Tous les articles par Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

[Appel à candidature] Aide aux doctorants et jeunes docteurs pour participer à la XVe conférence de l’European Association for Urban History Cities in Motion (limite : 24/04/2020)

La Société Française d’Histoire Urbaine propose à nouveau aux doctorants et jeunes docteurs trois bourses pour participer à la XVème Conference de la European Association for Urban History, qui aura lieu à Anvers du 2 au 5 septembre 2020 sur le thème Cities in Motion.

Le montant de ces bourses est destiné à couvrir les droits d’inscription fixés à 260 euros. Ces bourses ne sont pas cumulables avec une aide accordée par une Ecole doctorale, une université, un département ou un laboratoire de recherche (UMR, EA …).

Les jeunes docteurs devront avoir soutenu leur thèse depuis moins de 3 ans.

Les candidats devront fournir une attestation d’acceptation de leur communication par le responsable de la session ou le comité d’organisation de la Conférence

Les demandes (lettre de candidature + CV + lettre d’acceptation) devront être envoyées à l’adresse du présidentdenis.menjot@ish-lyon.cnrs.fr  d’ici au 24 avril 2020.

Une réponse sera adressée aux candidats au début du mois de mai.

Les bénéficiaires s’engagent à adhérer à la SFHU en acquittant leur cotisation 2020.

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Colloque] Inscriptions et programme du 51e Congrès de SHMESP, Perpignan, 21-24/05/2020 (limite : 25 mars)

Inscriptions au 51e congrès de la SHMESP, “Frontières spatiales, frontières sociales au Moyen Âge”, qui se déroulera à Perpignan et à Gérone du 21 au 24 mai.

Date limite : Les modalités d’inscriptions sont précisées sur le bulletin, qui doit être retourné complété avant le 25 mars.

Pièces jointes :

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Candidature] Contrats doctoraux EFE (limite : 30 avril 2020)

Candidature : Contrats doctoraux fléchés 2020-2023 dans les Écoles françaises à l’étranger (EFE)

Dans le cadre du soutien apporté aux actions de coopération internationale, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) propose un dispositif de contrats doctoraux fléchés à l’international (ACI). Ce dispositif peut bénéficier à tout doctorant dont les recherches s’inscrivent dans le cadre des programmes scientifiques d’une des cinq Écoles françaises à l’étranger

  • École française d’Athènes (EFA),
  • École française de Rome (EFR)
  • Institut français d’Archéologie orientale (IFAO) [pas d’appel à ce jour],
  • École française d’Extrême-Orient (EFEO),
  • Casa de Velázquez (École des hautes études hispaniques et ibériques – EHEHI)

Date limite : jusqu’au 30 avril 2020, à 15h00 (heure de Paris)

Les dossiers de candidatures devront parvenir directement à celle des EFE concernée, sous forme d’un document au format pdf comprenant :

– un projet de thèse (trois à cinq pages au maximum) ;

– un CV  (pouvant être limité à trois pages maximum)

– une lettre de présentation du ou des directeur(s) de thèse pressenti(s) ;

– l’avis du directeur de l’École doctorale.

La forme du dossier de candidature peut varier d’une École à l’autre (notamment le nombre de PDF à joindre). Les détails et procédures de dépôt des candidatures sont à consulter sur les sites respectifs :

– Écoles française d’Athènes : www.efa.gr

– École française de Rome : www.efrome.it

– Institut français d’archéologie orientale : www.ifao.egnet.net (pas d’appel à ce jour)

– École française d’Extrême-Orient : www.efeo.fr

– Casa de Velázquez : www.casadevelazquez.org

Les documents de candidature pourront être envoyés jusqu’au 30 avril 2019, 15h (heure de Paris), selon les modalités propres à chaque EFE. Les résultats seront transmis avant la fin du mois de juin.

Informations : contrats doctoraux fléchés dans les autres Écoles françaises à l’étranger  : resefe.fr

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Candidature] Bourses doctorales EFR (limite : 31 mars 2020)

Appel à candidature : Bourses de l’École française de Rome en histoire, archéologie et sciences sociales pour un séjour de bourse au second semestre 2020

Date limite : 31 mars 2020 à 12h (heure de Rome)

L’École française de Rome propose chaque année des mensualités de bourse, destinées à assurer l’accueil temporaire de jeunes chercheurs dont les travaux nécessitent un séjour en Italie. Ces bourses ont pour mission principale d’aider les doctorants au cours des premières années de leur travail de thèse. Deux sessions de sélection sont organisées chaque année.

Pour un séjour de bourse au second semestre 2020, la réception des dossiers de candidature est ouverte. Les dossiers seront à envoyer via la plateforme en ligne jusqu’au 31 mars 2020 à 12h (heure de Rome).

Informations : https://www.efrome.it/la-recherche/actualite-et-appels/evenement/bourses-de-lecole-francaise-de-rome-selection-pour-le-second-semestre-2020.html

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Candidature] Atelier doctoral : Théories, représentations, pratiques de la justice, Salerne, 8-12/06/2020 (limite : 12 avril)

Atelier doctoral “Teorie, rappresentazioni e pratiche della giustizia” / “Théories, représentations, pratiques de la justice”

Atelier doctoral de spécialisation “Mondes méditerranéens et Italie méridionale au Moyen Âge“. IXe Séminaire international : “Théories, représentations, pratiques de la justice”, à Salerne, campus universitaire de Fisciano, les 8-12 juin 2020

Date limite : Candidatures à envoyer avant le 12 avril 2020.

Informations : https://www.efrome.it/la-recherche/actualite-et-appels/evenement/appel-a-candidature-atelier-teorie-rappresentazioni-e-pratiche-della-giustizia-theories-r.html

CFP Atelier doctorale Salerne 2020

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Journée d’étude] Jeux de guerre : Représentation et réinvention des conflits médiévaux à l’époque contemporaine, Paris (école polytechnique), 12 mars 2020

Organisation: Bruno Dumézil / LinX – Sorbonne-Université

La guerre médiévale fascine. Si le succès des films et des séries témoigne d’un intérêt très actuel pour le fait militaire, cette passion remonte au moins à l’époque romantique. Depuis la fin du XVIIIe siècle se sont en effet multipliés les portraits de guerriers barbares, les tableaux de batailles, les restaurations de forteresses ou les reconstitutions de duels. Le médiévalisme actuel possède des racines guerrières, qui ont peut-être été moins étudiées que ses liens avec le fantastique ou avec la littérature courtoise. Sans doute certains moments ont-ils suscité plus d’intérêt que d’autres : l’épopée des vikings, les croisades en Terre Sainte et la guerre de Cent Ans constituent les terrains les plus connus du rêve. Il n’en reste pas moins que l’épée, l’armure et le château constituent des invariants dans une certaine idée du Moyen Âge telle qu’elle s’est construite à la marge des études médiévales classiques, mais souvent en lien plus ou moins direct avec elles. La fantasy, les wargames, les jeux de rôle et la bande dessinée ont à leur tour contribué à populariser une certaine image de la guerre médiévale. Pourquoi cet intérêt, jamais démenti ? Moins qu’une synthèse sur le thème, cette journée d’étude se propose d’apporter une série d’éclairages sur deux siècles de réinvention du Moyen Âge, à la croisée entre les genres et les publics.

Programme de la journée

9h30 : Accueil des participants

10h : Bruno Dumézil (École Polytechnique, LinX), « Introduction »

10h15 : Anne Besson (Université d’Artois, “Textes et Cultures”), « Fantasy historique, pour une reconstitution du sensible »

11h50 : Laurent Vissière (Sorbonne Université-Centre Roland Mousnier UMR 8596), « Guerre de siège à l’écran, mythe et réalité »

11h25 : Maxime Fulconis (Sorbonne Université-Centre Roland Mousnier UMR 8596), « Les jeux vidéo, reflet de la guerre médiévale ? »

12h : Pierre Leteinturier et Félix Enault (Sorbonne Université, Sorbonne Antique), « L’image de la guerre médiévale dans l’univers de science-fiction Warhammer 40.000 »

12h40 : déjeuner

14h : Bruno Dumézil (École Polytechnique, LinX) « La peinture d’histoire de Louis Philippe aux années 1880, une vision politique de la guerre médiévale ? »

14h30 : Tristan Martine (Université d’Angers), « Représentations et utilisations de la guerre dans la bande dessinée médiévaliste »

15h15 : Simon Hasdenteufel (Sorbonne Université-Centre Roland Mousnier UMR 8596), « ‘Deus vult’ aujourd’hui : la croisade dans la culture populaire »

15h45 : Enki Baptiste (Université Lumière Lyon 2 CIHAM-UMR 5648), « La fabrique du combattant idéal : la représentation de la guerre sacrée dans la série qataro-saoudienne ‘Umar al-Fārūq »

16h30 : Table-ronde animée par Victor Battagion (Magazine Historia)

17h30 : Cocktail

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Appel à contribution] Congrès de la SHMESP : Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen Âge (limite : 15 avr. 2020)

Le 52e Congrès de notre société se tiendra, en collaboration avec le Réseau des Médiévistes belges de Langue française, à Bruxelles du 20 au 23 mai 2021, sur le thème « Modèles, réseaux et échanges curiaux au Moyen Âge ». Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint l’argumentaire scientifique.

Les propositions de communication doivent être adressées avant le 15 avril 2020, délai de rigueur, exclusivement par courrier électronique aux adresses suivantes : secretariat@shmesp.fr et info.rmblf@gmail.com. Elles doivent être accompagnées d’un résumé d’une page, à défaut duquel il ne sera pas possible de les prendre en compte. Les sociétaires intéressés sont invités à prendre attentivement connaissance des grandes orientations fixées par le comité scientifique. Celui-ci fera connaître d’ici début juin les contributions retenues.

Nous rappelons que la Société ne prend pas en charge les frais des intervenants. Des bourses sont toutefois proposées aux doctorantes et doctorants, ainsi qu’aux jeunes chercheuses et chercheurs, qui interviendraient lors de ce congrès.

Les actes des congrès de le SHMESP paraissent régulièrement à l’occasion de l’Assemblée générale de l’année qui suit, grâce notamment au travail des responsables des publications. Les collègues qui proposent une communication s’engagent donc moralement à publier leur texte en le rendant dans les délais imposés par ce calendrier serré, soit le pour 1er octobre 2021, et en respectant le nombre de signes défini par les responsables des publications ainsi que les normes de la collection.

Nous encourageons vivement les jeunes chercheurs à participer à ce congrès. Les directeurs de thèses sont donc invités à informer au plus vite les doctorants susceptibles d’être intéressés.

L’argumentaire est à télécharger en PDF.

Source : Le Bureau de la SHMESP

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Appel à comm.] Islamic Esotericism in Global Contexts. 2020 Meeting of the European Network for the Study of Islam and Esotericism, 24-26 Sept 2020, Université catholique de Louvain (limite : 1/05)

The European Network for the Study of Islam and Esotericism (ENSIE) invites you to submit proposals for its 2020 meeting. The theme for the meeting is “Islamic Esotericism in Global Contexts”. The aim is to consider the relationship between Islam and esotericism, and Islamic esotericism, in a global context, shifting the emphasis not only from Western perspectives, but also being more inclusive of the experience of Islam beyond the Arabo-Persian domains. We encourage proposals that give prominence to the agency of non-Western actors in negotiating and challenging social, political, and doctrinal “realities” as they manifest in the writings and activities of esoteric groups and systems. The chronological scope thus stretches from medieval to contemporary times. We encourage papers outlining suitable methods of investigation, re-evaluating accepted conceptual frameworks, formulating effective comparative research, and foraying into new textual frontiers.

We invite papers that engage with these aims, but proposals that do not relate to the 2020 meeting theme are also welcome.

There is no fee for attending the meeting and accommodation will be provided, but the cost of travel is the responsibility of individual participants.

Proposals
By 1 May 2020, please send to 2020ensie@gmail.com

  • The title and abstract (250 words maximum) of your proposed paper.
  • Your name, institution, academic position, a brief bio, and a short CV.


Scientific committee
The meeting is organized by

http://ensie.site/conferences.html

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Parution] Elizabeth Urban, Conquered Populations in Early Islam Non-Arabs, Slaves and the Sons of Slave Mothers, Edinburgh University Press, janv 2020

Explores the ways in which new Muslims of slave origins were integrated into early Islamic society.

  • Brings together three separate groups (freedmen, slave women and the children of enslaved mothers) as parts of the same prism of unfreedom
  • Recovers enslaved women’s voices and treats them as important agents of historical change
  • Combines close textual analysis with large-scale demographic study to provide multiple levels of understanding
  • Explores the transformation of Islam from a small piety movement to an imperial doctrine upholding the distinction between conquerors and conquered
  • Challenges simplistic notions of ethnicity and shows the categories of ‘Arab’ and ‘non-Arab’ are historically contingent

This book traces the journey of new Muslims as they joined the early Islamic community and articulated their identities within it. It focuses on Muslims of slave origins, who belonged to the society in which they lived but whose slave background rendered them somehow alien. How did these Muslims at the crossroads of insider and outsider find their place in early Islamic society? How did Islamic society itself change to accommodate these new members?

By analysing how these liminal Muslims resolved the tension between belonging and otherness, Conquered Populations in Early Islam reveals the shifting boundaries of the early Islamic community and celebrates the dynamism of Islamic history.

Content

List of Tables and Figures

Acknowledgements

Notes on the Text

  1. Introduction: Why Muslims of Slave Origins Matter
  2. Insiders with an Asterisk: Mawālī and Enslaved Women in the Quran
  3. Abū Bakra, Freedman of God
  4. Enslaved Prostitutes in Early Islamic History
  5. Concubines & Their Sons: The Changing Political Notion of Arabness
  6. Singers & Scribes: The Limits of Language and Power
  7. Conclusions

Bibliography

Index

Elizabeth Urban is Assistant Professor of the Islamic World in the Department of History at West Chester University of Pennsylvania. She has published articles in Interdisciplinary Humanities and Journal of Qur’anic Studies and peer-reviewed chapters in edited volumes published by Peeters, OUP and Brill. This is her first book.

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Financement] 2ème bourse (pré-)doctorale Ifao-Idéo au Caire (2020‒2021)

L’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) et l’Institut dominicain d’études orientales (Idéo) s’associent pour financer une bourse pré-doctorale ou doctorale de 12 mois, du 1ᵉʳ septembre 2020 au 31 août 2021. Cette bourse accorde également la résidence à l’Idéo et des cours d’arabe à raison de deux heures de cours particulier par jour, cinq jours par semaine, au cours de cette période.

Cliquez ici pour consulter les conditions et présenter votre candidature…

La bourse s’inscrit dans l’une des disciplines portées par les membres de l’Idéo au Caire et invite à travailler sur un corpus arabe classique : philosophiethéologie musulmane ou bien grammaire et linguistique. Le candidat ou la candidate élu·e bénéficiera d’une bourse mensuelle de 1 000 €, auxquels s’ajoutent la prise en charge de l’hébergement à l’Idéo et des cours d’arabe (à l’exclusion du mois d’août). Il ou elle doit déjà être couvert par la Sécurité sociale et une mutuelle incluant une assistance au rapatriement.

  • Lieu, service

L’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) et l’Institut dominicain d’études orientales (Idéo) s’associent pour financer une bourse pré-doctorale ou doctorale de 12 mois, du 1er septembre 2020 au 31 août 2021. Cette bourse accorde également la résidence à l’Idéo et des cours d’arabe à raison de deux heures de cours particulier par jour, cinq jours par semaine, au cours de cette période.

Statut, service

La bourse s’inscrit dans l’une des disciplines portées par les membres de l’Idéo au Caire et invite à travailler sur un corpus arabe classique : philosophie, théologie musulmane ou bien grammaire et linguistique. Le candidat ou la candidate élu·e bénéficiera d’une bourse mensuelle de 1 000 €, auxquels s’ajoutent la prise en charge de l’hébergement à l’Idéo et des cours d’arabe (à l’exclusion du mois d’août). Il ou elle doit déjà être couvert par la Sécurité sociale et une mutuelle incluant une assistance au rapatriement.

Missions principales

Le but de cette bourse est d’aider son bénéficiaire à constituer un corpus en vue du doctorat et de renforcer ses compétences linguistiques en arabe classique. Un·e candidat·e qui ne serait pas encore inscrit·e en doctorat devra mettre à profit cette année pour présenter sa candidature à un contrat doctoral de son université, du réseau des Écoles françaises à l’étranger ou de mobilité internationale de l’INSHS.

Compétences principales

Au moment du dépôt de la candidature, le candidat ou la candidate devra être titulaire au minimum d’un Master 1 s’inscrivant dans un des champs mentionnés plus haut. Trois cas peuvent se présenter :

1) le ou la candidat·e est déjà inscrit·e en Master 2, l’année de bourse peut être mise à profit pour achever le mémoire du Master, s’il n’est pas soutenu en juin ;

2) le ou la candidat·e est déjà titulaire d’un Master 2, l’année de bourse peut constituer une césure entre le Master et le doctorat ;

3) enfin, le ou la candidat·e est déjà inscrit·e en doctorat, l’année de bourse peut constituer une césure dans un contrat doctoral ou être intégrée à un cursus doctoral en cours sans contrat.

Il ou elle devra justifier d’une connaissance suffisante de l’arabe équivalant à un niveau B1.

Procédure

Le dossier de candidature devra être déposé en ligne sur le site internet de l’Ifao avant le 30 avril 2020. Il inclura :

‒ un projet de recherche justifiant de la motivation du candidat et de la manière dont il insèrerait cette bourse dans son cursus (4 000 signes maximum) ;

‒ un curriculum vitae synthétique ;

‒ une production écrite de l’étudiant·e (mémoire de M1 ou de M2, projet doctoral, devoir de validation de module de Master incluant une bibliographie…) ;

‒ une lettre de recommandation de deux enseignants (l’un pour la discipline, l’autre pour la langue) validant notamment la manière dont la bourse s’insèrerait dans le cursus de l’étudiant et son aptitude à progresser en arabe.

Les candidats seront informés des résultats par courrier électronique à la fin du mois de mai 2020.

Pour toute information, contacter direction@ideo-cairo.org ou bien fabecassis@ifao.egnet.net.

Concours

Vous devez créer un compte pour déposer un dossier consistant en un fichier unique au format PDF.

Date limite

jeudi 30 avril 2020 à minuit

Adresse de l’Institut dominicains d’études orientales :
1, rue al-Tarabichi, entre Midan el-Gheish et Darrassa
station du métro Midan el-Gheish (3ème ligne)
Abbasiyyah
Le Caire 11381
Égypte

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Parution] Hannah-Lena Hagemann/ Stefan Heidemann (éd.) Transregional and Regional Elites – Connecting the Early Islamic Empire, De Gruyter, 2020

Aims and Scope

To integrate the regions of the early Islamic Empire from Central Asia to North Africa, transregional and regional elites of various backgrounds were essential. This volume is an important contribution to the conceptualization of the largest empire of Late Antiquity.

After a theoretical introduction to the concept of ‘elites’ in an early Islamic context, the papers focus on elite structures and networks within selected regions of the Empire (Transoxiana, Khurāsān, Armenia, Fārs, Iraq, al-Jazīra, Syria, Egypt, and Ifrīqiya). They analyze elite groups across social, religious, geographical, and professional boundaries. Some papers take up contemporary terminology and its application within the sources.

While previous studies used Iraq as the paradigm for the entire empire, this volume looks at diverse regions instead. While each region seems to be different based on its heterogeneous surviving sources, its physical geography, and its indigenous population and elites, the comparative approach highlights certain common patterns of governance and interaction across the Empire in its first three centuries.

Table of Contents

Stefan Heidemann

Introduction: Transregional and Regional Elites – Connecting the Early Islamic Empire

Hannah-Lena Hagemann, Katharina Mewes & Peter Verkinderen

Studying Elites in Early Islamic History: Concepts and Terminology

 

Arabia and Iraq

Georg Leube

Insult the Caliph, Marry al-Ḥasan, and Redeem Your Kingdom: Freiheitsgrade of Kindī Elites During the 7th to 9th Century

Noëmie Lucas

Landowners in Lower Iraq during the 8th Century: Types and Interplays

Hugh Kennedy

The Rise and Fall of the Early ʿAbbāsid Political and Military Elite

 

The East

Jürgen Paul

Who Were the Mulūk Fārs?

Ahmad Khan

An Empire of Elites: Mobility in the Early Islamic Empire

 

Amikam Elad

Preliminary Notes on the Term and Institution of al-Shākiriyya in Early Islam (ca. 14–218 H/635–36–833 CE) Mainly According to the Arabic

The Eastern Mediterranean and the North

Alison Vacca

Khurāsānī and Transoxanian Ostikans of Early ʿAbbāsid Armenia

Simon Gundelfinger & Peter Verkinderen

The Governors of al-Shām and Fārs in the Early Islamic Empire – A Comparative Regional Perspective

Hannah-Lena Hagemann

Muslim Elites in the Early Islamic Jazīra: The Qāḍīs of Ḥarrān, al-Raqqa, and al-Mawṣil

Philip Wood

Christian Elite Networks in the Jazīra, c.730–850

 

The West

Petra Sijpesteijn

Establishing Local Elite Authority in Egypt Through Arbitration and Mediation

Yaacov Lev

The Civilian Ruling Elite of the Ṭūlūnid-Ikhshīdid Period

Cyrille Aillet

Connecting the Ibāḍī Network in North Africa with the Empire (2nd–3rd/8th–9th Centuries)

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Appel à comm.] Pratiques funéraires et identité(s), Strasbourg (limite 5 avril 2020)

Appel à communication : journées d’études, organisées par l’UMR 7044 ArcHiMedE de l’Université de Strasbourg (Unistra)

Pratiques funéraires et identité(s) / Funerary practices and identity/ies

Résumé :

La mort d’un individu dans une communauté entraîne généralement la mise en place d’une chaîne opératoire funéraire complexe répétée de décès en décès. Elle s’oppose en cela aux dépôts non funéraires, caractérisés par l’absence de funérailles et/ou de tombe dédiée (rejet ou abandon du cadavre, privation de sépulture – Boulestin 2016). L’étude de la « pratique »(ibid.) d’un groupe donné et de sa variabilité permet de saisir des contrastes dans le traitement des défunts et d’appréhender plusieurs aspects de la société des vivants. Les rituels et funérailles – difficilement saisissables dans le cas des populations pré- et protohistoriques -, ainsi que les gestes funéraires révèlent de facto une ou plusieurs des identités du défunt. Il peut s’agir de son identité individuelle, liée par exemple à son sexe, son âge ou son statut social, mais également de son identité collective, qui est quant à elle « vécue et produite » (Lenclud 2008) et qui renvoie à son appartenance à un groupe. Le rôle de la pratique funéraire, dans ce dernier cas, est ainsi de maintenir les liens entre ses acteurs et de s’assurer de sa pérennité.

  • Date limite : 5 avril 2020

Argumentaire

La mort d’un individu dans une communauté entraîne généralement la mise en place d’une chaîne opératoire funéraire complexe répétée de décès en décès. Elle s’oppose en cela aux dépôts non funéraires, caractérisés par l’absence de funérailles et/ou de tombe dédiée (rejet ou abandon du cadavre, privation de sépulture – BOULESTIN 2016). L’étude de la « pratique » (ibid.) d’un groupe donné et de sa variabilité permet de saisir des contrastes dans le traitement des défunts et d’appréhender plusieurs aspects de la société des vivants. Les rituels et funérailles – difficilement saisissables dans le cas des populations pré- et protohistoriques -, ainsi que les gestes funéraires révèlent de facto une ou plusieurs des identités du défunt. Il peut s’agir de son identité individuelle, liée par exemple à son sexe, son âge ou son statut social, mais également de son identité collective, qui est quant à elle « vécue et produite » (LENCLUD 2008) et qui renvoie à son appartenance à un groupe. Le rôle de la pratique funéraire, dans ce dernier cas, est ainsi de maintenir les liens entre ses acteurs et de s’assurer de sa pérennité.

La mort et les événements qui gravitent autour de son surgissement mènent à des interactions sociales et des gestes spécifiques qui interrogent les philosophes. Parmi leurs points de vue, la pratique (praxis) entretient une relation dialectique avec la théorie. Elle conduit à distinguer la pratique de la philosophie et la philosophie pratique, qui amènent à se questionner et à agir sur la sphère funéraire. Dans ce cas, la théorie sur la mort peut prendre une forme pratique dans le cadre des funérailles, de l’expression des croyances et des pensées collectives ou individuelles, rattachables à des cultures ou des éducations spécifiques (HABERMAS 2008). Le mort met l’individu et la communauté face à l’inconnu, à l’interrogation métaphysique et les pousse à établir une série de pratiques et de récits qui délivrent de la crainte, mais aussi de la souillure provoquée par le mort (ILDEFONSE 2012).

Axes

Ces journées d’études, organisées par l’UMR 7044 ArcHiMedE de l’Université de Strasbourg (Unistra), s’adressent aux doctorant(e)s et docteur(e)s en Archéologie, Histoire, Histoire des religions, Sociologie, Anthropologie, Ethnologie, Philosophie, Théologie et Lettres classiques. Les communications auront une durée de 20 minutes et seront suivies par 10 minutes de discussion avec la salle. Les communications devront examiner les pratiques funéraires d’une population ancienne ou actuelle, dans un espace géographique illimité, sous le prisme de(s) (l’)identité(s). Elles s’appuieront sur des données textuelles, archéologiques, iconographiques et/ou sur des observations de terrain. Elles s’articuleront autour des 3 axes suivants :

  1. Rituels et funérailles : préparation du corps, cérémonie(s), acteur(s), fonction(s), sacrifice(s), etc. ;
  2. Le défunt : âge, sexe, pathologie(s), traitement et position de dépôt du corps, réintervention(s) sur le cadavre, etc. ;
  3. La sépulture : type de sépulture, contexte, architecture, aménagement(s) spécifique(s), contenant, système de signalisation, mobilier, etc.

Modalités de contributions

Les propositions de communication, de 3 000 signes maximum, devront être en français ou en anglais et envoyées par mail à jdeidentite@gmail.com

avant le 5 avril 2020

accompagnées d’un curriculum vitae. Les communications sélectionnées par le comité scientifique seront annoncées en fin avril 2020. Les contributions pourront faire l’objet d’une publication.

Comité scientifique

  • Noisette BEC DRELON (docteur en Préhistoire, membre associée UMR 7269 LAMPEA, membre associée UMR 7044 ArcHiMedE) ;
  • Guillaume DUCOEUR (McF en Histoire des religions des mondes orientaux et asiatiques, UMR 7044 ArcHiMedE) ;
  • Séverine BLIN (chargée de recherche au CNRS, membre associée UMR 7044 ArcHiMedE) ;
  • Fanny CHENAL (anthropologue, INRAP) ;
  • Michele CUTINO (PR en Histoire de l’Église ancienne, UR 4377) ;
  • Salomé DEBOOS (McF en Ethnologie, UMR 7363 SAGE) ; Sylvie DONNAT (McF en Égyptologie, UMR 7044 ArcHiMedE) ;
  • Michel HUMM (PR en Histoire romaine, UMR 7044 ArcHiMedE) ;
  • Régine HUNZIKER-RODEWALD (PR d’Ancien Testament, UR 4378) ; 
  • Christian JEUNESSE (PR émérite de Préhistoire, UMR 7044 ArcHiMedE) ;
  • Angélique LABRUDE (docteur en Protohistoire égéenne, membre associée UMR 7044 ArcHiMedE) ;
  • Denis MONNERIE (PR émérite d’Ethnologie, UMR 7367 DynamE) ;
  • Virginie MULLER (McF en Assyriologie, Laboratoire Archéorient) ;
  • Philippe QUENET (PR en Archéologie de l’Orient ancien, UMR 7044 ArcHiMedE) ;
  • Anne-Caroline RENDU LOISEL (McF en Assyriologie et Archéologie de l’Orient ancien, UR 7044 ArcHiMedE) ;
  • John SCHEID (Professeur honoraire de Religion, institutions et société de la Rome antique, Collège de France) ;
  • Aline TENU (chargée de recherche au CNRS, membre associée UMR 7041 ArScAn) ;
  • Jean-Luc VIX (Mcf en Philologie grecque, UR 3094 CARRA).  

Comité d’organisation

  • Juliette FLOQUET (doctorante en Archéologie du Proche-Orient – UMR 7044) ;
  • Corentin VOISIN (agrégé d’Histoire, doctorant en Histoire ancienne – UMR 7044) ;
  • Laura WALDVOGEL (doctorante en Préhistoire – UMR 7044).

Références bibliographiques

Albert, J.-P., 1999, « Les rites funéraires. Approches anthropologiques », Les cahiers de la faculté de théologie, pp. 141-152.

Baudry, P., 2005. « La ritualité funéraire », HERMÈS 43, pp. 189-194.

Boulestin, B., 2016, « Norme funéraire : illusions et vérités », dans Lauwers, M. & Zemour A. (dir.), Qu’est-ce qu’une sépulture ? Humanités et systèmes funéraires de la Préhistoire à nos jours. Antibes, pp. 363-377.         

Boulestin, B., 2012, « Champ de la discipline : concepts et mise en œuvre », dans Bonnabel L. (dir.), Archéologie de la mort en France, Paris, pp. 24-41.

Boulestin, B. & Duday, H., 2005, « Ethnologie et archéologie de la mort : de l’illusion des références à l’emploi d’un vocabulaire », dans Mordant, C. & Depierre, G. (éd.), Les pratiques funéraires à l’âge du Bronze en France, Actes de la table ronde de Sens-en-Bourgogne (Yonne), pp. 17-35.

Chesson, M. S, 2001, « Social Memory, Identity, and Death: An Introduction », dans Chesson M. S. (éd.), Social Memory, Identity, and Death: Anthropological Perspectives on Mortuary Rituals. Anthropological Perspectives on Mortuary Rituals, American Anthropological Association n°10, pp. 1-10.

Duday, H. & al., 1990, « L’Anthropologie « de terrain » : reconnaissance et interprétation des gestes funéraires », Bulletins et Mémoires de la Société d’anthropologie de Paris 2/3-4, pp. 29-49.

Fahlander, F. & Oestigaard T., 2008, « The Materiality of Death: Bodies, Burials, Beliefs », dans Fahlander, F. & Oestigaard T. (éd.), The Materiality of Death: Bodies, Burials, Beliefs. Oxford : Archaeopress, pp. 1-18.

Ferret, C., 2011, « L’identité, une question de définition », Cahiers d’Asie centrale 19-20, pp. 459-461.         

Habermas, J., 2008, « Sur le rapport de la théorie et de la pratique », Les Études philosophiques 87, pp. 487-498.

Ildefonse, F., 2012, Il y a des dieux, Paris.

Leclerc, J., 1990, « La notion de sépulture », Bulletins et Mémoires de la Société d’anthropologie de Paris 2/3-4, pp. 13-18. 

Leclerc, J. & Tarrête, J., 1988, « Sépulture », dans Leroi-Gourhan, A. (éd.), Dictionnaire de la Préhistoire ou les Voies de l’Homme, pp. 99-114.

Lenclud, G., 2008, « Identité et identités », L’Homme 187-188, pp. 447-462.

Nilsson Stutz, L. & Tarlow, S. (éd.), 2013, The Oxford Handbook of Death and Burial, Oxford University Press, Oxford, 849 p.

Testart, A., 2004, La Servitude volontaire. 1 : Les morts d’accompagnement ; 2 : L’origine de l’État, Paris.

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Séminaire] Projet HornEast. D’Alexandrie à l’Abyssinie : textes, images et objets entre l’Égypte copte et la Corne de l’Afrique chrétienne au Moyen Âge (janvier-juin 2020)

Séminaire coordonné par Martina Ambu, (doctorante, Paris 1) et Damien Labadie, post-doctorant du programme ERC HornEast.

Ce séminaire, organisé dans le cadre du projet ERC COG HornEast, est consacré à l’étude de la circulation des textes, images et objets entre l’Égypte copte et la Corne de l’Afrique chrétienne (Nubie et Éthiopie) durant le Moyen Âge (VIIe-XVe s.).

Consulter l’argumentaire complet du séminaire

Calendrier 2020

Première séance : mardi 21 janvier 2020, 14h, MMSH, salle André Raymond

Martina Ambu, doctorante, Paris 1
« Circulation et vénération des saints : le cas de Taklâ Haymânût al-Habashî ».

Mardi 11 février 2020, 14h, MMSH, salle André Raymond

Damien Labadie, post-doctorant du programme ERC HornEast.
« Le mémoire apostolique copte et ses versions vieux-nubiennes ».

 Prochaines séances (les titres des communications seront mises à jour au fil de l’eau) :
31 mars : Jan Dochhorn
28 avril : Olivia Adankpo-Labadie
19 mai : Alice Croq et Andreas Ellwardt
30 juin : Artur Obłuski

Documents joints

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Appel à chercheur] Bibliothèque nationale de France (lim. 20/04/2020)

Publication : 20 janvier 2020

Date limite de réception : 20 avril 2020 à 12:00, heure de Paris

  • Le statut de chercheur associé BnF

La richesse exceptionnelle des collections de la Bibliothèque nationale de France autant que leur ampleur permettent à des chercheurs de toutes disciplines d’explorer des sources inédites dans leur domaine.

La BnF publie chaque année un appel à chercheurs afin de s’associer le concours de jeunes chercheurs dans un esprit de valorisation de ses collections, en particulier celles méconnues ou non signalées. L’an dernier, ce dispositif a permis d’accueillir 28 chercheurs associés dans 14 départements de collections.

Parmi les chercheurs susceptibles d’être accueillis, les étudiants des cycles supérieurs d’enseignement de la musique et les musiciens en activité ayant suivi l’un de ces cycles peuvent bénéficier du statut particulier de musicien chercheur associé.

Les avantages, conditions d’éligibilité et engagements des chercheurs associés, incluant le statut particulier de musicien chercheur associé et l’attribution de bourses de recherche, sont décrits dans le Règlement de l’appel à chercheurs de la BnF dont la consultation est impérative avant toute candidature au présent appel.

  • L’appel à chercheurs général

Les candidats peuvent à la fois proposer spontanément des sujets d’étude ou choisir parmi ceux proposés ci-dessous par la BnF. Les sujets proposés peuvent être discutés en amont avec les correspondants et référents scientifiques indiqués dans le document de l’appel.

Les sujets proposés sont organisés selon une indexation thématique qui ne doit pas occulter la grande diversité des collections et les travaux souvent interdisciplinaires qu’ils peuvent susciter :

  • Études sonores / Sound Studies
  • Histoire des bibliothèques / History of Libraries
  • Histoire du livre et de l’édition / History of the Book
  • Histoire sociale et culturelle / Social and Cultural Studies
  • Littérature / Literature
  • Littérature d’enfance et de jeunesse / Children’s Literature
  • Musique et édition musicale / Music and Musical Publishing en particulier pour les candidats « musiciens chercheurs associés »
  • Sciences de l’éducation / Education Sciences
  • Sciences du jeu / Games Studies
  • Sciences humaines et sociales, psychanalyse / Human and Social Sciences, Psychoanalysis

Dans le cas de collections numériques (numérisées ou nativement numériques), des analyses de données massives de type « fouille d’images » (image mining) et « fouille de textes et de données » (text and data mining) sont envisageables.

En particulier, les archives de l’internet conservées à la BnF représentent à ce jour plus d’un pétaoctet de données. Inscrites depuis 2006 dans le cadre de la mission de dépôt légal de la BnF – même si les toutes premières collections remontent à 1996 –, elles portent sur le domaine français. Cette collecte ne prétend pas à l’exhaustivité mais repose sur un principe de représentativité.

Par ailleurs, plusieurs des sujets proposés peuvent susciter de fructueuses recherches dans les archives administratives de la BnF.

  • Les bourses de recherche spécifiques

La BnF accorde également des bourses de recherche sur ses collections comme le permet son décret de création, grâce à la générosité de mécènes et donateurs ou sur ses fonds propres.

Pour l’année 2020-2021, deux bourses seront attribuées :

– une bourse Louis Roederer pour la photographie en soutien à un travail portant sur la photographie sous tous ses aspects, aussi bien historiques, techniques, artistiques ou sociologiques ;

– une bourse Comité d’histoire de la BnF en soutien à un travail portant sur l’histoire de la Bibliothèque nationale de France, de la bibliothèque du roi à aujourd’hui.

Ces deux bourses sont décrites à la suite des sujets proposés à l’appel à chercheurs général.

Par ailleurs, deux autres bourses sont réservées aux chercheurs associés de deuxième et troisième année, le statut de chercheur associé pouvant être reconduit deux fois. Deux chercheurs associés dont le statut aura été reconduit pour l’année 2021-2022 se verront ainsi attribuer à l’été 2021 une bourse d’excellence de la BnF, afin de soutenir la poursuite de leur recherche.

Chaque bourse est dotée de 10.000 euros.

En fonction des dossiers reçus, la bourse Comité d’histoire de la BnF est susceptible d’être répartie en deux bourses de 5.000 euros chacune. Les autres bourses ne sont pas divisibles.

Les conditions d’attribution et de versement des bourses sont décrites dans le Règlement de l’appel à chercheurs de la BnF.

Pour toute question : philippe.chevallier@bnf.fr

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Parution] Revue Frontières (1/2019) Dépasser la frontière (Dir. Vincent Chollier & Gaëlle Perrot)

Pour ce numéro inaugural, Frontière·s proposait aux auteur·rice·s d’interroger les acceptions du verbe « dépasser », sans restriction sémantique, dans le sens de franchir, surmonter, transgresser, surpasser, etc. Le dépassement de la frontière induit ainsi un large spectre d’acteur·rice·s et de manifestations.

Les cinq contributions réunies couvrent une grande variété d’approches, de l’Antiquité à la période médiévale. La transcription de l’entretien organisé le 27 janvier 2020 avec Stéphanie Guédon sera prochainement ajoutée au volume.

Table des matières:

Informations et téléchargement : https://publications-prairial.fr/frontiere-s/?fbclid=IwAR36n8WcAwaplXtxKmYeyJguyWTzS3BGmuxn636Uj5IrSzHQvqiBNHRcSU0

 

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Appel à contribution] CSIC 4th edition of the MediterráneoS International Conference (lim. 28 fév. 2020)

The fourth edition of the “MediterráneoS” international conference, organized by predoctoral and postdoctoral researchers belonging to the Institute of Languages and Cultures of the Mediterranean and the Middle East (ILC, CCHS – CSIC), will take place in October 2020, 14th to 16th. Our Institute brings together very diverse fields related to different languages and cultures of the Mediterranean, considering the Mediterranean as a social, historical and geographical ensemble and attending to its Greco-Roman, Jewish, Arab and Near Eastern (including the Ancient Near East) origins and influences.

The objective of “MediterráneoS 2020” is to propose a multidisciplinary space of debate in which young researchers dedicated to the study of the different cultures represented in our Institute present their research works in relation to the transfer of knowledge, either in time and space, and from any perspective and methodology: from the study of educational systems to the transmission of ideas, texts, artistic techniques or work methodologies, utensils, legends, ceremonies, etc. Presentations in which the Mediterranean is outlined as a space of contact and exchange between peoples and cultures will be especially appreciated.

We invite young researchers (PhD students or postdocs at the beginning of their scientific training) in any discipline included in the field of Humanities and Social Sciences to participate in these conferences by presenting communications. The talks will have a maximum duration of 20 minutes and may be presented in Spanish, English or French.

MediterráneoS has funding for some travel grants for those people who might need it (within a maximum of 100€).

Proposals (which can be presented in different formats, such as presentations, workshops, posters, etc.) may be sent until February 28, 2020 (briefly indicating in the subject the subject treated in the proposal) to the following email: jornadas_mediterraneos@cchs.csic.es. They must contain 300 – 500 words. The proposal must be accompanied by a set of keywords, name and surname, degree, research center or university of origin year in which the doctorate was earned (if it applies) and, in case of applying for the travel grant, reasons for requesting it. Please, attach your CV when sending the proposal.

The selected researchers will be duly informed, and then asked to pay a registration fee of 25 euros (which must be deposited in the account of the Santander Bank: IBAN ES880049-5134-35-2317224221) indicating the concept “MediterráneoS 2020”.

Voir: http://cchs.csic.es/en/event/iv-international-conference-mediterraneos-2020?fbclid=IwAR0WArdqUVG-7RZUqnDLG7bgL4lnH9FQMf-qoY82St2F-DhGxbRNyboif4g

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Contrats doctoraux CNRS] Appel à proposition pour des contrats doctoraux avec mobilité internationale 2020 (lim. 31 mars 2020)

Date d’ouverture des dépôts: 16/01/2020

Date limite des dépôts: 31/03/2020

L’InSHS ouvre un appel à proposition de sujet de thèse pour l’attribution de quatre contrats doctoraux de 36 mois avec mobilité internationale, qui débuteront au 1eroctobre 2020. L’appel est ouvert du 1erjanvier 2020 au 31 mars 2020. 

Procédure et conditions de soumission

  • Le dossier de soumission est impérativement constitué par un encadrant (ou des coencadrants) habilité(s) à diriger des thèses dans une école doctorale en France,qui propose un sujet de thèse à l’aide du formulaire joint. L’encadrant doit être membre d’une unité de recherche en France dont le CNRS est tutelle ou cotutelle. Le sujet proposé doit faire l’objet d’une première inscription en thèse à la rentrée universitaire 2020. Aucun dossier déposé par un(e) étudiant(e) n’est recevable.
  • La mobilité internationale du (de la) futur(e) doctorant(e) est obligatoire dans le cadre de ce contrat doctoral, sur une durée à préciser dans la demande. Cette mobilité ne peut se faire que dans une des unités du CNRS à l’étranger dont la liste est donnée cidessous. Tout dossier doit être accompagné du visa de la direction de l’unité à l’étranger pressentie pour accueillir la mobilité internationale. En l’absence de ce visa, le dossier sera considéré inéligible et ne sera pas évalué.
  • Toutes les disciplines des sciences humaines et sociales sont éligibles. 
  • Pour les sujets retenus, les encadrants se chargeront de piloter le recrutement du (de la) doctorant(e), dans le respect de la procédure de recrutement définie par le CNRS dans le cadre de la stratégie européenne des ressources humaines pour la recherche (HRS4R). Le contrat doctoral débutera le 1eroctobre 2020.

 

Les unités du CNRS à l’étranger qui peuvent accueillir la mobilité internationale dans le cadre de la campagne 2020 sont :

  • USR 3077 Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC)
  • USR 3135 Institut français du Proche Orient (IFPO)
  • USR 3123 Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ)
  • USR 3136 Centre Jacques Berque (CJB)
  • USR 3142 Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (IRASEC)
  • USR 3330 Savoirs et mondes indiens (UMIFRE 20 CSH, UMIFRE 21 IFP)
  • USR 3331 Asie Orientale (UMIFRE 18 CEFC, UMIFRE 19 IFRJ-MFJ)
  • USR 3337 Amérique Latine (UMIFRE 16 CEMCA, UMIFRE 17 IFEA)
  • UMI 2006 Epigenetics, data, politics (EPIDAPO)
  • UMI 3157 Interdisciplinary and Global Environmental Studies (iGLOBES)

Comment déposer votre dossier ?

  • Compléter le formulaire ci-après
  • L’enregistrer au format pdf
  • Le renommer sous l’intitulé suivant : doctorants_nom du porteur.pdf
  • Envoyer le fichier par mel à l’adresse suivante : doctorants@cnrs.fr

 

APPEL ET FORMULAIRE 2020.docx

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts