Archives de catégorie : Parutions

Parution: Charles Kraemer et Jacky Koch, « Vivre dans la montagne vosgienne au Moyen Âge. Conquête des espaces et culture matérielle. »

Écrire l’histoire médiévale de la montagne vosgienne à partir des découvertes archéologiques relève, aujourd’hui encore de la gageure tant il est vrai que les données sont rares, partielles et, lorsqu’elles existent, qu’elles ne concernent que quelques domaines spécifiques de l’activité humaine. Le cloisonnement régional, dû peut-être à la barrière de la langue autant qu’à l’histoire spécifique de chaque versant, a, en effet, probablement joué contre une histoire globale « de la conquête des Hauts », mais l’on peut convenir, à l’inverse, que cette situation a stimulé une myriade de recherches dont il fait regretter, tout de même, et le caractère disparate et le manque de coordination institutionnelle. En devant une science à part entière, affranchie des disciplines desquelles elle était traditionnellement dépendante, et en s’appuyant sur de nouvelles méthodes et pratiques d’investigations, l’archéologie a permis de définir des problématiques inédites, spécifiques aux espaces d’altitude, ouvrant sur de nouvelles pistes de recherche, elles-mêmes susceptibles d’offrir de plus amples résultats sur leur anthropisation et l’impact qu’elle eut sur les paysages autant que sur la culture matérielle telle qu’elle se comprend aujourd’hui, à savoir sur les conditions concrètes d’existence des populations locales, sur leur travail, leur savoir-faire et les productions qui en découlent, sur leur consommation et les échanges qu’elle suscite, sur l’organisation de leur(s) espace(s), domestique(s) ou professionnel(s). Cette rencontre, pensée non comme un aboutissement mais comme un état des lieux des Vosges médiévales – alsaciennes, lorraines et comtoises –, est apparue comme un préalable indispensable à un projet de recherche collectif pluri-, voire inter-, disciplinaire, dont il reste désormais à définir les contours et la problématique.

27000100836730L

Informations pratiques :

Charles Kraemer et Jacky Koch (éd.), Vivre dans la montagne vosgienne au Moyen Âge. Conquête des espaces et culture matérielle, Nancy, Presses universitaires de Nancy – Éditions Universitaires de Lorraine, 2017. 342 p., ISBN : 9782814303164. Prix : 23 euros.

Source : Le comptoir des Presses d’universités  et rmblf.be 

 

loicbenoit

Doctorant en archéologie - CIHAM -UMR 5648 / Archéologue à l'Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Parution: Lucie Galano et Lucie Laumonier, « Montpellier au Moyen Âge ».

Appuyé sur une documentation originale, cet ouvrage se présente comme un bilan des travaux passés sur l’histoire médiévale de Montpellier proposant un panel des recherches nouvelles, et atteste du dynamisme des études historiques et archéologiques sur la ville.

Fondée à la fin du Xe siècle, Montpellier connut une expansion fulgurante à partir du XIIe, à la faveur du développement d’échanges culturels et économiques, vers la Méditerranée ou le nord de l’Europe. Cette expansion était le fruit de politiques menées par les Guilhem et confirmée lors du passage de la seigneurie sous l’autorité des rois d’Aragon et de Majorque après 1204, quand la ville obtint un gouvernement consulaire. Devenue une communauté urbaine d’importance au XIIIe siècle, Montpellier était habitée par une population cosmopolite. Dans et hors les murs se croisaient grands marchands, changeurs et simples revendeurs, universitaires et intellectuels de renom, artisans et agriculteurs. L’attractivité et le rayonnement de Montpellier en faisaient l’une des principales villes du Bas-Languedoc. Pourtant, son histoire médiévale n’a bénéficié que d’une attention inégale de la part des chercheurs. Cet ouvrage, procède d’un colloque international réuni à Montpellier en 2013 et rassemble des articles réalisés par les principaux contributeurs et principales contributrices à l’histoire et à l’archéologie de la ville. Basés sur des archives originales ou sur la réinterprétation de données connues, les recherches proposées ici, tout en présentant un bilan des travaux passés, empruntent des voies nouvelles démontrant les promesses des études historiques et archéologiques sur Montpellier.

rfsvz1sx

Lucie Galano (docteure en histoire, Paul Valéry Montpellier 3 – Sherbrooke) et Lucie Laumonier (Assistant professor, University of Calgary), travaillent toutes deux sur l’histoire de Montpellier. Les recherches de Lucie Laumonier, appuyées sur l’étude de sources de la pratique, se situent dans les champs de l’histoire sociale et de la famille. Lucie Galano étudie les rapports entre la ville et son arrière-pays, ses recherches abordant l’histoire environnementale de la région.

Informations pratiques :

Lucie Galano et Lucie Laumonier, Montpellier au Moyen Âge, Turnhout, Brepols, 2017 (Studies in European Urban History (1100-1800), 40). XVI+258 p., 28 b/w ill. + 19 colour ill., 3 b/w tables, 178 x 254 mm. ISBN: 978-2-503-56852-2. Prix : 85,00 €.

Source : Brepols

loicbenoit

Doctorant en archéologie - CIHAM -UMR 5648 / Archéologue à l'Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Parution:Alban Gautier, « Beowulf au paradis. Figures de bons païens dans l’Europe du Nord au Moyen Âge »

Les autorités et les penseurs chrétiens du Moyen Âge ont, en règle générale, tenu un discours extrêmement négatif à l’égard de ceux qu’ils appelaient les païens, qu’il s’agisse de figures polythéistes du passé ou d’individus professant au présent une autre religion : stupides, brutaux, sans foi ni loi, les païens sont ordinairement donnés pour damnés.

Pourtant, dans l’Europe du Nord entre la fin du VIe et le début du XIIe siècle, une poignée de personnages ont été reconnus comme de « bons païens » par des auteurs chrétiens : certains sont regardés comme fondateurs, vertueux, voire exemplaires, et il arrive même qu’on laisse entendre que l’un ou l’autre d’eux a pu accéder au salut. Ainsi le poème anglo-saxon Beowulf met en scène des personnages héroïques et positifs, laissant planer le doute sur leur sort ultime, enfer ou paradis. De fait, selon les contextes politiques, sociaux, et culturels, les réponses à ce double problème de la vertu et du salut des païens ont été très variables : ainsi, si certaines sociétés ont rapporté sans trop de réticences l’histoire héroïque de leurs ancêtres païens, d’autres ont été amenées à refouler l’essentiel d’un passé jugé incompatible avec le nouveau contexte religieux.

L’enquête progresse de façon à la fois géographique et chronologique, explorant tour à tour l’Irlande, les marges septentrionales du royaume des Francs, l’Angleterre, le pays de Galles, la Scandinavie et le monde slave occidental. Dans toutes ces régions, la question des bons païens permet d’éclairer la manière dont, au prix d’accommodements et de bricolages théologiques, les sociétés nouvellement converties ont appris à parler d’elles-mêmes à travers le miroir de l’Autre païen.

28405100429690L

Informations pratiques :

Alban Gautier, Beowulf au paradis. Figures de bons païens dans l’Europe du Nord au Moyen Âge, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2017 (Histoire ancienne et médiévale). 800 pages, 16 x 24 x 4,5 cm. ISBN : 979-10-351-0041-4. Prix : 28 euros.

Source : Éditions de la Sorbonne

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales, CIHAM • Université Lyon 3 - Jean Moulin, mon CV en ligne

More Posts

Parution : Le corps dans l’espace islamique médiéval

1114Annales islamologiques 48.1

Sous la direction de Pauline Koetschet et Abbès Zouache
Le numéro 48 est scindé en deux volumes. Le présent volume intitulé « Le corps dans l’espace islamique médiéval », a été dirigé par Pauline Koetschet et Abbès Zouache. Son introduction et ses quatorze articles dressent un large panorama de l’histoire du corps dans l’espace islamique médiéval.

Le corps devient progressivement un objet d’étude à part entière, pour des historiens désormais conscients de l’impérieuse nécessité de dialoguer avec les spécialistes d’autres disciplines. Ces études constituent autant de jalons vers la constitution d’un champ de recherche, pour l’instant encore largement à défricher. Le corps dans l’espace islamique médiéval fait figure de puzzle dont les morceaux commencent tout juste à être rassemblés et dont l’agencement nécessite le croisement des approches et des méthodes.

Ce dossier a été élaboré dans la perspective d’envisager le corps comme un objet relevant de l’histoire sociale et de l’histoire des représentations. Pour y parvenir, les auteurs ont croisé les disciplines (histoire, philosophie, littérature, anthropologie et histoire de l’art) et fait du corps un fil d’Ariane destiné à les guider dans la compréhension de sociétés aux mécanismes oubliés.

KOETSCHET (Pauline), ZOUACHE (Abbès) p. 3-10
Introduction. De chair et de sang. Le corps, un signe à l’épreuve

RICHARDSON (Kristina) p. 13-30
Blue and Green Eyes in the Islamicate Middle Ages

KATZ (Marion Holmes) p. 31-54
Fattening Up in Fourteenth-Century Cairo. Ibn al-Ḥāǧǧ and the Many meanings of Overeating

VON HEES (Syrinx) p. 55-76
Descriptions of the Body in Biographies and Their Social Meanings. Al-Ṣafadī’s Use of “Handsome Figure” in Describing his Contemporaries

SAKKAL (Aya) p. 79-102
La représentation du héros des Maqāmāt d’al-Ḥarīrī dans les trois premiers manuscrits illustrés (XIIIe siècle)

FOULON (Brigitte) p. 103-134
Le corps du poète dans la poésie arabe médiévale, d’après l’œuvre d’Ibn Ḫafāǧa (m. 533/1139)

CAIOZZO (Anna) p. 135-158
Le sang du héros. Les imaginaires du corps héroïque dans l’épopée des rois de Perse, d’après les manuscrits enluminés du XVe siècle (époques timouride et turkmène)

ALI (Ghazoan) p. 161-184
Pleasures of the Body. Theological and Philosophical Deliberations

BALDA-TILLIER (Monica) p. 185-202
Parler d’amour sans mot dire : les stigmates de la passion

CECERE (Giuseppe) p. 203-236
Santé et sainteté. Dimensions physiologiques de la vie morale et spirituelle chez Ibn ʿAṭā’ Allāh al-Iskandarī (m. 709/1309)

SELOVE (Emily), BATTEN (Rosalind) p. 239-262
Making Men and Women. Arabic Commentaries on the Gynaecological Hippocratic Aphorisms in Context

CLÉMENT (François) p. 263-278
Tableaux d’anatomie judiciaire. Législation du talion en Occident musulman et autres atteintes légales à l’intégrité physique du corps

KOETSCHET (Pauline) p. 279-300
Disséquer l’âme. L’intégrité du corps chez les médecins arabes des IXe et Xe siècles

ZOUACHE (Abbès) p. 301-344
Corps en guerre au Proche-Orient (fin Ve-VIIe/XIe-XIIIe siècle). La mort – Les cadavres

Ouidad Hamitri

Doctorante en Histoire Médiévale à l'Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur la chirurgie en Al-Andalus (Xe-XVe s.)

More Posts

Parution : Élites et ordres militaires au Moyen Âge

Parution : Philippe Josserand, Luís F. Oliveira, Damien Carraz (éd.), Élites et ordres militaires au Moyen Âge. Rencontre autour d’Alain Demurger, Madrid, Collection de la Casa de Velázquez n° 145, 2015.

Depuis une trentaine d’années, l’étude des ordres militaires au Moyen Âge a enregistré un profond renouvellement auquel Alain Demurger a particulièrement œuvré. Derrière l’histoire politique, par-delà les rouages institutionnels, la recherche s’est toujours plus attachée à considérer les hommes. Pourtant, la question des élites, s’agissant des frères, n’a jamais été analysée sinon de façon ponctuelle. En considérant à la fois les élites sociales, nobles ou citadines, les élites de pouvoir et de gouvernement et les propres élites des ordres militaires, ce livre n’apporte pas seulement un nouvel éclairage sur l’histoire des frères. Il contribue plus largement à la connaissance des sociétés médiévales, du XIIe au XVe siècle, depuis la péninsule Ibérique jusqu’à la Baltique et à l’Orient méditerranéen.

Sommaire en ligne :

https://www.casadevelazquez.org/index.php?id=63&L=0&tx_cvzfe_books[book_uid]=396

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire et doctorante en Histoire Médiévale à l'Université Lyon 2, membre du CIHAM, elle travaille sur l'alimentation en Occident musulman (Al-Andalus, Maghreb, XIIe-XVe s.)

More Posts

Parution : « La fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes »

Aboutissement d’un projet de recherche international dirigé par Catherine Gaullier-Bougassas (Université de Lille 3, Institut Universitaire de France), l’ouvrage collectif en quatre volumes sur la figure d’Alexandre dans les littératures européennes médiévales auquel ont participé plusieurs médiévistes suisses (Jean-Yves Tilliette et Hélène Bellon-Méguelle de l‘Université de GenèveMargaret Bridges de l’Université de Berne et Hugo Bizzarri de l’Université de Fribourg) vient de paraître : La Fascination pour Alexandre le Grand dans les littératures européennes (Xe-XVIe siècle). Réinventions d’un mythe

L’annonce figure sur la page Actualités du monde médiéval du site du CEM (Centre d’Études Médiévales de l’université de Genève).

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Michel Zink : « Bienvenue au Moyen Âge »

Voici l’annonce de la nouvelle publication de Michel Zink, Bienvenue au Moyen Âge. C’est la mise par écrit d’une saison d’émission de radio. Les chapitres sont brefs et efficaces et couvrent bien le Moyen Âge, depuis les serments de Strasbourg.

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Parution : « Rire, pleurer, haïr : Les émotions médiévales » (L’histoire, n°409, mars 2015)

Parution : »Rire, pleurer, haïr : Les émotions médiévales », L’Histoire, n°409, mars 2015.

Dossier consacré aux émotions médiévales en hommage à Jacques Le Goff, piloté par EMMA.

A partir de sept émotions (la colère, les larmes, l’amour, la peur, la fureur, la honte, le rire), découvrez un univers de sentiments exacerbés. Mais également très codifiés et rationnels.
Par Jacques Berlioz, Damien Boquet, Patrick Boucheron, Boris Bove, Régine Le Jan, Jean-Marie Moeglin, Laurence Moulinier-Brogi, Piroska Nagy, Laurent Smagghe.

http://www.histoire.presse.fr/mensuel/409

 

Le dossier a été piloté par EMMA (« Pour une anthropologie historique des émotions au Moyen Âge »), un programme de recherches ouvert en décembre 2005 au sein de l’UMR 6570 Telemme (Aix-Marseille Université).

La coordination scientifique du programme est assurée par Damien Boquet (Université d’Aix-Marseille I / IUF) et Piroska Nagy (UQAM). Son objectif est de mener une réflexion sur une anthropologie historique des émotions dans l’Occident médiéval dans une perspective interdisciplinaire.

http://telemme.mmsh.univ-aix.fr/recherche/groupe.aspx?id=999001

 

 

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire et doctorante en Histoire Médiévale à l'Université Lyon 2, membre du CIHAM, elle travaille sur l'alimentation en Occident musulman (Al-Andalus, Maghreb, XIIe-XVe s.)

More Posts

Dictionnaire des formules magiques, Claude Lecouteux

Dictionnaire des formules magiques, de Claude LECOUTEUX

Résumé

Depuis Abracadabra jusqu’aux Avada Kedavra et Rennervate d’Harry Potter, les formules magiques nous sont familières, pourtant romans, films et bandes dessinées n’en donnent qu’une image simplifiée, déformée, voire caricaturale. Criées, murmurées, chantées ou grommelées par un magicien, un enchanteur ou un sorcier, elles suscitent, certes, notre sourire, mais n’en demeurent pas moins les vestiges de croyances et de traditions issues de la nuit des temps.

Puisant ces formules dans les charmes, les oraisons, les bénédictions et les malédictions, les conjurations et les prescriptions médicales, Claude Lecouteux ne se contente pas de les énumérer et de les classer. Il précise leur but, ainsi que les rituels qui accompagnent leur profération, tout en s’intéressant aux faits de langue contenus dans ces étranges locutions.
Unique en son genre et fruit de très nombreuses années de collecte, ce dictionnaire insolite comporte plus de mille entrées et résulte de la lecture de plus de sept mille incantations, provenant d’une douzaine de pays d’Europe occidentale et septentrionale. à partir d’un corpus s’étendant de l’Antiquité au xixe siècle, il analyse pour la première fois l’un des aspects les plus singuliers de notre culture, et offre ainsi, à l’érudit mais aussi au curieux, une étude exceptionnelle sur la mentalité magique.

Claude Lecouteux est professeur émérite de littérature et civilisation du Moyen Âge de l’Université de Paris IV-Sorbonne. Il a publié, aux Éditions Imago, Les Nains et les Elfes au Moyen Âge (1988)Fées, Sorcières et Loups-garous au Moyen Âge (1992)Démons et Génies du terroir au Moyen Âge (1995), Mélusine et le Chevalier au cygne (1995)Chasses fantastiques et Cohortes de la nuit au Moyen Âge (1999), La Maison et ses Génies (2000)Le Livre des grimoires (2002), Le Livre des talismans et des amulettes (2005)Dictionnaire de mythologie germanique (2005)La Maison hantée (2007)Histoire des vampires (rééd. 2009)Fantômes et Revenants au Moyen Âge (rééd. 2009), et Dictionnaire des pierres magiques et médicinales (2011).

Prix 24 €, 400 pages, 2014, ISBN 978-2-84952-708-5:

http://www.editions-imago.fr/listeauteur.php?recordID=415&categorie=Histoire,%20Moyen%20%C2ge

 

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

Merveilleux et Spiritualité, sous la direction de Myriam White-Le Goff

La Collection Traditions et Croyances aux Presses de l’Université Paris Sorbonne se réjouit d’annoncer la publication de

Merveilleux et Spiritualité, sous la direction de Myriam WHITE-LE GOFF

246 p., ISBN : 978-2-84050-923-3, 22 euros.

http://pups.paris-sorbonne.fr/catalogue/religions-et-spiritualites/traditions-et-croyances/merveilleux-et-spiritualite

Collection Traditions et Croyances, dirigée par Astrid GUILLAUME, aux Presses de l’Université Paris Sorbonne.

http://pups.paris-sorbonne.fr/catalogue/collections/traditions-et-croyances

Ouvrage publié avec le soutien financier de l’EA 4028 Textes et Cultures de l’Université d’Arras et des Presses de l’Université Paris Sorbonne, collectif sous la direction de Myriam WHITE-LE GOFF, médiéviste, Maître de conférences (HDR) à l’Université d’Arras.

Résumé 

La spiritualité dépasse largement le cadre des religions et des dogmes. En tant qu’activité de l’esprit, elle est abordée ici sous l’angle de ses relations laïques avec le merveilleux. Par contraste ou par complémentarité, la spiritualité est approchée avec des notions limitrophes comme le « sacré », la « religion », l’« inexpliqué », « l’invisible » ou l’« irréel ». En regard, le merveilleux apparaît souvent comme une catégorie psychologique, une façon d’envisager le monde et le rapport du sujet au monde, le mettant en relation avec le divin, l’âme et l’esprit. A mi-chemin entre spiritualité de l’immanence et imagination, entre spiritualité et connaissance, cette perspective s’affiche nettement diachronique, car inscrite dans le temps, et très pluridisciplinaire. 

Ce volume contient des études sur le Moyen Âge, période d’interrogations intenses du sacré et de la merveille mais aussi d’inquiétudes spirituelles profondes. Il évoque la rencontre du merveilleux et de la spiritualité au quotidien, dans l’expérience ou dans l’altérité, en explorant des domaines étrangers, voire étranges. Il traite des problématiques des XIXe-XXIesiècles depuis le Romantisme jusqu’à la fantasy, expression la plus actuelle du merveilleux. 

Merveilleux et Spiritualité se révèlent ici comme voyage ou comme mouvement et dynamique, comme dimensions anthropologique, esthétique, artistique, littéraire en dialogue permanent.

Table des matières

Introduction – Quelques présupposés, terres limitrophes

Partie I – Moyen Âge

Jeff Rider, « Le Merveilleux et la spiritualité dans l’œuvre de Chrétien de Troyes »

Mireille Demaules, « Merveilleux et spiritualité dans le Roman de Flamenca »

Karin Ueltschi, « Théologies de la merveille : le sacre du Livre »

Christine Ferlampin-Acher, « Le luiton et la fée dans les textes narratifs des XIVe et XVe siècles : la merveille et l’invention du folklore, de la spiritualité du Graal aux esprits familiers »

Partie II – Expérience et Altérité

Li Xiaohong, « Le dragon, animal fantastique dans l’histoire chinoise »

Claire Kappler, « En chemin avec Le pèlerinage des oiseaux de Farid od-din ‘Attâr, histoire d’une métamorphose »

Gérard Chandès, « Sonorités du merveilleux et du spirituel, Booz endormi »

Partie III – XIXe-XXIe siècle, vers la modernité

François Raviez, « Les Martyrs de Chateaubriand ou le merveilleux chrétien au risque du roman »

Pierre Longuenesse, « Merveilleux et surnaturel dans le théâtre de W. B. Yeats : Du profane au sacré, du cymbalum mundi à la résurrection »

Tania Collani, « Merveilleux de l’esprit réel : une lecture des interventions surréalistes »

Aude Bonord, « Aux sources de la fiction. Merveilleux hagiographique et pensée spirituelle de la littérature au XXesiècle (Joseph Delteil, Blaise Cendrars, Sylvie Germain, Pierre Michon) »

Sandrine Marchand, « Deux récits teintés de rouge, Naufrages de Yoshimura Akira et « Nuit au clair de lune » de Wang Wen-hsing »

Partie IV – Fantasy

Isabelle Olivier, « L’Histoire sans fin ou le réenfantement par le merveilleux »

Marie Burkhardt, « La Merveille chez Hobb : entre fascination et répulsion »

Emmanuelle Poulain-Gautret, « Les dieux anciens chez Guy Gavriel Kay »

Synthèse

Myriam White-Le Goff, « En quête de merveilleux et de spiritualité »

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts

M.-T. Lorcin, Les recueils de proverbes français (1160-1490)

Marie-Thérèse Lorcin
Les recueils de proverbes français : 1160-1490– Sagesse des nations et langue de bois
Honoré Champion

Cette étude, où chaque proverbe cité est traduit, analyse une quinzaine de recueils en considérant chacun d’eux comme une oeuvre à part entière.
L’originalité d’une collection apparaît dans le choix des proverbes, dans leur ordre, et surtout dans les commentaires en latin ou en français qui les accompagnent. On peut distinguer trois principaux types de recueils. Certains sont de courtes listes que l’on traduit en latin dans les écoles. D’autres, les plus célèbres, tel Les proverbes au vilain, sont faits de strophes de vers terminées chacune par un proverbe, et le poète peut y exprimer sa façon de sentir et de penser.
Enfin il existe des listes de plusieurs centaines de proverbes, avec ou sans commentaires, grossies de proverbes nouveaux émanant de milieux urbains ou princiers. Dans l’ensemble, le cadre et les acteurs figurant dans les proverbes changent davantage que la vision du monde, où dominent la résignation devant le destin et la modestie des ambitions. Les recueils tardifs témoignent d’un intérêt nouveau pour le travail et les activités urbaines.
Les formules ironiques visant les femmes ou le clergé semblent passer de mode. Mais le vilain, qui pourtant joue le rôle de conservateur des proverbes, reste le stéréotype de la bassesse, comme dans d’autres genres littéraires.

 

Magali Romaggi

Agrégée de lettres classiques, doctorante en littérature médiévale à l'Université Lumière Lyon 2, elle travaille sur la figure de Narcisse au Moyen Âge.

More Posts