Appel à contribution:Maîtriser le temps et façonner l’histoire[délai:30/09/2018]

Ce colloque international sur l’historiographie normande du Moyen Âge et de l’époque moderne vise à nourrir la réflexion des historiens autour de trois axes : « Dans l’atelier de l’historien : outils et sources indispensables à la maîtrise du temps et à l’écriture de l’histoire », « Écrire, réécrire, compiler, traduire : la part de l’auteur ? » et « Lire les historiens médiévaux et modernes aujourd’hui »

Argumentaire
Dix ans après le colloque de Cerisy consacré à l’historiographie médiévale normande et à ses sources antiques, nous proposons de réunir les mêmes institutions (Centre Culturel International de Cerisy, Ville d’Avranches et Université de Caen Normandie [CRAHAM et OUEN]) pour entrer, de façon plus globale, dans les cabinets des annalistes, chroniqueurs et historiens normands des époques médiévale et moderne. La recherche d’une proximité et d’une intimité avec les auteurs vise à mieux connaître leurs méthodes de travail et ainsi mieux appréhender leurs écrits. Cette démarche est le fruit de travaux récents ou en cours, portés par des chercheurs principalement français, italiens et anglophones. Outre de nouvelles lectures des textes, il s’agira aussi de mettre en avant de récentes découvertes d’écrits historiques restés jusqu’à ce jour inédits. La perspective du colloque sera large : les textes étant sans cesse repris, recopiés, réécrits, traduits et connus par des traditions postérieures à leur écriture, les confronter sur le long terme est indispensable. On ne traitera pas, en outre, de la seule Normandie mais bien de l’ensemble des lieux d’implantation de Normands (en France, dans les îles Britanniques et en Méditerranée, mais aussi en Afrique et en Amérique), de l’an mil jusqu’au XVIIIe siècle. Sont ainsi compris sous l’appellation large d’« historiens normands » tous les auteurs d’origine normande ou actifs en Normandie qui ont produit des textes à caractère historique. On pourra comparer leurs travaux à ceux d’auteurs extérieurs aux mondes normands mais traitant de ceux-ci. En cela, ce colloque complètera celui organisé par Pierre Bauduin et Edoardo d’Angelo à Ariano Irpino en 2016, consacré aux historiographies modernes et contemporaines des mondes normands médiévaux. Il abordera également la question des silences de l’historien, thème qui a déjà fait l’objet de deux journées d’études organisées par Catherine Jacquemard et Corinne Jouanno à l’université de Caen Normandie en 2015 et 2016.Dans le cadre de ce colloque, qui se tiendra principalement à Cerisy-la-Salle, une exposition de manuscrits contenant des œuvres d’historiens normands, provenant de différents lieux de conservation d’Europe, sera présentée à Avranches (dans la salle du trésor du Scriptorial, de début juillet à fin septembre 2019, ainsi qu’à la bibliothèque patrimoniale, durant les jours du colloque) : une séance se tiendra sur place et des communications auront lieu dans la salle du conseil de la mairie d’Avranches. Ce colloque pourra enfin être l’occasion d’amorcer un projet d’édition (ou de réédition) papier et/ou numérique d’une collection de sources narratives normandes. Si la réalisation d’une version normande d’un Recueil des historiens des Gaules et de la France semble aujourd’hui aussi complexe que dépassée, nous souhaitons lancer, dans un premier temps, un projet de réédition et de confrontation de l’ensemble des sources annalistiques normandes.

Pour plus d’informations : « Maîtriser le temps et façonner l’histoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 24 avril 2018, https://calenda.org/439997

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à communication : Traductio et Traditio Mediaevales: ciència, coneixement i ideologia:ciutat de Morella (Castelló), 14-16/03/2019[délai:30/09/2018]

Propostes de comunicació
El Grup de Recerca d’Estudis Medievals Interdisciplinaris (GREMI) es complau d’anunciar-vos la
celebració del Congrés Internacional Traductio et Traditio Mediaevales: ciència, coneixement i
ideologia, que tindrà lloc a la ciutat de Morella (Castelló) els dies 14, 15 i 16 de març de 2019.
El comitè organitzador acceptarà comunicacions sobre qualsevol aspecte relacionat amb la
traducció i la transmissió cultural durant l’Edat Mitjana. Fins al 30 de setembre de 2018, les
persones interessades poden enviar una proposta de participació al correu electrònic
congresgremi@uji.es.

GROC PROPOSTES DE COMUNICACIÓ(1)

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Actualité: CIHAM – ISH – retour au 1er étage et fermeture administrative en semaine 19

Chères doctorales, chers doctorants,

Le calendrier des travaux du Plan Campus ayant été tenu, nous retrouvons l’usage de nos locaux à partir de la semaine prochaine.
La réouverture du Centre de documentation devrait avoir lieu à la mi-mai.

Veuillez noter par ailleurs que le CIHAM à l’ISH/MSH sera fermé administrativement pendant la semaine 19, du 7 au 11 mai. Si vous voulez communiquer des informations, obtenir un ordre de mission ou la signature du directeur, veuillez anticiper vos demandes.
Bien à vous,

Jean-Lous Gaulin
Directeur du CIHAM-UMR5648

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à contribution : Journée doctoral EHESS-Marseille « Usages de la cartographie en sciences sociales », 19/06 [date limite : 28/04]

Une journée doctorale consacrée au thème D’écrire l’espace, usages de la cartographie en sciences sociales est organisée le 19 juin prochain à l’EHESS-Marseille. L’appel à communication en pièce jointe s’adresse aux doctorant(e)s de toute discipline (anthropologie, économie, géographie, histoire, sociologie, etc.) qui traitent de ces questions dans leur recherche.

Les propositions de communication de 500 mots maximum, suivies d’une brève présentation des auteurs, leur affiliation institutionnelle ainsi que leurs coordonnées, sont attendues pour le 28 avril 2018 à l’adresse suivante : decrirelespace@gmail.com

Les réponses seront communiquées avant le 5 mai 2018. Les doctorant(e)s sélectionné(e)s devront envoyer le texte de leur présentation avant le 5 juin 2018.

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Appel à contribution – Voyageurs et voyages. Incursions culturelles et linguistiques – 15/16 juin, 2018. Délai: avant le 15 mai.

Université de l’Ouest de Timişoara, Roumanie

La VIIe édition du Colloque International Communication et Culture dans la Romania Européenne (CICCRE) propose comme thème de réflexion et de débat le voyageur et ses voyages, réels ou symboliques, et la manière dont ils se reflètent dans les littératures, les arts et les langues romanes.

Le voyage représente une expérience permanente dans toutes les étapes de la vie de l’homme. Homo viator fait partie de l’épopée de l’humanité et chaque langue le représente à sa manière, dans la sphère du réel ou du symbolique. Les voyages réels, les grandes découvertes, tout comme les grands explorateurs des terres inconnues nous permettent de reconstruire et d’imaginer des itinéraires. En même temps, la littérature transfère le voyage dans le plan de l’imaginaire, du symbolique, de l’inconnu, de l’initiation où le personnage met à l’œuvre sa maturité spirituelle et même toute son existence.

La culture de l’Antiquité (surtout grecque et latine), nous offre des œuvres qui traitent le thème du voyage. Il suffit de rappeler Homère et Virgile qui ont rendu à l’histoire et aux littératures à venir, et surtout à l’imaginaire collectif du monde occidental, la figure du voyageur par excellence et du voyage (maritime ou terrestre) en tant que punition et sublimation de l’être humain. Ulysse, vainqueur dans les guerres grâce à la force de son intelligence, est, en même temps, vainqueur des espaces lointains grâce à la puissance de son âme. Énée parcourtle monde afin de jeter les fondements d’une des plus grandes civilisations de l’Antiquité. C’est lui qui conduit Dante dans les trois mondes d’au-delà, dans son exploit de compréhension dela condition tragique de l’homme.

Par son célèbre personnage Don Quichotte, Cervantès ajoutera d’autres horizons sémantiques au voyage et au drame du voyageur. Le Grand Tour, qui constitue, pendant quelques siècles, un rituel obligatoire dans la formation des jeunes aristocrates, ajoute au voyage de nouvelles significations.

À partir du XIe siècle, l’Europe se trouve dans un mouvement de plus en plus intense, grâce à la reprise du commerce et aux voyages des commerçants. Les nouveaux voyageurs, partout dans l’Europe ou au-delà de ses frontières, sont animés de raisons différentes. Les chevaliers errants parcourent les fiefs afin de se mettre au service des châtelains; les moines pérégrins transmettent dans leurs voyages, à travers le temps et l’espace,les valeurs de la culture chrétienne et antique à la fois; des jongleurs, des troubadours, des trouvères, des artistes, errant d’une Cour à l’autre, laissent dans des œuvres les traces de leur passage dans ces endroits. Les pèlerins et les commerçants, voyageurs par excellence du Moyen Âge, tout comme les grandes découvertes géographiques, les progrès réalisés dans les domaines de la science et de la technique, les changements politiques et religieux de la Renaissance et des siècles suivants changent profondément les conceptions sur le monde et sur la vie.

Le thème du voyage connaît des transformations significatives de nos jours. De nouvelles catégories de voyageurs réels (par exemple les astronautes) et des types différents de voyages littéraires (commela science-fiction) et linguistiques (les nouveaux langages) apparaissent. On peut y ajouter les catégories de la navigation virtuelle: l’Internet et les réseaux sociaux avec leur jargonspécifiques.

Le voyage – quelles que soient ses coordonnées – va connaître de nouvelles formes qui reflètent les changements des modèles culturels de référence ou de l’imaginaire collectif, dont les facettes sont nombreuses et dynamiques.

Les organisateurs du CICCRE 2018 invitent les participants à l’analyse de ce thème complexe, proposantcomme possibles sujets de réflexion et de débat:

– les héros et les voyages;
– les voyages initiatiques ;
– les pèlerins et le thème du pèlerinage ;
– les voyages dans les mers, les naufrages, les exils ;
– les voyages terrestres, les migrations, le croisement des civilisations ;
– les voyages dans l’imaginaire ;
– la métaphore du voyage dans la musique et dans les arts visuels ;
– les notes des voyageurs étrangers sur les Roumains et sur leur langue ;
– le lexique des découvertes géographiques et scientifiques ;
– la langue– le meilleur moyen de voyager dans le temps ;
– les mots voyageurs– la circulation des mots dans l’Europe romane ;
– le jargon des réseaux sociaux ;
– l’internationalisation des termes.

Tous ceux qui sont intéressés par les voyageset les voyageursainsi que par les incursions linguistiques, littéraires et culturelles dans l’espace de la Romania – enseignants, chercheurs, doctorands – sont invités à proposer des communications dans l’une des sections du colloque: langue et littérature latines; langue et littérature roumaines; le roumain comme langue étrangère; langue et littérature françaises; langue et littérature italiennes ; langue et littérature espagnoles; langue et littérature portugaises; didactique des langues romanes ; histoire et théologie ; musique et théâtre ; beaux-arts.
Calendrier du colloque

La VIIe édition du CICCRE aura lieu les 15-16 juin 2018 à l’Université de l’Ouest de Timișoara, 4 bd. Vasile Pârvan, Timişoara ;
le 1er mai 2018 : soumission des propositions (titre et résumés en français et en anglais)

et envoi du bulletin d’inscription (voir ci-dessous) à ciccre@gmail.com ainsi qu’au(x) responsable(s) de la section choisie (voir les adresses électroniques en haut)

le 15 mai 2018 : notification d’acceptation aux auteurs.

Les langues de travail du CICCRE 2018 sont : le roumain, le français, l’italien, l’espagnol et le portugais.
Bulletin d’inscription

(à renvoyer par courriel avant le 1er mai 2018)

Nom(s):
Prénom(s):
Statut (professeur, chercheur, doctorant, etc.) :
Affiliation (université, institut, centre de recherche, etc.)
Courriel électronique:
Section du colloque :
Intitulé de la communication:
Résumés en français et en anglais (200 – 250 mots)
5 mots-clés et 5 Keywords :
Vidéoprojecteur pour la présentation de la communication en diapos : Oui ou non

loicbenoit

Doctorant en archéologie - CIHAM -UMR 5648 / Archéologue à l'Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Publication – « Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries) », dir. Maria Alessandra Bilotta

Notions of movement and mobility are central to understanding many aspects of medieval society. Essentially, movement involves connections across time, objects, people, and space. The essays in this volume investigate how the circulation, motion, and mobility of people, patterns, and ideas influenced artistic creation between the 6th and 15th centuries – from the Mediterranean to the Atlantic coast. Scholarship in the volume manifests the international scope of current research on artistic and cultural circulation and mobility in the European Middle Ages. In it, readers are presented with a detailed image illustrating the effects of social and cultural exchange and mobility on artistic creation. As a whole, the collection aims at developing critical and constructive interdisciplinary revision of these matters. New and exciting questions are also raised for future discussion.

Works from scholars specializing in history, history of art, palaeography, codicology, literature, and the history of ideas are bound in a single volume. The book brings together twenty-five contributions from: L. U. Afonso, X. Barral i Altet, C. Barreira, M. A. Bilotta, G. Boto Varela, E. Condello, L. Correia de Sousa, M. Cursi, G. Donati, J. Dubois, I. Escandell Proust, P. Almeida Fernandes, D. Espada, M. Fiorilla, P. Flor, L. Geymonat, J.-M. Guillouët, Ch. Heck, M. V. Herráez Ortega, A. Lemos, E. Lozano, L. Marcozzi, A. A. Nascimento, C. Pulsoni, A. M. Rodrigues, J. Rodrigues, C. Ruzzier, M. Signorini, C. Varela Fernandes, G. Videira Lopes, C. Valdaliso, B. Van den Bossche

Medieval Europe in Motion

Présentation française :

Cette publication rassemble les travaux présentés lors du premier colloque international « Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries) » (Lisbonne, 18-20 Avril 2013;
https://sites.google.com/site/medievaleuropeinmotion2013/home), organisé par l’Instituto de Estudos Medievais da Faculdade de Ciências Sociais e Humanas da Universidade Nova de Lisboa (IEM-NOVA FCSH), et réunit les contributions des académiciens du Portugal, d’Italie, de la France et de l’Espagne, sous la direction scientifique de Maria Alessandra Bilotta, chercheur de l’IEM-NOVA FCSH et spécialiste des circulations des manuscrits juridiques, en particulier du Midi de la France, au Moyen Age. Le livre est le résultat d’une collaboration éditoriale entre l’Instituto de Estudos Medievais (http://iem.fcsh.unl.pt) et l’éditeur italien Officina di Studi Medievali de Palerme (http://www.officinastudimedievali.it/it/).

Les notions de mouvement et de mobilité sont essentielles à la compréhension de nombreux aspects de la société médiévale. Essentiellement, le mouvement implique des connexions entre le temps, les objets, les personnes et l’espace. Les contributions de ce volume enquêtent sur la façon dont les circulations, les mouvements et la mobilité des objets, des modèles, des commanditaires et des idées ont influencé la création artistique entre les siècles VI et XV de la Méditerranée à la côte atlantique. Le volume montre également la dimension internationale et interdisciplinaire de la recherche actuelle sur la circulation artistique et culturelle et la mobilité au Moyen Age européen.

Informations pratiques :

Maria Alessandra Bilotta (dir.), Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries). Introduction de Gerardo BOTO VARELA – Conclusions de Xavier BARRAL i ALTET, Officina di Studi Medievali, Palermo 2018, 464 pp. (Laboratorio di idee, 2).

Source : Officina di Studi Medievali

loicbenoit

Doctorant en archéologie - CIHAM -UMR 5648 / Archéologue à l'Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

PROJET: CHANTIER 2018 DU CHÂTEAU MÉDIÉVAL DE BONNEVILLE (BONNEVILLE, 74): 03-29 SEPTEMBRE 2018 [DÉLAI : 15 JUIN]

Campagne de fouilles sur un site fortifié en Haute-Savoie.
Château de Bonneville (Bonneville, 74)
03-29 septembre 2018

Situé sur la route reliant Genève à Cluses et Chamonix, le site de Bonneville connait une histoire relativement longue. Le site fortifié apparait au début du XIIIe siècle et succède à Châtillon-sur-Cluses en tant que capitale du Faucigny. Il domine alors une ville-neuve et possède un intérêt économique certain. Par mariage, le site passe aux mains du Dauphiné assez rapidement et sera au cœur d’un conflit avec la Savoie entre 1268 et 1355. A cette dernière date, il devient possession savoyarde mais perd en partie son intérêt. Il sera par la suite transformé en prison. L’ensemble présente encore aujourd’hui de nombreuses parties médiévales mais l’organisation interne reste peu connue.
L’Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du Conseil Départemental de la Haute-Savoie est à l’initiative de cette première campagne de fouille. Ces investigations entrent dans le cadre d’un projet européen visant la transformation du site en musée mais aussi l’acquisition de connaissances archéologiques et historiques plus étendues du site.  De même, elles sont également intégré à mes recherches doctorales. Cette campagne va s’orienter sur l’approche de la zone résidentielle et plus particulièrement de l’aula et du secteur des chambres. Il s’agira alors d’établir la stratigraphie, de mettre le potentiel archéologique du site et enfin d’acquérir une plus grande connaissances de l’organisation de l’espace à cet endroit.

Contact: Loïc Benoit
06-75-87-25-16
Envoyer CV et lettre de motivation à loic.benoit@hautesavoie.fr(link sends e-mail)

Conditions:
– 18 ans minimum
– Vaccin antitétanique
– Expériences requises
– Logement en dur (5min en voiture) et repas pris en charge.

Campagne de fouilles
Lundi 3 Septembre 2018 – Samedi 29 Septembre 2018
Bonneville (74)

loicbenoit

Doctorant en archéologie - CIHAM -UMR 5648 / Archéologue à l'Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

PROJET: CHANTIER 2018 DU CHÂTEAU MÉDIÉVAL DE CLERMONT (CLERMONT, 74):09 JUILLET – 3 AOUT 2018 [DÉLAI : FIN MAI]

Campagne de fouille sur un site fortifié disparu en Haute-Savoie.
Château de Clermont (Clermont, 74)
Lundi 9 juillet 2018 – Samedi 4 août 2018

Situé en retrait de la route reliant Seyssel à Genève et non loin du grand axe Genève-Chambéry, le site de Clermont connait une histoire relativement longue. Les seigneurs de Clermont apparaissent dans la documentation dès le XIIe siècle et sont très tôt en étroite relation avec les comtes de Genève, une des trois grandes familles se divisant l’actuel territoire haut-savoyard. La fortification rentre très vite en possession de cette grande lignée, si bien que dès le XIIIe siècle elle en fait une de ses résidences comtales principales. Aussi, sa position en fait un des points clés de la défense et de l’économie genevoise. Dès 1401, le comté est racheté par la famille de Savoie. Le site perd alors de son intérêt et le conflit franco-savoyard du début du XVIIe siècle verra la destruction de la forteresse. Aujourd’hui, peu de vestiges sont observables car tous en sous-sol.
L’Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du Conseil Départemental de la Haute-Savoie est à l’initiative de la première campagne de fouille (2017). Cette dernière a mis au jour une partie de la tour maîtresse présentant une construction en moyen appareil et des vestiges atteignant plus d’un mètre de haut pour plus de trois mètres de large. Ces investigations entrent dans le cadre d’une volonté du Département d’étudier un site lui appartenant et n’ayant fait l’objet que de peu d’observations. De même, elles sont également intégré à mes recherches doctorales. La nouvelle campagne continuera l’approche sur la tour maîtresse, mais cette fois dans son intégralité. De même, une première approche du secteur de l’aula sera mise en place. Il s’agira alors d’établir la stratigraphie ainsi que de mettre le potentiel archéologique du site en avant afin de réaliser une opération de plus grande envergure par la suite.

Contact: Loïc Benoit
06-75-87-25-16
Envoyer CV et lettre de motivation à loic.benoit@hautesavoie.fr(link sends e-mail)

Conditions:
– 18 ans minimum
– Vaccin antitétanique
– Expériences requises
– Logement en dur (5min en voiture) et repas pris en charge.

Campagne de fouilles
Lundi 9 Juillet 2018 – Samedi 4 Août 2018
Clermont (74270)

loicbenoit

Doctorant en archéologie - CIHAM -UMR 5648 / Archéologue à l'Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Journée d’étude: La chevalerie : une perspective européenne, Lyon, 02/05

Organisée par Guido Castelnuovo (Avignon) et Xavier Hélary (Lyon 3), la table ronde prévue le mercredi 2 mai réunira des étudiants de doctorat et de master et des chercheurs pour une réflexion collective sur la chevalerie. Il s’agira de dégager les quelques thèmes qui pourraient structurer un projet de recherche plus ample qui porterait sur la chevalerie, sur le temps long, depuis les guerriers des temps carolingiens ou post-carolingiens jusqu’à la fin du Moyen Âge, dans une perspective étendue à l’ensemble de l’Occident médiéval.
Contact : guido.castelnuovo@univ-avignon.fr et xavier.helary@univ-lyon3.fr

Mercredi 2 mai 2018, 10 h 30 – 17 h30, Université Jean-Moulin Lyon 3, Salle Appleton, 15, Quai Claude-Bernard

Matinée (10 h 30 – 12 h 30) : Exposés des masterants du Master Mondes Médiévaux de Lyon

  • Introduction (Guido Castelnuovo et Xavier Hélary)
  • Michael Karger (M1, Lyon3)
  • Laura Maimone (M1, Lyon 3
  • Quentin Singer (M2, Lyon 2)
  • Méline Thomas (M1, Lyon 3)

Après-midi (13 h 30 – 17 h) : Exposés des doctorants du laboratoire

  • Margot Ferrand et Coline Polo (doctorantes, UAPV, CIHAM) : « Appréhender l’évolution de l’habitat chevaleresque : Avignon et le Comtat Venaissin (XIIIe-XVe siècle) »
  • Romain Chevalier (doctorant, UAPV, CIHAM) : « Les chevaliers bâtards au XVe siècle : une légitimation par la vertu ? »

15h-17h. Discussion

 

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Atelier doctoral:La place des minorités : espaces, normes et représentations (Europe et Méditerranée, XIVe-XIXe), Ecole française de Rome, 11-15/06 (date limite de candidature : 23/04)

Alors que l’Europe n’en finit pas de se confronter à la question de la place qu’elle peut et qu’elle veut faire à des minorités extrêmement diverses (nationales, ethniques, religieuses, immémorialement implantées ou à peine arrivées, etc.), il paraît nécessaire de réfléchir aujourd’hui à la place des minorités sur la longue durée et de manière critique – c’est-à-dire, d’abord, en soumettant à une réflexion critique la notion de « minorité », trop couramment acceptée sans examen.

C’est elle qui sera au cœur de cet atelier de cinq jours, qui permettra d’interroger la place des minorités dans des espaces et des temps divers. Le même concept ne saurait bien sûr désigner la même réalité et la même expérience selon que l’on considère les sociétés médiévales, volontiers pensées (et d’abord par elles-mêmes) de manière organique et homogène, ou les sociétés modernes, réputées plus ouvertes et du moins plus diverses ; ou encore selon que l’on considère des espaces (pré-)nationaux, soumis à une forte volonté unificatrice, et d’autres espaces politiques, que l’on peut provisoirement définir comme impériaux, réputés plus à même de faire face à la diversité, voire de savoir l’organiser.

Cette « place » des minorités sera entendue d’abord au sens littéral, et donc spatial (les minorités sont présentes, soit : mais où, dans quels lieux, dans quels quartiers ou quelle région, dans quelles relations avec la majorité et/ou les autres minorités ?), mais aussi au sens de leur place dans le dispositif intellectuel, aussi bien juridique que théologique, culturel ou politique afin de mieux comprendre ce qui autorise, dans une société donnée, qu’une minorité soit présente et de mieux saisir ce qui la constitue – ou non – en minorité. Nous réfléchirons aux stratégies d’établissement et aux relations entre les minorités et les majorités, souvent hostiles, qui les ont accueillies, et sur la complexité des phénomènes d’inclusion / exclusion et de tolérance / discrimination.

La zone géographique couverte, Europe et Méditerranée, s’entend au sens large, de l’Occident aux mondes slaves, balkaniques et arabo-musulmans. Toutefois les candidat-e-s auront soin d’envisager, dans la présentation de leurs recherches, des possibilités d’ouverture, de connexion et de comparaison. Tou-te-s les candidat-e-s sont encouragé-e-s à proposer des recherches profitant de cette approche comparative et de la possibilité d’élargir le regard en adoptant une perspective interdisciplinaire.

L’atelier doctoral s’ouvrira lundi 11 juin 2018 à 17 h par une conférence inaugurale donnée par le Professeur Sanjay Subrahmanyam (Collège de France-UCLA).

Les jours suivants (12-15 juin), alterneront des conférences données par des chercheurs confirmés, des ateliers centrés sur la présentation de leurs travaux par les étudiants et permettant une discussion approfondie et des visites de terrain (archives, quartiers de Rome). Les conférences, les présentations et les discussions pourront se dérouler en français, en italien ou en anglais.

L’École française de Rome propose 12 bourses pour des doctorants de tous pays ayant effectué ou effectuant un travail de recherche sur les thèmes et les problèmes du séminaire. Ces bourses couvrent uniquement les frais de séjour à Rome (logement, repas le midi – pour les petits-déjeuners et dîners, possibilité d’utiliser la cuisine collective de la résidence). Le transport est à la charge des étudiants.

Les candidats devront envoyer par courrier électronique avant le 31 mars 2018 à Mme Grazia Perrino, secrma@efrome.it, un dossier comportant :

  • une lettre de motivation ;
  • un bref curriculum vitae précisant les compétences linguistiques et, le cas échéant, une liste de publications ;
  • un résumé du projet (2 pages au max., env. 6000 signes) ; – et une lettre de recommandation.

Les candidats rencontrant des difficultés pour trouver auprès de leur centre de recherche les fonds nécessaires à la prise en charge de leur voyage sont priés d’en faire part dans leur lettre de candidature, en donnant une évaluation des coûts.

Les candidats seront choisis en considération de leur projet par le Comité scientifique. Ils seront prévenus de l’obtention de la bourse avant le 15 avril 2018. Ils devront ensuite fournir un texte d’environ 10 pages (30 000 signes) dans une des langues de la conférence (français, italien ou anglais), avant le 15 mai 2018. Les projets seront commentés, avant la discussion générale, par un autre doctorant qui aura été préalablement désigné. Les meilleures communications pourront être proposées à la publication dans les Mélanges de l’École française de Rome. Moyen Âge (http://journals.openedition.org/mefrm/)

Les candidats retenus pour le séminaire seront tenus d’assister à l’ensemble des séances.

Organisation et comité scientifique

Serena Di Nepi (Sapienza Università di Roma), Fabrice Jesné (École française de Rome), Pierre Savy (École française de Rome).

Conférence inaugurale : Sanjay Subrahmanyam (Collège de France-UCLA).

Conférenciers

Nirit Ben-Aryeh Debby (Ben-Gurion University), Serena Di Nepi (Sapienza Università di Roma), Mathieu Grenet (Institut national universitaire Jean-François Champollion-Albi), Fabrice Jesné (École française de Rome), Pierre Savy  (École française de Rome), Claire Soussen-Max (Université de Cergy-Pontoise).

Contacts

École française de Rome

Pierre Savy, directeur des études (Moyen Âge), dirma@efrome.it

Grazia Perrino, assistante scientifique de la section Moyen Âge, secrma@efrome.it Piazza Farnese, 67

I – 00186 Roma

Tel. (+39) 06 68 60 12 48

source : http://www.efrome.it/actualite/la-place-des-minorites-il-posto-delle-minoranze-what-place-for-minorities.html

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Financement doctoral : Université d’Avignon-CIHAM (dépôt de dossier : 21/05)

Contrat doctoral de l’Université d’Avignon
Ecole Doctorale 537 (Culture & Patrimoine) 2018-2021
Proposition de sujet du CIHAM-UMR 5648

Directeur de thèse : Madame Marilyn Nicoud
Adresse mail : marilyn.nicoud@univ-avignon.fr
Co-directeur (éventuel) : possibilité de co-tutelle et de co-direction

Date limite de dépôt des dossiers de candidatures : 21 mai 2018
Auditions : 4 juin 2018
Informations complémentaires ici.

Titre en français : Médecine, santé, société (Occident médiéval, XIIe-XVe siècles)

Titre en anglais : Health, Medicine and Society in the West (12th-15th c.)

Mots clés : Médecine, santé, maladie, épidémie, ville, cours

Profil du candidat :
Le/la candidat(e) devra être titulaire d’un Master 2 (ou diplôme équivalent) en histoire médiévale. Il/elle devra faire montre de connaissances en latin et en paléographie, qui le/la rendent apte à travailler, le cas, échéant, sur des sources inédites.

Présentation du sujet :
Le contrat doctoral proposé par l’ED 537 est adossé à l’UMR 5658-CIHAM (CNRS, Université Lumière-Lyon 2, EHESS, UAPV, ENS de Lyon, Université Lyon 3) spécialisée en histoire, archéologie et littérature des mondes chrétiens et musulmans médiévaux. Il vise à promouvoir des recherches doctorales en histoire de la médecine et de la santé qui ont vocation à s’incrire dans l’axe 3 du laboratoire (« Construction et communication des savoirs au Moyen Age »), dans l’axe 4 (« Ecritures, livres, translations ») ou encore dans l’axe transversal (« Humanités numériques »).
Porté par les acquis récents de l’historiographie qui ont souligné le rôle des médecins et des savoirs médicaux dans de nombreuses dimensions de la vie des individus et des collectivités (aussi bien politiques, sociales, économiques que culturelles), le sujet proposé, volontairement large, laisse toute latitude au candidat/e de choisir son objet d’enquête et les sources qu’il envisage d’étudier.
Ces dernières peuvent être de nature variée : littérature médicale, écrits pragmatiques de diverses sortes (statuts de métiers, contrats notariés, correspondances, délibérations communales, documentation judiciaire…), mais aussi des sources issues d’autres domaines disciplinaires (droit, théologie).
Les objets d’études retenus peuvent concerner :
-  l’analyse d’un milieu professionnel, curial, urbain, universitaire (à l’image de de la cour pontificale d’Avignon ou de la cité de Bologne par exemple)
-  les rapports entre médecine et environnement (à travers par exemple l’essor d’un thermalisme médical ou l’évolution des facteurs « non naturels » dans le discours médical)
-  des monographies d’auteurs ou des éditions d’ouvrages inédits (y compris sous format numérique)
-  les formes du livre médical (manuscrit et/ou imprimé) et leur diffusion
-  les rapports entre patients et médecins, à travers la prise en charge individuelle des malades ou des problèmes de santé publique
-  la formation d’une éthique médicale dans la pensée médiévale.

En croisant divers types de sources et d’approches, il s’agit de mieux saisir le rôle des savoirs médicaux, des praticiens et des pratiques dans les sociétés occidentales de la fin du Moyen Age, la manière dont les besoins et les questions de santé modifient les discours savants, et de rendre compte de l’importance de la santé et de la maladie sur le devenir des individus et des collectivités.

English Presentation :
The PhD contract of the Doctoral School (ED 537) is affiliated to the laboratory CIHAM-UMR 5648, specialized in History, Archeology and Literature of Christian and Muslim Medieval Worlds. It aims at promoting doctoral studies in the history of medieval medicine and health care issues and is aligned with different research programs of the laboratory : research axis on « Construction and Dissemination of Medieval Knowledge », « Writings, Books, and Translation », « Digital Humanities ».
Based on recent studies that have pointed out the important and multifaceted role that practitioners and medical knowledge had played in individual and collective life alike, the doctoral contract, with its intentionally broad definition, will enable the successful candidate to select his/her specific field and sources.
The documentary sources to be used to study medieval medicine can be extremely varied : medical literature such as treatises or commentaries written in universities and at court, archival sources (statutes, notarial contracts, correspondence, urban registers, judicial or hospital sources…). History of medicine can also be studied through other kinds of text such as preaching texts or other disciplines such as law or theology.

Different topics could be chosen :
-  investigation on a professional environment (court, city, university, as the pontifical court in Avignon or the city of Bologna)
-  relationships between medicine and environment (for instance the development of hydrotherapy or the changes in the medical discourse regarding the « non-natural things »)
-  study on a medical author or digital edition
-  history of medical books (manuscripts or/and first editions) and their dissemination
-  relationships between doctors and patients, based on individual or collective care
-  development of a medical ethics in medieval thought

Thanks to the use of a variety of sources and approaches, the goal is to better understand the role of such knowledge, as well as the part played by medical practitioners and medical practices in western societies at the end of the Middle Ages. How did individual needs and public health issues change medical knowledge ? The important role that was played by health and diseases in the life of individuals and the destiny of medieval societies should also be taken into account.

Bibliographie succincte :
J. Chandelier, Avicenne et la médecine en Italie. Le Canon dans les universités (1200-1350), Paris, 2017
Etre médecin à la cour (France, Italie, Espagne, XIIIe– XVIIIe siècle), éd. E. Andretta, M. Nicoud, Florence, 2013
Histoire de la pensée médicale en Occident, vol. 1 : Antiquité et Moyen Âge, éd. M.D. Grmek, trad. fr., Paris 1995
D. Jacquart, La médecine médiévale dans le cadre parisien (XIVe-XVe siècles), Paris, 1998
D. Jacquart, F. Micheau, La médecine arabe et l’Occident médiéval, Paris, 1990

M. Nicoud, Le Prince et les médecins. Pensées et cultures médicales à Milan (1402-1476), Rome, 2014
A. Paravicini Bagliani, Le corps du pape, trad. fr., Paris, 1997
A. Paravicini Bagliani, Medicina e scienze della natura alla corte dei papi del Duecento, Spolète, 1991

T. Pesenti, Marsilio Santasofia tra corti e università. La carriera di un monarcha medicinae del Trecento, Trévise, 2003
Practical Medicine from Salerno to the Black Death, éd. L. García-Ballester, R. French, J. Arrizabalaga, A. Cunningham, Cambridge, 1993
N. G. Siraisi, Medieval and Early Renaissance Medicine : An Introduction to Knowledge and Practice, Londres, 1990
N. G. Siraisi, Taddeo Alderotti and his Pupils. Two Generations of Italian Medical Learning, Princeton, 1981

M. Lindmann, Medicine and Society in Early Modern Europe, Cambridge, 1999.
Medicine from the Black Death to the French Disease. The History of Medicine in Context, éd. R. French, J. Arrizabalaga, A. Cunningham, L. García Ballester, Aldershot, 1998

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journée d’étude:Trames arborescentes, « Describere arborem », Les trames arborescentes dans la littérature, la théologie et la méditation de saint Bonaventure, Paris, 20/04

Lieu :

Paris, Salle des Commissions de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (24, rue Pavée, 4e arrondissement)

Programme :

  • 9h30 : Accueil des participants et programme de la journée : Naïs Virenque, Sergi Sancho Fibla et Antoine Paris
  • 10h00 : L’arbre comme motif structurel et théologique dans le Lignum vitae de saint Bonaventure : Cyriane Rohner-Ouvry, Université de Strasbourg
  • 10h30 : Pause
  • 10h45 : Les arborescences bonaventuriennes et la luxuriance de la Croix : Laure Solignac, Institut catholique de Paris
  • 11h15 : Questions
  • 12h00 : Déjeuner
  • 14h00 : La réception du Lignum vitae de saint Bonaventure à travers le chant O Cruxfrutex, ou le succès d’une arborescence sonore : Anne-Zoé Rillon-Marne, Université catholique de l’Ouest / Université de Poitiers
  • 14h30 : Le Lignum vitae de saint Bonaventure dans l’art trécentesque : Raphaèle Preisinger, Université de Berne
  • 15h00 : « Un arbore in modo de croce nel quale era uno suspenso e nudo. » Arbres des oraisons et visions de saint Bonaventure chez Arcangela Panigarola : Gwladys Le Cuff, Université Paris-Sorbonne et Université de Picardie / Université Lyon 3
  • 15h30 : Pause
  • 15h45 : Questions
  • 16h30 : Conclusions et clôture de la journée

Contact :

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journées d’étude:La Nació a l’Edat Mitjana:Balaguer, 11-13/07/2018

Càtedra d’estudis medievals del Comtat d’Urgell
XXIII Curs d’estiu-Reunió Científica del Comtat d’Urgell
LA NACIÓ A L’EDAT MITJANA

Balaguer, 11-13 de juliol de 2018

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts