial dans le procès de Bernard Délicieux ». En thèse sous la direction de Julien Théry-Astruc.

Jean-Paul Rehr (Lyon 2), présentation de l’avancée de la thèse intitulée « Le manuscrit 609 de la Bibliothèque municipale de Toulouse et la grande enquête inquisitoriale de 1254-1256 : Hérésie et politique en Occitanie après la conquête française », sous la direction de Julien Théry-Astruc.

Eve Defaÿsse (Lyon 2) : présentation de l’avancée de la thèse intitulée « La bibliothèque de Saint-Victor de Paris, aux XIIIe-XIVe siècles », sous la direction de Cécile Caby et Cédric Giraud

Léo-Paul Blaise (ENS Lyon), présentation de l’avancée de la thèse intitulée « Le cycle de Dagobert ou la question d’un « cycle archéologique » : les Mérovingiens dans les chansons de gestion tardives », sous la direction de Beate Langenbruch et Muriel Ott.

Ronan Capron (Lyon 3), intervention intitulée « Faire et écrire les comptes d’une commune rurale : l’exemple du Valentinois ». En thèse sous la direction de Nicolas Carrier.

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Appel à communication : “La famille au Moyen Âge entre normes et pratiques”, journées d’étude des doctorants du CIHAM, 24-25/10 (date limite : 03/05)

Ces journées d’étude auront pour ambition d’aborder le thème de la famille dans les sociétés médiévales chrétiennes et musulmanes. Elles porteront sur les décalages qui pouvaient exister à une même époque et dans un espace donné entre les normes et les pratiques associées à la famille. En effet, les modèles normatifs – qu’il s’agisse de règles contraignantes ou de prescriptions morales – établissent une définition dominante du groupe familial qui ne se recoupe pas forcément avec les réalités observées dans les actes de la pratique ou les représentations véhiculées par les sources littéraires.

Incluant tout type de normes, juridiques, morales, religieuses, on se posera la question du rôle de la pratique dans l’élaboration des modèles normatifs familiaux. Dans la sphère juridique, par exemple, l’étude de l’émergence de nouvelles règles à travers l’évolution de la jurisprudence ou la diffusion du droit romain et la confrontation avec d’autres pratiques, pourra montrer comment ces modèles se recomposent. Plus largement on questionnera les mutations des règles morales et religieuses en rapport avec la pratique, comme l’assouplissement de la définition de l’inceste par l’Eglise en réponse à l’endogamie de la haute noblesse.

Le décalage entre normes et pratiques pourra également être étudié à travers les productions culturelles, qu’elles soient littéraires, iconographiques ou emblématiques. On s’intéressera particulièrement à la production littéraire ou artistique, qui peut aussi bien renforcer et fonder un cadre prescriptif que le remettre en cause. Comment les auteurs jouent-ils avec la vision de l’inceste, de la bâtardise, ou au contraire entérinent-t-ils des modèles familiaux plus traditionnels ? Il sera pertinent de rendre compte des diverses modalités de représentation de la famille dans ses rapports avec les normes lorsqu’ils sont, par exemple, moteurs de l’intrigue et ressorts du tragique ou du comique. Plus largement, nous invitons les participants à se pencher sur la représentation de l’affiliation familiale par les systèmes de signes, qu’il s’agisse des enluminures, de la peinture, mais aussi de la généalogie, de l’héraldique ou de l’emblématique. Cela peut permettre de mesurer le conformisme ou l’originalité de la représentation de la famille par elle-même.

L’étude des sources matérielles – architecturales et archéologiques – sera l’occasion d’illustrer un autre aspect des pratiques familiales. Par exemple, les traces de l’organisation spatiale et symbolique de l’habitat ou bien celle des sépultures peuvent renseigner sur l’écart entre les normes et les modes de vie.

Cette discordance permet également d’aborder la famille comme une construction culturelle plurielle, et place au centre de l’analyse les acteurs en questionnant le rapport à la norme conçu comme générateur de stratégies. Ainsi, un des axes principaux de réflexion ouvert par ces journées d’étude sera centré sur la manière dont les individus ou les groupes familiaux appréhendent, interprètent ou contournent les règles morales, religieuses ou juridiques. On pourra examiner comment les stratégies matrimoniales ou successorales entrent en conflit avec les normes les plus répandues telles que les règles d’héritage, la prohibition de l’inceste ou bien la définition d’une parenté légitime (qui suppose a contrario d’interroger la place de la parenté naturelle ou filiation illégitime dans la famille médiévale).

Enfin, seront éminemment appréciées les propositions de communication analysant l’évolution des pratiques familiales dans le contexte d’une pluralité de modèles normatifs, notamment dans les aires de contacts religieux et culturels, par exemple les aires de contact entre l’islam et la chrétienté.

Les propositions de communication, d’une page maximum (résumé et titre de la présentation), accompagnées de renseignements pratiques (statut, situation institutionnelle, domaine de recherche) sont à envoyer au format PDF avant le 3 mai 2019 à l’adresse suivante : cihamjournees@gmail.com.

Organisation : Ronan Capron, Romain Chevalier, Prunelle Deleville, Jérémy Engler, Thomas Girard.

Comité scientifique : Jean-Louis Gaulin, Xavier Hélary, Marylène Possamaï-Perez.

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Soutenance:Jean-Benoît Krumenacker, “Du manuscrit à l’imprimé : la révolution du livre à Lyon (1470-1520)

Jean-Benoît Krumenacker soutiendra sa thèse de doctorat “Du manuscrit à l’imprimé : la révolution du livre à Lyon (1470-1520)” le samedi 26 janvier 2019 à 14h en salle Marc Bloch à la Maison des Sciences de l’Homme (14 cours Berthelot, Lyon 7e). 

Le jury sera composé de Mme Cristina Dondi (université d’Oxford), M. Jean-Louis Gaulin (université Lyon 2, directeur de thèse),  M. Neil Harris (université d’Udine), Mme Laurence Moulinier-Brogi (université Lyon 2), Mme Anne-Marie Turcan-Verkerk (EPHE) et M. Dominique Varry (ENSSIB, co-directeur de thèse).

Salle Marc Bloch à la Maison des Sciences de l’Homme (14 cours Berthelot, Lyon 7e) Horaire: 14h

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Soutenance:Stephane Bruneau-Amphoux, “Ecrire l’histoire au début du XIVe siècle : la chronique du frère dominicain Francesco Pipino de Bologne”, 19/01, Lyon

Stéphane Bruneau-Amphoux soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « Ecrire l’histoire au début du XIVème siècle : la chronique du frère dominicain Francesco Pipino de Bologne», le 19 janvier 2019 à 14h, à la Maison des Sciences de l’Homme de Lyon Saint-Etienne, en salle Marc Bloch, 14 av. Berthelot, Lyon 7ème. 

Le jury sera composé de : Mme Nicole Bériou (professeur émérite, Université Lumière-Lyon 2), Mme Isabelle Heullant-Donat (professeur à l’Université de Reims Champagne-Ardenne), M. Bernard Hodel (professeur ordinaire à l’université de Fribourg), M. Giuliano Milani (professeur à l’Université Paris-Est Marne-La-Vallée) et M. Jean-Louis Gaulin, directeur de la thèse (Université Lumière-Lyon 2).

MSH-LSE, 14 av. Berthelot, Lyon 7ème, salle Marc Bloch Horaire: 14h

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

première conférence du labo junior “Epopées médiévales”, 29/01, ENS Lyon

Le mardi 29 janvier 2019, M. Jean-Claude Vallecalle, professeur émérite à l’Université de Lyon II, ouvrira le premier cycle de conférences du laboratoire Épopées médiévales à l’ENS de Lyon. 

Son intervention portera sur l’épopée franco-italienne, domaine dans lequel il s’est spécialisé. Au cours de ses travaux, il a mis au jour la tension qu’il existe dans ce corpus entre des systèmes de valeurs divergents. D’un côté, exaltation et subversion de l’idéal héroïque et guerrier de la chanson de geste traditionnelle et, d’un autre côté, lucidité portée sur la diversité du monde et nostalgie d’un héroïsme sans faille. 

Mardi 29 janvier, 14-16h, ENS Lyon (salle à définir)

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Programme 2018-2019 séminaire des médiévistes de Lyon

L’Atelier des médiévistes (du Ciham) se distingue du séminaire communs des historiens (des laboratoires ANHIMA, CIHAM, HEMOC). Le séminaire commun regroupe des rencontres touchant à différentes époques, nous annoncerons ici les communications relatives au Moyen-Âge.

Les séances ont lieu de 09h30 à 12h30, soit à l’Amphithéâtre de la MILC, 35 rue Raulin, Lyon 7 soit à l’Amphithéâtre Huvelin de l’Université Jean Moulin Lyon 3, 15 quai Claude Bernard, Lyon 7.

  • Jeudi 17 janvier, séance consacrée aux travaux des jeunes chercheurs du CIHAM, amphi Huvelin. Olivier Brisville-Fertin, « La communauté dans le discours aljamiado » ; Jean-Benoit Krumenacker, « Les livres de la primatiale Saint-Jean de Lyon à la fin du XVe siècle » et Catherine Richarté, « Produits bruts et produits finis échangés en Méditerranée occidentale (fin IXe-début Xe siècle)

  • Jeudi 31 janvier, amphi Huvelin. Filippo Ronconi (EHESS), « Entre érudition et sciences sociales : la contribution des livres manuscrits »

  • Jeudi 14 février, amphi Huvelin. Nicole Bériou (membre de l’Institut) et Bernard Hodel (Université de Fribourg), « ‘Remettre à neuf’ Dominique de Caleruefa. La collecte et la traduction des témoignages écrits (fin XIIe-XIVe siècle) »

  • Jeudi 28 février, amphi MILC. Catherine Gaullier-Bougassas (Lille 3), « Réceptions médiévales d’Alexandre le Grand : le pouvoir, l’Empire et la connaissance »

  • Jeudi 7 mars, amphi MILC. Emmanuelle Poulain-Gautret (Lille 3), « La chanson de geste : Belles lettres ou littérature populaire ? »

  • Jeudi 21 mars, amphi Huvelin. Marie-Laure Derat (CNRS – UMR 8167 Orient et Méditerranée), « La dynastie des saints-rois Zagwé (XIe-XIIIe siècle) et le site de Lalibela (Ethiopie) »

  • Jeudi 4 avril, Bilan historiographique et table-ronde, amphi MILC. Armand Jamme et Clément Lenoble, « Des comptabilités médiévales à l’histoire économique ».

  • Jeudi 2 mai, amphi MILC. Josep Torro (Universitat de Valencia), « S’associer pour capturer. Les sociétés de chevauchée et les almogavares dans la péninsulre ibérique (XIIIe siècle)Jeudi 16 mai, amphi MILC. Corisande Fenwick (University College London), “Archéologie, Empire et conquête arabe en Afrique du Nord »

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journées d’étude GIS Humanités. Sources et Langues de la Méditerranée. 17-19/12, Lyon

Créé en 2014, le GIS Humanités réunit des philologues, des historiens,des philosophes, des archéologues et des musicologues, qui s’intéressent aux sources et aux langues anciennes de l’Europe et de la Méditerranée, à leur transmission et à leur réception, que ces sources soient des objets, des documents, des monuments, des fictions. Par-delà les cloisons disciplinaires, par-delà les discours scientifiques et les vocabulaires propres à chaque heuristique, les humanités relèvent en effet d’une même tradition herméneutique : il s’agit de fouiller, d’explorer, de comprendre, d’interpréter des sources qui, mots ou choses,  donnent accès à un passé qui continue de nous échapper en partie.

Plusieurs membres du CIHAM participent à ces journées

  • Laure Miolo, “De la bibliothèque privée à la bibliothèque collégiale : normes et diffusion des textes scientifiques au collège de Sorbonne, lundi 17/12
  • Marie Paulit, “Les sermons d’Augustin d’Hippole : un corpus impossible ? “
  • Magali Romaggi “L’orgueil au miroir de Narcisse”
  • Marylène POssamai-Perez, “Du latin au moyen français : l’exemple de l’Ovide moralisé”
  • Giovanni Stranieri, “‘Europe’ dans les textes du premier Moyen Age. Aux sources d’un imaginaire européen

Pour accéder au programme complet : https://gishuma.hypotheses.org/

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Soutenance de thèse : Marianne Brisville, L’alimentation carnée dans l’Occident islamique médiéval. Productions, consommations et représentations » (Lyon, 08/12)

Marianne Brisville soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « L’alimentation carnée dans l’Occident islamique médiéval. Productions, consommations et représentations », préparée sous la direction de M. Dominique Valérian, le 8 décembre 2018 à 14h, à la Maison des Sciences de l’Homme de Lyon, en salle Marc Bloch.

Le jury sera composé de :  M. Alban Gautier (PU, Université de Caen Normandie), rapporteur ; Mme Sophie Gilotte (CR, CNRS UMR 5648–CIHAM) ; Mme Manuela Marín (DR émérite, CCHS-CSIC de Madrid), rapporteur ; Mme Marilyn Nicoud (PU, Université d’Avignon et des pays de Vaucluse) ; M. Mohamed Ouerfelli (MCF, Aix Marseille Université) ; M. Dominique Valérian (PU, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), directeur.

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Soutenance de thèse : Magali Romaggi, « La figure de Narcisse dans la littérature et la pensée médiévales » (Lyon, 01/12)

Magali Romaggi soutiendra sa thèse de doctorat intitulée « La figure de Narcisse dans la littérature et la pensée médiévales », préparée sous la direction de Mme Marylène Possamai-Pérez, le 1er décembre 2018 à 14h, en Salle Marc Bloch, Maison des Sciences de l’Homme (MSH),  14 av. Berthelot, Lyon 7e.

Le jury sera composé de : Mme Florence Bouchet (Université Toulouse-Jean Jaurès, rapportrice),  Mme Christine Croizy-Naquet (Université Sorbone Nouvelle Paris 3), Mme Christine Gaullier-Bougassas (Université de Lille 3, rapportrice),  M. Stéphane Gioanni (Université Lumière Lyon 2), Mme Marie-Pascale Halary (Université Lumière Lyon 2),  M. Jean-René Valette (Université Paris Nanterre). Soutenance de thèseSamedi 1 Décembre 2018Lyon

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journée d’étude:Les “hommes illustres” entre mondes chrétiens et musulmans, Lyon, 15/11

Amphi Huvelin, Université Lyon 3, 15 quai Claude Bernard, Lyon 7e

Entre la fin du Moyen-Âge et le début de la première modernité, la création savante et artistique de l’Italie renaissante s’est emparée de l’imaginaire des grands hommes, sous la forme de recueils de notices biographiques, de séries de portraits peints, de collections d’épitaphes ou encore de simples listes de noms. À la croisée des disciplines, des genres littéraires, des arts, mais aussi des langues, le répertoire biographique des « hommes illustres » s’y impose comme un motif majeur de la conscience historique, honorant des personnages du passé ou du présent, des hommes de guerre ou de gouvernement, des savants ou des artistes. Ce sont les modèles, les usages et les évolutions de cette conscience historique que cherche à éclairer le programme « Hommes illustres » porté par l’École Française de Rome, en partenariat avec le Centre Roland Mousnier, le CIHAM/UMR-5648 (Université Lyon II-CNRS) et le Dipartimento di Lettere e Filosofia de l’Università degli Studi di Firenze. Or, en terre d’Islam, la production lettrée a très tôt fait une large place à cette matière biographique en tant que mode d’écriture de l’Histoire : elle y est en effet caractérisée par un genre qui apparaît au début du iie/viiie siècle, celui des dictionnaires biographiques (ṭabaqāt). Ces recueils pouvaient regrouper des milliers de notices relatives à des personnages choisis selon des critères particuliers (transmetteurs du ḥadīṯ, juristes, poètes, médecins…) et parfois étranges (ainsi un répertoire des poètes qui portaient le nom de Muḥammad, composé par l’Égyptien al-Qifṭī). Cependant, cet intérêt pour le motif biographique a pu prendre d’autres formes, plus classiques : c’est notamment le cas de développements biographiques insérés au fil des chroniques, vantant tel ou tel sultan, listant ses expéditions et ses succès ; mais aussi de récits proprement hagiographiques exaltant les valeurs d’un pieux personnage, voire d’un saint dans le cas de l’Islam d’Occident. Quelques personnages éminents ont par ailleurs fait l’objet d’un traitement monographique, comme certains figures semi-légendaires de l’Antéislam, mais aussi le Prophète lui-même, auquel Ibn Isḥāq (85/704-150/767) consacra une Vie avec l’objectif de mesurer l’Histoire du monde à l’aune de ses faits et gestes. En réponse à l’invitation du projet « Hommes illustres » à développer des comparaisons avec d’autres espaces que l’Italie, qui constitue le cœur du programme, cette journée lyonnaise s’efforcera donc de proposer, en guise de contrepoint, quelques études de cas tirés des pratiques des terres d’Islam. Dans une démarche comparatiste largement exploratoire, nous faisons en effet le pari que l’analyse de diverses écritures biographiques, développées en Orient comme en Occident musulman, pourrait faire émerger des points de convergence avec les pratiques de l’Occident chrétien et de l’Italie renaissante, ou à l’inverse des divergences manifestes. On se devra enfin de poser la question des influences, bien qu’elles soient de toute évidence difficiles à cerner. Le Libellus de viris illustribus apud Arabes composé à Rome par Léon l’Africain, peut à cet égard constituer un observatoire exceptionnel. Son auteur, formé à Fès dans les premières années du xe/xvie siècle, maîtrisait pleinement les codes des dictionnaires biographiques que l’on produisait en Occident musulman ; il écrivait pourtant à destination du public lettré de l’Italie renaissante, adaptant son discours pour proposer, à l’image de sa Description de l’Afrique, une écriture « de l’entre-deux ».

Cécile Caby (CIHAM, Lyon 2)
Aurélien Montel (CIHAM)

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Soutenance de thèse:Le discours des vices et des vertus aux époques carolingienne et ottonienne. De l’écrit à l’image (VIIIe-XIe siècle), Perrine Lardeaux-Rodrigues, Lyon, 17/10


Perrine LARDEAUX-RODRIGUES soutiendra sa thèse de doctorat d’histoire intitulée 

Le discours des vices et des vertus aux époques carolingienne et ottonienne, De l’écrit à l’image (VIIIe – XIe siècle) 

le mercredi 17 octobre 2018 à 14h à la salle de la Rotonde, Maison de la Recherche de l’Université Jean Moulin Lyon 3, 18 rue Chevreul, 69007 LYON

Composition du jury : 

  • Mme RIVIERE, Laurence (Professeure des universités – Université de Grenoble-Alpes) 
  • M. JEANNIN, Alexandre (Professeur des universités – Université de Bourgogne) 
  • Mme VEYRARD-COSME, Christiane (Professeure des universités – Université de Paris 3 – Sorbonne) 
  • M. DESWARTE, Thomas (Professeur des universités – Université d’Angers) 
  • M. DUBREUCQ, Alain (Professeur des universités émérite – Université Jean Moulin LYON 3) 

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Appel à contribution:Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique[délai:20/01/2019]

Chères et chers collègues,

L’association Diachronies contemporaines, vouée à la promotion du travail des jeunes chercheurs en linguistique historique, organise cette année les Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique. Ce colloque se tiendra le 06/06/2019 à l’Université Jean Moulin Lyon 3. Des actes numériques et éventuellement papier seront édités. Vous trouverez l’appel à communication en pièce jointe ainsi que sur la page de l’événement

Nous encourageons, évidemment, à la plus large diffusion de cette information ! 

Cordialement,

Au nom de l’association Diachronies contemporaines,

A. Pinche, P. Plocharz, T. Premat, V. Surrel et F. Zuk.

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Journée d’étude:Ovide dans la Romania médiévale, ENS Lyon, 18/10

Date et lieu

Journée d’étude organisée par Irene Salvo García et Marylène Possamai-Pérez

18 octobre 2018 ENS de Lyon, site Buisson, salle 003 9 h 30 – 17 h

Présentation

Les oeuvres d’Ovide sont traduites en langue vernaculaire à partir du XIIe et du XIIIe siècles. En parallèle, ses textes sont abondamment commentés en latin, afin d’en tirer un enseignement moral et de comprendre les nuances de sa langue, les contenus mythographiques et historiographiques qu’ils contiennent. Traducteurs et commentateurs, textes latins et vernaculaires se partagent ainsi la scène dans la réception médiévale d’Ovide, surtout parce que les traductions incorporent dès le début l’exégèse latine. La journée d’étude « Ovide dans la Romania médiévale » réunit des chercheurs qui travaillent tant sur les commentaires latins d’Ovide que sur les traductions vernaculaires. Dans cette première rencontre, le thème sera centré sur les commentaires latins et les traductions en langues romanes (langue d’oïl, castillan, italien, catalan) datées du XIIIe au XVe siècle et produites dans ce qu’il est convenu d’appeler la Romania. L’objectif est de réfléchir ensemble sur les liens qui existent entre ces textes, que ce soit du point de vue des sources latines et romanes médiévales communes ou de celui des modes de traduction et d’interprétation

Programme

  • 9h30-10h : Accueil

10h-11h30 : Première table, Du commentaire latin aux premières traductions romanes

  • 10h00-10h30 : Lisa Ciccone, Universität Zurich, Le mythe, la poésie et l’histoire dans le commentaire du ms. Vat. Lat. 1479 (Metamorphoseon Libri XV)
  • 10h30-11h : Irène Salvo Garcia, Syddansk Universitet/CIHAM, Ovide en Castille au XIIIe siècle : histoire, poésie et science dans un contexte européen
  • 11h-11h20 : Débat (puis pause de 10 min)

11h30-13h : Deuxième table, Les Métamorphoses en France : l’Ovide moralisé et l’Ovidus Moralizatus

  • 11h30-12h : Laura Endress, Universität Zurich, Du paratexte à l’interpolation : quelques ajouts dans l’Ovide moralité à la lumière des commentaires latins
  • 12h-12h30 : Marek Thue Kretschmer, Norges teknisk-naturvitenskapelige universitet, Les ajouts de la version parisienne de l’Ovidius moralizatus de Pierre Bersuire
  • 12h30-12h50 : Débat
  • 13h00-14h00 : Pause déjeuner

14h-16h : Troisième table Volgarizzamenti, traducciones et traduccions : Ovide en italien, castillan et catalan

  • 14h00-14h30 : Federico Rossi, Scuola Normale Superiore de Pisa, Ovide chez Dante : mémoire et réécriture du mythe
  • 14h30-15h : Amalia Desbrest, ENS de Lyon, La première traduction castillane des Héroïdes d’Ovide (Séville, Bibl Colombina, ms. 5-5-16). Présentation
  • 15h00-15h30 : Gemma Pellissa, Universitat de Barcelona, Fransesc Alegre : traduction, commentaire et sources dans les Transformacions
  • 15h30-15h50 : Débat (puis pause de 10 min)

16h00-16h45 : Table ronde avec la participation de Véronique Rouchon, Marianne Besseyre, Magali Romaggi et Prunelle Deleville (CIHAM/Université Lumière-Lyon 2)

  • 16h45-17h00 : Clôture

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts