5 Post-DOc LabEx HASTEC (limite : 1er juillet 2019)

Le labEx Hastec en histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances (HASTEC) propose pour l’année civile 2020, cinq contrats post-doctoraux (1 an) à de jeunes chercheurs inscrivant leur enquête dans les champs thématiques du LabEx.

Informations : https://labexhastec-psl.ephe.fr/2019/04/18/appel-a-candidature-pour-les-contrats-post-doctoraux-2020/?fbclid=IwAR1CY-6hsVX661cqDig4C1ADspKTU9jl2hKsC7K08148Gf-1m68r-XynN3c

> Appel d’offre et constitution du dossier de candidature (à compléter)

> Contrat post-doctoral – fiche de renseignements (à compléter)

> Obligation des chercheurs Post-doc du labEx Hastec

> Liste des laboratoires partenaires du LabEx Hastec (les correspondants scientifiques doivent être membres du Labex Hastec)
Ensuite une fois sur cette page, cliquez sur « Liste des membres et associés HASTEC » pour chaque laboratoire

Date limite : 1er juillet 2019

Dépôt du dossier de candidature

Pour les candidatures aux contrats post-doctoraux, le dossier de candidature doit être envoyé sous forme électronique au format .pdf (un seul fichier portant le nom du candidat) et la publication significative (aussi au format .pdf), avant le lundi 1er juillet 2019 (à 9h du matin), au Service de la Recherche de l’EPHE, à l’attention de M. Sylvain Pilon, Chargé d’appui à la coordination du LabEx Hastec : coordinateur.hastec@ephe.sorbonne.fr

M. Jérôme Billaud (responsable administratif, Service de la Recherche de l’EPHE) : recherche@ephe.sorbonne.fr

Les correspondants scientifiques doivent être membres du Labex Hastec  > Liste des partenaires

Examen des dossiers et pré-sélections : Mardi 22 octobre 2019

> Procédures de sélection pour les post-doctoraux Hastec 

Résultats Audition et sélection des candidats : Mardi 12 novembre 2019

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

More Posts

2 Post-Doc : Multilingual dynamics of Literacy Culture of Medieval Flanders, Univ. Utrecht (limite : 12 juin 2019)

2 Postdoc : “The Multilingual Dynamics of the Literary Culture of Medieval Flanders, ca 1200 – ca 1500”, Univ. d’Utrecht

Date limite : 12 juin 2019

Interviews are scheduled for June 21, 2019

Job description
We are looking for two Postdoctoral Researchers in the research project ‘The Multilingual Dynamics of the Literary Culture of Medieval Flanders, ca 1200 – ca 1500’. These two positions are part of a research project funded by the Netherlands Organisation of Scientific Research (NWO). This four-year project seeks to correct the traditional, monolingual view on Flemish literature between ca 1200 and ca 1500. It is the first large-scale investigation devoted to the literary culture of medieval Flanders from a multilingual perspective. A full description of the project can be read here.

The project consists of three subprojects. Since December 1, 2018, a PhD candidate (4 years, 1.0 FTE) studies the literary dynamics resulting from the interaction between Middle Dutch and other languages in Flemish texts, Flemish multi-text manuscripts and booklists from medieval Flanders. From December 1, 2019, onwards, two Postdocs (each 3 years, 1.0 FTE) will carry out the remaining subprojects.

  • Postdoc 1 will focus on Dutch, French and Latin texts that were written by authors in medieval Flanders and texts that were read in that region.
  • Postdoc 2 will study manuscripts containing Dutch, French and Latin texts that scribes produced in medieval Flanders and the manuscripts that circulated in that region. In the deepening and synthesising stages of the project, the findings of the two Postdoc subprojects will be combined.

Tasks
Each of the two Postdocs will be asked to :

  • set up a data collection of texts or manuscripts whose production and/or reception can be assigned to medieval Flanders ;
  • apply various theoretical perspectives to the dataset ;
  • write two international conference papers ;
  • contribute to the organization of the project’s final conference ;
  • co-author and co-edit the conference proceedings ;
  • contribute to teaching (f.e. tutorials for Research Master students) ;
  • contribute to the exhibition that is part of the project ;
  • write a popularizing essay ;
  • deliver a public lecture.

Qualifications

  • You have completed a PhD in a field relevant to the project.
  • You have a good research record.
  • You have a working knowledge of medieval languages (French, Dutch, Latin).
  • You have a working knowledge of medieval manuscripts.
  • You have a working knowledge of modern English, French and German.
  • You are able to work both independently and as part of a closely collaborating team.

Offer
We offer a two temporary positions (1.0 FTE each) for one year, starting on December 1, 2019. Upon good performance, the contract will be extended for another 24 months (36 months in total).

The gross salary – depending on previous qualifications and experience – ranges between €3,389 and €3,637 (scale 10 according to the Collective Labour Agreement Dutch Universities) gross per month for a full-time employment. Salaries are supplemented with a holiday bonus of 8 % and a year-end bonus of 8.3 % per year. We offer a pension scheme, (partly paid) parental leave, collective insurance schemes and flexible employment conditions (multiple choice model).

About the organization
A better future for everyone. This ambition motivates our scientists in executing their leading research and inspiring teaching. At Utrecht University, the various disciplines collaborate intensively towards major societal themes. Our focus is on Dynamics of Youth, Institutions for Open Societies, Life Sciences and Sustainability.

The Faculty of Humanities has around 6,000 students and 900 staff members. It comprises four knowledge domains : Philosophy and Religious Studies, History and Art History, Media and Culture Studies, and Languages, Literature and Communication. With its research and education in these fields, the Faculty aims to contribute to a better understanding of the Netherlands and Europe in a rapidly changing social and cultural context. The enthusiastic and committed colleagues and the excellent amenities in the historical city center of Utrecht, where the Faculty is housed, contribute to an inspiring working environment.

Additional information
For additional information on the project, you may contact prof. dr Bart Besamusca (a.a.m.besamusca@uu.nl), dr André Bouwman (a.t.bouwman@library.leidenuniv.nl) or prof. dr Remco Sleiderink (remco.sleiderink@uantwerpen.be).
For general information about the two Postdoc positions, please contact the ICON research coordinator Hanneke Jansen (h.m.jansen@uu.nl).

You will be based at the Institute for Cultural Inquiry (ICON) and the Department of Languages, Literature and Communication (TLC), under supervision of prof. dr Bart Besamusca.

If you are interested in applying for one of the two Postdoc positions, please submit digital copies of :

  • a curriculum vitae including personal and academic details and the contact details of two scholars who can be contacted for a reference ;
  • a list of publications ;
  • a one-page letter of motivation, explaining why you think you are fit for the position ;
  • a (maximum) two-page research note, introducing your specific ideas about the research you would like to carry out. You may use this note to express your preference for one of the two advertised subprojects (texts or manuscripts).

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

More Posts

Post-Doc “Medieval History”, Univ. Zurich (limite : 30 juin 2019)

The History Department of the University of Zurich (Switzerland) invites applications for a Postdoctoral Scholar in Medieval History (50%, temporary 3 to 6 years) attached to the Chair for Medieval History of Prof. Dr. Simon Teuscher.

Starting Date : 1 September 2019

The History Department of the University of Zurich is one of the biggest and most multifarious institutes of history in the German-speaking area. About 130 employees teach and conduct research here, and towards 2’000 students are enrolled in bachelor’s and graduate study programs.

Date limite : 30 juin 2019

Postdoctoral scholars will conduct a research project, teach two classes a year, and participate in the activities of the chair. Candidates should have a finished PhD thesis of exceptional quality, a postdoctoral research project, teaching experience, and teamwork skills.

Informations PDF : http://www.shmesp.fr/IMG/pdf/50__postdoctoral_scholar_medieval_history_prof_teuscher_aha.pdf

To apply, please submit a cover letter including a full curriculum vitae, a publication list, an outline of the proposed project, and copies of diplomas and certificates. Please also indicate two academic references. Applications should be submitted as PDF file by email to sekteuscher@hist.uzh.ch by 30 June 2019.

Contact Simon Teuscher with questions : simon.teuscher@hist.uzh.ch, +41 44 634 38 55.

The University of Zurich aims at increasing the proportion of women in research and teaching and encourages female applicants to apply for this position.

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

More Posts

[COlloque] Diffusion des normes dans l’Église de la fin du Moyen Âge. Les législations ecclésiastiques locales, 1215-1500

L’objet de ce colloque est d’étudier les transferts, créations, transformations et résiliences de normes au sein des législations ecclésiastiques locales entre 1215 et 1500. Le projet de recherche dont est issu cette rencontre est centré sur la France médiévale et les territoires proches (France actuelle, Flandres, Suisse, Italie du Nord), mais le colloque pourra être l’occasion d’ouvrir le champ géographique à l’ensemble de l’Europe catholique, dans une optique comparatiste.

Ce colloque marquera l’aboutissement d’un projet de recherche sur deux ans (2017-2018 et 2018‑2019) faisant l’objet d’une collaboration franco-américaine et dirigé par Rowan Dorin (Université de Stanford) et Christine Barralis (Université de Lorraine). Projet financé par le Thomas Jefferson Fund de la FACE Foundation, les universités de Stanford et de Lorraine, le Centre France-Stanford d’études interdisciplinaires. Enjeux et objectifs scientifiques. L’objet de ce colloque est d’étudier les transferts, créations, transformations et résiliences de normes au sein des législations ecclésiastiques locales entre 1215 et 1500. Le projet de recherche dont est issu cette rencontre est centré sur la France médiévale et les territoires proches (France actuelle, Flandres, Suisse, Italie du Nord), mais le colloque pourra être l’occasion d’ouvrir le champ géographique à l’ensemble de l’Europe catholique, dans une optique comparatiste. Un intérêt particulier sera porté à la porosité ou l’imperméabilité des frontières juridictionnelles diocésaines et provinciales, dans un questionnement sur la création et l’éventuelle uniformisation des droits locaux. Alors que la question de la diffusion, au sein des statuts synodaux et provinciaux, du droit émanant des pontifes et conciles généraux a déjà fait l’objet d’un certain nombre d’études [Foreville, 1976 ; Pixton, 1995; Unger, 2004 …], la question des transferts de législations entre diocèses (et entre diocèses et provinces), des modalités et des limites de ces transferts, a surtout été abordée via la constitution de quelques grands livres synodaux du XIIIe siècle [Avril, Pontal, Cheney]. Il s’agit donc d’un champ d’études encore largement en friche concernant de larges espaces (sud et est du royaume de France notamment) et les XIVe-XVe siècles. C’est pourtant une question fondamentale en raison d’un triple contexte : de 1215 (concile de Latran IV) à 1500, l’Église occidentale est marquée par une fort développement du droit canonique, par la centralisation de l’administration de l’Église et par le développement des synodes diocésains et conciles provinciaux, lieux d’expression des normes. Il importe donc de se demander dans quelle mesure ce contexte nouveau a eu un impact sur la création et la standardisation éventuelle des législations locales. En questionnant le processus et les limites de ces transferts entre des diocèses, de diocèses au niveau provincial et inversement, nous questionnons les limites de la centralisation, la subsistance de spécificités et d’identités locales au sein de l’Église, la dynamique des pouvoirs locaux qui s’emparent ou non des législations générales, leur résistent, les transforment, et qui mettent en place de nouvelles pratiques et normes dans des processus bottom-up, et non pas seulement top-down, de création des législations. Dans un champ scientifique qui s’est longtemps focalisé sur la production législative initiée par la papauté, nous entendons donc porter l’attention sur le dynamisme des productions législatives locales. Celles-ci étant largement liées aux contextes locaux, leur étude nous permettra également de jeter un nouvel éclairage sur l’évolution des pratiques religieuses et sociales à la fin du Moyen Âge et la manière dont ces normes contribuent à maintenir ou construire des identités régionales propres.

Programme

Jeudi 13 juin 2019

9h30-10h : Introduction – Christine Barralis (Maître de conférences, Université de Lorraine) et Rowan Dorin (Assistant Professor of History, Stanford University)

A. L’élaboration et la diffusion des corpus normatifs

 Session 1 : La mise par écrit, entre normes et pratiques

Présidence : Marta Peguera-Poch (Professeure d’histoire du droit, Université de Lorraine)

10h-10h30 : « Le synodal de Reims (v. 1330) au sein de la province ecclésiastique de Reims », Véronique beaulande-barraud, Maître de conférences habilitée à diriger des recherches en Histoire, Université de Reims.

10h30-10h45 : Discussion

10h45-11h : Pause

11h-11h30 : « Officialités et statuts synodaux dans les anciens Pays-Bas, ca 1250‑1550 », Emmanuël Falzone, Maître-assistant en Histoire, Haute École Albert Jacquard, Namur ; assistant à la Faculté de droit de l’UC Louvain, Louvain‑la‑Neuve.

11h30-11h45 : Discussion

11h45-12h15 : « Traduttore, traditore ? Les statuts synodaux bilingues du diocèse de Troyes (XIVe‑XVe siècles) », Élisabeth Lusset, CR CNRS, LAMOP UMR 8589, Paris.

12h15-12h30 : Discussion

12h30-14h : Déjeuner

 Session 2 : La diffusion des normes

Présidence : Grégory Combalbert (Maître de conférences en histoire médiévale, Université de Caen)

14h-14h30 : « La question de la publicité de la norme et l’usage du concile. Exemple dans la province ecclésiastique de Vienne », Maxime Blachon, Doctorant en histoire du droit, Université Jean Moulin-Lyon 3.

14h30-14h45 : Discussion

14h45-15h15 : « Restauratio, Renovatio, Innovatio… Élaboration, diffusion et réception des ‟ Compilations synodales ” à la fin du Moyen Âge », Pascal Vuillemin, Maître de conférences en Histoire, Université de Savoie.

15h15-15h30 : Discussion

15h30-16h : « Legal Diffusion in the Spanish Medieval Church: the cities of southern Castile during the Reconquista », Diego Belmonte, Profesor Ayudante Doctor, Paleografía y Diplomática, Universidad de Sevilla.

16h-16h15 : Discussion

16h15-16h30 : Pause

B. L’encadrement des croyants : circulation et évolution des normes

Session 3 : Les normes morales

Présidence : Véronique Beaulande-Barraud (Maître de conférences en histoire médiévale, Université Reims-Champagne-Ardennes)

16h30-17h : « Les circulations des normes morales dans les statuts synodaux en Bretagne (début XIIIe-début XVIe siècle) », Laurent Guitton, chercheur associé à Tempora (EA 7468), Université de Rennes II.

17h-17h15 : Discussion

17h15-17h45 : « Au for de la confession. L’évêque et son pénitencier dans les statuts synodaux français et italiens (XIIIe-XIVe siècles) », Arnaud Fossier, Maître de conférences en Histoire, Université de Bourgogne.

17h45-18h : Discussion

18h15-19h : Présentation de la base de données CoSyn.

Vendredi 14 juin 2019

Session 4 : La famille chrétienne

Présidence : Brigitte Basdevant-Gaudemet (Professeure émérite d’histoire du droit, Université Paris Sud)

9h-9h30 : « Fiançailles, juridictions et disciplines synodales : ambiguïtés d’une norme et discontinuités de sa diffusion (XIIIe-XVe siècles) », Carole AVIGNON, Maître de conférences en Histoire, Université d’Angers.

9h30-9h45 : Discussion

9h45-10h15 : « La grossesse, l’accouchement et la protection des nourrissons et des enfants dans les statuts synodaux français », Sara MCDOUGALL, Associate professor of history, CUNY Graduate Center & John Jay College, New York.

10h15-10h30 : Discussion

10h30-10h45 : Pause

C. L’encadrement du clergé et des activités économiques

Session 5 : Le contrôle épiscopal

Présidence : Rowan Dorin (Assistant professor of History, Stanford University)

10h45-11h15 : « The obligations of the Swedish parish priests », Bertil NILSSON, Professor emeritus, Religious studies/History of Christianity, University of Gothenburg – Göteborg, Suède.

11h15-11h30 : Discussion

11h30-12h : « ‟Antiquam consuetudinem observatam”. Episcopal control over tithes in Lombard synodal legislation (14th century) », Fabrizio PAGNONI, Post-doctorant en histoire, Università degli Studi di Milano.

12h-12h15 : Discussion

12h15-13h45 : Déjeuner

Session 6 : Autour de l’usure

Présidence : Stefano Simiz (Professeur d’histoire moderne, Université de Lorraine)

13h45-14h15 : « ‟ Let Them Be Hanged from Trees ”: Anti-Usury Legislation in Thirteenth-Century Albi », Deborah SHULEVITZ, independent scholar, PhD of Columbia University.

14h15-14h45 : « Ecclesiastical Legislation across Como and Aquileia in the late Middle Ages », Raffaella BIANCHI RIVA, Professore associato in storia del diritto medievale e moderno, Università degli Studi di Milano.

14h35-15h15 : « Reception or Resistance? Usury Legislation and Episcopal Lawmaking (1150‑1400) », Rowan DORIN, Assistant Professor of History, Stanford University.

15h15-15h45 : Discussion

15h45-16h : Pause

16h-16h15 : Conclusions, Corinne Leveleux-Teixeira, Professeure d’histoire du droit, Université d’Orléans.

Lieu: Salle Ferrari – Ile du Saulcy, Metz (57)
Date: jeudi 13, vendredi 14 juin 2019

Retrouvez toutes les informations concernant ce colloque sur calenda.fr.

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Journée d’Étude] Les seigneurs de Beaujeu (Xe-XVIe siècle)

Journée d’études organisée par Bruno Galland et Xavier Hélary.


10h15 – Introduction (Bruno Galland, Archives départementales et métropolitaine, et Xavier Hélary, Université de Lyon)
10h30 – Jean-Michel Poisson (EHESS), “Fragments sculptés du cloître et d’un monument funéraire des Beaujeu dans l’église abbatiale de Belleville”
11h30 – Xavier Hélary (Université de Lyon), “Les sires de Beaujeu et Cluny”

12h30 – Déjeuner

14h – Daniela Cereia (Archivio di Stato de Turin), “Les sires de Beaujeu et les comtes de Savoie”
15h – Yann Potin (Archives nationales), “J. L .A. Huillard-Bréholles et le fonds des Beaujeu dans les Titres de Bourbon”
16h – Jean-François Lassalmonie (ENS Paris), “Anne de France, dame de Beaujeu”


Lieu: Auditorium des Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon, 34 rue du général Mouton-Duvernet, 69003 Lyon
Date: mardi 11 juin 2019, 10h-17h

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[École d’ÉTÉ] De la liturgie à l’image: l’illustration des Pontificaux de la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles) dans la Péninsule Italienne, dans le Midi de la France et dans la Péninsule Ibérique (Catalogne et Portugal)

Le cours se propose de retracer, à travers quelques exemples spécifiques, les étapes les plus importantes de l’histoire de la production des Pontificaux enluminés au bas Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles). Une attention particulière sera accordée aux problèmes stylistiques et iconographiques, aux questions liées à la reconstruction du contexte historique, économique, culturel et social de la production du Pontifical et aux techniques de production (ateliers, systèmes de production).

Maria Alessandra Bilotta, chercheuse de la Faculdade de Ciências Sociais e Humanas – NOVA FCSH, membre intégré de l’ Instituto de Estudos Medievais, est la Professeur responsable de ce cours qui se tiendra à Lisbonne, à la Faculdade de Ciências Sociais e Humanas – NOVA FCSH, du 22 juillet au 2 août 2019.

Ce cours fait partie des cours proposés par l’Université d’été 2019 de la Faculdade de Ciências Sociais e Humanas – NOVA FCSH.

Voir le programme et les modalités d’inscription au lien suivant : https://www.fcsh.unl.pt/formacao-ao-longo-da-vida/escola-de-verao/cursos-2019/da-liturgia-a-imagem-a-ilustracao-dos-pontificais-manuscritos-na-baixa-idade-media-seculos-xiii-xv-na-peninsula-italiana-no-sul-de-franca-e-na-peninsula-iberica-catalunha-e-portugal

Lieu: Universidade Nova de Lisboa, Lisbonne, Portugal
Date: 22 juillet – 2 août 2019
Prix: entre 115 et 170 euros selon statut.

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Parution] Présentation et débat autour de l’ouvrage Imago Libri. Représentations carolingiennes du livre, Paris, INHA, 27 juin, 18H-20h

Ouvrage paru sous la direction de Charlotte Denoël, Anne-Orange Poilpré et Sumi Shimahara, Turnhout, Brepols, 2018 (Bibliologia 47).


Pascale Bourgain (École Nationale des Chartes) et Ioanna Rapti (EPHE) présideront une courte table-ronde.
Un cocktail sera servi en salle Warburg.

RSVP avant le 30 mai: charlotte.denoel@bnf.fr

Lieu: Institut National d’Histoire de l’Art, salle Vasari, 2 Rue Vivienne, 75002 Paris.
Date: 27 juin, 18h-20h.


Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Soutenance HDR] D. Boquet, “Anthropologies affectives du Moyen Âge”, Aix-en-Provence, 22/06/2019

Nous avons le plaisir de vous annoncer la soutenance de l’Habilitation à diriger des recherches de Damien BOQUET (Aix-Marseille Université) qui se tiendra le samedi 22 juin à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-en-Provence, devant un jury composé de Jacques Dalarun (CNRS-IRHT, garant), Michel Lauwers (Université Nice-Sophia Antipolis), Didier Lett (Université Paris-Diderot), Paulette L’Hermite-Leclercq (Université Paris-Sorbonne), Sylvain Piron (EHESS), Barbara H. Rosenwein (Loyola University, Chicago) et Laure Verdon (Aix-Marseille Université).
Le dossier est intitulé “Anthropologies affectives du Moyen Âge”. Il comprend notamment un essai inédit : “Sancta verecundia. Conceptions et usages de la honte dans l’hagiographie féminine au XIIIe siècle”.

Pour y assister : contacter Damien Boquet
mail : damien.boquet [at] gmail.com

Laboratoire EMMA, Les émotions au Moyen Âge
http://emma.hypotheses.org/

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

More Posts

[ÉCOLE D’ÉTE] Perceptions et représentations des frontières et des espaces frontaliers au Moyen Âge et à l’époque moderne (IXe–XVIIIe siècles)

L’université d’été s’inscrit dans les tendances actuelles de la recherche portant sur les espaces frontaliers et les examine sous deux angles. D’une part, il s’agira de mettre en lumière les représentations des frontières dans les sources. D’autre part, il s’agira de contextualiser les zones frontalières dans leurs interdépendances régionales respectives. Ainsi, ces espaces pourront être détachés des modèles rigides et décrits dans leurs propres qualités, souvent ambivalentes.

Programme :

Mardi / Dienstag, 21 mai 2019

14:00 Accueil des participantes et des participants / Begrüßung der Teilnehmenden
14:30 Ouverture / Eröffnung – Stefan MARTENS (directeur adjoint de l’IHA, Paris)
14:45 Mot de bienvenue / Begrüßung – David CAPITANT (Président de l’Université franco-allemande, Paris)

15:00 Robert FRIEDRICH (Paris) & Maximilian GROSS (Saarbrücken): Introduction: Les frontières au Moyen Âge et à l’époque moderne

15:30–17:00 Séance de lecture / Lektüresitzung : Textes fondamentaux sur les questions de frontières / Grundlagentexte der Grenzraumforschung
Modération: Sven JAROS (Leipzig) & Jens SCHNEIDER (Paris)

17:00 Pause

17:30–18:15 Susanne RAU (Erfurt): Grenzen und Grenzräume in der deutschsprachigen Geschichtswissenschaft

Mercredi / Mittwoch, 22 mai 2019

9:15 Léonard DAUPHANT (Metz): Historiographie des frontières et des espaces frontaliers d’une perspective française

10:00 Pause
Session / Sektion 1
Modération: Laurence LELEU (Arras)

10:15 Romain WAROQUIER (Louvain): Pour une spatialisation du comté de Vermandois au XIIe siècle
Commentaire: Sergio IBÁÑEZ (Paris)

11:15 Lars WOLFRAM (Paderborn): »Siquidem Venetie due sunt« – Was ist und wo liegt eigentlich Venedig im frühen Mittelalter?
Kommentar: Sandra SCHIEWECK (Heidelberg)

12:15 Mittagspause / pause déjeuner

Session / Sektion 2
Modération: Stéphane PÉQUIGNOT (Paris)

13:30 Sergio IBAÑEZ (Paris): Le rôle des pouvoirs locaux islamo-chrétiens dans les relations frontalières entre la Castille et la Marche Moyenne (milieu Xe– milieu XIe siècle)
Commentaire: Romain WAROQUIER (Paris)

14:30 Sandra SCHIEWECK (Heidelberg): Iberische Grenzregime des Spätmittelalters – Die kastilisch-navarresische Grenze in ihrer Genese
Kommentar: Lars WOLFRAM (Paderborn)
15:30 Pause

16:00 Session / Sektion 3
Modération: Naïma GHERMANI (Grenoble)

16:00 Alexandre RUELLE (Paris): De la barrière à la frontière »naturelle«, le Rhône entre France et Savoie (1601–1760)
Commentaire: Grégoire BINOIS (Paris)

17:00 Henrik SCHWANITZ (Dresden): »Die Länder sollten von der Natur, und nicht von der Abtheilung der Menschen gebildet seyn« – Die Konstruktion der Idee der »natürlichen Grenzen« in der Aufklärung
Kommentar: Sabine HYNEK (Hagen)

Jeudi / Donnerstag, 23 mai 2019

Session / Sektion 4
Modération: Kristjan TOOMASPOEG (Lecce)

9:15 Anastasija ROPA (Riga): Ambiguous Frontiers of Medieval Livonia from the Thirteenth to the Sixteenth Centuries
Kommentar: Stefan MAGNUSSEN (Leipzig)

10:15 Stefan MAGNUSSEN (Leipzig): Power center between two kingdoms? The agency of the counts of Orkney during the 14th and 15th century
Kommentar: Anastasija ROPA (Riga)

11:15 Pause

Session / Sektion 5
Modération: Laurent JALABERT (Nancy)

11:30 Sabine HYNEK (Hagen): Arnold Mercator: Die Grenzen des Bergischen Amtes Windeck und der Herrschaft Homburg 1575
Kommentar: Henrik SCHWANITZ (Dresden)

12:30 Grégoire BINOIS (Paris): La cartographie militaire des frontières au XVIIIe siècle: une pratique spécifique
Kommentar: Alexandre RUELLE (Paris)

13:30–14:30 Mittagspause / pause déjeuner

15:00–17:00 Visite de la collection des cartes et plans des Archives nationales / Besuch der Kartensammlung der Archives nationales

18:00 Conférence publique / Öffentlicher Abendvortrag:

David ABULAFIA (Cambridge): Maritime Spaces. Historical and Methodological Reflections
Commentaire: Christophe DUHAMELLE (Paris)
Présidence: Geneviève BÜHRER-THIERRY (Paris)
Dans le cadre du cycle »Les jeudis de l’IHA

Vendredi / Freitag, 24 mai 2019

Session / Sektion 6
Modération: Jean-Marie MOEGLIN (Paris)

10:00 Pauline SPYCHALA (Paris): Les universitaires et la frontière à la fin du Moyen Âge:
entre universalisme et régionalisme
Commentaire: Thorsten BUSCH (Tübingen)

11:00 Thorsten BUSCH (Tübingen): Zwischen Diesseits und Jenseits: Sanitätskordons als administrative, soziale und imaginäre Grenzen. Eine Trennungsgeschichte aus der Frühen Neuzeit (17.–18. Jahrhundert)
Kommentar: Pauline SPYCHALA (Paris)

12:00–13:30 Mittagspause / pause déjeuner

Session / Sektion 7
Modération: Rolf GROSSE (Paris)

13:30 Ulrich STOBER (Tübingen): Über-setzung in die Reduktion. Darstellung und Funktion von Grenzen im Bericht des Florian Paucke SJ (1719–1780)
Kommentar: Kilian HARRER (Madison/Wisconsin)

14:30 Kilian HARRER (Madison/Wisconsin): Eine Pfarrei, zwei Territorien, zwei Marienbilder. Eine Fallstudie zu Aufklärung und Grenzverwirrung – Trier/Luxemburg, ca. 1770–1800
Kommentar: Ulrich STOBER (Tübingen)

15:30 Pause

16:00–17:00 Discussion finale / Abschlussdiskussion
Modération: Andreas RUTZ (Bonn – Düsseldorf)

Date: 21-24 mai 2019
Lieu: Institut historique allemand, 8 rue du Parc-Royal, 75003 Paris.
Plus d’informations sur la page de l’école d’été.
Contact: event@dhi-paris.fr

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

[Colloque] Theorica VII: Politia. La Construction du discours politique au au Moyen-Âge et à la Renaissance.

Edit: la date du colloque a été modifiée depuis la publication de la nouvelle. Il se tiendra finalement le 6 juin 2019 uniquement, sur toute la journée.

Le Colloque International Theorica VII: Politia se tiendra le 6 juin 2019 à l’ENS de Lyon en salle D2.018.

Résumé: Le programme « Theorica » vise, à travers la rencontre de spécialistes du Moyen Âge et de la Renaissance, à revisiter l’idée que l’époque médiévale est une époque asystématique et donc inadaptée à toute théorisation. Dans ce colloque, il est proposé, au contraire, d’étudier les modalités d’élaboration d’un discours théorique à partir des modalités intellectuelles qui façonnent le
discours médiéval et de la Renaissance.

Pour cette VIIe rencontre, intitulée Politia, nous proposons de réfléchir sur la vertu politique et la translatio studii dans la science politique du Moyen Âge à la Renaissance. Les miroirs de princes doivent souvent adapter des concepts du grec et du latin pour les rendre intelligibles au public laïc du XVe siècle.
Comment s’effectue cette adaptation conceptuelle ? Ne faut-il pas
christianiser les concepts politiques des païens ? Quelles sont les limites d’une telle adaptation ? Néologismes, emprunts, termes en grec ou en latin laissés tels quels ou traduits mais alors de quelle façon… telles sont quelques-unes des questions auxquelles nous souhaitons répondre pendant cette rencontre scientifique. La question d’une nouvelle science politique en langue vernaculaire, héritée de la science politique gréco-latine, est ainsi posée.

Ce colloque est organisé par María DÍEZ et Carlos HEUSCH.

Il comptera avec la participation de: María DÍEZ (UAM-IULCE), Ángel ESCOBAR (Universidad de Zaragoza), Matthias GILLE LEVENSON (ENS-CIHAM), Adrian GUYOT (ENS-IHRIM), Mélanie JECKER (Lycée Pierre d’Ailly-CLEA), Montserrat JIMÉNEZ SAN CRISTÓBAL, Jeremy LAWRANCE (University of Oxford), José MARTÍNEZ MILLÁN (UAM-IULCE), Manuel RIVERO (UAM-IULCE).


Retrouvez toutes les informations et le programme détaillé ci-dessous.

Contact: carlos.heusch@ens-lyon.fr, mariadiezy@gmail.com


Programme:

JEUDI 6 JUIN
 
 
14h00. Accueil des participants.
14h15. Présentation du colloque par :
Carlos HEUSCH et María DÍEZ 

JEUDI 6 JUIN – MATIN

09h00. Accueil des participants et viennoiseries de bienvenue

09h15. Présentation du colloque par Carlos HEUSCH et María DÍEZ 

CONCEPTUALISATION ET THÉORIE POLITIQUE

09h30. Matthias GILLE LEVENSON (ENS-CIHAM): « Du concept au récit : théorie politique et enxiemplo dans le Regimiento de los Prínçipes (IIIe partie) »

10h00. José MARTÍNEZ MILLÁN (UAM-IULCE): « Aprendiendo a servir al príncipe: la Escuela de Pajes »

10h30. Débat

11h00. Pause CONCEPTS ET VERTUS POLITIQUES

11h30. Montserrat JIMÉNEZ SAN CRISTÓBAL (Universidad Complutense, Madrid):  « Iustitia et iniquitas en las versiones de la Ética aristotélica del siglo XV »

12h00. María DÍEZ (UAM-IULCE): « Ευτραπελία y evolución cortesana »

12h30. Débat

13h00. Déjeuner
JEUDI 6 JUIN – APRÈS-MIDI


TRADUCTIONS ET RÉCEPTIONS POLITIQUES

14h30. Manuel RIVERO (UAM-IULCE): « Erasmo de Rotterdam y la Cancillería Imperial de Carlos V »

15h00. Adrian GUYOT (ENS-IHRIM): « Trois traductions espagnoles de l’œuvre de Machiavel au Siècle d’Or »

15h30 Jeremy LAWRANCE (University of Oxford):  « Comunidad y cosa pública: el humanismo y la democracia»


16h00 Débat

16h30 Pause


17h00. Ángel ESCOBAR (Universidad de Zaragoza): « Voies de transmission et modalités de réception de la Politique d’Aristote dans l’Espagne médiévale »

17h30. Mélanie JECKER (Lycée Pierre d’Ailly-CLEA): « La question des vertus intellectuelles du législateur dans l’Éthique à Nicomaque et sa transmission dans la Castille médiévale et moderne : quelques exemples de réécritures »

18h00. Débat

18h30. Clôture du colloque.

Horaire: Jeudi 6 juin, 9h00 – 18h30.

Lieu: ENS de Lyon, 15 Parvis Descartes, 69007 Lyon, salle D2.018.

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. CIHAM, ENS de Lyon.

More Posts

Financement:Bourse d’aide à la recherche du Département de la Haute-Savoie (Date limite:30/09/2019)

Préambule

De nombreuses thématiques concernant l’histoire de la Haute-Savoie restant à explorer, le Département de la Haute-Savoie souhaite promouvoir les études s’appuyant sur des documents originaux conservés aux Archives départementales de la Haute-Savoie, et soutenir les étudiants engagés dans de tels projets de recherche.

Les étudiants éligibles

Sont éligibles les étudiants engagés dans un projet de recherche auprès d’un professeur d’université dans le cadre d’un Master II ou d’un doctorat en sciences humaines et sociales et dûment inscrits au titre de l’année universitaire en cours sans condition d’âge.

Le montant et la durée des bourses

Afin d’aider les étudiants dans leurs travaux de recherche, le Département attribue pour l’année 2019-2020, 1 à 3 bourses annuelles d’un montant de 1 000 Euros chacune pour des étudiants inscrits en Master II ou doctorat.

Dossier de candidature

Il comprend les pièces suivantes, qui sont à adresser aux Archives départementales avant le 30 septembre 2019 : 

  • Un curriculum-vitae ;
  • Un résumé en 2 pages du projet de recherche présentant la problématique retenue, accompagné d’une bibliographie et d’un état des sources à étudier mentionnant clairement la part représentée par celles conservées aux Archives départementales de la Haute-Savoie ; 
  • Un courrier du directeur de recherche recommandant l’étudiant et validant le projet ;
  • Une photocopie de la carte d’étudiant en cours de validité et du dernier diplôme obtenu ;
  • Une lettre d’engagement du candidat à effectuer ses recherches à partir de documents originaux conservés aux Archives départementales de la Haute-Savoie, à transmettre aux Archives départementales le résultat de ses recherches sous la forme d’un mémoire validé au format papier et au format électronique, à porter sur le mémoire et toute publication le logo du Département et la mention « avec le concours du Département de la Haute-Savoie », à informer le Département en cas de publication ;
  • Pour les candidats qui n’effectueraient pas leurs travaux en langue française, l’auteur s’engage à rédiger un article en français de l’ordre de 50 000 signes (10 pages). En cas d’abandon, de non-soutenance du Master II ou du doctorat ou de non fourniture du mémoire, le candidat s’engage à rembourser l’aide perçue ;
  • Un RIB.

Procédure et critères de sélection

Un comité d’attribution de bourses composé d’un conseiller départemental désigné par la commission permanente et de la directrice des Archives départementales étudie et sélectionne les dossiers de candidature et les présente devant la 4ème Commission Education, Jeunesse, Sport Culture, Patrimoine.

Les critères pris en compte sont les suivants : qualité du projet de recherche, aspect novateur des problématiques ou de l’angle du sujet choisi, excellence du candidat dans son parcours universitaire.

Les perspectives de communication

Le ou les lauréats seront invités à fournir un résumé de leurs recherches (1 page A 4 maximum) en sus du mémoire ; cette synthèse est destinée à figurer sur le site internet des Archives.

Le ou les lauréats seront sollicités pour présenter une synthèse de leur travail lors d’une conférence, ouverte au grand public, aux Archives départementales, en janvier 2021.

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Financements:Soutien aux travaux de recherche universitaires de la ville de Romans-sur-Isère (date limite:01/10/2019)

Préambule

La Ville de Romans-sur-Isère, au sein du Pays d’Art et d’Histoire Valence-Romans agglo, souhaite encourager les travaux de recherche en sciences humaines et sociales portant sur son histoire et son patrimoine, afin de contribuer à la connaissance et à sa diffusion auprès d’un large public

Les archives de la ville, et son riche patrimoine historique (18 Monuments Historiques, dont la collégiale Saint-Barnard, le calvaire des Récollets et la tour Jacquemart, propriété de la Ville ; un centre ancien classé « Secteur Patrimonial Remarquable ») offrent de riches ressources archivistiques, documentaires et patrimoniales susceptibles d’être exploitées dans le cadre de tels travaux.

La Ville de Romans-sur-Isère propose aux chercheurs un soutien financier sous forme d’une bourse annuelle d’un montant de 500 €, destinée à favoriser leur activité de recherche. Il est délivré une bourse par année universitaire.

Article 1 – Types de travaux de recherche soutenus

Le soutien porte sur des travaux de recherche universitaires de type master ou doctorat dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Les disciplines concernées prioritairement sont : l’histoire, l’histoire de l’art, la géographie, l’archéologie. Cependant, des projets menés dans d’autres disciplines telles que l’ethnologie, l’anthropologie, les lettres, les sciences politiques, l’histoire du droit, etc. peuvent également être présentés.

Article 2 – Utilisation des ressources de la Ville de Romans-sur-Isère

Les projets de recherche doivent prendre appui, au moins partiellement, sur les ressources archivistiques, documentaires et patrimoniales que la Ville (archives de la ville, mission Patrimoine Historique, Musée international de la Chaussure) met à disposition des étudiants et chercheurs.

Les équipes des archives (service mutualisé de l’agglomération de Valence-Romans) et de la Mission Patrimoine pourront être disponibles en amont et durant l’année universitaire pour accompagner l’étudiant dans la mobilisation de ces ressources.

Article 3 – Suggestion de thématiques

Les étudiants sont libres de choisir leur thématique de recherche.

A titre informatif, la Ville est actuellement particulièrement engagée sur les domaines suivants :

  • restauration de la tour Jacquemart, témoin des remparts médiévaux de la ville
  • histoire et architecture de la collégiale Saint-Barnard
  • peintures murales du Moyen-Age (collégiale, hôtels particuliers)
  • histoire de l’industrie de la chaussure dans la Ville (aspects sociaux, architecturaux et urbanistiques, techniques, mémoriels)
  • organisation d’un circuit de découverte des hôtels particuliers dans le centre ancien

Article 4 – Dossier de candidature

Les candidats doivent présenter un dossier comportant les pièces suivantes avant le 1er octobre 2019:

  • un CV
  • un projet rédigé d’une à deux pages présentant la recherche, ainsi qu’une bibliographie et qu’un état des sources faisant apparaître notamment les ressources des établissements de la Ville mises en œuvre pour la conduite du projet
  • une lettre de recommandation rédigée par l’enseignant-chercheur dirigeant la recherche
  • une attestation d’inscription valide pour l’année universitaire en cours (pièce à envoyer en septembre) – un RIB
  • une lettre de candidature et d’engagement

Le dossier doit être adressé à l’adresse suivante : mbellier@ville-romans26.fr ou à :

Ville de Romans-sur-Isère

Mission Patrimoine Historique

Place Jules Nadi

26100 Romans-sur-Isère

Article 5 – Critères de sélection des dossiers

Un jury examine les dossiers et décide de l’attribution des bourses et de leur montant. Il est composé de l’élu en charge du patrimoine, du directeur en charge du patrimoine, de la responsable de la valorisation du patrimoine, et des responsables des archives de la Ville.

Les critères d’attribution sont : la qualité du projet présenté, l’utilisation d’un corpus de sources primaires écrites et/ou orales, la maturité du projet, le niveau d’études universitaires, le souhait de l’étudiant de s’engager dans un processus de valorisation de ses recherches auprès du public.

Article 6 – Modalités d’attribution des bourses

Les résultats du jury de sélection seront diffusés avant fin novembre 2019, et le versement du montant de la bourse sera effectué avant la fin de l’année civile.

Dans le cas de travaux menés sur plusieurs années, la Ville peut reconduire son soutien au-delà de la première année, dans une limite de 1500 € par chercheur. Un nouveau dossier de candidature doit être présenté chaque année.

Article 7- Restitution des bourses en cas d’abandon

Si le candidat abandonne sa recherche ou ne fournit pas son mémoire à la Ville selon les modalités exposées à l’art. 6, il s’engage à rembourser à la Ville la somme perçue.

Article 8 – Engagement du candidat Le candidat s’engage en outre :

  • à faire figurer sur son mémoire le logo de la Ville et la mention « Publié avec le soutien de la Ville de Romans-sur-Isère »
  • à mentionner le soutien de la Ville lors de toute communication scientifique ou toute publication découlant de ses recherches
  • à déposer son mémoire de recherche auprès de la Mission Patrimoine de la Ville, après soutenance,sous forme électronique (et éventuellement papier, si l’étudiant le souhaite).

On entend par mémoire de recherche :

  • pour les étudiants en master 1, l’état de rédaction intermédiaire fourni en fin d’année
    • pour les étudiants en master 2, le mémoire définitif
    • pour les étudiants en thèse, un rapport de recherche annuel. Les étudiants fourniront également un exemplaire de leur thèse après soutenance (en version numérique et éventuellement papier)
  • à restituer le résultat de ses recherches sous la forme d’une conférence organisée en collaboration avec la Mission Patrimoine et les archives de Romans, et d’un article dont il autorise la publication.
  • à informer la ville en cas de publication de son travail sous une forme plus développée (ouvrage, article dans un périodique, site Internet).

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journée d’étude:Rencontres lyonnaises des jeunes chercheurs en linguistique historique (06/06)

L’association Diachronies contemporaines organise cette année des rencontres de jeunes chercheurs et chercheuses en linguistique historique. Ces rencontres se tiendront à l’Université Jean Moulin Lyon 3 le 06/06/2019. Le but de cet événement est de réunir des jeunes chercheurs et chercheuses travaillant sur la diachronie des langues gallo-romanes, mais également sur le latin et les langues non-romanes présentes historiquement sur ce territoire.

Programme : https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/4520/files/2019/05/Rencontres-lyonnaises-Affiche-et-programme.pdf

Lieu :

Université Jean Moulin Lyon 3, Amphithéâtre Huvelin.

15, quai Claude Bernard, Lyon 7

Pour plus de renseignements : https://diachro.hypotheses.org

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Conférence:Gianfelice Peron, pour le Labo Junior “Epopées médiévales : frontières, échanges, héritages”, Lyon, 22/05

Dans le cadre du labo junior ” Épopées médiévales : frontières, échanges, héritages”, M. le professeur Gianfelice Peron de l’Université de Padoue sera accueilli. Il abordera l’épopée à partir de considérations génériques et à partir de ses interférences avec les autres genres narratifs en ancien français

ENS de Lyon, 14h-16h, mercredi 22 mai 2019

Salle D-2-012

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Soutenance : Prunelle Deleville, Métamorphose des Métamorphoses, édition critique et étude littéraire des manuscrits Z de l’Ovide moralisé, Lyon, 13/06

Thèse présentée et soutenue en vue de l’obtention du doctorat ès Lettres et Arts, spécialité langue et littérature françaises du Moyen Âge sous la direction de M. Collet et Mme Possamai-Pérez

Le 13 juin 2019, à 14 heures

Salle des colloques (Bâtiment Erato), 18 quai Claude Bernard, 69007 Lyon

Devant un jury composé de

  • Président du jury : M. Jean-Yves Tilliette, Professeur honoraire, Université de Genève
  • Rapporteur : Mme Jacqueline Cerquiglini-Toulet, Professeure émérite, Université Paris-Sorbonne
  • Rapporteur : M. Richard Trachsler, Professeur, Université de Zurich
  • Membre du jury : M. Olivier Collet, Professeur associé, Université de Genève
  • Membre du jury : Mme Marylène Possamai-Pérez, Professeure, Université Lumière-Lyon 2

“L’Ovide moralisé, texte du début du XIVe siècle, représente la première traduction et adaptation en français des Métamorphoses d’Ovide. Son auteur anonyme a également moralisé la matière ovidienne, en l’agrémentant d’allégories qui s’appuient sur les quatre sens de l’Écriture. Le texte nous est parvenu dans une vingtaine de témoins, composés entre le début du XIVe siècle et la fin du XVe siècle.Nous distinguons, parmi les copies tardives de l’Ovide moralisé, un groupe spécifique, appelé Z dans le stemma. Il est formé des codices : Berne, Burgerbibliothek, 10 (Z1) écrit après 1456 ; Paris, BnF, français 874 (Z2) copié en 1456 ; Paris, BnF, français 870 (Z3) composé autour de 1400 pour le texte et 1450 pour le décor ; Paris, BnF, français 19121 (Z4) probablement réalisé entre 1390 et 1410. Ces quatre manuscrits présentent une véritable réécriture du texte « original » : le remanieur modifie le récit de la fable, ajoute des expositions historiques qu’on ne lit pas dans les autres copies. Malgré ces points communs, les témoins Z3 et Z4 sont dépourvus d’allégories religieuses, alors que ces dernières ont été réintroduites dans Z1 et Z2. Ces quatre manuscrits présentent donc un moment fort intéressant dans la vie de l’Ovide moralisé

Notre édition critique se base sur le témoin Z3. Ce travail s’accompagne d’une étude linguistique pour mettre en lumière les spécificités de la langue à l’œuvre dans ce remaniement, d’une étude dialectale pour éclairer la production manuscrite, d’un examen des sources pour identifier les influences du remanieur, d’un glossaire pour faciliter la compréhension du texte et enrichir notre connaissance du moyen français. En outre, notre étude codicologique tente de cerner à quel lectorat sont destinées ces versions sans allégories religieuses et donc de mieux comprendre les différentes nuances de la vie intellectuelle et culturelle entre la fin du XIVe siècle et le début du XVe siècle. 

D’autre part, notre commentaire littéraire rend compte de l’originalité de ce remaniement. Son adaptateur n’a pas seulement élidé les allégories religieuses, mais il a aussi développé le niveau concret d’interprétation en ajoutant de nouvelles expositions historiques. Il a également modifié la traduction de la fable afin d’insister sur les thématiques qui intéressent et préoccupent son époque : la conception de l’amour, le statut de la femme. Il reconstruit surtout en profondeur le texte de façon à évacuer toute trace du dogme chrétien. Sa réécriture de l’Ovide moralisé se fait ainsi l’écho des goûts d’un certain lectorat en même temps que d’un débat sous-jacent autour du type de vérité — spirituelle ou uniquement concrète — à accorder aux fables païennes. Notre étude conjointe des témoins Z1 et Z2, dans lesquels les allégories ont été ajoutées, montre en effet que deux visions opposées de la lecture des textes antiques se côtoient. Cette approche de la vie de l’Ovide moralisé témoigne de la façon dont un texte est pétri des représentations de son époque, aussi bien esthétiques, idéologiques que philosophiques, et plus spécifiquement de celles de tel ou tel lecteur.”

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts