Post-doctorat : Institut historique allemand, 3 ans renouvelables (date limite : 20/05)

L’Institut historique allemand, centre de recherche de la fondation publique Max Weber – Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland, recrute au 1er septembre 2019 (négociable):

  1. un/e chercheur/se pour le département de recherche sur le Moyen Âge 
  2. un/e chercheur/se pour le département de recherche en histoire moderne 

L’institut, qui s’est donné la triple mission »Recherche – Médiation – Qualification«, œuvre dans le champ de l’histoire française, franco-allemande et ouest-européenne – de l’Antiquité tardive à nos jours – et joue un rôle de médiateur entre la France et l’Allemagne. Il s’est récemment enrichi de deux nouveaux axes de recherche: les humanités numériques et l’Afrique subsaharienne.

Nous recrutons au 1er septembre 2019 un/e chercheur/se (postdoc) pour les départements Moyen Âge et époque moderne. Il s’agit d’un poste à visée de qualification, la thèse d’habilitation par exemple, d’une durée de trois ans avec possibilité de prolongation jusqu’à maximum cinq ans. Le projet de recherche doit s’inscrire dans les thèmes de l’IHA, mais le sujet peut être défini librement par le ou la candidat/e.

Les tâches comprennent:

  • la réalisation du projet personnel de recherche,
    • la collaboration active au sein du département (organisation d’évènements scientifiques, évaluation des dossiers scientifiques, encadrement de boursier/ères, etc.),
    • collaboration active au sein de la rédaction des publications de l’IHA,
    • rôle d’interlocuteur/trice pour les chercheur/ses français/es et allemand/es pour l’époque concernée,
    • engagement au sein des groupes de travail au niveau de l’institut et de la fondation.

Profil requis:

  • un projet étoffé qui propose une démarche innovante dans les champs de recherche de l’IHA. Les approches interdisciplinaires, comparatives et/ou transculturelles sont particulièrement bienvenues, de même que les projets intégrant les humanités numériques,
    • une excellente thèse de doctorat en histoire,
    • une parfaite maîtrise de l’allemand ou du français et de bonnes connaissances de l’autre langue.

Nous proposons:

  • une grande latitude pour développer en autonomie un profil scientifique international par le biais d’événements, de coopérations avec des institutions partenaires, etc.,
    • une collaboration au sein d’une équipe dynamique,
    • une activité variée en plein cœur de Paris,
    • si les conditions sont remplies, la rémunération s’effectue selon la grille salariale du service public allemand – indice 13 (TVöD 13), avec une indemnité d’expatriation devant couvrir le différentiel du coût de la vie à Paris et une aide au loyer. Si ces conditions ne sont pas remplies, la rémunération s’aligne sur la grille indiciaire de rémunération locale de l’ambassade d’Allemagne à Paris,
    • un poste au sein d’une entité publique financée par le ministère fédéral de l’Enseignement et de la Recherche.

L’IHA promeut l’augmentation du nombre de femmes dans la recherche et invite donc explicitement les femmes qualifiées à présenter leur candidature. À qualifications égales, priorité sera donnée aux femmes, conformément aux directives fédérales en matière d’égalité entre les sexes. À qualifications égales, priorité sera donnée aux candidat/e/s handicapé/e/s.

Le poste est à pourvoir à Paris. L’IHA est un employeur soucieux de prendre en compte la vie familiale de ses employé/e/s. Vous trouverez sur notre site Internet des informations sur le service d’aide aux familles de l’institut ainsi qu’un guide sur le congé maternité, les modes de garde des enfants, le congé parental et l’allocation parentale en France et en Allemagne, tenant compte des particularités du lieu de séjour à l’étranger. Pour toute question sur la rémunération, la conciliation de la vie familiale et professionnelle ou sur le travail à l’étranger, nous vous invitons à contacter Mme Judith Mirschberger (jmirschberger@dhi-paris.fr ou +33 [0]1 44 54 23 81).

Pour les questions de contenu, veuillez vous adresser soit à M. Rolf Große (Moyen Âge: rgrosse@dhi-paris.fr) soit à M. Rainer Babel (époque moderne: rbabel@dhi-paris.fr).

Merci d’adresser votre candidature avec les documents suivants : lettre de motivation, CV, diplômes, attestations de connaissances linguistiques, coordonnées de deux personnes de référence ainsi que la description détaillée du projet de recherche (max. 25 000 caractères, espaces et bibliographie comprises) sous forme électronique à M. Thomas Maissen, bewerbung@dhi-paris.fr (dossier complet et réuni dans un unique fichier PDF) au plus tard le 20 mai 2019. Les entretiens se dérouleront les 4 et 5 juin 2019, sous réserve de modifications.

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journée d’étude : Journée d’étude des médiévistes de Grenoble, 13/05

La première journée d’études des médiévistes de Grenoble se tiendra le lundi 13 Mai 2019, de 9h à 18h, en salle Jacques Cartier et en salle 101 de la Maison des langues à l’UGA (campus Saint-Martin-d’Hères). “L’actualité de la recherche en médiévistique à Grenoble” est un événement issu d’une collaboration entre des doctorantes de Litt&Arts et du LUHCIE, il réunit doctorant·es, masterant·es, jeunes docteur·es et enseignant·es chercheur·ses autour de leurs intérêts de recherche. Cette journée se veut un temps d’échanges conviviaux qui nous permette de mieux connaître le travail de chacun·e et de faire vivre l’interdisciplinarité si essentielle à notre champ d’étude.

Pour favoriser le dialogue, des présentations courtes (10 mn) se succèderont, durant lesquelles chacun·e exposera l’une de ses découvertes récentes, une thématique de travail particulière ou l’état actuel de ses recherches.

Nous aurons par ailleurs le plaisir d’accueillir à cette occasion Térence de Monredon, chercheur indépendant en histoire de l’art. Spécialiste des décors peints des habitats médiévaux, il présentera une conférence inaugurale sur la fresque du Châtel de Theys.

La journée dans son ensemble est ouverte à tout public intéressé

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

[Université D’été] Entreprendre dans les économies médiévales et modernes : Innover, risquer, organiser.

8ème école d’été d’histoire économique; 26-27 et 28 août 2019, Suse, Italie.

La huitième école d’été organisée sous l’égide du Labex Hastec implique, dans le cadre du Labex, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Lamop), l’EPHE (Saprat) ainsi que les Archives Nationales. Plusieurs institutions hors Labex y sont également associées, notamment l’Université Toulouse 2 (Framespa), l’IDHE.S (Universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne), ainsi que des laboratoires de Paris-Nanterre et Paris 8. Elle aura pour thème « Entreprendre dans les économies médiévales et modernes. Innover, risquer, organiser ». Cette thématique permettra de poursuivre et d’approfondir celles qui ont été développées les années précédentes (la valeur des choses, la pauvreté, les biens communs, les moyens de paiement, la qualité, l’organisation du travail, les écritures de l’économie).

L’école d’été est organisée par un collectif comptant actuellement 9 membres, historiens médiévistes, modernistes et contemporanéistes, une économiste, ainsi qu’un conservateur des Archives Nationales. Ce groupe définit la thématique de l’école d’été et se constitue en jury pour sélectionner les candidats à l’école d’été. Il invite les participants seniors. 

Convergence avec le programme d’HASTEC et celui du PC1.

Ce thème permettra d’arrimer la réflexion à l’intérieur du PC 1, Compétences et Savoirs. Entreprendre des actions économiques implique en effet de mobiliser des compétences ou des savoirs pratiques ou théoriques et de les utiliser pour construire des objets institutionnels complexes, allant de la seigneurie aux compagnies de la fin du Moyen Âge ou aux sociétés par action du XIXe siècle. Les compétences ou les savoirs à mobiliser vont des techniques de l’écriture à la mobilisation de la main d’œuvre par la coercition ou par la fixation d’un salaire destiné à l’attirer et à la mettre au travail.

Les techniques de l’écrit, qui ont fait l’objet de la 7e école d’été d’histoire économique sont elles-mêmes d’une diversité foisonnante et vont de la mise par écrit des titres de propriété aux différentes techniques permettant de mesurer la circulation des flux d’objets, de services ou d’argent entre les parties. Il y a là des savoir-faire souvent complexes et qui vont de la simple mise en liste dans des inventaires aux comptabilités à partie double dont la maîtrise devient, à partir du XVe siècle, une nécessité pour les gros négociants. Entreprendre, cela signifie aussi évaluer le travail des ouvriers, être capable d’en mesurer l’effectivité et l’efficacité, autant que la valeur : c’est organiser autant que mesurer ou compter.

Objectifs et nature de l’opération

La nature du thème implique, outre la mobilisation d’historiens médiévistes et modernistes, la présence d’économistes et de sociologues spécialisés dans l’étude de la vie économique. La méthode proposée est de faire présenter une série d’exposés par des spécialistes et de les mettre en débat. Le but poursuivi est d’approfondir nos connaissances et nos réflexions sur ces matières et de permettre à des doctorants ou à des postdoctorants de s’associer à ces travaux par une participation active. La partition des doctorants / postdoctorants prendra la forme d’exposés sur leurs propres travaux et de prises de paroles dans le débat suivant les interventions.

Voir la publication complète sur les carnets du LAMOP.

Lieu: Suse, Italie

Date: 26, 27 et 28 août 2019

Modalités d’inscription: les dossiers sont à envoyer avant le 10 mai 2019. Voir calenda.org.

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts