Appel à contribution – XVI Congreso Internacional de la Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (AJIHLE)

Appel à contribution – XVI Congreso Internacional de la Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (AJIHLE) – (délai 31/12/2015) – 6-8/04/2016, Gijón

Un appel à communication de l’Association des jeunes chercheurs en histoire de la langue espagnole : bien que ce ne soit pas totalement ou à proprement parler un événement de médiévistes, peut-être que diffuser l’information intéressera quelqu’un.

« XVI Congreso Internacional de la Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (XVI CIAJIHLE)

▪ Entidad organizadora: Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (AJIHLE)
▪ Lugar de celebración: Sede de la Universidad Laboral, Gijón (España)
▪ Fecha de inicio: 6 de abril de 2016
▪ Fecha de finalización: 8 de abril de 2016
▪ Contacto: ciajihle2016@gmail.com

Nos complace anunciar que se abre el plazo del envío de propuestas para participar en el XVI Congreso Internacional de la AJIHLE. La fecha límite de recepción de resúmenes es el 31 de diciembre de 2015.

La Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (AJIHLE) y el Comité Organizador invitan a los alumnos de segundo ciclo, estudiantes de doctorado, becarios de investigación y todas aquellos no doctores interesados en la investigación de la Historiografía e Historia de la lengua española a participar en el XVI Congreso Internacional de la Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (XVI CIAJIHLE). Para conocer más acerca de la asociación puedes visitarnos en: http://ajihle.net/.
Todos aquellos que deseen participar como ponentes en el XVI CIAJIHLE pueden enviar una propuesta de comunicación o de mesa redonda junto con sus datos
personales (cumplimentar el formulario de propuestas) hasta el 31 de diciembre de 2015 a la siguiente dirección de correo electrónico: ciajihle2016@gmail.com.

En el siguiente enlace se puede ampliar la información sobre las orientaciones para la propuesta de las mesas redondas: https://ajhle.files.wordpress.com/2013/12/pautasmesasredondas.pdf

Por último, las propuestas de comunicaciones y mesas redondas han de presentarse en lengua española y deben integrarse en alguno de los siguientes ámbitos de estudio:
– Historiografía e historia de la lengua
– Morfología y sintaxis históricas
– Lexicología, lexicografía y semántica históricas
– Pragmática histórica y análisis histórico del discurso
– Sociolingüística histórica
– Análisis histórico del español de América
– Humanidades digitales en el estudio diacrónico de la lengua »

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d’Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Appel à contributions : Journée d’études « Initiation et dévoilement »

Les 6e journées d’études des Jeunes Chercheurs Médiévistes (JCM) auront lieu en février 2016 à l’université de Genève autour du thème Initiation et Dévoilement. Voici l’appel à communication : appel.

Les propositions de contributions sont à envoyer au plus tard le 15 novembre 2015 à Camille Carnaille (Camille.Carnaille@unige.ch).

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l’Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Appel à participation : XIXe Rencontres “Dîwân”, 17-18-19 mai 2016, Madrid (Casa de Velázquez)

L’association « Dîwân » a lancé son appel à participation pour l’année 2016. Date limite de proposition: le 28 février 2016.
Je copie le message du site et y joins le lien: site du Dîwân

« Chers tous,
Nous avons l’honneur de vous annoncer la tenue des XIXèmes Rencontres des doctorants de l’association DÎWÂN, qui s’exportent pour la deuxième fois en terres ibériques les 17-18-19 mai 2016.
Accueillies par la Casa de Velázquez (Madrid), ces journées seront l’occasion pour les doctorants des diverses universités françaises qui travaillent sur le monde arabo-musulman médiéval de présenter leurs recherches, mais aussi et surtout d’échanger avec d’autres doctorants, des post-doctorants et des professeurs, dans un cadre moins formel et une atmosphère conviviale. Cette édition s’ouvre également aux doctorants espagnols afin de multiplier les échanges scientifiques.
Les interventions des doctorants dureront 10 minutes, afin de permettre ensuite des discussions. Les échanges étant le principal objectif de ces trois journées de rencontres, nous invitons tous les doctorants travaillant sur l’Islam médiéval et ce quelle que soit leur discipline, à participer ; les débats n’en seront que plus riches.
Modalités et date limite : 28 février 2016
Nous vous invitons donc à nous faire savoir si vous souhaitez participer à ces journées, et si oui, de bien vouloir remplir la fiche de renseignements qui doit nous parvenir avant le 28 février 2016, à l’adresse suivante : associationdiwan2016@gmail.com
En espérant vous retrouver nombreux !
Le bureau 2016 (L. R., N. L., O. B.-F., M. B.) »

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d’Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Job: Medieval History (Université du Québec à Montréal)

The History Department at Université du Québec à Montréal is seeking applicants for a tenure-track position in medieval history. Applications from Byzantinists or  Arabists  whose  research concerns the Mediterranean ambit are welcome.

SOMMAIRE DE LA FONCTION :
• Enseignement aux programmes de premier cycle et de cycles supérieurs
• Recherche
• Services à la collectivité

EXIGENCES :
• Doctorat en histoire du Moyen-Âge (Ve-XVe siècles) ou discipline connexeCapacité d’assurer l’enseignement en histoire du Moyen-Âge aux Ve-XVe siècles aux trois cycles
• Dossier de recherche et de publications récentes
• Maîtrise du français parlé et écrit

ATOUT :
Spécialisation en histoire de l’espace méditerranéen, y compris Byzance

DATE D’ENTRÉE EN FONCTION : 1er JUIN 2016

TRAITEMENT : Selon la convention collective UQAM-SPUQ
L’Université du Québec à Montréal souscrit à un programme d’accès à l’égalité en emploi. De ce fait, elle invite les femmes, les autochtones, les membres des minorités visibles, des minorités ethniques et les personnes en situation de handicap qui répondent aux exigences du poste à soumettre leur candidature. Nous encourageons les personnes qui s’identifient à l’un ou l’autre de ces groupes à remplir le Questionnaire d’identification à la présente adresse et à le joindre à leur dossier de candidature : www.rhu.uqam.ca/visiteurs/egalite. La priorité sera donnée aux Canadiennes, Canadiens et aux résidentes, résidents permanents.

Les personnes intéressées sont priées de faire parvenir une lettre de présentation, un curriculum vitae en français, détaillé, daté et signé, incluant trois lettres de recommandation ainsi qu’une copie de leurs trois plus importantes publications AVANT LE 2 OCTOBRE 2015, 17h à :
Madame Dominique Marquis, directrice
Département d’histoire
Université du Québec à Montréal
C.P. 8888, Succursale Centre-Ville
Montréal, Québec, H3C 3P8
Canada

Téléphone: (514) 987-3000 poste 8405
Télécopieur: (514) 987-7813
Courriel : marquis.dominique@uqam.ca

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l’Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Job: Medieval History (Université du Québec à Montréal)

The History Department at Université du Québec à Montréal is seeking applicants for a tenure-track position in medieval history. Applications from Byzantinists or Arabists whose research concerns the Mediterranean ambit are welcome.
SOMMAIRE DE LA FONCTION :
• Enseignement aux programmes de premier cycle et de cycles supérieurs
• Recherche
• Services à la collectivité

EXIGENCES :
• Doctorat en histoire du Moyen-Âge (Ve-XVe siècles) ou discipline connexeCapacité d’assurer l’enseignement en histoire du Moyen-Âge aux Ve-XVe siècles aux trois cycles
• Dossier de recherche et de publications récentes
• Maîtrise du français parlé et écrit

ATOUT :
Spécialisation en histoire de l’espace méditerranéen, y compris Byzance

DATE D’ENTRÉE EN FONCTION : 1er JUIN 2016

TRAITEMENT : Selon la convention collective UQAM-SPUQ
L’Université du Québec à Montréal souscrit à un programme d’accès à l’égalité en emploi. De ce fait, elle invite les femmes, les autochtones, les membres des minorités visibles, des minorités ethniques et les personnes en situation de handicap qui répondent aux exigences du poste à soumettre leur candidature. Nous encourageons les personnes qui s’identifient à l’un ou l’autre de ces groupes à remplir le Questionnaire d’identification à la présente adresse et à le joindre à leur dossier de candidature : www.rhu.uqam.ca/visiteurs/egalite. La priorité sera donnée aux Canadiennes, Canadiens et aux résidentes, résidents permanents.

Les personnes intéressées sont priées de faire parvenir une lettre de présentation, un curriculum vitae en français, détaillé, daté et signé, incluant trois lettres de recommandation ainsi qu’une copie de leurs trois plus importantes publications AVANT LE 2 OCTOBRE 2015, 17h à :
Madame Dominique Marquis, directrice
Département d’histoire
Université du Québec à Montréal
C.P. 8888, Succursale Centre-Ville
Montréal, Québec, H3C 3P8
Canada

Téléphone: (514) 987-3000 poste 8405
Télécopieur: (514) 987-7813
Courriel : marquis.dominique@uqam.ca

Ouidad Hamitri

Doctorante en Histoire Médiévale à l’Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur la chirurgie en Al-Andalus (Xe-XVe s.)

More Posts

Apply: Medieval Reading Summer School (May 23-28: Istanbul)

The Swedish Research Institute in Istanbul will host a summer school,« Reading Pleasure – Pleasure Reading: medieval approaches to reading » on 23–28 May 2016 in Istanbul, Turkey.

This summer school will explore discourses and strategies of reading and pleasure in the Middle Ages. From what appears to have been a primarily pious, learned, and/ or legal use of reading in the early medieval period, books and texts came to be gradually and increasingly associated with notions of pleasure. On the one hand, different kinds of explicit or implicit pleasure made up literary motifs and became a literary theme; on the other, pleasure came to be thought of – at least by some – as fundamental to reading. This tendency concerns not just narrative fiction and poetry, traditionally associated with reading for pleasure, but also genres such as epistolography and historiography. And patterns turn out surprisingly similar in both Persian, Arabic, Byzantine and Western medieval environments.

In theory as in practice, pleasure is easily sought, but equally easily slips out of grasp. The aim of the summer school is to engage with and develop specific approaches that will enable us to discuss medieval developments – of great importance for later premodern and modern literary thinking – across the time gap, but also across the spatial gap between east and west. Aiming for conceptual clarity, we encourage participants to consider the pleasure of storytelling and narrative urges, but also the modern pleasure of reading medieval texts. We wish to open up for a wide range of genres – such as romance, drama, chronography, court poetry, and letters – and numerous perspectives, for instance performance, text/image recognition, book production, genre questions, author-narrator position, or gendered roles in and outside the text.

Some possible themes include Persian, Arabic, Byzantine and Western literature; Middle Ages; reading and storytelling; translations; romance; drama; poetry; letters; chronography; court culture; book history; illuminations; gender studies.

Programme
The summer school will be organized around lectures, discussion groups and time for informal talk. In the mornings, lectures, all of which will be followed by a seminar of the whole group, will address large themes. In the afternoon, smaller seminar groups, each led by a tutor, will work together over the course of the summer school on a series of case studies. These will be combined with smaller excursions by foot. There will be substantial reading in advance. Lunches and two dinners will be in common. On Wednesday there will be a longer excursion.

Tutors are Christian Høgel (University of Southern Denmark), Lars Boje Mortensen (University of Southern Denmark), Ingela Nilsson (Uppsala University), and Elizabeth Tyler (University of York).

Lectures will be delivered by Virginia Langum (Uppsala University), Pernilla Myrne (University of Gothenburg), Stratis Papaioannou (Brown University), and Bo Utas (Uppsala University).

Practical Information
Applications

Applications should be sent before 1st of December 2015 to hogel@sdu.dk.

The summer school is open to PhD students of medieval history, linguistics, literature and philology. In addition to working in their research with texts in at least two medieval languages, students will be expected to read English and either French or German. Lectures and seminars will be held in English. Your application should include an abstract of your current research (no more than one side of A4, single spaced) and a statement addressing the contributions you can make to the summer school and what you hope to gain from participating (no more than one side of A4, single spaced). You must also name one referee who will be willing to write in support of your application. Referees of short-listed applicants will be contacted directly by the organizers of the summer school.

There is no cost for attending the Summer School.

Bursaries
Five bursaries (cost of transportation to Istanbul) will be available. Please address your application to hogel@sdu.dk before 1st of December 2015, precising your costs and financial need.

Accommodation and transport
Accommodation will be provided for the participants at the Swedish institute or at hotels in the vicinity.

Meals
Lunches and two dinners will be provided by the organizers. The participants will take care of the other meals.

This project is organized by the section for Greek and Byzantine Studies (Uppsala University) and the Centre for Medieval Literature (University of Southern Denmark and the University of York).

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l’Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Post-docs à l’Université de Lorraine

Deux post-docs sont proposés par le CRULH (Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire – Université de Lorraine), à compter du 1er janvier 2016, les dossiers de candidature devant être envoyés pour le 5 septembre 2015.

Descriptions des offres : post-doc lodocat profil 1 – atlas et post-doc lodocat profil 2 – base de données.

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l’Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Stage d’initiation au manuscrit médiéval et au livre humaniste (domaines latin et roman)

L’IRHT organise un stage annuel d’initiation au manuscrit médiéval et au livre humaniste, destiné aux étudiants de Master I et II et thèse en lettres, en philosophie, en histoire (notamment de l’enluminure). Le prochain stage aura lieu du lundi 19 au vendredi 23 octobre 2015 à Paris.

La première journée de stage, lundi 19 octobre, consacrée à une présentation générale du manuscrit médiéval et de la codicologie, est commune aux étudiants inscrits aux différents stages proposés par l’Institut et aura lieu au Collège de France.

Le stage d’initiation au manuscrit médiéval et au livre humaniste, domaine latin et roman, se poursuivra du mardi 20 au vendredi 23 octobre au Centre Félix Grat.
La journée consacrée aux manuscrits arabes aura lieu le mardi 20 octobre, au Collège de France.
Le stage spécifique aux manuscrits hébreux se tiendra au Centre Félix Grat, du mardi 20 au jeudi matin 22 octobre. La présence aux ateliers des jeudi et vendredi après-midi est optionnelle.
Le stage consacré aux manuscrits grecs n’aura pas lieu cette année mais les étudiants qui le souhaitent peuvent s’inscrire à la journée du lundi ou à un des autres stages proposés.
Pour donner une perspective d’ensemble sur le travail et la recherche sur les manuscrits, différents thèmes sont abordés aux cours d’exposés magistraux et de séances en petits groupes : présentation de manuscrits et introduction à la codicologie, histoire de l’écriture, mise en page et décoration, transmission des textes, rapport texte/image, héraldique, histoire des bibliothèques, passage du manuscrit à l’imprimé, exercice d’édition de textes. Le stage est aussi l’occasion de découvrir l’IRHT et la documentation qu’il met au service des chercheurs.

Thèmes abordés : introduction à la codicologie, histoire de l’écriture, mise en page du manuscrit, rapport texte/image, transmission des textes, notions de reliure et d’héraldique.

Nous tenons à préciser que les séances ne comprennent ni apprentissage de la paléographie, ni exercice de lecture, ni histoire de l’art.

Le livret-guide du stage a pour objet de fournir les éléments essentiels pour s’initier à l’approche du manuscrit et de sa description, tels qu’ils ont été élaborés au fil du temps dans un laboratoire de recherche par des équipes spécialisées. Il est révisé chaque année et distribué sous format papier le premier jour du stage.

Contacts

Domaine latin et roman : stage-ms@irht.cnrs.fr

Manuscrits arabes : section.arabe@irht.cnrs.fr

Manuscrits hébreux : stage-ms@irht.cnrs.fr

Manuscrits grecs : pierre.augustin@irht.cnrs.fr

Adresses

Annexe du Collège de France (Salle Levi-Strauss), 52 rue du Cardinal-Lemoine 75005 Paris

Centre Félix Grat, 40 avenue d’Iéna 75116 Paris

Informations pratiques

Type d’événement:
Stage

Conditions d’accès:
Inscription

Date de début et fin:
19/10/2015 to 23/10/2015

Dates des séances:
19/10/2015 – 09:00
20/10/2015 – 09:00
21/10/2015 – 09:00
22/10/2015 – 09:00
23/10/2015 – 09:00

Lieu:
Centre Félix Grat

formulaire-inscription_2015

Ouidad Hamitri

Doctorante en Histoire Médiévale à l’Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur la chirurgie en Al-Andalus (Xe-XVe s.)

More Posts

Les établissements de moniales cisterciennes dans l’arc nord méditerranéen (XIIe-XIVe siècle)

RÉSUMÉ

Les études sur le monachisme féminin en France au Moyen Âge apparaissent actuellement éparses, parfois datées et même en marge par rapport aux études sur le milieu monacal masculin. De plus, une approche historique semble privilégiée à l’histoire de l’art et à l’archéologie. Le propos ici retenu se place dans la même lignée, mais souhaite s’attacher plus particulièrement aux établissements de moniales cisterciennes, en s’appuyant sur les données et les recherches en cours en Languedoc-Roussillon. Ce thème ne peut être abordé sans faire référence aux Cahiers de Fanjeaux. Les Cisterciens de Languedoc (XIIIe – XIVe siècle), datant de 1986, dont un chapitre est consacré à la branche féminine de l’Ordre et au sein duquel les contributions doivent servir de base à une réflexion plus étendue. L’implantation cistercienne en Languedoc méditerranéen et en Roussillon au Moyen Âge est, certes, moins dense que dans le Toulousain ou en Provence, mais elle est bien présente et apparaît homogène et équilibrée. Cette rencontre sera l’occasion de faire un état de la question et d’apporter un renouvellement des connaissances en histoire, histoire de l’art, archéologie ou encore sur le plan liturgique.

ANNONCE

Argumentaire
Les études sur le monachisme féminin en France au Moyen Âge apparaissent actuellement éparses, parfois datées et même en marge par rapport aux études sur le milieu monacal masculin. De plus, une approche historique semble privilégiée à l’histoire de l’art et à l’archéologie. Actuellement, les travaux du Centre Européen de Recherche sur les Congrégations et les Ordres Religieux (CERCOR), rattaché à l’Université Jean-Monnet de Saint-Étienne, comptent parmi les références majeures et les plus actualisées sur le sujet. Si les actes du deuxième colloque international du CERCOR, Les religieuses dans le cloître et dans le monde, datant de 1994, rassemblent diverses contributions axées principalement sur l’histoire, la récente journée d’études du 5 novembre 2013, « Monachisme et espaces monastiques (Ve – XIIe siècle). Regards croisés d’archéologie et d’histoire », suit néanmoins une démarche plus large et davantage pluridisciplinaire.

Le propos ici retenu se place dans la même lignée, mais souhaite s’attacher plus particulièrement aux établissements de moniales cisterciennes, en s’appuyant sur les données et les recherches en cours en Languedoc-Roussillon. Ce thème ne peut être abordé sans faire référence aux Cahiers de Fanjeaux. Les Cisterciens de Languedoc (XIIIe – XIVe siècle), datant de 1986, dont un chapitre est consacré à la branche féminine de l’Ordre et au sein duquel les contributions doivent servir de base à une réflexion plus étendue.

L’implantation cistercienne en Languedoc méditerranéen et en Roussillon au Moyen Âge est, certes, moins dense que dans le Toulousain ou en Provence, mais elle est bien présente et apparaît homogène et équilibrée. Ce réseau, qui s’étend de l’embouchure du Rhône à la naissance des Pyrénées, se crée, dès le second quart du XIIe siècle, à partir de fondations ou d’affiliations d’établissements préexistants, érémitiques ou bénédictins, d’hommes ou de femmes. Des quatorze établissements attestés sur ce territoire – d’une durée de vie plus ou moins longue – huit sont occupés par des religieuses. La branche féminine est donc largement développée à l’intérieur de ce réseau, mais reste tout de même en retrait face à la puissance des grandes abbayes masculines que sont Fontfroide et Valmagne. Aujourd’hui, beaucoup de ces établissements féminins existent encore, mais sont oubliés, transformés, voire invisibles, contrairement à leurs pendants masculins qui sont mieux connus et encore en grande partie en élévation.

Cette rencontre sera l’occasion de faire un état de la question et d’apporter un renouvellement des connaissances en histoire, histoire de l’art, archéologie ou encore sur le plan liturgique. Si le Languedoc méditerranéen et le Roussillon constituent le socle géographique et historique de cette réflexion, un élargissement des questionnements est également envisagé vers les régions alentour (Toulousain, Provence et Catalogne), ainsi que, plus au Nord, en Normandie, où les récentes études ont largement contribué à un renouvellement des connaissances. La confrontation des données, entre autres relatives aux fondations, au maillage territorial et aux partis architecturaux des différentes abbayes de femmes considérées, permettra ainsi d’appréhender plus globalement la présence des moniales cisterciennes dans les zones méridionales entre le XIIe et le XIVe siècle.

Programme
9h00 : Accueil des participants

9h15 : Géraldine Mallet (Université Paul-Valéry Montpellier) : Ouverture de la journée d’études
9h45 : Alexis Grélois (Université de Rouen) : Les Cisterciens du Languedoc : un réseau ?
10h15 : Marion Alvergnat (Université Paul-Valéry Montpellier) : Les établissements de moniales cisterciennes dans les diocèses du Languedoc méditerranéen et du Roussillon
10h45 : Pause

11h00 : Sylvain Demarthe (UMR ARTeHIS Université de Dijon) : Pour une nouvelle approche de l’église abbatiale Sainte-Marie du Vignogoul (Pignan, Hérault)
11h30 : Discussion

11h45 – 14h00 : Déjeuner

14h00 : Vincent Challet (Université Paul-Valéry Montpellier) : Les moniales cisterciennes et la « religion civique » [titre provisoire]
14h30 : Emma Liaño (Universitat Rovira i Virgili Tarragona) : Le monastère de Santa María de Vallbona
15h00 : Pause

15h15 : Gisèle Clément (Université Paul-Valéry Montpellier) : Musique et liturgie dans les établissements féminins de l’Ordre de Cîteaux [titre provisoire]
15h45 : Jean-Baptiste Vincent (UMR CRAHAM Université de Caen) : Et les femmes dans le monachisme cistercien ? Évaluation architecturale et organisationnelle des monastères féminins cisterciens en Normandie (XIIe – XIVe siècle)
16h15-16h45: Discussion

Organisation & contacts
Géraldine Mallet : geraldine.mallet[at]univ-montp3.fr ;
Marion Alvergnat : alvergnat.marion[at]hotmail.fr ;
Sylvain Demarthe : sylvain.demarthe9[at]gmail.com
Lieu
Université Paul-Valéry Montpellier
Site Saint-Charles, rue du Professeur Henri Serre
Tramway Ligne 1, arrêt Place Albert 1er
Salle 004

DATES

vendredi 25 septembre 2015

CONTACTS

Sylvain Demarthe
courriel : sylvain [dot] demarthe9 [at] gmail [dot] com
SOURCE DE L’INFORMATION

Sylvain Demarthe
courriel : sylvain [dot] demarthe9 [at] gmail [dot] com
POUR CITER CETTE ANNONCE

« Les établissements de moniales cisterciennes dans l’arc nord méditerranéen (XIIe-XIVe siècle) », Journée d’étude, Calenda, Publié le mercredi 15 juillet 2015, http://calenda.org/334964

Ouidad Hamitri

Doctorante en Histoire Médiévale à l’Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur la chirurgie en Al-Andalus (Xe-XVe s.)

More Posts

The Monastic Refectory and Spiritual Food

RÉSUMÉ

The CESCM (University of Poitiers and CNRS) will sponsor three sessions that explore topics dealing with « The Monastic Refectory and Spiritual Food » for the International Medieval Congress 2016 in Leeds (UK).The theme for the IMC Leeds 2016, « Food, Feast and Famine », presents an opportunity to explore the relationship between monastic refectories and food. At the heart of communal life, the refectory was an area where monks gathered, nourished their bodies but also strengthened their soul.

ANNONCE

Argument
The CESCM (University of Poitiers and CNRS) will sponsor three sessions that explore topics dealing with “The Monastic Refectory and Spiritual Food” for the International Medieval Congress 2016 in Leeds (UK).

The theme for the IMC Leeds 2016, “Food, Feast and Famine,” presents an opportunity to explore the relationship between monastic refectories and food. At the heart of communal life, the refectory was an area where monks gathered, nourished their bodies but also strengthened their soul.

How did bells, silence, readings, prayers, refectory decorations such as paintings, sculpture and inscriptions, and ritual work together to sanctify the monastic meal? What were the links between the communal dining room and the church, the place of the Eucharistic celebration and the prefiguration of the Celestial banquet? How did each monastery build, decorate and conceive of its refectory in this aim? Did the relationship between communal repasts and spiritual nourishment in monastic life have echoes in the community of canons, lay society or in chivalry? Art historic, archeological, epigraphic, historic and literary approaches are welcome.

Submission guidelines
Proposals (title and abstract) are due by September, 15th

to Martin Aurell (martin.aurell@univ-poitiers.fr),
Pascale Brudy (pascale.brudy@univ-poitiers.fr)
Estelle Ingrand-Varenne (estelle.ingrand.varenne@univ-poitiers.fr).
Selection
Proposals will be evaluated by CESCM’s members.

Papers may be published after the IMC in the Cahiers de civilisation médiévale.

Twitter
@EstelleIngrandV ;
@CESCM_7302
CATÉGORIES

Moyen Âge (Catégorie principale)
Sociétés > Histoire > Histoire sociale
LIEUX

Université de Poitiers, Bâtiment E13 – CÉSCM – UMR 7302, 24 rue de la chaîne TSA 81118 86073
Poitiers, France (86073)
DATES

mardi 15 septembre 2015
FICHIERS ATTACHÉS

Call for paper IMC Leeds 2016.pdf
MOTS-CLÉS

monasticism, religious Life
CONTACTS

Elisabeth Nau
courriel : elisabeth [dot] nau [at] univ-poitiers [dot] fr
Estelle Ingrand-Varenne
courriel : estelle [dot] ingrand [dot] varenne [at] univ-poitiers [dot] fr
URLS DE RÉFÉRENCE

CESCM
CESCM Hypotheses
SOURCE DE L’INFORMATION

Elisabeth Nau
courriel : elisabeth [dot] nau [at] univ-poitiers [dot] fr
POUR CITER CETTE ANNONCE

« The Monastic Refectory and Spiritual Food », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 20 juillet 2015, http://calenda.org/335315

Ouidad Hamitri

Doctorante en Histoire Médiévale à l’Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur la chirurgie en Al-Andalus (Xe-XVe s.)

More Posts

Campagnes et archéologie rurale au Maghreb et en Méditerranée

RÉSUMÉ

Le thème de ce 6e colloque permettra de s’interroger sur les méthodes, les approches, les sources et les matériaux mis à contribution pour écrire l’histoire et aborder l’archéologie des peuplements dans les campagnes maghrébines et méditerranéennes de la Préhistoire jusqu’au début du vingtième siècle. Cette rencontre ne prétend pas présenter un bilan exhaustif des recherches sur cette thématique pour l’ensemble du Maghreb et de la Méditerranée, mais cherche plutôt à présenter l’état de la question, et fait appel à une réflexion épistémologique et méthodologique ainsi qu’à un regard critique sur les approches et les techniques appliquées dans l’étude des espaces ruraux.

ANNONCE

Argumentaire
Ce thème permettra de s’interroger sur les méthodes, les approches, les sources et les matériaux mis à contribution pour écrire l’histoire et aborder l’archéologie des peuplements dans les campagnes maghrébines et méditerranéennes de la Préhistoire jusqu’au début du vingtième siècle.

Plusieurs études et programmes de recherches, surtout en Europe, ont été consacrés à cette thématique qui demeure toujours d’actualité vue la richesse de la campagne maghrébine et méditerranéenne en potentialités archéologiques et patrimoniales scientifiquement très peu exploitées. Plusieurs problématiques sont encore sujettes à caution et nécessitent des éclaircissements et des mises au point à la lumière des données textuelles et archéologiques.

L’histoire et l’archéologie des campagnes, surtout maghrébines, ne peuvent pas être appréhendées aisément. On a souvent porté un grand intérêt aux villes et à leur histoire et archéologie au détriment d’une campagne « victime » d’une lecture « urbano-centrée » de l’histoire et d’un regard normatif d’une historiographie et d’une recherche archéologique le plus souvent orientée vers l’étude des villes et des élites citadines. L’espace rural, souvent traité de limitrophe et de secondaire par rapport à la ville, a pourtant constitué à différentes époques un vrai creuset de civilisations et un espace privilégié pour le développement des peuplements humains.

Le manque des moyens financiers, les contraintes inhérentes aux conditions de travail de terrain, les obstacles épistémologiques liés aux postulats des anciennes études et le manque ou l’état fragmentaire des sources écrites (sauf pour quelques zones), constituent autant d’obstacles qui limitent toute connaissance approfondie des sociétés rurales.

Ce constat est d’autant plus valable pour le Maghreb, dont les recherches en archéologie rurale et pour toutes les périodes chronologiques, montrent un grand décalage par rapport à celles, initiées il y a longtemps, dans les pays de la rive nord de la Méditerranée.

Cette rencontre ne prétend pas présenter un bilan exhaustif des recherches sur cette thématique pour l’ensemble du Maghreb et de la Méditerranée, mais cherche plutôt à présenter l’état de la question, et fait appel à une réflexion épistémologique et méthodologique ainsi qu’à un regard critique sur les approches et les techniques appliquées dans l’étude des espaces ruraux.

Cette rencontre aura aussi pour objectif de faire le point sur les nouvelles découvertes et études (projets pluridisciplinaires ou des études de cas). Le choix d’étendre la thématique à l’ensemble du Maghreb et du bassin méditerranéen vise à mettre en exergue la diversité des approches et des contextes géographiques et chrono-culturels proposés à l’étude et à exposer diverses expériences issues de différentes traditions scientifiques.

Le département d’Archéologie de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Kairouan (Université de Kairouan-Tunisie) organisera du 14 au 16 avril 2016 son sixième colloque international.
Le thème de ce 6ème colloque permettra de s’interroger sur les méthodes, les approches, les sources et les matériaux mis à contribution pour écrire l’histoire et aborder l’archéologie des peuplements dans les campagnes maghrébines et méditerranéennes de la Préhistoire jusqu’au début du vingtième siècle.

Thématiques du colloque
Cette nouvelle rencontre scientifique est ouverte aux chercheurs qui se proposent de présenter des contributions inédites s’inscrivant dans l’une des thématiques suivantes :

L’archéologie rurale : historique des recherches, fondements théoriques et approches pratiques.
L’archéologie rurale face aux entraves : défis méthodologiques et intellectuels, insécurité, contraintes posées par le développement urbain.
Archéologie préventive en milieu rural.
Paléoenvironnements et Paléoclimats.
Espaces ruraux et peuplement humain à travers les époques : l’Homme et les cultures matérielles, modes de vie, typologie de l’habitat rural, modalités d’occupation et dynamiques territoriales.
Gestion des ressources naturelles, activités économiques et réseau routier.
Systèmes techniques et étude du matériel archéologique.
Géographie historique des espaces ruraux.
Historiographie des campagnes (méthode, enjeux et limites).
Rapports pouvoir central – sociétés rurales (interactions, antagonismes, emprise du pouvoir et législation).
La vie religieuse dans les campagnes : cultes, lieux de cultes et croyances religieuses.
Gestion du patrimoine culturel et valorisation de l’archéologie rurale.
Propositions de communications
Les propositions de communications feront l’objet d’un résumé permettant d’apprécier la problématique de recherche et ses modalités de mise en oeuvre.

Date limite de soumission :

30 novembre 2015
Les résumés seront examinés par le comité scientifique qui établira la liste des textes retenus. Les auteurs recevront un accusé de réception dès la soumission de leurs résumés et seront informés de l’acceptation ou non de leurs propositions de communications (avant fin décembre 2015).

Après le colloque, les communications, dans leur version définitive, seront soumises au comité scientifique, en vue de la publication des actes.

Courrier électronique : colloquekairouan6@gmail.com

Comité scientifique
Ahmad M’CHAREK (F. S. H. S. Tunis – Université Tunis 1, Tunisie)
Faouzi MAHFOUDH (F. L. A. H. de la Manouba – Université de la Manouba, Tunisie)
Abdellatif MRABET (F. L. S. H. de Sousse – Université de Sousse, Tunisie)
Mohamed HASSAN (F. S. H. S. Tunis – Université Tunis 1, Tunisie)
Mongi BOURGOU (F. S. H. S. Tunis – Université Tunis 1, Tunisie).
Ahmed EL BAHI (F. L. S. H.de Kairouan – Université de Kairouan, Tunisie)
Lotfi NADDARI (F. L. S. H. de Sousse – Université de Sousse, Tunisie)
Savino DI LERNIA (Sapienza Università di Roma, Italie) – Aziz Tarik SAHED (Institut d’Archéologie – Université Alger 2, Algérie). – Philippe LEVEAU (Centre Camille Jullian MMSH, Aix en Provence, France).
Patrice CRESSIER (CIHAM-UMR 5648, CNRS, Lyon).
Coordination
Mourad ARAR et Jaâfar BEN NASR Membres du comité d’organisation Nouri Boukhchim, Moufida Boussetta, Faouzi Abdellaloui, Lamjad Dridi et Mongi Mahdouani

Adresse postale
Département d’Archéologie, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines,
Kairouan, Rakkada,
Route de Sfax, 3100.
Remarque

Aucun droit d’inscription n’est imposé aux participants. Pour les participants étrangers, le colloque ne prendra en charge que l’hébergement (pension complète) et éventuellement, selon la disponibilité, le transfert de l’aéroport vers la ville de Kairouan.

CATÉGORIES

Histoire (Catégorie principale)
Périodes > Préhistoire et antiquité
Périodes > Époque contemporaine > XIXe siècle
Périodes > Moyen Âge
Périodes > Époque contemporaine > XXe siècle
Esprit et Langage > Représentations > Patrimoine
Périodes > Époque moderne
LIEUX

Département d’Archéologie, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines – Rakkada, Route de Sfax
Kairouan, Tunisie (3100)
DATES

lundi 30 novembre 2015
FICHIERS ATTACHÉS

201604_Kairouan_archeologie_rurale.pdf
MOTS-CLÉS

archéologie rurale, archéologie préventive, environnement, climat, vie politique, vie économique
CONTACTS

Jaâfar Ben Nasr
courriel : colloquekairouan6 [at] gmail [dot] com
URLS DE RÉFÉRENCE

Chroniques de préhistoire méditerranéenne
SOURCE DE L’INFORMATION

Domnique Commelin
courriel : commelin [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr
POUR CITER CETTE ANNONCE

« Campagnes et archéologie rurale au Maghreb et en Méditerranée », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 13 août 2015, http://calenda.org/336924

Ouidad Hamitri

Doctorante en Histoire Médiévale à l’Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur la chirurgie en Al-Andalus (Xe-XVe s.)

More Posts

Le doctorat dans tous ses états

RÉSUMÉ

Pour sa seconde édition, le colloque international sur le doctorat vise à élargir sa portée en abordant les problématiques liées au doctorat en termes de formation, de compétences développées et de reconnaissance… dans les pays qui seront représentés le jour J. L’objectif étant de mettre en perspective les études réalisées sur le doctorat.

ANNONCE

Argumentaire
Le doctorat est considéré à l’international comme le diplôme universitaire le plus élevé[1]. Il sanctionne une expérience de recherche, de durée variable selon sa discipline et le lieu de réalisation (voir par exemple Kehm, 2006). Son appellation est également variable selon le pays dans lequel il est réalisé, il est possible de parler de doctorat, mais l’appellation abrégée PhD (Philosophiæ doctor) est également une terminologie utilisée dans nombre de pays comme au Canada ou aux États-Unis. Outre les différences de dénomination et de durée de réalisation, le doctorat revêt des réalités différentes selon les pays. Une typologie des modèles de socialisation des doctorants et docteurs proposée par Lanciano-Morandat et Nohara (2003) recense sept critères de différenciation au sein d’un panel de 5 pays économiquement développés (Etats-Unis, Japon, France, Allemagne, Angleterre). Ces critères incluent par exemple : les caractéristiques de la formation doctorale, le profil des doctorants, l‘articulation entre le doctorant et l’encadrant, les débouchés dans le secteur académique, le statut des docteurs dans le privé ou encore les évolutions de carrière.

Au sein même de l’Union Européenne, la convention de Lisbonne de 19971 a été une tentative d’harmonisation des programmes et des modalités du doctorat, notamment en ce qui concerne la reconnaissance des différents titres et grades pré-universitaires et universitaires permettant l’admission d’étudiants dans des systèmes d’enseignement supérieur étrangers. La conférence de Bologne de 19992 est allée plus loin, à travers la réforme LMD (Licence, Master, Doctorat), en engageant ses 29 pays signataires à mettre en place un système facilement compréhensible et harmonisé permettant une meilleure lisibilité et la facilitation d’une reconnaissance internationale des diplômes et qualifications en vue de donner une dimension véritablement européenne à l’enseignement supérieur. Cependant, en dépit de ces tentatives d’harmonisation, il existe toujours des différences dans les pratiques de formation doctorales (Lanciano-Morandat et Nohara, 2003; Kehm 2006), dans les perspectives de carrière des titulaires de doctorat (LERU, 2007 ; Kubler et Wester, 2007; Borrell- Damian et al. 2009 ; Calmand et Giret, 2010; Vitae, 2010, 2013; Auriol, 2010; Auriol et al. 2013; CFE Research, 2014) et dans leur perception (Lambin & Etienne, 2010; Cyranoski, Gilbert, Ledford, Nayar, & Yahia, 2011; CFE Research, 2014).

L’objectif de ce colloque est de s’interroger sur la place du doctorat en France et de comparer les situations dans différentes zones géographiques du monde. Il s’agira de mettre en perspective les études réalisées sur le doctorat dans différents pays, de confronter la manière dont chacun a su le faire évoluer dans le but de mieux appréhender ce qu’est et pourrait devenir le doctorat dans sa spécificité nationale dans un contexte international. Le CID a pour ambition de traiter le doctorat comme objet de recherche sous ses différentes réalités culturelles et ses différentes formes : en tant que diplôme, en tant que formation par la recherche et en tant qu’expérience professionnelle. L’objectif de cette journée est de tirer de l’ensemble des recherches présentées des bonnes pratiques et des axes de valorisation du doctorat. Ainsi, le colloque s’articulera autour des trois axes thématiques suivants :

Axe 1 : “La formation doctorale : pratiques, expérimentations et apports des doctorants dans le système de recherche”
Axe 2 : “Débouchés, mobilité et reconnaissance des compétences des docteurs”
Axe 3 : “Retour sur 10 ans de bonnes pratiques pour les carrières des chercheurs dans l’espace européen de l’ESR : quels sont les impacts de ces dispositifs ?”
1 http://conventions.coe.int/Treaty/FR/Treaties/Html/165.htm

2 http://www.coe.int/t/dg4/highereducation/EHEA2010/BolognaPedestrians_fr.asp

Axe 1 : La formation doctorale : pratiques, expérimentations et apports des doctorants dans le système de recherche
Les politiques de formation doctorales sont très variables d’un pays à l’autre : en Europe, la formation est fragmentée dans plus d’un millier d’Universités tandis qu’aux États-Unis seules 400 universités accueillent des doctorants dont une centaine délivre 80% des diplômes (League of European Research Universities, 2007). Par ailleurs, en France, on note un effort pour faire reconnaitre le doctorat comme une expérience professionnelle (arrêté du 7 aout 20063), ce qui pourrait ne pas être le cas dans d’autres pays. Cette hétérogénéité se fait sentir également en ce qui concerne les relations entre le doctorant et son directeur doctoral. En effet, Lanciano-Morandat et Nohara (2003) ont mis en évidence différents types de contrats implicites entre ces deux protagonistes allant d’un contrat axé uniquement sur les aspects scientifiques du doctorat (UK) à un contrat beaucoup plus personnalisé (Allemagne). En ce qui concerne la formation doctorale, on note également des disparités dans la manière de promouvoir l’employabilité des docteurs. On note notamment un travail pointu sur la promotion des compétences des chercheurs, l’intégration progressive des formations complémentaires dans des domaines non purement scientifiques et d’autres initiatives (Lambin & Etienne, 2010; pour une revue récente, voir Bogle, 2014).

Sont attendues dans cet axe des communications présentant des études qui ont pu être menées à l’intérieur ou à l’extérieur de l’Union Européenne et portant sur des dispositifs ou sur des pratiques de formations doctorales innovantes (par exemple sur la durée du doctorat, sur le doctorat en VAE, sur la formation doctorale tout au long de la vie…) ou encore sur des expérimentations en cours ou passées ayant donné lieu à une recherche scientifique.

3 http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000267752

Axe 2 : Débouchés, mobilité et reconnaissance des compétences des docteurs
Les principaux secteurs d’activité dans lesquels exercent les docteurs sont bien délimités : on les retrouve essentiellement dans les professions scientifiques (avec une part importante en enseignement et recherche), ainsi que dans les professions d’ingénieurs, cadres et techniciens (essentiellement dans des activités de recherche et développement) (LERU, 2007 ; Kubler et Wester, 2007; Borrell- Damian et al. 2009; Calmand et Giret, 2010; Vitae, 2010, 2013; Auriol, 2010; Auriol et al. 2013; CFE Research, 2014). La santé représente un troisième pôle important pour l’emploi des docteurs. En France, ils sont près de 70% à évoluer dans des fonctions de recherche ou d’enseignement après le doctorat (Calmand et Giret, 2010), au Royaume-Uni, on en compte entre 56 et 60% (CFE Research, 2014 ; Vitae, 2010, 2013), tout comme au Canada. 75% des docteurs australiens exercent dans l’enseignement ou dans des professions scientifiques et techniques (Kubler et Western, 2007). En termes d’évolution de carrière, en France, à 4 à 6 ans après le doctorat, ils ne sont plus que 60% à occuper des postes de recherche (Apec, 2015). Au niveau européen, on observe la même tendance : 48% des docteurs sont recrutés sur des fonctions de recherche, mais ils ne sont plus que 30% à occuper des fonctions de recherche 5 à 10 ans après leur soutenance (Borrell- Damian et al. 2009,). Ce type de carrière est assez différent des parcours professionnels qui ont pu être observés chez les PhD aux Etats-Unis où 4 docteurs sur 5 travaillent dans le secteur privé sur des fonctions qui ne sont pas systématiquement liées à la recherche (League of European Research Universities, 2007).

Cet axe sera dédié aux études et recherches portant sur les parcours professionnels des docteurs et leurs poursuites de carrière, les carrières atypiques… Il sera aussi question de comprendre les évolutions récentes et à venir du marché de l’emploi des docteurs et notamment les métiers émergents où on les retrouve dans une économie fondée sur la connaissance en profonde mouvance. L’objectif étant d’apporter un regard croisé entre les réalités des différents pays représentés et d’en analyser les écarts à l’occasion d’une discussion qui suivra les communications.

Axe 3 : Retour sur 10 ans de bonnes pratiques pour la carrière des chercheurs dans l’espace européen de l’ESR : quels sont les impacts de ces dispositifs ?
Limiter les mauvaises pratiques, harmoniser les procédures au sein de l’Union Européenne en définissant plus clairement les différents rôles des chercheurs et de leurs employeurs dans le cadre du recrutement de ces derniers : tels sont les objectifs auxquels voulait répondre en 2005 la “charte européenne du chercheur” et le “code de conduite pour le recrutement des chercheurs” (European Union, European Commission, & Directorate- General for Research, 2005), influençant la recherche européenne. Cette dynamique est encouragée par la “Human Ressources Strategy for Researchers (HRS4R) » et son label “HR Excellence in Research ”4 : celui-ci, obtenu sur la base d’évaluations progressives des objectifs affichés par la structure concernée, a été décerné par la Commission Européenne à de nombreux établissements signataires en particulier en Grande-Bretagne5. Ces bonnes pratiques s’appliquent au recrutement de tout chercheur, dès le recrutement en doctorat puisque “le terme «chercheur en début de carrière» fait référence aux chercheurs au cours des quatre premières années (équivalent plein temps) de leur activité de recherche, y compris la période de formation de chercheur” (European Union et al., 2005). Dans cette optique, le doctorat en tant qu’expérience professionnelle serait une première étape du recrutement dans la vie des chercheurs, que leur carrière se poursuive dans les domaines public ou privé, dans tous les domaines socio-professionnels ; a contrario, certaines initiatives souhaiteraient repousser cette échéance6. Horizon 2020, autre initiative portant les valeurs du code de recrutement, est le plus gros programme de recherche et d’innovation de l’UE, contribuant à maintenir l’Europe en tête de la recherche mondiale7. Par exemple, les actions Marie Skłodowska-Curie (AMSC) proposent des financements notamment pour les doctorants. La mobilité internationale et les liens entre le monde académique et l’entreprise sont encouragés ; les AMSC visent à financer, d’ici 2020, 25 000 doctorants8. Pour aller plus loin que Charte&Code, d’autres mécanismes de gestion responsable de ressources humaines pourraient voir le jour9.

Ce dernier axe sera notamment dédié à la charte européenne du chercheur et le Code de conduite pour le recrutement des chercheurs. Ces dispositifs fêtant leurs 10 ans cette année, il semble pertinent de s’intéresser aux recherches scientifiques qui ont pu être réalisées pour évaluer l’efficience et le retour sur investissement de ces dispositifs.

4 http://ec.europa.eu/euraxess/index.cfm/rights/strategy4Researche

5https://www.vitae.ac.uk/policy/hr-excellence-in-research/benefits-of-the-hr-excellence-in-research-award, http://ec.europa.eu/euraxess/index.cfm/rights/strategy4ResearcherOrgs

6 http://www.ipetitions.com/petition/promotiestudent/

7 http://ec.europa.eu/programmes/horizon2020/en

8 http://ec.europa.eu/research/mariecurieactions/index_fr.htm

9 http://ec.europa.eu/euraxess/pdf/research_policies/SGHRM-WG1-on-HR-Issues-Final-report-May-2012.pdf

Bibliographie

APEC. (2015). Les jeunes docteurs : profil, parcours, insertion. Les études de l’emploi cadre n°2015-12. Paris : Agence Pour l’Emploi des Cadres

Auriol, L. (2010). Careers of doctorate holders : employement and mobility patterns. STI working paper 2010/4. Paris: OECD

Auriol, L., M. Misu and R. A. Freeman (2013), “Careers of Doctorate Holders: Analysis of Labour Market and Mobility Indicators”, OECD Science, Technology and Industry Working Papers, 2013/04, OECD Publishing.

Bogle, D. (2014).Good Practice Elements in Doctoral Training. Advice paper n° 15. Leuven: League of European Research Universities.

Borrell-Damian, L., Morais, R., & Smith, J. H. (2009). Collaborative doctoral education in Europe : research partnerships and employabiliy for researchers. Bruxelles: EUA.

CEREQ (2010). L’insertion des docteurs : Enquête Génération 2004. Interrogation 2007. Rapport d’enquête. Marseille : Centre d’Etude sur l’Emploi et les Qualifications.

CFE Research. (2014). The impact of doctoral career. Final Report. Leicester: CFE Research.

Cyranoski, D., Gilbert, N., Ledford, H., Nayar, A., & Yahia, M. (2011). The Phd factory. Nature news n° 472.

ERA-SGHRM Working Group. (2012). Human Resources issues, including the HRS4R and other examples of good practices not directly linked to the Charter&Code. Final report. http://ec.europa.eu/euraxess/pdf/research_policies/SGHRM-WG1-on-HR-Issues-Final-report-May-2012.pdf

European Commission. (2005). PRESS RELEASES – Qu’est-ce qu’un chercheur? La Commission européenne définit ses rôles et ses responsabilités. http://europa.eu/rapid/press-release_IP-05-282_fr.htm?locale=FR

European Union, European Commission, & Directorate-General for Research. (2005). Charte européenne du chercheur: Code de conduite pour le recrutement des chercheurs = The European Charter for researchers : the Code of conduct for the recruitment of researchers. Luxembourg: EUR-OP.

Kehm, B. M. (2006). Doctoral education in Europe and North America: A comparative analysis. Wenner Gren International Series, 83, 67.

Kubler, M., & Wester, M. (2007). Phd graduates 5 to 7 years out: employment outcomes, job attributes and the quality of research training. Summary results for the Australian National University. http://researchsuper.chelt.anu.edu.au/sites/researchsuper.chelt.anu.edu.au/files/797summaryresultsgrad%282%29.pdf

Lambin, P., & Etienne, C. (2010). Les besoins en compétences dans les métiers de la recherche à l’horizon 2020 Synthèse de l’étude APEC/DELOITTE. Paris : Agence Pour l’Emploi des Cadres.

Lanciano-morandat, C., & Nohara, H. (2003). The new production of young scientists (PhDs): a labour market analysis in international perspective (No. 03-04). DRUID Working Paper.

League of european research universities. (2007). Doctoral studies in Europe : excellence in researcher training. http://www.leru.org/files/general/%E2%80%A2Doctoral%20Studies%20in%20Europe%20Excellence%20in%20Researcher%20Training%20(May%202007).pdf

VITAE. (2010). What do researchers do? Doctoral graduate destinations and impact three years on. Cambridge: VITAE

VITAE. (2013). What do researchers do? Early career progression of doctoral graduates. Cambridge: VITAE

Public visé
Cet appel à communication s’adresse :

Aux doctorants et docteurs engagés dans une démarche réflexive, sur les pratiques de l’enseignement supérieur et de la recherche. Aux chercheurs menant des activités de recherche sur le doctorat en tant qu’objet de recherche, qu’il soit envisagé en tant qu’activité scientifique ou en tant qu’activité professionnelle.
Aux doctorants et docteurs investis dans l’amélioration des conditions de travail des doctorants et docteurs et la valorisation de leurs recherches, quelle que soit leur discipline.
Modalités pratiques d’envoi des propositions
Lors du colloque, les communications prendront la forme suivante : un exposé de 20 minutes et 15 minutes d’interactions avec les participants.

Les propositions de communications sont à adresser au comité scientifique à l’adresse suivante : cid@adoc-tm.com
avant le 1er octobre 2015

Chaque proposition sera présentée par un résumé d’environ 300 mots (hors bibliographie) mettant en évidence le contexte de l’étude, le public étudié, la méthodologie utilisée. Chaque proposition devra être accompagnée d’une bibliographie. Le tout sera envoyé sous format Word ou Pdf qui mentionnera les noms, prénoms, structure de rattachement des communicants.

Les notifications d’acceptation seront adressées par retour de mail le 15 octobre 2015.

Le résumé des communications acceptées sera mis en ligne sur le site dédié au colloque : http://cid.docteo.net/

Des bourses de mobilité seront disponibles sur demande et sous réserve d’acceptation du comité scientifique.

Comité Scientifique
Jean CHAMBAZ président, Université Pierre et Marie Curie (France)
Jean-Claude Coallier professeur et responsable des programmes d’études supérieures en éducation, Université de Sherbrooke (Canada)
Pierre Demeulenaere Professeur de sociologie, Université de Paris- Sorbonne (France)
Francisco Loiola professeur, Université de Montréal (Canada)
Alison Mitchell, directrice du développement, VITAE (UK)
Jean Gabin Ntebutse professeur, Université de Sherbrooke (Canada)
[1] Seuls sont considérés dans cet appel à communication les doctorats de recherche par opposition aux doctorats d’exercice.

CATÉGORIES

Épistémologie et méthodes (Catégorie principale)
Sociétés > Sociologie > Sociologie du travail
Sociétés > Ethnologie, anthropologie > Anthropologie sociale
Esprit et Langage > Épistémologie et méthodes > Vie de la recherche
Sociétés > Sociologie > Étude des genres
Esprit et Langage > Éducation > Sciences de l’éducation
Sociétés > Économie > Travail, emploi
Sociétés > Études du politique > Relations internationales
LIEUX

Paris, France (75)
DATES

vendredi 20 novembre 2015
FICHIERS ATTACHÉS

Appel a communication CID.pdf
MOTS-CLÉS

Doctorat, PhD, formation doctorale, chercheur, académique
CONTACTS

Élodie Chevallier
courriel : cid [at] adoc-tm [dot] com
URLS DE RÉFÉRENCE

Colloque international sur le doctorat
SOURCE DE L’INFORMATION

Élodie Chevallier
courriel : cid [at] adoc-tm [dot] com
POUR CITER CETTE ANNONCE

« Le doctorat dans tous ses états », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 31 août 2015, http://calenda.org/337495

Ouidad Hamitri

Doctorante en Histoire Médiévale à l’Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur la chirurgie en Al-Andalus (Xe-XVe s.)

More Posts

Bourses Mobilité PALSE 2016

Bonjour à tous,
ce message afin d’engager ceux d’entre vous qui souhaitent obtenir un financement pour une mobilité de plusieurs mois à l’étranger (3 à 5 mois entre janvier et mai 2016) à présenter un dossier de candidature dans le cadre du PALSE.
Ce dossier est à rendre au plus tard le 15 septembre 2015. Il est en ligne sur le site de l’ED 483, rubrique Financements/mobilité scientifique.
Le dispositif est destiné en priorité aux doctorants inscrits dans le cadre d’une co-tutelle mais pas uniquement.
Bien cordialement
Isabelle von Bueltzingsloewen

Bourses Mobilité PALSE 2016

Le Programme Avenir Lyon-Saint-Etienne (PALSE) soutient, depuis 3 ans, la mobilité internationale des doctorants. Il a ainsi pu accompagner 49 doctorants en mobilité « entrante » et 73 doctorants en mobilité « sortante ».

Pour la dernière année de ce programme, l’aide sera consacrée à l’accompagnement à la mobilité sortante uniquement et sur une période allant de début janvier à fin mai 2016.

Les doctorants concernés par une mobilité en 2016 sont les doctorants de l’Université de Lyon souhaitant effectuer un séjour de recherche à l’étranger, et en priorité, dans une institution partenaire de l’Alliance internationale de l’Université de Lyon.

Toutes les informations et les dossiers de candidatures sont disponibles sur le site de l’Université de Lyon.

Ouidad Hamitri

Doctorante en Histoire Médiévale à l’Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur la chirurgie en Al-Andalus (Xe-XVe s.)

More Posts