Poste : Assistant Professor of Medieval or Early Modern Mediterranean History (Kalamazoo College) [délai : 16 octobre 2017]

The Department of History at Kalamazoo College invites applications for a tenure-track position as assistant professor of Medieval or Early Modern Mediterranean history, to begin in September 2018. As the sole member of the department responsible for this period, the successful candidate will be expected to offer introductory and upper-division undergraduate courses on the Mediterranean, Europe, and the Islamic world or Colonial Latin America. These classes should reflect their specific expertise and the broader geographic and conceptual scope of the field. We also seek applicants willing and able to help reimagine the department’s current curriculum. We are especially interested in transnational approaches to Mediterranean history focusing on issues such as (but not limited to) ethnicity, migration, majority/minority relations, gender, and the interaction between the different religious and imperial entities of the region. The successful applicant will also teach within the College’s Shared Passages Program of first-year and sophomore seminars and senior capstone courses. The teaching load is six courses per year on a quarter system (2/2/2), with additional duties including directing senior theses and academic advising.

Ph.D. or evidence of imminent completion is required. Salary is competitive and commensurate with experience. The successful candidate will have demonstrated a high aptitude for and interest in undergraduate teaching, a commitment to the liberal arts, and a promise of scholarly excellence.

Kalamazoo College is a highly selective nationally known liberal arts college offering an integrated undergraduate experience that weaves a traditional liberal arts curriculum into educational experiences in both domestic and international settings. The campus is located midway between Chicago and Detroit in Kalamazoo, Michigan, a metropolitan community of 225,000 that supports several college and university campuses along with numerous civic arts and cultural associations.

Completed applications received by October 16, 2017 will receive full consideration, with later applications reviewed as needed until the position is filled. Upload cover letter, CV, detailed statement of teaching philosophy and goals, description of scholarly interests, statement on experience working with underrepresented students and engaging issues of diversity and inclusion in the curriculum and pedagogical approaches, and undergraduate and graduate transcripts (unofficial acceptable) in PDF format below. Please have three confidential letters of recommendation sent in PDF format to HistorySearch@kzoo.edu with a subject line in the format lastname_firstname. Please send all inquiries to Dr. Joseph J. Bangura, Chair of the Search Committee.

Kalamazoo College encourages candidates who will contribute to the cultural diversity of the College to apply and to identify themselves if they wish. Equal Opportunity Employer.

To apply: http://www.kzoo.edu/search/index.php?dept=history/

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Colloque:Santé et médecine à la cour de France (Moyen Âge-XIXe siècle):19-20/10/2017, Institut d’études avancées de Paris.

RÉSUMÉ

Ce colloque international est consacré aux questions relevant de la santé et de la médecine à la cour de France, du Moyen Âge au XIXe siècle. Il a pour but d’approfondir l’étude du rôle des médecins, chirurgiens et apothicaires dans la vie quotidienne des espaces et des personnes de l’entourage royal ainsi que dans la mise en place de stratégies collectives pour éviter, fuir ou combattre les épidémies.

Argumentaire

Ce colloque international, organisé par Stanis Perez (MSH Paris Nord) et Jacqueline Vons (Université de Tours / SFHM) dans le cadre de l’axe de recherche « La médecine à la cour de France » de Cour de France.fr, est consacré aux questions relevant de la santé et de la médecine à la cour de France, du Moyen Âge au XIXe siècle. Il a pour but d’approfondir l’étude du rôle des médecins, chirurgiens et apothicaires dans la vie quotidienne des espaces et des personnes de l’entourage royal ainsi que dans la mise en place de stratégies collectives pour éviter, fuir ou combattre les épidémies. Cette manifestation apportera également un éclairage nouveau sur le rôle joué par le mécénat royal en tant que vecteur de promotion et de diffusion de notions ou de pratiques médicales nouvelles. Les communications présentées interrogeront enfin l’image que les médecins de cour ont voulu ou ont pu donner d’eux-mêmes tant à leurs contemporains qu’à la postérité. Toutes ces pistes seront explorées à travers un panel de sources variées, à la lumière de l’historiographie récente et à la confluence tant de l’histoire des textes médicaux que de l’étude de la cour de France.

Lieu : Institut d’études avancées de Paris, Hôtel de Lauzun, 17 quai d’Anjou, 75004 Paris

Inscription gratuite obligatoire sur le site de l’Institut d’études avancées de Paris : Aller au formulaire d’inscription

Programme

Jeudi 19 octobre

9h15 : accueil

9h45 : introduction au colloque par Stanis Perez

10h-12h- La cour, un lieu privilégié des connaissances et des pratiques médicales ?

Président de séance : Alexandre Lunel, Université Paris 8

  • Franck Collard, Université Paris X-Nanterre, Entre savoir et pouvoir : les professionnels de la santé à la cour de Charles VII.
  • Évelyne Berriot-Salvadore, Université de Montpellier, La cour, caution et vecteur d’un savoir médical vulgarisé
  • Stanis Perez, MSH Paris Nord, Antimoine, médecine et alchimie à la cour autour de la guérison de Louis XIV en 1658

Déjeuner

14h-18h – Quand la cour est malade…

Présidente de séance : Élisabeth Belmas, Université Paris XIII

  • Bénédicte Lecarpentier-Bertrand, Université Paris XII-Créteil, Des corps souffrants et sous surveillance : problèmes et soins de santé à la cour de France dans la première moitié du XVIIe siècle (années 1590-1670)
  • Xavier Le Person, Université Paris IV, IEP Paris, Les Mercures de la politique. Les médecins de cour au chevet de la politique en France aux XVIe et XVIIe siècles
  • Justin Rivest, Université de Cambridge, Médicaments curiaux, médicaments charitables : Le médecin de cour Adrien Helvétius et la distribution des remèdes aux soldats et aux pauvres sous Louis XIV

Pause

  • Geneviève Xhayet, Université de Liège, Curistes issus de la cour de France aux eaux de Spa
  • Charles-Eloi Vial, BnF, Soigner et être malade à la cour de Napoléon Ier

Vendredi 20 octobre

9h30-12h – Le monde médical à la cour : influences et stratégies ….

Président de séance : Vivian Nutton, First Moscow State Medical University

  • Isabelle Coquillard, Université Paris X-Nanterre, L’affirmation d’un groupe professionnel à la cour
  • Joël Coste, EPHE (APHP), Chirac, la Cour et la peste de Provence (1720-3)
  • Jacques Rouessé, Académie nationale de médecine, La maladie de Louis XV l’été 1721
  • Jacqueline Vons, Université François-Rabelais de Tours, présidente de la SFHM, Pierre Dionis, chirurgien aulique (1643-1718)

Déjeuner

14h-16h – Le médecin de cour en montre

Président de séance : Guy Cobolet, Bibliothèque interuniversitaire de Santé, Université Paris-Descartes

  •  Magdalena Koźluk, Université de Lödz, Prescrire et plaire aux Seigneurs et aux Dames de la cour : Les Ordonnances de N. A de la Framboisière
  • Chloé Perrot, université de Lille 3, École du Louvre, La Médecine absente. Portraits de médecins de cour du XVIe au XIXe siècle
  • Loïc Capron, Université Paris-Descartes, APHP, Diafoirus père et fils, ou la revanche des médecins auliques ?

Conclusions du colloque par Jacqueline Vons

Pour plus d’informations : « Santé et médecine à la cour de France (Moyen Âge-XIXe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le mardi 27 juin 2017, http://calenda.org/410300

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Appel à contribution:The Waldensians in the Medieval and Early Modern context:9-10/02/2018, Trinity College, Dublin[délai:16/10/2017]

Les vaudois dans l’espace européen médiéval et post-médiéval est un colloque interdisciplinaire qui vise à discuter du mouvement hérétique vaudois et se tiendra à Trinity College Dublin le 9-10 février 2018. Le colloque est organisé par le Centre d’étdues du Moyen Âge et de la Renaissance.

Du 9 au 10 février 2018

Trinity College Dublin

Argumentaire

Au cours des dernières années, les Vaudois du Moyen Âge et de la Renaissance ont suscité un renouveau d’intérêt auprès de la communauté académique ce qui a donné lieu à de nombreuses nouvelles publications. En outre, 2017 marque l’anniversaire de la Réforme qui a abouti à un certain nombre d’événements dans le monde de la recherche universitaire. Cependant, il existe des lacunes importantes dans les études sur les Vaudois, notamment un manque d’éditions critiques, ainsi que des études sur des sujets tels que l’intertextualité et la circulation des textes. Une telle recherche permettrait aux chercheurs du domaine d’acquérir une meilleure connaissance de la production de textes vaudois et de la place de ce mouvement dans l’espace religieux médiéval, notamment, en Europe.

Le Trinity Center for Medieval and Renaissance Studies organisera une conférence sur les Vaudois du 9 au 10 février 2018 à Trinity College de Dublin. Le but de cette conférence sera de faire avancer cette discussion sur le mouvement et de favoriser la collaboration internationale dans le domaine.

Ce colloque se propose d’examiner le mouvement vaudois de manière interdisciplinaire, en privilégiant les problématiques suivantes:

  • Manuscrits et collections de bibliothèques
  • Pratiques éditoriales pour l’établissement d’éditions critiques
  • Circulation de textes
  • Formes de textes et d’intertextualité
  • Textes / objets de controverses, précaires et marginaux
  • L’impact des humanités digitales ou des nouvelles technologies sur l’étude des vaudois
  • Vaudois et hérésies dans le contexte international
  • L’héritage des vaudois
  • Textes vaudois dans l’espace francophone et occitan

Pour plus d’informations : « The Waldensians in the Medieval and Early Modern context », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 04 juillet 2017, http://calenda.org/410746

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Aide à la mobilité : IDEX Lyon [délai : 14 octobre]

Le programme de mobilité doctorale IDEXLYON sera lancé le 3 juillet prochain.

L’ED 3LA a fixé la date limite du dépôt des candidatures au 15 octobre 2017, dernier délai.

L’ED ScSo a fixé la date limite du dépôt des candidatures au 14 octobre 2017, dernier délai.

Pour l’ED 484 3LA, tous les documents, ainsi que les informations relatives au calendrier des opérations, sont d’ores et déjà en ligne sur le site de l’ED: http://3la.univ-lyon2.fr/spip.php?breve251

Pour 483 SHS, bien que le site ne soit pas encore mis à jour, les projets devraient également pouvoir s’y rattacher.

appel_a_candidature_-_mobilite_sortante_-_idex_2018

fomulaire_de_candidature_-_mobilite_sortante_idex_2018_-_fr_et_en

APPEL à candidature:

L’IDEXLYON soutient la mobilité internationale des doctorant·es en reconduisant son programme d’aide à la mobilité des doctorant·es.

Les aides à la mobilité sortante sont destinées à des doctorant·es inscrit·es dans une École doctorale de l’Université de Lyon et souhaitant effectuer un séjour de recherche, dans le cadre de leurs travaux, dans une unité de recherche à l’étranger. Le programme prévoit le financement d’une trentaine de séjours.

Ce soutien s’inscrit dans la politique de l’IDEXLYON. Outre la qualité du projet scientifique et du projet de mobilité, la sélection des candidatures prendra en compte les critères suivants :

  • Lien avec la politique scientifique de l’IDEX: trois grands thèmes sont identifiés : « Biosanté et société », « Sciences et ingénierie » et « Humanités et urbanité » ;
  • Lien avec la politique internationale de l’Université de Lyon: elle s’appuie sur une Alliance internationale de partenariats privilégiés avec :
    • Japon : les universités de Tokyo et l’Université Tohoku
    • Chine (Shanghai) : East China Normal University, les universités de Fudan, Tongji, et Jiao Tong
    • Canada : les universités d’Ottawa, de Montréal et de Sherbrooke
    • Brésil : l’Université de Sao Paulo
    • Plateau universitaire lémano-transalpin : les établissements (universités et polytechniques) de Genève, Lausanne, Turin et Milan
  • Liens avec des Projets Investissements d’Avenirdu site : le lien avec un projet Investissement d’Avenir du site (Laboratoires d’Excellence – LABEX, Instituts de convergence, Package Impulsion, …) est, le cas échéant, à mettre en avant dans le projet de mobilité ;
  • Lien avec l’Espace Européen de la Recherche : renforcer l’internationalisation du site ou amorcer de nouveaux projets de recherche européens, notamment via des cotutelles de thèse. 
  • Critères d’éligibilité
    • Le/la candidat·e doit être inscrit·e en Doctorat ;
    • L’aide finance un séjour de 3 à 6 mois qui doit débuter en 2018 et s’achever au plus tard au 31 décembre de la même année. Les séjours longs de 6 mois seront privilégiés ;
    • Exceptionnellement, le fractionnement du séjour est autorisé une seule fois si le séjour est d’une durée de 6 mois.

     

    Critères de classement

    Les dossiers de candidatures devront répondre à un ou plusieurs de ces critères. L’École doctorale juge la qualité scientifique de la candidature et sa concordance avec sa propre politique.

    • Le projet de recherche du/de la candidat·e doit s’inscrire dans la politique scientifique énoncée ci-dessus ;
    • La mobilité de ou vers les cibles géographiques affichées de l’IDEXLYON décrites ci-dessus sera privilégiée sans être exclusive ;
    • Le lien avec un des outils du Programme d’Investissements d’Avenir sera favorisé ;
    • Les dossiers concernant des thèses en cotutelle seront privilégiés.

     

    Montant du soutien financier et modalités de versement

    Les doctorant·es accueilli·es recevront une allocation de 800€ par mois de séjour ainsi qu’un forfait voyage pour leur permettre d’assurer les frais de transport de leur domicile jusqu’au laboratoire d’accueil et retour.

    75% du montant total de l’allocation sera versé à réception d’une attestation d’arrivée dans l’unité de recherche où séjourne le/la doctorant·e. Le solde sera versé au vu d’un certificat de fin de séjour signé par le/la même responsable ou encadrant·e.

    Tout mois de séjour (1 mois = 30 jours) entamé est dû dans la limite du nombre de mois attribués.

    […]

    La participation aux frais de voyage

    Le remboursement des frais de voyage du/de la doctorant·e est possible aux conditions suivantes :

    • Un seul aller-retour du domicile du/de la doctorant·e au laboratoire d’accueil ;
    • Sur la base du tarif économique (billet de train en seconde classe, billet d’avion classe économique).

    Dans la limite de :

    • 500€ pour un voyage aller-retour à destination d’un pays de l’espace économique européen (EEE) ou de la Suisse ;
    • 1 200€ pour les pays hors EEE et Suisse.

     

    Calendrier, modalités de candidature et de sélection

    L’appel à candidatures est lancé le 3 juillet 2017.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Appel à communication:L’arbre anthropomorphique, l’homme arborescent : Les trames arborescentes et le corps humain de l’Antiquité à nos jours:09/11/2017[délai:09/07/2017]

Né en 2015, le projet Trames arborescentes a pour vocation de favoriser, à travers des groupes de travail et des journées d’étude, la rencontre de chercheurs dont l’arbre et l’arborescence sont au centre ou en périphérie des travaux. En 2015, un premier volet a été l’occasion d’aborder la confection et la croissance de structures arborescentes, textuelles et/ou iconographiques, dans la littérature, l’histoire de l’art et l’histoire des sciences au Moyen Âge et à l’époque moderne. En 2016, un deuxième volet a permis de réfléchir au recours aux trames arborescentes en art, littérature et sciences humaines de l’Antiquité à nos jours, en prenant soin de s’interroger sur les contournements et détournements dont le schéma arborescent peut faire l’objet et qu’il semble en fait souvent induire lui-même. Au printemps 2017, un troisième volet a été consacré aux trames arborescentes comme outils d’écriture et de fabrique de l’histoire de l’Antiquité à la Renaissance.

Ces trois journées d’étude ont été l’occasion de mettre en évidence une étroite imbrication, autant figurative que symbolique, mais aussi lexicale entre, d’une part, le végétal organisé et organisateur que désignent les termes « trames arborescentes » et, d’autre part, l’humain et sa substance la plus visible et évidente : son corps. Plus précisément, nous avons pu nous rendre compte d’un double processus.

D’abord, que ce soit dans le domaine de la littérature, des arts ou des sciences, il nous est apparu que les trames arborescentes faisaient souvent l’objet d’une adaptation au corps humain en prenant une apparence, voire en reflétant une symbolique anthropomorphe active et signifiante. C’est le cas, par exemple, des arbres de consanguinité médiévaux qui constituent le corps même d’une figure patriarcale, de l’imaginaire eschatologique de l’époque romane qui produit des créatures hybrides à mi-chemin entre l’homme et le végétal, ou encore des formes humaines que prennent parfois les gravures botaniques, en particulier dans le contexte de la pharmacopée alchimiste. Dans tous les cas, et bien que sa variabilité contextuelle, formelle et figurative soit considérable, le processus repose sur le même fondement : celui d’une imbrication substantielle entre l’arbre et l’homme.

Ensuite, nous avons constaté que, réciproquement, des représentations traditionnelles d’homme ou de corps humain faisaient souvent l’objet d’un prolongement, voire d’une figuration végétale complète via l’usage d’une trame arborescente. Là encore, les exemples sont nombreux et variés. Ils sont parfois d’origine étiologique : dans son analyse du cycle mythique thébain, Claude Lévi-Strauss rapproche la reproduction humaine de la croissance végétale, rapprochement dont il est possible de deviner une sensibilité dans d’autres mythes grecs ou dans des mythes nord-américains où les premiers humains naissent de la terre. Une telle association peut être le fait d’une matrice métaphorique qui lie et superpose le vocabulaire du corps humain à celui de la végétation : le sperma grec est à la fois la graine et la semence humaine. La culture chrétienne n’est pas non plus étrangère à de tels procédés associatifs : le Christ fait l’objet d’une ramification quand des vignes prolongent ses mains pour devenir la trame organisationnelle du monde ; le fidèle constitue lui-même le réceptacle de l’arbre de vie. Au Moyen Âge et à l’époque moderne, la médecine place l’homme et son corps au centre d’une trame arborescente censée en identifier les parties et innerve, jusqu’à nos jours, sa terminologie d’un lexique végétal pour le décrire. Quel que soit le contexte, la trame arborescente a une fonction heuristique, qu’elle soit cosmologique ou scientifique : elle positionne le corps dans un ordre du monde ou de la nature et elle guide celui qui la lit ou la regarde sur le chemin de la connaissance.

La quatrième journée du projet « Trames arborescentes » s’attachera donc aux formes, aux figures et aux processus qui assimilent le corps humain à une trame arborescente. Quel est le statut des rapprochements entre corps humain et univers végétal ? Sont-ils purement rhétoriques ou illustratifs ou bien reflètent-ils le sentiment d’une affinité profonde entre l’arbre et l’humain ? Conduisent-ils à une assimilation entre humain et végétal ou, au contraire, s’appuient-ils sur une différence maintenue entre l’un et l’autre ? Reflètent-ils les conceptions des relations entre corps humain et règne végétal propres à une civilisation ou relèvent-ils de constantes anthropologiques universelles ? À quelles fins une telle assimilation est-elle mise en place ? Par qui, dans quel contexte, pour quel destinataire ? Quels peuvent en être les exemples et comment opèrent-ils ? La trame arborescente structure-t-elle le corps, et si oui, en quoi ? Pour proposer des réponses à ces questions, cette journée s’organisera en trois séances de travail.

Premièrement, il s’agira de réfléchir à la genèse du lien entre les trames arborescentes et l’homme ou le corps humain. Quels sont les hommes à l’origine des arbres, les arbres à l’origine de la végétalisation de l’homme ? Nous nous attacherons en particulier aux mythes, aux croyances et aux images qui tissent des rapports étroits et structurels entre l’arbre et l’humain. Cette première session sera principalement l’occasion de s’interroger sur les imbrications entre trames arborescentes et homme ou corps humain du point de vue cosmologique et cosmographique : que suppose et qu’implique une telle interaction quant à la manière de concevoir le monde et le vivant ?

Deuxièmement, il s’agira de s’interroger sur la valeur ajoutée que les trames arborescentes et le corps humain s’apportent mutuellement. Quelle est l’efficacité d’une telle association ? Est-elle signifiante en elle-même ? Les trames arborescentes et le corps sont-ils entièrement superposables ou leur association démultiplie-t-elle leurs potentialités symboliques, mnémoniques, déictiques ? Ainsi, l’objectif de cette deuxième session sera de se questionner sur l’efficacité et les éventuelles limites de l’imbrication, de la superposition et de l’association des trames arborescentes à l’homme ou au corps humain.

Enfin, il s’agira de considérer la trame arborescente comme un outil heuristique pour connaître et comprendre le corps. En quoi est-elle un instrument non négligeable pour décrire et assimiler la complexité du corps humain ? Que permet-elle qu’un autre modèle ne permettrait pas ? Au croisement de la philosophie, de la biologie et de l’iconologie, cette troisième session aura pour but de réfléchir aux modalités et à la pertinence du recours à la trame arborescente pour délimiter, circonscrire et définir ce qui ferait l’essence ou la nature de l’homme.

Les propositions de communication d’une page maximum, sans restriction disciplinaire ni limite chronologique, doivent être envoyées avant le 09 juillet 2017.

 

Naïs Virenque (nais.virenque[at]univ-tours.fr)

Antoine Paris (antoine7.paris[at]wanadoo.fr)

Pour plus d’informations : https://trarborescentes.sciencesconf.org/resource/page/id/20 

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Congrès : 2e Congrès du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans, 5-8 juillet, Inalco, Paris

Le 2e Congrès du GIS Moyen-Orient et mondes musulmanes est une des événements scientifiques majeurs de la recherche sur les mondes musulmanes. Il compte parmi ses intervenants plusieurs membres, aussi bien chercheurs titulaires que doctorants.

5-8 juillet 2017, à l’Inalco, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Programmation et Livret complet des communications

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Colloque : XIV Simposio internacional mudejarismo, 5-7 octobre 2017 [délai inscription : 25 septembre]

El Centro de Estudios Mudéjares convoca el XIV Simposio Internacional de Mudejarismo que se celebrará en Teruel los días 5, 6 y 7 de octubre de 2017. Esta edición se estructura en cinco secciones que se dedicarán a los siguientes temas: “Del nacimiento a la muerte (nacimiento, circuncisión, cortejo, matrimonio, sexualidad, enfermedad, muerte…)”, “La cultura material”, “Los testimonios escritos (tratados espirituales, creación literaria, legislación, fuentes documentales)”, “El sistema de trabajo mudéjar”, y una última sección donde se podrán presentar comunicaciones de tema libre.

Programme et bulletin d’inscription

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts