Offre d’emploi : Ingénieur-e d’études en analyses des manuscrits médiévaux français

Informations générales

Référence : UPR841-DOMSTU-003
Lieu de travail : PARIS 16
Date de publication : mercredi 23 janvier 2019
Type de contrat : CDD Technique/Administratif
Durée du contrat : 7 mois
Date d’embauche prévue : 1 avril 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2100 et 2720 € bruts mensuels selon expérience
Niveau d’études souhaité : Bac+5
Expérience souhaitée : Indifférent

Mission

* Participer à l’élaboration d’un corpus de sources et de données concernant la transmission écrite des textes au Moyen Âge (manuscrits datés latins et français) dans le cadre du projet ECMEN (Ecriture médiévale et outils numériques)
* Mettre en œuvre des outils de mise en forme et d’édition de sources et de données historiques et culturelles de nature textuelle (manuscrits latins et français du Moyen Âge occidental) à partir d’images numérisées

Activités

* Identifier, décrire et analyser des manuscrits médiévaux en français portant des indications de date, de lieu ou de copiste
* Participer à l’élaboration et alimenter les outils numériques de traitement, d’analyse critique et de diffusion de ces sources (catalogues de manuscrits datés)
* Enrichir des éditions de texte existantes
* Participer à l’édition de textes en ancien français et en moyen français

Compétences

Connaissances
* Connaissance des manuscrits médiévaux (connaissance générale)
* ancien français et moyen français (connaissance approfondie)

Compétences opérationnelles
* Savoir transcrire les écritures (manuscrits, documents épigraphiques, imprimés anciens…) et savoir relever les formes
* Savoir formaliser les besoins et les contraintes pour l’élaboration des outils de traitement des données (maîtrise)
* Utiliser les logiciels spécifiques à l’activité (Transkribus, Oxygen)

Contexte de travail

L’Institut de recherche et d’histoire des textes se consacre à la recherche fondamentale sur les manuscrits médiévaux et les imprimés anciens. L’histoire des textes écrits dans les principales langues de culture du pourtour méditerranéen, dont le latin et les langues romanes, y est traitée dans tous ses aspects : supports matériels de l’écrit, écriture et décoration, contenu textuel, iconographie, diffusion et réception.
Le projet ECMEN (Ecritures médiévales et outils numériques) vise à l’analyse de l’évolution des écritures latines du Moyen Âge dans les textes latins et vernaculaires, en s’inscrivant dans le champ des humanités numériques et de la paléographie quantitative. Le travail s’effectuera à la section de Paléographie latine, sous la supervision du responsable du projet D. Stutzmann, dans une équipe composée de quatre personnes.

Source

https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UPR841-DOMSTU-003/Default.aspx

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts