Archives de catégorie : Formation, atelier doctoral, université d’été

[Journées d’étude] Journées doctorales du CESCM, L’absence au Moyen Âge, Poitiers, 9-10/09/2021

Lieu : CESCM, Hôtel Berthelot, 24 rue de la Chaîne, Poitiers

Dates : 9 et 10 septembre 2021

Programme :  https://cescm.hypotheses.org/14325

Programme en PDF : 2021.09.09-10 — ColloqueCESCM_L’absence

Jeudi 9 septembre

Modération : Cécile MARUEJOULS et Élise VERNEREY

09.00 – Accueil des participants

09.30 – Martin AURELL, Professeur d’histoire médiévale, directeur du CESCM : Introduction aux journées d’études

  • Le médiéviste face à l’absence

 Composer avec l’absence de sources

 10.00 – Claire BOISSEAU (Univ. Poitiers) : Étudier les peintures murales : l’archéographie comme remède à la disparition de vestiges picturaux

10.20 – Isaac MARTINEZ ESPINOSA (Univ. Madrid) : The absence of war and castles on the Northern Border: absence of control and revolts in the late Middle Ages

Discussion / Pause

Considérer l’absence délibérée

11.00 – Julie RICHARD DALSACE (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne) : Absence de carte, absence de texte dans deux manuscrits carolingiens du livre XIV des Étymologies

11.20 – Lorenz A. HINDRICHSEN (Univ. Copenhague) : Reading absence: Interpreting erasure in late medieval visual representations of ethnicity

Discussion / Déjeuner

  • La quête de l’absence

Matérialiser l’absence

14.00 – Gabrielle SCHMID (Univ. Poitiers) : Pallier l’absence : voir, c’est toucher. Thomas l’apôtre comme médiateur vers le corps du Christ.

14.20 – Marie-Anne LE LANNOU (Univ. Poitiers) : Absence du Graal et transformation des corps vivants en reliques dans les romans du Graal : exemples du Haut Livre du Graal et de la Quatrième21Continuation de Perceval

Discussion

 Penser le repli

 15.00 – Annabel DUKES (Univ. York) : Sore he may wepin. Ant bittre teris letin. Mon þad of luue con. Experiencing the Crucifixion through Interacting Types of Absence in Thirteenth-Century Middle English Poems

15.20 – Marta MILAZZO (Univ. Padoue) : L’expérience de l’absence de Merlin : un cas inédit d’interfictionalité

Discussion / Pause

Le langage de l’absence

 16.00 – Julien STOUT (Univ. de Montréal) : En présence de l’auteur, en l’absence de grammaire, aux limites de la ville et de la vie : l’impossible autorité livresque d’Adam de la Halle, poète arrageois de langue d’Oil, dans le manuscrit de Paris, BnF fr. 295566

16.20 – Maxime JUIN (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne/EHESS) : Libérer l’absence

L’image à l’épreuve des passés contingents

16.40 – Abderrazak HALLOUMI (Univ. Poitiers) : La révélation voilée. Le langage apophatique dans le Livre de l’Eschiele Mahomet et dans les récits du mi’rāj en arabe

Discussion 

18.00 – Conférence d’Olivier BOULNOIS, Professeur à l’École Pratique des Hautes Études

 Vendredi 10 Septembre

Modération : Émilie MARGAIX et Corinne LAMOUR

  • Faire face à l’absence

Ressentir l’absence : une expérience familiale

 9.00 – Justine AUDEBRAND (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne) : « Pourquoi donc, mon frère, as-tu laissé s’écouler tant de temps sans venir me voir ? » : dire et pallier l’absence du frère au début du Moyen Âge (VIIe-Xe siècles)

9.20 – Antonin BESSON (Univ. d’Orléans) : Le bruit et le silence. Autour du Deuil d’Aude dans le manuscrit de Châteauroux de La chanson de Roland

9.40 – Teresa STEFFENINO (Univ. Bâle) : La maternité absente et l’absence de la maternité absente. Le cas d’Aurembiaix d’Urgell en contexte

Discussion / Pause

 En l’absence du pouvoir : Déléguer et pallier

10.20 – Camille RUTSAERT (Univ. Saint-Louis-Bruxelles) : Absence de père, absence de frère, la fragilité d’une succession féminine. Préparer l’héritière et les mentalités dans les principautés des Pays-Bas aux XIVe-XVe siècles

10.40 – Diana MARTINS (Univ. Lisbonne) : Eyes, mouth and ears of an absent King: the actions of the protuguese ambassador Joao Simao (1300-1304)

Discussion

11.00 – Clarck Junior MEMBOUROU MOICHEMEME (Univ. Bretagne Occidentale) : Pallier l’absence de l’émir à La Mecque (XIIIe-XIVe siècle)

11.20 – Marie DELEZENNE (Univ. d’Artois) : Kant mesirez en ala horz du pais. Pallier les absences de Robert II en Artois (1270-1292)

Discussion / Déjeuner

 L’absence et la loi

Légiférer l’absence 

14.00 – Margot LAPRADE (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : Forcer l’absence : la séparation de corps du couple clérical en Gaule au haut Moyen Âge (IVe-XIe siècle)

14.20 – Sami BENKHERFALLAH (Univ. Poitiers / univ. Tlemcen) : S’absenter bon gré, mal gré : fuir, se cacher, s’exiler à la cour mamelouke

Discussion / Pause

 Légiférer en l’absence 

15.00 – Bastien MICHEL (Univ. Caen) : Défaillants et justiciés pour leurs deffaultes : l’absence de Robert de Tancarville à l’ost de Flandre (1297)

15.20 – Vincent LÉTHUMIER (Univ. Paris I Panthéon-Sorbonne) : Le roy ne doibt surseoir de procedder audict proces par leur absence. Les incertitudes procédurales autour des pairs de France absents pour juger au Parlement de Paris (XIIIe-XVe siècles)

Discussion / Conclusions

Comité scientifique :

Corinne Lamour, Cécile Maruéjouls, Émilie Margaix et Elise Vernerey

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Formation] Formation-séminaire sur la transcription automatisée de sources manuscrites avec eScriptorium

La Casa de Velázquez (Madrid) propose une formation-séminaire sur la transcription automatisée de sources manuscrites avec eScriptorium les 23-24 septembre prochains. 

Organisation : María Díez Yáñez (Universidad Complutense de Madrid), Matthias Gille Levenson (EHEHI – ENS de Lyon) et Irene Salvo García (Universidad Autónoma de Madrid). 

Les jeudi 23 et vendredi 24 septembre 2021 se déroulera à la Casa de Velázquez une formation à la transcription automatisée de l’écriture manuscrite. Rassemblant des intervenants et intervenantes de plusieurs institutions espagnoles et françaises, elle a pour objet la transcription automatisée de sources manuscrites, en anglais HTR (Handwritten Text Recognition), via l’outil eScriptorium1, une alternative libre à Transkribus2, développée à l’université PSL en partenariat avec INRIA, qui s’appuie sur l’outil de transcription automatisée Kraken3 et qui montre ses fruits en termes d’efficacité et de disponibilité du code source.

Cette formation sera centrée sur une écriture répandue en Péninsule Ibérique entre le XIIIè et le XVè siècle, représentée par un manuscrit du scriptorium du roi Alphonse X, le Sage (1221-1284), autour duquel tournera la formation, et à partir duquel sera produit un modèle de reconnaissance automatique qui sera publié par la suite. Il s’agira ici de faire dialoguer philologie et humanités numériques.

Modalité : Présentielle

Langue : Principalement en anglais 

Date limite d’inscription : 2 août 2021 (minuit, heure de Madrid) pour des résultats autour du 9 août

Pour tout renseignement concernant la logistique, vous pouvez contacter Matthias Gille Levenson : matthias.gille-levenson@casadevelazquez.org 

 
 

Source : https://www.casadevelazquez.org/recherche-scientifique/activites-a-venir/news/formation-seminaire-sur-la-transcription-automatisee-de-sources-manuscrites-avec-escriptorium/

Amalia Desbrest

Doctorante en littérature médiévale espagnole, ENS de Lyon - CIHAM -UMR 5648.

More Posts

[Formation] Documenter et contraindre une édition XML-TEI via le format ODD (“One Document DOes IT All”)

Fin mai 2021 se tiendra une formation à ODD (langage de schéma pour XML TEI) issue d’un partenariat entre les laboratoires lyonnais HiSoMA et CIHAM et le consortium COSME2. Celle‑ci se déroulera sur deux matinées (9 h -13 h) les 21 et 28 mai 2021, en visioconférence.

Cette formation est gratuite et ouverte aux chercheurs et chercheuses, aux étudiants et étudiantes de master et aux ingénieur. e. s travaillant sur des projets d’éditions numériques. Pour un meilleur suivi des participants et participantes, nous n’accepterons qu’un nombre limité de candidatures, de l’ordre d’une douzaine. Une bonne connaissance de la TEI et une familiarité avec ses guidelines sont attendues pour pouvoir participer à la formation. Vous trouverez à l’adresse suivante une présentation détaillée du programme et des modalités d’inscription : https://tei-odd-2021.sciencesconf.org

Si vous êtes intéressé.e, vous pouvez vous inscrire avant le lundi 12 avril 2021 à l’adresse suivante : https://tei-odd-2021.sciencesconf.org/registration. Vous devrez fournir un CV synthétique, une lettre de motivation, ainsi qu’un exemple ponctuel d’encodage de votre projet de recherche (représentant un choix d’édition ou un problème de modélisation soulevé par un exemple).

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter le comité d’organisation de la formation: Matthias Gille Levenson (CIHAM, EHEHI), Emmanuelle Morlock (CNRS, HiSoMA), Sarah Orsini (HiSoMA) et Ariane Pinche (CIHAM) via l’adresse tei-odd-2021@sciencesconf.org.

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Cours en ligne]  Notariato medievale Italiano

Il Centro Europeo Ricerche Medievali di Trieste in collaborazione con la Scuola di Paleografia E Storia (SPES), alla quale partecipa anche il Centro studi frate Elia da Cortona, organizza il Corso: Notariato medievale Italiano.

Il corso si propone di tratteggiare in 16 lezioni la figura “chiave” della cultura documentaria medievale italiana: il notarius. Le lezioni, tutte organizzate “da remoto”, verteranno su tematiche diverse con frequenti rinvii alla cultura, alla formazione e all’attività notarile dell’alto come del pieno medioevo italiano.

Il ciclo di lezioni, a numero chiuso, coordinato da Attilio Bartoli Langeli, Marialuisa Bottazzi e Paolo Cammarosano si svolgerà dal 1 febbraio al 29 marzo 2021 in nove lunedì consecutivi, dalle ore 17 alle ore 19.30, secondo il seguente calendario.

Trattandosi di un corso di lezioni di alta formazione, possono accedere solo coloro che sono in possesso di un diploma di laurea (quadriennale o specialistica o magistrale) o di analogo titolo accademico conseguito all’estero, equiparabile per durata e contenuto al titolo italiano. L’ammissione sarà stabilita dai coordinatori in base ai titoli e ai curricula dei candidati.

Le domande di iscrizione al corso di lezioni sul Notariato medievale italiano, corredate di un curriculum vitae et studiorum, dovranno essere inviate entro il 30 dicembre 2020 al seguente indirizzo: segreteria@cerm-ts.org.

Si richiede, inoltre, di compilare per motivi organizzativi il modulo predisposto al link [compte google nécessaire].

Per qualsiasi informazione contattare: segreteria@cerm-ts.org o consultare le pagine web del CERM (Centro Europeo di Ricerche Medievali): www.cerm-ts.org.

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Appel à communication] Spoken Images of/in Islam. Languages and Translations in Texts and Images, Mediating Islam in the Digital Age, Spring School 2021 (lim. 5 janv. 2021)

The Innovative Training Network “Mediating Islam in the Digital Age” (MIDA) and the European Network for Islamic Studies (ENIS) organise the MIDA/ENIS Spring School 2021

Spoken images of/in Islam  Languages and Translations in Texts and Images

Ken and Jenny Jacobson Orientalist Photography Collection

MIDA/ENIS Spring School 2021

“Spoken images of/in Islam: Languages and Translations in Texts and Images”

Catania – Sicily: 1st – 6th of March 2021

Deadline: 5th of January 2021

Host institution: Università degli Studi di Catania

The main objective of this school is to investigate the image–text relations in Muslim traditions by applying to different genres of images and texts and by thinking about how they are affected by translation or interpretation. The Spring School will bring together advanced academics and lecturers from different disciplines with doctoral and MA students to explore how the transfer of texts and images move from one culture to another in Muslim societies and beyond; and in what ways language functions as a mediator in this process.

Translation is an integral part of any culture, and Muslim societies are no exception. The Spring School attempts to investigate the extent to which ideology can impact the translator’s style and selection of words that will, accordingly, shape the receivers’ worldviews. For instance, in mediaeval times Arabic scholars translated Greek philosophical and medical works and employed this knowledge in their elaboration of Islamic sciences. Translations or rather adaptations of Western works, inspired Muslim scholars, writers and artists in the nineteenth century to produce new hybrid scholarly and artistic amalgamation of their own. Take for example, the heavy debates among Muslim scholars regarding the translation of the Qur’an throughout history. The debate has diminished and the translation of the Qur’an in almost all world languages is now reality. Also, western technologies of figurative painting and photography were introduced in the nineteenth century in the Middle East; they became striving media in the hands of local actors and practitioners. Today, Turkish television series conquer Netflix in adapted, dubbed and subtitled versions. What are the consequences of transferring a medium to another cultural context? Young researchers are stimulated to think about such questions by taking the textual and visual languages of Muslim societies as transmitters in this process throughout history.

Because they belong to a non-verbal system of representations, figurative images require specific methods of analysis taking into account the ambiguity of the meaning they project and the ways they are shaped by pre-established visual schemes and codes. Together, we aim to develop our skills pertaining to critical academic analysis and positioning the agency of texts and images in Islamic societies, their authorship and dissemination; and how this transfer impacts what texts and images may represent. This hypothesizes, for example, that images are mediated translations of reality, staged and edited before reaching their audience. In this sense we require participants to think about the question how images frequently function in association with words, through titles, captions and labels, since gathering and composing additional information about images and words has the power to transform their message. The specifics of visual communication acquire extra weight in cultures that had long lived under a regime of aniconism, as is the case of the Sunni Muslim world.

The Spring School will also offer PhD and MA students the opportunity to develop research questions for their theses and/or present their research projects by singling out, describing, and analyzing the main semiotic features of Muslim texts and images and the ways they become a mirror, which may passively and actively reflect the mind of the exegete or the reader. The aim is to jointly further our knowledge of how translation or interpretation of texts, images or filmic materials affects their original meaning. How can we study Muslim texts and images in their different cultural, political, social and religious contexts? How are such translations or interpretations received in Islamic societies in different historical contexts? Can analytical methods grounded in the study of Western imagery be transferred to the analysis of the visual language in the Middle East and other Muslim regions?

Requirements for applications

PhD candidate students and advanced MA students, whose research focuses on this topic  are invited to apply for participation.

Please note:

Candidates enrolled in other universities than the ones mentioned are requested to apply at one of the four institutions only.

It is mandatory to specify in the application: Application Spring School 2021

Successful applicants may receive some funding from the Selection Committee.

Scientific Committee

  • Dr. Petra de Bruijn (NISIS, Leiden University)
  • Prof. Pascal Buresi (CNRS / EHESS-IISMM)
  • Prof. Albrecht Fuess (CNMS / Philipps-University of Marburg)
  • Dr. Pierre Hecker (CNMS / Philipps-University of Marburg)
  • Prof. Christian Lange (Director NISIS)
  • Prof. Daniela Melfa (SeSaMO / University of Catania)
  • Maike Neufend (CNMS / Philipps-University of Marburg)
  • Prof. Umar Ryad (NISIS / KU Leuven)
  • Prof. Thijl Sunier (VU University Amsterdam)
  • Prof. Mercedes Volait (CNRS / InVisu)

Applications must include the following:

  1. a CV
  2. a motivation letter
  3. a one-page description of your PhD or MA project
  4. a title and an abstract* of 300 words (max.) of your presentation (15 minutes) to be given at the spring school
  5. a short biography* of 50 words (max. in the third person)

*If your application is successful these will be used in the digital program booklet. Please send your abstract and biography in word format (.doc or .docx)

Please note the following:

Successful applicants must arrange their own visa (if applicable), transport and accommodation

Please note that due to the outbreak of COVID-19 the Spring School dates may change at the last moment. We recommend you to buy tickets that can be changed or cancelled without additional costs (except for the participants through IISMM, whose transport and accommodation will be taken care of). The event could take place in an online mode.

About MIDA

The MIDA-project rests on the premise that technological innovations today and in the past have had a tremendous and unprecedented influence on Islam: on the modes of expression and communication of religious messages and traditions, and on the modes of engagement with society, and ultimately also on religious doctrines. In short, they have unleashed forces that have ultimately changed the face of religion This holds true as much for contemporary digitisation as for previous technological transformations. Instead of singling out one specific technological landmark as unique, subsequent innovations and transformations must be brought together into one analytical frame.

About ENIS

ENIS (European Network for Islamic Studies) stems from the collaboration of various European academic institutions: NISIS (the Netherlands Interuniversity School for Islamic Studies), IISMM (l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman), CSIC (Consejo superior de investigaciones científicas), CNMS Philipps-University of Marburg (Centrum für Nah-und Mittelost-Studien),  SeSaMO (Società Italiana di Studi sul Medio Oriente).

 Illustration : ©Photographe Abdul Gaffar, Muslims at prayer at Mecca, circa 1880, Ken and Jenny Jacobson Orientalist Photography Collection, Getty Research Institute

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Appel à communications] Atelier de jeunes chercheurs internationaux, “Ventes, échanges, mutations… De la reconfiguration des maisons entre juifs et chrétiens (XIIe-XVIIe siècles)”, Perpignan, 20-21 janvier 2021 [Date limite propositions : 30 novembre 2020]

Présentation

Le 20 et le 21 janvier 2021, l’équipe de la Nouvelle Gallia-Germania Judaica et l’université de Perpignan en coopération avec l’Institut historique allemand de Paris organiseront un atelier de jeunes chercheurs internationaux. La rencontre de 2021 se consacrera au sujet de Ventes, échanges, mutations… De la reconfiguration des maisons entre juifs et chrétiens (XIIe-XVIIe siècles)

Organisation

Claude Denjean (Université de Perpignan)
Johannes Heil/Imen Ben Temelliste (Hochschule für Jüdische Studien Heidelberg/Nouvelle Gallia-Germania Judaica, Heidelberg)
Amélie Sagasser (Institut historique allemand Paris)
Lluís To Figueras (Université de Gérone)

Enseignants chercheurs participants

Claude Denjean (Université de Perpignan), spécialiste de l’histoire de l’économie et de l’histoire des juifs médiévaux
Johannes Heil (Hochschule für Jüdische Studien Heidelberg), spécialiste d‘histoire médiévale juive
Amélie Sagasser (Institut historique allemand Paris), spécialiste de l’histoire médiévale juive
Lluís To Figueras (Université de Gérone)
Pere Verdés ( CSIC Barcelone)

Argumentaire


Le 20 et le 21 janvier 2021, l’équipe de la Nouvelle Gallia-Germania Judaica et l’université de Perpignan en coopération avec l’Institut historique allemand de Paris organiseront un atelier de jeunes chercheurs internationaux. La rencontre de 2021 se consacrera au sujet de Ventes, échanges, mutations… De la reconfiguration des maisons entre juifs et chrétiens (XIIe-XVIIe siècles)
Les historiens des relations entre juifs et chrétiens débattent depuis des années pour rendre compte avec justesse et précision de la topographie des quartiers médiévaux. Nombreux sont ceux qui contestent et nuancent la notion de ségrégation. Après avoir envisagé des différences entre normes et pratiques, il s’avère que, au-delà même de l’attention nécessaire à la chronologie de la distinction, de la séparation, des expulsions, les frontières entre communautés étaient bien plus poreuses, les rapports bien plus complexes que le laisserait penser une stricte application des statuts et des normes lus au sens littéral, parfois sans contextualisation convenable.
La définition de ghetto dans l’Italie moderne se révèle fort éloignée de la vision simplifiée qui mettrait en avant l’enfermement des juifs. Les travaux récents des historiens de l’Italie (XVIe-XIXe siècles) confortent les interrogations des médiévistes qui s’attachent à une histoire sociale, sans pour cela nier le poids de la religion. Ils les interrogent également en présentant des mécanismes et des lois dont l’origine est médiévale voire antique mais dont l’exercice diffère de la réalité antérieure au XVe siècle. L’un des points nodaux place en regard la constitution puis la vie des quartiers et le statut juridique des minorités. Les actes nommant les juifs servi, serfs du roi, paraissent concorder avec une interdiction de posséder des biens fonciers ou immeubles supposées être la loi médiévale. Cependant, une relecture des privilèges accordés aux juifs et une synthèse des nombreuses monographies et études de cas, en particulier de la Provence aux terres catalanes, majorquines, valenciennes et aragonaises, comparée aux résultats au royaume de Germanie et même en Angleterre, montrent que des généralisations et des simplifications sans précautions conduisent peut-être à des faux sens.
Pour s’approcher au plus près des réalités complexes qui conditionnaient l’existence des juifs médiévaux : leurs capacités d’habiter et leurs droits légaux, nous souhaitons procéder prudemment en analysant collectivement des dossiers de documents d’archives et en les proposant à l’interprétation de chercheurs spécialistes d’autres aires géographiques, d’autres communautés religieuses, d’autres thématiques, pour un travail interdisciplinaire attentif stimulant chaque discipline.
Le thème choisi pour cette rencontre fait suite à celui de la première rencontre de Perpignan en 2020. Il s’intègre dans une démarche plus vaste puisque notre équipe participe au colloque Quartiers et frontières (Visa pour l’image, Université de Perpignan, septembre 2020).
Nous envisagerons l’histoire des maisons proches des murailles, des maisons mitoyennes, des galeries autour d’une cour intérieure ou via privata, sans doute le vico italien, les maisons donnant sur des rues « hors le » quartier juif. Ces lieux à la fois sensibles, stratégiques, symboliques nous sont accessibles à travers des actes de mutations, de ventes, de legs… des cadastres, des documents fiscaux, des chartes de privilèges, parfois des descriptions lors de procès. La situation juridique, légale et sociale des acteurs sera examinée en lien avec la situation topographique de leurs biens ou de leur habitat. Les points de vue de l’historien et du juriste seront croisés. Il conviendra d’examiner les dossiers de sources latins, vernaculaires et hébreux.
L’atelier a pour objectif de rassembler des jeunes chercheurs internationaux travaillant sur l’histoire juive médiévale et de leur permettre de présenter leurs travaux en cours à ces sujets. La présentation de ces jeunes chercheurs de dossiers et de sources croisant des documents de nature variée, souvent dispersés, permettra d’envisager une histoire comparée des implantations juives. L’approche économique et sociale de la topographie ouvre à une approche renouvelée du peuplement : urbain versus rural, accès aux marchés et impératifs de la cacherout, tsedaka, études et institutions des universitates, quartiers et prestige social.
Les interventions en anglais et en français seront encadrées par des enseignants chercheurs internationaux spécialistes de ces aires géographiques.

Informations pratiques


Si la situation sanitaire le permet, l’atelier se fera en hybride. Les frais de voyage (train 2de classe et une nuit) des intervenants n`habitant pas à Perpignan mais qui veulent venir à Perpignan seront pris en charge.

Un résumé de 300 mots maximum pour une communication de 20 minutes en français ou en anglais, accompagné d’un court CV, pourra être envoyé à Claude Denjean (claude.denjean@univ-perp.fr) et à Imen Ben Temelliste(imen.bentemelliste@hfjs.eu) avant le 30 novembre 2020.

Source : https://www.hsozkult.de/event/id/event-93874

 

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Journée d’étude] Les médiévistes face à la documentation des érudits modernes : méthodes et enjeux, 5-6 oct. 2020, Université Bordeaux Montaigne

Organisateur(s)

Delmulle Jérémy, Morvan Haude (univ. Bordeaux)

Les spécialistes qui travaillent sur les mondes anciens et médiévaux, qu’ils soient historiens, philologues, historiens de l’art, archéologues ou épigraphistes, sont souvent amenés à utiliser des sources de l’époque moderne. En effet, les érudits des XVIIe-XVIIIe siècles ont été un maillon fondamental dans la transmission de connaissances sur les textes et les monuments. Ces sources doivent cependant être utilisées de manière critique, en pénétrant en profondeur les enjeux et les méthodes de leurs auteurs. Si l’histoire se constitue en véritable science au XVIIe siècle, affranchie de la répétition des auctoritates et appuyée sur un certain nombre de sciences auxiliaires (diplomatique, paléographie, codicologie, héraldique, épigraphie, numismatique), elle n’en reste pas moins liée à un contexte religieux, politique, culturel et intellectuel qu’il convient de connaître de manière plus fine.

Ces journées d’études interdisciplinaires, qui constituent le second volet d’une première rencontre organisée en 2019 à l’IRHT, visent à interroger l’apport des sources modernes, manuscrites et imprimées, pour la recherche, la collecte, l’analyse et l’édition de témoignages scripturaires et matériels de la culture médiévale, témoignages dont les originaux peuvent avoir depuis disparu ou avoir été mutilés. Cette rencontre est l’occasion de questionner les différentes méthodes qu’il convient d’adopter dans l’utilisation de cette documentation.

Dates :

05/10/2020 – 13:30

06/10/2020 – 09:30

Lieux :

Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine

Salle Jean Borde

Université Bordeaux Montaigne

10 Espl. des Antilles, 33607 Pessac

Programme de la journée d’étude

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Séminaire] La Méditerranée médiévale, Paris Sorbonne (1er semestre 2020)

Séminaire de master
IRBIMMA, salle de lecture
Un lundi par mois de 17h à 19h

Séminaire de recherche organisé par :

Dominique Valérian (université Paris 1, UMR 8167)
Damien Coulon (université de Strasbourg, EA 3400)
Ingrid Houssaye Michienzi (CNRS, UMR 8167)

Le séminaire sur la Méditerranée médiévale réunira des chercheurs spécialistes des mondes grecs, latins et musulmans au Moyen Âge, dans une perspective d’étude des relations en Méditerranée et de comparatisme. À raison d’une séance par mois, il alternera des présentations de travaux en cours liés à l’actualité de la recherche, et des séances consacrées à la question de la construction de normes partagées en Méditerranée.

Programme 2020-2021

  • 12 octobre
    Damien COULON (Université de Strasbourg, UR 3400 ARCHE) : Dynamiques sociales et réseaux marchands engagés dans le commerce méditerranéen à Perpignan
  • 2 novembre
    María Dolores LÓPEZ PÉREZ (Université de Barcelone, Grupo
    de Investigación en Arqueología Medieval y Postmedieval) : La création d’une grande entreprise médiévale : la compagnie Torralba et la formation d’un réseau de négoce international
  • 7 décembre
    Georg CHRIST (University of Manchester) : Diversités ou convergences des normes ? Commerce transrégional, relations internationales et le problème du ius mercatorum en Méditerranée orientale
  • 18 janvier
    Annick PETERS-CUSTOT (Université de Nantes, EA1163
    CRHIA) : Circulation des normes monastiques en contexte méditerranéen : la règle du cardinal Bessarion pour le monachisme italo-grec (milieu du XVe siècle)
  • 15 février
    Simon DORSO (Université Lyon 2 , UMR 5648 CIHAM – ERC
    HornEast) : Convergences et concurrences autour de la notion de Terre sainte : dévotions, représentations et usages politiques en Palestine
    (XIe-XIVe siècles)
  • 15 mars
    Claude DENJEAN (Université de Perpignan, EA 7997 CRESEM) : Des normes communes ? Garantir les marchés financiers pour le bien commun entre les rives méditerranéennes, XIIIe-XIVe siècles
  • 12 avril
    Christophe TEIXEIRA (univ. Paris 1, UMR 8167) : Les prémices d’une marine de guerre au Portugal du XIIe à la fin du XIIIe siècle
  • 10 mai
    Raul ESTANGÜI (univ. Paris 1, UMR 8167) : Les relations des derniers empereurs byzantins avec les autres puissances méditerranéennes à travers l’étude diplomatique des actes produits par la chancellerie à destination de l’étranger (XIVe-XVe siècle)
  • 7 juin
    Enrica SALVATORI(Università di Pisa) : Le nom de l’ennemi : une analyse comparative des sources pisanes (annales, chroniques et épigraphie) des XIe et XIIe siècles

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Séminaire] Séminaire de l’équipe Islam médiéval, Paris Sorbonne (2020-1)

Histoire et archéologie de l’Islam médiéval
Les mercredis, 17h-19h
Institut de recherche sur Byzance, l’Islam et la Méditerranée au Moyen Âge (IRBIMMA), 17 rue de la Sorbonne, escalier B, dernier étage, Paris 5e ou Colegio de España, Cité Universitaire, 7E Bd Jourdan, Paris 14

Le séminaire repose sur une alternance entre séances plénières et des ateliers

Programme annuel 2020-2021

  • 23 septembre (IRBIMMA) :
    Introduction générale du séminaire
  • 30 septembre (IRBIMMA) : Orient
    Clément Onimus (université Paris 8), Les campagnes égyptiennes chez Ibn Duqmāq : un territoire de ponction fiscale
  • 7 octobre (Colegio de España) : Occident
    Jean-Pierre Van Staëvel (université Paris 1), Les campagnes de l’archéologue, ou comment définir le rural par la culture matérielle dans l’Occident musulman médiéval
  • 14 octobre (IRBIMMA) : Orient
    Nicolas Michel (Aix-Marseille Université), Des campagnes sans propriété foncière : l’Égypte des XIIIe-XVIIIe siècles
  • 21 octobre (IRBIMMA) : Actualités de la recherche
    Ali Amir Moezzi (EPHE) et Guillaume Dye (université Libre de Bruxelles), Présentation du Coran des historiens

4 novembre : Ateliers (IRBIMMA)

  • 18 novembre (Colegio de España ) : Occident
    Carlos Laliena Corbera (université de Saragosse), Le peuplement rural de la Marche Supérieure à l’époque taifa : sources latines et résultats archéologiques dans l’étude des almunias

25 novembre : Ateliers (IRBIMMA)

  • 2 décembre (IRBIMMA) : Actualités de la recherche : Littérature arabe classique
    Iyas Hassan (Sorbonne Université), Imaginaire et institution. Réflexions sur la littérature arabe classique et ses catégories académiques contemporaines ;
    Abdallah Cheikh-Moussa (Sorbonne Université), Le corps du souverain dans quelques “miroirs des princes” arabo-islamiques »

9 décembre : Ateliers (IRBIMMA)

  • 16 décembre (IRBIMMA) : Orient
    Nicolas Payen (Sorbonne Université), Animaux des villes ou animaux des champs ? Situer les animaux dans un environnement aux débuts de l’Islam (Ier-IVe/VIIe-Xe siècle)
  • 6 janvier (Colegio de España ) : Occident
    Annliese Nef (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Une capitale et ses campagnes : structures foncières et productions agricoles dans le Palermitain Xe-XIIe siècle

13 janvier : Ateliers (IRBIMMA)

  • 27 janvier (IRBIMMA) : Orient
    Wissam Halawi (université de Lausane) et Elise Voguet (CNRS-IRHT), L’administration des campagnes : patriarcat maronite au Liban. Articulation du pouvoir mamelouk, patriarcat, propriétaires terriens
  • 3 février (Colegio de España) : Occident
    Elise Voguet (CNRS – IRHT section arabe) et Chloé Capel (membre associée-UMR 8167 ), Villes oasiennes ou oasis urbaines : peut-on qualifier les villes sahariennes de “villes rurales” ?
  • 10 février (IRBIMMA) : Actualités de la recherche : Les humanités numériques dans nos domaines de recherche
    Maxim Romanov (ERC-Project KITAB), Complex Tools for Complex Texts : a Digital Analysis of al-Ḏahabī’s Taʾrīḫ al-islām ;
    Zacharie Mochtari de Pierrepont (Université de Gand), Networks of legal and religious scholars in 15th century narratives : network analysis, political and social order. Réseaux des ulémas au prisme des sources du xve siècle
  • 17 février (IRBIMMA) : Orient
    Eugénie Rébillard (université Paris 1-Sorbonne Université),
    Des territoires hors de contrôle ? Pouvoir central et maintien de l’ordre dans les zones rurales de l’Irak abbasside et des provinces orientales (IIIe/IXe – IVe/Xe s.)
  • 3 mars (Colegio de España) : Occident
    Yassir Benhima (université Paris 3), Espaces ruraux et tribus dans le Maghreb médiéval
  • 10 mars (IRBIMMA) : Actualités de la recherche
    Maribel Fierro (CSIC, Madrid), Du Maghreb au Mashrek, en passant par al-Andalus et la Sicile normande. Le sacrifice des femelles des chameaux chez les Fatimides et les Safavides

17 mars : Ateliers (IRBIMMA)

  • 24 mars (IRBIMMA) : Orient
    Mathieu Eychenne (Université de Paris), Ville et campagne à l’époque mamelouke : les liens économiques entre Damas et la Ghouta

31 mars : Ateliers (IRBIMMA)

  • 7 avril (Colegio de España) : Occident
    Jennifer Vanz (membre associée-UMR 8167 ), Ville et campagne à l’époque mamelouke : les liens économiques entre Damas et la Ghouta

14 avril : Ateliers (IRBIMMA)

  • 5 mai (IRBIMMA) : Orient
    Mathieu Tillier (Sorbonne Université) et Naïm Vanthieghem (CNRS-IRHT), Un village du Fayoum : Buljusuq d’après les sources papyrologiques

12 mai : Ateliers (IRBIMMA)

  • 19 mai (Colegio de España) : Occident
    Sophie Gilotte (CNRS – CIHAM) et Pauline de Keukelaere (doctorante, Sorbonne Université), De la maison à l’atelier. Organisation du travail et dimensions économiques de l’artisanat rural en Andalus
  • 26 mai : (IRBIMMA)
    Conclusion commune

Séances plénières : thèmes

  1. La construction sociale de l’espace dans l’islam médiéval. Volet 3 : Les espaces ruraux
  • série Orient islamique :
    Responsables : Cécile Bresc (Sorbonne Université), Sylvie Denoix (CNRS-UMR 8167), Perrine Pilette (CNRS-UMR 8167), Mathieu Tillier (Sorbonne Université)
    Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, salle de lecture
    dates : 30 sept., 14 oct., 16 déc., 27 janv., 17 fev., 24 mars ; 5 mai
  • série Occident islamique
    Responsables : Sophie Gilotte (CNRS, CIHAM), Annliese Nef (unv. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Emmanuelle Tixier du Mesnil (Paris Ouest Nanterre), Dominique Valérian (univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Jean-Pierre Van Staëvel (univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Élise Voguet (CNRS, IRHT).
    Lieu : Colegio de España de Paris, Cité Universitaire
    dates : 17 oct., 18 nov., 6 janv., 3 fev., 3 mars, 7 avril, 19 mai

Dans le monde de l’Islam médiéval, les espaces ruraux sont marqués par une très profonde disparité des moyens de connaissance. En Égypte, les campagnes et leurs villages ont laissé, dès les premiers siècles de l’hégire, une abondante documentation en grec, en copte et en arabe, ce qui permet d’appréhender non seulement certains aspects de la vie économique et sociale, mais également les relations avec les villes. En revanche, dans la plupart des régions, les dimensions sociales et économiques de la question souffrent d’une évidente carence documentaire. Composante essentielle de la population, les sociétés agropastorales sont pauvres en sources écrites, et leurs archives quasi inexistantes.
Les sources littéraires (poètes, géographes, voyageurs…) permettent certes de pallier en partie la pénurie documentaire affectant la plupart des territoires de l’Islam médiéval et il conviendrait sans doute, pour commencer, de s’interroger sur la manière dont les auteurs médiévaux se représentent l’espace non urbain et ses relations avec la ville ou les citadins. Néanmoins, ces sources offrent avant tout le regard d’élites urbaines sur les campagnes. De même, quand bien même les documents fiscaux ou administratifs éclairent ponctuellement certains aspects des campagnes, ils sont souvent établis par des élites citadines au profit d’un pouvoir citadin. Lorsqu’elle est fondée sur les sources textuelles urbaines, la connaissance des campagnes apparaît donc biaisée, et d’autant plus limitée si l’on s’intéresse à la vie sociale et économique, aux modes d’exploitation du sol ou aux formes de peuplement. En outre, l’archéologie ne peut encore que pallier très partiellement cette carence documentaire : l’intérêt des archéologues, s’il s’est manifesté avec force pour l’Occident islamique durant les années 1980 et 1990 avant de s’étioler, peine encore à s’étendre, au Proche-Orient, au-delà de la période des débuts de l’Islam. Paradoxalement, les espaces intermédiaires ont fait l’objet d’enquêtes récentes remarquables, ainsi des munya-s, grandes propriétés suburbaines, dans l’hinterland des métropoles méditerranéennes.
Construite pour l’essentiel à partir de ce donné textuel focalisé sur les milieux urbains lettrés, la réflexion historique sur la nature de l’organisation sociopolitique et administrative du monde rural, et plus largement sur celle des rapports entre villes et campagnes, est passée par plusieurs stades. Après avoir successivement été marquée par le modèle latifundiaire de l’histoire positiviste, le modèle féodal de l’histoire marxiste, elle apparaît aujourd’hui, une fois dépassée cette vision stéréotypée de la domination exclusive des villes sur les campagnes, plus fragmentée et plus relativiste que jamais, en fonction de l’état de la recherche dans chaque région ou pays. On a ainsi renoncé à un modèle explicatif général, au profit le plus souvent d’études ponctuelles, encore rares au vu de l’importance du sujet, et qui ne permettent guère de saisir la question dans son ensemble. L’un des objectifs de ce séminaire consistera donc à dresser un premier bilan comparatif des différentes traditions historiographiques en présence, afin de réfléchir aux conditions d’une écriture commune de l’histoire des campagnes dans le monde islamique médiéval. Dans ce monde où la terre demeure la principale source de richesse et de revenus, on s’intéressera notamment à la nature de la propriété foncière, au rapport entre l’Etat et les communautés agropastorales, au degré de contrôle exercé par le premier, ou à la capacité d’autonomie des secondes, aux modes d’exploitation du sol et d’utilisation de l’eau, aux structures du peuplement, enfin aux rapports économiques et à la nature des échanges.
Conçue pour mettre en lumière les logiques d’interaction et les mécanismes d’interpénétration qui régissent les rapports entre villes et campagnes au long du Moyen Âge islamique, cette large réflexion menée dans le cadre du séminaire commun de l’équipe Islam médiéval invite à repenser les catégories d’urbain et de rural, autrefois opposées de manière binaire par l’historiographie.

  1. Actualités de la recherche

Responsable : Sylvie Denoix (CNRS, UMR 8167)
Lieu : IRBIMMA, salle de lecture
dates : 21 oct., 2 dec., 10 fev., 10 mars

Ce séminaire a pour ambition de présenter de nouveaux terrains ou des recherches récentes concernant le domaine de l’Islam médiéval. Des chercheurs de différentes générations (des doctorants avancés aux chercheurs seniors), spécialistes de diverses disciplines (histoire, archéologie, histoire de l’art, islamologie, études littéraires…), y présentent leurs travaux afin d’approfondir la connaissance que nous avons des sociétés que nous étudions dans leurs différentes dimensions (productions savantes comme culture matérielle, représentations et pratiques, étude des institutions comme des acteurs sociaux qui les animent).

Ateliers au choix. 1er semestreDates : 14, 25 nov., 2 déc., 13 janv.

  1. Histoire, science sociale : Genre, famille et inscription dans les espaces ruraux et urbains du monde islamique médiéval
    Responsables: Annliese Nef et Jean-Pierre Van Staëvel (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne)

L’ambition de cet atelier est de faire dialoguer le thème de cette année portant sur le rural (et donc sur l’urbain, la catégorisation sociale étant relationnelle) et l’approche du genre et de la famille dans les sciences sociales, en combinant sociologie, histoire et archéologie.
Bien souvent le rural est rabattu sur le traditionnel dans les conceptions communes, en particulier dans tout ce qui a trait à la famille, envisagée comme la cellule fondamentale de l’organisation sociale, et au genre, la domination masculine étant censée être particulièrement forte dans le monde rural. Pour interroger ces conceptions considérées comme allant de soi, on s’appuiera sur les études de Pierre Bourdieu relatives à l’Algérie (Sociologie de l’Algérie, Esquisses algériennes…) ou au genre (La domination masculine) et de Rémi Lenoir relatives à la famille. On se demandera comment à partir des textes et de l’archéologie on peut lire l’inscription dans l’espace de la famille comme de l’activité féminine en milieu rural et à partir de quels modèles sociologiques, ici dans le monde islamique médiéval.
L’autre terrain retenu est celui de la ville, cadre d’un patronage architectural féminin, amplement traité ces dernières décennies dans les recherches relatives au monde islamique médiéval.
Séance 1 : enjeux généraux ; séance 2 : architecture rurale, genre et famille ; séance 3 : le patronage édilitaire féminin ; séance 4 : discussion des recherches et/ou interrogations des doctorants et masterants

Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, salle Islam

  1. Sources écrites : Les espaces ruraux dans l’Histoire des églises et des monastères d’Egypte d’Abū l-Makārim (XIIIe siècle)
    Responsable: Perrine Pilette (CNRS)

En résonance avec le thème général du séminaire, cet atelier a pour objectif d’étudier les campagnes à travers le prisme d’une œuvre arabe peu connue, composée dans les milieux chrétiens égyptiens au XIIIe siècle : l’Histoire des églises et des monastères d’Égypte, attribuée à Abū l-Makārim. Le texte abonde en renseignements caractérisant d’innombrables localités, urbaines ou rurales, situées dans plusieurs régions d’Égypte et du Proche-Orient. Parmi ceux-ci – à côté des descriptions attendues des monuments chrétiens les plus emblématiques de ces territoires – se trouvent de multiples informations concernant les productions agricoles, leurs lieux de stockage, l’organisation des systèmes d’irrigation des terres cultivées, la levée de l’impôt foncier, etc.
La lecture collective de plusieurs extraits des manuscrits connus de l’œuvre permettra d’envisager plusieurs questions, au rang desquelles celles de la représentation de l’espace rural et de son occupation, du rôle des établissements religieux dans la production et la gestion de ressources agricoles ou encore les échanges commerciaux entre ces campagnes et des localités plus peuplées. Dans le même temps, des questions de terminologie, de sociolinguistique et de codicologie seront ponctuellement examinées.

Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, petite salle de lecture

Ateliers au choix. 2nd semestreDates : 17, 31 mars, 14 avril, 12 mai

  1. Histoire, science sociale : Les sources numismatiques
    Responsable: Cécile Bresc-Mariani (Sorbonne Université)

Après les conquêtes du VIIe siècle, quelles monnaies circulaient, et où ? Dans les espaces ruraux, trouvait-on encore des monnaies byzantines et sassanides, comme à Damas, ou seulement des pièces de monnaie arabes ? Y a-t-il une spécificité de la circulation monétaire dans l’espace rural ? Celui-ci était-il physiquement monétarisé ou les monnaies n’y jouaient-elles que le rôle de monnaies de compte ? Y frappait-on monnaie ? Enfin, y avait-il des particularités provinciales quant à la production et à la circulation des monnaies ?
En restant dans le thème général adopté cette année pour le séminaire commun, nous proposerons une initiation aux techniques et aux sources de la numismatique islamique : lire et identifier les monnaies, utiliser la bibliographie, trouver les publications de trésors et de monnaies isolées, valoriser les informations apportées par les monnaies. Pour rendre cet atelier participatif et utile, les étudiants sont invités à proposer les espaces et les temps qui servent à leurs propres recherches.

Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, salle Islam

  1. Sources écrites : Les régimes de narrativité
    Responsables: Sylvie Denoix (CNRS) et Iyas Hassan (Sorbonne Université)

Les historiennes et les historiens sont, dans l’exercice de leur métier, confrontés à des récits. Soit ceux rédigés par les témoins des époques étudiées, soit ceux produits par l’historiographie. La narrativité est un champ qui étudie les mécanismes internes d’un récit. La narration, constituante du récit, est alors l’objet de fécondes analyses et la narratologie est la discipline qui s’y emploie.
Dans cet atelier, nous tâcherons d’aider les étudiants à examiner des éléments de leur corpus dans une perspective narratologique.

Lieu : Sorbonne, IRBIMMA, petite salle de lecture

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Formation] Séminaire de Master: Analyse des groupes sociaux et prosopographie (Thierry Kouamé)

Séminaire de Master (module UE 1, séminaire secondaire), sous la responsabilité de Thierry Kouamé, ouvert à tous les étudiants des masters d’histoire de Paris 1 et aux autres étudiants qui en feront la demande à thierry.kouame@univ-paris1.fr

Les séances du séminaire ont lieu le vendredi, de 14 h à 16 h, en salle Perroy.

La prosopographie est l’étude d’un groupe social (communauté, institution, statut, profession, etc.), à partir des relations interpersonnelles des membres qui le composent. Cette méthode ne se réduit donc pas à l’étude statistique d’une population, mais consiste à mettre en relation tous les parcours biographiques de ses individus. La prosopographie a renouvelé l’histoire des groupes sociaux en les soumettant à une analyse sociologique et en révélant les mécanismes occultes de leur genèse et de leur fonctionnement.

Ce séminaire a pour but d’initier les étudiants de master aux techniques indispensables à la maîtrise de cet outil d’analyse historique : on abordera les problèmes posés par la construction de l’objet, le choix de la source et l’identification des personnes, jusqu’à la réalisation de la notice prosopographique et de la base de données (séances de méthodologie), tout en étudiant des travaux réalisés ou en cours (séances de recherche).

Programme de l’année 2020-2021 (ici en PDF) :

16 octobre – Méthodologie : La prosopographie, histoire et méthode

13 novembre – Recherche : Prosopographie des notables

27 novembre – Méthodologie : Les sources de la prosopographie

11 décembre – Recherche : Genre et prosopographie

15 janvier – Méthodologie : L’identification des personnes

29 janvier – Recherche : Prosopographie de l’État

12 février – Méthodologie : La notice prosopographique

5 mars – Recherche : Crime et prosopographie

19 mars – Méthodologie : La construction d’une base de données

2 avril – Recherche : Prosopographie et réseaux

16 avril – Méthodologie : L’analyse sociologique des groupes

Source: Les carnets du LaMOP

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Webinaire] Études sur le manuscrit Semur-en-Auxois, BM, 1

Eduardo Henrik Aubert (LATHIMM – USP), Maria Cristina Pereira (LATHIMM – USP),  Eliana Magnani (CNRS – LaMOP), Daniel Russo (Université de Bourgogne)

Ce séminaire vise à initier les étudiants de master et/ou en doctorat, à l’approche des manuscrits médiévaux à travers une étude de cas, centrée sur le manuscrit 1 de la Bibliothèque municipale de Semur-en-Auxois, livret hagiographique datant des alentours de l’an mil. Réunissant des spécialistes de différentes disciplines, le manuscrit peut être abordé sous des angles variés et complémentaires. L’objectif est de former les étudiants à une approche globale des manuscrits, en étant conscients des instruments et des procédures de recherche possibles pour leur analyse.

Six rencontres de 3 heures, les mardis 15 septembre, 29 septembre, 13 octobre, 27 octobre, 10 novembre et 24 novembre 2020.

15h-18h (heure de Paris), 10h-13h (heure de São Paulo)

Les séances se tiendront en portugais (brésilien) et en français.

Les intéressé.e.s sont prié.e.s de contacter : mariacristinapereira@yahoo.com et/ou eliana.magnani@univ-paris1.fr

Source: LaMOP

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Summer School] 2nd Verona International Summer School in Medieval Manuscripts, 7-11 sept.

The Verona International Summer School in Medieval Manuscripts offers an intensive course in writing culture from Late Antiquity to the Middle Ages (415-1500). Due to the effects of the Covid-19 pandemic outbreak, the 2020 edition is offered only via a digital platform (Moodle).

It provides an overview of the main elements of Latin palaeography, showing the evolution of letter forms and most common ab- breviation systems; the course consists of prac- tical exercises, reading and transcribing several different types of script. It is also open to stu- dents with some experience in Latin and Greek palaeography, who wish to refresh or improve their skills. Participants must have elementaryLatin in order to benefit from lectures; whenapplying, they should indicate whether they had any previous experience in palaeography.

This course will last for five days and lectureswill be both recorded and live streamed byexperts in their respective fields, working bothat Verona University, Culture & Civiltà Depart- ment, and at a wide range of other institutions. Subject areas include Latin, Gothic, Greek and Early Modern Italian palaeography, illumi- nated manuscripts, codicology, liturgical and

devotional manuscripts. Most of the morning lectures will be offered as pre-recorded talks, exploring the outstanding original Late Antique and Medieval writing materials preserved at the Biblioteca Capitolare, the «Queen of all Late Antique and Medieval Libraries», according to E.A. Lowe. In the afternoons, recorded lectures will take turns with live Zoom meetings hosted by our lecturers in order to:

– offer practical sessions on manuscripts and charters;

– get specific insights through topics discussedduring the morning sessions;

– answer attendees questions.

The course also provides training for historians, archaeologists and textual scholars in the discipline of reading and interpreting medie-val graffiti and epigraphic evidence, analysed in their original context. The importance ofunderstanding graffiti and inscriptions withintheir archaeological and topographical contexts will be explored during virtual site visits to S. Giorgio/S. Elena, S. Zeno and S. Maria in Stelle. These virtual visits will be led by experts in Medieval Archaeology, Art and Architecture History.

Attachments

Locandina Summer School   (pdf, it, 5365 KB, 02/07/20)

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Stage] Stage d’initiation au manuscrit médiéval, IRHT-CNRS

 

Amis amateurs de manuscrits, sortez vos agendas, les inscriptions au stage d’initiation au manuscrit médiéval de l’IRHT sont ouvertes !

Comme chaque année depuis 1989, l’IRHT organise un stage annuel d’initiation au manuscrit médiéval. Il est destiné aux étudiants de Master I ou II, aux doctorants en lettres, philosophie et histoire (notamment pour ceux qui étudient des enlumineurs).

Le stage aura lieu du lundi 2 novembre au vendredi 6 novembre 2020 au Campus Condorcet et dans Paris.

 Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 septembre via ce formulaire.

Les stagiaires seront répartis par groupes de spécialité (sources d’archives, latinistes, historiens de l’art, hébraïsants, hellénisants, arabisants).

Le stage se divisera en séances d’exposés magistraux et ateliers, afin de donner une perspective d’ensemble sur le travail et la recherche. Une grande variété de thèmes sera abordée : présentation de manuscrits et introduction à la codicologie, histoire de l’écriture, mise en page et décoration, transmission des textes, histoire des bibliothèques, passage du manuscrit à l’imprimé, héraldique, reliure, exercice d’édition ou d’identification de textes, humanités numériques … Des visites sont également prévues en bibliothèque ou aux Archives nationales autour de manuscrits ou de sources documentaires.

Attention, les séances ne comprennent ni apprentissage de la paléographie, ni exercice de lecture !

Le livret-guide du stage qui a pour objet de fournir les éléments essentiels pour s’initier à l’approche du manuscrit et de sa description, tels qu’ils ont été élaborés au fil du temps dans un laboratoire de recherche par des équipes spécialisées est révisé chaque année et sera distribué aux participants sous format numérique.

Type d’événement : stage

Conditions d’accès : Inscription

Dates : 02/11/2020 – 06/11/2020

Lieux :

Paris-Aubervilliers, Campus Condorcet

Bâtiment de recherche Nord

14, cours des Humanités 93322, Aubervilliers cedex.

Tel : 01.88.12.18.46

 

Source : IRHT-CNRS, https://www.irht.cnrs.fr/?q=fr%2Fagenda%2Fstage-d-initiation-au-manuscrit-medieval&fbclid=IwAR3zOc13BpNtvEjmPMuVscgWfZKY6IArlJPbEk4FmyHzE_4dwo7T23nLDqs 

Amalia Desbrest

Doctorante en littérature médiévale espagnole, ENS de Lyon - CIHAM -UMR 5648.

More Posts

[Atelier] Atelier annuel du Consortium CAHIER. La TEI pour la recherche:  questionner et visualiser un corpus en XML-TEI

Objectifs de l’atelier : Il s’agit d’un atelier de formation aux outils qui permettent d’exploiter un corpus de documents encodés en XML-TEI pour les besoins de la recherche. 
 
Pré-requis : Le public devra(it), idéalement, avoir des connaissances en XML-TEI et surtout de sa structure en arborescence. Des matériaux pédagogiques seront mis en ligne dès le mois de juillet afin de permettre aux participants et aux personnes qui ne pourront pas se déplacer de se familiariser avec les technologies et les outils qui seront présentés.
 
Outils : Différents outils seront utilisés mais l’atelier insistera sur l’indépendance des données par rapport aux outils. L’atelier insistera sur l’approche méthodologique.
Trois études de cas seront proposées aux participants, il s’agira de résultats de projets membres du Consortium mais les participants pourront traiter leurs propres corpus.
 
Les formations commence le jeudi 3 septembre à 09h00 et finit le vendredi 4 septembre à 16h00. Elle alterne des temps théoriques (conférences) avec des temps de pratiques en ateliers de 20 personnes max. 
 
Les formateurs de la session 2020 seront:
 
• Dr. Pierre-Yves Buard, Ingénieur de recherche au Pôle du Document numérique, Université de Caen Basse-Normandie, France 
• Dr. Alexey Lavrentev, Ingénieur de recherche CNRS au laboratoire IHRIM, France 
• Prof. Roberto del Turco, Dip. di Studi Umanistici, Universita’ di Torino, Italie   
 
 
Pré-programme (sous réserve) : 
Les 2 et 3 septembre 2020
Jour 1 : Utiliser le XSLT et TXM sur des fichiers XML-TEI : pour répondre à quelles questions? 
Discussions et ateliers pratiques
Jour 2 : Langages XQuery et utilisation de BaseX
Discussions et ateliers pratiques
 
Le 26 novembre 2020
Jour 3 : Edit with “EVT : Edition Visualization Technology “ – formation en anglais 
Discussions et ateliers pratiques
 
Informations, questions, contact : Geoffrey Williams williams@licorn-research.fr

Lieux et dates: Faculté LLSHS, Université Bretagne Sud, Lorient, du 3 au 4 septembre 2020, et le 26 novembre au Campus Condorcet, Paris

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Ecole doctorale] Autumn school in medieval studies, Castelo de Vide (Portugal), 6-7  octobre 2020 [Date limite candidature : 15 juin 2020]

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

The Institute for Medieval Studies (IEM – NOVA FCSH) and the Municipality of Castelo de Vide are organizing a Autumn School for twenty Master’s and PhD students in medieval studies, that will take place during the 6h and the 7th of October in Castelo de Vide.

The goal of this initiative is to create a place for open debate and experience sharing in which the students can increase their knowledge and skillset, benefitting from the presence of renowned specialists from respected European universities, and promoting an interdisciplinary approach to the selected topic.

The Autumn School is structured by theoretical session followed by debates, research workshops with a hands-on approach and a study-visit to Castelo de Vide’s Historical Centre.
Students can also present their research’s subject and methodology in poster format to be debated during the School, in a reserved session. Poster printing is supplied by the organization.
The school official languages are Portuguese, Spanish and English.

CALL AUTUMN SCHOOL

Source : Denis Menjot

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[École d’été] Le Livre médiéval au regard des méthodes quantitatives (15-19 juin 2020, Paris, date limite: 28 mars)

Cette école d’été s’adresse, en priorité, aux chercheurs en formation (masterants, doctorants et post-doctorants). Des bourses, destinées à rembourser des frais de transport et de logement, pourront être distribuées, à hauteur d’un plafond qui sera déterminé lors de l’examen des dossiers, en fonction du nombre et de l’origine géographique des candidats sélectionnés.

Direction : Christine Bénévent, Emilie Cottereau-Gabillet, Catherine Rideau-Kikuchi et Dominique Stutzmann Coordination scientifique et pédagogique : Émilie Cottereau-Gabillet et Octave Julien.

Organisée par le Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris, l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, l’École nationale des chartes et le Laboratoire Dynamiques patrimoniales et culturelles.

Avec le soutien du LabEx Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances et la collaboration de la Bibliothèque de la Sorbonne.

Accueil limité à 25 inscrits – Formulaire d’inscription à remplir en ligne : https://forms.gle/n1cZyrsyqrKuhnq46

Clôture des inscriptions : 28 mars 2020 – Sélection des dossiers : 3 avril 2020

Programme :

L’état de l’art

Lundi 15 juin – Campus Condorcet

13h15 – Ouverture
13h30 – Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives : un état de l’art, par Émilie COTTEREAU-GABILLET et OCTAVE JULIEN
14h30 – Présentation des travaux des participants (première partie), discussion animée par l’équipe de coordination

Ateliers d’application

Mardi 16 juin – École nationale des chartes

9h – Observer les livres pour quantifier : les manuscrits, atelier animé par EMILIE COTTEREAU-GABILLET
13h30 – Observer les livres pour quantifier : les incunables, atelier animé par CHRISTINE BÉNÉVENT
17h – Présentation des travaux des participants (deuxième partie)

Mercredi 17 juin – Campus Condorcet

9h – De la modélisation à l’exploitation : les manuscrits, atelier animé par LOUIS CHEVALIER
14h – De la modélisation à l’exploitation : les incunables, atelier animé par CATHERINE RIDEAU-KIKUCHI
17h – Conférence invitée. ELEONORE CELLARD, Les manuscrits du Coran des premiers siècles de l’Hégire: perspectives de l’approche quantitative

Jeudi 18 juin – Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris, Centre Sorbonne

9h – Introduction à l’analyse statistique : l’exploration d’un corpus, atelier animé par OCTAVE JULIEN
13h30 – La construction d’un protocole d’analyse : étude et interprétation de corrélations statistiques, atelier animé par OCTAVE JULIEN
16H30 – Présentation d’une sélection de manuscrits et d’incunables de la Bibliothèque de la Sorbonne, assurée par ÉMILIE COTTEREAU- GABILLET, CATHERINE RIDEAU-KIKUCHI ET DOMINIQUE STUTZMANN

Vendredi 19 juin – Campus Condorcet

9h – La paléographie à l’heure de l’intelligence artificielle, atelier animé par DOMINIQUE STUTZMANN
14h – Bilan du cours et remise des certificats de participation

Programme détaillé : Ecole d’été 2020. Livre médiéval. Description des ateliers.

Livre médiéval

Source: RMBLF

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

[Ecole thématique] PopFam 2020 (Population, Famille, Parenté : sources et méthodes), La Rochelle, 25-30 octobre 2020 [Date limite candidature : 15 mai 2020]

École thématique PopFam2020 (Population, Famille, Parenté : sources et méthodes)
Organisée par la Société de Démographie Historique
25 octobre – 30 octobre 2020, La Rochelle


Comité scientifique

Sandra BREE ; Julie DOYON ; Vincent GOURDON ; Jean-François
MIGNOT ; Michel ORIS


Comité d’organisation

Cyril GRANGE ; Isabelle ROBIN ; Isabelle SEGUY
Contact: Isabelle Robin (robin.izabelle@orange.fr)


Organisation de la SDH, avec le soutien du CNRS, de l’Ined et du Centre Roland Mousnier

Résumé
L’école thématique « Population, Famille, Parenté » se propose de rendre plus visibles les travaux récents et les dernières évolutions méthodologiques et documentaires des disciplines associées à l’étude des populations, de la famille et de la parenté. L’école est ouverte aux chercheurs, aux ingénieurs d’études ou de recherche et aux jeunes chercheurs (mastérants, doctorants, post-doctorants). L’objectif est aussi de structurer une communauté élargie de chercheurs qui rencontrent les enjeux de la démographie historique et de l’histoire de la famille en histoire, en sociologie et en anthropologie.

Présentation, argumentaire, pré-programme et modalités d’inscription :
École thématique PopFam2020 (Population, Famille, Parenté : sources et méthodes)

 

Source : Société de Démographie Historique

Florentin BRIFFAZ

Doctorant en Histoire médiévale, Université Lumière Lyon2 (CIHAM - UMR 5648)

More Posts

[Candidature] Atelier doctoral : Théories, représentations, pratiques de la justice, Salerne, 8-12/06/2020 (limite : 12 avril)

Atelier doctoral “Teorie, rappresentazioni e pratiche della giustizia” / “Théories, représentations, pratiques de la justice”

Atelier doctoral de spécialisation “Mondes méditerranéens et Italie méridionale au Moyen Âge“. IXe Séminaire international : “Théories, représentations, pratiques de la justice”, à Salerne, campus universitaire de Fisciano, les 8-12 juin 2020

Date limite : Candidatures à envoyer avant le 12 avril 2020.

Informations : https://www.efrome.it/la-recherche/actualite-et-appels/evenement/appel-a-candidature-atelier-teorie-rappresentazioni-e-pratiche-della-giustizia-theories-r.html

CFP Atelier doctorale Salerne 2020

Enki Baptiste

Doctorant en Histoire médiévale (Université Lumière Lyon 2 - CIHAM UMR 5648 / CEFAS USR 3141)

More Posts

[Atelier] Introduction à la collation automatique, UNIL, 26-27 mars 2020

Une introduction à la collation automatique est proposée par le Programme doctorale en Études numériques de l’Université de Lausanne.

Cette formation aura lieu le 26-27 mars 2020. Elle prévoit des cours théoriques et pratiques, ainsi que la possibilité de travailler sur les matériaux des participants.

La formation est gratuite et l’inscription se fait en écrivant à Alexandre Camus: Alexandre.Camus@unil.ch. Les doctorants des universités partenaires (Lausanne, EPFL, Neuchâtel, Fribourg, Genève, Bâle et Berne) ont la priorité, mais la formation est ouverte aux chercheurs et chercheuses de toute discipline en Suisse et à l’étranger.

L’enseignement est assuré par Helena Bermúdez Sabel (UNIL), Elena Spadini (UNIL) et Elisa Nury (UniGe). Une intervention de Rudolf Mahrer (Université de Lausanne) et un keynote de Elli Bleeker (Royal Netherlands Academy of Arts and Sciences) complètent le programme. 

Pour plus d’informations, nous vous prions de visiter :

– https://www.unil.ch/doc-digitalstudies/home/menuinst/activites-du-programme/introduction-to-automatic-collation.html

– https://agenda.unil.ch/display/1580129618143

 

Matthias GILLE LEVENSON

Doctorant, philologie et littérature médiévale castillane. Casa de Velázquez, ENS de Lyon

More Posts

Jeunes chercheur.es en Histoire, Archéologie et Littérature du Moyen Âge du Ciham-UMR 5648

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search