Archives de catégorie : Non classé

Financement:bourses de la Casa de Velazquez (date limite : 05/10)

La Casa de Velázquez propose des aides spécifiques(bourses) aux étudiants pour l’année 2019. Elles sont destinées à de jeunes chercheurs doctorants, sans condition de nationalité.

  Aides spécifiques
(« Bourses« )
Public Chercheurs doctorants dont les travaux nécessitent un séjour
court en péninsule Ibérique.
Profil du candidat Etre inscrit en doctorat et
présenter un projet de recherche se rapportant à l’un des domaines de compétence de
l’établissement
Condition d’âge Être majeur
Conditions de nationalité Aucune
Durée 1 à 3 mois consécutifs
  Consulter les conditions générales d’attribution
Campagne Ouverte jusqu’au 5 octobre 2018 à 13h00
Candidatures Accéder aux portail de candidatures

 

Pour plus d’informations : https://www.casadevelazquez.org/index.php?id=411

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Publication:Nicole Bériou, Religion et communication : un autre regard sur la prédication au Moyen Âge, Genève, Droz, 2018.

https://www.droz.org/france/8720-thickbox_default/religion-et-communication.jpg

Résumé

Les paroles des prédicateurs transmises au prisme déformant des sermons modèles ou des prises de notes préservent quelque chose du processus de communication qui est leur raison d’être. Il faut pour le percevoir considérer l’ensemble du système de communication sociale auquel elles appartiennent. Comment, en effet, être écouté et se faire entendre des simples gens sans parler à l’unisson de la liturgie et des images, à la manière d’instruments de musique divers et concertants ? Comment les entretenir efficacement de Dieu, des anges et des saints, sinon par des figures qui parleront à leur imaginaire et en chargeant les mots du quotidien d’autres sens que leur sens immédiat ? Ces voies richement documentées ne doivent pas faire perdre de vue la question difficile mais cruciale de la réception effective. Puisque les mêmes repères culturels sont souvent partagés entre les prédicateurs et ceux qui les écoutent, l’adoption massive des représentations religieuses disséminées dans les sermons s’en trouve facilitée. Mais l’accueil du message est rarement dénué de réinterprétation.

Sommaire

TABLE DES MATIÈRES

REMERCIEMENTS

AVANT-PROPOS

LISTE DES ABRÉVIATIONS

INTRODUCTION
Prédication et communication du message religieux : le tournant du XIIIe siècle

Première partie
LA PRÉDICATION DANS LE SYSTÈME DE COMMUNICATION

CHAPITRE PREMIER
Prédication et liturgie

CHAPITRE II
Latin et langues vernaculaires dans les traces écrites de la parole vive

CHAPITRE III
Les images et la communication de la parole de Dieu

CHAPITRE IV
Les instruments de musique dans l’imaginaire des prédicateurs

Deuxième partie
RENDRE PRÉSENT L’INVISIBLE

CHAPITRE V
Le Christ pèlerin

CHAPITRE VI
La figure de l’ange

CHAPITRE VII
L’eucharistie

CHAPITRE VIII
L’intercession dans les sermons de la Toussaint

Troisième partie
DES SAINTS FAÇONNÉS PAR LA PAROLE

CHAPITRE IX
Sainte Marie Madeleine dans les sermons parisiens

CHAPITRE X
Saint Pierre, patron spécial de Pise au XIIIe siècle

CHAPITRE XI
Pellem pro pelle (Job 2, 4) Les sermons pour la fête de Saint Barthélemy

CHAPITRE XII
Saint Michel dans la prédication

CHAPITRE XIII
Saint François, premier prophète de son ordre

CHAPITRE XIV
Saint François dans la Légende dorée et dans les sermons de Jacques de Voragine

CHAPITRE XV
Sainte Claire : sermons dans l’espace français

ORIGINE DES TEXTES

TABLE DES ILLUSTRATIONS

INDEX BIBLIQUE

INDEX DES NOMS DE PERSONNE

INDEX DES AUTEURS CONTEMPORAINS

Source : DROZ

 

 

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Appel à contributions:Conférence internationale « Humanities in transition », Barcelone, 23-26/10 [date limite : 15/08]

The conference is structured round three main subject areas: (1) Humanist thinking today; (2) The subtle sciences vs hard sciences; and (3) Posthumanism: beyond humanism?
Each of these thematic areas will consist of oral presentations (papers) as well as workshops conceived above all as spaces for dialogue and debate.

1. Humanist thinking today

Guest speaker: Jordi Pigem (Philosopher of science and writer)

We are all well aware that the humanities, inspired by humanist thinking, have changed the world. We are talking about values, ideals and a particular way of understanding reality. We are talking about critical thinking, ethical thinking, creative thinking. No-one would question the need for the humanities. Nevertheless, there is a question relating to whether the humanities, as they have developed over time, continue to raise questions and at the same time provide valid answers to the challenges confronting society today. It is possibly the case that the false myths that have grown up under the protection of the humanities have led them to their current crisis. Humanist thinking relates to the human species in its entirety, but to what extent does it address the diversity that globalization is currently making more patent than ever? Can humanist values be said to be in decline in the world? To what extent do the dynamics of those societies forged by the humanities offer a faithful reflection of humanistic values? What, in fact, are these values? Is it necessary perhaps to humanize the thinking and practices of the humanities?

2. Soft versus Hard sciences

Guest speaker: Fernando Vidal (ICREA – Catalan Institution for Research and Advanced Studies / Universitat Autònoma de Barcelona – CEHIC)

It was in the nineteenth century that a clear awareness emerged of the separation between the type of knowledge focused on human issues and that which sought to understand the natural world. This resulted in the distinction between two areas of knowledge, which later became three: natural sciences, social sciences and the humanities. Reference is made to the hard sciences, and the soft sciences, although the pejorative tone of the word ‘soft’ has led to a preference, on occasion, for the term ‘subtle sciences’ (Rosi Braidotti). Clearly, there are no hard and fast divisions between these categories; rather, there are bridging disciplines such as the cognitive sciences, neurolinguistics or evolutionary anthropology. However, despite this, the fragmentation of scientific practices can create a problem when, beyond the needs of specialization, the ideal of consilience is not taken into consideration. Transdisciplinarity is essential. The object of study, the theory and the methodology basically determine the differences between the disciplines, but are the administrative divisions in universities and research centres, as well as the bureaucracy of the political sciences, connected with this pigeon-holing? Do the humanities need the hard sciences for their conceptual health, as has sometimes been argued? To what extent can the ‘subtle’ sciences offer a buffer against the scientism or, on the contrary, be negatively influenced by it? Could it be necessary, within the field of the humanities, to take into consideration criteria of productivity, evaluation and accreditation different to those cultivated in the hard sciences?

3. Post humanism : beyond humanism ?

Guest speaker: Ewa Domanska (Adam Mickiewicz University)

Posthumanist theory has criticized humanism which is seen as a specific historic phenomenon, considered insufficient to understand the complex network of interrelationships between human beings and their environment. Going beyond the antihumanism posited, for example, by Heidegger, Althusser or Foucault, posthumanism takes as its starting-point a different conceptualization of the human, adopting a decentralized approach. It asserts the need to modify our anthropocentric view of life and of reality in a general sense, and within its characteristic non-dualist type of ontology, greater importance is given to relationships than to entities. As in non-representational theories, it aims to go beyond the understanding of reality exclusively from logocentric models. In this way, these theoretical perspectives afford not only a promising field for research in the general re-orientation of the humanities, but also a strong element of social criticism. To what extent can posthumanism be said to imply radical change in how we understand the relationship between individual and collective? On what basis can we affirm the existence of a posthuman condition in today’s world? How can the criticism and overcoming of anthropocentrism be as beneficial for the different humanities disciplines as have been the attempts to overcome ethnocentrism and androcentrism? The raising of this kind of question makes posthumanism not only an ambitious intellectual challenge but also a moral necessity that must be confronted.

Call for papers:

15/05/2018, 23:59 (UTC/GTM +1)

Notification of acceptance of proposals:

31/05/2018

Registration deadline:

01/10/2018, 23:59 (UTC/GTM +1)

Contact :

Source : estudismedievals@imf.csic.es

 

 

 

 

 

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

séminaire:Corpus hagiographique bourguignon (Ve-XVe siècles):19/06/2018, Paris

Corpus hagiographique bourguignon (Ve-XVe siècles)

Atelier 2. Débats et recherches
19 juin 2018
10h-18h
Sorbonne – Salle Perroy
Galerie Jean-Baptiste Dumas, escalier R, 2e étage
1, rue Victor Cousin – 75005 Paris

Dans le cadre du programme des CBMA (Corpus Burgundiae Medii Aevi – cbma-project.eu), et du projet de réalisation d’un corpus structuré et hétérogène de textes latins médiévaux, un premier sous-corpus de textes hagiographiques bourguignons (Ve-XVe siècles) est en cours de réalisation. Venant en contraste avec les 29 000 actes diplomatiques déjà numérisés et enregistrés, le propos principal de ce projet est d’assembler des textes typologiquement hétérogènes, mais géographiquement circonscrits, de les documenter et les diffuser dans un format adapté aux formalisations et aux recherches assistées par l’informatique, notamment les fouilles de texte et les SIG. Ainsi constitué, ce corpus pourra être utilisé pour lui-même mais aussi servir de point de comparaison avec d’autres corpus, ouvrant ainsi à des approches à différentes échelles : locales, régionales, européennes.

Ce deuxième atelier vise à présenter et à débattre collectivement des premières réalisations : l’inventaire des textes hagiographiques et l’état des connaissances qu’il permet de dresser, ainsi que les problèmes rencontrés dans l’acquisition des métadonnées et les solutions à envisager. Il sera aussi l’occasion d’échanger autour des recherches récentes, en aval et en amont du corpus lui-même : les manuscrits, la transmission-transformation textuelle ainsi que les expériences des traitements statistiques.

Ouverte à tous les intéressés, cette opération est portée par le Lamop (Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris – UMR 8589), soutenue par le Labex HaStec en partenariat avec l’IRHT (Institut de recherche et d’histoire des textes – CNRS UPR 841), le Centre Jean Mabillon (EnC – EA 3624) et le LEM/CERCOR (Laboratoire d’Études sur les Monothéismes – UMR 8584 / Centre européen de recherche sur les congrégations et les ordres religieux).

Pour des raisons d’organisation matérielle, les collègues souhaitant assister à cet atelier sont priés de nous informer de leur présence avant le 11 juin 2018 : cbma.project[at}gmail.com
Programme :

http://lamop.univ-paris1.fr/fileadmin/lamop/seminaires_2017_2018/Atelier2_CBMA.pdf

Le corpus en débats 

10h – Introduction. Le corpus hagiographique bourguignon : premiers bilans

Eliana Magnani (CNRS, Lamop)

10h30 – L’inventaire et les métadonnées

Coraline Rey (Université de Bourgogne)

11h – Table-ronde et discussions 12h30 – Buffet Le corpus en recherches 14h – Le cycle bourguignon et l’hagiographie d’Auxerre dans le contexte du VIe siècle : réflexions autour des textes du manuscrit de Farfa Gordon Blennemann (Université de Montréal) 14h30- Prolégomènes à l’étude de la tradition hagiographique de saint Germain d’AuxerreHélène Caillaud (Université de Limoges)

15h – Remarques sur la transmission manuscrite de quelques dossiers hagiographiques du sud de la province de Vienne

Fernand Peloux (Université de Namur)

15h30 – Discussions

16h – Pause

16h30 – Attribution d’auteurité. Jonas de Bobbio, Cluny et la vie de Jean de Réome

Nicolas Perreaux (Université de Francfort)

17h – Le manuscrit 1 de Semur-en-Auxois et le dossier hagiographique de Jean de Réome

Eliana Magnani (CNRS, Lamop)

17h30 – Discussions et tour de table conclusif

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à contribution:Maîtriser le temps et façonner l’histoire[délai:30/09/2018]

Ce colloque international sur l’historiographie normande du Moyen Âge et de l’époque moderne vise à nourrir la réflexion des historiens autour de trois axes : « Dans l’atelier de l’historien : outils et sources indispensables à la maîtrise du temps et à l’écriture de l’histoire », « Écrire, réécrire, compiler, traduire : la part de l’auteur ? » et « Lire les historiens médiévaux et modernes aujourd’hui »

Argumentaire
Dix ans après le colloque de Cerisy consacré à l’historiographie médiévale normande et à ses sources antiques, nous proposons de réunir les mêmes institutions (Centre Culturel International de Cerisy, Ville d’Avranches et Université de Caen Normandie [CRAHAM et OUEN]) pour entrer, de façon plus globale, dans les cabinets des annalistes, chroniqueurs et historiens normands des époques médiévale et moderne. La recherche d’une proximité et d’une intimité avec les auteurs vise à mieux connaître leurs méthodes de travail et ainsi mieux appréhender leurs écrits. Cette démarche est le fruit de travaux récents ou en cours, portés par des chercheurs principalement français, italiens et anglophones. Outre de nouvelles lectures des textes, il s’agira aussi de mettre en avant de récentes découvertes d’écrits historiques restés jusqu’à ce jour inédits. La perspective du colloque sera large : les textes étant sans cesse repris, recopiés, réécrits, traduits et connus par des traditions postérieures à leur écriture, les confronter sur le long terme est indispensable. On ne traitera pas, en outre, de la seule Normandie mais bien de l’ensemble des lieux d’implantation de Normands (en France, dans les îles Britanniques et en Méditerranée, mais aussi en Afrique et en Amérique), de l’an mil jusqu’au XVIIIe siècle. Sont ainsi compris sous l’appellation large d’« historiens normands » tous les auteurs d’origine normande ou actifs en Normandie qui ont produit des textes à caractère historique. On pourra comparer leurs travaux à ceux d’auteurs extérieurs aux mondes normands mais traitant de ceux-ci. En cela, ce colloque complètera celui organisé par Pierre Bauduin et Edoardo d’Angelo à Ariano Irpino en 2016, consacré aux historiographies modernes et contemporaines des mondes normands médiévaux. Il abordera également la question des silences de l’historien, thème qui a déjà fait l’objet de deux journées d’études organisées par Catherine Jacquemard et Corinne Jouanno à l’université de Caen Normandie en 2015 et 2016.Dans le cadre de ce colloque, qui se tiendra principalement à Cerisy-la-Salle, une exposition de manuscrits contenant des œuvres d’historiens normands, provenant de différents lieux de conservation d’Europe, sera présentée à Avranches (dans la salle du trésor du Scriptorial, de début juillet à fin septembre 2019, ainsi qu’à la bibliothèque patrimoniale, durant les jours du colloque) : une séance se tiendra sur place et des communications auront lieu dans la salle du conseil de la mairie d’Avranches. Ce colloque pourra enfin être l’occasion d’amorcer un projet d’édition (ou de réédition) papier et/ou numérique d’une collection de sources narratives normandes. Si la réalisation d’une version normande d’un Recueil des historiens des Gaules et de la France semble aujourd’hui aussi complexe que dépassée, nous souhaitons lancer, dans un premier temps, un projet de réédition et de confrontation de l’ensemble des sources annalistiques normandes.

Pour plus d’informations : « Maîtriser le temps et façonner l’histoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 24 avril 2018, https://calenda.org/439997

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à communication : Traductio et Traditio Mediaevales: ciència, coneixement i ideologia:ciutat de Morella (Castelló), 14-16/03/2019[délai:30/09/2018]

Propostes de comunicació
El Grup de Recerca d’Estudis Medievals Interdisciplinaris (GREMI) es complau d’anunciar-vos la
celebració del Congrés Internacional Traductio et Traditio Mediaevales: ciència, coneixement i
ideologia, que tindrà lloc a la ciutat de Morella (Castelló) els dies 14, 15 i 16 de març de 2019.
El comitè organitzador acceptarà comunicacions sobre qualsevol aspecte relacionat amb la
traducció i la transmissió cultural durant l’Edat Mitjana. Fins al 30 de setembre de 2018, les
persones interessades poden enviar una proposta de participació al correu electrònic
congresgremi@uji.es.

GROC PROPOSTES DE COMUNICACIÓ(1)

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Publication – « Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries) », dir. Maria Alessandra Bilotta

Notions of movement and mobility are central to understanding many aspects of medieval society. Essentially, movement involves connections across time, objects, people, and space. The essays in this volume investigate how the circulation, motion, and mobility of people, patterns, and ideas influenced artistic creation between the 6th and 15th centuries – from the Mediterranean to the Atlantic coast. Scholarship in the volume manifests the international scope of current research on artistic and cultural circulation and mobility in the European Middle Ages. In it, readers are presented with a detailed image illustrating the effects of social and cultural exchange and mobility on artistic creation. As a whole, the collection aims at developing critical and constructive interdisciplinary revision of these matters. New and exciting questions are also raised for future discussion.

Works from scholars specializing in history, history of art, palaeography, codicology, literature, and the history of ideas are bound in a single volume. The book brings together twenty-five contributions from: L. U. Afonso, X. Barral i Altet, C. Barreira, M. A. Bilotta, G. Boto Varela, E. Condello, L. Correia de Sousa, M. Cursi, G. Donati, J. Dubois, I. Escandell Proust, P. Almeida Fernandes, D. Espada, M. Fiorilla, P. Flor, L. Geymonat, J.-M. Guillouët, Ch. Heck, M. V. Herráez Ortega, A. Lemos, E. Lozano, L. Marcozzi, A. A. Nascimento, C. Pulsoni, A. M. Rodrigues, J. Rodrigues, C. Ruzzier, M. Signorini, C. Varela Fernandes, G. Videira Lopes, C. Valdaliso, B. Van den Bossche

Medieval Europe in Motion

Présentation française :

Cette publication rassemble les travaux présentés lors du premier colloque international « Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries) » (Lisbonne, 18-20 Avril 2013;
https://sites.google.com/site/medievaleuropeinmotion2013/home), organisé par l’Instituto de Estudos Medievais da Faculdade de Ciências Sociais e Humanas da Universidade Nova de Lisboa (IEM-NOVA FCSH), et réunit les contributions des académiciens du Portugal, d’Italie, de la France et de l’Espagne, sous la direction scientifique de Maria Alessandra Bilotta, chercheur de l’IEM-NOVA FCSH et spécialiste des circulations des manuscrits juridiques, en particulier du Midi de la France, au Moyen Age. Le livre est le résultat d’une collaboration éditoriale entre l’Instituto de Estudos Medievais (http://iem.fcsh.unl.pt) et l’éditeur italien Officina di Studi Medievali de Palerme (http://www.officinastudimedievali.it/it/).

Les notions de mouvement et de mobilité sont essentielles à la compréhension de nombreux aspects de la société médiévale. Essentiellement, le mouvement implique des connexions entre le temps, les objets, les personnes et l’espace. Les contributions de ce volume enquêtent sur la façon dont les circulations, les mouvements et la mobilité des objets, des modèles, des commanditaires et des idées ont influencé la création artistique entre les siècles VI et XV de la Méditerranée à la côte atlantique. Le volume montre également la dimension internationale et interdisciplinaire de la recherche actuelle sur la circulation artistique et culturelle et la mobilité au Moyen Age européen.

Informations pratiques :

Maria Alessandra Bilotta (dir.), Medieval Europe in Motion. The Circulation of Artists, Images, Patterns and Ideas from the Mediterranean to the Atlantic Coast (6th-15th centuries). Introduction de Gerardo BOTO VARELA – Conclusions de Xavier BARRAL i ALTET, Officina di Studi Medievali, Palermo 2018, 464 pp. (Laboratorio di idee, 2).

Source : Officina di Studi Medievali

loicbenoit

Doctorant en archéologie - CIHAM -UMR 5648 / Archéologue à l'Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Poste:MCF Histoire des mondes musulmans médiévaux (XIe-XVIe), Paris 7 Diderot [Délai : 07/03/2018]

Profil : Histoire des mondes musulmans médiévaux (XIe-XVIe siècles)

Mots Clefs : Histoire médiévale ; Histoire des mondes musulmans ; Histoire connectée ; Circulations ; Sociétés musulmanes

Présentation de l’université : Ouverte sur la ville et sur le monde, Paris Diderot est une université de recherche pluridisciplinaire. Carrefour des savoirs, en prise avec les grands débats qui animent la société contemporaine, elle est un creuset qui stimule les échanges et les innovations. Pluridisciplinaire depuis sa création en 1970, elle s’est toujours attachée à faire dialoguer les savoirs et développe de plus en plus de formations et de projets de recherche interdisciplinaires. Elle possède l’une des plus importantes bibliothèques universitaires de Paris (la bibliothèque des Grands Moulins) et plusieurs bibliothèques thématiques spécialisées. Formation initiale ou tout au long de la vie, formations courtes ou longues, technologiques ou théoriques, chacun.e y trouvera les atouts pour réussir et s’épanouir. Elle accueille chaque année un peu plus de 29 000 étudiant.e.s répartis en trois grands domaines : santé / sciences / arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales. Avec 87 laboratoires, elle est l’une des plus importantes universités de recherche françaises et entretient des collaborations avec de nombreuses universités étrangères à travers le monde.

Objectifs pédagogiques et besoin d’encadrement : Ce poste participe à l’indispensable maintien du potentiel d’encadrement pédagogique en histoire médiévale au sein de l’Université Paris Diderot. Le.la MCF y officiera au sein du département d’histoire de l’UFR GHES (Géographie, Histoire, Economie, Sociétés). Il.elle y assumera des enseignements portant sur l’histoire médiévale des mondes musulmans, à tous les niveaux de la licence ainsi qu au sein du master recherche Histoire et civilisations comparées et du master MEEF de l ESPE de Paris. Il.elle pourra en outre, en fonction des besoins, intervenir dans les cours transversaux et méthodologiques prévus au sein des formations de licence et de master en histoire. Une attention particulière sera portée par conséquent à l’expérience de la personne recrutée dans le domaine de l’enseignement. Le.la MCF s’intégrera pleinement à la vie du département d’histoire en s’investissant dans des responsabilités collectives.

Activité de recherche : Les recherches et projets du.de la candidat.e doivent permettre son insertion au sein du laboratoire ICT (Identités, cultures, territoires, EA 337) de l’Université Paris Diderot, laboratoire interdisciplinaire Histoire et civilisations noté A+ par l’AERES. S’ils ont plutôt vocation à s’intégrer à l’axe « Savoirs, représentations, circulations » du laboratoire, leur contribution à l’un des deux autres axes (« Territoires, mobilités et pouvoirs » ou « Genre et diversités ») sera la bienvenue. Le.la candidat.e viendra renforcer l’équipe des médiévistes du laboratoire ICT, en développant des travaux s’attachant aux mondes musulmans médiévaux (XIe-XVIe siècles) dans une perspective d histoire connectée, sensible aux interactions entretenues entre ces espaces et les régions limitrophes du Dar al-Islam en Europe, Afrique et Asie. Il s’agira notamment de s intéresser aux circulations des hommes, des idées et des produits dans des contextes de paix ou de guerre, et aux conséquences de ces interactions politiques, économiques et/ou culturelles dans les sociétés concernées. Une attention particulière sera portée à la maîtrise, par le.la candidat.e, des sources directes de l’histoire des mondes musulmans, tant écrites qu archéologiques. La connaissance des langues pratiquées dans les mondes musulmans médiévaux, telles que l’arabe, le persan ou le turc, sera, par conséquent, valorisée, tout comme l’expérience dans le montage et l’encadrement de fouilles archéologiques. La personne recrutée devra enfin être en capacité de contribuer, dans ses domaines de compétence, à l’attractivité internationale du laboratoire ICT, et de développer des collaborations scientifiques tant au sein de l’Université Paris Diderot(laboratoires CESSMA et Anhima) qu’au sein de l’Université Sorbonne Paris Cité (USPC).

Contacts :

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Poste:MCF Histoire du Moyen-Age occidental (XIe-XVe), Paris 7 Diderot [délai : 07/03/2018]

Profil : Histoire du Moyen-Age occidental (XIe-XVe siècles). Cultures : pratiques et acteurs.

Mots clefs : Histoire de l’Occident médiéval ; Histoire des pratiques culturelles ; Pratiques de l’écrit ; Circulation des savoirs ; Histoire sociale

 

Présentation de l’université : Ouverte sur la ville et sur le monde, Paris Diderot est une université de recherche pluridisciplinaire. Carrefour des savoirs, en prise avec les grands débats qui animent la société contemporaine, elle est un creuset qui stimule les échanges et les innovations. Pluridisciplinaire depuis sa création en 1970, elle s’est toujours attachée à faire dialoguer les savoirs et développe de plus en plus de formations et de projets de recherche interdisciplinaires. Elle possède l’une des plus importantes bibliothèques universitaires de Paris (la bibliothèque des Grands Moulins) et plusieurs bibliothèques thématiques spécialisées. Formation initiale ou tout au long de la vie, formations courtes ou longues, technologiques ou théoriques, chacun.e y trouvera les atouts pour réussir et s’épanouir. Elle accueille chaque année un peu plus de 29 000 étudiant.e.s répartis en trois grands domaines : santé / sciences / arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales. Avec 87 laboratoires, elle est l’une des plus importantes universités de recherche françaises et entretient des collaborations avec de nombreuses universités étrangères à travers le monde.

Objectifs pédagogiques : Ce poste participe à l’indispensable maintien du potentiel d’encadrement pédagogique en histoire médiévale au sein de l’Université Paris Diderot. Le.la MCF y officiera au sein du département d’Histoire de l’UFR GHES (Géographie, Histoire, Economie, Sociétés). Il.elle y assumera des enseignements portant sur l’histoire médiévale, à tous les niveaux de la licence ainsi qu au sein du master recherche Histoire et civilisations comparées et du master MEEF de l’ESPE de Paris. Il.elle disposera des compétences requises pour prendre en charge, le cas échéant, les enseignements de paléographie médiévale et d’historiographie. Il.elle pourra en outre, en fonction des besoins, intervenir dans les cours transversaux et méthodologiques prévus au sein des formations de licence et de master en histoire. Une attention particulière sera portée par conséquent à l’expérience du.de la candidat.e dans le domaine de l’enseignement. Le.la MCF s’intégrera pleinement à la vie du département d’Histoire en s’investissant dans des responsabilités collectives. Licence mention Histoire (L1, L2, L3) : Histoire médiévale, enseignements transversaux. Master recherche Histoire et Civilisations Comparées (M1, M2) : spécialité « Identités altérités, Histoire de l’Europe » ; spécialité « Ville, Architecture, Patrimoine ». Master MEEF de l’ESPE de Paris.

Activités de recherche :  Les recherches et projets du.de la candidat.e doivent permettre son insertion au sein du laboratoire ICT (Identités, cultures, territoires, EA 337) de l’Université Paris Diderot, laboratoire interdisciplinaire Histoire et civilisations noté A+ par l’AERES. S’ils ont plutôt vocation à s’intégrer à l’axe « Savoirs, représentations, circulations » du laboratoire, leur contribution à l’un des deux autres axes (« Territoires, mobilités et pouvoirs» ou « Genre et diversités ») sera la bienvenue. Le.la candidat.e viendra renforcer l’équipe des médiévistes du laboratoire ICT, en développant des travaux s’attachant préférentiellement aux cultures de l’Occident médiéval (XIe-XVe siècle), au travers notamment de l’étude des savoirs pratiques et intellectuels saisis dans leur production, leur mise en application et leur circulation, ainsi que de leurs acteurs à tous les niveaux du corps social. Le domaine de recherche du candidat/de la candidate pourra indifféremment couvrir les champs des cultures scientifiques, techniques, économiques, politiques ou autres. Une attention particulière pourra être également portée aux écrits pragmatiques en tant qu instruments et témoins de ces pratiques culturelles (enquêtes, comptabilités seigneuriales ou marchandes, écrits des gouvernements municipaux, princiers ou royaux, etc.). La personne recrutée devra enfin être en capacité de contribuer, dans ses domaines de compétence, à l’attractivité internationale du laboratoire ICT, et de développer des collaborations scientifiques tant au sein de l’Université Paris Diderot (laboratoires CESSMA et Anhima) qu’au sein de l’Université Sorbonne Paris Cité (USPC).

Contacts :

 

 

 

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin

More Posts

Journée d’étude: « Bâtir, nourrir la ville au Moyen Âge : produits, acteurs et réseaux », Namur, 8/12/17.

37e journée d’étude du RMBLF

Informations et inscription (souhaitée avant le 4 décembre) :
frederic.chantinne[at]spw.wallonie.be

JE37-RMBLF

Programme :

Séance du matin
9h15-12h45

Pierre Paquet (Inspecteur général f.f. Patri- moine/SPW) – Introduction

Josiane Pimpurniaux (SPW) – Vers une politique wallonne de la ville : une Politique de Promotion de la qualité architecturale et du patrimoine
Laetizia Puccio (Archives de l’État à Namur) et Dolorès Ingels (SPW) – Chièvres : archéologie et histoire urbaine
Catherine Péters (SPW) – Huy et l’archéologie : des bribes de passé dans une ville en mouvement
Philippe Sosnowska et Paulo Charruadas (ULB) – Descendre dans les caves médiévales, un remontant pour l’archéologie urbaine? Programme et enjeux du projet Brussels Archaeological Survey (BAS)
Raphaël Vanmechelen (SPW) – Le Grognon, à Namur : archéologie d’un quartier portuaire

Séance de l’après-midi
14h00-17h00

Guillaume Mora-Dieu (SPW) – Destructions et reconstructions. L’impact des conflits sur une enceinte urbaine : l’exemple de Liège au XVe siècle
Jonathan Dumont (ULg) – Affamer, détruire, vi- der la ville : (encore !) le sac de Liège de 1468
Matteo Ferrari (Poitiers) – Mettre en signe la ville. Acteurs et fonctions de l’image héraldique en contexte urbain (Poitou, XIIIe-XVIe siècles)
Colette Van Coolput-Storms (UCL/KULeuven- Brussel) – Le Roman d’Abladane, passé légen- daire et présent d’une ville du Nord

Répondants :
– Marie-Christine Laleman (Directrice honoraire de la « Zwarte Doos » à Gand)
– Emmanuel Bodart (chef de Service aux Archives de l’État à Namur)

 

Source: https://rmblf.be/2017/11/13/journee-detude-du-rmblf-batir-nourrir-la-ville-au-moyen-age-produits-acteurs-et-reseaux/

loicbenoit

Doctorant en archéologie - CIHAM -UMR 5648 / Archéologue à l'Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Séminaire : « Fictiologies médiévales », Séance du séminaire d’études hispaniques du CIHAM, ENSL, 1er décembre 2017

14h-17h, salle D2.102 (Bât. formation) Pogramme14h.00 Ouverture du séminaire par Carlos Heusch
14h.15 Miguel Ángel PÉREZ-PRIEGO (UNED, Madrid)
« Estrategias de la persuasión en “otros” relatos de viajes  »
14h.45 Julia ROUMIER (Université Bordeaux-Montaigne)
« Un monde d’encre et de papier ? La part de la fiction dans la description géographique »
15h.15 Pause
15h.30 Florence SERRANO (Université Savoie Mont Blanc)
« La vérité du souvenir mise en fiction dans Viajes y andanzas de Pero Tafur »
16h.00 Débat
17h.00 Clôture du séminaire

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Appel à communication:« Transmettre du sens par les trames arborescentes : caractéristiques, herméneutique et éthique d’un outil organisationnel de l’Antiquité à nos jours »:Lyon, février 2018 [délai:17/09/2017]

APPEL À COMMUNICATIONS

Cinquième journée

Lyon, février 2018

« Transmettre du sens par les trames arborescentes : caractéristiques, herméneutique et éthique d’un outil organisationnel de l’Antiquité à nos jours »

Né en 2015, le projet Trames arborescentes a pour vocation de favoriser, à travers des groupes de travail et des journées d’étude, la rencontre de chercheurs dont l’arbre et l’arborescence sont au centre ou en périphérie des travaux. Une cinquième journée, consacrée à l’étude des qualités signifiantes du modèle répartiteur de l’arbre et/ou du schéma arborescent, aura lieu en février 2018.

Appel à communication : Appel à communications TA5

Les propositions de communication, d’une page maximum, doivent être envoyées avant le 17/09/2017.

Contact :

Naïs Virenque : nais.virenque[at]univ-tours.fr

Antoine Paris : antoine7.paris[at]wanadoo.fr

https://trarborescentes.sciencesconf.org/

 

 

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Atelier doctoral : « Sistemi politici e forme di governo nelle città del Mediterraneo », San Gimignano (Sienne-Italie), 19-23 juin [délai: 10 mai]

Les démandes sont à retourner pour le 10 mai 2017 par mail (voir modalités ci-dessous) ; réponses communiqueés le 25 mai.

Attention, places limitées à 14 doctorants.

Le domande dovranno pervenire all’indirizzo di posta elettronica cescc.2011@gmail.com, allegando la documentazione richiesta, entro e non oltre il 10 maggio 2017.

La comunicazione agli ammessi all’Atelier sarà effettuata, per posta elettronica, entro il 25 maggio 2017.

 Bando di ammissione

L’Atelier doctoral si propone in diretta prosecuzione della Scuola di alti studi dottorali che dal 2004 al 2016 ha costituito una sede di formazione specialistica avanzata destinata ai giovani studiosi che dedicano le proprie ricerche allo studio della civiltà comunale. Promossa dal Centro di Studi sulla civiltà comunale della Deputazione di Storia Patria per la Toscana, la Scuola è venuta distinguendosi come una delle più qualificate “summer school” a livello internazionale: su oltre 170 partecipanti, oltre 40 sono provenuti da Università non italiane.

Gli Ateliers internationaux de formation doctorale sono ora organizzati dal Centro di Studi sulla civiltà comunale della Deputazione di Storia Patria per la Toscana in collaborazione con il Dottorato di ricerca in Studi storici delle Università di Firenze e di Siena, l’École française de Rome, l’ Université Paris-Sorbonne, e hanno sede a San Gimignano grazie al sostegno della locale Amministrazione comunale. Il Comitato scientifico è composto da Elisabeth Crouzet-Pavan (Université Paris-Sorbonne),
Jean-Claude Maire Vigueur (Università di Roma Tre), Giuliano Pinto (Deputazione di Storia patria per la Toscana), Pierre Savy (École française de Rome) e Andrea Zorzi (Università di Firenze).

Obiettivo degli Ateliers è lo studio delle società urbane del basso medioevo, con una particolare attenzione per i sistemi politici e le
diverse manifestazioni dell’immaginario urbano, allargando lo sguardo all’insieme delle città del bacino mediterraneo, sia dell’Occidente cattolico sia dell’area di influenza bizantina sia delle regioni sotto dominazione islamica. Gli Ateliers offrono un ambiente stimolante di confronto intellettuale tra specialisti affermati e giovani studiosi in formazione, per favorire, attraverso momenti di discussione e di scambio, il rinnovamento delle prospettivi di ricerca e l’allargamento dello spettro
comparativo.

Gli Ateliers, di carattere multidisciplinare, prevedono lezioni su questioni interpretative di ampio respiro tenute da docenti specialisti e seminari tenuti dai partecipanti sui propri temi di ricerca. Docenti del primo Atelier – dedicato a Sistemi politici e forme di governo nelle città del Mediterraneo – saranno i proff. Simone Balossino (Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse), Enrico Faini (Università di Firenze), Matteo Ferrari (Université de Poitiers), Lorenzo Tanzini (Università di Cagliari), Pierluigi Terenzi (Università di Padova), Pierre Savy (École française de Rome), Alessandro Vanoli (Bologna) e Andrea Zorzi (Università di Firenze).

Sono ammessi a partecipare laureandi e laureati delle lauree specialistiche e magistrali, dottorandi e dottori di ricerca, diplomandi e diplomati nelle Scuole di specializzazione, assegnisti di ricerca e borsisti post lauream in discipline storiche e medievistiche provenienti da qualsiasi sede universitaria italiana e straniera e di qualsiasi nazionalità.

La partecipazione agli Ateliers è riservata a 14 (quattordici) giovani studiosi, scelti a giudizio insindacabile del Comitato scientifico per valutazione comparativa dei titoli e dei *curricula *presentati. Non sono ammessi partecipanti in soprannumero.

Gli Ateliers hanno carattere residenziale. Gli ammessi sono tenuti ad assistere con assiduità a tutte le sedute e a svolgere un seminario sulla propria ricerca, secondo il programma ufficializzato all’inizio dell’atelier. Al suo termine sarà rilasciato ai partecipanti un attestato di partecipazione. Si fa riserva di rifiutare l’attestato a coloro che, senza giustificato motivo, non frequentino assiduamente le lezioni.

Agli ammessi è offerta l’ospitalità completa ad esclusione delle spese di viaggio.

I candidati dovranno presentare:
– una domanda di ammissione con l’indicazione delle generalità e dell’attuale status formativo o professionale, e corredata dall’indicazione dei recapiti postale, telefonico ed e-mail, utilizzando il modulo disponibile all’url seguente:
https://drive.google.com/open?id=0B3msUwgSmtL7c25qYVM1SjVSU3M
– una breve descrizione del progetto di ricerca in corso (utilizzando il modulo disponibile all’url sopra indicato);
– un curriculum (di massimo due cartelle) degli studi seguiti e dell’attività scientifica svolta;
– copia di eventuali pubblicazioni edite ed inedite.

Non saranno prese in considerazione le domande prive della descrizione del progetto di ricerca e della compilazione del modulo di ammissione.

Le domande dovranno pervenire all’indirizzo di posta elettronica cescc.2011@gmail.com, allegando la documentazione richiesta, entro e non oltre il 10 maggio 2017.

La comunicazione agli ammessi all’Atelier sarà effettuata, per posta elettronica, entro il 25 maggio 2017.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

École d’été : « [Populations rejetées, populations déplacées] Poblacions rebutjades, poblacions desplaçades », 13-14 juillet 2017, Balaguer [SP] [

[ENG] Group solidarity, based on shared interests and beliefs, inspires security and identity in the men and women of any society. As a consequence we find the rejection of those who have opposing interests or who are in any way different. This causes the generation of rejected populations, which are converted into displaced  populations. Analysing the medieval experience can provide lessons from the past for the present.
Prix d’inscripcion: 50 € (tarifa general), 40 € (tarifa jubilats), 30 €
(tarifa estudiants), 25 € ( tarifa jubilats Aules de la Gent Gran), 25 €
(tarifa assistents VII International Medieval Meeting Lleida 2017).
Bourses d’hébergement et d’assistance possible.
Inscripció: Enviar correu electrònic amb les dades personals a [envoyer les données personnels par mail à]
medieval@historia.udl.cat o bé per telèfon: 973 703152.
A tots els participants se’ls farà entrega d’un certificat d’assistència.
Informació: Grup de Recerca Consolidat en Estudis Medievals “Espai, Poder i Cultura”. medieval@historia.udl.cat, 973703152,
Arxiu Comarcal de la Noguera  acnoguera.cultura@ge
ncat.cat, 973 443056
Seu del curs: Consell Comarcal de la
Noguera, carrer d’Àngel Guimerà, 28-30. 25600 Balaguer (Lleida).
[CAT] La solidaritat de grup, teixida sobre els interessos i creences compartits, infon seguretat i identitat als homes i dones de cada societat. En deriva fàcilment el rebuig d’aquells amb els qui col·lisionen els interessos o d’aquells que, en algun sentit, són diferents. Es generen així poblacions rebutjades que esdevenen poblacions desplaçades. Apreciar l’experiència de l’edat mitjana davant d’aquestes situacions pot aportar lliçons des del passat cap al nostre present.
[ESP]La solidaridad de grupo, tejida sobre los intereses y creen-
cias compartidos, infunde seguridad e identidad a los hombres y mujeres de cada sociedad. De ello deriva, con facilidad, el rechazo de aquellos de intereses contrapuestos o de aquellos que, de un u otro modo, son diferentes. Se generan así poblaciones rechazadas que se convierten en poblaciones desplazadas. Analizar la experiencia de la edad media ante estas situaciones puede aportar lecciones desde el pasado hacia nuestro presente.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Colloque:Gouverner le royaume : le roi, la reine et leurs officiers:20-23/09/2017,École française de Rome

Cette manifestation examine une modalité essentielle du gouvernement royal, passé un seuil territorial de domination et d’éloignement de l’agent, où l’enjeu est l’effectivité de la décision : qu’est-ce qui lie l’officier en charge d’une mission spéciale, d’un territoire particulier, à la volonté royale ? Qu’est-ce qui anime l’unité d’un appareil administratif évoluant à l’échelle de vastes principautés, et surtout la maintient ? Comment tenir ses officiers ? Quels rôles jouent le gage, la solde et les rémunérations matérielles ? Par là, comment se représente-t-on l’organisation administrative et ses rouages ? Le modèle organiciste est-il là aussi à l’œuvre ? C’est la cohésion de tout appareil d’État et sa capacité à agir sur le réel qui irrigue chacune de ces interrogations.

Pour plus d’informations : « Gouverner le royaume : le roi, la reine et leurs officiers »,  Colloque,  Calenda, Publié le mardi 28 mars 2017, http://calenda.org/400097

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts