Tous les articles par arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

Financement:Post Doc: “Kinship”: Penn Humanities Center, University of Pennsylvania, Philadelphia [délai:15/10/2018]

Post Doc: “Kinship” (Penn Humanities Center)

Five Andrew W. Mellon Postdoctoral Fellowships in the Humanities are available for the 2019-2020 academic year on the general theme of KINSHIP. Open to untenured junior scholars holding a PhD (the only terminal degree eligible) who are no more than eight years out of their doctorate (received between December 2010 and December 2018). Research proposals from all humanistic disciplines and allied areas (e.g., anthropology, history of science) are eligible, except for educational curriculum-building and the performing arts (scholars of performing arts are eligible). Fellows teach one undergraduate course during the year in addition to conducting their research (must be in residence during fellowship year: August 1 – May 31). Stipend: $56,225 plus single-coverage health insurance and a $3,000 research fund.

Applications are accepted via secure online webform only. Do not email your application or c.v., or questions about whether proposed topic is viable. Those submissions and questions will not be considered. The committee cannot comment on the appropriateness of proposals in advance. A careful reading of the topic description and the application form itself generally answers most questions. Please also note that if you will defend your graduate thesis any time in 2019, you are not eligible to apply for this fellowship cycle, and no exceptions will be considered.

Full fellowship guidelines, ‘KINSHIP’ topic description, and downloadable application: https://wolfhumanities.upenn.edu/
Application deadline: October 15, 2018.

Contact: Sara Varney, Associate Director

Source: H-Net

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Publication:« Writing History in the Anglo-Norman World. Manuscripts, Makers and Readers, c.1066-c.1250 »

Publication – « Writing History in the Anglo-Norman World. Manuscripts, Makers and Readers, c.1066-c.1250 », éd. Laura Cleaver et Andrea Worm

History was a subject popular with authors and readers in the Anglo-Norman world. The volume and richness of historical writing in the lands controlled by the kings of England, particularly from the twelfth century, has long attracted the attention of historians and literary scholars, whilst editions of works by such writers as Orderic Vitalis, John of Worcester, Symeon of Durham, William of Malmesbury, Gerald of Wales, Roger of Howden, and Matthew Paris has made them well known. Yet the easy availability of modern editions obscures both the creation and circulation of histories in the Middle Ages.
This collection of essays returns to the processes involved in writing history, and in particular to the medieval manuscript sources in which the works of such historians survive. It explores the motivations of those writing about the past in the Middle Ages, and the evidence provided by manuscripts for the circumstances in which copies were made. It also addresses the selection of material for copying, combinations of text and imagery, and the demand for copies of particular works, shedding new light on how and why history was being read, reproduced, discussed, adapted, and written.

Laura Cleaver is the Ussher Lecturer in Medieval Art, Trinity College Dublin; Andrea Worm is an Assistant Professor at the Institut für Kunstgeschichte, Karl-Franzens-Universität, Graz. Contributors: Stephen Church, Kathryn Gerry, Anne Lawrence-Mathers, Laura Pani, Charles C. Rozier, Gleb Schmidt, Laura Slater, Michael Staunton, Caoimhe Whela.

Pour plus d’informations : https://rmblf.be/2018/05/30/publication-writing-history-in-the-anglo-norman-world-manuscripts-makers-and-readers-c-1066-c-1250-ed-laura-cleaver-et-andrea-worm/

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Colloque: De amicitia. Penser l’amitié au Moyen Âge:6-7/06/2018, ENS de Lyon

De amicitia : Penser l’amitié au moyen âge

Colloque organisé par Carlos Heusch avec la collaboration de : María Morrás, María Díez Yáñez et Amaranta Saguar

Contact : carlos.heusch@ens-lyon.fr

6 et 7 juin 2018 , École Normale Supérieure de Lyon,site Descartes, bâtiment Buisson, salles D8.003 et D8.006, 15, Parvis René-Descartes, Lyon 7e

Mercredi 6 juin 2018, salle D8.003

14h00. Accueil des participants.

14h15. Présentation du colloque par : Carlos Heusch (ENS de Lyon, UMR 5648 CIHAM).

Amitié et pouvoir

14h30. Bénédicte Sère (Université Paris Ouest Nanterre), « Amitié et hiérarchie.
Une histoire de l’équilibre affectif ».

15h00. Christopher Davis (Northwestern University), « “Lo sen e·l Saber e la Conoissensa”. De l’amour à l’amitié dans les Razos de Bertran de Born ».

15h30. Débat.

16h00. Pause.

Amitié et vertus

16h30. María Díez Yáñez (ENS Lyon – UC Madrid), « “Amicitia est maxime bonorum exteriorum”. Pedro Fernández de Velasco, I Conde de Haro, y la amistad regia ».

17h00. Georgina Olivetto (Univ. de Buenos Aires), « Alonso de Cartagena y la amistad virtuosa ».

17h30. Débat.

Jeudi 7 juin 2018, salle D8.006

09h00. Accueil des participants.

Amitié et éthique

09h30. Salvador Cuenca Almenar (Univ. Salamanca, MINECO. FFI 2014-55902-P),
« φιλíα › amor, amicitia › ¿amor, amicicia o amistad? Las traducciones de φιλíα en las traslaciones hispánicas de la Ética nicomaquea en el siglo xv ».

10h00. Carlos Heusch (ENS de Lyon),
« L’amitié antique à la cour de Jean II.
Le cas du Tostado ».

10h30. Débat.

11h00. Pause.

Amitié et réseaux « sociaux »

11h30. Antonella Liuzzo Scorpo (University of Lincoln), « Amistad, comunicación y diplomacia: perspectivas ibéricas en el siglo xiii ».

12h00. Gemma Pellissa (Universitat de Barcelona), « Amistad entre literatos: relaciones epistolares entre escritores catalanes y castellanos en la segunda mitad del siglo xv ».

12h30. Débat.

13h00. Clôture du colloque.

Le programme « Theorica » se propose, en réunissant des spécialistes du moyen âge, de revisiter l’idée reçue selon laquelle la période médiévale serait un temps asystématique et par conséquent inapte à toute théorisation. Ainsi, on se propose d’étudier comment on a pu arriver à construire un discours théorique selon des paramètres et des modes d’intellection qui sont propres aux pratiques discursives médiévales.

Pour ce sixième volet du programme « Theorica », le domaine retenu a été celui des représentations de l’amitié, faisant, en quelque sorte, écho à la 4e rencontre, celle de 2014, consacrée à l’amour. Si amour et amitié vont souvent ensemble, quelles sont les spécificités théoriques du discours sur l’amitié ? Pour répondre à cette question on abordera divers domaines d’in tellection de cette notion : l’amitié politique et la question de la hiérarchie, l’amitié dans la philosophie morale, les réseaux clientélaires liés à l’amitié, la découverte d’une amitié « humaniste » fondée sur la philia / amicitia de l’Antiquité et indispensable à la nouvelle éthique…

« Theorica VI De amicitia » est le fruit du partenariat entre l’ENS-CIHAM et le projet « Poder, espiritualidad y género (Castilla: 1400-1550). MINECO-FFI2015-63625-C2-1-P » dirigé par María Morrás (https://www.upf.edu/web/poder-espiritualidad-genero).

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Journée des doctorants: 3e journée des doctorants de l’Université de Lyon en histoire de l’Islam:24/05/2018, Lyon

Pour la troisième année consécutive, la casa Velazquez organise le 24 mai prochain la troisième journée des doctorants de l’Université de Lyon en histoire de l’Islam.

Cette rencontre, ouverte à toutes les disciplines (histoire, archéologie, littérature, linguistique, philosophie, etc.) présentes sur l’ensemble de la place lyonnaise (Lyon 2, Lyon 3, ENSL, etc.), se veut un lieu d’échange scientifique, mais également un lieu de rencontre.

Nous nous proposons ainsi de faire découvrir des aspects particuliers de l’histoire des mondes musulmans, et d’échanger sur les thématiques de fond comme sur des questions méthodologiques, en présence de doctorants comme de chercheurs confirmés.

Veuillez trouver ci-dessous le programme : http://docciham.hypotheses.org/files/2018/05/Affiche_programme.pdf

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Journée d’étude:Les trames arborescentes sur les façades des lieux sacrés. Iconographie, mnémotechnie et anagogie d’un procédé structurel de l’Antiquité chrétienne à la fin du Moyen Âge:25/05/2018, Paris

Prochaine journée d’étude spécialisée du projet Trames arborescentes, intitulée “Les trames arborescentes sur les façades des lieux sacrés. Iconographie, mnémotechnie et anagogie d’un procédé structurel de l’Antiquité chrétienne à la fin du Moyen Âge”

La journée aura lieu à partir de 9h30 dans la Salle des Commissions de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (24, rue Pavée, dans le 4e arrondissement)

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

séminaire:Corpus hagiographique bourguignon (Ve-XVe siècles):19/06/2018, Paris

Corpus hagiographique bourguignon (Ve-XVe siècles)

Atelier 2. Débats et recherches
19 juin 2018
10h-18h
Sorbonne – Salle Perroy
Galerie Jean-Baptiste Dumas, escalier R, 2e étage
1, rue Victor Cousin – 75005 Paris

Dans le cadre du programme des CBMA (Corpus Burgundiae Medii Aevi – cbma-project.eu), et du projet de réalisation d’un corpus structuré et hétérogène de textes latins médiévaux, un premier sous-corpus de textes hagiographiques bourguignons (Ve-XVe siècles) est en cours de réalisation. Venant en contraste avec les 29 000 actes diplomatiques déjà numérisés et enregistrés, le propos principal de ce projet est d’assembler des textes typologiquement hétérogènes, mais géographiquement circonscrits, de les documenter et les diffuser dans un format adapté aux formalisations et aux recherches assistées par l’informatique, notamment les fouilles de texte et les SIG. Ainsi constitué, ce corpus pourra être utilisé pour lui-même mais aussi servir de point de comparaison avec d’autres corpus, ouvrant ainsi à des approches à différentes échelles : locales, régionales, européennes.

Ce deuxième atelier vise à présenter et à débattre collectivement des premières réalisations : l’inventaire des textes hagiographiques et l’état des connaissances qu’il permet de dresser, ainsi que les problèmes rencontrés dans l’acquisition des métadonnées et les solutions à envisager. Il sera aussi l’occasion d’échanger autour des recherches récentes, en aval et en amont du corpus lui-même : les manuscrits, la transmission-transformation textuelle ainsi que les expériences des traitements statistiques.

Ouverte à tous les intéressés, cette opération est portée par le Lamop (Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris – UMR 8589), soutenue par le Labex HaStec en partenariat avec l’IRHT (Institut de recherche et d’histoire des textes – CNRS UPR 841), le Centre Jean Mabillon (EnC – EA 3624) et le LEM/CERCOR (Laboratoire d’Études sur les Monothéismes – UMR 8584 / Centre européen de recherche sur les congrégations et les ordres religieux).

Pour des raisons d’organisation matérielle, les collègues souhaitant assister à cet atelier sont priés de nous informer de leur présence avant le 11 juin 2018 : cbma.project[at}gmail.com
Programme :

http://lamop.univ-paris1.fr/fileadmin/lamop/seminaires_2017_2018/Atelier2_CBMA.pdf

Le corpus en débats 

10h – Introduction. Le corpus hagiographique bourguignon : premiers bilans

Eliana Magnani (CNRS, Lamop)

10h30 – L’inventaire et les métadonnées

Coraline Rey (Université de Bourgogne)

11h – Table-ronde et discussions 12h30 – Buffet Le corpus en recherches 14h – Le cycle bourguignon et l’hagiographie d’Auxerre dans le contexte du VIe siècle : réflexions autour des textes du manuscrit de Farfa Gordon Blennemann (Université de Montréal) 14h30- Prolégomènes à l’étude de la tradition hagiographique de saint Germain d’AuxerreHélène Caillaud (Université de Limoges)

15h – Remarques sur la transmission manuscrite de quelques dossiers hagiographiques du sud de la province de Vienne

Fernand Peloux (Université de Namur)

15h30 – Discussions

16h – Pause

16h30 – Attribution d’auteurité. Jonas de Bobbio, Cluny et la vie de Jean de Réome

Nicolas Perreaux (Université de Francfort)

17h – Le manuscrit 1 de Semur-en-Auxois et le dossier hagiographique de Jean de Réome

Eliana Magnani (CNRS, Lamop)

17h30 – Discussions et tour de table conclusif

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à contribution:Deuxièmes Rencontres de la TGIR Huma-Num: 11-14/06/2018, Lyon

La très grande infrastructure de recherche Huma-Num propose 15 places à des doctorants s’intéressant aux humanités numériques pour ses deuxièmes Rencontres qui se tiendront du lundi 11 au jeudi 14 juin 2018 en résidence sur le site de Valpré (Lyon).

https://humanum.hypotheses.org/3717
Prérequis :

  • Être inscrit en thèse
  • Gérer des corpus de données et documents numériques dans le cadre des travaux de recherche de la thèse

Modalités d’inscription :

  • Envoyer un CV + quelques lignes de présentation de la thèse à gestion@huma-num.fr
  • Date limite d’inscription : vendredi 18 mai 2018

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

conférence:Le temps du procès:17/05/2018, ENS de Lyon

La prochaine séance du Carrefour des sciences sociales ENS de Lyon – EHESS aura lieu le jeudi 17 mai prochain, à l’ENS de Lyon, site Descartes, 15 parvis René Descartes, 69007 Lyon, salle D4 024, de 14h30  à 17 h.

Carrefour des sciences sociales ENS Lyon – EHESS

Organisé conjointement par l’EHESS (Pôle de Lyon) et l’ENS Lyon, le « carrefour des sciences sociales » entend proposer chaque année, dans le cadre de l’Université de Lyon et de la Maison des sciences d l’homme Lyon – Saint Etienne, une série de conférences-débats sur des questions qui sont au centre des recherches actuelles en sciences sociales. Ces rencontres associent des enseignants-chercheurs et des chercheurs de l’EHESS, de l’ENS Lyon et des établissements partenaires. Elles abordent un thème précis suivant une approche pluridisciplinaire et sont ouvertes à tous et spécialement aux étudiantes et étudiants (licence, master, doctorat) qui sont invité.e.s à participer aux discussions.

Séance du jeudi 17 mai 2018 : « Le temps du procès »

salle D4-024 – 14 h. 30 -17 h.

Au croisement du « Carrefour des sciences sociales » ENS Lyon-EHESS et du séminaire « Enquêtes sur les temporalités » (EHESS Paris, février-juin 2018), cette rencontre est consacrée au temps du procès et de la procédure. Depuis quelques années maintenant, les sciences sociales ne centrent plus uniquement le regard sur le rapport au temps ou à l’historicité des sociétés, mais sur le temps comme entité universelle, qu’elles tâchent de dénaturaliser à travers un certain nombre de travaux empiriques. Le 17 mai, un sociologue, une juriste et un historien chercheront à interroger les spécificités du temps judiciaire, en s’attachant à la durée du procès, à son rythme si particulier (en partie guidé par la procédure), mais aussi à la manière dont les acteurs – les victimes, par exemple, des procès pénaux – appréhendent ce temps, ont une prise sur lui, voire le produisent. Des différentes étapes de la procédure à l’articulation du procès aux autres rythmes sociaux, en passant par la durée des sanctions, tout, dans le procès, est affaire de temps. La comparaison interdisciplinaire permettra, de caractériser ce temps spécifique au procès et peut-être même à la mise en œuvre du droit.

 Introduction :

Arnaud Fossier, historien, Université de Dijon (Artehis, Dijon)

Édouard Gardella, sociologue (Centre Max Weber, Lyon)

Intervenants :

Nicolas Dodier, sociologue, EHESS- INSERM (CEMS, Paris)

Rachel Guillas, juriste (Institut d’histoire du droit, Paris)

Sylvain Parent, historien, ENSL (CIHAM, Lyon)

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à contribution:Maîtriser le temps et façonner l’histoire[délai:30/09/2018]

Ce colloque international sur l’historiographie normande du Moyen Âge et de l’époque moderne vise à nourrir la réflexion des historiens autour de trois axes : « Dans l’atelier de l’historien : outils et sources indispensables à la maîtrise du temps et à l’écriture de l’histoire », « Écrire, réécrire, compiler, traduire : la part de l’auteur ? » et « Lire les historiens médiévaux et modernes aujourd’hui »

Argumentaire
Dix ans après le colloque de Cerisy consacré à l’historiographie médiévale normande et à ses sources antiques, nous proposons de réunir les mêmes institutions (Centre Culturel International de Cerisy, Ville d’Avranches et Université de Caen Normandie [CRAHAM et OUEN]) pour entrer, de façon plus globale, dans les cabinets des annalistes, chroniqueurs et historiens normands des époques médiévale et moderne. La recherche d’une proximité et d’une intimité avec les auteurs vise à mieux connaître leurs méthodes de travail et ainsi mieux appréhender leurs écrits. Cette démarche est le fruit de travaux récents ou en cours, portés par des chercheurs principalement français, italiens et anglophones. Outre de nouvelles lectures des textes, il s’agira aussi de mettre en avant de récentes découvertes d’écrits historiques restés jusqu’à ce jour inédits. La perspective du colloque sera large : les textes étant sans cesse repris, recopiés, réécrits, traduits et connus par des traditions postérieures à leur écriture, les confronter sur le long terme est indispensable. On ne traitera pas, en outre, de la seule Normandie mais bien de l’ensemble des lieux d’implantation de Normands (en France, dans les îles Britanniques et en Méditerranée, mais aussi en Afrique et en Amérique), de l’an mil jusqu’au XVIIIe siècle. Sont ainsi compris sous l’appellation large d’« historiens normands » tous les auteurs d’origine normande ou actifs en Normandie qui ont produit des textes à caractère historique. On pourra comparer leurs travaux à ceux d’auteurs extérieurs aux mondes normands mais traitant de ceux-ci. En cela, ce colloque complètera celui organisé par Pierre Bauduin et Edoardo d’Angelo à Ariano Irpino en 2016, consacré aux historiographies modernes et contemporaines des mondes normands médiévaux. Il abordera également la question des silences de l’historien, thème qui a déjà fait l’objet de deux journées d’études organisées par Catherine Jacquemard et Corinne Jouanno à l’université de Caen Normandie en 2015 et 2016.Dans le cadre de ce colloque, qui se tiendra principalement à Cerisy-la-Salle, une exposition de manuscrits contenant des œuvres d’historiens normands, provenant de différents lieux de conservation d’Europe, sera présentée à Avranches (dans la salle du trésor du Scriptorial, de début juillet à fin septembre 2019, ainsi qu’à la bibliothèque patrimoniale, durant les jours du colloque) : une séance se tiendra sur place et des communications auront lieu dans la salle du conseil de la mairie d’Avranches. Ce colloque pourra enfin être l’occasion d’amorcer un projet d’édition (ou de réédition) papier et/ou numérique d’une collection de sources narratives normandes. Si la réalisation d’une version normande d’un Recueil des historiens des Gaules et de la France semble aujourd’hui aussi complexe que dépassée, nous souhaitons lancer, dans un premier temps, un projet de réédition et de confrontation de l’ensemble des sources annalistiques normandes.

Pour plus d’informations : « Maîtriser le temps et façonner l’histoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 24 avril 2018, https://calenda.org/439997

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à communication : Traductio et Traditio Mediaevales: ciència, coneixement i ideologia:ciutat de Morella (Castelló), 14-16/03/2019[délai:30/09/2018]

Propostes de comunicació
El Grup de Recerca d’Estudis Medievals Interdisciplinaris (GREMI) es complau d’anunciar-vos la
celebració del Congrés Internacional Traductio et Traditio Mediaevales: ciència, coneixement i
ideologia, que tindrà lloc a la ciutat de Morella (Castelló) els dies 14, 15 i 16 de març de 2019.
El comitè organitzador acceptarà comunicacions sobre qualsevol aspecte relacionat amb la
traducció i la transmissió cultural durant l’Edat Mitjana. Fins al 30 de setembre de 2018, les
persones interessades poden enviar una proposta de participació al correu electrònic
congresgremi@uji.es.

GROC PROPOSTES DE COMUNICACIÓ(1)

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Actualité: CIHAM – ISH – retour au 1er étage et fermeture administrative en semaine 19

Chères doctorales, chers doctorants,

Le calendrier des travaux du Plan Campus ayant été tenu, nous retrouvons l’usage de nos locaux à partir de la semaine prochaine.
La réouverture du Centre de documentation devrait avoir lieu à la mi-mai.

Veuillez noter par ailleurs que le CIHAM à l’ISH/MSH sera fermé administrativement pendant la semaine 19, du 7 au 11 mai. Si vous voulez communiquer des informations, obtenir un ordre de mission ou la signature du directeur, veuillez anticiper vos demandes.
Bien à vous,

Jean-Lous Gaulin
Directeur du CIHAM-UMR5648

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Journées d’étude:La Nació a l’Edat Mitjana:Balaguer, 11-13/07/2018

Càtedra d’estudis medievals del Comtat d’Urgell
XXIII Curs d’estiu-Reunió Científica del Comtat d’Urgell
LA NACIÓ A L’EDAT MITJANA

Balaguer, 11-13 de juliol de 2018

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Actualité:Assemblée générale du CIHAM:03-04/07/2018, Lyon.

Chères doctorants et chers doctorantes,
La prochaine Assemblée générale de votre laboratoire aura lieu le mardi (après-midi) 3 et le mercredi 4 juillet à Lyon. Il s’agit de notre rendez-vous à mi-parcours du contrat quinquennal qui sera l’occasion de faire un premier bilan de nos activités, partenariats, publications, soutenances, valorisation, etc.
La présence de tous est indispensable.
Merci par conséquent de réserver dès à présent ces deux jours. Les modalités d’organisation de cette AG vous seront communiquées prochainement.
Avec mes plus cordiales salutations,
Jean-Louis Gaulin

Directeur du CIHAM – UMR 5648
Histoire, archéologie, littératures des mondes chrétiens et musulmans médiévaux
CNRS – EHESS – ENS de Lyon – Université Lyon 2 – Université Lyon 3 – Université d’Avignon
c/o Maison des Sciences de l’Homme- Lyon St-Etienne
14 avenue Berthelot – F-69363 Lyon cedex 07

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Journée d’étude:Humanités numériques : de nouveaux outils pour le médiéviste:7-8/05/2018, Université de Namur.

L’ambition de cette rencontre bilingue (anglais / français) destinée en particulier aux jeunes chercheurs et aux étudiants sera, d’une part, d’illustrer combien et comment les humanités numériques contribuent à redynamiser de nombreux champs de recherche en études médiévales et, d’autre part, de fournir une première initiation à certains outils de travail dont les rudiments peuvent s’acquérir au prix d’efforts mesurés.

ANNONCE

Argumentaire

L’informatique, on le sait, s’est aujourd’hui imposée comme un outil incontournable pour le médiéviste. Depuis plusieurs décennies, bon nombre d’historiens, d’historiens de l’art et de philologues du Moyen Âge appuient en effet leurs travaux sur des corpus diplomatiques, des éditions numériques et des bases de données dont la conception a, parfois, été pensée dès le milieu des années 1980. Pourtant, en dépit des apparences, l’exploitation de ces instruments de recherche et de ces corpus demeure globalement en-deçà de leurs potentialités. Hormis quelques notables exceptions, rares sont les médiévistes à s’être engagés dans une approche quantitative globale et fouillée de ces ensembles documentaires numérisés. Les formidables instruments de travail à disposition des chercheurs, dont le Thesaurus Diplomaticus et sa nouvelle mouture des Diplomata Belgica constituent d’excellents exemples belges, sont ainsi trop souvent cantonnés à une fonction unique : celle de servir de répertoires d’éditions. Sans être exclusives des approches plus traditionnelles – bien au contraire –, de nouvelles méthodes d’analyse permettent pourtant d’interroger sur d’autres bases ces corpus documentaires. La portée et la pertinence de ces approches s’accroissant au fil des ans, tout laisse présager qu’elles autoriseront, bientôt, l’émergence de nouvelles formes d’exploration de l’histoire, des arts et des littératures du Moyen Âge, dans lesquelles l’expérimentation et l’innovation méthodologiques occuperont sans aucun doute une place majeure.

L’ambition de cette rencontre bilingue (anglais/français) destinée en particulier aux jeunes chercheurs et aux étudiants sera, d’une part, d’illustrer combien et comment les humanités numériques contribuent à redynamiser de nombreux champs de recherche en études médiévales et, d’autre part, de fournir une première initiation à certains outils de travail dont les rudiments peuvent s’acquérir au prix d’efforts mesurés. La focale portera sur trois méthodes d’analyse quantitative des sources textuelles : 1) l’analyse de réseaux, qui, par l’utilisation de calculs et de graphes, permet d’étudier les relations entre entités sociales, et ainsi de mieux comprendre certains phénomènes sociaux ; 2) le text mining, qui vise à explorer de vastes ensembles documentaires numérisés pour en extraire des données textuelles exploitables par le chercheur ; 3) la stylométrie, dont l’ambition est d’étudier le style propre d’un auteur par le recours à des outils statistiques et, partant, de jeter une lumière nouvelle sur les questions d’attribution.

Concrètement, la rencontre s’articulera en deux temps. La première journée, organisée à l’Université de Namur, illustrera les potentialités de l’analyse de réseaux, du text mininget de la stylométrie dans le cadre de présentations mêlant réflexions méthodologiques et études de cas. La seconde journée, prévue à l’Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve), adoptera, quant à elle, une visée plus pédagogique, puisqu’elle proposera une initiation aux méthodes de l’analyse de réseaux, du text mining et de la stylométrie à travers des ateliers ouverts aux débutants. Ces journées d’étude ont avant tout l’ambition de défricher le terrain en vue de l’éventuelle organisation d’autres activités liées aux humanités numériques. Elles aboutiront à la mise en ligne d’un répertoire synthétique décrivant les potentialités et les limites des outils numériques utilisés par les intervenants.

Ce rendez-vous sera organisé conjointement par le Réseau des Médiévistes belges de Langue française (groupe de contact du F.R.S.-FNRS), qui a depuis quelques années entamé sa « mue numérique », et par les groupes de recherche « PraME – Pratiques médiévales de l’écrit » (Université de Namur) et « H37 – Histoire et cultures graphiques » (Université catholique de Louvain).

Programme

Université de Namur

Lundi 7 mai 2018

9h15 : Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent)et Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ) – Introduction

Modérateur : Tristan Martine (Université Lyon-III)

  • 9h30 : Johannes Preiser-Kapeller (Österreichische Akademie der Wissenschaften)– Mapping Medieval Conflicts: A Network Analytical Approach Towards Political Dynamics in the Pre-Modern Period
  • 10h15 : Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ) – Analyse de réseaux et critique historique : quelques enseignements tirés de l’étude du « schisme » de Cambrai (vers 1100)

11h00 : pause

Modérateur : Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent)

  • 11h15 : Nicolas Perreaux (Goethe Universität Frankfurt am Main) – Les corpus diplomatiques numérisés : contenus, méthodes, possibilités
  • 12h00 : Dominique Stutzmann (CNRS / IRHT) La recherche en plein texte dans les manuscrits médiévaux : la reconnaissance des écritures manuscrites dans le projet HIMANIS

12h45 : pause de midi

  • 14h00 : Jeroen De Gussem (UGent) – Forgery in Saint-Denis: A Stylometric Study in the Donation of Charlemagne

Modératrice : Adélaïde Lambert (ULiège)

  • 14h45 : Jean-Baptiste Camps (École nationale des Chartes) – L’analyse généalogique de traditions textuelles : présentation du module « Stemmatology » pour R

15h30 : Pause

  • 15h45 : Nicolas Mazziotta (ULiège) – Lire, choisir et découvrir, puis numériser : la part du philologue dans les nouvelles technologies
  • 16h30 : Pascale Renders (Université de Lille / Université de Liège)et Esther Baiwir (Université de Lille / Université de Liège) – Ancien picard, picard moderne : quelles ressources numériques ?
  • 17h15 : Paul Bertrand (UCLouvain) – Remarques conclusives

Université catholique de Louvain

mardi 8 mai 2018

Ateliers

  • 9h30 : Atelier no 1 – Initiation à l’analyse de réseaux, org. par Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent), Nicolas Ruffini-Ronzani (UNamur / UVSQ)etJohannes Preiser-Kapeller (Österreichische Akademie der Wissenschaften)

12h30 : pause de midi

  • 14h00 : Atelier no 2 – Initiation à la fouille de texte, à l’analyse sémantique et à la stylométrie, org. par Jeroen De Gussem (UGent), Sébastien de Valeriola (UCLouvain / UGent) et Nicolas Perreaux (Goethe Universität Frankfurt am Main)

Pour plus d’informations : « Humanités numériques : de nouveaux outils pour le médiéviste », Journée d’étude, Calenda, Publié le vendredi 23 mars 2018, https://calenda.org/437094

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts