[Publication] D’HOMÈRE À ÉRASME La transmission des classiques grecs et latins

Comment les textes grecs et latins ont-ils réussi à traverser le temps ? Si beaucoup ont disparu, c’est souvent par miracle que les grandes œuvres des Anciens ont échappé à la destruction, aux menaces des invasions, aux incendies des bibliothèques, en Orient comme en Occident.

L’ouvrage explique les conditions de la survie des textes classiques et la façon dont, dans l’Antiquité, au Moyen Âge et à la Renaissance, les érudits les ont lus, sélectionnés, commentés et copiés. Reflets des grandes étapes de la civilisation européenne, cette transmission engage une histoire de l’éducation ainsi qu’une histoire des pratiques savantes.

Au xve siècle, une invention capitale change la donne : l’imprimerie facilite la diffusion des textes et a bientôt un effet profond sur le progrès et les usages de la philologie. Apparaît alors dans les pays occidentaux une res publica litterarum qui s’attache à élaborer des méthodes pour éditer ces œuvres, fondées sur la connaissance de la tradition : ces techniques font l’objet du dernier chapitre de l’ouvrage.

 

Traduction en français d’une réédition d’un ouvrage anglais paru pour la première fois en 1968. 

Accès en ligne : https://books.openedition.org/irht/290

Source : https://rmblf.be/2023/01/08/publication-en-ligne-leighton-d-reynolds-et-nigel-g-wilson-dhomere-a-erasme-la-transmission-des-classiques-grecs-et-latins/


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
sebastienvillevieille (8 janvier 2023). [Publication] D’HOMÈRE À ÉRASME La transmission des classiques grecs et latins. Doc-Ciham. Consulté le 23 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nuab


Vous aimerez aussi...

1 réponse

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search