Tous les articles par Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

Appel colloque : “Femmes face à l’absence” (11-12-13 mai 2017 à la Corderie Royale de Rochefort) [Délai : 1er juiller 2016]

Le colloque « Femmes face à l’absence de l’Antiquité à l’époque contemporaine : terre, mer, outre-mer (Europe – Amérique du Nord) » propose de réfléchir à la condition et au quotidien des femmes mariées confrontées à l’absence temporaire de leur époux.

Celle-ci recouvre une grande diversité de situations selon les raisons du départ (activité maritime, emprisonnement, guerre, migration, travail saisonnier, religion….), ses modalités (absence choisie ou subie), l’implantation géographique (ville, campagne, littoral, montagne, île, colonie…), l’âge de l’épouse, la présence d’enfants, le milieu social et l’éventuel soutien du réseau de parenté et d’amitié.

Alors que le veuvage – conséquence de l’absence irréversible des hommes – et le célibat ont fait l’objet de nombreux travaux et synthèses, la solitude des femmes mariées, momentanément « affranchies » de la tutelle masculine, reste largement un territoire en friche.

Le colloque est organisé en partenariat avec le Centre International de la Mer (Rochefort) et avec le soutien du Framespa-UMR 5136, du CRHIA-EA 1163, du CRIHAM-EA 4270, de l’Université Toulouse-Jean Jaurès, de l’Université de Sherbrooke (Québec), de l’Université de Poitiers et de l’Université de La Rochelle.

https://femmes-abs-2017.sciencesconf.org/

Appel à communication

De Pénélope attendant Ulysse durant vingt années, à Marthe, femme de soldat qui succombe à l’infidélité dans le Diable au Corps de Raymond Radiguet, les femmes confrontées à l’absence de leur conjoint constituent une figure littéraire récurrente. Entre l’épouse vertueuse érigée en modèle et la femme adultère source de scandale, il existe bien des nuances qui incitent à dépasser cette approche strictement sentimentale, celle de la « vertu des femmes de marins ».

Il s’agit de prendre en compte les effets de l’absence masculine et ses implications dans une dimension globale à l’échelle de l’individu, du couple et de la communauté, et surtout d’appréhender les femmes qui y sont exposées, non pas comme des victimes subissant les affres de la séparation, mais au contraire dans leur pleine agentivité. La question de l’autonomie et de l’indépendance des femmes dans des sociétés longtemps patriarcales est au cœur de ce colloque d’où l’accent mis sur la relation conjugale. Or, le départ des hommes (marins, marchands, migrants, colons, soldats…) offre la possibilité de contourner partiellement les « silences de l’histoire » à l’égard des femmes, si bien soulignés par Michelle Perrot. En effet, les absences répétées et/ou durables du conjoint laissent entrevoir des femmes dans une situation d’entre-deux qui les démarque des « filles majeures » ou des veuves, frappées par l’absence irréversible de leur époux.

C’est justement par le biais du veuvage que les historiens – et surtout les historiennes – ont saisi les femmes sans hommes, rendues soudainement visibles dans les sources. Les travaux menés par Olwen Hufton, Ida Blom, Nicole Pellegrin, Colette H. Winn, Scarlett Beauvalet-Boutouyrie, Josette Brun ou Bettina Bradbury, pour ne citer qu’elles, ont montré toute l’ambiguïté revêtue par le statut de veuve en Europe ou Amérique du Nord : si la veuve bénéficie d’une capacité juridique pleine et entière, lui permettant d’administrer à sa guise ses propres biens et ceux issus de la communauté, elle n’en reste pas moins soumise à une obligation de bonnes mœurs, sans compter les pressions exercées par son entourage tant qu’elle est en âge de se remarier. Quant aux célibataires, Scarlett Beauvalet-Boutouyrie a montré qu’à l’époque moderne elles jouissent d’une autonomie sur le plan juridique mais sont placées au ban d’une société où le mariage demeure la voie toute tracée pour les femmes. Là encore, la diversité domine, entre un célibat choisi et une solitude subie, le milieu social, le contexte familial, les hasards de la vie se révélant déterminants.

Les femmes dont les conjoints sont absents durablement se distinguent des célibataires et des veuves puisqu’elles se situent dans un cadre matrimonial. Néanmoins, leur vie est marquée par une profonde dichotomie entre les périodes où elles se retrouvent seules à la tête de leur famille – avec les obligations que cela implique – et les moments durant lesquels leur mari reprend sa place et ses responsabilités, à l’instar de tout autre couple. Cette situation ambiguë, qui peut être source d’autonomie voire d’indépendance, a jusqu’à présent peu mobilisé l’attention des historiens.

La journée d’étude « Femmes face à l’absence, Bretagne et Québec (XVIIe-XVIIIe siècles) » organisée à l’Université de Sherbrooke en 2013 (actes publiés en 2015 dans la revue Cheminements, éditée par le CIEQ, sous la direction d’E. Charpentier et de B. Grenier : http://cieqinternet.uqtr.ca/__BD_WEB/CIEQ/RC_Data_FMS/CIEQ_WEB/multimedia/978-2-921926-54-6.pdf) et les échanges qu’elle a suscités en ont montré l’intérêt. La composante maritime de l’absence a également fait l’objet de plusieurs communications lors de la journée d’étude « Les femmes et la mer à l’époque moderne » qui s’est tenue à l’Université de Bretagne-Sud, en 2014, sous la direction d’E. Charpentier et de P. Hrodej. Ces premiers résultats engagent à poursuivre et à étendre la réflexion à toutes les périodes historiques afin de saisir les contextes d’avancées et de reculs au regard de la situation des femmes, perçue dans la longue durée. Un cadre géographique large, l’Europe et l’Amérique du Nord, favorisera les comparaisons et mettra en valeur des situations plus spécifiques.

Les communications pourront s’organiser autour de quatre thèmes, la question de l’émancipation des femmes restant sous-jacente :

  • le statut juridique des femmes confrontées à l’absence : théorie, compromis et limites

  • les représentations suscitées par ces femmes temporairement seules et leurs implications : stéréotypes, adultère, harcèlement, surveillance et confinement…

  • les conséquences économiques de l’absence et les stratégies adoptées pour y faire face : diversité des pratiques (individuelles et à l’échelle du ménage), répartition des tâches dans le couple, travail féminin, entraide et solidarités (familiales, féminines, paroissiales…)

  • l’impact de l’absence sur le couple et la famille : relations de pouvoir, responsabilités familiales, place des femmes dans les affaires du ménage (capacité d’action, relations de confiance, formation et éducation), rôle d’autres membres de la famille (parents, frères et beaux-frères…), reconfiguration voire réaménagement des rythmes du quotidien.

Un tel questionnement prendra toute sa dimension dans la comparaison entre les périodes d’absence et de présence des hommes et dans la prise en compte de la diversité des situations selon les raisons du départ (activité maritime ou marchande, emprisonnement, guerre, migration, travail saisonnier, religion….) et ses modalités (absence choisie ou subie), l’implantation géographique (ville, campagne, littoral, montagne, île, colonie…), l’âge des femmes, la présence d’enfants et le milieu social. Les intervenants pourront s’appuyer sur des trajectoires individuelles qu’ils veilleront à replacer dans des perspectives plus générales.

Cet appel à communication s’adresse à tous ceux, jeunes chercheurs ou chercheurs confirmés, dont les recherches portent sur les thématiques évoquées dans une perspective historique. Il est aussi ouvert aux approches interdisciplinaires en direction de la littérature, de la sociologie, de l’anthropologie, de l’ethnologie ou du droit.

 Dates : 11-12-13 mai 2017

 Lieu : Centre International de la Mer, Corderie royale (Rochefort, France)

 Organisateurs :

Emmanuelle Charpentier (Université Toulouse-Jean Jaurès– Framespa-UMR 5136)

Benoît Grenier (Université de Sherbrooke – Québec-CIEQ et CERHIO-UMR 6258)

Mickaël Augeron (Université de La Rochelle – CRHIA-EA 1163)

Christine Dousset-Seiden (Université Toulouse-Jean Jaurès– Framespa-UMR 5136)

Sylvie Mouysset (Université Toulouse-Jean Jaurès– Framespa-UMR 5136)

Thierry Sauzeau (Université de Poitiers – CRIHAM-EA 4270 )

Le colloque est organisé en partenariat avec le Centre International de la Mer (Rochefort) et avec le soutien du Framespa-UMR 5136, du CRHIA-EA 1163, du CRIHAM-EA 4270, de l’Université Toulouse-Jean Jaurès, de l’Université de Sherbrooke (Québec), de l’Université de Poitiers et de l’Université de La Rochelle.

 Comité scientifique : formation en cours.

 Comité d’honneur : formation en cours.

 Modalités de soumission : Les propositions de communication, en français ou en anglais, comporteront un titre et un résumé d’environ 2000 signes, ainsi qu’une courte présentation de l’intervenant (fonction, rattachement institutionnel, publications, courriel, adresse postale, téléphone). Elles seront déposées sous forme de fichier (format .pdf, .doc, .odt ou .docx) sur le site http://femmes-abs-2017.sciencesconf.org/avant le 1er juillet 2016.

Le comité scientifique répondra aux propositions en septembre 2016.

Contact : femmes-abs-2017@sciencesconf.org

 Forme : La durée des communications est fixée à 25 minutes.

Langues de communication : français et anglais.

La publication des actes du colloque est prévue en 2017.

 Modalités pratiques : L’organisation du colloque prendra en charge les nuits d’hôtel, les déjeuners ainsi que le dîner du jeudi soir. Les frais de déplacement seront à la charge des intervenants.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Colloque : “Multidisciplinary Approaches to Food and Foodways in the Medieval Eastern Mediterranean”, 19-21 mai, le colloque final du programme ANR POMEDOR “People, Pottery and Food in the Medieval Eastern Mediterranean” [délai : 1er mai]

Multidisciplinary Approaches to Food and Foodways in the Medieval Eastern Mediterranean”,le colloque final du programme ANR POMEDOR “People, Pottery and Food in the Medieval Eastern Mediterranean” se tiendra à Lyon les 19-21 mai 2016.

Informations et inscriptions avant le 1er mai:

www.pomedor.mom.fr

yona.waksman[at]mom[dot]fr

Within the rapidly expanding area of research on food and foodways, the medieval eastern Mediterranean is still very much an unexplored area. The aim of the POMEDOR project was to explore this new field in a multidisciplinary way and to stimulate further research. Although the project focused primarily on food and foodways approached through archaeological and archaeometric studies of pottery – from transport amphorae to serving dishes, through food processing utensils, cooking wares, and wares used in food production processes – the conference encompasses a wider field, including historical, archaeozoological, archaeobotanical and anthropological studies.

Case studies in Greece, Turkey, Israel, Cyprus, Ukraine, etc., provide insight into food and foodways in the Byzantine Empire, the Crusader states, and beyond. Special attention was paid in the project to transitional periods, when new rulers and new populations with different cultural identities came into contact: the Fatimid and Crusader Levant, the Aegean between Byzantine and Frankish rule, Anatolia from the Byzantine to the Ottoman periods, etc. The conference presents the latest research, from exploratory studies on Late Byzantine transport amphorae to synthesis on the role of the harbour of Chalkis in food and pottery supply and maritime trade.

 POMEDOR_conference_program

 

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Appel : Summer School in Landscape Archaeology, 29/08-3/09, Berlin [délai : 25 avril]

École d’été en archéologie

Dear Colleagues,
we want to announce a Summer School in Landscape Archaeology which will take place from the 29th of August to the 3rd of September 2016 in Berlin.
It is organized by the the doctoral program Landscape Archaeology and Architecture (LAA) of the Berlin Graduate School of Ancient Studies
(BerGSAS) and the Freie Universität Berlin.
The deadline for the submission of applications is 25th of April 2016.
Attached you will find the Call for papers with all necessary information.
We kindly want to ask you to circulate it to interested parties – also beyond archaeological subjects.
Yours Sincerely,
The Organization Team

Call for Papers_Landscape Archaeology

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Offre CD : Contrat doc École française de Rome [délai: 3 mai, 12h]

Appel à candidature contrats doctoraux de l’École française de Rome.

Les dossiers sont à rendre avant le 3 mai, 12h.

Voir lettre de description lettre Contrats doctoraux 2016 en partenariat avec Ecole francaise de Rome_15_03_2016

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Formation : initiation et formation à un logiciel de cartographie (délai : 2-3 avril)

Suite aux dernières rencontres doctorales, Benjamin Oury, doctorant archéologue, m’a contacté pour proposer  une journée d’initiation et de formation à un logiciel de cartographie gratuit : SIG QGIS. Il propose cela bénévolement pour faire partager des connaissances pratiques et répondre à des besoins techniques précis. La journée serait ouverte à tous les membres du laboratoire.
La matinée de cette journée serait dédiée à la prise en main du logiciel et l’après-midi à l’application sur des données personnelles de cartographie. Je vous joins le texte de présentation qu’il m’a transmis.
Je salue cette initiative et remercie profondément Benjamin.
Sophie Reysset (sophie.reysset[at]univ-lyon2[dot]fr) a proposé de centraliser les réponses des personnes intéressées. Nous mettrons ensuite un place un système pour déterminer une date selon les disponibilités de tous et trouverons une salle.
Nous pouvons nous fixer jusqu’à la fin de la semaine prochaine (2-3 avril) pour les réponses, afin de pouvoir passer à l’étape suivante.
Merci par avance de votre attention et de vos réponses,

 

Journée_formation_QGIS

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Appel : 10 mai – Écriture(s) et parole(s) au Moyen Âge [date : 30 mars]

Le thème choisi porte sur les rapports de l’oral et de l’écrit, de la Parole et des Ecritures, de la pensée et de son expression matérielle, dans le temps long du Moyen Age. Un premier axe sera celui de la méthodologie historique : nous avons accès aux auteurs médiévaux via des éditions critiques donnant l’illusion d’une œuvre scientifiquement fixée. Or nombre d’auctores n’ont jamais écrit, confiant à un scribe la transcription de leurs dires ; d’autres ont surtout enseigné ; presque tous ont légué des œuvres mouvantes. Une interprétation vraie est-elle pensable ? Au-delà de la philosophie, cette question intéresse l’histoire littéraire et musicale.

Cette problématique s’accentue dans le cas des systèmes de Paroles et Ecritures des « trois religions du Livre » – les Ecritures bibliques comme Parole vivante et écritures inspirées, tirant leur origine de la voix prophétique ; le Coran comme recueil d’écritures normatives révélées comme écritures ; les Evangiles issus des cycles de prédication catéchétique, restituant l’enseignement non-écrit du Christ. L’histoire de la prédication entre ici pleinement dans ce thème. Mais la révélation, l’inspiration, la Parole sacrée ne sont pas l’apanage des religions d’origine judaïque. Du Véda au Corpus Hermeticum, la Parole inspirée ou mythique n’est-elle pas à la source des religions et des sagesses humaines ? La philosophie rationnelle même ne tire-t-elle pas son origine du mythe, qu’elle élucide ou invalide ? Et même lorsque cette dernière se veut autonome, elle repose sur des figures et des textes fondateurs. Sagesses religieuses et philosophiques reposent- elles sur le même rapport à la parole ?

Le thème de cette année rejoint celui de 2014, « Science et sagesse au Moyen Age. Alors que la parole reçue et méditée est semence de sagesse, la parole proférée ouvre un espace social : elle crée une interaction essentielle à la recherche de la sagesse – on n’est pas sage seul. L’érudition au contraire est affaire d’individu : lecture et intelligence personnelle suffisent. Le passage à la lecture silencieuse est ainsi essentiel à l’émergence de la rationalité scolastique. La matérialité du livre est éloquente : de plus en plus, le livre s’organise pour une lecture solitaire et efficace. Son architecture se rationalise, les instruments de référence se multiplient, et se développe un système abréviatif caractéristique d’une culture où l’écrit est en voie d’autonomisation. La forme de l’écrit influe sur son contenu : la mode est-elle au traité, on cloisonne le savoir en disciplines scientifiques, correspondant chacune à un titre. Plus largement, la généralisation de l’écrit va de pair avec un affaiblissement du symbolisme théocentré, en faveur d’une pensée plus rationnelle et naturaliste. L’interrogation sur les rapports de la parole et de l’écriture au Moyen Age associe ainsi étroitement les enjeux historiques et philosophiques, et suscite l’ouverture vers de nombreuses disciplines connexes, de la codicologie à l’histoire des notations musicales en passant par la littérature et l’exégèse.

Organisation : Stéphane Loiseau (Paris IV Sorbonne), Laure Miolo (Lyon II), et Aude Studer (PSL : ENC, EPHE), pour Studium.

Modalités de candidature :
− Date limite d’envoi des propositions de communication : 30 mars 2016, par mail à l’adresse de

l’Association studium.paris@live.com.
− Nous vous prions de joindre 2 documents séparés dans votre courrier électronique : un premier anonyme

avec titre de la communication et résumé de 3000 signes maximum (pour une présentation de 20 minutes), un second avec titre de la communication, nom et prénom du candidat, adresse email, structure de rattachement, évaluation des frais de déplacement.

− Sans accusé de réception de notre part, n’hésitez pas à nous le signaler. − Une réponse vous sera communiquée avant le 10 avril 2016. JE STUDIUM 2016 – Appel à communications

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Appel : Journée jeunes chercheurs en sciences humaines, 20-21 octobre 2016 : “Les frontières dans tous leurs états” [Délai : 15 avril 2016]

La huitième édition des Journées Jeunes Chercheurs en sciences humaines et arts (2L2S) se tiendra à Nancy les 20 et 21 octobre 2016. Nous proposons cette année un questionnement sur « Les frontières dans tous leurs états » à travers cinq axes thématiques : les frontières spatiales ; les frontières culturelles ; les frontières de l’humain ; les frontières magiques, religieuses et scientifiques ; les frontières du travail. Dans une dynamique interdisciplinaire, toutes les disciplines sont invitées à participer afin de proposer un échange scientifique autour de cet objet transversal. Afin d’enrichir nos échanges avec des chercheurs d’autres pays, nous diffuserons prochainement un appel à communications en version anglaise.

Vous pouvez nous transmettre vos propositions de texte jusqu’au 15 avril 2016, à l’adresse colloquedoctorants2l2s@gmail.com.

Appel à communications Colloque 2016 – Les frontières dans tous leurs états(1)

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Poste : MCF Italien, médiéviste [ descriptif]

publié sur Galaxie ; s’y référer pour les modalités de recrutement.

L’Université Grenoble Alpes, partenaire de l’IDEX Université Grenoble Alpes, recrute un Maitre de conférences dans la section 14
Identification du poste
Corps : Maître de conférences
Profil : Italien : humanités numériques et études médiévales : didactique et recherche
Section CNU : 14
Localisation du poste : Grenoble

Enseignement
La personne recrutée interviendra essentiellement en Licence LLCER, en Master MEEF et en Agrégation, sans exclure pour autant la filière LEA (cours de grammaire-traduction en particulier). Capable de manier les TICE avec aisance et de s’investir dans l’enseignement sur plate-forme et / ou à distance, l’enseignant(e) recruté(e) mettra ses compétences numériques au service de la culture et de la langue médiévales pour proposer une technique novatrice de découverte et d’étude des textes anciens.
Connaissant les principales méthodes et les outils de recherche en humanités numériques (encodage, Web, bases de données, ontologies, SIG….), et en particulier les ressources qui concernent le Moyen-Age italien, il / elle sera en mesure de constituer de nouvelles ressources numériques.

Recherche
Le chercheur / la chercheuse recruté(e) inscrira ses travaux dans le cadre de l’axe 3 « Création, cultures, imaginaires » du Pôle de recherche ALLSHCS (Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines, Cognitives et Sociales), avec une attention particulière aux interactions entre patrimonialisation et réinvention et au rôle que jouent les humanités numériques dans ces interactions. Il / elle devra en outre s’insérer dans au moins un des axes de recherche qui ont été définis par le centre de recherche qui l’accueillera, à savoir « Passages et passeurs », « Signatures », ou « Italie, mondes méditerranéens ».

Enfin, la personne recrutée participera étroitement au projet Fonte Gaia (consortium européen regroupant des universités françaises et italiennes). C’est pourquoi elle devra proposer des éditions numériques de manuscrits italiens du Moyen-Age et de la Renaissance, à partir d’un corpus de manuscrits et d’éditions anciennes qu’elle doit être en mesure de constituer. La personne recrutée apportera également son aide au volet pédagogique de Fonte Gaia, notamment dans le cadre de l’école d’été franco-italienne en Humanités Numériques.

Activités administratives :
L’enseignant-chercheur recruté sera amené à prendre des responsabilités administratives (responsabilité de sous-section, de section, notamment) et/ou des responsabilités pédagogiques (responsabilité d’année, de filière, DETU, notamment) si ces responsabilités sont vacantes. Il devra s’engager à participer pleinement à la vie de l’université (participation aux conseils de l’UFR ou de l’université, aux comités de sélection, aux diverses commissions de validation …).

Contact pour la recherche : Serge STOLF serge.stolf[at]univ-grenoble-alpes[dot]fr
Contact pour l’enseignement : Cécile TERREAUX-SCOTTO cecile.terreaux[at] univ-grenoble-alpes[dot]fr

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

[Divers] Réseau anciens élèves de Lyon 2

L’Université Lumière Lyon 2 a lancé en 2013 un projet pilote de réseau des anciens diplômés de l’Université : http://www.alumnilyon2.fr/

En septembre 2015, afin de développer ce réseau plusieurs actions vont ou ont été mises en place : intégration d’étudiants de nouvelles UFR, nouveau design pour le site internet, organisation d’évènements dédiés (cérémonie de remise des diplômes, rencontres entre anciens diplômés).

• Comment intégrer le réseau ALUMNI LUMIÈRE ?

Vous êtes un ancien étudiant diplômé de l’Université Lumière Lyon 2, intégrez le réseau Alumni Lumière en vous inscrivant sur le site dédié : http://www.alumnilyon2.fr/

Pour cela il vous suffit de remplir le formulaire en ligne.

• Qu’est-ce que le réseau Alumni : réseau des anciens diplômés ?

Le réseau ALUMNI c’est avant tout un site web (http://www.alumnilyon2.fr/) qui facilite l’échange des savoirs et le partage d’expériences professionnelles entre anciens étudiants diplômés de l’Université Lumière Lyon 2.

Son objectif est de permettre aux membres de la communauté Alumni Lyon 2 :
de s’entraider entre anciens diplômés (insertion professionnelle);
de garder un lien avec l’Université en se tenant informé des dernières actualités de l’Université, de son UFR et également de sa promotion;
de favoriser l’emploi avec la diffusion d’offres d’emplois.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

[Pratiques] Outils numériques pour le traitement de sources arabes

The team of the ERC project “The Early Islamic Empire at Work” based at Hamburg are very pleased to announce the publication of the second issue of the Early Islamic Empire Working Paper Series. “Jedli: A Textual Analysis Toolbox for Digitized Arabic Texts” by José Haro Peralta and Peter Verkinderen is now available for download at https://www.islamic-empire.uni-hamburg.de/en/publications-tools/publications/working-paper-series.html. The working paper contains a detailed manual of how to use Jedli, a toolbox developed by the two authors to help scholars make use of digitized Arabic texts more quickly and efficiently.

Scholars working with Arabic texts are often confronted with an extraordinary number of sources at their disposal. Manually researching these texts can take an inordinate amount of time. Although many of the primary sources in Arabic have been available in digital form for some time now, the potential inherent in this development has not been fully realized yet. Inspired by the advent of digital humanities, the project team have started developing a number of tools for text mining and data analysis that more fully take advantage of the digitization of Arabic sources.

Jedli is a toolbox that currently contains three distinct search functions: the indexer, the highlighter, and the context search. The indexer enables you to produce a custom index of any word in a text (or any number of words in any number of texts at the same time), complete with references to the specific volume and page number of each occurrence, and a user-defined amount of context around the search word. The highlighter marks any number of search terms in different colors according to a user-defined color scheme, to help you identify relevant text segments more quickly. The context search allows you to restrict search results to contexts pertinent to your research through the combination of customized (lists of) search terms.

The current version of Jedli can now be downloaded for free from our website at https://www.islamic-empire.uni-hamburg.de/en/publications-tools/digital-tools/jedli.html. We also provide a directory containing a collection of digitized Arabic texts that we have already converted into the format required for Jedli to work (.txt).

The current version only runs on Windows platforms, but we are working to ensure that it will run on other operating systems in the near future as well. If you encounter any bugs or problems during the execution of the program, or have requests for additional features, please let us know by e-mailing us at joseharoperalta@gmail.com and/or peter.verkinderen@uni-hamburg.de.

[transfert du mail de Hannah Hagemann à la liste du Digital Medievalist]

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Poste : MCF Grenoble [délai : 30 mars 2016, 16h]

Poste de Maître de conférence à Grenoble

L’Université de Grenoble et l’équipe d’accueil EA611 (199113166E) – GROUPE D’ETUDES ET DE RECHERCHE SUR LA CULTURE ITALIENNE, recrutent un Maître de conférence avec le profil suivant:

Italien, humanités numériques et études médiévales, didactique et recherche (section CNU 14)

Mission d’enseignement:
La personne recrutée interviendra essentiellement en Licence LLCER, en Master MEEF et en Agrégation, sans exclure pour autant la filière LEA (cours de grammaire-traduction en particulier). Capable de manier les TICE avec aisance et de s’investir dans l’enseignement sur plate-forme et / ou à distance, l’enseignant(e) recruté(e) mettra ses compétences numériques au service de la culture et de la langue médiévales pour proposer une technique novatrice de découverte et d’étude des textes anciens. Connaissant les principales méthodes et les outils de recherche en humanités numériques (encodage, Web, bases de données, ontologies, SIG….), et en particulier les ressources qui concernent le Moyen-Age italien, il / elle sera en mesure de constituer de nouvelles ressources numériques.

Mission de recherche:
Le chercheur / la chercheuse recruté(e) inscrira ses travaux dans le cadre de l’axe 3 « Création, cultures, imaginaires » du Pôle de recherche ALLSHCS (Arts, Lettres, Langues, Sciences Humaines, Cognitives et Sociales), avec une attention particulière aux interactions entre patrimonialisation et réinvention et au rôle que jouent les humanités numériques dans ces interactions. Il / elle devra en outre s’insérer dans au moins un des axes de recherche qui ont été définis par le centre de recherche qui l’accueillera, à savoir « Passages et passeurs », « Signatures », ou « Italie, mondes méditerranéens ». Enfin, la personne recrutée participera étroitement au projet Fonte Gaia (consortium européen regroupant des universités françaises et italiennes). C’est pourquoi elle devra proposer des éditions numériques de manuscrits italiens du Moyen-Age et de la Renaissance, à partir d’un corpus de manuscrits et d’éditions anciennes qu’elle doit être en mesure de constituer. La personne recrutée apportera également son aide au volet pédagogique de Fonte Gaia, notamment dans le cadre de l’école d’été franco-italienne en Humanités Numériques.

voir la fiche:

https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/ListesPostes…

 

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Appel : Parler, crier, chanter : la voix à l’époque romane, 26e Colloque international d’art roman [15 mai]

* Parler, crier, chanter : la voix à l’époque romane, 26e Colloque international d’art roman

date : 21, 22, 23 octobre 2016

lieu : Issoire (Auvergne, Puy-de-Dôme), Halle aux grains

La voix, composante omniprésente et pourtant si difficile à saisir de la réalité médiévale, a été retenue comme thématique pour la vingt-sixième édition du colloque d’Issoire qui se déroulera les 21-22 octobre 2016.

Longtemps réservée aux musicologues, l’étude de la voix concerne en réalité tous les champs de la médiévistique. Si elle reste inaccessible dans son expérience, la voix des hommes et des femmes du Moyen Âge résonne encore dans les sources iconographiques, épigraphiques, littéraires et liturgiques, mais aussi dans la documentation diplomatique et les textes narratifs. Après avoir interrogé le livre et la culture livresque en 2015, il s’agit d’aborder les empreintes de l’oralité dans les productions – textuelles et matérielles, quotidiennes et artistiques – de l’époque romane, en suivant les pistes de recherche tracées par Paul Zumthor, Michel Banniard, Michel Zink, plus récemment par Irène Rosier, Gunilla Iversen et Marie-Noël Colette.

Immédiate et continue, particulière et universelle, intérieure et extérieure, la voix est le mode d’expression essentiel de la communication médiévale, entre activation, transmission et réception des informations. Lien d’engagement, de partage et de communion, la voix se diffuse dans l’espace et dans le temps des relations sociales qu’elle manifeste. En complément ou supplément de l’écrit, elle scelle les contrats, diffuse la connaissance, institue les droits, enseigne les lois humaines et divines. La voix du chantre et du poète proclame la louange de Dieu. La voix du prêtre transforme, dans la liturgie, les biens terrestres en nourritures célestes. Avec l’exploration du rôle de la voix et sa représentation à l’époque romane, il s’agit de contribuer à l’archéologie des paysages sonores médiévaux. De la parole, manifestation articulée du langage, au chant, performance ordonnée et mélodique du texte, en passant par les pratiques codifiées du cri et du silence, la voix connaît des modalités différentes dans son expression, individuelle ou collective, grâce auxquelles l’individu affirme sa singularité (le serment, l’injure, la prière) ou son appartenance au groupe (le chant en chœur, l’hommage, le rituel).

La voix est centrale pour nuancer une opposition excessive entre oralité et textualité dans un Moyen Âge où l’écrit fige et monumentalise la parole autant que la parole réactive et vivifie l’écrit. Elle permet également d’interroger les notions de performance et d’empreinte, et concerne des thématiques connexes très actuelles : les émotions, l’individu, les cultures immatérielles…

La question de « la voix à l’époque romane » pourrait être déclinée suivant plusieurs axes, qui ne sont que des pistes sans prétention d’exhaustivité.

Interpréter/qualifier la voix :

Étude du vocabulaire médiéval désignant et/ou qualifiant la voix, les sons produits par la voix humaine, son opposition au cri animal ou au son musical, la différenciation des types d’énoncés par la voix (speech acts) ; approche lexicographique et théorique de ce que le Moyen Âge a dit de la voix, de ses caractéristiques, de son usage.

Activer/spatialiser la voix :

La voix, le corps, l’espace. Approche du fonctionnement et des pathologies de la voix. Lieux d’activation de la voix : emplacements privilégiés ; évocations visuelles de la performance vocale et de ses contenus. La voix en rythme et en ton ; influence de la prosodie (mètre/vers) sur la composition poétique et sa performance. La figure du poète, une performance de la voix et du texte. Changer de langue, changer de voix. Place de la voix dans l’art de se souvenir, de se remémorer : la voix qui signifie, qui présentifie, occupe l’espace.

Transmettre/matérialiser/réactiver la voix :

Mettre en signes la voix. Ecrit ; images ; notation musicale (rapport signe-sens) ; transition parler-écrire. Notation et transcription (sermons, enseignement, copie, dictée) ; les supports matériels de la voix ; la voix en dehors du monde manuscrit (tablettes, brouillons, notes). Traces de l’oralité dans la diplomatique ; rapport contrat oral/contrat tacite/contrat écrit. L’historien et l’accès aux langues, parlers et dialectes, entre latins et vernaculaires.

La voix de Dieu :

Venue du Ciel dans l’Ancien Testament, la voix de Dieu est une forme privilégiée de la théophanie, entre son, bruit, tumulte et parole ; avec l’Incarnation, elle apparaît au monde dans le Christ. La voix du Messie est le cœur de la vie publique du Christ, de la synagogue au sermon sur la montagne. Exploration exégétique et iconographique de la manifestation verbale de la divinité. Les anges, messagers de la voix divine.

La voix des officiants :

Prière et liturgie ; parole performative, efficacité sacramentelle, parole communautaire, parole déléguée. Rapport entre l’oralité nécessaire du rituel et la présence centrale du livre dans le déroulement de la liturgie ; liens entre la voix et les objets du culte et le décor du sanctuaire. Différenciation des types de paroles prononcées par les officiants, entre chant, oraison et lecture.

Les voix du siècle :

Oralité et chansons de geste. Troubadours et vocalité. Voix profanes et rapport au sacré, cantilènes rustiques. Formes et fonctions des cris dans les textes qui les rapportent, dans le jeu social. Étude des aspects juridiques de la parole prononcée ou de la parole soustraite ou empêchée ; serment, parole, parjure, injure, calomnie, mensonge, vœu, témoignage.

  • Date limite d’envoi des propositions de communication : 15 mai 2016 (titre de la communication et résumé de 10 lignes maximum en français et en anglais).
  • Réunion du conseil scientifique et élaboration du programme : début juillet 2016. Vous recevrez aussitôt un courrier vous avisant de la décision du conseil scientifique.
  • 21, 22 et 23 octobre 2016 : colloque et excursion.
  • 15 mai 2017 : date limite d’envoi des textes pour publication.

Vos propositions de communication sont à retourner avant le 15 mai 2016 par mail à marie-charbonnel@hotmail.fr et vincent.debiais@univ-poitiers.fr.

Merci d’y préciser :

. Vos nom et prénom­

. Profession / Structures de rattachement

. Adresses postale et email

. Titre et Résumé (Anglais/Français)

. Évaluation des frais de déplacement

Renseignements pratiques

Le voyage, les repas et le logement des communicants sont pris en charge par l’association Terres Romanes d’Auvergne sous couvert du rendu effectif de la contribution au volume d’actes. La publication des actes est assurée par l’Alliance Universitaire. Une excursion prévue le dimanche 23 octobre, dont le programme précis reste à définir, vous sera également offerte.

Le colloque sera organisé sur deux journées, les 21 et 22 octobre 2016 à la Halle aux grains de la ville d’Issoire, située place du général de Gaulle, 63500 Issoire (Puy-de-Dôme – France)

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Appel : Le nomadisme châtelain (Ve-XVIIe siècle) – 6e colloque international au château de Bellecroix. [1er mai]

* Le nomadisme châtelain (Ve-XVIIe siècle) – 6e colloque international au château de Bellecroix.

sous la direction de N. Faucherre, D. Gautier, H. Mouillebouche

Dates : du 14 au 16 octobre 2016

Lieu : châteaux de Bellecroix, Chagny (Bourgogne)

Le château est rarement un lieu de résidence permanente. Les rois, les princes, les seigneurs, mais aussi les ecclésiastiques se déplacent, en groupes plus ou moins importants, de châteaux en châteaux, ou de l’hôtel urbain au château rural. Il s’agit parfois de migrations saisonnières (chasse, hivernage…) parfois de déplacements forcés (guerre, peste…) Ce nomadisme peut s’effectuer seulement sur des châteaux tenus en bien propre, ou bien en dormant sous tente, en s’arrêtant chez des hôtes, voire dans une abbaye. Si le seigneur voyage à cheval, le reste du train est généralement plus disparate. Litières ou voiture pour les dames, coffres, chariot, porteurs, animaux de bats pris en location… quels sont les moyens mis en œuvre pour réaliser le transport et assurer la sécurité des voyageurs ? Ce nomadisme permet-il de se nourrir de domaine en domaine, ou entraîne-t-il au contraire des contraintes d’approvisionnement ? Quant au château, c’est souvent une coquille vide qui somnole dans l’attente du seigneur et qu’il faut équiper dans l’urgence pour l’accueil de la cour.

Le colloque traitera de tous ces thèmes sur une large période chronologique, en croisant les sources historiques, iconographiques, archéologiques, architecturales et littéraires.

Propositions accompagnées d’un court résumé à envoyer avant le 1er mai 2016 à

H-Mouillebouche@Wanadoo.fr

 

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts

Appel : Second Int. Workshop on Semantic Web for Scientific Heritage – SW4SH 2016 [11 mars]

Second Int. Workshop on Semantic Web for Scientific Heritage – SW4SH 2016
http://www.cepam.cnrs.fr/zoomathia/sw4sh/

Important dates:
– Due date for paper submission: March 11, 2016
– Notification of paper acceptance : April 1, 2016
– Camera-ready version of accepted papers: April 15, 2016
– Workshop: May 30, 2016
SW4SH 2016 will be held in conjunction with the 13th ESWC 2016 Conference which takes place between 29th May and 2nd June in Heraklion, Crete, Greece.
SW4SH 2016 is a continuation of the SW4SH workshop series initiated at ESWC 2015 which aims to provide a leading international and interdisciplinary forum for disseminating the latest research in the field of Semantic Web for the preservation and exploitation of our scientific heritage, the study of the history of ideas and their transmission.
Classicists and historians are interested in developing textual databases, in order to gather and explore large amounts of primary source materials. For a long time, they mainly focused on text digitization and markup. They only recently decided to try to explore the possibility of transferring some analytical processes they previously thought incompatible with automation to knowledge engineering systems, thus taking advantage of the growing set of tools and techniques based on the languages and standards of the semantic Web, such as linked data, ontologies, and automated reasoning. The iconographic data, which are also relevant in history of science and arise similar problematic could be addressed as well and offer suggestive insights for a global methodology for diverse media.
On the other hand, Semantic Web researchers are willing to take up more ambitious challenges than those arising in the native context of the Web in terms of anthropological complexity, addressing meta-semantic problems of flexible, pluralist or evolutionary ontologies, sources heterogeneity, hermeneutic and rhetoric dimensions. Thus the opportunity for a fruitful encounter of knowledge engineers with computer-savvy historians and classicists has come. This encounter may be inscribed within the more general context of digital humanities, a research area at the intersection of computing and the humanities disciplines which is gaining an ever-increasing momentum and where the Linked Open Data is playing an increasingly prominent role.
The purpose of the workshop is to provide a forum for discussion about the methodological approaches to the specificity of annotating “scientific” texts (in the wide sense of the term, including disciplines such as history, architecture, or rhetoric), and to support a collaborative reflection, on possible guidelines or specific models for building historical ontologies. The iconographic data, which are also relevant in history of science and arise similar problematic could be addressed as well and offer suggestive insights for a global methodology for diverse media. A key goal of the workshop, focusing on research issues related to pre-modern scientific texts, is to emphasize, through precise projects and up-to-date investigation in digital humanities, the benefit of a multidisciplinary research to create and operate on relevantly structured data. One of the main interests of the very topic of pre-modern historical data management lies in historical semantics, and the opportunity to jointly consider how to identify and express lexical, theoretical and material evolutions. Dealing with historical texts, a major problem is indeed to handle the discrepancy of the historical terminology compared to the modern one, and, in the case of massive, diachronic data, to take into account the contextual and theoretical meaning of terms and segments of texts and their semantics.
Topics covered by the workshop include but are not limited to:
– Ontologies and vocabularies in Ancient Science
– Semantic annotation of ancient and medieval scientific texts
– Information/knowledge extraction from archaeological objects and texts
– Semantic integration of heterogeneous and contradicting knowledge
– Representation of the historical dimension of Scientific Knowledge
– Impact of Semantic Web technologies on Digital Humanities
– Knowledge Engineering for ancient zoological science and literature
– Social Web, collaborative systems, tagging, and user feedback
Paper Submission:
We invite short position papers (4-6 pages) and regular research papers (8-12 pages) describing innovative ideas covering the topics of the workshop.
Submissions must be written in English and follow the LNCS guidelines. For details see the Springer LNCS Author Instructions page.
Papers must be submitted via Easychair: https://easychair.org/conferences/?conf=sw4sh2016 .
Accepted papers will be published in the CEUR workshop proceedings series.
Workshop organizers:
Isabelle Draelants, IRHT
Catherine Faron Zucker, Univ. Nice Sophia Antipolis
Alexandre Monnin, Inria
Arnaud Zucker, Univ. Nice Sophia Antipolis
Contact:
For any question, please contact the organizers via email: sw4sh2016@easychair.org

 

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques sur les manuscrits aljamiados des communautés mudéjares et morisques d'Aragon, en particulier les prédications musulmanes en vernaculaire.

More Posts