Archives de catégorie : Informations pratiques

[Financement] Prix de thèse de la Société Française d’Histoire Urbaine (SFHU), [Date limite candidature : 18/06/2021]

La Société Française d’Histoire Urbaine (SFHU) ouvre, pour sa 11e session, un concours de thèses qui s’adresse aux jeunes docteur.es en histoire urbaine, ayant soutenu leur thèse durant l’année civile 2020. Par cette initiative, dotée d’un prix de 2000 euros, la SFHU vise à encourager de jeunes chercheurs.ses et à favoriser la plus large diffusion possible de leurs travaux (voir les archives du prix de thèse sur le site : http://sfhu.hypotheses.org/la-sfhu/prix-de-these-sfhu). Le jury peut aussi attribuer un prix spécial doté de 1000 euros.
 
Sont recevables toutes les thèses qui abordent le fait urbain dans son historicité, quels que soient la période, l’espace et la discipline académique (histoire, droit, urbanisme, architecture, histoire de l’art…) concernés.
 
Le calendrier (date limite des candidatures : 18 juin 2021 minuit CET) et les modalités de candidature sont en ligne :
 
Source : Bureau de la Société Française d’Histoire Urbaine

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Journée d’étude] NORÉCRIT, Pratique de l’écrit dans la Normandie médiévale, vendredi 9 avril 2021, 9h45-17h [En ligne]

Norécrit

Séminaire Érudition et numérique

Cette journée se déroulera sur Zoom : https://bit.ly/30Otc2Z

Programme :

 

9h45-12h45

Introduction, Grégory COMBALBERT

PRATIQUES DE L’ÉCRIT ET VITALITÉ ÉCONOMIQUE. LES COUTUMIERS DE VILLES ET DE PORTS

  • Lény RETOUX et Laurence JEAN-MARIE (Unicaen, Craham), Une édition numérique de coutumiers urbains. Enjeux, choix d’encodage et perspectives

BIBLIOTHÈQUES ET PRODUCTIONS MONASTIQUES

  • Louis CHEVALIER (Unicaen, Craham), L’édition critique numérique des sources liturgiques du Mont Saint-Michel
  • Stéphane LECOUTEUX (Unicaen, Craham), Les notices des manuscrits du Mont Saint-Michel non conservés à Avranches. L’exemple des manuscrits de Figeac et de Vendôme
  • Stéphane LECOUTEUX (Unicaen, Craham), L’étude matérielle des manuscrits anciens du Mont Saint-Michel produits au XIesiècle. Interprétation des résultats
  • Catherine JACQUEMARD (Unicaen, Craham), Objectifs, contraintes et outils pour l’édition numérique de compilations médiévales (collections des manuscrits montois, Avranches, BM, 235 et Vaticano, BAV, Vat. lat. 9668)

14h-17h

L’ADMINISTRATION PAR L’ÉCRIT DU DIOCÈSE DE ROUEN AU XIIIeSIÈCLE

  • Lise LEVIEUX et Élisabeth LALOU (Université de Rouen Normandie, Grhis · EA 3831), Autour d’Eudes Rigaud. Transcription et encodage d’un registre de visites pastorales du XIIIesiècle
  • Émeline MANCEL (CNRS, Craham), Le registre des églises du diocèse de Rouen et sa valorisation en XML-TEI. Choix et enjeux d’encodage
  • Émeline MANCEL (CNRS, Craham), Édition critique et numérique des actes des archevêques de Rouen (1231-1275). Première approche du corpus

APPROCHE TRANSVERSALES
LA CRÉATION D’UN LABORATOIRE NUMÉRIQUE RÉGIONAL DE SOURCES ANCIENNES

  • Marie BISSON (Unicaen, MRSH, pôle Document numérique [PDN], Craham), Anne GOLOUBKOFF et Pierre-Yves BUARD (Unicaen, MRSH, PDN), La création d’un laboratoire de textes. L’expérience Norécrit en contexte

 

Le RIN NORÉCRIT Aux sources de la Normandie. Pratiques docu- mentaires dans la Normandie médiévale, 2018-2021, est financé par la Région Normandie. Resp. Laurence Jean-Marie et Grégory Combalbert (Unicaen, Craham).

Source : Craham

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Appel à communications] « Justice et miséricorde à l’époque de Dante. Réflexions, expressions, représentations et pratiques », Colloque international, Lyon, 18-19 octobre 2021 [Date limite propositions : 25 mars 2021]

Financé principalement par le Comitato Nazionale per celebrazioni dei settecento anni dalla morte di Dante Alighieri et cofinancé par l’Université Savoie Mont Blanc (laboratoire LLSETI), l’Université de Lyon (ENS, Lyon 3, laboratoire IrPhil et LabEx COMOD), et l’Istituto Italiano di Cultura de Lyon, ce colloque international se déroulera à Lyon (lundi 18 octobre à Lyon 3, mardi 19 octobre à l’ENS) en quatre sessions non parallèles ; chaque session sera suivie d’un débat ; les communications dureront chacune 30 minutes et pourront se tenir en anglais, en français ou en italien.

Voir ci-dessous le texte de l’appel à contribution en anglais, en français et en italien. Les propositions de communication (en anglais, en français, ou en italien ; min. 250 mots, max. 350 mots) devront être envoyés aux deux organisateurs du colloque (cecile.le-lay@univ-lyon3.fr et massimo.lucarelli@univ-savoie.fr) au plus tard le 25 mars 2021. L’abstract sera accompagné d’une notice bio-bibliographique (max. 200 mots) qui précisera la fonction actuelle du proposant. Après examen par le comité scientifique, les réponses seront envoyées au plus tard le 15 avril 2021.

ITA Call for papers

FRA Call for papers

ENG Call for Papers

Source : Lettre d’information LabEx COMOD

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Cycle de 11 Webinaires] Usages modernes de l’écrit médiéval, 5 mars-7 juin 2021

Présentation

Comment les gens de l’époque dite moderne ont-ils perçu, lu et compris, conservé, utilisé ou négligé, voire détruit, les écrits que nous qualifions de médiévaux ? Inscrit dans le cadre d’une délégation CNRS consacrée à l’approche diachronique de la documentation médiévale, ce cycle de webinaires réunit des médiévistes et des modernistes, désireux de réfléchir à ces questions et enjeux de réception.

Coordination :

Sébastien Fray, MCF en Histoire du Moyen Âge à l’Université Jean Monnet Saint-Étienne, membre du LEM-CERCOR (UMR 8584), accueilli en délégation à l’IHRIM (UMR 5317)

S’inscrire/Se connecter :

Pour recevoir le lien de connexion Zoom, inscrivez-vous en envoyant un message à sebastien.fray@univ-st-etienne.fr

Affiche et programme

 

Source : IHRIM

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Informations] La lettre du CIHAM, numéro 10, février 2021

Le numéro 10 de la Lettre du CIHAM (février 2021) vient de paraître. Vous y trouverez toutes les informations scientifiques et institutionnelles du laboratoire et de ses membres, dans le cadre d’un nouveau contrat quinquennal et d’une nouvelle équipe de direction.

Pour retrouver l’ensemble des lettres du CIHAM, rendez-vous à la page consacrée de Doc-Ciham ! Bonne lecture !

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[visioconférence] Bénédicte Sère, Régimes de polémicité et débats à l’heure du Grand Schisme. Quelle écriture de l’histoire ? Séminaire de Cécile Caby, Lyon , 10 février 2021, 17h-19h

Dans le cadre du séminaire de Cécile Caby (Université Lumière Lyon 2), « Eglise et pratiques culturelles à la fin du Moyen Âge »,

Bénédicte Sère (Université Paris Nanterre) viendra parler de ses recherches sur le thème suivant :  » Régimes de polémicité et débats à l’heure du Grand Schisme. Quelle écriture de l’histoire ?« .

Horaire : Jeudi 4 février 2021, 17h-19h [visioconférence]

Renseignements auprès de Cécile Caby : cecile.caby[at]univ-lyon2.fr
 
Source : Cécile Caby

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Appel à candidature] Arpamed, Prix Master 2021 [Date limite déclaration candidature : 1er juin 2021]

Présentation

 

Créé en 2016, Arpamed (Archéologie & Patrimoine en Méditerranée) est le premier fonds de dotation dédié à l’archéologie française en Méditerranée. Avec l’appui des Ecoles françaises à l’Etranger, l’action d’Arpamed en 2020 a impacté 18 sites archéologiques dans 9 pays Méditerranéens, de la France à la Syrie.
Au service de la recherche et du public, son conseil scientifique sélectionne différents projets dans le champ de l’archéologie – fouilles, expositions ou restaurations de sites- pour leur apporter un soutien matériel. En 2021, afin de développer son soutien aux jeunes chercheurs, le fonds Arpamed crée le premier prix Master pour l’archéologie en Méditerranée.
Ce prix Arpamed couronnera un mémoire de M2 recherche soutenu en 2021 et concernant l’archéologie sur le pourtour méditerranéen ou l’archéologie sous-marine en Méditerranée, sans restriction de période. Peuvent concourir des mémoires d’archéologie, d’histoire, histoire de l’art, anthropologie, science de l’antiquité. Le prix sera décerné à l’automne 2021 après sélection par le conseil scientifique d’Arpamed à l’issue d’une procédure présentée en annexe. Le jury sera attentif aux qualités scientifiques du mémoire, aux qualités de communication manifestées dans la rédaction, à la sensibilité de l’auteur aux enjeux de l’archéologie en Méditerranée.
D’un montant de 1 500 €, ce prix sera remis au candidat ou à la candidate retenu(e) lors d’un événement organisé par Arpamed en présence des mécènes du fonds.

Procédure de candidature

La candidature doit être communiquée par le directeur de recherche à l’adresse contact@arpamed.fr au plus tard le 1er juin par un mail accompagné d’un document nommé NOM(candidat) 2021. Ce document en format PDF comportera le nom, l’adresse mail et l’adresse postale du candidat, le titre du mémoire (accompagné si le candidat le souhaite d’un bref texte exposant le lien entre le mémoire et l’archéologie méditerranéenne), le nom de l’établissement, le département de rattachement, le nom du directeur de recherche et le nom de l’équipe de recherche et/ou du laboratoire auxquels ce dernier est rattaché. L’ensemble du document ne doit pas dépasser une page.


Le mémoire nommé NOM(candidat) 2021 sera envoyé après soutenance au plus tard le 15 juillet, sous forme électronique, en fichier attaché ou par transfert de dossier lourd, à l’adresse contact@arpamed.fr. Seuls les mémoires des candidats s’étant déclarées au plus tard le 1er juin seront examinés.


Les mémoires seront évalués par des experts du domaine n’appartenant ni à l’établissement, ni au laboratoire du candidat. Ces experts travailleront avec le conseil scientifique pour la désignation du lauréat. Le conseil scientifique est souverain pour l’attribution du prix.


Calendrier :
1er juin 2021 : Date limite de déclaration des candidatures

15 juillet 2021 : Date limite d’envoi du mémoire soutenu en 2021
Octobre 2021 : Réunion du conseil scientifique pour l’attribution du prix
Octobre-novembre 2021 : Communication au lauréat et publication sur le site d’Arpamed
Date à préciser en 2021 : Remise du prix lors d’un événement Arpamed associant mécènes et archéologues

Affiche Prix Master ARPAMED 2021

Source : Arpamed

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Financement] Allocations de thèse en histoire proposées par le ministère des armées pour l’année 2021 [Date limite candidature : 19 mars 2021]

Le ministère des Armées attribue au titre de l’année 2021 jusqu’à six allocations de thèse en histoire militaire. Le montant de l’allocation est de 10 000 euros.
 
Ces allocations sont ouvertes à tout candidat inscrit en thèse au moment du dépôt de dossier de candidature, à l’exception des doctorants bénéficiant d’un contrat doctoral.
Peut faire acte de candidature :
– Tout doctorant, sans distinction de nationalité, inscrit dans une université française et rattaché à un laboratoire français.
– Tout doctorant de nationalité française inscrit dans une université étrangère.
 
Les dossiers de candidature sont soumis au Conseil scientifique de la recherche historique de la défense (CSRHD) qui décide de l’attribution de ces allocations.
 
L’allocation est attribuée pour une durée d’un an. Elle peut être renouvelée deux fois, sur demande explicite du candidat. Le renouvellement n’étant pas automatique, le candidat doit établir chaque année un nouveau dossier de candidature comprenant un état des travaux effectués depuis sa précédente demande ; ce dossier est soumis une nouvelle fois au CSRHD qui appréciera l’évolution du travail du candidat.
Après acceptation par le CSRHD, une convention d’allocation de thèse est adressée par le ministère des Armées à chaque bénéficiaire de l’allocation.

 

Date limite du dépôt des candidatures : vendredi 19 mars 2021 (23h59) 

 

 

 
Source : Alain Marzona

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Séminaire en ligne] Jâhiliyya. Histoire et mémoire de l’Arabie préislamique, janvier-avril 2021

Séminaire animé par Eric Vallet (e.vallet@unistra.fr)
Jeudi, 11h-13h, S2 2021
Premier séminaire : 28 janvier
Inscription (pour recevoir le lien de connexion) : https://framaforms.org/inscription-seminaire-jahiliyya-1610827841

L’histoire de l’Arabie pré-islamique, désignée sous le nom d’« âge de l’ignorance » (Jāhiliyya) dans la tradition arabo-islamique a longtemps été écrite exclusivement à partir de sources arabes tardives, cherchant à exalter l’antiquité et les vertus des anciens Arabes, ou à blâmer leurs défauts. Les nombreuses découvertes d’inscriptions ou de vestiges matériels faites en Arabie au cours des dernières décennies et la prise en compte des sources orientales non arabes bouleversent cette histoire. Elles invitent non seulement à revisiter l’histoire de l’Arabie au VIe siècle mais aussi à revenir sur la façon dont le discours historique sur les anciens Arabes s’est construit et développé à partir du VIIIe siècle jusqu’à produire une véritable « invention de la tradition », nécessaires pour garantir l’unité culturelle et politique des maîtres de l’Empire islamique. Ce séminaire se propose d’alterner des séances de présentation et de discussion historiographique sur la base de dossiers d’articles ou de corpus de sources, et des interventions de chercheurs invités. Une participation active des étudiants est attendue.

28/01 : La Jāhiliyya comme question historique

04/02 : Écriture de l’histoire et conservation de la mémoire aux premiers siècles de l’Islam, entre oral et écrit, séance déplacée exceptionnellement de 16 à 18h

11/02 : La construction des discours sur l’Arabie préislamique (VIIe-VIIIe siècle)

18/02 : La construction des discours sur l’Arabie préislamique (IXe siècle)

04/03 : La construction des discours sur l’Arabie préislamique (Xe-XVIIIe siècle)

11/03 : Discours connectés : récits occidentaux et orientaux de la Jāhiliyya (XIXe-XXIe siècle)

18/03 : Les rois vaincus : histoire et mémoire de Ḥimyar

25/03 : Les rois vaincus : histoire et mémoire de Kinda

01/04 : Histoire et mémoire tribale : le cas de Ma‘add

08/04 : Quraysh : une mythologie mémorielle fondatrice15/04 : Une contre-mémoire ? Le cas des Hudhayl

22/04 : Fils d’Abraham ou d’Ismaël ?

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Allocations de formation et de recherche] Ministère de la Culture, Direction Générale des Patrimoines, AFR 2021 [Date limite candidature : 12 février 2021]

Critères d’attribution
 

Ces allocations sont accordées à des travaux de Master 1, Master 2 et Doctorat consacrés à une recherche sur trois domaines de compétence de la direction générale des Patrimoines : Archéologie, Inventaire général du patrimoine culturel et Monuments historiques. Les sujets concernant le domaine des Musées ou celui de l’Architecture en tant que création contemporaine ne sont pas éligibles.

L’attribution des allocations résultant d’une commission centralisée et interdisciplinaire, il est inutile de candidater sur plusieurs domaines à la fois.

Ces allocations ne sont pas accordées selon des critères sociaux : elles correspondent à une aide de financement pour un travail de recherche.

Pour les sujets d’intérêt territorial, les candidatures doivent être revêtues de l’avis préalable obligatoire du service patrimonial correspondant et géographiquement compétent (Archéologie : SRA ; Inventaire général : SRI ; Monuments historiques : CRMH ou ACMH ; cfr. annuaire en annexe du Formulaire du candidat). À l’issue de leur recherche, les étudiants produisent un rapport. L’utilisation de ces bourses est contrôlée, les travaux sont suivis par les services ayant présenté les demandes et, le cas échéant, publiés.

Les bourses permettent, dans certains cas, de pallier l’absence de ou le moindre financement des filières de formation universitaires pour des disciplines dont l’enseignement est apparu relativement récemment et dont les méthodes d’investigation sont complémentaires.

L’attribution des allocations peut également faire partie d’une politique d’accompagnement d’autres actions : dans le cadre de convention passées entre les universités et les services régionaux de l’Archéologie, les bourses permettent d’assurer la participation d’étudiants spécialisés à des projets de recherches précis intéressant ces services.

Les allocations de formation et de recherche allouées par la direction générale des Patrimoines sont d’un montant mensuel moyen de 915 euros pour une durée allant de 1 mois à 9 mois maximum. Leur renouvellement deux années consécutives reste tout à fait exceptionnel et doit être dûment motivé. Enfin, les dossiers de candidats ne bénéficiant d’aucun autre dispositif de soutien financier analogue seront évalués de façon prioritaire.

CRITERES D’ ATTRIBUTION_AFR 2021_VF

Formulaire du candidat_AFR 2021_VF
 
Modalités d’envoi des candidatures

Les candidatures constituées des formulaires de demandes d’allocations complétées et signées, accompagnées des pièces jointes et de l’avis du responsable du service patrimonial territorialement compétent (SRA, CRMH, SRI), sont à retourner sous format numérique exclusivement et par les demandeurs, avant le vendredi 12 février 2021 

à l’attention de Mme Carole Giovannetti : carole.giovannetti@culture.gouv.fr

 

Source : Christian Cribellier et Nicolas Payraud via Serge Pinche

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Offre de contrat doctoral] Vitium, defectus, macula. Le corps « incapable » dans la pensée juridique de l’Occident médiéval latin (XIIe-XVe s.), Université d’Angers, 1er avril 2021-31 mars 2024 [Date limite candidature : 15 janvier 2021]

Présentation

Dans le cadre du programme Fil_IAM, un financement de 36 mois est réservé à la conduite d’une recherche doctorale sur les questions relatives aux « vices » et « défauts » des corps dans les productions normatives médiévales.

Dates prévisionnelles du contrat : 1er avril 2021-31 mars 2024

Sujet : Vitium, defectus, macula. Le corps « incapable » dans la pensée juridique de l’Occident médiéval latin (XIIe-XVe s.)

Pour structurer la réflexion sur les régimes de filiations « à défaut » et les enjeux normatifs et sociaux à penser et vivre le handicap juridico-social et/ou physique, un séminaire « Corps empêchés » est programmé à raison de trois séances par an pendant le temps du contrat doctoral. Ainsi, le ou la doctorant.e bénéficiera de l’animation de la recherche rendue possible par ces rencontres pluridisciplinaires régulières. Il.elle pourra également être associé.e aux actions de recherche engagées dans les autres axes du programme Fil_IAM (https://anr.fr/Projet-ANR-19-CE41-0004).

Le ou la doctorante sera par ailleurs membre à part entière du laboratoire TEMOS et participera aux différentes activités de l’unité, spécialement au sein de l’axe 1 : Enfance, Genre, Traces de soi (https://temos.cnrs.fr/le-laboratoire/).

Calendrier et procédure

Pièces à envoyer avant le 15 janvier 2021 à carole.avignon@univ.angers.fr et mireille.loirat@univ-angers.fr :

  • un curriculum vitae académique
  • une lettre de motivation
  • la version électronique (.pdf) du mémoire de Master-2 (ou équivalent)

Descriptif complet de l’offre de contrat doctoral en pdf

Source : https://filiam.hypotheses.org/36

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Appel à candidatures] Prix de thèse Moyen-Orient et mondes musulmans 2021 [Date limite candidature : 8 janvier 2021]

Appel à candidatures en pdf

Le GIS Moyen-Orient Mondes musulmans du CNRS et l’Institut d’étude de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM-UMS2000) organisent en 2021 quatre prix de thèse ciblés ayant trait au Moyen-Orient et aux mondes musulmans. Sont éligibles des travaux soutenus en français ou en France entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2020, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales.

 

Quatre prix seront attribués et remis solennellement à l’occasion du Congrès du GIS à Aix-en-Provence fin juin 2021 :

  • Le prix Relations internationales/Sciences politiques,
  • Le prix Rémy Leveau, sur l’islam en France et en Europe soutenu par le Bureau central des cultes (BCC), du ministère de l’Intérieur,
  • Le Prix de la thèse francophone sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans,
  • Le prix Langues et littératures du Maghreb et du Moyen-Orient en partenariat avec l’Association française des arabisants (AFDA).

 

Conditions générales de candidature :

  • Avoir soutenu entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2020 une thèse en français ou en France sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en lettres et sciences humaines et sociales. Cette thèse doit avoir un rapport avec les domaines des prix indiqués ci-dessus : science politique (Maghreb, Moyen-Orient, mondes musulmans), relations internationales, politique comparée, islam en France, islam en Europe, langues et littératures du Maghreb et du Moyen-Orient (toutes langues). Pour le prix de la thèse francophone, se reporter aux conditions particulières infra.
  • Avoir envoyé un dossier complet par mail selon les modalités ci-dessous, au plus tard le
    8 janvier 2021.

 

Conditions particulières pour le prix de la thèse francophone :

  • Le ou la candidat.e, doit être citoyen.ne d’un des quatre pays suivants : Libye, Algérie, Maroc, Tunisie et doit avoir soutenu sa thèse en français, soit dans son pays, soit en France même, dans les délais indiqués ci-dessus et sur quelque sujet que ce soit ayant trait au Maghreb, au Moyen-Orient et aux mondes musulmans, dans toute discipline des lettres ou des sciences humaines et sociales.
  • Il convient de noter que si son dossier remplit les critères requis, un.e candidat.e au prix de la thèse francophone est éligible aux autres prix.

 

Composition du dossier :

  • Un exemplaire électronique de la thèse au format PDF.
  • Deux exemplaires du rapport du jury au format PDF. Pour les universités étrangères où il n’existe pas de rapport, prière de joindre deux lettres de recommandation : la première du directeur ou de la directrice de thèse, la seconde d’un.e autre universitaire.
  • Un CV et une liste des publications au format PDF.
  • Pour les candidat.e.s éligibles au prix de la thèse francophone, une preuve de nationalité (photocopie de la carte d’identité ou passeport).

 

Dossier à envoyer :

  • par e-mail (thèse en PDF, rapport de soutenance, CV, (le tout étant si possible compressé) : prix.momm@gmail.com
 
Appel à candidatures en version pdf

 

Source : Cyrielle Michineau, Secrétaire générale du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Concours] Prix Clausade de la Société archéologique du Midi de la France [Date limite candidature : 15 janvier 2021]

Présentation

La Société Archéologique du Midi de la France attribuera en mars 2021 le Prix DE CLAUSADE doté de 1000 €, récompensant un travail universitaire inédit (Master 1, Master 2 ou thèse) ou toute étude inédite sur l’histoire, l’archéologie ou l’histoire de l’art du Midi de la France.

Le mémoire, en édition papier et accompagné d’une lettre de candidature, doit être adressé à Monsieur le Président de la Société Archéologique du Midi de la France, Hôtel d’Assézat, place d’Assézat, 31000 Toulouse avant le 15 janvier 2021.

Le prix sera remis lors de la séance publique de la Société Archéologique du Midi de la France qui se tiendra le 28 mars 2021 en l’Hôtel d’Assézat à Toulouse. Les rapports sur les meilleurs travaux présentés au concours sont publiés dans le volume des Mémoires de l’année.

Un candidat ne peut être primé qu’une seule fois.
Les candidats honorés par une médaille d’encouragement ont la possibilité de présenter un nouveau mémoire au concours.

Les exemplaires des mémoires présentés au concours restent la propriété de la S.A.M.F. ; ils sont déposés à la bibliothèque où ils peuvent être consultés. Les candidats s’engagent en outre à recevoir leur prix en personne lors de la séance publique de la S.A.M.F.

Voir le règlement du concours.

Source : Société archéologique du Midi de la France

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Information] Mise en ligne de la base de données HISCoD (Historical Social Conflict Database) élaborée par Cédric Chambru et Paul Maneuvrier-Hervieu

Présentation de la base de données

La base de données HiSCoD a pour objectif de mettre à disposition de la communauté scientifique, et du grand public, des informations sur les phénomènes contestataires, de la fin du Moyen Âge au XIXe siècle. Au total, près de 10 000 événements contestataires sont renseignés

L’outil cartographique permet de retrouver les lieux où des émeutes sont survenues et d’accéder aux fiches individuelles contenant la description de l’événement.

Auteurs

L’Historical Social Conflicts Database (HiSCoD) a été conçue avec le progiciel Pleade, configuré par le Pôle Document Numérique de la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l’Université de Caen-Normandie. Les données ont été collectées et harmonisées par Cédric Chambru et Paul Maneuvrier-Hervieu.

Référence

Cédric Chambru, Paul Maneuvrier-Hervieu, Historical Social Conflict Database website, (year, month, day), Retrieved from: https://www.unicaen.fr/hiscod/

 
Source de l’information

https://www.unicaen.fr/hiscod/

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Séminaire] Naïs Virenque (org.), « Qu’est-ce qu’un diagramme ? Pour une théorie iconologique, esthétique et sémiotique des figures diagrammatiques », Louvain-la-Neuve, Université catholique de Louvain, décembre 2020-juin 2022

De décembre 2020 à juin 2022, se tiendra le séminaire intitulé « Qu’est-ce qu’un diagramme ? Pour une théorie iconologique, esthétique et sémiotique des figures diagrammatiques » à l’Université Catholique de Louvain. Ce séminaire, dont vous trouverez le programme en pièce jointe, est organisé par Naïs Virenque et sera accessible en co-modalité présentielle et distancielle.
 
La première séance aura lieu le 10 décembre de 14h à 16h dans les locaux de l’Université Catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve (salle Socrate 42).
 
Les restrictions sanitaires actuelles nous contraignent à demander aux participants (qu’ils participent en présentiel ou en distanciel) de s’inscrire en ligne via le formulaire suivant : https://uclouvain.be/fr/instituts-recherche/incal/gemca/evenements/diagramme-1.html. Cette inscription nous permettra d’organiser la salle en fonction du nombre de participants afin de respecter la distanciation sociale.
 
 
Source : Naïs Virenque
 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Appel à communications] Atelier de jeunes chercheurs internationaux, « Ventes, échanges, mutations… De la reconfiguration des maisons entre juifs et chrétiens (XIIe-XVIIe siècles) », Perpignan, 20-21 janvier 2021 [Date limite propositions : 30 novembre 2020]

Présentation

Le 20 et le 21 janvier 2021, l’équipe de la Nouvelle Gallia-Germania Judaica et l’université de Perpignan en coopération avec l’Institut historique allemand de Paris organiseront un atelier de jeunes chercheurs internationaux. La rencontre de 2021 se consacrera au sujet de Ventes, échanges, mutations… De la reconfiguration des maisons entre juifs et chrétiens (XIIe-XVIIe siècles)

Organisation

Claude Denjean (Université de Perpignan)
Johannes Heil/Imen Ben Temelliste (Hochschule für Jüdische Studien Heidelberg/Nouvelle Gallia-Germania Judaica, Heidelberg)
Amélie Sagasser (Institut historique allemand Paris)
Lluís To Figueras (Université de Gérone)

Enseignants chercheurs participants

Claude Denjean (Université de Perpignan), spécialiste de l’histoire de l’économie et de l’histoire des juifs médiévaux
Johannes Heil (Hochschule für Jüdische Studien Heidelberg), spécialiste d‘histoire médiévale juive
Amélie Sagasser (Institut historique allemand Paris), spécialiste de l’histoire médiévale juive
Lluís To Figueras (Université de Gérone)
Pere Verdés ( CSIC Barcelone)

Argumentaire


Le 20 et le 21 janvier 2021, l’équipe de la Nouvelle Gallia-Germania Judaica et l’université de Perpignan en coopération avec l’Institut historique allemand de Paris organiseront un atelier de jeunes chercheurs internationaux. La rencontre de 2021 se consacrera au sujet de Ventes, échanges, mutations… De la reconfiguration des maisons entre juifs et chrétiens (XIIe-XVIIe siècles)
Les historiens des relations entre juifs et chrétiens débattent depuis des années pour rendre compte avec justesse et précision de la topographie des quartiers médiévaux. Nombreux sont ceux qui contestent et nuancent la notion de ségrégation. Après avoir envisagé des différences entre normes et pratiques, il s’avère que, au-delà même de l’attention nécessaire à la chronologie de la distinction, de la séparation, des expulsions, les frontières entre communautés étaient bien plus poreuses, les rapports bien plus complexes que le laisserait penser une stricte application des statuts et des normes lus au sens littéral, parfois sans contextualisation convenable.
La définition de ghetto dans l’Italie moderne se révèle fort éloignée de la vision simplifiée qui mettrait en avant l’enfermement des juifs. Les travaux récents des historiens de l’Italie (XVIe-XIXe siècles) confortent les interrogations des médiévistes qui s’attachent à une histoire sociale, sans pour cela nier le poids de la religion. Ils les interrogent également en présentant des mécanismes et des lois dont l’origine est médiévale voire antique mais dont l’exercice diffère de la réalité antérieure au XVe siècle. L’un des points nodaux place en regard la constitution puis la vie des quartiers et le statut juridique des minorités. Les actes nommant les juifs servi, serfs du roi, paraissent concorder avec une interdiction de posséder des biens fonciers ou immeubles supposées être la loi médiévale. Cependant, une relecture des privilèges accordés aux juifs et une synthèse des nombreuses monographies et études de cas, en particulier de la Provence aux terres catalanes, majorquines, valenciennes et aragonaises, comparée aux résultats au royaume de Germanie et même en Angleterre, montrent que des généralisations et des simplifications sans précautions conduisent peut-être à des faux sens.
Pour s’approcher au plus près des réalités complexes qui conditionnaient l’existence des juifs médiévaux : leurs capacités d’habiter et leurs droits légaux, nous souhaitons procéder prudemment en analysant collectivement des dossiers de documents d’archives et en les proposant à l’interprétation de chercheurs spécialistes d’autres aires géographiques, d’autres communautés religieuses, d’autres thématiques, pour un travail interdisciplinaire attentif stimulant chaque discipline.
Le thème choisi pour cette rencontre fait suite à celui de la première rencontre de Perpignan en 2020. Il s’intègre dans une démarche plus vaste puisque notre équipe participe au colloque Quartiers et frontières (Visa pour l’image, Université de Perpignan, septembre 2020).
Nous envisagerons l’histoire des maisons proches des murailles, des maisons mitoyennes, des galeries autour d’une cour intérieure ou via privata, sans doute le vico italien, les maisons donnant sur des rues « hors le » quartier juif. Ces lieux à la fois sensibles, stratégiques, symboliques nous sont accessibles à travers des actes de mutations, de ventes, de legs… des cadastres, des documents fiscaux, des chartes de privilèges, parfois des descriptions lors de procès. La situation juridique, légale et sociale des acteurs sera examinée en lien avec la situation topographique de leurs biens ou de leur habitat. Les points de vue de l’historien et du juriste seront croisés. Il conviendra d’examiner les dossiers de sources latins, vernaculaires et hébreux.
L’atelier a pour objectif de rassembler des jeunes chercheurs internationaux travaillant sur l’histoire juive médiévale et de leur permettre de présenter leurs travaux en cours à ces sujets. La présentation de ces jeunes chercheurs de dossiers et de sources croisant des documents de nature variée, souvent dispersés, permettra d’envisager une histoire comparée des implantations juives. L’approche économique et sociale de la topographie ouvre à une approche renouvelée du peuplement : urbain versus rural, accès aux marchés et impératifs de la cacherout, tsedaka, études et institutions des universitates, quartiers et prestige social.
Les interventions en anglais et en français seront encadrées par des enseignants chercheurs internationaux spécialistes de ces aires géographiques.

Informations pratiques


Si la situation sanitaire le permet, l’atelier se fera en hybride. Les frais de voyage (train 2de classe et une nuit) des intervenants n`habitant pas à Perpignan mais qui veulent venir à Perpignan seront pris en charge.

Un résumé de 300 mots maximum pour une communication de 20 minutes en français ou en anglais, accompagné d’un court CV, pourra être envoyé à Claude Denjean (claude.denjean@univ-perp.fr) et à Imen Ben Temelliste(imen.bentemelliste@hfjs.eu) avant le 30 novembre 2020.

Source : https://www.hsozkult.de/event/id/event-93874

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Communiqué suite à l’assassinat de Samuel Paty] Pour la liberté d’expression, matrice de l’enseignement et de la recherche

Face à l’assassinat de Samuel Paty, alors qu’il enseignait la liberté d’expression et la laïcité républicaine, Docciham réaffirme son attachement à ces principes forts qui sont consubstantiels au monde de l’enseignement et de la recherche. La diffusion d’un savoir critique, tolérant est au cœur de nos démarches d’enseignants, de chercheurs et favorise l’émancipation citoyenne et le libre arbitre face au fanatisme.

Nous relayons le communiqué commun des quatre associations d’Historiens de l’enseignement supérieur (SoPHAU, SHMESP, AHMUF, AHCESR) :

http://www.shmesp.fr/spip.php?article922

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts