[Parution] Patrick Pion et Nathan Schlanger (Dir.), Apprendre. Archéologie de la transmission des savoirs, Paris, Inrap/La Découverte, 2020, 304 p.

couverture1.jpg

L’Inrap et La Découverte publient les actes du colloque Apprendre, Archéologie de la transmission des savoirs, un ouvrage pour étoffer le débat sur l’apprentissage qui mêle la voix singulière de l’archéologie à la polyphonie disciplinaire des études dans le champ de la transmission des savoirs (en librairie dès le 11 juin 2020).

 

À l’instar de l’anthropologie, de l’histoire et de la sociologie, l’archéologie impose de ne pas restreindre les savoirs aux seuls territoires lettrés et aux cultures de l’écrit. Elle replace les connaissances et apprentissages humains dans une perspective de très longue durée, soit près de trois millions d’années au cours desquelles apparaît et se développe le langage articulé, principal vecteur de la transmission. À travers l’étude de la matérialité des supports, des dispositifs d’apprentissage et des lieux de savoir, cette discipline apporte également un éclairage original sur les phénomènes de transmission et de socialisation des connaissances dans les sociétés humaines passées et présentes, que ce soit lors d’activités quotidiennes informelles ou dans des cadres professionnels et intergénérationnels plus structurés.

Les textes rassemblés dans cet ouvrage sont issus du colloque international« Transmettre les savoirs, archéologie des apprentissages », organisé par l’Institut national de recherches archéologiques préventives, en partenariat avec Universcience, qui s’est tenu à la Cité des sciences et de l’industrie, les 28 et 29 novembre 2017, sous la direction scientifique de Patrick Pion (Inrap et université Paris-Nanterre) et de Nathan Schlanger (École nationale des chartes).

Source : INRAP

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts