Tous les articles par Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

Contrat doctoral : U. Monpellier 3 – Paul Valéry [avant le 15 juin]

* contrat doctoral Université Montpellier 3 Paul-Valéry

L’université Montpellier 3 Paul-Valéry ouvre un concours pour un contrat doctoral fléché; l’un des thèmes retenus est le suivant :

Disciplinement des sujets et intériorisation des normes chrétiennes avant la Réforme (XIIIe-XVe siècle) à travers les sources normatives et doctrinales en Europe méridionale.

Aux derniers siècles du Moyen Âge, se développe un type nouveau de littérature normative, à mi-chemin entre la préconisation morale et la norme canonique, comme les Summae confessionalis ou les visites pastorales. De nombreux intellectuels, parmi les plus importants théologiens et canonistes du temps en Italie, en France ou en Espagne, se sont lancés dans la rédaction de ce type d’ouvrages. Aucune étude spécifique n’a été menée sur ces sources qui ont pourtant le mérite de pointer les formes originales d’encadrement pastoral que les esprits réformateurs de la fin du Moyen Âge (XIIIe-XVe siècles) souhaitaient mettre en place, à un moment où l’exigence de reformatio se faisait vivement ressentir au cœur de l’appareil ecclésial et dans de larges secteurs de la  société et avant le grand mouvement de confessionalisation de l’Europe moderne.
Le centre d’études médiévales de Montpellier (CEMM EA 4583) propose d’accueillir un doctorant financé pendant 3 ans dont le programme de recherche répondra aux attentes de l’appel à projet.

Le contrat débutera en septembre 2016; les dossiers seront à déposer avant le 15 juin  2016.

Pour tout renseignement, prière d’écrire au directeur du CEMM, EA 4583 : patrick.gilli@univ-montp3.fr

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

47 et 48e congrès de la SHMESP à Arras et à Jérusalem- [avant le 1er mars 2016 et le15 avril]

* 47e congrès de la SHMESP à Arras

Le 47e Congrès de la SHMESP  se tiendra à Arras du 26 au 29 mai 2016 sur le thème “Histoire monde, jeux d’échelle et espaces connectés”.

Les inscriptions, accompagnées d’un chèque à l’ordre de la SHMESP, doivent être envoyées à notre trésorier, Alexis Grélois, avant le 1er mars 2016.

Nous rappelons que les intervenants au Congrès doivent également s’inscrire et que la SHMESP ne finance pas la venue des intervenants au congrès.

Comme chaque année, la SHMESP propose une bourse aux jeunes chercheurs qui souhaiteraient participer au congrès. Le nombre de bourses est limité.

Les demandes de bourse  (lettre de candidature + CV) doivent parvenir à cette adresse (shmesp@free.fr) avant le 1er mars 2016.

 

Renseignements complémentaires : www.shmesp.fr

 

et notamment http://www.shmesp.fr/spip.php?article522

 

– vous y trouverez tous les détails concernant les horaires et les autres informations non encore communiquées.

 

 

* 48e congrès de la SHMESP à Jérusalem

Nous vous rappelons que le 48e Congrès de notre Société se tiendra au Centre de Recherche Français à Jérusalem, du 3 au 8 mai 2017 sur le thème suivant : «Les vivants et les morts dans les sociétés médiévales».

L’argumentaire se trouve sur le site de la SHMESP: http://www.shmesp.fr/spip.php?article527

 

Les propositions de communications doivent être adressées au secrétariat de la SHMESP avant le 15 avril 2016, délai de rigueur, exclusivement par courrier électronique shmesp@free.fr. Elles doivent être accompagnées d’un résumé d’une page, à défaut duquel il ne sera pas possible de les prendre en compte. Le comité scientifique fera connaître fin juin les contributions retenues. Les sociétaires intéressés sont invités à prendre attentivement connaissance des grandes orientations fixées par le comité scientifique.

 

Les directeurs de recherche sont invités à informer au plus vite les doctorants susceptibles d’être intéressés par une participation à ce congrès. Ceux-ci se manifesteront également auprès du secrétariat de la SHMESP avant le 15 avril 2016, exclusivement par courrier électronique mailto:shmesp@free.fr, en joignant un résumé d’une page. Les candidats retenus pourront bénéficier d’une bourse.

 

Nous rappelons que la Société ne prend pas en charge les frais des intervenants.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

« Border/s” (Journal of Mediterranean Knowledge) – Appel à publication [29 février]

Border/s” (Journal of Mediterranean Knowledge)

Papers are being solicited on the theme of the “Borders” for the first issue of the Journal of Mediterranean Knowledge [JMK], published by the ICSR Mediterranean Knowledge.

The primary objective is to initiate a debate on the studies and research about different forms of tangible and intangible knowledge of, and within, the Mediterranean region. The aim is that of creating the tools for the planning, management and evaluation of local actions that may produce a positive effect on the Europeanization and on the citizens’ perception of Europe. However, all this cannot take place unless it goes through a radical analysis of the concept of “Border”. Contrary to all metaphysics, ancient and modern, that has sought to immunize the human experience – “the air trips of the soul” as Plato had defined them – a permanent open space needs to be opened for discussion and reflection among the human, philosophical and social sciences. Thus, the aim is that of promoting free thought which is not limited to any particular identity, open to knowledge through a multidisciplinary and interdisciplinary approach. From the humanities and social fields (history, philosophy, sociology, anthropology, philology, history of art etc.) to the economic and legislative areas (economics, law, information sciences etc.), the focus must be on the promotion of cultural heritage, the transmission of thought, traditions, languages, as well as ethical, moral and religious values of the Mediterranean region before any political borders that lead to exclusion and immunization.

The current geographical representation of Europe, conveyed since the introduction of the education system, represents it as a “product” of classical antiquity, coinciding with the West. Yet, this representation delimits the wide horizon of the Mediterranean culture and the countries surrounding it. Hence, such a simplistic perspective excludes all the Mediterranean world which is not Western Europe.

Rethinking the boundaries thus means rethinking the current idea of Europe and the Mediterranean. Only from such a rethinking can the foundations for the construction of a real and different European identity be laid. The knowledge and cultural values of the Mediterranean can be the driving force to overcome the impasse of which Europe cannot free itself. The knowledge and cultural values can become the fruitful stimulus for the review of European policies and provide a solid foundation for the protection and promotion of effective cultural heritage and knowledge of the contemporary world, capable of bringing out the legacy of the different cultures and distinct peculiarity of a new future.

Yet again, this means being able to stay – simul – outside and inside the borders, within an image of Europe which finally stops thinking about the Mediterranean as its internal vulnus, as its lesion and contamination: outside the borders, refers to that alteration that every “thinking of the border” leads to within it: promiscuity, exchange, latency, expectancy and hope; inside the borders where these testify and convey the mobility of thought, the circulation of knowledge, the defense of all cultures, and the egalitarian recognition of the right to human dignity.

For the section “Theme and prospective” the following have agreed to contribute: Andrea Ciampani, Pierpaolo Donati, Jean-Luc Nancy.

The call is open for the following sections:
Comments and debates will contain results of studies on single experiences, which aim to make comparisons among different territorial areas on more or less specific sectors of tangible and intangible knowledge. The section will also include papers on “hot topics” inherent to current debate or translations and discussions of texts relevant to the aims and purposes of JMK (papers must be between 15.000 and 25.000 characters – including space, notes and references).

Review and reports refers to the dissemination of news related to the disciplinary fields of JMK, both in the form of reviews of published texts (not only papers), and in the form of reports of conferences, congresses, workshops and national and international on-going research (papers must not exceed 10.000 characters – including space, notes and references).

Webpage: http://mediterraneanseminar.us9.list-manage.com/track/click?u=e1ae5bef9757e58afec01a89a&id=bc041db1b0&e=3758b43718

Date limite :29 février 2016

The deadline for submissions is 29 February 2016, and authors should submit online at
http://mediterraneanseminar.us9.list-manage1.com/track/click?u=e1ae5bef9757e58afec01a89a&id=9ffe472b8f&e=3758b43718

. When asked to select the appropriate section, the authors will have to choose one of the sections. All submissions should meet Journal of Mediterranean Knowledge author guidelines (also available at http://mediterraneanseminar.us9.list-manage2.com/track/click?u=e1ae5bef9757e58afec01a89a&id=13f7bdacdc&e=3758b43718

).

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Appel à communication : 6th International Medieval Meeting Lleida – « Medieval Mediterranean Studies ». Date limite : 27 mai.

6th International Medieval Meeting Lleida – « Medieval Mediterranean Studies ». Date limite : 27 mai. http://www.internationalmedievalmeetinglleida.udl.cat/

The 6th International Medieval Meeting Lleida takes place in Lleida from 20-22 June 2016. It’s organised by Grup de Recerca Consolidat en Estudis Medievals « Espai, Poder i Cultura » (Universitat de Lleida). The participants can present sessions and individual papers on different aspects of research in the history of the Middle Ages or sessions dedicated to the promotion and management of research, the application of new technologies in the Humanities and the promotion of historical heritage. Furthermore, there will be important presentations concerning the publication and dissemination of research in medieval history. These events will take place in our university, located in the medieval city of Lleida, where you will be able to enjoy a wide range of cultural and leisure activities.

SPECIAL THEMATIC STRAND 

« MEDIEVAL MEDITERRANEAN STUDIES »

SPECIAL INVITED CONFERENCES BY

 Dr. Brian Catlos (University of Colorado at Boulder)

Dr. Nikolas Jaspert (Universität Heidelberg)

Dr. Hermenegildo Fernandes (Universidade de Lisboa)

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Journée d’étude – 8 avril 2016 – Aljamiado : textes et contextes d’un islam espagnol – INALCO, Paris

Journée d’études sur la littérature aljamiado-morisque : « Aljamiado : textes et contextes d’un islam espagnol »

Vendredi, 8 avril 2016 INALCO, Les Salons

9h15 Ouverture et introduction avec la participation de Sobhi Boustani – CERMOM, Paris
Juan Carlos Villaverde Amieva – SEAR, Universidad de Oviedo

MATINÉE 9h – 12h30

9h30 Aproximación a la literatura aljamiado-morisca Juan Carlos Villaverde Amieva, SEAR – Université d’Oviedo

Los textos aljamiado-moriscos: un enfoque sociolingüístico – Olivier Brisville–Fertin, Ecole Normale Supérieure de Lyon

La lengua de los textos aljamiados – Raquel Suárez García, SEAR – Université d’Oviedo

Littérature islamique et littérature aljamiada : à propos du Recontamiento de Ališandre – Émilie Picherot, Université de Lille 3

Débat

APRÈS-MIDI 14h – 17h

Los manuscritos aljamiados: fuentes históricas internas de los musulmanes peninsulares (en torno al ms. de Ágreda, Esc. 1880) – Alice Kadri, Université de Nantes

Prácticas islámicas entre los moriscos: en torno a un relato del ḥaǧǧ –  Pablo Roza Candás, SEAR – Université d’Oviedo

Los moriscos en Túnez y su identidad hispánica – Clara-Ilham Álvarez Dopico, SEAR – Université d’Oviedo

Otras aljamías: textos en judeoespañol – Marie-Christine Bornes Varol, INALCO, Paris

Allocution finale
Bernard Vincent, EHESS, Paris

Vin d’honneur

Contacts Pablo Roza Candás pablocandas[at]hotmail[dot]com  Juan Carlos Villaverde Amieva amieva[at]uniovi[dot]es

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Séminaire – Aljamiado : textes et contextes d’un islam espagnol – INALCO, Paris – du 12.02 au 8.04 2016

Les manuscrits aljamiados, caches pendant des siècles, forment le dernier temoignage de la communauté morisque obligee d’abandonner la péninsule Ibérique au début du XVIIeme siecle. L’aljamía represente donc le moyen de communication d’une minorité crypto-islamique qui avait déjà perdu la connaissance de l’arabe et que, afin de maintenir son identité vivante, a versé dans une langue romane (castillan et aragonais) – en caractères arabes – son patrimoine culturel islamique.

Le but de ce séminaire, divisé en un cours pratique et une journée d’études, est d’offrir une approche pour la compréhension et la mise en valeur de cette production textuelle à la fois islamique et nettement espagnole, qui contient la voix de cette minorité affligée, acteur et victime de l’une des périodes les plus agitées de l’histoire de l’Espagne.

Le cours, éminemment pratique, propose une approche à la lecture et à l’interprétation de ces textes ainsi qu’une introduction à la recherche sur la littérature aljamiado-morisque. Bien qu’ouvert à tout public, cette phase pratique du séminaire est orientée notamment vers des arabisants et arabophones avec des connaissances de l’espagnol ou des étudiants d’espagnol avec des connaissances de l’écriture arabe.

Conçue dans une optique de divulgation, la journée d’études qui clôture ce séminaire, est organisée par sections monographiques permettant une présentation complète de cette thématique hispano-islamique tellement particulière: depuis l’état de la question des études aljamiadas aux nouvelles contributions pour une meilleure connaissance de ces textes. L’accent sera mis sur aspects linguistiques de l’aljamía et les sources arabes, sans oublier l’empreinte des morisques après l’exile et son essaimage nord-africain.

L’organisation de ce séminaire d’études est menée dans le programme d’activités du Centre de Recherches Moyen-Orient Méditerranée (CERMOM EA 4091-INALCO) en étroite collaboration avec le Séminaire d’Études Árabo-Romanes (SEAR) de l’Université d’Oviedo et avec le soutien du projet ANR ALIENTO.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Colloque – Prêcher en Méditerranée médiévale. Identités et relations culturelles entre Méditerranée et Europe – 28-29 janvier

Prêcher en Méditerranée médiévale

Identités et relations culturelles entre Méditerranée et Europe

28-29 janvier 2016

Universitat Pompeu Fabra, Barcelone

Coord. : Linda G. JONES (Universitat Pompeu Fabra), Adrienne HAMY (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)
Org. : Institut Universitari d’Història Jaume Vicens i Vives (Universitat Pompeu Fabra, Barcelona), École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)

Lieu de la manifestation :
Universitat Pompeu Fabra
Aula 20.283
Edificio Jaume I
08005 Barcelona
Entrée libre et gratuite

https://www.casadevelazquez.org/index.php?id=6&L=0&tx_cvzfe_news[news_uid]=2075

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Appel à communication – Journée doctorale du CIHAM – 16 mars 2016 – « Frontières : marges et contacts » – Délai : le 21 février

Appel à communication : Journée d’étude doctorale du CIHAM – UMR 5648

16 mars 2016 [Date limite : le 21 février 2016]

Contact : olivier.brisville[arobase]ens-lyon[point]fr

La journée d’étude des doctorants du CIHAM de cette année présente des modifications par rapport aux années précédentes, discutées et acceptées lors de la rentrée du laboratoire du 9 décembre 2015 dernier.

Tout d’abord, la date de la journée a été avancée à la mi-mars, afin que toutes les disciplines participant du CIHAM puissent être représentées, notamment l’archéologie, peu présentes jusqu’alors en raison des missions de fouilles.

Ensuite, la journée d’étude propose deux parties : une partie thématique, détaillée ci-dessous (une vingtaine de minutes de présentation), et une partie varia permettant aux doctorants qui souhaitent communiquer plus librement de présenter leur sujet de thèse ou un aspect de celui-ci. La proportion de cette seconde partie dépendra du nombre total de propositions reçues. Cette ouverture cherche volontairement à donner la possibilité à un maximum de doctorants de proposer une intervention, afin de permettre d’échanger, que ce soit thématiquement, disciplinairement ou méthodologiquement sur les recherches doctorales en cours. Ces interventions pourront être plus courtes et synthétiques que les communications sur les thématiques retenues, à savoir une quinzaine de minutes, pour que le plus de doctorants possibles, en particulier ceux en première année, puissent prendre la parole. En fonction du total des participants, la durée des interventions sera reprécisée.

Cette journée d’étude se veut un moment de rassemblement et d’échange propice au dialogue entre disciplines et entre jeunes chercheurs.

« Frontières : marges et contacts »

Le trio conceptuel proposé pour cette journée d’étude 2016 pourrait paraître essentiellement spatial et géographique. Pourtant, l’ampleur, l’importance et surtout la polysémie de ces notions présentent des enjeux inter-, voire transdisciplinaires, pouvant fédérer les diverses disciplines du CIHAM, à l’image des axes de recherche du laboratoire. En effet, si l’on peut souligner des renvois évidents au nouvel axe 1 « Territoires, marges et frontières » ou au séminaire « Marges et frontières de l’Islam médiéval », tous les axes de recherche sont en réalité invoqués ici : tous peuvent aborder cette thématique.

La frontière, comme limite, est une division entre deux espaces, qui se projette et se concrétise pour devenir une réalité construite : le mur d’Hadrien est un exemple du limes romain antique, comme la ligne Maginot l’est de la frontière franco-allemande. Cependant, cette notion renvoyait davantage au Moyen Âge à des espaces militarisés périphériques, à des marches ou marges, à des fronts, origine étymologique du terme « frontière », plus qu’à une ligne séparatrice d’un territoire intégralement dominé et maîtrisé. On pourra alors penser aux marches de l’empire carolingien ou à celles d’al-Andalus. Étudier ces espaces marginaux permet ainsi d’envisager des stratégies de défense, d’appropriation et d’organisation de l’espace, des mécanismes géopolitiques de démarcation et de maîtrise d’un territoire, des volontés d’affirmation d’un pouvoir ou d’une entité politique. Cela permet également de considérer les relations entre ces marges frontalières et les centres de pouvoir, l’intégration dans des réseaux qui pouvaient de fait être transfrontaliers.

En effet, comme marge, la frontière est tant ce qui sépare que ce qui unit et implique nécessairement des contacts entre plusieurs espaces et communautés, ainsi que des échanges. Ces zones limitrophes sont par définition aussi bien en lien avec l’intérieur, qu’en contact permanent avec l’extérieur. Bien loin de constituer une séparation hermétique comme zones tampons, les marges pouvaient au contraire être le lieu de transferts, l’interface rendant possible des échanges et des emprunts à plus large échelle entre plusieurs ensembles, pouvant même donner lieu à des hybridations : les monnaies franques en langue arabe, les motifs orientaux dans la culture matérielle comme les tapisseries ou les fresques, l’architecture mudéjare, etc. Les contacts s’illustrent aussi tout particulièrement dans le domaine des humanités, par les emprunts de motifs littéraires ou d’éléments lexicaux : la poésie lyrique du troubadour occitan qui se diffuse à travers l’Occident, par exemple, ou encore l’intégration d’arabismes dans les langues romanes. Ce sont alors des contacts entre genres et traditions textuels ou entre variétés linguistiques qui peuvent être abordés.

À une autre échelle, les frontières peuvent être cette fois internes, donnant lieu à des divisions et des séparations au sein de régions, de villes ou de sociétés, qui font émerger des marges et s’accompagnent d’interrelations conflictuelles ou symbiotiques. Il en ressort, ainsi, plusieurs intérêts et enjeux : l’organisation et les dynamiques spatiales d’une ville ou d’un territoire, les relations entre divers groupes et communautés d’une collectivité, mais aussi, par exemple, le discours sur ces franges internes à la société.

D’un point de vue textuel, le terme de marge peut aussi bien être envisagé dans son sens propre – comment ne pas penser aux marges du manuscrit ou du livre ? –, que dans son sens figuré, le cotexte, le contexte et l’intertexte apparemment « laissés en marge », mais qui revêtent une importance cruciale pour le philologue. Bien souvent, si tout texte peut être appréhendé comme une unité en soi, son étude nous permet de mettre à jour un réseau dans lequel il s’insère et avec lequel il entretient explicitement ou non des liens : la transmission par l’adoption et l’adaptation des classiques antiques, que ce soit dans une œuvre comme l’Ovide moralisé ou les écrits aristotéliciens commentés par les penseurs arabo-musulmans, transcende les frontières chronologiques, linguistiques et géographiques.

Une autre dimension de cette thématique – dernière de cet argumentaire mais n’épuisant en aucun cas la richesse de celle-ci –, porte sur la question méthodologique : réfléchir aux frontières de nos domaines, aux marges thématiques à explorer dues aux limites paradigmatiques ou factuelles de nos disciplines et aux contacts entre celles-ci : comment les études archéologiques, par exemple, contribuent à pallier des lacunes documentaires grâce à la palynologie ou l’archéozoologie ou comment la linguistique diachronique permet d’attester la prédominance d’une communauté sur une autre via l’ascendance de sa variété.  Bien que nos formations académiques soient aussi diverses que nos sources, nos démarches ne sont-elles pas semblables à bien des égards et le contact et l’échange entre champs d’étude ne peuvent-ils enrichir et aider à approfondir nos recherches ? Ces dernières années ont vu l’affirmation d’une dynamique allant dans le sens de l’interdisciplinarité et de la transdisciplinarité, ou du moins des encouragements et des incitations à aller en ce sens. Dans le cadre de cette dynamique, il conviendrait de s’interroger sur les difficultés, les écueils et les avantages d’une telle démarche.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Atelier doctoral : « Rethinking the Mediterranean » 9-13 mai – Délai : 20 janvier

« Rethinking the Mediterranean, History and Historiography Issues on the Eastern Mediterranean. History-Histories of the Mediterranean/ Story-Stories in the Mediterranean »

École française d’Athènes (EFA),  9-13 May 2016

The Doctoral Workshop « History – Histories of the Mediterranean / Story – Stories in the Mediterranean » (French School at Athens in collaboration with The Institute of Historical Research), will take place within the framework of the international research network Ramsès. The Doctoral Workshop offers an international framework for exchange and discussion of analytical and methodological issues on the Mediterranean. The aim is to question how researchers engage in a multifaceted approach of the Mediterranean, as a historical and geographical entity, as an object of historiography, and/or as an analytical category.

 

Applications

Open to doctoral students in social sciences and humanities of any nationality, enrolled in a doctoral program for more than 6 months.

Organisers will cover expenses in whole or in part, depending on the case (travel, accommodation and catering costs).

Deadline for proposals : 20 january 2016

Application documents :

– CV : 1 to 2 pages

– Application form

– Presentation of the candidate’s work (1 to 2 pages): thesis project, theoretical or empirical article, case study, literature review, methodological or epistemological approach.

On-line applications : http://www.missions.efa.gr

Announcement of the results from 8 February 2016

Scientific coordination :

Ourania Polycandrioti, Research Director at the Institute of Historical Research of the National Hellenic Research Foundation

(IIE-EIE)

Tassos Anastassiadis, McGill university

Scientific committe:

EFA: Marc Aymes (CETOBAC-CNRS) – Tassos Anastassiadis (McGill university)

IIE-EIE: Ourania Polycandrioti – Eugenia Drakopoulou

RAMSES: Ghislaine Alleaume (IREMAM-MMSH) – Maryline Crivello (TELEMME-MMSH)

In collaboration with :

Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, CNRS / Aix-Marseille University

For more information: Ourania Polycandrioti, email: ranpoly@eie.gr – phone number : +30 210 72 73 586

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Études doctorales (IISMM/EHESS Paris) : Islam et modernité dans la perspective de l’histoire globale (Istanbul, 14-18 mars 2016) (date limite : 10 janv 2016)

Session d’études doctorales Institut d’études de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman (IISMM/EHESS, Paris)

Thème : Islam et modernité dans la perspective de l’histoire globale

Reviving previous times and expanding horizons: Islam and Modernity in global historical perspective

Istanbul, 14-18 mars 2016

Logo IISMMEn partenariat avec le Netherlands Interuniversity School for Islamic Studies (NISIS), Koç University’s Research Center for Anatolian Civilization (RCAC), l’Institut français d’études anatoliennes d’Istanbul (IFEA), Netherlands Institute in Turkey (NIT), Center for Near and Middle Eastern Studies (CNMS), Marburg University, Orient-Institut Istanbul (Max Weber Foundation),  Et avec le soutien du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans (CNRS)

Responsables scientifiques :

Mercedes Volait, Directeur de recherche au CNRS, Directeur d’InVisu, INHA, Paris, Institut d’études de l’Islam et des Sociétés du Monde musulman : Mercedes.volait@inha.fr

Petra de Bruijn, Lecturer in Turkish studies, Middle Eastern Studies Leiden University, InterUniversity School for Islamic Studies, Director ad interim Netherlands Interuniversity School for Islamic Studies : nisis@hum.leidenuniv.nl

Levent Yilmaz, Professeur, Department of History, Directeur d’AKMED (Suna & İnan Kıraç Research Institute on Mediterranean Civilizations), Koç University : lyilmaz@ku.edu.tr

Date : arrivée le 13 mars 2016, départ le 18 mars 2016

Lieu : Istanbul , Turquie

Disciplines : Histoire – Histoire de l’art – Archéologie – Anthropologie – Sociologie –Philosophie – Islamologie

Argumentaire : Disponible sur le site de l’IISMM : (le texte à mettre en ligne se trouve infra)

Déroulement de la session : Des exposés magistraux seront prolongés par des séances de discussion et des ateliers de travail autour des recherches doctorales des étudiants qui participent à la session. Les débats et les interventions se dérouleront en anglais. La participation exige une bonne compréhension de l’anglais, ainsi qu’une véritable capacité à s’exprimer dans cette langue.

Participants : Une douzaine d’étudiants inscrits dans les formations doctorales en France seront sélectionnés par l’IISMM.

Procédure de sélection des doctorants : Sélection par un jury sur la base d’une lettre de motivation adressée par les candidats (1 à 2 pages maximum), d’un CV, d’un résumé de la thèse (2 pages maximum) et d’une lettre de recommandation du directeur de thèse. Les candidats retenus s’engagent à assister à la totalité de la session. Leurs frais de mission étant pris en charge, ils s’engagent également à respecter les dates de départ et de retour qu’implique la session.

DATE LIMITE de réception des candidatures : 10 janvier 2016

par courrier postal (IISMM, 96 bd Raspail, 75006 Paris) ou par mail (direction.iismm@ehess.fr)

Argumentaire :  Reviving previous times and expanding horizons: Islam and Modernity in global historical perspective

Whether modernity is equated with Renaissance, Reformation, Enlightenment, or Industrial Revolution in the West, or with Islamic reformism, Tanzimat, or Nahda in the East, it can be safely assumed – considering the vast, often polemical, literature the notion has nurtured – that a basic dimension lays in new engagements with time and space.

Modern representations of time have been characterized both by a break with the immediate past, and a curiosity about earlier ages. The surge of interest in classical times is a well-known feature of European Renaissance that gave birth to myriad new intellectual activities, from collecting manuscripts and antiquities to circulating widely printed texts and engravings; new cleric figures, legitimized by their erudition, emerged in the process and paved somehow the way to the formation of the modern state. Shifting representations of ancient times in the Muslim world have generated less scholarship but are no less revealing. The Sublime Porte’s awakening to the political value of antiquities since the mid-eighteenth century is a good example of increased and novel uses of the material past. The modern reception of classical texts such as Ibn Khaldun’s Muqaddimah offers another perspective. The new forms of historical writing that resulted in turn gave birth to a new class of literati that transformed in the long run established social stratifications and professional identities.

Contested memories of things past may represent another crucial dimension of modernity, and this is nowhere more visible than in the enduring grief caused by the recurrent eruptions of violence that have characterized our modern times and the fragmented narratives they have legated. Outbursts followed in some instances dynamics of religious redefinition, that eventually fueled sectarianism and ascribed ethnicity to persuasion – a process that can be viewed indeed as inherent to modernity, whenever and wherever it takes place.

The incorporation of the world into the systems of knowledge is an equally salient feature of modernity that took varied forms and meanings depending from where it is viewed. Europe turned to distant civilizations to debate domestic issues as early as the seventeenth-century, at a time when an already exhausted Ottoman imperial system was being conscious of the limits of its model and forced to come to terms with European military and economic supremacy. By the nineteenth century, emulating European governance and culture had become standard currency throughout the Eastern Mediterranean, producing along the way many an idiosyncrasy.

Pleas have been made to think the integration of nations into the international state system in global terms, rather than in a Eurocentric way. French culture did dominate the social life and cosmopolitanism of many port cities around the Mediterranean in the imperial age, but Western Europe was soon to cease being the only location of authority at world scale. Japan emerged after its 1905 military victory over Russia as a privileged counterpoint to modernization without the imperialism and race ideology associated to the West. The interest in non-Western modernity is well reflected in the increasing number of Middle Eastern writings on the East that followed. These flows and counter-flows invite to challenge diffusionist notions of modernization (i.e. its gradual dissemination from Europe to the rest of the world), and to acknowledge the social dynamics that existed in many societies before, and beyond, their encounter with the West. They suggest not neglecting the long history of entanglements and transnational conditions that went into the co-production of modernity anywhere.

The Spring school invites to rethink the temporality and spatiality of modernity over a long time span and within enlarged geographies. It aims at pluralizing the notion of modernization, by trespassing usual national and civilizational boundaries.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Appel à candidatures : Prix de thèse 2016 sur Moyen-Orient et mondes musulmans (date limite : 8 janv 2016)

Nouvel Appel à candidatures pour le

Prix de thèse 2016 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

Attention : modification des conditions générales de candidature pour prendre en compte la totalité de l’année universitaire 2013-2014.

 L’Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) et le GIS Moyen-Orient Mondes musulmans du CNRS organisent en 2016 la quatrième édition du Prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans.

Sont éligibles des travaux soutenus en français ou en France entre le 1er septembre 2013 et le 31 décembre 2015, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales.

 Plusieurs prix seront attribués et remis solennellement le vendredi 27 mai 2016 :

  • Les prix du GIS et de l’IISMM.
  • Le prix Mohammed Arkoun islamologie ou islam de France, avec le soutien du Bureau Central des Cultes (Direction des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques), ministère de l’Intérieur,

            et du ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

  • Le prix de la Thèse francophone décerné par le Bureau Moyen-Orient, à l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).

 Conditions générales de candidature :

  • Avoir soutenu entre le 1er septembre 2013 et le 31 décembre 2015 une thèse en français ou en France sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en lettres et sciences humaines et sociales.
  • Avoir obtenu les félicitations du jury (dans les universités où cela se pratique).
  • Avoir envoyé un dossier complet à l’IISMM selon les modalités ci-dessous, au plus tard le vendredi 8 janvier 2016.

 Conditions particulières pour le prix de l’AUF :

  • Le candidat, citoyen d’un des treize pays couverts par le Bureau Moyen-Orient de l’AUF, doit avoir soutenu sa thèse en français, soit dans son pays, soit en France même, dans les délais et sur les sujets indiqués ci-dessus.

Composition du dossier :

  • Un exemplaire électronique de la thèse au format PDF.
  • Deux exemplaires du rapport du jury sur papier. Pour les universités étrangères où il n’existe pas de rapport, prière de joindre deux lettres de recommandation : la première du directeur de thèse, la seconde d’un autre universitaire.
  • Un CV et une liste des publications sur papier.

NB : Si le rapport n’est pas disponible le 8 janvier, il est possible de la faire parvenir ensuite.

 Modalités :

Dossier à envoyer :

  • par e-mail (thèse en PDF) : appels.iismm@ehess.fr
  • par courrier (rapport de soutenance, CV) : Madame Anne-Laure Dupont, IISMM, 96 boulevard Raspail, 75006 Paris.

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Colloque : « Le texte coranique et son contexte. Le cas de l’Occident musulman (XI-XVIIe s.) » – 7 décembre, Collège de France

Le texte coranique et son contexte (cliquez pour télécharger le programme en format word) – 7 décembre, Collège de France, amphi. M. Halbwachs

Coordonné par Nuria Martínez de Castilla et François Déroche

9.15h. Ouverture du colloque

François Déroche, Collège de France, Paris, Nuria Martínez de Castilla Muñoz, Universidad Complutense de Madrid

9.30h. Le texte

François Déroche, Collège de France, Paris, « Le prince et la nourrice »

Marie-Geneviève Guesdon, Bibliothèque nationale de France, Paris, « Corans maghrébins copiés du XIIe au XVIIe s. conservés dans les bibliothèques de France autres que la BNF »

Pause

Hassan Chahdi, École Pratique des Hautes Études, Paris, «  Le paradoxe de la transmission des qira’at : entre riwaya et qiyas »

Xavier Casassas Canals, Universität Salzburg, « El Alcorán de Bellús. Un Alcorán mudéjar de principios del siglo XVI con traducciones y comentarios en catalán, castellano y latín »

14,30h. Et le contexte

Nuria Martínez de Castilla Muñoz, Universidad Complutense de Madrid, « Ibn Abī Zamanīn et son tafsīr en aljamia dans les communautés morisques »

Hiba Abid, École Pratique des Hautes Études, Paris, « Un concurrent du Coran en Occident musulman du XVe siècle à l’aube du XVIIIe siècle : les Dalā’il al-Khayrāt d’al-Jazūlī (d. 1465) »

Hassan Chahdi, École Pratique des Hautes Études, Paris et Patricia Roger-Puyo, IRAMAT-CNRS, Orléans, « Étude d’un muṣḥaf maghrébin atypique du XVIIè siècle : analyse conjointe des qira’at et des encres »

Information et inscription: nuria.martinezdecastilla@pdi.ucm.es

Texte coranique et son contexte. Cdf 7 décembre 2015

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Appel à participation : 6e colloque internationale ALIENTO

Appel à participation : 6e colloque internationale ALIENTO (Analyses linguistique et interculturelle des Énoncés sapientiels Orient-occident/occident orient) : « Hors d’Espagne : postérité et diffusion du corpus médiéval Aliento en Europe et Méditerranée »

Avant le 15 décembre

http://calenda.org/343779?file=1

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Appel à participation: Séminaire de doctorants lyonnais en Islam médiéval

Appel à participation: Séminaire de doctorants lyonnais en Islam médiéval
Organisé à l’initiative de trois doctorants du CIHAM-UMR 5648, ce séminaire a pour visée de proposer une série de présentations sur les différentes réalités et aspects de l’Islam médiéval. Dans le cadre de ces communications, les doctorants pourront  présenter les axes de leur recherche, l’avancée de leurs travaux, ou même des thématiques plus ciblées. La richesse et la fécondité du thème de l’Islam médiéval rendent évidente une ouverture à toutes les disciplines concernées (histoire, archéologie, littérature, linguistique, etc.) sur l’ensemble de la place lyonnaise (Lyon-2, Lyon-3, ÉNSL, etc.), faisant de ce séminaire un lieu de rencontre, de discussion, d’émulation.
Ce séminaire se veut également un lieu d’échange scientifique : il s’agit de faire découvrir des aspects particuliers de l’Islam médiéval, peut-être encore inconnus à d’autres étudiants, et d’échanger sur les thématiques de fond comme sur des questions méthodologiques, en présence, nous l’espérons, de professeurs.
Transmettez l’information aux contacts que vous connaissez pouvant être intéressés, s’il vous plait.
Nous prions les personnes intéressées de nous contacter par mail.

En espérant avoir très prochainement de vos nouvelles,

Bien cordialement,
O. Brisville, O. Hamitri, A. Montel
contact : olivier.brisville (at) ens-lyon (dot) fr

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts

Appel à contribution – XVI Congreso Internacional de la Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (AJIHLE)

Appel à contribution – XVI Congreso Internacional de la Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (AJIHLE) – (délai 31/12/2015) – 6-8/04/2016, Gijón

Un appel à communication de l’Association des jeunes chercheurs en histoire de la langue espagnole : bien que ce ne soit pas totalement ou à proprement parler un événement de médiévistes, peut-être que diffuser l’information intéressera quelqu’un.

« XVI Congreso Internacional de la Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (XVI CIAJIHLE)

▪ Entidad organizadora: Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (AJIHLE)
▪ Lugar de celebración: Sede de la Universidad Laboral, Gijón (España)
▪ Fecha de inicio: 6 de abril de 2016
▪ Fecha de finalización: 8 de abril de 2016
▪ Contacto: ciajihle2016@gmail.com

Nos complace anunciar que se abre el plazo del envío de propuestas para participar en el XVI Congreso Internacional de la AJIHLE. La fecha límite de recepción de resúmenes es el 31 de diciembre de 2015.

La Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (AJIHLE) y el Comité Organizador invitan a los alumnos de segundo ciclo, estudiantes de doctorado, becarios de investigación y todas aquellos no doctores interesados en la investigación de la Historiografía e Historia de la lengua española a participar en el XVI Congreso Internacional de la Asociación de Jóvenes Investigadores de Historiografía e Historia de la Lengua Española (XVI CIAJIHLE). Para conocer más acerca de la asociación puedes visitarnos en: http://ajihle.net/.
Todos aquellos que deseen participar como ponentes en el XVI CIAJIHLE pueden enviar una propuesta de comunicación o de mesa redonda junto con sus datos
personales (cumplimentar el formulario de propuestas) hasta el 31 de diciembre de 2015 a la siguiente dirección de correo electrónico: ciajihle2016@gmail.com.

En el siguiente enlace se puede ampliar la información sobre las orientaciones para la propuesta de las mesas redondas: https://ajhle.files.wordpress.com/2013/12/pautasmesasredondas.pdf

Por último, las propuestas de comunicaciones y mesas redondas han de presentarse en lengua española y deben integrarse en alguno de los siguientes ámbitos de estudio:
– Historiografía e historia de la lengua
– Morfología y sintaxis históricas
– Lexicología, lexicografía y semántica históricas
– Pragmática histórica y análisis histórico del discurso
– Sociolingüística histórica
– Análisis histórico del español de América
– Humanidades digitales en el estudio diacrónico de la lengua »

Olivier Brisville-Fertin

Doctorant en études hispaniques. Agrégé d'espagnol et ancien élève de l'ÉNSL. Représentant des doctorants de l'UMR 5648 – CIHAM. Sujet de thèse portant sur les manuscrits aljamiados en relation avec les communautés mudéjares et morisques de l'Aragon médiéval et moderne.

More Posts