Parution: Philippe Durand, « Les châteaux de la baronnie de Montmorillon. Reconstruction castrale et modèles royaux et princiers à la fin du Moyen Âge »

Plus de trente ans après sa rédaction, voici en n disponible pour le grand public l’une des thèses majeures de la castellologie française. En étudiant une douzaine de châteaux-forts du Haut-Poitou, Philippe Durand livre des monographies qui sont déjà des références.

Capture d_écran 2017-12-10 à 14.19.08

Surtout, l’auteur fait du Montmorillonnais un exemple et un modèle. De là, il revisite toute l’évolution de la construction castrale : la place du décor et de l’architecture, le rôle symbolique et ostentatoire des éléments de défense, et l’utilisation des modèles royaux et princiers dans les forteresses seigneuriales à la n du Moyen Âge.

Informations pratiques :

Philippe Durand, Les châteaux de la baronnie de Montmorillon. Reconstruction castrale et modèles royaux et princiers à la fin du Moyen Âge, Chagny, CeCaB, 2017. 495 p., 650 ill., 35 €. ISBN 979-10-95034-07-0.

Bulletin de commande : Bulletin de commande CeCaB

 

Source: https://rmblf.be/2017/12/14/publication-philippe-durand-les-cha%CC%82teaux-de-la-baronnie-de-montmorillon-reconstruction-castrale-et-modeles-royaux-et-princiers-a-la-fin-du-moyen-a%CC%82ge/

loicbenoit

Doctorant en archéologie – CIHAM -UMR 5648 /
Archéologue à l’Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Financement: Conference travel grants – Religious Studies

 

Apply: Conference travel grants – Religious Studies

The journal Religions, announces the opening of the competition for two annual travel awards sponsored by Religions.

The Travel Awards, each of 800 Swiss Francs, will be granted to PhD students, postdoctoral fellows or young lecturers to assist towards attending any religions-related conference in 2018.

Deadline:l 1 April 2018.

Please find additional details here.

Source: Peter Iver Kaufman / D. Valérian / http://www.mdpi.com/journal/religions/awards

loicbenoit

Doctorant en archéologie – CIHAM -UMR 5648 /
Archéologue à l’Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Appel à contribution :Branches of Time Thinking and Representing History through the Arboreal Motif: 20-22 août, Stockholm. [13 janv 18]

Branches of Time
Thinking and Representing History through the Arboreal Motif
Organisation

Naïs Virenque – Antoine Paris – Pippa Salonius – Sergi Sancho Fibla

3rd INTH network Conference
“Place and Displacement: The Spacing of History”

Stockholm, August 20th-22nd, 2018

We are pleased to announce that Trames Arborescentes is preparing a panel proposal for the International Network for Theory of History (INTH) conference (http://www.inth.ugent.be/conference) that will take place in Stockholm on August 2018.

“Place and Displacement: The Spacing of History” has been chosen as the main theme for the aforementioned meeting. Within this framework, Trames Arborescentes has decided to participate by proposing a panel that will gather several speakers around the subject “Branches of Time. Thinking and Representing History through the Arboreal Motif”.

This panel traces the arboreal motif through time, using it as a means to reflect on the making and the representation of History since Antiquity. Three main subjects will be taken into account: “Synchrony and Diachrony”, “Thinking Trees versus Teaching Trees” and “Growth as Progress”.

 

Synchrony and Diachrony:

The first point focuses on the shape of the tree. The Greek term for history (historia) referred to research through time and space. This research required the elaboration of a method for organizing, classifying and presenting information, either for the gathering or the disposition of processes. In this manner History produced a guide that was arranged and, at times, graphically represented. Yet the term “method” implies a system that proceeds by steps. Its original sense, from the Greek term methodos, aims at providing a path to follow according to a path already walked. Therefore, from its origins, this method incorporated both the writing, but also the making of history, as a spatial- temporal shift along a timeline. There is no other way to read an arboreal diagram, but in a temporal sense. Its branches are situated along a principal axis which leads to the chronological reading of its content.

This is precisely the backbone of all arboreal structures, which organize diachrony as a synoptic tool through a line of progression. Indeed, diagrammatical and schematic trees are used in the field of history in different shapes and patterns precisely because they are able to articulate both unity and developments (ramifications) in an itinerary based on succession. However, it is crucial to reflect on the effect these graphic or textual models have on history itself. We typically conceive them as mere distillations of complex historical events and ideas, but their cognitive benefits have already been proven. Likewise, while we acknowledge they are particularly well-suited to the field of history, is their use completely appropriate? Why? Why not?

Thinking Trees versus Teaching Trees

Our second point focuses on research and teaching. As a matter of fact, historians often use arboreal structures as analytical and pedagogical tools. However, are these models used to frame existing content or rather is it the form itself that is pre-existing and the historian brings to light? How are they combined or contrasted with other graphical tools like timelines and tables? Are there differences between the use of tree structures in research and in teaching? How and why would they be different?

Growth as Progress

These kinds of schematic representations are not shaped by a closed geometric figure, but by a form open to indefinite ramifications. In this way trees avoid a certain appearance of linearity. They challenge the idea of narrative chronology in favour of multidirectional temporality. In the final decades of the twentieth century arboreal structures became an object of poststructuralist thought, mainly because of their extremely rational and systematized function. Other models such as Deleuze’s rhizomes were placed in the spotlight in order to avoid synthetic structures. This highlights a political aspect of arboreal imagery. The vertical growth of tree schemata might be seen as a foothold for the unfashionable concept of “progress”. We seek to gain a greater understanding of the political connotations conveyed by tree structures with a series of case studies that show how history has been instrumentalised by them.

We welcome papers that focus on these subjects and/or other aspects of arboreal structures and their use within the field of history.

Proposals containing personal information (including academic affiliation), an abstract (up to 300 words), and a short bio are welcome for this panel. Documents may be submitted to our email address tramesarborescentes@gmail.com before January 13, 2018.

source: Trames Arborescentes: https://trarborescentes.sciencesconf.org/resource/page/id/48

loicbenoit

Doctorant en archéologie – CIHAM -UMR 5648 /
Archéologue à l’Unité Archéologie et Patrimoine Bâti du département de la Haute-Savoie

More Posts

Appel à contribution:Administrative accountability in the later Middle Ages:16-17/11/2018, Bucarest, Roumanie[30/03/2018]

The emergence of new types of financial records, the creation of institutional procedures, and the birth of a bureaucratic corps in a society in which accountability had been largely social and moral represent key developments in the history of the later Middle Ages. The colloquium will explore the multifaceted reality of administrative accountability in Western Europe, c. 1200-1450. Because the renewed interest in the subject makes methodological exchanges all the more timely, the colloquium will provide a venue for testing new approaches to the sources. Special attention will be given to underexplored archival documents, such as the castellany accounts (computi) of late-medieval Savoy, and to topics that have hitherto received less attention, such as the social impact of institutional consolidation. Comparisons with better-known texts, such as the English pipe rolls, are also encouraged.

Argument

The emergence of new types of financial records, the creation of institutional procedures, and the birth of a bureaucratic corps in a society in which accountability had been largely social and moral represent key developments in the history of the later Middle Ages. The colloquium will explore the multifaceted reality of administrative accountability in Western Europe, c. 1200-1450. Because the renewed interest in the subject makes methodological exchanges all the more timely, the colloquium will provide a venue for testing new approaches to the sources. Special attention will be given to underexplored archival documents, such as the castellany accounts (computi) of late-medieval Savoy, and to topics that have hitherto received less attention, such as the social impact of institutional consolidation. Comparisons with better-known texts, such as the English pipe rolls, are also encouraged.

The colloquium is organised in the frame of the European Research Council Starting Grant no. 638436, ‘Record-keeping, fiscal reform, and the rise of institutional accountability in late-medieval Savoy: a source-oriented approach’ (University of Bucharest)

Topics

Proposals for 30-minute papers are invited on topics including:

  • the institutional dialogue between the central and local administration
  • the impact of administrative and fiscal reform on local communities
  • accounting practices and the auditing of financial records
  • the cultural underpinnings of medieval accountability
  • prosopography: background and career of administrators, from auditing clerks to castellans
  • methodological advances, from manuscript studies to sociological frameworks
  • the transfer of administrative models across medieval Europe

The colloquium papers, which will collected in an edited volume published with an international academic press, should reflect original, unpublished research. The authors will be given the opportunity to revise their contributions for publication.

Submission guidelines

Papers can be presented in English or French; if delivered in French, it is the author’s responsibility to have the paper translated into English for publication.

For inquiries, contact Ionuț Epurescu-Pascovici (ionut.epurescu-pascovici@icub.unibuc.ro) or Roberto Biolzi (roberto.biolzi@unil.ch).

Proposals of circa 300 words, outlining the source material, methodology, and anticipated findings, should be emailed to ionut.epurescu-pascovici@icub.unibuc.ro by 30 March 2018.

The organisers will provide three nights hotel accommodation and help defray travel expenses.

Pour plus d’informations : « Administrative accountability in the later Middle Ages », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 18 décembre 2017, http://calenda.org/425612

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Appel à contribution:Power, Authority, and Normativity:24-26/05/2018, Université Saint-Louis, Bruxelles[délai:31/01/2018]

 

An omnipresent phenomenon, war was a dominant social fact that impacted every aspect of society in the Middle Ages. Moving away from so-called ‘histoire-bataille’ that studied war on its own as an isolated succession of battles, studies have moved towards investigation of the reciprocal relationships between military conflicts and the economic, legal, political, religious, and social spheres in the Middle Ages.

Capture d_écran 2017-12-16 à 18.05.18

After previous meetings held at the University of Leeds in 2016 and the University of Lisbon in 2017, the 2018 edition of the ‘Medieval Culture and War Conference’ will take place at the Saint-Louis University, Brussels, and will focus on the theme of ‘Power, Authority, and Normativity’. We particularly welcome papers that discuss how medieval warfare, through the organisation, the techniques, and the discourses it mobilised, contributed to the shaping of power and power relationships, and how these power relations, in turn, could influence the adoption of certain forms of military organisation and techniques of warfare; how it related to the concept of authority; and how it was regulated by changing sets of rules over the period. How did power relationships, ideas about authority, and evolving norms have an impact on medieval warfare in theory and in practice? Interdisciplinary approaches from various theoretical backgrounds (e.g. archaeologi- cal, art historical, historical, literary, or sociological perspectives) are encouraged.

Subjects may include, but are not limited to:

  • Theory, doctrine, and ideology of war
  • War, propaganda, and rulership
  • Law and legislation on warfare
  • Literature on war and chivalry
  • Chivalric ethos and military discipline
  • Military justice and violence
  • Military organisation and logistics
  • Warfare and religion
  • Gender and war
  • Fortifications, weaponry, and technology
  • Real and imagined relations between combatants and non-combatants
  • Ideas of ‘Others’ and ‘Otherness’ in warfare
  • Funding of warfare

The conference, organised by the Research Centre for the include keynote presentations by Justine Firnhaber-Baker (University of St Andrews) and Bertrand Schnerb (Université Lille 3). The working language for the conference is English. Please submit an abstract of 250–300 words for a twenty-minute paper, or a proposal for a thematic session of three twenty-minute papers, with a short biography of 150 words, to brusselscultureandwar@gmail.com by 31 January 2018. Contributions from postgraduates and early career researchers are encouraged. A publication of selected proceedings is planned.

For more information visit our website: cultureandwarconference.wordpress.com/.

Brussels Organisation Commi ee: Eric Bousmar (Université Saint-Louis – Bruxelles), Michael Depreter (Université libre de Bruxelles/Université Saint-Louis – Bruxelles), Philippe Desmette (Université Saint-Louis – Bruxelles), Gilles Lecuppre (Université catholique de Louvain), and Quentin Verreycken (Université catholique de Louvain/Université Saint-Louis – Bruxelles).

In conjunction with the Leeds Executive Organisation Committee and the Lisbon Organisation Committee.

Annonce publiée sur le site du Réseau des médiévistes belges de langue française : https://rmblf.be/2017/12/22/appel-a-contribution-atelier-doctoral-outils-et-methodes-pour-lhistoire-des-eglises-entre-orient-et-occident-ve-xixe-siecle/

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Ateliers:Initiation à l’encodage XML-TEI des textes patrimoniaux:22/01, 29/01 et 05/02, CESR, Tours[délai:17/01/2018]

L’équipe « Bibliothèques virtuelles humanistes » du Centre d’études supérieures sur la Renaissance (CESR) de Tours organise une session de formation à l’encodage XML-TEI dans le cadre de l’option Humanités numériques du master « Patrimoine écrit et édition numérique ». La formation se tiendra sur trois journées. Ce stage est ouvert et gratuit, sur inscription préalable, pour les étudiants de l’université de Tours et d’autres établissements, dans la limite des places disponibles.

Présentation

L’équipe « Bibliothèques virtuelles humanistes » du CESR de Tours organise un stage de formation à l’encodage XML-TEI dans le cadre de l’option Humanités numériques du Master « Patrimoine écrit & édition numérique ». La formation se tiendra sur 3 journées :

  • Lundi 22 janvier 2018
  • Lundi 29 janvier 2018
  • Lundi 5 février 2018

Utilisée dans les milieux de la recherche en sciences humaines (linguistique, histoire, lettres, etc.), dans l’édition numérique et dans certaines bibliothèques, la TEI propose des solutions d’encodage XML pour les débutants comme pour les experts. Grâce à son système modulaire, elle s’adapte aux besoins spécifiques des projets pour éditer, diffuser, analyser, exploiter et visualiser les textes codés. Les recommandations du TEI Consortium proposent des solutions de codage spécifique pour les documents patrimoniaux, participant ainsi à leur valorisation.

Pour plus d’informations :  « Initiation à l’encodage XML-TEI des textes patrimoniaux », Informations diverses, Calenda, Publié le vendredi 15 décembre 2017, http://calenda.org/426369

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Financement post-doctoral:Jewish Cultures Across Mediterranean Europe[07/01/2018]

The project “Jewish Cultures Across Mediterranean Europe” (CSIC‐UCM), invites applications for one year research grant in the field of Jewish studies at the Spanish National Research Council (CSIC) or the University Complutense of Madrid (UCM), with a monthly stipend of 1,220 € and an additional travel allowance.

Aim
The grant is addressed to post‐doctoral candidates who have received their degree after January 1, 2012, and wish to continue research in any of the mentioned academic institutions.

The centers eligible for application are the Institute of Languages and Cultures of the Mediterranean and the Near East (ILC) and other institutes of the Center for Human and Social Sciences (CCHS) of the CSIC, as well as the Hebrew and Aramaic Studies Department of the University Complutense in Madrid.

Profile And Requirements For Candidates
The grant is addressed to post‐doctoral researchers from Spain (except for those previously enrolled in any of the academic institutions of the Autonomous Region of Madrid), Portugal and other European countries, especially those of the Mediterranean basin, excluding candidates who already hold tenured positions.

Eligible candidates must have a Ph D degree in Jewish studies, Hebrew philology, or equivalent studies by country of origin, and other research disciplines with interest in Jewish studies.

The 12‐month grant period will take place between February 1, 2018 and May 31, 201, being required residence in Madrid during the year awarded, exceptionally permitting absence during short periods duly justified.

The recipient of the grant will participate in the activities organized by the project “Jewish Cultures across Mediterranean Europe” (CSIC‐UCM), and will be responsible for his/her own travel arrangements and health insurance.

Submission Of Applications
Candidates must submit their application, by filling out the form and uploading the required documents, at http://cchs.csic.es/en/callpostdocjmed

Only submissions received by January 7, 2018, will be given full consideration.

Required Documents
• Form (to be filled out)
• Current CV, English or Spanish
• Copy of doctoral degree title
• Plan of the proposed research activity
• Once recent publication
• One referee letter

Bursaries Award
The CSIC‐UCM selection committee will take into account the academic excellence and the interest of the proposals, and will decide about the submitted applications, informing all candidates about the final decision.

For pre‐application inquiries, please contact: jmed@csic.es // 91 602 27 63 / 91 602 24 13

Source: Maribel Fierro via https://lists.uoregon.edu/mailman/listinfo/andalusi_studies

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin

More Posts

Appel à candidature:Recrutement des membres à l’Académie de France à Madrid pour l’année 2018-2019 [date limite:15 janvier 2018]

L’Académie de France à Madrid accueille des membres qui souhaitent développer un travail de création artistique en péninsule Ibérique, dans les différentes disciplines représentées : architecture, arts plastiques, art vidéo, cinéma, composition musicale, photographie.

Date limite de candidature : au lundi 15 janvier 2018 (13 heures)

Plus d’information

Romain Chevalier

Doctorant en Histoire médiévale
CIHAM – Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse

More Posts

Appel à communication:Sacred Science : learning from the Tree [délai : 12/12/1017]

We are pleased to announce that Trames Arborescentes is preparing a symposium for the European Society for the History of Science’s conference (http://www.eshs.org/?lang=en) that will take place in London on September 2018.
«Unity and Disunity» has been chosen as the main theme for the aforementioned meeting. Within this framework, Trames Arborescentes has decided to participate by proposing a commented panel that will gather four speakers around the subject «Sacred Science: Learning from the Tree».
Proposals containing personal information (including academic affiliation), an abstract, and a short bio are welcome for this panel. The document may be submitted to our email address tramesarborescentes@gmail.com before December 12.

This panel traces the arboreal motif through time, using it as a means to reflect on unity and disunity of interaction between science, art and the sacred. Indeed, the figure of the tree has been used as a visualization tool to structure knowledge since Antiquity. However, it turns out that the tree of the Arts and Sciences is a deciduous tree. Its holy leaves, metaphorical expressions of unseen secrets, have been shed as science gradually broke away from the sacred. The apparent unity of its branches, the Arts and the Sciences, became exposed and fractured. What was the role of the arboreal structure in this process?

Three points will stand in our proposal. Firstly, we will question how the treediagram was used to articulate the conjunction of the Arts, the Sciences and the Sacred. During the Middle Ages, tree diagrams were commonly used in the arts degree as tools to study arithmetic, geometry, astronomy, music theory, grammar, logic and rhetoric. These frameworks of learning in the universities were infused with the sacred, they sprang from the sacred. Gradually though, the Arts and Sciences began to be distinguished, subjects changed categories. But even as Darwin was developing his theory of life, the sacred continued to play a role in scientific discovery and communication. How was this distinction nuanced in every period?

The second point will focus on the loss of the sacred and the sacralization of knowledge. In effect, step by step, the distinction between the arts and sciences gradually became a divide and the concept of sacred changed in this learning context. The sacred was given less space in the hierarchies of knowledge, it no longer penetrated every aspect of learning. At some point knowledge itself became sacred. When and how did this happen? What rapport did the sacred have in this dramatic change in our perception of knowledge? Was this new knowledge disruptive? Did it bring about unity or disunity? Is the current dissociation between the Arts and Sciences a consequence of divorcing knowledge from the sacred?

Thirdly, we will examine arboreal motifs in our contemporary era, when encyclopedic knowledge and three-dimensional mind maps, once again seek to chart the infinite, the unknown, what is not seen by the naked eye. Are these new worlds in new dimensions still shown shaped in a tree-form? If so, what knowledge does the tree convey? Why is the arboreal structure effective? How is the sacred expressed (if at all) in this structure?

The dialectic relationship between unity and disunity seems perfectly tailored to the branching of the tree-diagram, which also allows expression of a hierarchical combination ad infinitum. The centrality and unity – concepts in which the trunk of these diagrams was firmly rooted, has been shifted for new multifocal tree-figures, which grant us plenty of new possibilities that adapt well to current models of information visualization. This panel uses arboreal constructs as a means to look into the sacred/knowledge relationship in order to question the forthcoming cognitive patterns of unity and disunity that will shape our near future.

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin

More Posts

Appel à candidature:Prix de thèse 2018 sur le Moyen Orient et les mondes musulmans [date limite : 12/01/1018]

L’Institut d’étude de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM-UMS2000) et le GIS Moyen-Orient Mondes musulmans du CNRS organisent en 2018 la sixième édition du Prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans.

Sont éligibles des travaux soutenus en français ou en France entre le 1er septembre 2015 et le 31 décembre 2017, dans toutes les disciplines des lettres et sciences humaines et sociales.

Plusieurs prix seront attribués et remis solennellement le mercredi 27 juin 2018 :

  • Les prix du GIS et de l’IISMM.
  • Le prix Mohammed Arkoun en islamologie, avec le soutien du Bureau Central des Cultes (BCC-Direction des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques), ministère de l’Intérieur, et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
  • Le prix de la Thèse francophone décerné par le Bureau Moyen-Orient, de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).

Conditions générales de candidature :

  • Avoir soutenu entre le 1er septembre 2015 et le 31 décembre 2017 une thèse en français ou en France sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans en lettres et sciences humaines et sociales.
  • Avoir obtenu les félicitations du jury (dans les universités où cela se pratique).
  • Avoir envoyé un dossier complet à l’IISMM selon les modalités ci-dessous, au plus tard le vendredi 12 janvier 2018.

Conditions particulières pour le prix de l’AUF :

Le candidat, citoyen d’un des treize pays couverts par le Bureau Moyen-Orient de l’AUF, doit avoir soutenu sa thèse en français, soit dans son pays, soit en France même, dans les délais et sur les sujets indiqués ci-dessus.

Composition du dossier :

  • Un exemplaire électronique de la thèse au format PDF.
  • Deux exemplaires du rapport du jury sur papier. Pour les universités étrangères où il n’existe pas de rapport, prière de joindre deux lettres de recommandation : la première du directeur de thèse, la seconde d’un autre universitaire.
  • Un CV et une liste des publications sur papier.

NB : Si le rapport n’est pas disponible le 12 janvier 2018, il est possible de le faire parvenir ensuite.

Dossier à envoyer :

par e-mail (thèse en PDF) : prix.momm[at]ehess.fr ; elise.massicard[at]sciencespo.fr

par courrier (rapport de soutenance, CV) : Madame Élise Massicard, IISMM, 96 boulevard Raspail, 75006 Paris.

 

Le règlement du Prix sera bientôt disponible.

 

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin

More Posts

Appel à contribution:Théories et données à l’heure des données massives: Nantes,06/07/2018[délai:08/01/18]

Chers collègues,

 

Dans le cadre de son prochain congrès, la Société de Philosophie des Sciences vient de publier l’appel à communications que vous trouverez en pièce jointe. Le congrès se tiendra à Nantes du 04 au 06 juillet 2018.

 

 

En raison d’un calendrier déjà très chargé, le projet Trames arborescentes ne peut se permettre de soumettre un symposium pour que ceux qui le souhaitent et nous-mêmes organisateurs puissions participer à ce congrès. En revanche, sous réserve de validation par le bureau et les organisateurs du congrès, nous pouvons nous porter garants d’un symposium que l’un ou plusieurs d’entre vous souhaiterait(ent) proposer.

 

La date limite de soumission est fixée au 8 janvier 2018. Antoine Paris, Sergi Sancho Fibla et moi-même recevrons avec plaisir toute éventuelle proposition et serions très heureux de vous soutenir dans toutes vos démarches administratives au nom du projet Trames arborescentes.

 

Comme d’ordinaire, nous restons bien sûr à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.
Avec nos meilleures salutations et tous nos voeux de réussite pour vos travaux,

 

Naïs Virenque.
Pour le bureau du projet Trames arborescentes
nais.virenque[at]gmail.com

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Appel à contribution: Déployer le texte biblique. Les trames arborescentes et l’exégèse de la Bible de l’Antiquité au Moyen Âge: Paris,06/02/2018[délai:15/12/17]

Antoine Paris, Sergi Sancho Fibla et Naïs Virenque sont heureux de vous transmettre l’appel à communications pour la première journée d’étude spécialisée (JES) du projet Trames arborescentes, dont vous trouverez une version en ligne ici. Intitulée « Déployer le texte biblique. Les trames arborescentes et l’exégèse de la Bible de l’Antiquité au Moyen Âge », cette journée aura lieu à Paris le 06 février 2018. La date limite d’envoi des propositions de communication est fixée au 15 décembre 2017.
Afin de favoriser les temps de discussion, que nous avons dû trop souvent interrompre lors des journées précédentes, les JES du projet s’articuleront en deux temps : un premier au cours duquel des intervenants interviendront durant 20mn suivies de 10mn de questions ; un second au cours duquel nous pourrons discuter sous le format d’une table ronde.
Voir l’appel à communication complet : Appel à communications Déployer le texte biblique

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Appel à contributions:Corps hybrides aux frontières de l’humain au Moyen Âge:19-20/04/2018,Louvain[délai:31/12/2017]

Colloque international, Université Catholique de Louvain, 19-20 avril 2018

Dans la pensée médiévale, le corps humain fonctionne comme un miroir de l’univers et un modèle pour comprendre la nature, pour interpréter la Bible, pour renforcer les structures sociales et politiques. La déformation et la métamorphose du corps mettent en question cette fonction, surtout quand le corps franchit les frontières entre les différentes espèces et se contamine avec le non-humain, qu’il soit animal, végétal ou objet inanimé.

A l’époque médiévale, la littérature, l’art et la science enjambaient la distance qui sépare l’humain et le non-humain au moyen de créatures hybrides, dont l’identité était marquée par l’ambivalence. Les monstres anthropomorphes, les peuples exotiques censés avoir des traits animaux ou végétaux, les figures humaines intégrant des armes ou d’autres objets dans leurs corps, les animaux ou les plantes portant des ressemblances inquiétantes avec les humains : autant de créations qui dessinaient une constellation de possibilités dans un continuum des êtres.

Si la recherche sur la tératologie s’est parfois occupée de ces combinaisons d’humain et non-humain, les investigations se sont surtout concentrées sur les monstres en tant que représentation de l’altérité. Le temps est venu pour changer de perspective et pour considérer ces corps hybrides comme les produits d’une réflexion sur la possibilité (ou l’impossibilité) de penser l’être humain comme un être fluide et ouvert au non-humain.

Les communications, de la durée d’environ 20 minutes, porteront sur des cas d’interférence du corps humain avec l’animal, le végétal et l’inanimé, et viseront à répondre à des questions telles que : Quelle est la fonction du corps hybride dans la relation à l’humain ? Qu’est-ce qu’il enseigne au lecteur ? Comment l’hybride s’inscrit-t-il dans la représentation de l’identité sociale, politique ou ethnique ?

Modalité de soumission

Nous invitons chaleureusement celles et ceux qui seraient intéressés à nous envoyer une proposition. Cet appel est ouvert aux chercheurs et chercheuses à tous les niveaux de leur carrière, dans les domaines de la littérature, de l’art, de l’histoire culturelle et de l’histoire des sciences du Moyen Âge. Les propositions consisteront en un titre et un résumé de communication d’environ 250 mots, et devront être envoyées à l’adresse antonella.sciancalepore@uclouvain.be avant le 31 décembre 2017.

Comité organisateur

Baudouin Van den Abeele (Université Catholique de Louvain)
Antonella Sciancalepore (Université Catholique de Louvain)
Mattia Cavagna (Université Catholique de Louvain)
Craig Baker (Université Libre de Bruxelles)

Ronan CAPRON

Doctorant en histoire médiévale, CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin

More Posts

Appel à contribution:Limites et frontières. Approches archéologiques:15-16/01/2018,Strasbourg[délai:01/12/2017]

RÉSUMÉ

Le propos pourrait être de présenter les matériaux exhumés par la fouille permettant de cerner des espaces géographiques ou temporels ayant une cohérence intrinsèque eu égard aux ressources utilisées (un type d’objet ou de structure, un mode d’activité ou de pratique). Pour valider cette cohérence, il faudra également se pencher sur le ou les espaces autres, en spécifiant le cas échéant la nature franche ou floue des limites. Cette réflexion, enfin, peut porter sur des entités simples ou complexes ; dans ce dernier cas, nous entendons des territoires formés d’une accumulation d’entités (simples) aux limites convergentes sinon superposées, soit un concept qui pourrait se rapprocher de celui de la frontière.

ANNONCE

Thématique

La frontière est en premier lieu une limite entre des territoires qui en déterminent l’étendue et, par extension pour les périodes les plus récentes de notre histoire, une limite entre des États. L’historien, par les documents écrits et cartographiques, cerne assez aisément des territoires que des critères d’organisation explicites (politiques, économiques, sociales, religieuses…) distinguent des voisins par une limite matérielle reconnue ou des zones-tampon. L’archéologue dont les ressources sont pour l’essentiel muettes, peine à mettre en relation des espaces d’activités, de types de structures, de natures d’objets… avec des groupes sociaux définis ou délimités.

Le propos de notre séminaire interdisciplinaire pourrait donc être de présenter les matériaux exhumés par la fouille permettant de cerner des espaces géographiques ou temporels ayant une cohérence intrinsèque eu égard aux ressources utilisées (un type d’objet ou de structure, un mode d’activité ou de pratique). Pour valider cette cohérence, il faudra également se pencher sur le ou les espaces autres, en spécifiant le cas échéant la nature franche ou floue des limites. Cette réflexion, enfin, peut porter sur des entités simples ou complexes ; dans ce dernier cas, nous entendons des territoires formés d’une accumulation d’entités (simples) aux limites convergentes sinon superposées, soit un concept qui pourrait se rapprocher de celui de la frontière (et donc être confrontés à des entités historiques, comme les Gaulois ou les Étrusques…).

L’idée générale du séminaire n’est donc pas de présenter des espaces pour lesquels on a observé une activité-type ou un ensemble d’objets de même facture, mais plutôt de réfléchir à ce qui compose ou positionne leurs limites ou leurs frontières en confrontant des sortes de couples de pratiques ou d’éléments matériels tels que le fumé ou le séché, le foyer ouvert ou fermé, la brique ou la pierre, l’incinéré ou l’inhumé, le rôti ou le bouilli, le barbu ou le glabre, la fibule ou l’épingle, le domestique ou le sauvage, le nomade ou le sédentaire, la forêt ou l'(agri)culture, la ville ou le village, etc.

Contributeurs

Ce séminaire concerne les étudiants de Master, les doctorants, docteurs, enseignants-chercheurs, archéologues et autres spécialistes.

Modalités d’inscription

Chaque proposition devra être accompagnée des informations suivantes (fiche d’inscription ci-jointe) :

  • le nom, prénom et l’affiliation du contributeur
  • un titre provisoire
  • un résumé de 300 mots maximum

Informations pratiques

Le séminaire interdisciplinaire 2017-2018 est organisé par le département d’archéologie de la Faculté des Sciences Historiques de Strasbourg

Il se tiendra les lundi 15 et mardi 16 janvier 2018 en salle de conférence de la Misha (5, allée du Général Rouvillois, 67083 Strasbourg).

Format de la communication

Les communications prendront la forme suivante :

  • une présentation d’une vingtaine de minutes, appuyée par un diaporama,
  • suivie de 5 à 10 minutes de questions.

Pour plus d’informations : « Limites et frontières. Approches archéologiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 23 novembre 2017, http://calenda.org/424147

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Journée d’étude:Évêchés, palais et monastères : les nouveaux centres de pouvoir durant l’Antiquité tardive:14/12/2017, Paris

RÉSUMÉ

L’ Antiquité tardive fut une période caractérisée par de grands changements aux niveaux culturel et politique, tels la conquête germanique et la transformation de Byzance en une société militarisée et christianisée. En outre, au début du Ve siècle le monde romain fut marqué par les grandes migrations de ce que l’on appelle les sociétés du barbaricum. Acceptant l’héritage romain à partir de la chute de l’Empire d’Occident, ces peuples construisaient de nouvelles entités politiques en se basant notamment sur les structures romaines précédentes.

ANNONCE

L’ Antiquité tardive fut une période caractérisée par de grands changements aux niveaux culturel et politique, tels la conquête germanique et la transformation de Byzance en une société militarisée et christianisée. En outre, au début du Ve siècle le monde romain fut marqué par les grandes migrations de ce que l’on appelle les sociétés du barbaricum. Acceptant l’héritage romain à partir de la chute de l’Empire d’Occident, ces peuples construisaient de nouvelles entités politiques en se basant notamment sur les structures romaines précédentes. Les nouveaux royaumes s’appuyaient sur des différents pôles de gouvernement qui s’imbriquaient avec les centres de pouvoir religieux. Ces différents lieux centraux sont essentiels pour la compréhension du paysage tardo-antique et l’articulation politique du territoire.

Le but de cette journée d’étude est d’approfondir nos connaissances sur l’importance des chefs- lieux politiques et religieux à partir de l’analyse de différents cas d’étude régionaux ou locaux circonscrits dans la géographie de la Gaule et l’Hispanie durant l’Antiquité tardive.

La tenue de cette journée scientifique est motivée également par les nouveautés et les avancées de la connaissance archéologique et historique de ces dernières années sur la Gaule et la péninsule ibérique entre les Ve et IXe siècles, autour de questions-clefs comme celles des sociétés post- romaines, de l’économie, de la culture matérielle, du commerce, de l’architecture du pouvoir et du monde funéraire.

Pour stimuler le dialogue historique et archéologique sur les sociétés tardo-antiques et altomédiévales en Europe, quelques cas d’étude seront privilégiés pour mieux appréhender les approches topographiques, architecturales et territoriales comme voies possibles pour la compréhension de la conception spatiale du pouvoir et de la construction de nouveaux paysages culturels liés aux élites tardo-antiques. La comparaison des différents espaces sera privilégiée, mais on s’intéressera aussi aux particularités régionales. Il sera également enrichissant d’examiner les dynamiques de pouvoir liées aux royaumes Anglo-Saxons et la pertinence des traces archéologiques (importations, réseaux maritimes, topographie, chefs-lieux, sources écrites, religion) qui révèlent les contacts entre l’ancienne Britannia et le continent. Bref, des interactions entre les nouveaux dirigeants, et celles avec l’Église. Dans cette perspective critique, il est aussi crucial d’aborder les questions touchant à l’identité sociale (barbares vs romains), et aux transferts culturels.

Cette journée d’étude rassemblera des chercheurs, historiens et archéologues, spécialistes de l’Antiquité tardive et de l’Europe altomédiévale, appartenant à de prestigieuses universités et centres de recherches européens. La finalité est d’encourager les participants à entamer un dialogue croisé, interdisciplinaire et comparatiste, pour évaluer le sens, l’intensité et l’évolution de la relation entre la religion et le pouvoir laïque durant la période étudiée et sa projection sur le territoire.

Programme
9h00 – 9h15 Ouverture Gretty Mirdal (IEA Paris) ; Bruno Dumézil (Université Paris Nanterre) ; Pablo Poveda (Université de Salamanque) ; Isabel Sánchez (UAM- IEA Paris)
9h15 – 9h45 Les lieux de pouvoir en Austrasie mérovingienne Bruno Dumézil (Université Paris Nanterre) et Adrien Bayard (Paris I – São Paulo)
9h45 – 10h15 Archéologie médiévale en France méditerranéenne. Lieux de pouvoirs et territoires du haut Moyen Âge (VI-XIIe s.) Laurent Schneider (CNRS et Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, UMR 5648 CIHAM, Lyon)
10h15 – 10h45 Lieux du pouvoir en Gaule du Nord (VIe-Xe siècle): fiscs, palais et villes, Josiane Barbier (Université Paris Nanterre)
10h45 – 11h15 Pause

11h15 – 11h45 Poitiers ou la trajectoire d’une ville d’autorité de la Gaule, du IVe au XIe siècle, Brigitte Boissavit Camus (Université Paris Nanterre)
11h45 – 12h15 The spatial organisation of Power in Anglo-Saxon England, Andrew Reynolds (UCL Institute of Archaeology, UK)
12h15 – 13h00 Discussion
13h00 – 14h30 Pause Déjeuner

14h30 – 15h00 La création d’évêchés comme stratégie de pouvoir royal dans les royaumes merovingiens et visigothique, Pablo Poveda (Université de Salamanque)
15h00 – 15h30 Dumio y el monacato galaico en los siglos VI y VII, Pablo C. Díaz (Université de Salamanque)
15h30 – 16h00 Paysages et architectures de la capitale Visigoth de Tolède : Los Hitos (VIIe-VIIIe s.) Isabel Sánchez (Université autonome de Madrid / résidente 2016-2017 de l’IEA de Paris) et Jorge Morín (Audema)
16h00 – 16h30 Pause

16h30 – 17h00 Iglesias, fortificaciones y la articulación del poder en la Galicia tardoantigua y altomedieval (siglos IV-X) José Carlos Sánchez (Université de Saint-Jacques-de-Compostelle)

17h00 – 17h30 Discussion

Pour plus d’informations : « Évêchés, palais et monastères : les nouveaux centres de pouvoir durant l’Antiquité tardive », Journée d’étude, Calenda, Publié le jeudi 23 novembre 2017, http://calenda.org/423140

arianepinche

Doctorante en langue et littérature médiévales,
CIHAM • Université Lyon 3 – Jean Moulin,
mon CV en ligne

More Posts

Jeunes chercheurs en Histoire, Archéologie et Littérature du Moyen âge du Ciham-UMR 5648