[Parution] P. Larcher, Sur le Coran. Nouvelles approches linguistiques

Ouvrage publié avec le concours de l’Iremam – Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman, UMR 7310 – CNRS – Université d’Aix-Marseille.

Ce volume rassemble douze articles ventilés en cinq sections. Texte. Que peut dire un linguiste sur les rapports de l’oral et de l’écrit et la façon dont ils doivent être ordonnés dans le Coran ? Langue. L’arabe coranique apparaît au linguiste comme chronologiquement préclassique et typologiquement non classique, mais classicisé par le biais des « lectures » grammaticales. Lexique. Cette section retrace, à travers leurs occurrences coraniques, le parcours du sens de trois mots clefs : lisān « langue », salām « paix » et ǧihād « guerre ». Discours. Le Coran met en scène une multitude de protagonistes, ce qui conduit un linguiste « énonciativiste » à une analyse polyphonique et, de là, à l’étude de la logique et de l’argumentation coraniques. Koranphilologie médiévale. Appendice aux quatre autres, cette section rappelle l’apport de la tradition linguistique arabe, spécialement de la « philologie coranique » et de sa pièce maîtresse, les Ma‘ānī al-Qur’ān d’al-Farrā’ (m. 207/822).

Voir: http://www.lambert-lucas.com/livre/sur-le-coran-nouvelles-approches-linguistiques/?fbclid=IwAR1nsCs9tQ_vg3F9LaSGqUjEhnM2kCxrd25c-BrLGQAU6iYIBZ3OXUtVpCI

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts