Archives de catégorie : Activités des doctorants

JED : Journée doctorale du CIHAM, « Écrire l’histoire », Lyon 2 (Salle des colloques), 26 avril 2017

JED CIHAM 26 avril – programme :

Salle des colloques, Bât. Erato, ER020 (à droite du Grand Amphithéâtre de Lyon 2), Campus Berges du Rhône,
18 quai Claude Bernard, 69007 Lyon

9h30       Accueil des participants

9h45  Ouverture de la journée

« Ma thèse en 5 minutes »

10h   Wahid Tarraf – « La Syrie entre l’Oronte et la Méditerranée à l’époque des Croisades »

10h15 Magali Romaggi – « Narcisse au miroir des eaux »

10h30 Elsa Gabaude – « L’usure en procès au temps des papes d’Avignon »

10h45 Thomas Girard – « L’incroyance des gens (1215-1525) »

11h Romain Chevalier – « Bâtardises et sociétés de cour »

Varia

11h20 Jean-Benoît Krumenacker – « Pierre Rostaing, un érudit au service du chapitre »
(Thèse avec le soutien d’Arc 5)

« Écrire l’histoire »

14h Thomas Girard – « L’écriture de l’histoire et la matérialité de l’incroyance. Comment décrire une hétéropraxie ? »

14h40 Benjamin Oury – « Le bourg castral de Rame »

15h20 Ariane Pinche – « Des petites histoires pour écrire l’Histoire »
(Thèse avec le soutien d’Arc 5)

16h Fin de la journée

Olivier Brisville-Fertin

Docteur en Études hispaniques (2020); thèse sur la production aljamiada des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier la prédication islamique en vernaculaire.

More Posts

Colloque : « Theorica : La construction du discours théorique au Moyen Âge 5. Penser la traduction au Moyen Âge », 3-4 mai, Casa de Velázquez, Madrid

Le programme de recherche « Theorica », initié en 2012, se propose de revisiter l’idée reçue selon laquelle le Moyen Âge serait un temps asystématique et par conséquent inapte à toute théorisation. Pour ce cinquième volet, le domaine retenu a été celui des discours sur la traduction, pour interroger la manière dont le Moyen Âge a ressenti le besoin de théoriser la traduction.

Il ne s’agit pas ici d’appliquer les méthodes d’analyse de la traductologie contemporaine aux textes médiévaux mais bien d’interroger le regard porté sur la traduction par les théoriciens et/ou praticiens du Moyen Âge afin de dégager les différentes conceptions de la traduction qui s’opposaient à la fin du Moyen Âge. Comment les traducteurs médiévaux perçoivent-ils leur travail et quels discours théoriques construisent-ils afin de mieux encadrer leurs pratiques ? Peut-on parler d’une « traductologie médiévale » ? Quelles sont les fonctions et l’utilité de la traduction selon les hommes du Moyen Âge ? Quels problèmes linguistiques apparaissent, selon eux, lors du processus de traduction ? L’analyse des pratiques de traduction confirme-t-elle ces théories énoncées à la même période ? Dans le cas contraire, comment expliquer ces écarts entre norme et pratique ?

Date et lieu de la manifestation : 3-4 mai 2017, Casa de Velázquez, Madrid.
Page de l’événement : https://www.casadevelazquez.org/recherche-scientifique/agenda/news/theorica5-la-construction-du-discours-theorique/
Contact : theorica(at)ens[tiret]lyon[point]fr

 Programa Theorica 5 (español)

Programme Theorica 5 (français)

Programme

Mercredi 3 mai : Les théories de la traduction du XIIe au XIVesiècle

9h00-9h30. Accueil des participants

Présentation du colloque par Carlos Heusch (École normale supérieure de Lyon)

9h45-11h00. Session 1 : Fondements théoriques de la traduction médiévale – Présidée par Georges Martin

  • Anna Svenbro (Université Paris Nanterre) : « Jérôme, Augustin, Boèce – Prolègomènes à toute traduction médiévale qui voudra se présenter comme science »
  • Corinne Mencé-Caster (Université Paris-Sorbonne) : « La traduction médiévale : un déterminant majeur de la construction d’une théorie de l’écriture d’invention en castillan »

10h45. Débat

11h00. Pause

11h30-13h00. Session 2 :  Traduction et réécriture – Présidée par Georges Martin

  • Maud Pérez-Simon (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3) : « Traduire pour contredire, Les Monstres des hommes »
  • Gisèle Besson (École normale supérieure de Lyon) : « Le statut de la mythologie dans la traduction de La Cité de Dieu par Raoul de Presles »

12h30. Débat

13h00. Déjeuner au restaurant de la Casa de Velázquez

15h00-17h00. Session 3 : Vers une professionnalisation de la traduction dans l’Espagne médiévale – Présidée par Inés Fernández-Ordóñez

  • Julio César Santoyo (Universidad de León) : « Percepción, reflexión y autoanálisis en los traductores de los siglos XII y XIII »
  • Danielle Jacquart (École Pratique des Hautes Études) : « Des traductions au fil de la plume et à la chaîne ? Le cas de Gérard de Crémone dans la Tolède du XIIesiècle »
  • Rafael Ramón Guerrero (Universidad Complutense de Madrid) : « La Epístola De intellectu de Alfarabi – Del árabe al latín »

16h30. Débat

17h00. Pause

17h15-18h45. Session 4 : La traduction sous Alphonse X – Présidée par Inés Fernández-Ordóñez

  • Irene Salvo García (Syddansk Universitet, Odense – Marie Curie) : « La traducción en la historiografía alfonsí: una lectura teórica »
  • Jesús Rodríguez Velasco (Columbia University, New York) : «Ficción de interpretación» (par visioconférence depuis New York)

18h15. Débat

20h30. Dîner du colloque

Jeudi 4 mai : Les théories de la traduction à la fin du Moyen Âge

9h30-11h30. Session 5 : Nouvelles traductions, traducteurs nouveaux – Présidée par Rebeca Sanmartín

  • Ángel Gómez Moreno (Universidad Complutense de Madrid) : « Va la vida: la Botánica en traducción »
  • Tomàs Martínez Romero (Universitat Jaume I, Castellón) : « La traducción según los traductores catalanes “menores” de la Edad Media »
  • Juan Carlos Conde (Magdalen College – University of Oxford) : « Traducir textos religiosos en el siglo XV: Fernán Pérez de Guzmán y Fray Gonzalo de Ocaña »

11h00. Débat

11h30. Pause

12h00-14h00. Session 6 : Traduction et humanisme – Présidée par Joaquín Rubio Tovar

  • Jeremy Lawrance (University of Nottingham) : « La polémica entre Cartagena y Bruni sobre cómo hay que traducir a Aristóteles »
  • María Morrás (Universitat Pompeu Fabra, Barcelone) : « La Ética y las traducciones en los círculos literarios »
  • Mélanie Juste (École normale supérieure de Lyon) : « La traduction selon Alfonso de Madrigal, El Tostado : une théorie de la pratique »

13h30. Débat

14h00. Déjeuner au restaurant de la Casa de Velázquez

16h00-18h00. Session 7 : Traduction et minorités, le cas des Mudéjars et Morisques – Présidée par Danielle Jacquart

  • Olivier Brisville-Fertin (École normale supérieure de Lyon) : « Quelques réflexions sur le statut et les fonctions des traductions aljamiadas de prédication : dixo partida de los sabios… »
  • Alice Kadri (Université Paris Nanterre) : « “Fue sacado de ‘arabī en ‘ajami”. Pratiques de traduction aljamiada chez les mudéjars et les morisques »

17h00. Débat

17h30. Conclusions par Joaquín Rubio Tovar

17h45. Clôture du colloque.

Olivier Brisville-Fertin

Docteur en Études hispaniques (2020); thèse sur la production aljamiada des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier la prédication islamique en vernaculaire.

More Posts

Site et groupe de recherche : PredMed

PREDMED : http://predmed.upf.edu/

PredMed aims to function as a research tool for the study of pre-modern Christian, Jewish, and Muslim preaching, preachers and sermons in order to understand the roles they played in the formation and representation of communal identities and in shaping the tenor of social and transcultural interactions among the three principal religious groups who inhabit the Mediterranean.

The idea for the creation of the “PREDMED” Hub was inspired by the research initiative, “MediTerraneum: An Historical Perspective on the Relations between the Mediterranean and Europe (METE),” jointly sponsored by the Institut Universitari d’Història Jaume Vicens Vives and the Casa de Velázquez of the Universitat Pompeu Fabra in Barcelona. The program focuses its research on the history of ideas and on the study of the collective identities and their representations that have characterized the relations between the Mediterranean and Europe. Operating within this general framework PREDMED is primarily concerned with studying the intersections between religion and the construction of communal and gendered identities and notions of alterity, and with exploring evidence of the social relations and transcultural interactions among Christians, Muslims, and Jews.

The geographical focus of our research will be principally on the Iberian Peninsula, North Africa, and the broader Mediterranean, while not ignoring other northern European countries where ideas flowed to and from the Mediterranean through the fluid movement of religious agents and texts throughout the centuries. The specific research interests of PREDMED include the study of the roles of preaching and Christian, Jewish, and Muslim preachers in constructing and disseminating conceptions of religious, moral, cultural, and gendered identities and in defining alterity in Iberian, Mediterranean, and European societies. At the same time, we will investigate the works and activities of preachers for evidence of the social and cultural interactions among the societies and religious communities of the region. The chronological range of our investigations will be from the ninth to the seventeenth centuries.

Olivier Brisville-Fertin

Docteur en Études hispaniques (2020); thèse sur la production aljamiada des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier la prédication islamique en vernaculaire.

More Posts

Colloque : « Les métiers de l’alimentation. Pratiques culinaires et traditions alimentaires », 5-6 avril, Casa Velázquez (Madrid)

Coord. : Marianne Brisville (EHEHI, UMR 5648/CIHAM), Rached Lakhal (Université de Tunis), Audrey Renaud (UMR 5140/ASM, Montpellier), Nuria Rovira Buendia (UMR 5140/ASM, Montpellier)
Org. : EHEHI (Casa de Velázquez, Madrid), Laboratoire « Histoire des économies et des sociétés méditerranéennes », Faculté des Sciences humaines et sociales de Tunis
Coll. : UMR 5140 (Archéologie des sociétés méditerranéennes, Lattes-Montpellier), Labex Archimede (Montpellier), UMR 5648 (CIHAM, Lyon), GIS Moyen-Orient et Mondes Musulmans, Institut européen de l’histoire et des cultures de l’alimentaire (Tours)

 

5 AVRIL – 9h30-14h : ESPECIALIZACIÓN DE LAS ACTIVIDADES ALIMENTARIAS

Presidencia :  Manuela MARÍN – Investigadora independiente, Madrid

Stéphanie RAUX – UMR 5140 (ASM, Montpellier)

L’instrumentum des productions de bouche : quelques exemples de Narbonnaise

Catherine RICHARTÉ – INRAP, UMR 5648 (Ciham, Lyon) / Nicolas GARNIER – SAS Laboratoire N. Garnier, UMR 8546 (Aoroc – ENS, Paris) / Sonia GUTIÉRREZ LLORET universitat d’Alacant / Claudio CAPELLI DISTAV Genova

À la recherche de biomarqueurs. Analyses archéométriques et contributions à l’étude des contenus des récipients des épaves islamiques de Provence ( fin IX- début X)

Leonor PEÑA-CHOCARRO – Instituto de Historia, CSIC-CCHS, Madrid / Natalia ALONSO MARTÍNEZ – Universitat de Lleida / Guillem PÉREZ JORDA – Instituto de Historia, CSIC-CCHS, Madrid

Frutos y especias durante la época medieval en el Mediterráneo Occidental

Annliese NEF – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Elena PEZZINI – Museo Archeologico Regionale ‘Antonino Salinas’, Palermo / Viva SACCO – UMR 8167 (Orient & Méditerranée, Paris)

Les métiers liés à l’alimentation dans la Sicile islamique : éléments textuels et archéologiques

Rached LAKHAL – Université de Tunis

Dar el-`ûla (office des provisions) àla cour des Beys de Tunis aux XVIIIe et XIXe siecles

15h30-18h30 : PERMANENCIAS Y EVOLUCIONES

Presidencia : Armelle GARDEISEN – CNRS, UMR 5140 (ASM-Labex Archimède, Montpellier)

Emmanuel BOTTE – CNRS, UMR 7299 (Centre Camille Jullian, Aix-Marseille)

L’artisanat de la transformation du poisson en Italie tyrrhénienne antique (IVe av. J.-C.- IIe ap. J.-C.)

Tarek OUESLATI – CNRS, UMR 8164 (Halma, Lille)

Mille ans d’occupation à Rirha vus au travers de l’os animal : innovations antiques et médiévales

Marie-Pierre RUAS – CNRS, UMR 7209 (Muséum national d’Histoire naturelle, Paris)

Les témoins archéobotaniques sur les héritages et les spécificités dans l’économie agro-vivrière du Maroc antique et médiéval

Sophie GILOTTE – CNRS, UMR 5648 (Ciham, Lyon) / Catherine RICHARTÉ-  INRAP, UMR 5648 (Ciham, Lyon)

Écrire sur les récipients en al-Andalus : réflexions à partir du cas d’Albalatt

6 AVRIL – 9h30-14h : ESTACIONES Y CONSUMO

Presidencia : Laurent CALLEGARIN EHEHI – Casa de Velázquez, Madrid

Nicolas GARNIER – SAS Laboratoire N. Garnier, UMR 8546 (Aoroc – ENS, Paris)

Cuisine et archéologie biomoléculaire : identité des denrées et des procédés à partir de simples tessons. Un état de l’art

Touatia AMRAOUI – EHEHI – Casa de Velázquez, Madrid

Aspects de la production et du stockage des denrées alimentaires en Maurétanie césarienne et en Numidie : diffusions et permanences des techniques

Jerôme ROS – UMR 7209 (CNRS-MNHN-SU, Paris) / MR 5554 (ISEM, Paris-Montpellier) / Carole PUIG – ACTER, UMR 5136 (Framespa-Terrae, Toulouse)

Productions vitivinicoles en Roussillon antique et médiéval à la croisée des sources archéologiques, archéobotaniques et historiques

Marcos GARCÍA GARCÍA  – Universidad de Granada / Marta MORENO GARCÍA – Instituto de Historia, CSIC-CCHS, Madrid

Hábitos de consumo alimentario de origen animal en Córdoba durante la época emiral y califal a través del registro arqueozoológico: los casos de Cercadilla y Saqunda

Iria de SANTÁS DE ARCOS – Universidad Eclesiástica San Damaso, Madrid

Alimentación y medicina a través de las obras de adab: la segunda perla del andalusí Ibn `Abd Rabbihi

Hafedh BEN HASSEN – Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sousse

La cuisine du Sultan Ottoman à la fin du XVIIe siècle d’après le manuscrit de Lacroix

 

Olivier Brisville-Fertin

Docteur en Études hispaniques (2020); thèse sur la production aljamiada des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier la prédication islamique en vernaculaire.

More Posts

Activité des doctorants: « Regards japonais sur le Midi médiéval », Annales du Midi, 128 (294), 2016

Deux doctorants du CIHAM, Tadao Inde et Yoichi Kajiwara, ont  participé  à un numéro spécial des Annales du midi consacré à des « Regards japonais sur le Midi médiéval ».

En pièce jointe, la page de couverture et le sommaire : Annales du Midi. Regards japonnais sur le Midi médiéval.Avril-Juin 2016

Olivier Brisville-Fertin

Docteur en Études hispaniques (2020); thèse sur la production aljamiada des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier la prédication islamique en vernaculaire.

More Posts

Appel: Journée doctorale du CIHAM, 26 avril 2017 [délai : 1er avril]

La journée doctorale du CIHAM de cette année se tiendra, après concertation, le 26 avril 2017. Si, comme chaque année, cette manifestation a pour objet privilégié d’étude une thématique transversale aux diverses disciplines du laboratoire – « Écrire l’histoire » pour cette session –, elle sera aussi ouverte à des présentations s’inscrivant dans des varia. Par ailleurs, il a été proposé lors de la réunion de rentrée d’ouvrir la journée à un format plus court et plus léger, « ma thèse en 5 minutes ». Ces trois formats donneront, nous l’espérons, la possibilité à tous de communiquer afin d’enrichir les débats et les échanges.

Les candidatures (un titre et quelques phrases de résumé) sont à adresser à  Olivier Brisville. Le délai est fixé au 1er avril 2017.

L’argumentaire joint (téléchargeable ici) a été rédigé par Aurélien Montel en collaboration avec Benjamin Oury, Ariane Pinche et Olivier Brisville.

 

Olivier Brisville-Fertin

Docteur en Études hispaniques (2020); thèse sur la production aljamiada des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier la prédication islamique en vernaculaire.

More Posts