Tous les articles par Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

[Parution] « A Companion to Medieval Rules and Customaries », éd. Krijn Pansters

A Companion to Medieval Rules and Customaries, éd. Krijn Pansters, oston – Leyde, Brill, 2020 (Brill’s Companions to the Christian Tradition, 93). XII + 438 p. ISBN : 978-90-04-43154-6. prix : 229 euros.

A Companion to Medieval Rules and Customaries offers an introduction to the rules and customaries of the main religious orders in medieval Europe: Benedictine, Cistercian, Carthusian, Augustinian, Premonstratensian, Templar, Hospitaller, Teutonic, Dominican, Franciscan, and Carmelite. As well as introducing the early history and spirituality of the orders, scholars survey the central topics – organization, doctrine, morality, liturgy, and culture, as documented by these primary sources.

 

Source: Brill via RMBLF.be 

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Séminaire] Séminaire d’Études Hispaniques Médiévales « Textes et discours dans les communautés mudéjares de l’Espagne médiévale », 3 septembre 2020, ENS de Lyon

Organisation: Carlos Heusch (ENS, CIHAM) et Julie Marquer (Université Lyon 2, LCE, CIHAM), avec la collaboration d’Hélène Thieulin-Pardo, CLEA (EA 4083), Sorbonne Université.

 

Interventions prévues : Alberto Montaner Frutos (U. Saragosse), Nuria de Castilla (EPHE), Julie Marquer (U. Lyon 2), Linda Jones (U. Pompeu Fabra de Barcelona), Olivier Brisville-Fertin (U. Rennes, CIHAM).

Programme: à venir. 

Lieu: ENS de Lyon, 15 Parvis Descartes, 69007 Lyon.

Date: 3 septembre 2020.

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Parution] Claire Soussen, La pureté en question. Exaltation et dévoiement d’un idéal entre juifs et chrétiens (couronne d’Aragon, 1391-1492)

  • Éditeur : Casa de Velázquez
  • Collection : Bibliothèque de la Casa de Velázquez | 79
  • Lieu d’édition : Madrid
  • Année d’édition : 2020
  • Publication sur OpenEdition Books : 16 juin 2020
  • EAN (Édition imprimée) : 9788490962480
  • EAN électronique : 9788490962497
  • Nombre de pages : XVIII-359 p.

La pureté en question examine les fondements historiques et scripturaires de l’idéal de pureté partagé par les juifs et les chrétiens à la fin du Moyen Âge en péninsule Ibérique. Le croisement des sources théoriques et des documents de la pratique, des sources latines, hébraïques et vernaculaires met en évidence la façon dont ce thème majeur de la littérature biblique et talmudique s’est perpétué à travers les siècles et a eu des incidences nombreuses sur la vie quotidienne des hommes au xve s. La réflexion débouche sur des questions centrales pour l’histoire de la minorité juive en péninsule Ibérique : le passage de l’antijudaïsme à l’antisémitisme, l’apparition du concept de race, la prépondérance du sang dans l’assignation à une identité, le poids de l’accusation de crime rituel, l’incrimination des non chrétiens dans une société Ibérique de plus en plus exclusive, la discrimination et la ségrégation pour s’en protéger jusqu’à l’expulsion.

Lien vers l’ouvrage disponible en accès ouvert: https://books.openedition.org/cvz/10828

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Appel à contribution] «Les communautés religieuses et villageoises dans la reconstruction économique à la fin du Moyen Âge (XVe-XVIe siècles)» (lim. 15 juillet)

En août 1996, les Amis de Léoncel avaient traité en un seul colloque deux siècles et demi d’histoire de l’abbaye (1303-1562), dans un dossier qui faisait la part la plus belle aux difficultés du XIVe et du début du XVe siècle. En nous appuyant sur de nouvelles approches, nous souhaitons cette année remettre en perspective la reconstruction économique associée au retour des moines à Léoncel dans le deuxième quart du XVe siècle.

Après le Petit Optimum Médiéval et une extension des terroirs qui a largement bénéficié aux cisterciens, l’« automne » du Moyen Âge est marqué par une déprise du peuplement, effet d’un effondrement démographique et de troubles guerriers (ici les attaques de Raymond de Turenne). Mais s’ensuit, au XVe siècle, une reconquête et une réorganisation des terroirs, portée par le triomphe de l’écrit (terriers, cartulaires, inventaires…), le développement des échanges et des marchés, l’affirmation des communautés d’habitants et la « naissance des communs » (F. Mouthon). Comment les communautés, religieuses ou villageoises organisent-elles cette reconstruction économique ? Quelles sont leurs stratégies documentaires ?

Un des enjeux pour les communautés religieuses désormais privées du travail et des capacités de gestion des convers est de continuer à tirer des revenus de leur patrimoine. Quel est le profil de leurs tenanciers ou albergataires ? Comment les domaines monastiques (souvent dévolus au faire-valoir direct) sont-ils réinvestis par une population rurale ?

Propositions, pour le 15 juillet 2020, à transmettre à l’adresse contact@les-amis-de-leoncel.com

Lieu: Hostun (Drôme)

Date: Samedi 12 septembre 2020

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Appel à Contribution] Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) 24.2 (lim. 31 août)

Le Bucema, bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, est une revue scientifique à comité de lecture consacrée aux études sur le Moyen Âge. Fidèle à son principe de diffusion de la recherche en train de se faire et librement accessible, le Bucema continue à mettre l’accent sur l’interdisciplinarité ‐sciences humaines et sociales, sciences de la nature et mathématiques‐, comme le meilleur moyen d’inventer une nouvelle médiévistique. Il est particulièrement intéressé par les contributions proposant des nouvelles méthodes, faisant état d’expériences dans le domaine des humanités numériques (digital humanities) et des nouvelles technologies, s’interrogeant sur les implications épistémologiques et conceptuelles des recherches sur le Moyen Âge.

Le Bucema 24.2 publié en ligne sur la plateforme OpenEdition Journals est en préparation. Nous vous invitons à soumettre, dès maintenant et avant le 31 août 2020, votre contribution pour ses différentes rubriques en vue de la publication du numéro varia n° 24.2, à paraître en décembre 2020. Pour exemple, le numéro 23.1 (2019) est consultable à l’adresse https://journals.openedition.org/cem/16281

Fidèle à son principe de diffusion de la recherche en train de se faire et librement accessible, le Bucema continue à mettre l’accent sur l’interdisciplinarité ‐sciences humaines et sociales, sciences de la nature et mathématiques‐, comme le meilleur moyen d’inventer une nouvelle médiévistique. Il est particulièrement intéressé par les contributions proposant des nouvelles méthodes, faisant état d’expériences dans le domaine des humanités numériques (digital humanities) et des nouvelles technologies, s’interrogeant sur les implications épistémologiques et conceptuelles des recherches sur le Moyen Âge. Il accueille aussi des études et des synthèses de fond dans les domaines de l’archéologie, de l’histoire et de l’histoire de l’art, tout en se faisant l’écho de l’actualité de la recherche la plus récente.

Tourné vers la communauté scientifique internationale, le Bucema accepte des contributions dans les langues suivantes : allemand, anglais, espagnol, français, italien, portugais.

Le contenu de votre contribution est soumis à un comité de lecture avant publication.

Axes thématiques

Les différentes rubriques :

  • Recherche active : articles et études de fond inédits ;
  • Entretien : échanges avec un(e) spécialiste sur son expérience dans son domaine de recherches ;
  • Note de lecture : essai bibliographique thématique, autour d’un ou plusieurs ouvrages ;
  • Point de vue : sur une expérience concrète d’exercice, avec des implications dans le champ de la recherche ;
  • Découvertes : archéologique, archivistique, textuelle, iconographique, artistique, etc., importante ;
  • Chantiers : communications brèves mais problématisées, faisant état des avancées scientifiques des recherches nouvelles ou en cours (fouilles archéologiques, recherches archivistiques, iconographiques, lexicales, etc.) ; 
  • Chroniques : synthèses fouillées des rencontres scientifiques ;
  • Dissertatio : résumés de thèses, de dissertations et de mémoires ;
  • Rendez-vous : annonces de nouveaux programmes de recherches, des rencontres à venir.

Modalités de soumission

Les articles seront soumis au comité de rédaction et envoyés au secrétariat de rédaction de la revue, sous forme électronique (fichier attaché format .doc, .docx), à l’adresse suivante :

bucema.contact@gmail.com

Avant le 31 août 2020.

 

Tout auteur qui envoie un article au Bucema‐Bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, si cet article est accepté, reconnaît au CEM le droit de le publier sous forme électronique sur le site

Les contenus du Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre (BUCEMA) sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

 

Source et informations complémentaires: https://calenda.org/785843

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Financement] PhD Student, Centre for Urban History (University of Antwerp) : Food from Somewhere. Urban Households, Access to Land and Alternative Food Entitlements in the late medieval city. Case-study: Dijon.

The Faculty of Arts is seeking to fill a full-time (100%) vacancy in the Department of History for a Doctoral student in a project funded by the UAntwerp Research Council (BOF) on urban households and their access to food in the later Middle Ages  

The fully-funded PhD-student will be affiliated with the Centre for Urban History. The Centre for Urban History is an international acknowledged research centre focusing on urban societies, structures and processes in historical perspective. The candidate will contribute to the comparative research project Food from Somewhere, Access to Land and Alternative food Entitlements in the late medieval city, funded by the UAntwerp Research Council and jointly supervised by prof. dr. Tim Soens, prof. dr. Peter Stabel and prof. dr. Jeroen Puttevils.

At a moment when the sustainability and resilience of our globalized and anonymous food-supply system are increasingly questioned and ‘alternative’ forms of urban food supply such as Urban Agriculture are flourishing, this project aims at fundamentally re-assessing the ‘foodscapes’ of late medieval cities. Investigating the importance of land as an alternative source of food for urban households, the project aims to explain when and why such alternative food ‘entitlements’ flourished or crumbled, how they interacted with the food market and with the institutional instruments governments put in place, and how they changed or consolidated social inequalities in the city. It aims to do so by systematically comparing urban households and their access to food through land in three medium-sized to large European cities: Dijon, Ghent and Norwich, between 1350 and 1550.

The doctoral student hired for this subproject will develop the case study on late medieval Dijon, with a particular emphasis on urban involvement in wine-growing, but also cereal cultivation and cattle farming. The research will be based on the extensive collections of notarial protocols, fiscal censuses and to a lesser extent household and estate accounts available from Dijon from the 14th century onwards.

Job description

  • You prepare a doctoral thesis in the field of  late medieval history.
  • You contribute to research in the field of the late medieval and early modern social and economic history, merging urban and rural historiographies
  • You publish scientific articles related to the research project of the assignment. These publications can be co-authored with other project members and external researchers.
  • You have a limited teaching responsibility in the History Department related to your own field of expertise and you contribute to research in the History Department and the Faculty of Arts.

Profile and requirements

  • You hold a master degree in history
  • Profound knowledge of (medieval) French is required
  • Acquaintance with medieval (social and economic) history is recommended.
  • You are fluent in academic English (speaking and writing).
  • You have experience in managing large amounts of historical sources and texts.
  • You can submit outstanding academic results.
  • Also students in the final year of their degree can apply.
  • Your academic qualities comply with the requirements stipulated in the university’s policy.
  • The focus in your teaching corresponds to the educational vision of the university.
  • You are quality-oriented, conscientious, creative and cooperative.
  • You have strong communication skills.

We offer

  • a doctoral scholarship for a period of two years, with the possibility of renewal for a further two-year period after positive evaluation;
  • the start date of scholarship will be September 1 2020;
  • a gross monthly grant ranging from € 2.447,20 – € 2.596,27;
  • a dynamic and stimulating work environment at the Centre for Urban History.

Want to apply?

  • You can apply for this vacancy through the University of Antwerp’s online job application platform until July 3rd 2020. Click on the ‘Apply’ button, complete the online application form and be sure to include the following attachments: a motivation letter, your academic CV ; a digital copy of MA-thesis and a copy of degree/ transcript of records;
  • The selection committee will review all of the applications as soon as possible after the application deadline. As soon as a decision has been made, we will inform you about the next steps in the selection procedure. Please make a note of the following dates: in the week of July 6th 2020 (interview).
  • If you have any questions about the online application form, please check the frequently asked questions or send an email to jobs@uantwerpen.be. If you have any questions about the job itself, please contact Prof.dr. Tim Soens (tim.soens@uantwerpen.be) .3.265.43.49.

Because of the ongoing COVID-19 health crisis, we need to be flexible in this hiring procedure. If we can assist in any way or should be made aware of certain issues that affect your application, please let us know as soon as possible so we can take these into account.

 The University of Antwerp received the European Commission’s HR Excellence in Research Award for its HR policy. We are a sustainable, family-friendly organisation which invests in its employees’ growth. We encourage diversity and attach great importance to an inclusive working environment and equal opportunities, regardless of gender identity, disability, race, ethnicity, religion or belief, sexual orientation or age. We encourage people from diverse backgrounds and with diverse characteristics to apply.

Source : University fo Antwerp via RMBLF.be

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Atelier] Atelier annuel du Consortium CAHIER. La TEI pour la recherche:  questionner et visualiser un corpus en XML-TEI

Objectifs de l’atelier : Il s’agit d’un atelier de formation aux outils qui permettent d’exploiter un corpus de documents encodés en XML-TEI pour les besoins de la recherche. 
 
Pré-requis : Le public devra(it), idéalement, avoir des connaissances en XML-TEI et surtout de sa structure en arborescence. Des matériaux pédagogiques seront mis en ligne dès le mois de juillet afin de permettre aux participants et aux personnes qui ne pourront pas se déplacer de se familiariser avec les technologies et les outils qui seront présentés.
 
Outils : Différents outils seront utilisés mais l’atelier insistera sur l’indépendance des données par rapport aux outils. L’atelier insistera sur l’approche méthodologique.
Trois études de cas seront proposées aux participants, il s’agira de résultats de projets membres du Consortium mais les participants pourront traiter leurs propres corpus.
 
Les formations commence le jeudi 3 septembre à 09h00 et finit le vendredi 4 septembre à 16h00. Elle alterne des temps théoriques (conférences) avec des temps de pratiques en ateliers de 20 personnes max. 
 
Les formateurs de la session 2020 seront:
 
• Dr. Pierre-Yves Buard, Ingénieur de recherche au Pôle du Document numérique, Université de Caen Basse-Normandie, France 
• Dr. Alexey Lavrentev, Ingénieur de recherche CNRS au laboratoire IHRIM, France 
• Prof. Roberto del Turco, Dip. di Studi Umanistici, Universita’ di Torino, Italie   
 
 
Pré-programme (sous réserve) : 
Les 2 et 3 septembre 2020
Jour 1 : Utiliser le XSLT et TXM sur des fichiers XML-TEI : pour répondre à quelles questions? 
Discussions et ateliers pratiques
Jour 2 : Langages XQuery et utilisation de BaseX
Discussions et ateliers pratiques
 
Le 26 novembre 2020
Jour 3 : Edit with « EVT : Edition Visualization Technology “ – formation en anglais 
Discussions et ateliers pratiques
 
Informations, questions, contact : Geoffrey Williams williams@licorn-research.fr

Lieux et dates: Faculté LLSHS, Université Bretagne Sud, Lorient, du 3 au 4 septembre 2020, et le 26 novembre au Campus Condorcet, Paris

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Appel à contribution] XXIIe Congrès International de la Société Rencesvals pour l’étude des épopées romanes

Le XXIIe congrès international de la Société Rencesvals se tiendra à Lille dans les locaux de la MESHS (Maison Européenne des Sciences Humaines et Sociales) du lundi 19 au vendredi 23 juillet 2021. L’accueil des participants débutera dès le matin du lundi 19 juillet.

Les thèmes du Congrès, qui ont été choisis par le Comité de direction, sont les suivants :

  1. Le Nord de la France et la production épique (textes et manuscrits)
    Conférence plénière : Ludovic Nys (Université Polytechnique des Hauts-de-France)
  2. L’imaginaire épique de l’espace et du temps du XIIeau XVesiècle

Conférence plénière : Jean-Pierre Martin (Université d’Artois)

  1. Historiographie et chanson de geste
    Conférence plénière : Françoise Le Saux (University of Reading)
  2. Le lexique des chansons de geste
    Conférence plénière : Gilles Roques (CNRS ATILF)
  3. Divers.

Les communications ne doivent pas dépasser vingt à vingt-cinq minutes. Cinq à dix minutes seront accordées à la discussion à l’issue de chaque présentation (soit trente minutes en tout par intervention). Les langues des travaux seront le français, l’espagnol et l’italien, mais des communications en anglais pourront également être présentées.

Les collègues qui désireraient faire une communication sont invités à nous envoyer, au plus tard pour le 1e septembre 2020, la fiche ci-jointe, incluant une première présentation, qui peut déjà constituer un abstract ne dépassant pas 250 mots. Les propositions de communication pourront être liées à l’un des thèmes ci-dessus ou s’inscrire dans la rubrique Divers. Toute proposition doit parvenir à Emmanuelle Poulain-Gautret (emmanuelle.poulain-gautret@univ-lille.fr). Nous vous remercions de bien vouloir indiquer le plus tôt possible si vous souhaitez participer au congrès, même si vous ne souhaitez pas communiquer.

Le colloque se tiendra dans les locaux de la MESHS, à proximité (rue des Canonniers, 5 minutes à pied) des deux gares TGV de Lille (Lille Europe et Lille Flandres), reliées par navettes de bus et taxis à l’aéroport de Lesquin. Lille propose de nombreuses possibilités de logements  la deuxième circulaire fournira une liste indicative d’hôtels.

Frais d’inscription :

Les frais d’inscription au Congrès se situeront autour de 100 euros (repas du midi et activités inclus, à l’exception du banquet et des repas des excursions, à Azincourt et au Louvre-Lens) pour les participants. Les étudiants et accompagnants bénéficieront d’un tarif réduit : ces éléments seront précisés dans la deuxième circulaire, qui donnera également l’adresse du site pour le paiement en ligne.

Nous nous réjouissons de vous accueillir à Lille en 2021.

Source : Conjointures via RMBLF

 

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[École d’été] Le Livre médiéval au regard des méthodes quantitatives (15-19 juin 2020, Paris, date limite: 28 mars)

Cette école d’été s’adresse, en priorité, aux chercheurs en formation (masterants, doctorants et post-doctorants). Des bourses, destinées à rembourser des frais de transport et de logement, pourront être distribuées, à hauteur d’un plafond qui sera déterminé lors de l’examen des dossiers, en fonction du nombre et de l’origine géographique des candidats sélectionnés.

Direction : Christine Bénévent, Emilie Cottereau-Gabillet, Catherine Rideau-Kikuchi et Dominique Stutzmann Coordination scientifique et pédagogique : Émilie Cottereau-Gabillet et Octave Julien.

Organisée par le Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris, l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, l’École nationale des chartes et le Laboratoire Dynamiques patrimoniales et culturelles.

Avec le soutien du LabEx Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances et la collaboration de la Bibliothèque de la Sorbonne.

Accueil limité à 25 inscrits – Formulaire d’inscription à remplir en ligne : https://forms.gle/n1cZyrsyqrKuhnq46

Clôture des inscriptions : 28 mars 2020 – Sélection des dossiers : 3 avril 2020

Programme :

L’état de l’art

Lundi 15 juin – Campus Condorcet

13h15 – Ouverture
13h30 – Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives : un état de l’art, par Émilie COTTEREAU-GABILLET et OCTAVE JULIEN
14h30 – Présentation des travaux des participants (première partie), discussion animée par l’équipe de coordination

Ateliers d’application

Mardi 16 juin – École nationale des chartes

9h – Observer les livres pour quantifier : les manuscrits, atelier animé par EMILIE COTTEREAU-GABILLET
13h30 – Observer les livres pour quantifier : les incunables, atelier animé par CHRISTINE BÉNÉVENT
17h – Présentation des travaux des participants (deuxième partie)

Mercredi 17 juin – Campus Condorcet

9h – De la modélisation à l’exploitation : les manuscrits, atelier animé par LOUIS CHEVALIER
14h – De la modélisation à l’exploitation : les incunables, atelier animé par CATHERINE RIDEAU-KIKUCHI
17h – Conférence invitée. ELEONORE CELLARD, Les manuscrits du Coran des premiers siècles de l’Hégire: perspectives de l’approche quantitative

Jeudi 18 juin – Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris, Centre Sorbonne

9h – Introduction à l’analyse statistique : l’exploration d’un corpus, atelier animé par OCTAVE JULIEN
13h30 – La construction d’un protocole d’analyse : étude et interprétation de corrélations statistiques, atelier animé par OCTAVE JULIEN
16H30 – Présentation d’une sélection de manuscrits et d’incunables de la Bibliothèque de la Sorbonne, assurée par ÉMILIE COTTEREAU- GABILLET, CATHERINE RIDEAU-KIKUCHI ET DOMINIQUE STUTZMANN

Vendredi 19 juin – Campus Condorcet

9h – La paléographie à l’heure de l’intelligence artificielle, atelier animé par DOMINIQUE STUTZMANN
14h – Bilan du cours et remise des certificats de participation

Programme détaillé : Ecole d’été 2020. Livre médiéval. Description des ateliers.

Livre médiéval

Source: RMBLF

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Offre d’emploi] – Assistant Professor in the area of Christian and Medieval Archaeology (Università Ca’ Foscari, Venezia)

Location: Venice – Italy
Salary: Not Specified
Hours: Full Time
Contract Type: Fixed-Term/Contract
Placed On: 4th February 2020
Closes: 2nd March 2020

8725

Ca’ Foscari invites applications for a non-tenured position for an Assistant Professor in the area of Christian and medieval archaeology.

Ca’ Foscari is a research intensive institution committed to competing for international scientific excellence through the recruitment of the best academic talents worldwide. Talented young researchers and experienced senior professors make Ca’ Foscari a stimulating environment for career development and research freedom. Our university is committed to research excellence, funding promising researchers and developing international partnerships. As a leading research university, Ca’ Foscari explores cutting-edge research directions across disciplinary boundaries, setting a new agenda designed around six global challenges.

Ca’ Foscari is looking for a researcher in the area of Christian and medieval archaeology capable of inspiring students to become game-changers in their own fields and to make a genuine difference in the world.

The position will be hosted at the Department of Humanities, a center for the development of innovative and interdisciplinary approaches to history, literature, classics, archeology, art and anthropology. The Department has recently received the “Department of Excellence” Award by the Italian Ministry of Education, Universities and Research. The Excellence Award has allowed the department to receive additional state funding to develop innovative projects on Digital Humanities and Public Humanities, with the aim of setting in motion a cross-contamination process between scientific areas and redefining a new teaching standard.

In the Department of Humanities, Marie Skłodowska-Curie fellows and ERC awardees work together with the permanent faculty, creating a vibrant academic environment.

The Institution

Since its foundation in 1868, Ca’ Foscari University of Venice has been a leader in Economics and Foreign Languages and Cultures. Today, Ca’ Foscari is exploring new frontiers in research, focusing on Climate Change, Digital Humanities, Digital and Social Innovation, and Nanosciences. An intellectual powerhouse of international repute in the heart of the city of Venice, Ca’ Foscari provides a one-of-a-kind blend of scientific research, cultural heritage and history, offering a life-changing experience to its students and researchers, with a transformative impact on the local community.

Ca’ Foscari University of Venice has also obtained the full Human Resources Strategy for Researchers certificate, a set of initiatives to improve work conditions for researchers and to attract talents worldwide. Ca’ Foscari provides applicants with exclusive services and onboarding initiatives. Our Housing office will help you search for a suitable and convenient accommodation, matching your needs and preferences with the available options.

If you are a non-Italian applicant or if you have resided outside of Italy for more than 3 years, you will benefit from a favorable tax treatment for the first 4 years of the contract.

Read the call here: https://intra.unive.it/plapps/bandi/common/showbando?id=32360

Source : Jobs.ac.uk via RMBLF

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Offre d’emploi] Postdoctoral Researcher on ERC Synergy Project « The European Qur’an »

Location: Kent
Salary: £34,804 to £40,322 per annum pro rata, Grade 7
Hours: Full Time
Contract Type: Fixed-Term/Contract
Placed On: 18th December 2019
Closes: 1st March 2020
Job Ref: HUM-075-19

Contract Type: Fixed Term – Ends 30/04/2024

For a fixed term period of between one and four years

80

The University of Kent, the Université de Nantes, the Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Madrid, and the Università di Napoli l’Orientale, are hiring up to twelve post-doctoral researchers to work on our ERC Synergy Project “The European Qur’an: Islamic Scripture in European Culture and Religion (1150-1850)” (EuQu).

This is an exciting opportunity for early career researchers to be involved in a highly visible, international collaborative research project that involves leading academic institutions in Europe and beyond. We offer outstanding work and research conditions, and involvement in ventures at the forefront of cultural studies and digital humanities. You will be conducting research under the supervision of four leading scholars in the field of Christian-Muslim relations and have the opportunity to collaborate and exchange with colleagues from a wide range of disciplinary, institutional and personal backgrounds.

Candidates should propose an innovative research project on an important aspect of the role played by the Qur’an in Medieval and Early Modern European culture – find a list of possible broad themes here (under Research Profile). We also welcome proposals that apply digital technologies such as mapping, textual analysis, visualization, or the semantic web to their topic.

Their main duties will be to carry out cutting edge research on their chosen topic and to contribute to one or more of the collective volumes listed in the EuQu project description. S/he should also propose a monograph or peer-reviewed articles stemming from his or her own research.

Depending on the specific research topic, other responsibilities may include providing data and entries for our database and participating in regular team meetings, seminars, teaching etc.

The researcher will be offered a contract between one and four years depending on the scope of the project. S/he will be based at one of the EuQu institutional partners. The researcher will be expected to reside in the city of employment for the period of employment and will be provided with office space. The researcher will travel frequently for conferences, workshops and research stays with partner institutions in Europe.

Annual salary will vary depending on employing institution. At the University of Kent it will be Grade 7, £34,804 – £40,322 per annum and appointment is likely to be made at £34,804 pa. A travel allowance will cover costs for participation at work meetings etc.

Applicants should have a PhD in a relevant discipline in the humanities by the time of application, or at least strong assurance that they will obtain the PhD by August 2020. Expertise in Medieval and Early Modern Studies and knowledge in the field of Christian-Jewish-Muslim relations are desirable. Candidates should be fluent in English and have strong skills in other languages appropriate to their research topics (e.g. Arabic, Latin, German, French, Russian). Paleographical and codicological skills, or/and interest and experience in digital humanities are desirable.

The start date of the contract will be negotiated on hiring.

All documents should be sent in PDF format to euqu@cchs.csic.es by 1st March 2020.

Selected applicants will be interviewed end March-mid April 2020.

Informal enquiries are encouraged and potential applicants can contact Prof, Jan Loop, Kent (j.loop@kent.ac.uk), Prof. John Tolan, Nantes (john.tolan@univ-nantes.fr), Prof, García-Arenal, Madrid (mercedes.garciaarenal@cchs.csic.es), or Prof. Roberto Tottoli, Naples (roberto.tottoli@fastwebnet.it)

Click here for full description of the project.

Source : Jobs.ac.uk via RMBLF

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Publication] Isidore de Séville, « Étymologies. Livre I : La Grammaire », éd. et trad. Olga Spevak, Les Belles Lettres

La grande encyclopédie d’Isidore de Séville intitulée les Étymologies s’ouvre sur le premier des sept arts libéraux : la grammaire. Après un bref exposé sur la discipline et les arts libéraux, l’auteur traite des lettres, pour passer à la grammaire et à ses parties constitutives, en suivant l’enseignement de l’Ars Maior de Donat. Il étudie ensuite les classes des mots pour enchaîner avec la matière concernant la prosodie : syllabe, pieds métriques, accents et signes de ponctuation. Puis il aborde des sujets qui ne font pas partie de la grammaire de Donat : signes critiques (avec des chapitres sur les systèmes d’abréviation, notamment dans les domaines juridique et militaire, mais aussi les notes tironiennes, l’écriture cryptée ou la communication à l’aide des doigts), orthographe et méthodes d’analyse (analogie, étymologie, différence et glose). Après quoi il revient à la tradition de l’enseignement grammatical pour étudier les barbarismes, les solécismes, les défauts, les métaplasmes, les figures et les tropes. Les derniers chapitres sont consacrés aux genres littéraires : prose, mètres et genres poétiques, fable et histoire.
Héritière de la grammaire antique, puisant dans des sources variées et comportant de nombreuses citations d’auteurs anciens, la somme grammaticale d’Isidore a exercé une immense influence au Moyen Âge.

Ce volume de la collection ALMA propose, soigneusement établi d’après la tradition manuscrite, le texte latin de cette « grammaire » d’Isidore, et, pour la première fois, sa traduction en français, avec une copieuse introduction et d’abondantes notes destinées à faciliter la lecture et l’interprétation d’un enseignement concis, technique et fondamental.

158895.1579834810

Olga Spevak est maître de conférences à l’université de Toulouse 2, où elle enseigne la philologie latine et grecque.

Informations pratiques :

Isidore de Séville, Étymologies. Livre I : La Grammaire, éd. et trad. Olga Spevak, Paris, Les Belles Lettres, 2020 (Auteurs latins du Moyen Âge, 31). CLVIII + 474 pages. ISBN : 9782251450537. Prix : 65 euros.

Source : Les Belles Lettres (via RMBLF)

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Compte rendu] Séminaire des médiévistes  – séance du 30 janvier 2020. « Recherches doctorales au Ciham»

La séance du séminaire des médiévistes du 30 janvier 2020 était consacrée à la présentation des travaux de doctorants ou jeunes docteurs du laboratoire. Quatre intervenants se sont succédés : Léo-Paul Blaise, Pierre Brugnon, Shirley Daumas et Aurélien Montel. Nous proposons ci-dessous les comptes rendus de leur communication.

 

Léo-Paul Blaise | Les Mérovingiens dans quelques chansons de geste tardives .

Léo-Paul Blaise est en 3e année de doctorat au laboratoire du CIHAM – UMR 5648. Il travaille sous la direction de Beate Langenbruch (ENS de Lyon) et Muriel Ott (Université de Strasbourg) à une thèse dont l’intitulé est : Le cycle de Dagobert ou la question d’un « cycle archéologique » : les Mérovingiens dans la chanson de geste tardive.

La conférence proposée par Léo-Paul Blaise proposait l’étude de trois extraits de chansons de geste tardives (xive siècle) qui constituent un sous ensemble de l’histoire poétique du roi Dagobert. Cette étude avait pour vocation de proposer des pistes de réflexion sur le sens de l’épique mérovingienne. Les trois textes étudiés étaient les suivants :

  • L’épilogue de Ciperis de Vigneveaux (manuscrit unique).

  • La Belle Hélène de Constantinople.

  • La chanson de Dieudonné de Hongrie.

L’étude tendait à montrer le nouveau type de héros épique, le héros tardif, qui laisse voir un homme en devenir, un homme en pleine construction identitaire. Léo-Paul Blaise résumait cela par la tension entre l’idem et l’ipse, autrement dit, la tension entre le « déjà là » et le « pas encore ».

Compte rendu réalisé par Amalia Desbrest

 

Pierre Brugnon | Contestations et violences politiques à la fin du xve siècle en  Savoie. Une principauté en perte de souveraineté ?

La communication de Pierre Brugnon, intitulée « Contestations et violences politiques à la fin du xve siècle en Savoie. Une principauté en perte de souveraineté ? » a permis de rendre compte de ses travaux de recherches doctorales menés sous la direction du Professeur Guido Castelnuovo (Avignon Université) tout en s’inscrivant dans les thématiques explorées par plusieurs membres du Ciham à partir de l’étude de la principauté savoyarde.

Avec faconde, Pierre Brugnon a commencé par justifier les bornes chronologiques de son sujet. Reprenant à son compte l’adage selon lequel « on est toute sa vie dans la nostalgie de son master 1 », ce qui se traduit par son attachement à la famille de Montmayeur à laquelle il a consacré ses premiers travaux, il a dépeint le xve siècle savoyard comme étant quasiment un angle mort historiographique ; une paléographie plus que difficile aidant sans doute à ce relatif désintérêt.

Tout au long de sa communication, Pierre Brugnon a retracé cette époque de grandes tensions, au miroir de documents d’archives. Le paysage politique savoyard est en effet marqué par d’innombrables ligues nobiliaires et par l’apogée de la violence dans les pratiques de pouvoir. Si dès le crépuscule du xive siècle se cristallisent les premières oppositions politiques dans le cadre de la lutte sous la régence entre le parti de Bonne de Bourbon et le parti de Bonne de Berry, c’est bien dans les années 1410-1420 et surtout dans les années 1440-1450 que s’épanouissent les ligues nobiliaires.

Dans le sillage des travaux pionniers d’Alessandro Barbero, Pierre Brugnon a établi un panorama chronologique de ces épisodes de tensions entre 1446 et 1456 tout en insistant sur la nouveauté politique, à savoir l’opposition frontale de toute une partie de la noblesse à l’égard du duc de Savoie qui prend pour favori Jean de Compey. S’il appartient au groupe des « Chyppriens » gravitant autour de la duchesse Anne de Chypre, ce dernier est pourtant issu d’un lignage ancien du Genevois et n’est pas arrivé dans les bagages d’Anne de Chypre. Il a intégré ce groupe et c’est en captant la faveur du prince qu’il s’est constitué un solide réseau d’inimitiés, ce qui lui a valu d’être agressé à l’épée par les membres d’une ligue nobiliaire ; les impétrants étant aussitôt bannis par le duc Louis.

Mettant ainsi en perspective cette époque marquée par des tensions extrêmes et des violences nobiliaires exacerbées (assassinat en 1455 par exemple de Pierre de Menthon, seigneur de Montrottier, par Jean de Compey), Pierre Brugnon a mesuré la part de nouveautés dans l’économie générale de la principauté savoyarde. C’est un nouveau paradigme politique qui se dessine. Pour la première fois, les nobles ne comprennent pas vraiment la politique ducale, courroucés par l’accumulation de charges et de faveurs dont bénéficie Jean de Compey, nommé ainsi lieutenant général en 1448, à l’occasion de la campagne milanaise. Nombreux d’entre eux refusent, chose nouvelle, de servir le prince en armes, alors même que la dimension militaire était au fondement même de la pratique collégiale du pouvoir entre le duc et les nobles. L’échec cuisant de la guerre contre Sforza est en partie lié à ce refus inédit.

En outre, toute une partie de la communication de Pierre Brugnon a justement montré combien le roi de France a profité des contestations nobiliaires en Savoie pour étendre son ingérence et ainsi mettre en péril la souveraineté de cette principauté d’Empire. En effet, par le biais de documents inédits et au moyen d’un dur labeur paléographique, Pierre Brugnon a retrouvé toute une série de mémoires de nobles savoyards en exil auprès du roi de France (et parfois pensionnés) appelant à l’intervention du prince Valois.

Au total, une belle communication visant à montrer, aux dires de l’auteur, qu’aux côtés de la crise financière, de la répétition de régences, ce sont sans doute la politique ducale et surtout la nouvelle contestation nobiliaire qui constituent les causes sérieuses du déclin de la principauté savoyarde tardo-médiévale.

Par le biais d’un échange avec l’auditoire, Pierre Brugnon a précisé sa pensée et émis plusieurs hypothèses. Au premier rang figure celle de la spécificité savoyarde de la collégialité traditionnelle du pouvoir entre le prince et sa noblesse. Compey est le premier favori, ce qui constitue une nouveauté pour la Savoie mais un exemple particulièrement tardif au regard d’autres constructions politiques.

On notera également le soin de Pierre Brugnon à ne pas enfermer les noblesses dans des catégories restrictives. Tout comme d’autres recherches au Ciham le montrent, la noblesse savoyarde doit être saisie dans sa bigarrure. Une distinction stricte entre noblesse d’épée et noblesse de robe (quand bien même ces distinctions recouvrent parfois des conceptions plus modernes) n’est guère opérante. Des individus appartiennent à de vieilles familles seigneuriales mais peuvent se tourner vers des spécialisations en droit. Il est des choix, des investissements qui divergent en fonction des circonstances, des alliances et des occasions politiques.

Compte-rendu réalisé par Florentin Briffaz

 

Shirley Daumas | Étudier les archives de l’érudition : le fonds Pierre Pansier (1864‑1934)

Shirley Daumas est doctorante à l’Université d’Avignon; elle travaille pour sa thèse sur le fonds Pansier, travail qu’elle a présenté au séminaire. Shirley Daumas a montré comment les archives de Pierre Pansier (1864-1934), léguées au musée Calvet d’Avignon à la mort de ce médecin ophtalmologue et érudit avignonnais qui s’est inscrit dans le mouvement de l’érudition non professionnelle de la fin du xixe et du début du xxe siècles sont intéressantes à plusieurs titres pour l’historien.ne.

D’abord, pour sa qualité documentaire. Les archives Pansier, essentiellement constituées d’une production massive de documents (3,5m linéaires, 17.000 folios) par le notable et en majorité consacrés à l’histoire médiévale, histoire de la médecine et des institutions médicales comme histoire d’Avignon, et à la langue et la littérature provençales, contiennent en effet des documents précieux pour la recherche actuelle, du fait de la précision et de la rigueur qui caractérise le travail du docteur; elles ont ainsi pu être utilisées par Jacques Chiffoleau et Daniel Le Blévec.

Par ailleurs, les caractéristiques de la production de Pansier, qui réutilise beaucoup de papiers courants pour produire ses notes et fiches, permettent d’avoir accès à un ensemble de documents rarement conservés et qui sont précieux pour une histoire de la vie quotidienne: publicités, correspondance commerciale, faire-parts, cartes de visite, voire documents judiciaires, le docteur réemployant des documents ayant appartenu à son père avocat.

Shirley Daumas va plus loin et montre comment il est possible de considérer ce fonds non pas comme auxiliaire de recherche, mais également comme objet historique et historiographique indépendant: les archives Pansier permettent de retracer une autre histoire, celle de la méthode historique de l’érudition de ce début du xxe siècle, à un moment où se met en place la professionnalisation du métier d’historien, et où l’archive tend à prendre plus d’importance dans la constitution du savoir historique. Ce fonds peut ainsi aider à l’archivistique et à l’histoire de la science du classement, l’érudit ayant développé une méthode de classement précise, marqueur du besoin de travailler avec rapidité et efficacité. De même, le format des cahiers utilisés par Pansier qui autorisent une prise de notes plus aisée en archive témoignent d’un changement dans les pratiques de l’érudition à cette époque.

Compte-rendu réalisé par Matthias Gille Levenson

 

Aurélien Montel | L’étude des relations entre al-Andalus et le Maghreb à l’époque des Omeyyades de Cordoue : enjeux épistémologiques et documentaires

Aurélien Montel, actuellement ATER à l’université Lumière Lyon 2, a soutenu, en juillet 2019, une thèse intitulée « al-Andalus et le Maghreb à l’époque des Omeyyades de Cordoue. Réseaux d’échanges et ambitions impériales (iiie/ixe-ive/xe siècle) », sous la direction de Dominique Valérian.

L’objectif de cette recherche était de remettre en perspective une historiographie coloniale qui présentait le Maghreb comme un espace passif à l’époque médiévale, les impulsions venant invariablement de l’Espagne. Intéressé par des questionnements épistémologiques sur la pertinence d’un concept comme celui d’Occident musulman, A. Montel a essayé de montrer comment le pouvoir omeyyade de Cordoue a cherché à se projeter vers le Maghreb, dans des dynamiques politiques, économiques et religieuses pour lesquelles ni la guerre ni la mer ne formaient d’obstacles conséquents. En empruntant des paradigmes à des domaines académiques autres (comme la géographie) pour penser la question des circulations humaines et matérielles, A. Montel s’est appuyé sur un corpus principalement composé de dictionnaires biographiques (ṭabaqāt), épluchant ainsi des notices lui permettant de restituer de façon sérielle les itinéraires suivies par les hommes et les biens dans la région.

Sa thèse a ainsi pu montrer que le Maghreb fut bien plus qu’un simple réceptacle mais aussi un espace où les acteurs locaux entrèrent en politique pour négocier des alliances avec le pouvoir omeyyade. Revitalisant des circuits commerciaux hérités de l’Antiquité tardive, les pouvoirs en place participèrent à ces circulations, dont les trajectoires, jusqu’à la crise du ive/xie siècle, révèlent l’hétérogénéité des interactions entre deux espaces qu’on ne peut envisager séparément.

Compte-rendu réalisé par Enki Baptiste

 

 

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Atelier] Introduction à la collation automatique, UNIL, 26-27 mars 2020

Une introduction à la collation automatique est proposée par le Programme doctorale en Études numériques de l’Université de Lausanne.

Cette formation aura lieu le 26-27 mars 2020. Elle prévoit des cours théoriques et pratiques, ainsi que la possibilité de travailler sur les matériaux des participants.

La formation est gratuite et l’inscription se fait en écrivant à Alexandre Camus: Alexandre.Camus@unil.ch. Les doctorants des universités partenaires (Lausanne, EPFL, Neuchâtel, Fribourg, Genève, Bâle et Berne) ont la priorité, mais la formation est ouverte aux chercheurs et chercheuses de toute discipline en Suisse et à l’étranger.

L’enseignement est assuré par Helena Bermúdez Sabel (UNIL), Elena Spadini (UNIL) et Elisa Nury (UniGe). Une intervention de Rudolf Mahrer (Université de Lausanne) et un keynote de Elli Bleeker (Royal Netherlands Academy of Arts and Sciences) complètent le programme. 

Pour plus d’informations, nous vous prions de visiter :

– https://www.unil.ch/doc-digitalstudies/home/menuinst/activites-du-programme/introduction-to-automatic-collation.html

– https://agenda.unil.ch/display/1580129618143

 

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Parution] Dominique Valérian, Ports et réseaux d’échanges dans le Maghreb médiéval

Longtemps considéré comme une région périphérique en Méditerranée et dans l’Islam, le Maghreb médiéval est au contraire très tôt intégré dans des réseaux d’échanges, d’abord dans le cadre de la construction d’un espace islamique largement ouvert sur la mer, ensuite dans celui d’une Méditerranée dominée par les puissances latines européennes. Connecté à la fois à l’Orient, à l’Afrique subsaharienne et à la Méditerranée, le Maghreb islamique s’insère entre le VIIe et le XVe siècle dans des connexions complexes qui donnent à ses ports un rôle croissant dans les échanges commerciaux, mais aussi plus largement dans la structuration de l’espace maghrébin et méditerranéen, à la fois comme pôles d’impulsion régionaux et interfaces entre des réseaux terrestres et maritimes. L’analyse des sources arabes et latines permet ainsi de montrer comment les acteurs politiques et économiques contribuent à faire évoluer ces réseaux commerciaux à différentes échelles, en premier lieu dans un espace centré sur les pays d’Islam, puis à partir du XIe siècle dans une économie-monde en formation, connectant l’Afrique, l’Europe latine et l’Asie.


Table des matières
Introduction
PREMIÈRE PARTIE. L’INTÉGRATION DES PORTS AU SEIN DE L’ESPACE ISLAMIQUE (FIN VIIe – DÉBUT XIe SIÈCLE)


Chapitre premier. – Un investissement limité des sites portuaires (mi-VIIe – fin VIIIe siècle)
Chapitre II. – La mise en place d’une infrastructure portuaire (IXe-XIe siècle)
Chapitre III. – L’intégration progressive des ports dans les réseaux d’échanges
Conclusion de la première partie

SECONDE PARTIE – LES PORTS MAGHRÉBINS DANS LA MÉDITERRANÉE LATINE (FIN XIe – FIN XVe SIÈCLE)


Chapitre IV. – Littoralisation et essor de la pénétration latine (seconde moitié du XIe-XIIe siècle)
Chapitre V. – De nouvelles logiques de structuration des réseaux (XIIIe-XVe siècle)
Chapitre VI. – Mutations des réseaux face à la conjoncture maghrébine et méditerranéenne

Conclusion

Citation: Valérian, Dominique. Ports et réseaux d’échanges dans le Maghreb médiéval. Bibliothèque de la Casa de Velázquez 77. Madrid, 2019.

Source: Casa de Velázquez

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[École d’été] eXist-db/XQuery for Humanists

We’re happy to announce our first Summer School: eXist-db/XQuery for Humanists, June 15-19, 2020, to take place in Lyon, France.

Download the PDF at Github for details on the course and applying to this summer school – a rare opportunity to learn the XML database eXist-db and XQuery techniques as applied to humanist projects and goals.

Application deadline: Feb. 9, 2020

Why this course?
eXist-db and XQuery permit humanist researchers to maximize the potential of XML technologies to perform analysis and publish results in formats ranging from print to websites to APIs. However, courses in XQuery and eXist-db databases for non-programming specialists are exceedingly rare. This course will provide a guided, practically-oriented, workshop-based experience that will allow attendees to create functional applications and websites within 5 days: the training will be hands-on, led by humanists experienced in eXist-db development.

Who is this course for?
This course is offered to graduate students, post-docs, professors, and researchers experienced in XML and XPATH who, leveraging that knowledge, desire to create complete XML databases and web applications. As such, applicants must have demonstrable experience in XML, XPATH, and XSLT. Attendees must also be comfortable with HTML, CSS, Javascript and technical discussions of websites and internet protocol. All instruction will be in English.

There are no course costs.

The school will welcome 15 applicants who are committed to attending all 5 days, 9:30am – 6pm
 
Organizer: Jean-Paul Rehr
 
Advisory Committee: Marjorie Burghart, Emmanuelle Morlock
 
 
Participer: envoyer un courriel à exist.bootcamp.lyon@gmail.com
en joignant une lettre de motivation et un cv en anglais (voir modalités précises sur le pdf)
: Lyon
Quand: 15-19 juin 2020
 

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Colloque] Les espaces carcéraux au Moyen Âge : approche interdisciplinaire des territoires et des matérialités de l’incarcération médiévale

Organisateurs: Martine Charageat (Ausonius UMR 5607), Julie Claustre (LaMOP UMR 8589), Élisabeth Lusset (LaMOP UMR 8589) et Mathieu Vivas (IRHiS UMR 8529)

Mercredi 1er avril 2020

13h30 : Accueil des participants

14h : M. Charageat, J. Claustre, É. Lusset, M. Vivas Introduction

L’insertion des prisons dans le paysage et la topographie urbaine

Discutante : Julie Claustre (Univ. de Paris I Panthéon Sorbonne)

14h30-14h50 : R. Beaulant (Univ. de Bourgogne) – La place de la prison échevinale de Dijon dans l’espace urbain

15h-15h20 : L. Tonizzo Feligioni (Univ. de Rome)  On the Topography of medieval prisons – Italy

15h30-15h50 : E. Jean-Courret (Univ. Bordeaux Montaigne)  Aux arrêts ou en prison. Lieux et conditions d’incarcération à Périgueux aux XIVe-XVe siècles

16h-16h30 : Pause

 

Les conditions d’incarcération

Discutant : Mathieu Vivas (Univ. de Lille)

16h30-16h50 : B. Schnerb (Université de Lille)  Entre « prison courtoise » et moult dure prison : les lieux et conditions de détention des prisonniers de guerre à la fin du Moyen Âge (France et « espace bourguignon »)

17h-17h20 : P. Courroux (Univ. de Pau)  Charles d’Armagnac et la tutelle du sire d’Albret : d’une prison à une autre ?

17h30-17h50 : J. Devars (Univ. d’Orléans)  “Se je vous raiembroie, voldriés le vous ?”. Les réclusions de Lancelot dans le Lancelot-Graal : le milieu carcéral aristocratique au prisme de la littérature fictionnelle du XIIIe siècle

 

Jeudi 2 avril 2020

D’un espace carcéral à un autre : entre collaboration et concurrence

Discutante : Sandrine Lavaud (Univ. Bordeaux Montaigne)

9h-9h20 : F. Mariage (Conseiller en patrimoine de la ville de Tournai)  Dispersion, collaborations, concurrences ? Le paysage carcéral de Tournai à la fin du Moyen Âge

9h30-9h50 : Y. Bourgine De Meder (Univ. de Gand et Saint-Andrews) – Réévaluation de la puissance judiciaire seigneuriale en Normandie au XVe siècle : hypothèses de coopération entre la monarchie et la petite aristocratie

10h-10h30 : Pause

10h30-10h50 : V. Lamazou-Duplan (Univ. de Pau) Tenir arrest et prison en Foix-Béarn au XIVe siècle

11h-11h20 : B. Del Bo (Univ. degli Studi di Milano) – Y a-t-il des espaces carcéraux de genre ?

 

La prison au-delà des murs de la prison

Discutante : Martine Charageat (Univ. Bordeaux Montaigne)

14h-14h20 : I. Bazan Diaz (Univ. du Pays Basque UPV/EHU) – La cárcel pública del Señorío de Vizcaya a fines de la Edad Media y su materialización en espacios privados

14h30-14h50 : M. Luz Rodrigo Estevan (Univ. de Saragosse) – E asignó por carcel las casas de su propia habitación. Espacios de reclusión penal en Aragon (siglo XV)

15h00-15h20 : J. Hayez (CNRS), Communiquer depuis la prison. Lettres de prisonniers et captifs de l’Archivio Datini (Italie, vers 1400)

15h30-16h : Pause

 

Réalités et représentations des espaces carcéraux

Discutante : Claude Gauvard (Univ. de Paris I Panthéon Sorbonne)

16h-16h20 : M. Dalbion (Univ. Bordeaux Montaigne) – Usage et représentation de l’espace carcéral dans les différentes versions du Calila et Dimna (VIIIe-XVe siècle)

16h30-16h50 : C. La Rocca (Univ. degli Studi di Padova) – Espaces carcéraux, espaces d’exil, espaces de l’enfer dans les Variæ de Cassiodore

 

Vendredi 3 avril 2020

 

Châteaux et abbayes : des espaces carcéraux ?

Discutante : Élisabeth Lusset (Univ. de Paris I Panthéon Sorbonne)

9h-9h20 : N. Mélard (Centre de Recherche et de Restauration des musées de France, Palais du Louvre, Paris) – Les graffitis et gravures au château de Selles – Archéologie d’un art rupestre médiéval

9h30-9h50 : B. Guillot et A. Gottfrois (Univ. de Caen-Normandie) – La prison médiévale du château de Caen. Nouvelles approches historiques et archéologiques

10h-10h30 : Pause

10h30-10h50 : S. Fray (Univ. de Saint-Étienne) – Le château Saint-Étienne d’Aurillac, prison et symbole de la seigneurie abbatiale

11h00-11h20 : S. Bochaton (Univ. Lyon 2) – La « tour des prisons » de l’abbaye d’Abondance (Haute-Savoie) : un espace carcéral au sein du carré claustral



Lieu: Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine – salle Jean Bordes – 10 Esplanade des Antilles, 33607 Pessac

Date: 1-3 avril 2020

 

Source: LaMOP

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Séminaire] Séminaire du PHN (LARHRA): Torsten Hiltmann, « La communication héraldique comme champ d’expérimentation pour les méthodes numériques »

Séance du séance du séminaire Histoire numérique : expériences et méthodes du Pôle histoire numérique du LARHRA
 

TORSTEN HILTMANN

Depuis les travaux novateurs de Michel Pastoureau, suivis de ceux de Laurent Hablot et d’autres, nous connaissons le grand potentiel des sources héraldiques pour l’étude des questions d’histoire culturelle, d’histoire des mentalités et, plus généralement, d’histoire politique et sociale de la fin du Moyen Âge et du début des temps modernes. Le fait qu’elles soient néanmoins encore peu utilisées dans ce genre d’analyses s’explique par trois raisons : la quantité des sources, leur hétérogénéité ainsi que la complexité du sujet lui-même et de sa science, l’héraldique.

Cette séance sera l’occasion de présenter la pertinence de la communication héraldique pour la recherche historique et les obstacles liés à son étude traditionnelle. Nous montrerons ensuite les différentes façons de surmonter ces obstacles par l’utilisation de méthodes numériques, en abordant notamment les techniques du Web sémantique et de l’apprentissage automatique dans l’analyse d’image. Puis nous présenterons quelques approches numériques de la recherche historique dans le contexte d’un cas spécifique et nous discuterons des enjeux méthodologiques que ces approches impliquent pour la recherche historique.

Médiéviste, docteur de l’EPHE, Torsten Hiltmann est depuis janvier 2020 professeur d’histoire numérique à l’Institut d’histoire de l‘Université Humboldt de Berlin.

Date: 15 janvier 2020, 10h-12h

Lieu: MSH Lyon – Saint-Étienne, 14 avenue Berthelot, salle André Bollier, Lyon 7e

 

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Séminaire] « Stemmata quid faciunt ? » Noblesse d’âme ou de sang au Moyen Âge

« À quoi bon les arbres généalogiques ? À quoi sert d’être célèbre en raison d’une longue suite d’aïeux ? La seule noblesse est la vertu. » Cité à satiété par les intellectuels du XIIe siècle, le célèbre passage des Satires de Juvénal résume une croyance fort répandue dans leur milieu. Cette idée est-elle spécifique à quelques clercs savants, férus de classiques latins et défenseurs de l’idée paulinienne de l’égalité radicale des baptisés « ne faisant qu’un dans le Christ » (Gal 3, 28) ? À l’encontre de la taxinomie sociale de l’époque, une telle conception ne leur serait-elle pas exclusive ?

N’en déplaise à Juvénal et à ses commentateurs médiévaux, la généalogie compte pour beaucoup dans la conscience que les nobles ont d’eux-mêmes, alors que leurs aïeux héroïques leur semblent bien supérieurs au commun des mortels. Au sein du lignage, la transmission onomastique ou héraldique corrobore une filiation prestigieuse. Il en va encore davantage avec le domaine familial, doté d’un château, symbole de leur seigneurie, et d’une nécropole où reposent les ancêtres. De longue date, les médiévistes suivent ces pistes. La prosopographie les pousse à structurer chaque lignage dans un tableau de filiation, et à retracer les réseaux consolidant sa domination. Ils définissent ainsi la noblesse en fonction de son monopole de la guerre, de son autorité sur les hommes et de sa possession de la terre. Sa capacité à transmettre à sa descendance l’héritage ancestral leur semble capitale.

Au-delà de ses biens matériels, l’aristocratie médiévale perdure à cause d’une large reconnaissance sociale. Elle devient ainsi « noblesse », selon la vieille définition des Étymologies d’Isidore de Séville, qui joue sur notus (participe passé adjectivé de gnosco, « connaître ») et sur ses dérivés notabilis et nobilis pour conclure : « Le noble est celui dont le nom et la famille sont connus. » Cette reconnaissance sociale est la réputation ou fama, le regard qu’autrui porte sur chacun. Elle se mêle inextricablement de l’honneur, mais aussi de la honte (verecundia) qu’entraîne sa perte. C’est pourquoi le comportement individuel rejaillit sur chaque dynastie nobiliaire. « Dans les nobles doit reparaître la grandeur d’âme de leurs ancêtres qui conquirent la noblesse par leurs exploits », affirme Jean de Meung. La prééminence sociale dépend étroitement de la vertu, qu’on conçoit certes comme la qualité découlant des actes bons posés par le libre arbitre individuel, mais aussi comme une virtus ou force charismatique se transmettant de père en fils dans quelques lignées privilégiées.

La dialectique entre le sang et la vertu sera au cœur de notre journée d’études. On y abordera les comportements attendus pour prétendre à la prééminence sociale, la déchéance du noble transgressif et la damnation de la mémoire des siens, l’ascension sociale par le mérite socialement reconnu, l’anoblissement par les études, mais aussi la persistance d’une conception plus étroitement généalogique, voire génétique, dans un monde en pleine mutation intellectuelle.

Programme :

Matinée

Martin Aurell et Clément de Vasselot (Université de Poitiers) : Introduction
Michel Fauquier (ESM Saint-Cyr) : Faut-il être noble pour être saint ? Les faux-semblants de l’hagiocratie à travers l’exemple mérovingien
Guy Perry (Université d’Oxford) : Advertising virtue and minimizing vice : the case of the house of Brienne, c.950-1356
Gregory Lippiatt (Université d’Exeter) : Créer de vraies dynasties de croisés : les Montfort et les Brienne autour la Méditerranée au XIIIe siècle

Après-midi

Rodolphe Billaud (ICES) : Famille, noblesse et liens de parenté dans l’apanage du futur Edouard Ier d’Angleterre (1254-1272)
Charles de Miramon (CNRS), Maaike van der Lugt (Université de Versailles) : L’angoisse de la descendance. Noblesse, hérédité et eugénisme à la fin du Moyen Âge
Adriane Boussac (EPHE) : Pour faire cas vilain homme noble perd sa noblesse. Théories et pratiques de la déchéance de la noblesse dans le royaume de France à la fin du Moyen Âge
Thierry Dutour (Sorbonne Université) : Nous sommes esgaulx à peu près. Les incertitudes de la justification de la supériorité nobiliaire à la fin du Moyen Age en France

Lieu: CESCM (Poitiers)
Date: Vendredi 15 mai 2020

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

Jeunes chercheur.es en Histoire, Archéologie et Littérature du Moyen Âge du Ciham-UMR 5648