L’économie templière en Occident (Troyes, 24-26 octobre 2012)

Appel à contribution, date limite 2 février 2012

L’économie templière en Occident : patrimoines, commerce, finances

Troyes, 24-26 octobre 2012

 

Ce colloque tentera de dresser le bilan des recherches sur l’économie templière : fondements idéologiques et soutiens familiaux qui permirent son enracinement territorial ; géographie des implantations et structuration du temporel ; fonctionnement et diversification des activités des maisons templières ; entreprises de construction et conception des bâtiments économiques ; comparaison des modèles et programmes économiques avec le monachisme cistercien ; rôles et limites des privilèges commerciaux qui leur ont été accordés, notamment dans l’aire des foires de Champagne ; expertise financière et développement des techniques bancaires ; participation à l’essor de la navigation maritime et commande de navires.

Argumentaire

La question du rôle économique de l’ordre du Temple est le parent pauvre de l’historiographie de ce dernier quart de siècle.

Le système économique constitué par « les enfants chéris de saint Bernard » — l’expression est d’Alain Demurger — afin de soutenir les opérations militaires en Terre sainte, reposait sur un important réseau de commanderies et de propriétés foncières, tourné vers l’agriculture, la vigne et l’élevage. Le dépôt ou le crédit accordé à des personnes physiques et morales sont à l’origine de leurs activités financières et bancaires. Les exemptions de péages et de taxes facilitèrent l’intégration des frères noirs dans les circuits d’échanges occidentaux ; elles aidèrent aussi le développement d’activités économiques et commerciales qui assurèrent le versement annuel des responsions aux frères blancs combattants en Terre sainte ou dans la péninsule ibérique.

Ce colloque tentera de dresser le bilan des recherches sur l’économie templière : fondements idéologiques et soutiens familiaux qui permirent son enracinement territorial ; géographie des implantations et structuration du temporel ; fonctionnement et diversification des activités des maisons templières ; entreprises de construction et conception des bâtiments économiques ; comparaison des modèles et programmes économiques avec le monachisme cistercien ; rôles et limites des privilèges commerciaux qui leur ont été accordés, notamment dans l’aire des foires de Champagne ; expertise financière et développement des techniques bancaires ; participation à l’essor de la navigation maritime et commande de navires.

Colloque international organisé par le CERHIC (Centre d’Études et de Recherche en Histoire Culturelle) de l’Université de Reims Champagne-Ardenne et le Conseil général de l’Aube dans le cadre de l’exposition Templiers. Une histoire, notre trésor, présentée par les Archives départementales de l’Aube, en partenariat avec les Archives nationales, à l’Hôtel Dieu-le-Comte de Troyes du 15 juin au 31 octobre 2012.

Modalités pratiques :

Les propositions de communications (une demi-page) sont à adresser impérativement

avant le 02 février 2012 à :

Marie-Hélène Morell, Ingénieur d’Études, CERHIC, Bâtiment Recherche, UFR des Lettres et Sciences Humaines, 57, Rue Pierre Taittinger, 51096 Reims Cedex / Téléphone/Télécopie : 03.26.91.36.75 / Courriel. : mh.morell@univ-reims.fr

Durée des interventions : 30 minutes.

Déroulement du colloque :

  • Mercredi (après-midi) 24 octobre 2012 (antenne universitaire de Troyes),
  • Jeudi 25 octobre 2012 (Ancienne abbaye de Clairvaux, hostellerie des dames),
  • Vendredi 26 octobre 2012 (antenne universitaire de Troyes).

Comité d’organisation :

  • Archives départementales de l’Aube : Nicolas DOHRMANN, Arnaud BAUDIN, Claudie ODILLE
  • CERHIC : Marie-Hélène MORELL

Comité scientifique :

  • Michel BALARD, Président du comité scientifique, Professeur émérite d’Histoire médiévale à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Jean-Marie YANTE, Professeur d’Histoire médiévale à l’Université catholique de Louvain
  • Patrick DEMOUY, Professeur d’Histoire médiévale à l’Université de Reims Champagne-Ardenne
  • Damien CARRAZ, maître de conférences en Histoire médiévale à l’Université de Clermont-Ferrand
  • Nicolas DOHRMANN, archiviste-paléographe, conservateur du patrimoine, directeur des Archives départementales de l’Aube
  • Ghislain BRUNEL, archiviste-paléographe, conservateur en chef du patrimoine aux Archives nationales (Paris) et co-commissaire scientifique de l’exposition
  • Arnaud BAUDIN, adjoint au directeur des Archives départementales de l’Aube et co-commissaire scientifique de l’exposition.