[Parution] Martine Charageat, Bernard Ribémont, Mathieu Soula et Mathieu Vivas (dir.), Résister à la justice, XIIe – XVIIIe siècles, Paris, Classiques Garnier, 2019, 351 p.

À la lumière de l’historiographie récente et de l’analyse résistancielle issue des sciences sociales, il s’agit de considérer l’histoire judiciaire non pas seulement des résistances à la manière foucaldienne mais par les résistances, en termes de pratiques et en dépassant l’alternative obéissance/résistance.

Sommaire

Martine Charageat et Mathieu Soula, Introduction. L’affrontement des légitimités, p. 7-22.

PREMIERE PARTIE :  SE DRESSER CONTRE LA JUSTICE

Introduction, p. 25.

Bernard Ribémont, Résister à la justice dans la littérature narrative de fiction du Moyen Âge. L’efficace de l’ambiguïté, p. 27-44.

Luca Fois, L’inquisiteur mis en échec. Savoir juridique et contrôle des informations, l’exemple d’un procès pour hérésie dans la Lombardie du XIIIe siècle, p. 45-58.

Laure Verdon, Refus de justice et identité nobiliaire. L’affaire Hugues de Baux contre Pelet de Mimet, Roquevaire (1298-1303), p. 59-73.

María Asenjo González, Resistencia a la justicia y desacato en las ciudades castellanas (1450-1520), p. 75-105.

María Luisa Pedrós Ciurana, Otro género de resistencia. La magia apresada,  p. 107-119.

Giovanni Romeo, Résister à l’Inquisition, résister à la justice de l’Église. Le cas de l’Italie de la Contre-Réforme, p. 121-133.

DEUXIÈME PARTIE : JOUER AVEC LES RÈGLES DE LA JUSTICE

Introduction, p. 137.

Pascal Texier, Résistance, contournement ou instrumentalisation ?
Usage de la justice dans la France du bas du Moyen Âge, p. 139-152.

Ricardo Córdoba de la Llave, Factores de prevaricación judicial en la Castilla medieval, p. 153-168.

Sandrine Lavaud, En lutte contre les privilèges du vin
Marchands du Haut-Pays contre jurade de Bordeaux sous arbitrage du parlement (fin XVe-début XVIe siècle), p. 169-186.

Roberto Tufano, Resistenze di parte e di ceto alla giustizia regia nelle Sicilie durante il Settecento. La ricusazione del giudice como strumento di lotta politica tra élites durante il viceregno austriaco, p. 187-206.

Mathieu Soula, Mettre à nue la violence judiciaire. Faire face au pouvoir de mort à Toulouse au XVIIIe siècle, p. 207-224.

Sébastien Annen, Résister par la grâce aux « poursuites non-méritées du Ministère public ». La grâce, la fuite et l’innocence dans la France des années 1780, p. 225-238.

TROISIEME PARTIE : RESISTANCES ET CONSTRUCTION DE LA SOUVERAINETE

Introduction, p. 241-242.

Julien Briand, Justiciables, échevins et officiers seigneuriaux face aux évolutions de la procédure rémoise (XIVeXVe siècles), p. 243-261.

Véronique Beaulande-Barraud, La juridiction du chapitre de Reims, un moyen de résister à la justice archiépiscopale, p. 263-278.

Bernard Dauven, Contester la grâce. Les rapports de pouvoir entretenus entre le prince et la partie intéressée dans les rémissions (Brabant, XVIe et XVIIe siècles), p. 279-292.

Olivier Caporossi, Résister aux abus du corregidor de Plasencia en 1622, un triomphe pour la justice du roi ?, p. 293-309.

Rachel Renault, Résistance à la justice et construction du politique. Les territoires immédiats d’Empire de Saxe et Thuringe face aux justices impériales et territoriales (XVIIe-XVIIIe siècles), p. 311-324.

Sophie Delbrel, Quand l’administration résiste à la justice. L’accord en matière de fiscalité indirecte aux XVIIIe et XIXe siècles, p. 325-340.

 

Index des œuvres, p. 341-342.

Résumés, p. 343-348.

Table des matières, p. 349-351.

 

Source : Classiques Garnier 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts